Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron et Bono parlent beaucoup des migrants, moins de l’évasion fiscale

Cui bono ?

Quand Bono, le leader de U2 devenu figure de proue internationale du combat « humanitaire », passe par Paris, c’est généralement pour rencontrer le nouveau président français et lui extorquer, pardon, lui rappeler l’importance de la « lutte contre la pauvreté » et l’existence de son ONG « ONE ».

 

 

Cette année, c’est l’urgence de la « crise des réfugiés » qui a primé lors des discussions et Bono s’est dit satisfait d’avoir trouvé en Brigitte et Emmanuel Macron des interlocuteurs de choix qui comprennent de quelle manière doit être utilisé l’argent public.

Mais l’histoire ne nous dit pas si la domiciliation de la société U2 Limited dans des paradis fiscaux fut citée par Bono comme exemple à suivre...

 

Rappel : Bono et l’évasion fiscale

 

Voir aussi, sur E&R :

Argent public, bénéfices privés,
lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents