Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

QE de la Banque centrale européenne : la fin de la zone euro ?

Ainsi, Mario Draghi a bien utilisé le « bazooka ». L’annonce qu’il vient de faire le jeudi 22 janvier restera dans les annales. La Banque centrale européenne s’est donc convertie à « l’assouplissement », ce que l’on appelle le quantitative easing (ou QE pour les initiés).

Mais, il s’agit d’une mesure désespérée. Rien ne prouve qu’elle donne les résultats espérés. Elle soulève par ailleurs de nombreuses questions. En un sens, on peut y voir aussi, et c’est là peut-être le point le plus important, l’amorce d’une reconnaissance que la Zone euro ne fonctionne plus et qu’il convient d’en préparer la dissolution.

 

Les mesures annoncées

Lors de sa conférence de presse, Mario Draghi a donc fait une série d’annonces que l’on peut résumer comme suit :

- La BCE a décidé de lancer un programme d’achat d’actifs étendu, qui rassemble mais aussi dépasse les programmes antérieurement annoncés (TLTRO). Ce programme, qui entrera en vigueur au mois de mars et se continuera jusqu’en septembre 2016, consistera dans des achats de titres obligataires privés et publics sur le marché secondaire pour un volume de 60 milliards d’euros par mois.
- Ce programme a été décidé en raison de l’effondrement de l’inflation et des risques que fait courir la déflation à la Zone euro.
- Il sera mis en place sous une règle de proportionnalité à la contribution de chaque gouvernement au système de la BCE.
- La BCE coordonnera les achats de titres qui seront effectués, dans les limites indiquées par les banques centrales nationales (NCB). La prise en compte des risques sera couverte à 20 % par la BCE dans le cadre d’un principe de solidarité à l’échelle de la Zone euro, et pour le reste reviendra à chaque Banque centrale.
- Les titres achetés pourront avoir une maturité allant jusqu’à trente ans.
- Ce programme ne doit pas inciter les gouvernements au laxisme budgétaire.

Ces mesures étaient attendues par les opérateurs des marchés financiers, mais l’ampleur du programme a favorablement impressionné ces mêmes opérateurs. Le montant total de cet « assouplissement » atteignant ainsi 1 140 milliards. L’euro a amorcé un mouvement de baisse par rapport au dollar des États-Unis. Mais d’autres détails sont aussi à noter, et en particulier la règle de proportionnalité dans les achats de dettes (qui implique que trois pays en bénéficieront le plus, l’Allemagne, la France et l’Italie) mais aussi la règle de solidarité qui est limitée à 20 % des achats.

Lire l’intégralité de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne sais pas vers quoi nous allons, une chose me paraît certaine c’est que l’on s’enlise dans une économie incontrôlée et incontrôlable. Tout se dérègle, ses aspects nocifs s’accélèrent à la vitesse de la lumière. Quand cela va nous éclater en pleine figure, cela risque d’être très douloureux.


  • Autant Sapir peut être juste sur la dissolution a venir de la zone Euro autant il ne voit peut-être pas assez large la situation ! Il y a le traité transatlantique en négociations soit une zone de marché commun et qui dit marché commun dit monnaie commune ! Peut-être que le crash de l’euro voir du dollars est voulus pour pouvoir offrir en réponse la solution soi une monnaie euro-américaine commune pour un marché commun !
    C’est plus que probable dans l’optique de la mondialisation et du mondialisme ! Les gens qui veulent sa veulent une monnaie commune et pour y arriver il faut éliminer les anciennes !
    C’est mon avis et Pierre Hillard l’a prouvé en relatant de grosses pointures de la finance américaine qui parle de saigner le dollars !


  • Tres Cher Mario Draghi,

    Vous appuiez sur le bouton atomique ? Imprimer des bouts de papier pour acheter la dette...Faire un QE dans une " no go zone" Euro qui ne marche pas, c’est comme essayer de cuisiner un poisson pourri en essayant de cacher le gout de la pourriture avec des epices....

    Mario, mon ami, , vous imprimez seulement 1100 Milliards ? Vous etes pas tres ambitieux. Soyons fous ! Moi j’aurais fait 11 000 Milliards ( de toutes facons, cet argent existe pas), ensuite je lancerais une OPA sur la Chine. Les Etats Unis lanceraient alors une autre OPA a 15 000 Milliards, puis je lancerai une Super OPA sur la Chine et l’Amerique. Allons au bout de la folie cher Mario ! Apres tout, pourquoi pas imprimer 150 000 Milliards et lancer une super OPA contre nous meme ? Votre imagination est sans limite. Nous sommes perdus. La Banque doit avoir une conscience, ce fut le cas dans l’Histoire, les banques avaient une conscience. Aujourdhui elles sont folles et sans conscience.
    Comme vous cher Mario.

    Bien a Vous Mario.


  • « Ce programme a été décidé en raison de l’effondrement de l’inflation »
    Ah bon ? Rappelez-moi de combien ont augmenté toute un tas de tarifs (trains, bus-métro, électricité,...) au début de l’année. Sans oublier les augmentations d’impôts et taxes diverses (ah oui ! ça ne compte pas dans l’inflation, comme c’est pratique...) et les augmentations cachée des produits alimentaires par la réduction de taille des emballages (sans baisse de prix, bien sûr...). D’accord, le prix du pétrole a baissé, mais cela ne compense pas toutes les autres hausses.

    « ...dans le cadre d’un principe de solidarité à l’échelle de la Zone euro »,
    On va bientôt apprendre comment on dit « Fuck you ! » en allemand (rép. : « leck mich am Arsch » - trad. en français : demander à Germain Gaiffe)

    « Ce programme ne doit pas inciter les gouvernements au laxisme budgétaire. »
    Mais oui, mais oui. Compte là-dessus.


  • Si ce QE est réellement lancé, alors une chose est sure : c’est vraiment la fin de l’EURO comme monnaie unique.

    Quel phénoménal ratage !


  • pas très explicite Sapir sur ce coup là.
    ce QE n’est fait que pour essayer protéger nos banques européennes privées systémiques de ce qui se prépare la chute de l’Euro.
    un QE ne "donne des liquidités qu’à des banques privées en échange de titres (obligations et autres)
    visiblement sur ce coup là, en ne prenant que 20% des risques, la BCE confirme que ce qu’elle va racheter se résume à des actifs pourris des banques susnommées, obligations d’état en pré faillite(genre Grèce) et titrisations privées ultra toxiques (CDS et autres dérivés)
    ceci afin de rendre leurs actifs plus présentables (et bien sûr ces liquidités vont être vite utilisées pour la spéculation interbancaire)
    le plus grave étant que les banques centrales (c’est à dire le contribuable) des pays concernés devront obligatoirement racheter les 80% restant.
    banques centrales étant indépendantes des pouvoirs politiques (c’est gravé dans le marbre) le politique ne sera pas coupable
    la BCE décide, (certainement en concertation avec les banques centrales nationales puisque tout ce joli monde indépendant des pouvoirs politiques ne l’est pas de la finance privée, il en est même issu) les banques centrales nationales ne seront pas coupables sur le papier puisque la décision officielle vient de la méchante BCE (même pas de la CEE)
    le citoyen blaireau n’aura plus qu’à gémir sur son sort.
    joli coup de bonneteau .