Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Michel Drac présente Triangulation, son nouvel ouvrage

 

Michel Drac présente son nouvel ouvrage, Triangulation. Repères pour des temps incertains, publié aux éditions Le Retour aux sources et disponible chez Kontre Kulture.

 

Visionner les trois conférences de Michel Drac à l’origine du livre :

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

Du même auteur, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1303559

    Une synthèse complète de l’analyse critique de M. Drac. Je pense que je me le procurerai.

    Cependant, pour ce qui est des solutions, je ne vois pas vraiment où M. Drac veut en venir avec son "contre-empire".
    Il faut déjà partir du principe que l’on verra l’Empire tomber sans le reste du monde, ce qui me paraît parfaitement impensable au vu des problèmes structuraux latents qui menacent depuis des décennies de nous sauter au visage, tant les fondations de la modernité capitaliste sont bancales ; et admettons que ce soit le cas, je ne vois pas en quoi la Russie, une fois que les détenteurs de capitaux apatrides auront fui les USA pour venir se loger en son sein, sera plus bienfaitrice que les États-Unis ne le sont actuellement.

     

    • Pour ce qui est des solutions, comme il l’a dit lui-même en conférence, il est très mauvais pronostiqueur, d’où le titre de son livre peut-être. Autrement on fait de la science-fiction comme Houellebecq ou Sansal.


    • Les salauds survivront toujours.

      Est-ce que la Russie de nouveau orthodoxe saura les traiter comme il se doit au vu de leur cruauté et de leur inhumanité ? Ou bien vont-ils, comme aux USA, infiltrer l’appareil d’état russe ? Le temps nous le dira.
      La chose qu’il ne faut pas perdre de vue, ce sera que, lorsque l’empire actuel tombera, avant qu’il ne se fasse remplacer par le suivant, il faudra que la France retrouve alors son indépendance, cette occasion tant attendue ne pourra pas être ignorée. Pour l’heure, qu’on le veuille ou non, ceux qui occupent les pays d’Europe, ceux qui anéantissent notre liberté d’expression, ceux qui nourrissent des projets eugénistes immondes, ceux qui veulent ravager et piller les peuples juste pour faire prévaloir un jour de plus leur leadership, ce sont les américains. Qu’on le veuille ou non.


    • Je ne suis pas sûr que Michel Drac ait dit que l’Empire allait tomber sans le reste du monde. Au contraire, tout va s’effondrer, et c’est à nous de créer un nouveau code, un nouveau système, une nouvelle société. Lisez ses "Essais", c’est du très très bon.


  • Personnellement j’adhère à fond aux analyses Michel Drac, c’est un des mecs les plus pragmatiques pour moi. Et qu’est ce qu’il est drôle, il parait ennuyant comme ça mais quand il sort un truc un peu décalé il me fait exploser de rire tellement ça coule de source. Et ses mimiques mesurées quasi inexistantes, il n’a pas besoin d’en faire des tonnes. Merci E/R de me l’avoir fait découvrir, on va commander le livre et regarder ça.

     

  • La république n’est pas l’instrument de la nation mais de l’empire.


  • Si Soral est un fer de lance, et que fait un fer de lance, il fonce, il perce, c’est en toute mesure un peu une sorte de kamikaze, il crée la brèche ! ben Michel Drac pour moi c’est de la même veine que Lucien Cerise, ça tape techniquement profond, c’est exigent intellectuellement, ça demande un effort mais avec, pour les petits calculateurs, un grand retour sur investissement.

    Idée innovante pour Kontre Kulture : Au delà de commentaires "de consommateurs" ou autres, type Amazon, pourquoi ne pas travailler à mettre en place des fiches de lecture sur votre site ? En commençant peut être par un modèle type (où quoi comment pourquoi). Afin que les lecteurs puissent PARTAGER ce qu’ils retiennent des ouvrages lus.

    Merci d’exister.

     

  • #1303662

    Michel Drac, LE penseur de la "dissidence" à lire absolument.
    Il est l’introverti faustien qu’il décrivait dans "Crise économique ou crise du sens". Moi qui suis anti-républicain, ses paroles m’apaisent et me modèrent. La République est en effet un instrument ( un instrument absolument merdique d’après moi ), on a le droit de préférer un autre instrument, je me sens de plus en plus monarchiste, ou éventuellement maréchaliste ( l’idée d’un pouvoir autoritaire assumé par l’homme de la Providence ), mais il faut savoir faire avec la réalité, et la réalité, c’est que les Français sont trop cons pour utiliser un autre instrument à l’heure actuelle.
    Dans ses essais, Michel Drac insistait sur le fait qu’il faille avoir les pieds sur terre, ce qui est le propre des introvertis faustien, tels les deux Joseph ( Fouché qui a survécu et participé à tous les régimes et Joanovici qui lui s’est montré indispensable à un régime pourtant constitué à l’origine pour le broyer ).

    Soyons ces introvertis faustiens, dans un monde en plein déclin, il n’y a pas de place pour le romantique, il faut savoir s’adapter, survivre, pour reconstruire. Mais avant d’attendre la destruction, essayons de sauver le peu qu’il reste de la France, et objectivement, l’instrument qui lie les Français entre eux, ce n’est pas un sentiment patriotique, mais l’administration étatique permise par la République. Les Français sont pour la plupart, quelle que soit leur origine, des Français de papiers et rien d’autre.

    J’ai compris que vouloir changer de régime, donc d’instrument, c’est une affaire de luxe. Quand on veut détruire un mur, c’est préférable d’y aller au Bulldozer, mais quand on a seulement les moyens d’acheter une masse, alors on fait avec cette masse en attendant d’avoir les moyens pour obtenir un meilleur outil.

    Donc à tous ceux qui critiquement Marine Lepen pour si ou ça, gardez à l’esprit que pour le moment aucune alternative concrète c’est à dire fortement envisageable n’est à attendre. Voyons ce que donne ce semblant d’espoir. Si il failli, nous serons fixé, et place sera faite à l’après France, sur laquelle il faudra reconstruire une identité nouvelle, d’essence française.

    Je ne sais pas si vous me lirez Monsieur Drac, mais je vous remercie sincèrement pour vos écrits plus que salutaires pour la "dissidence".

     

    • @ Josselin

      Entièrement d’accord avec vous. Je suis assez opposé au régime républicain et je préfère le régime monarchiste où le roi incarne beaucoup mieux la "chose publique". Toutefois, comme vous l’écrivez, la république est un fait politique majeur et l’écrasante majorité des Français y est attachée... Je le déplore comme vous mais il faut accepter le principe de réalité. J’ose espérer que surgira prochainement un homme providentiel, comme dans tous les moments les plus périlleux de l’histoire de France, qui pourra incarner pleinement notre Nation.


    • MLP un espoir ?
      c’est vraiment foutu, alors
      Ne varietur
      Lavrov


  • Je suis depuis quelques années le travail de Michel Drac et d’autres....Maurice Gendre ; les gens de MZ, d’E&R. C’est pertinent, mais ça manque parfois de précision...Je les trouve parfois trop vagues quand ils citent leurs sources. J’aimerais des données fiables et vérifiables. Loin de moi l’envie de les décourager, au contraire, cela vise à améliorer la force de frappe dissidente.


  • #1303688

    Pas trop d’accord sur les causes de la dissolution de l’empire, d’un point de vue marxiste, car la concentration du capital fait que l’économie européenne et américaine sont étroitement imbriquées, par exemple les cotations du cac se font à New-York, et il parait compliqué pour la France de s’extraire de ce bloc tout autant que la Grèce, même si on parle de dettes de droit étranger et dettes de droit Français.
    Si l’empire se dissous on se dissout également, c’est vrai que nous sommes à la périphérie de Washington, quand à savoir si ça se délitera plus rapidement à la marge ou au centre, c’est pas gagné, il se pourrait que la marge y échappe en se rapprochant des BRICS.
    Ce qui pourrait amener les US à faire des concessions sensibles.
    Sauf séisme économique majeur, il parait compliqué de revenir à une politique Gaullienne de se réaligner avec les nons alignés, pas impossible mais compliqué, en effet et je suis d’accord sur ce point avec Michel Drac, la France doit être un pays d’équilibre et pas de suivisme comme aujourd’hui, qui est contraire à tout ce qui a fait de la France un pays admirable.
    En revanche la dernière partie de la vidéo est très très pertinente.

     

    • #1303837

      Mais justement il va se produire un séisme économique majeur (pour le moins) d’ici une poignée d’années (2020 ou avant car l’Histoire n’en fini pas d’accélérer en cette fin de Cycle et de plus en plus désormais depuis ce tournant 2014/2015, cf. Ukraine, Syrie, ...).
      Il y aura donc une "fenêtre de tir" pour tenter de s’émanciper des "tutelles" néfastes.
      Un quart de siècle après la Chute du mur de Berlin et la décomposition du bloc soviétique cela est désormais au tour du bloc américano-occidentaliste de se décomposer.
      Par contre si les soviétiques ont eu le bon goût de faire cela pacifiquement en 1989/91, il n’est vraiment pas assuré que les "atlantistes" soient capables de se montrer aussi sages en pareille occasion, surtout avec les néo-cons à bord ... un false-flag est si vite arrivé.
      Il reste peu de temps pour sortir de l’OTAN et limiter - autant que faire se peut - la catastrophe que l’on peut déjà présentir. Hélas, actuellement "notre (?)" personnel politique ne semble pas au niveau du défi.


    • #1304034

      Sauf que plus les us perdent du terrain et plus ils renforcent la présence militaire ’Otanesque’ aux confins de la Russie.
      Les us aussi espèrent sortir du chaos par le haut, en jouant la carte Russe mais à leur manière, en faisant éclater si besoin est un conflit Russie Europe.
      L’Europe est et en risque de conflit plus grand que pendant la guerre froide.


  • J’ai trouvé cela un peu confus, c’est sans doute à cause du format. À la fin, je n’ai pas compris en quoi la disparition de la France pourrait être un mieux, il ne s’est pas expliqué sur cela.Pour Marine, je comprends son sentiment de lui laisser une chance, mais ce qui me choque, c’est qu’elle non plus, ne propose pas le retour à la souveraineté de manière claire. Dans ses déclarations, elle ne veut ni sortir de l’euro, ni de l’Europe, ni de l’OTAN. Elle dit qu’elle veut renégocier les traités, elle veut se laisser un an de réflexion avant de proposer un référendum, mais on sait que c’est impossible à cause de l’Aricle 48 du TUE.Alors comment va-t-on trouver la liberté dans un empire si l’on ne trouve déjà plus à l’échelle de la France. C’est pour cela que je pense qu’il faut se battre pour faire sortir la France de l’euro, de l’Europe et de l’OTAN. Et on devrait aussi se battre pour une vraie démocratie à l’étienne Chouard.

     

    • #1303870

      Tiens un troll d’Asselineau :-)
      On les reconnait tout de suite car ils répètent toujours le même mensonge : "Marine Le Pen ne veut ni quitter l’Euro, ni l’Europe, ni l’OTAN". Triple mensonge bien sûr.
      Mais bref...


    • N’hésitez pas à développer à l’occasion sébastien, et si possible avec des arguments dignes de ce nom. Ce sera toujours préférable à l’utilisation insensée de termes comme troll qui en cette occurrence peut paraitre ne rien vouloir dire, sinon que l’on n’a pas vraiment d’arguments justement. Même s’ils sont loin d’être majoritaires ici, je précise quand même pour les esprits binaires que même si je n’attends rien de Mme Le Pen, je n’ai rien contre a priori.


    • j’ai le mauvais pressentiment que le FN nous fera le même coup que Siriza : des promesses d’indépendance et de souveraineté retrouvée, et puis VLAN... le froc qui tombe...
      Passons à un autre modèle que le système républicain représentatif actuel (là je rejoins Étienne Chouard : il faut s’entrainer pour le match)
      Amicalement...


    • @ Eric

      Vérifie par toi-même en lisant le programme du FN sur leur site. Tu peux aussi écouter tous les discours officiels de Marine qui rappellent l’urgence de la sortie de l’UE, de l’OTAN et de l’euro. Le mensonge asselinien est intenable plus de une-demi-seconde.



    • j’ai le mauvais pressentiment que le FN nous fera le même coup que Siriza




      Ça on ne pourra le savoir que si on lui offre l’occasion de faire ses preuves et qu’on s’oppose à la reconduction de l’UMPS au pouvoir.
      En tout cas, le FN respecte ses promesses au niveau local : baisse des impôts locaux, sécurité, bonne gestion de l’argent des Français. Et ce qui est certain à 100 %, c’est que l’UMPS trahira l’intérêt de la France et des Français comme il le fait depuis quarante ans. Donc Syriza, pour l’instant, c’est l’UMPS, pas le FN !


    • N’hésitez pas à mettre des liens si vous voulez faire gagner du temps à vos interlocuteurs. Je précise que je dis cela de manière pas totalement ironique. J’entends souvent dire que le FN souhaite soumettre la chose à referendum, ce qui, si cela est vrai, peut paraitre pour le moins étonnant. C’est comme si l’on demandait à des gens, après avoir voté pour un programme, de soumettre à nouveau ce programme à referendum. Ce qui, toujours dans l’hypothèse où tout ceci serait avéré, est particulièrement absurde et ne peut qu’incliner à une grande suspicion. Je rejoins l’avis d’un autre intervenant pour qui tout cela a plus qu’un petit fumet de Syriza. Ca sent sa traîtrise et sa reculade potentielle à plein nez, ce qui évidemment ne peut que m’incliner à souhaiter vivement me tromper. Bref, ce qui est embêtant au final, c’est qu’aucun d’entre nous ne soit prescient et que nous soyons tous contraints à des présomptions plus ou moins étayées, pour rejoindre les propos de Monsieur Drac sur l’éternel optimisme et le pessimisme des uns et des autres.


    • @Eric

      Tu vas sur le site du FN, tu cliques sur "le projet", et tu lis tout parce que c’est un ensemble cohérent de mesures qui forment la politique de libération nationale du FN.

      La nécessité du référendum sur la sortie de l’UE est d’abord ce qui se fait de plus démocratique, si bien que ceux qui s’y opposent s’opposent à l’expression démocratique.

      Ensuite, sa nécessité s’explique par la prise en compte du bourrage de crâne quotidien pro-UE et pro-Euro que subissent les Français. Cela a en effet pour conséquence une peur des Français de retrouver une France souveraine. De fait, les Français sont actuellement hostiles à la sortie de l’UE et de l’euro, malgré tout le mal qu’elles leur font subir. Il faut donc nécessairement une phase de pédagogie. Il faut également l’appui du peuple pour avoir la légitimité et le poids nécessaires.

      Ceux qui, comme les asseliniens, ne prennent pas en compte cette donnée politique fondamentale sont des naïfs et des irresponsables.


    • Quant à l’attitude, qui me parait être de l’ordre du joueur de poker, qui consiste à dire qu’il faut voter pour voir, c’est un raisonnement sans fin. En effet, quand un parti trahit ses promesses, il est dans l’ordre des choses et parfaitement logique qu’un autre se présente alors pour nous dire qu’avec lui, promis juré, les promesses seront tenues. Tout cela est sans fin. Finalement, pour justifier le vote FN, beaucoup se retrouvent à user de manière involontairement ironique exactement de la même méthode dont usent à tour de rôle UMP et PS pour se succéder.


    • @Eric



      Quant à l’attitude, qui me parait être de l’ordre du joueur de poker, qui consiste à dire qu’il faut voter pour voir, c’est un raisonnement sans fin.




      C’est juste un raisonnement de bon sens. En effet, on ne peut juger que sur les actes, et les actes nécessitent le pouvoir.
      Par exemple les électeurs de maires FN qui ont fait baisser les impôts locaux ont pu juger du respect de cette promesse électorale par le FN.


    • A Sebastien
      A quel moment MLP à menti ? elle a toujours dit qu’elle ferait un referendum ,si elle était élue ,et puis regardez aussi les interventions du FN au parlement Européen .Qu’on ne soit pas d’accord avec le FN ok ,mais surtout pas dire n’importe quoi.


    • Aie aie aie ! Vous êtes décidément incorrigible. Donc, c’est au programme, que vous n’aurez pas l’obligeance de nous communiquer (ce qui est pourtant facile aussi). Ce qui ne change rien au fait que c’est absurde et contradictoire. Après avoir voté pour un programme, On demande par référendum si les gens veulent vraiment majoritairement ce pour quoi ils ont majoritairement voté. L’étape suivante, c’est quoi ? Un deuxième référendum pour confirmer éventuellement le premier ? :-) Il n’est pas pire aveugle que celui qui ne veut voir. Quant à dire que l’on ne peut juger que sur les actes, cela rejoint le piège pointé dans mon post précédent. Mais bon, il faut croire que leFN, par je ne sais quel miracle, échapperait aux retours d’expérience calamiteux que nous connaissons jusqu’à présent avec tous les autres. Faut bien justifier le fait de continuer d’aller voter. Mais bon, faisons confiance aux Collard, Chauprade et autres fiers et constants patriotes pour démentir tout cela :-)


    • J’ajoute, toujours au rang des contradictions (que les intéressés, bien évidemment, qualifient de logique, ben tiens !) qu’il est assez drôle de dire que l’on ne peut juger que sur des actes, tout en le défendant mordicus et en jugeant positivement et par anticipation, un parti sur des actes ... qui n’ont pas encore eu lieu autrement que sous la forme de promesses. On a le droit de rire.


    • @Eric



      il est assez drôle de dire que l’on ne peut juger que sur des actes




      Ce n’est pas drôle, c’est la vérité : on ne peut pas savoir ce qui sera accompli des promesses d’un parti avant de l’avoir vu à l’œuvre. C’est d’une logique élémentaire.

      On peut cependant remarquer que le FN a respecté ses promesses dans les villes où il a été élu, tandis que l’UMPS a toujours trahi ses électeurs.

      Il n’y a pas besoin de faire deux référendums sur la même question, sois logique.


    • #1304241
      le 29/10/2015 par Touchez ma bosse Monseigneur
      Michel Drac présente Triangulation, son nouvel ouvrage

      @ Eric
      Monseigneur je vous fais parvenir avec célérité un extrait du programme du FN.
      Dites moi ce que vous pensez, je vous prie.
      Parce que je ne vois nulle part où se trouve la question du référendum, dont vous parlez ?
      D’ailleurs il n’en est nul besoin, la réponse est claire nette et sans bavure.

      Un ministère des Souverainetés coordonnera la renégociation des Traités et la restauration de notre souveraineté nationale dans l’ensemble des domaines où elle a disparu.

      Aux termes de ce processus, il faudra :

      que la France retrouve la maitrise de ses frontières, de préférence au sein d’une association libre d’Etats européens partageant la même vision et les mêmes intérêts sur des sujets tels que l’immigration ou les règles devant régir les échanges extérieurs et la circulation des capitaux ;
      que la France rétablisse la primauté du droit national sur le droit européen ;
      que la France retrouve la maîtrise de sa monnaie et de sa politique monétaire ;
      que vienne la période des grands projets européens innovants, au service des peuples, bâtis à partir de partenariats volontaires, comme l’ont été Ariane ou Airbus décidés, faut-il le rappeler, en dehors des institutions communautaires ;
      que la contribution nette de la France au budget européen soit nulle, afin de dégager des marges pour le soutien notamment de notre agriculture.

      Nous ramènerons ainsi à leur juste place les utiles coopérations européennes : de projet, de concertation, mais en nous affranchissant de la tutelle du Super-Etat eurocratique qui, depuis Bruxelles et Francfort, prétend régir tous les aspects de la vie politique, financière, économique, sociale et culturelle de 450 millions d’Européens...


    • Simone Weil : "note sur la suppression générale des partis politiques"


    • Tiens, un petit " nouveau " ! :-) Faudrait peut-être apprendre à reconnaître l’ironie .... élémentaire !
      Sinon, vous semblez en désaccord avec un autre défenseur du FN plus haut (post de dixl à 12:50) qui dit que Mme Le Pen a toujours affirmé vouloir faire un referendum). Comprenne qui peut.


    • #1304779

      Je rejoins le message de "dummy65".

      L’Union Européenne est une belle fumisterie et le système n’a rien omis. La douille d’une "autre Europe ?" : on l’a mangé pendant 30 piges ! On ne peut changer les traités européens pour faire une "autre europe". Donc, tous les partis proposant une "autre europe" sont pour moi des partis "leurres" ! Prenez connaissance du dossier ici et lisez bien l’article 48.

      Ce que je crois franchement, c’est que votre Marine Le Pen vous dira que "[sortir de l’Union Européenne n’a jamais été son projet" (comme elle l’a avouée au cours d’une interview sur France 2 en direct) et la France y restera ! Je rajouterais qu’elle nous emmènera vers un choc des civilisations contre le monde musulman ce qui réjouira le Rabbin "3 coqs" Chaya. J’attends donc qu’un représentant français puisse dire sans ambiguïté (donc sans changer de version en fonction de "qui pose la question") : "Je veux Sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN", car pour l’instant, concernant le FN, il existe 19 versions différentes, avouez que ce n’est pas très convainquant... Donc si vous êtes proche de Marine Le Pen, vous devriez lui passer l’mot car actuellement, elle se tire une balle dans le pied elle même et tous le monde s’en aperçoit... !

      Bien à vous.


  • J’adore sa façon d’être optimiste !

    Par contre, je le suit moins sur vision "phénoménologique" du mouvement de l’histoire ; (je serais plus Hillardien, considérant que l’être humain reste foncièrement religieux, jusque dans ses motivations et ses élans...).
    Pour le reste, monarchie ou république, peut importe ; c’est la géopolitique qui sauvera l’état-nation souverain français (alliance avec la Russie comme porte de salut ou autre options ?)

     

    • Pas faux, il m’a choqué a un moment quand il dit "je ne crois pas à la transubstantiation" et la dette sera-t-elle payé avec intérêt, eh bien en voila une croyance bien plus conne encore !

      J’aime bien Drac et aussi sa bande autour, y a pleins de gens différents et c’est de la bonne humeur du moins ils essayent.

      Drac est très rationnel mais aussi calviniste enfin ce qu’il en reste, y a un fond pessimiste chez les calvinistes et ça on le sent encore chez lui, la situation est critique, enfin il a aussi cet ultime rebond optimiste au fond du trou qui fait du bien.


  • La plongée est intéressante et surtout audible, compréhensible...
    Un homme, une musique...
    https://www.youtube.com/watch?v=u5C...


  • #1303731

    Si les usa et consorts lâchent le morceau en Syrie, les carottes sont cuites pour Washington et ses alliés.
    Plus les pays de l’OTAN se seront soumis et plus il leur sera compliqués d’échapper au déclin de l’oncle Sam, les pays européens sont tenus par les c......économiquement, et pour couronner le tout à partir du moment ou un pays ne maîtrise pas sa monnaie il n’est plus souverain, c’est donc le politique qui est subordonné à l’économique et pas l’inverse, c’est ce qui caractérise les démocraties occidentales, et si elles pouvaient s’en débarrasser du politique elle le feraient.
    On ne se débarrasse pas de 30 ans de politique de collaboration avec les usa, si simplement.
    la Russie n’est pas revenue au premier plan d’un claquement de doigt, ça s’est fait par une longue période de difficultés épouvantables.
    On a la bombe, c’est bien, mais notre industrie se détricote à vitesse grand V.
    Nous ne sommes plus que l’ombre de nous même ce qui nous sauve du désastre pour le moment, c’est la bourse.
    On a beau jeu de dire que nous sommes mieux lotis que la Grèce, notre sort est scellé, à la prochaine dégringolade de la bourse, qui aura lieu.
    A ce moment là l’état partira en sucette.
    Que la bourse vienne à se casser la figure et l’échelle sera tirée, je vous laisse imaginer la suite...


  • Il n’a pas compris que la République était l’idéologie des Lumières et le projet révolutionnaire qui conduit au mondialisme. Beaucoup de gens croient que les "valeurs de la République" sont des mots sans consistance. C’est l’idéologie des Lumières qui est visé, c’est l’idéologie de la gauche. C’est primordiale à comprendre. Sinon vous ne pourrez pas éradiquer le mondialisme à la racine.

    Ensuite il ne comprends pas que la politique découle de conceptions philosophiques et religieuses.

     

    • #1304548

      Partageant la même hostilité idéologique vis-à-vis de ce régime politique, il faut néanmoins être un tant soit peu réaliste : ce qui importe, pour le coup, c’est le maintient de l’Etat-Nation en tant que tel, non dissolut dans un ensemble plus large. Je ne pense pas que l’on peu se payer la luxure de s’opposer entre nationaux-républicains et monarchiste.

      Après j’en entends déja nous dire "oui mais Marine ne veux pas sortir de l’euro, elle est sioniste, entourée de franc-mac" etc...

      Faudra quand même se mettre l’idée en tête qu’on ne votera jamais pour quelqu’un avec qui on est en accord à 100%. Par exemple, je rejette fondamentalement la laïcité, et je trouve assez répugnant l’usage que le FN en fait, mais ce n’est pas pour autant que je ne voterai pas Le Pen en 2017.
      Car en se qui concerne la souveraineté de l’Etat Français, ça ne peut être pire que ce que font DEPUIS 30 ANS DÉJÀ nos dirigeants. On a donc plus rien à perdre. On ne peux plus se permettre des chamailleries de la sorte.


  • Une alliance de modestie et d’honnêteté, je ne connaissais pas cette personne mais c’est une bonne découverte.


  • comme la hollande et la Flandre, il va falloir apprendre l’anglais, le français en tant que langue disparaitra, étant Belge je pense des fois à une union francophone, mais vu l’état de la population et de la bêtise ambiante, je doute fort de notre avenir en tant que francophone.

     

  • #1303977

    Ah tiens j’aurais bien aimé qu’il développe ses derniers mots : "Peut-être que ce sera plus intéressant d’être des français d’après la France, que d’être des français avec la France."


  • Je suis d’accord avec Michel Drac sur le fait que la royauté avait plus d’aspects positifs que la république.

    J’ajouterais d’ailleurs que le pouvoir devant être fondé sur Dieu, donc sur l’amour, les rois en avaient quelque chose à battre de la France. Et ça fait toute la différence avec cette putain de république...


  • #1304087

    Etre un français après la France,bon sujet de réflexion,si on se réfère à des données historiques, c’est peut être être athénien passant de l’hellénisme(fin de la démocratie des cités états) au cosmopolitisme du rêve d’Alexandre et de la guerre des diadoques (guerre des généraux successeurs de l’Empereur) à la succession des guerres civiles (stasis),de la décadence des moeurs et de la recherche pour les intellectuels athéniens à cette époque de nouveaux modes de pensée en s’appuyant sur le miracle grec du Vème siècle et ainsi l’émergence des grands courants philosophiques(stoïcisme,épicurisme,scepticisme,...) qui seront au coeur de toute la pensée,la culture d’abord du monde hellénistique et puis de l’empire romain.
    L’effondrement d’un état,son inclusion dans deux empires successifs et bien au delà jusqu’à nos jours n’a pas empêché que son empreinte demeure,son essence est demeurée et demeure,peut être M Drac veut il signifier cela,je partage totalement son avis,la culture française sera t -elle une nouvelle Athènes ?


  • Je sais que je joue le rôle du con (qui pense plus à la forme qu’au fond) qui se demande où vous avez trouvé cette "space music" d’intro qui va bien avec "temps incertains" ? En tous cas beau travail de montage.

    Même si j’ai pas de réponses, félicitations.


  • #1305516

    Lucide sur bien des points, le Drac...
    Il sait que l’état nation est condamné , que la France elle-même est en sursis, mais il précise bien que les Francais, eux, demeureront ....en tout cas, cet état de fait obligera les Francais à faire gaffe à leur patrimoine et à leur langue ( encore que, lorsque on voit tous ces jeunes chanteurs qui ne peuvent s’empêcher d’écrire en anglais, ça laisse songeur...)


Afficher les commentaires suivants