Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Titanic algérien fonce droit vers un iceberg politique, économique et social

En Algérie, le Hirak débuta il y a deux ans, au mois de février 2019, en protestation contre la cinquième candidature présidentielle d’Abdelaziz Bouteflika, devenu impotent. Après la déposition-démission de ce dernier, intervenue le 2 avril, le massif mouvement de rue se transforma en lutte totale et frontale contre le « Système ». Ayant réussi à faire élire à la présidence Abdelmadjid Tebboune, l’un des siens, ce même « Système » bénéficia ensuite d’une « divine surprise » quand la pandémie du Covid-19 mit un terme aux manifestations. Mais la crise politique, sociale et morale demeurait, sur fond de naufrage économique...

 

Un naufrage prémonitoirement annoncé en quelques lignes le 28 septembre 2015 par Sid-Ahmed Ghozali, ancien ministre et président-directeur général de la Sonatrach (la société nationale des hydrocarbures) de 1966 à 1979, quand il avait déclaré au journal El Watan :

« Je crains un effondrement. Il est inéluctable. (…) Après 53 ans d’indépendance, notre société vit par la grâce d’une richesse épuisable et unique, de surcroît non créée par nous (merci à la France, ma note) l’Algérie est l’un des rares pays, sinon le seul, à se retrouver dans cette si grande et si dangereuse précarité : 99% de nos importations, y compris le blé de notre pain quotidien, sont payées par les revenus des hydrocarbures ! (…) Qui est responsable de cet état de choses ? Un pouvoir vautré dans l’économie de la rente ».

Sid Ahmed Ghozali avait vu juste car la leçon des crises des années 1986, 1990 et 1994 n’ayant pas été retenue, l’économie algérienne n’avait pas été diversifiée, le pays continuant à vivre sur la rente des seuls hydrocarbures. Voilà qui explique l’impasse actuelle due à la fois, certes à l’effondrement conjoncturel des cours, mais, bien plus grave, à l’épuisement des réserves. D’où une baisse de la production entamée en 2008, baisse un temps camouflée par l’envolée des cours. Aujourd’hui, les gisements en activité s’épuisent et aucune découverte majeure n’a été faite susceptible de redresser le volume de la production.

La question s’énonce donc simplement : comme les hydrocarbures fournissent, bon an mal an, entre 95 et 98 % des exportations et environ 75 % des recettes budgétaires, le Titanic algérien va inéluctablement se trouver en perdition.

Paralysés, et afin de détourner l’attention du peuple, les dirigeants d’Alger abattront alors leur « joker » habituel, à savoir la dénonciation de l’« héritage colonial ». Ils ont d’ailleurs commencé à le faire mardi 9 février quand M. Ammar Belhimer, porte-parole du gouvernement algérien et ministre de la communication a réclamé (lire exigé) que la France reconnaisse ses « crimes coloniaux ». Quelques jours auparavant, lors d’un entretien donné au quotidien El Massa, le même ministre avait osé parler de la France en des termes qui, en d’autres temps, auraient, au moins entraîné une réaction diplomatique : « Le criminel (lire la France) fait généralement l’impossible pour éviter d’admettre ses crimes, mais cette politique de fuite en avant ne peut pas durer. »

Voilà qui en dit long sur la réponse d’Alger à la volonté d’« apaisement des mémoires » demandée par le président Macron à ce pauvre Benjamin Stora…. Traité avec des relents d’antisémitisme de « nouveau harki de la France » par la presse algérienne, ce dernier ne cesse, depuis la remise de son rapport, de donner des gages à ses amis du FLN. Dans un entretien accordé le 7 février 2021 au site web algérien L’Expression nationale, il a ainsi déclaré qu’il ne voyait « pas d’inconvénient à la présentation d’excuses de la France à l’Algérie pour les massacres commis ».

Bernard Lugan

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 






Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • et les siècles de razzias barbaresques, au cours actuel de la pleurniche, ça peut rapporter combien ?
    juste pour savoir...

     

    Répondre à ce message

    • #2665207

      Les razzias contrecarraient la tentative d’embargo des européens sur le commerce maritime et les tentatives espagnoles d’avoir des comptoirs en Afrique du Nord (l’espagne fut définitivement vaincue lors de la bataille de Mazagarande).
      La course maritime turco algérienne répondra à la 1e course de l’ordre de malte.

       
  • Ça fait au moins 20 ans que Bernard affirme la même chose, et si je me souviens bien au moins 40 qu’on dit que ce pays va se claquer...
    Or si on compare le Pib, Pnb, l’idh, le taux d’alphabétisation, d’électrification etc... on voit que ce pays est devant ses voisins.
    Je travaille à la Coface donc je pense savoir de quoi je parle : le grand marché africain c’est le marché algérien pour nos entreprises.

    Sans compter que ce pays est la 1e puissance militaire du continent.

     

    Répondre à ce message

    • #2665293

      Tu as du confondre ER avec rire et chanson, retourne faire tes blagues chez les "croyants" de la propagande fln, tu ne dupes personne ici, la vérité c’est que des millions de migrants et clandestins ont fuit la misère de cette poubelle qu’est l’algérie, on ne fuit pas le paradis.

       
    • Justement des millions d’africains... des marocains, des tunisiens et des africains plus au sud. D’ailleurs si ce pays se vidait ça se saurait : il est habité de 45 millions d’habitants... et ça croit.
      La plupart des algeriens de France sont issus des immigrés des années 60-70 donc légaux..
      Enfin pour ce que dit le mec de la coface, plutôt que vous enfermer dans le déni, allez simplement vérifier les chiffres sur google ;
      Pnb ppa algérie : 15000 dollars par an
      Maroc : 8400
      Tunisie : 12000
      L’Algérie a même un pnb ppa hors hydrocarbure supérieur à celui du Maroc.
      Sans compter que ce pays n’a aucune dette extérieure au contraire des ses voisins qui sont asphyxiés.
      Idh algérie : 0.748
      Maroc : 0.686
      Tunisie : 0.739
      Donc voilà les chiffres.

       
    • #2666148

      @ G.Bandrac

      L’Algérie n’est pas la première puissance militaire du continent africain.
      La première puissance militaire du continent africain est l’ÉGYPTE qui occupait la 9 ème place mondiale en 2020 tandis que l’Algérie, deuxième puissance africaine, occupait la 28 ème place mondiale.
      En 2021 l’Égypte demeure la première puissance militaire africaine, mais recule au 13 ème rang mondial tandis que l’Algérie, deuxième puissance africaine, avance au 27 ème rang mondial.

      classement 2020 :

      https://atlasocio.com/classements/d...

      classement 2021 :

      https://www.globalfirepower.com/cou...

      Si quelqu’un a de meilleures sources, je suis preneur.

       
    • La main visible

      L’Algérie ou l’Egypte on un complexe militaire quasiment inexistant et son souvent armé par des puissances étrangères comme la Russie, les USA, la Chine, l’UE (en particulier la France), la Turquie, l’Iran (nouvel puissance militaire et l’ennemis numéro 1 de l’empire invisible).

      Les complexes militaires sont détenues par des actionnaires généralement lié a la finance ou les rôles des états sont plus ou moins important depuis les révolutions libérales.

      Le paradoxe c’est que l’industrie militaire occidentale ou chinoise sont de mèche avec l’élite ou les multi-actionnaires qui nous gouverne par la tyrannie banquière.

      Voila pourquoi il faut récupéré notre souveraineté monétaire et militaire comme la fait l’Iran. .

       
  • Bonjour,
    Au moins ce système a refusé la normalisation avec l’état Sioniste et il défend la cause du Peuple Palestinien.

     

    Répondre à ce message

    • #2665282

      Oui mais la logique veut que le système s’occupe de ses citoyens avant de s’occuper des citoyens d’un autre pays. Afin je dis ça, mais ma logique n’est peut-être la même logique pour tous.

       
    • Renseignez vous sur ce gouvernement de criminels algériens qui fait croire au peuple que ce sont de vrais patriotes qui soutiennent les palestiniens alors qu’ils ont abandonnés les musulmans Khadafi,Assad et Sadam Hussein ! Le pétrole algérien est distribué à Israël par l’intermédiaire de l’Egypte et allez sur YouTube vous y verrez Bouteflika rire aux éclats avec Ehud Barak l’ancien ministre israélien qui se faisait offrir des femmes non consentantes par le pédocriminel Epstein !Souvenez vous du gouvernement algérien qui criait sur tous les toits que l’Algérie avait remboursée toutes ses dettes et qu’elle ne devait plus rien à personne ! Malheureusement c’est tombé dans l’oreille du FMI de Christine Lagarde et avec Fabius ils se sont empressés d’aller à Alger pour réclamer le pitso comme la mafia italienne et ça a couté 12 milliards de dollars au peuple algérien !Si le peuple algérien ne renverse pas ce pouvoir d’assassins au plus vite ce seront les américano sionistes et leurs alliés qui vont s’occuper de l’Algérie !Le projet est dans les cartons

       
    • @Anniette

      Mais si les américano-sionistes détestent le pouvoir Algérien, n’est ce pas une preuve certaine du fait que les dirigeants Algériens sont « bien positionnés » ?

      PS : La Palestine mérite qu’on s’engage pour elle.
      Le fait de dire qu’il faut faire passer son peuple avant la lutte anti-sioniste et pro palestinienne n’est pas un argument.

       
    • #2666143

      Mada, donc pour toi un pays qui delaisse et qui néglige son peuple dans tout les aspects sous prétexte d’une lutte extérieure (aussi juste soit elle) n’est pas un argument ? Ha d’accord ! Bon du coup je jettais la pierre sur des dirigeants sanguinaire qui gèrent l’Algérie aussi efficacement que Dreyfus, en d’autres termes, tu me dis que le peuple algérien est ravi de ce fait. Si ils en redemandent tant mieux pour les habitants d’Algérie (dont je pense pas que tu ne fasses pas parti) mais je crois que tu parle pour toi. Je suis prêt à parier que les algériens d’Algérie sont à des années lumières de ton avis. Et puis d’abord l’Algérie n’est vraiment pas un des soutiens principaux de la Palestine, ça se saurait. L’Algérie, a part parlé, elle ne fait rien pour la Palestine. Elle n’a jamais vraiment fait quoi que ce soit pour la Palestine. Sinon dis moi juste un événement où l’Algérie s’est illustré pour la cause des Palestiniens, juste un.

       
    • #2666401

      @ Purée Basque

      Un exemple mais il en y en as des centaines depuis l’indépendance..... Allez deux pour que tu ne puisse plus dire UN, hein.

      https://www.youtube.com/watch?v=c77...
      https://www.youtube.com/watch?v=u2X...

       
  • Comme pour la France en ce moment ,si l’Algérie veut s’en sortir le peuple algérien doit pouvoir s’unir pour renverser ces généraux parasites et tout ceux qui sucent le sang des algériens en les dépouillant des richesses du pays, depuis 1962 !

     

    Répondre à ce message

  • Je sais pas vous, mais si le pays sent le sapin, nul doute que l’inénarrable BHL va pointer le bout de sa chemise ... pour le compte de Soros.
    Je prévois donc, une Révolution de la couleur qu’il vous plaira, dans pas très longtemps et suivie d’une invasion sub-saharienne...

     

    Répondre à ce message

  • Qui est le plus à plaindre ?
    En France vous êtes confinés à domicile, masque obligatoire, vaccin quasi obligatoire et bientôt le passeport vaccinal ...La seule liberté qu’il y a en France : aller travailler et pour pas beaucoup...

     

    Répondre à ce message

  • Si le gouvernement a l’air si serein, c’est parce qu’ils sont persuadés que le tourisme relancera le pays. D’où l’impossibilité pour les hommes d’affaires algériens, comme Mehri, d’investir là-dedans car cette future poule aux oeufs d’or doit uniquement être détenue par les généraux, comme ce fut le cas pour l’hydrocarbure...

     

    Répondre à ce message

  • Les millions d’Algériens n’ont qu’à venir en Europe y faire des petits Mohamed
    pour toucher de l’argent, et même devenir bientôt la plus importante démographie,
    comme à Bruxelles, capitale des cocus.
    Les Européens de l’Ouest, convaincus de disparaître, leur mangent dans la main...

     

    Répondre à ce message

    • #2666611

      Le boomerang du colonialisme est un expansionnisme naturel des populations colonisées sur le territoire des colonialistes. La France est un pays en voie de transformation si profonde que l’on peut aujourd’hui parler de pays en voie de disparition.
      La vraie repentance, qui eût permis de rectifier cette trajectoire, ne se mesure pas à la quantité de shekels, mais au degré d’atténuation de la sauvagerie dans la politique étrangère d‘une nation.

       
  • Comme les nôtres, les politiciens algériens se sont laissés corrompre et pour acheter la paix civile ont donné de l’argent facile au peuple qui subjugué par cette mane inespérée s’en contenté. Une sorte de revenu universel avant l’heure. Nous voyons ici où mène la vie de rentier.

     

    Répondre à ce message

  • #2666569

    Quel est le niveau de vie de la France et de l’Algérie (et des autres) ? "et des autres" de ceux qui veulent et ou peuvent se permettre de rester chez eux et de ceux qui veulent fuir la misère pour émigrer en territoire plus enviable.

    Classement des États du monde par indice de développement humain (IDH) :
    le revenu brut par habitant en parité de pouvoir d’achat, l’espérance de vie à la naissance, et le niveau d’éducation des personnes âgées de 15 ans et plus.

    https://atlasocio.com/classements/e...

    En 2018, la France avec un indice de 0,891 se classe au 26 ème rang mondial à égalité avec la République Tchèque. L’Algérie avec 0,759 se classe au 82 ème rang mondial à égalité avec la Macédoine du Nord et le Pérou. Voyez les autres pays.

    Dans le classement africain, l’Algérie est en 3 ème position derrière les Seychelles et Maurice. Donc énormément de pays sont moins bien lotis que le curseur représenté par l’Algérie, et à l’instar des algériens qui veulent émigrer avec ou sans visa, il y a une cinquantaine d’autres nationalités (rien que pour l’Afrique) qui ont très grandement envie d’émigrer vers des pays de "rêves". 200 millions au Nigéria au 25 ème rang africain.

    La Libye était au 1er rang en 2000 et en 2 ème place en 2010, mais la guerre messianique sarko-BHL a causé du tort au pays de Mouammar. L’Algérie qui a connu une guerre avec les islamistes dans les années 1990 a tout de même progressé au cours de cette décennie, mais aurait fait mieux sans le FIS, le GIA et peut-être la CIA, les monarchies de Golf et qui d’autres encore.

    En 1990 l’Algérie avait un indice de 0,578. En 2018 l’Algérie a un indice de 0,759 qui correspond au niveau de l’Espagne (0,754) en 1990. À cette date l’Italie avait un indice de 0,769 et la France 0,780. Depuis l’indépendance de l’Algérie en 1961 jusqu’en 2018, en 57 ans l’Algérie est donc remontée au niveau de l’Espagne de 1990 qui a connu ensuite un grand développement grâce aux aides de l’Union Européenne depuis son adhésion en 1986. La Libye (6 ème rang actuel d’Afrique) a tenu bon malgré la guerre à sarko et l’Algérie avait progressé malgré la guerre avec les ancêtres d’Alqaida, de Daech, du front al Nosra (à l’avenir d’autres marques apparaitront). Les difficultés que rencontre actuellement l’Algérie étant moins grave que celles qu’elle a connu lors des années 90 ne devraient pas métaphoriquement briser l’Algérie contre un iceberg.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents