Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Maurice Lemoine rétablit la vérité sur le Venezuela et Nicolas Maduro

Maurice Lemoine, ex-rédacteur en chef du Monde diplomatique, était invité sur TV5 le 17 août 2017 :

 

La réalité du Venezuela de Chávez et Maduro,
à découvrir dans la boutique E&R et chez Kontre Kulture :

 

Maduro a-t-il définitivement vaincu les putschistes ?
Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A tous, je recommande d’écouter l’intervention de M. Lemoine.

    Pour revenir aux dernières sanctions des yankees de merdia, il faut savoir et contrairement à ce qui est véhiculé par les menteurs de la presse de masse (c’est le cas de le dire), l’élément qui touche vraiment le Vénézuela demeure dans l’interdiction pour Citgo (raffinerie et distribution aux états-unis) qui appartient à PDVSA de rapatrier les bénéfices de ses activités au Vénézuela. Car pour le pays ces dollars permettent d’alimenter le marché des devises contrôlé au Vénézuela par le gouvernement justement pour assurer les importations de biens de première nécessité (médicaments notamment mais pas seulement).

    Donc quand bien même les yankees de mierda enrobent leurs sanctions d’un discours humanitaire (...comme d’habitude), il y a une réelle volonté de créer des pénuries dans le pays.


  • noyé dans un flot de malhonnêteté, ces interventions n’ont de porté que pour les personnes en "dissidence" à la tromperie universalisé de la dictature marchande.
    Big Brother sait cela et ne prend aucun risque tant que les algorithmes aiguisé n’alertent pas d’un danger pour lui. tout est "under control".

    bêêêêêêêêêê !!


  • Ce genre d’expert ne passent jamais sur les médias à grande audiences mais que sur des chaînes marginales .... TV5 monde !!! Et puis quoi encore ?
    E&R a un impact 3 fois plus grand que cette chaîne folklorique

     

  • Lui, il n’est pas prêt d’être réinvité sur un plateau de télé française...


  • C’est toujours le même procédé. Lorsque les médias ont compris qu’une opération de coup d’état avait definitivement échouée ils finissent par rétablir quelques vérités afin de ne pas perdre toute crédibilité.

    C’est de bonne augure pour Maduro.


  • Le " journaliste " est marrant. Du début à la fin il essaye quand même mais rien n’y fait, il est en slip tout du long.

     

    • Je ne suis pas d’accord, vous croyez qu’il ne savait pas à qui il avait à faire ? Je pense qu’au contraire il l’a choisi parce qu’il savait qu’il n’allait pas donné le même son de cloche que la majorité des autres médias. Il a démontré une certaine connaissance de son sujet lorsque Lemoine a fait allusion au Chili. Ensuite il a interviewé son invité avec respect et en tentant de mettre à l’épreuve son argumentation, c’est son travail il a bien fait. Il faut le reconnaître !


    • " Il a démontré une certaine connaissance de son sujet lorsque Lemoine a fait allusion au Chili. "
      Ouh là du calme ! :-) Pour savoir qu’il faisait mention d’Allende, il ne fallait tout de même pas sortir de Saint-Cyr. Que le relais de la propagande soit ici plus calme et moins agressif que de coutume est une chose, dire pour autant sur cette seule base que le " journaliste " fait bien son métier en est une autre. Qu’il faille démonter les affirmations de gens censés nous informer est déjà problèmatique en soi. Mais passons, tant il y aurait à dire.


  • Les questions stupides habituelles des journalistes, comme par exemple : des prisonniers politiques blablabla, est-ce que la parole est libre au Vénézuela ?! Il sous entend que les opposants casseurs et mettant le feu à des pros Maduro devraient être libres dans un régime "démocratique".. language fallacieux de ces bouffons de journalistes..
    Quant à Mr Lemoine, il est plutôt mesuré et n’est pas très sérieux, surtout quand il dit que la droite européenne est respectable... bref

     

    • Mais c’est quand-même le peu de mesure de certains commentaires ! A notre époque il aurait facile d’inviter un "expert" acquis à la cause atlantiste. Or ici clairement le journaliste a choisi quelqu’un qui n’a pas donné le même son de cloche. Je suis sûr que ce choix et délibéré et donc tout à l’honneur du journaliste.
      Il faut arrêter de taper constamment sur TOUS les journalistes, à nous plus qu’aux autres, il nous faut critiquer dans la mesure.


    • Personne ne " tape " sur " tous " les journalistes. Sur une majorité certes, mais c’est logique dans la mesure où ils travaillent souvent comme des cochons :-) Et ne confondez pas tiédeur (voire erreur), et mesure. Certaines personnes jugent souvent du manque de mesure uniquement en rapport avec un certain type d’excès. Or la tiédeur est aussi une mauvaise mesure des choses. Je vous invite cordialement à y réfléchir.


  • Il est aussi important de remarquer l’effort journalistique. On tape (à juste titre) sur les grands médias et leur propagande et de fait, le métier de journaliste en prend un énorme coup. Il y a pourtant des journalistes qui font ou tentent de faire leur métier tel qu’il se doit, il faut les reconnaitre et les encourager.

     

    • " L’effort journalistique ", sérieusement ???!!! Donner la parole à des contradicteurs, sans bien évidemment jamais reconnaître explicitement que ces mêmes journalistes auraient tort, c’est ça " l’effort journalistique " ?! Ben merci les gars ! :-) Attention aux responsabilités ! Le discrédit des médias est le fait des médias eux-mêmes, et ne réhabilitons pas trop vite certains par une excessive naïveté.


  • Rare de voir un journaliste qui s’en tient aux faits et ne tente pas absolument de convaincre les spectateurs a son point de vu.

     

    • Il a quand même rappelé qu’il s’agit d’une analyse différente. Un journaliste honnête se contenterait de poser des questions non orientées et s’abstiendrait de tout commentaire. On a tellement plus l’habitude que lorsqu’un journaliste invite une analyse dissidente ou différente, on est tenté d’applaudir alors que c’est la moindre des choses : le béaba


    • Tout à fait d’accord,
      Le ton calme et les termes mesurés rendent la démonstration implacable.
      À noté qu’il connait extrêmement bien son sujet et qu’en face l’autre journaliste fait également honnêtement son métier.


    • Oui, à partir du moment où tu as des preuves de ce que tu avances, en l’occurrence des preuves d’une tentative de déstabilisation, tu ne peux plus parler « d’analyse différente », effectivement.


  • Pas du tout d’accord.
    Je parle tous les jours avec des vénézuéliens restés au pays et il y a bel et bien une grande part de la population qui ne veut plus de Maduro (il n’y a qu’à voir le résultat des législatives qui ont donné les 2/3 des sièges à l’opposition).
    Quand Lemoine dit que la crise politique a démarré avec le parlement qui a promis de faire tomber le gouvernement en moins de 6 mois (certes c’est pas très malin) je dirais plutôt que ce qui a mis le feu aux poudres c’est l’annulation systématique des décisions du parlement par le tribunal suprême, l’annulation de l’élection des gouverneurs (que Maduro savait perdu d’avance après la racler qu’il a pris aux législatives), et surtout l’annulation du referendum révocatoire de Maduro l’année dernière alors que l’opposition avait réunit je ne sais combien de fois plus de signatures que nécessaire pour lancer le processus... pour finir d’attiser les tensions, l’élection d’une constituante sans même un referendum préalable et organisé de manière a assurer la victoire à Maduro (y avait-il seulement un candidat de l’opposition ?)
    Je suis pour la révolution Bolivarienne, du moins comme l’avait amorcé Chavez, mais contre Maduro qui sentant que le peuple lui échappe prend le chemin de la dictature.
    Quand le peuple élit un parlement même si il est dominé par l’opposition, reconnaissez les décision qu’il prend
    Quand le peuple doit élire ses gouverneurs, il est inadmissible de supprimer les élections
    Quand le peuple veut user de son droit constitutionnel à déclencher un referendum révocatoire, rien ne devrait l’interdire
    Quand le peuple adopte une constitution en 99, c’est à lui de décider d’une nouvelle constituante.
    Arrêtez de nous prendre pour des moutons et expliquez nous plutôt en quoi le projet Bolivarien est le meilleur pour réconcilier les Vénézuéliens et pour leur assurer prospérité et égalité.

     

    • Maduro a en face de lui une bande de chacals !


    • Merci pour ce commentaire, mais le fait que vous connaissiez quelques Vénézuéliens, ne rend pas vos propos plus vrais que ce des autres. En revanche, il est vrai que Maduro n’est pas Chavèz, mais la situation n’est aussi plus la même. L’adversaire sentant le point faible, est passé à l’attaque, si le camp de Maduro veut gagner, il faut une certaine réciprocité dans l’intensité.
      (le jeu de la démocratie est mis entre parenthèses)


    • Invader 52 à dit : (le jeu de la démocratie est mis entre parenthèses)

      Je suis très surpris de lire ce message ici, moi qui croyait que ce site louait la démocratie.
      En effet j’ai dû m’égarer !



    • Je suis très surpris de lire ce message ici, moi qui croyait que ce site louait la démocratie.
      En effet j’ai dû m’égarer !



      Ce n’est pas moi qui définit la ligne éditoriale de ce site, qui est à mon sens plus tourné vers la liberté d’expression que par le dogme de la démocratie. Mais si il faut que tous les commentaires soient dans ce sens, ça sent pas bon la démocratie !
      Bref dans la vie il y a les beaux parleurs (les YAKA et FOCON), et ceux qui fond vraiment les choses, les pieds sur terre, et pour qui la démocratie n’est pas toujours une option réaliste.

      Bref on peut toujours tendre l’autre joue aux dominateurs, mais pour gagner la liberté il faut que l’on commence à montrer les dents, voir que l’on morde. Et quand tous ceux qui se croient supérieurs réviseront leur comportement, on pourra peut-être bâtir une vrai démocratie.


    • " il y a bel et bien une grande part de la population qui ne veut plus de Maduro (il n’y a qu’à voir le résultat des législatives qui ont donné les 2/3 des sièges à l’opposition). "
      Ce sont les élections qui tranchent et pas les coups de fils d’amis ou les sondages du matin qui par parenthèses sont aussi volatiles. Par ailleurs, je ne sais pas trop ce que signifie " prendre le chemin de la dictature ". Faut avoir un sacré GPS ! Enfin, je vous trouve plus qu’indulgent lorsque vous vous contentez de dire du fait que l’opposition a promis de faire tomber le gouvernement en six mois que ce n’est juste " pas malin ". C’est un petit peu court pour une personne qui se dit soucieuse de la démocratie. En termes de causalité, il y a peut-être moyen de revoir les choses différemment sous cet angle.


  • @Vincent Lapierre

    Plusieurs articles parlent de la fortune de la fille de Chavez qui serait multi-millionnaire. A-t-on des informations d’autres sources sur ce sujet qui contredisent ces allegations ou est-elle vraiment million(ard ?)aire ?

    Je me prends cet argument dans la gueule a chaque fois que je defends Chavez


Commentaires suivants