Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

NPA : quand le rouge tourne au blues

Hémorragie continue de militants, multiplication des échecs électoraux, ligne peu claire en matière de laïcité... Après deux ans d’existence, le NPA va mal. Son congrès, qui prendra peut-être des accents de psychothérapie de groupe, débute aujourd’hui à Montreuil.

« Le NPA apprend en marchant », répète Olivier Besancenot. Mais apprend-il en tombant ? Réponse lors de son congrès qui s’ouvre aujourd’hui et se tiendra jusqu’à dimanche à Montreuil. Car le parti anticapitaliste né sur les cendres de la Ligue communiste révolutionnaire, en février 2009, ne cesse de désespérer ses militants. Plus de 9 000 au lancement, ils seraient désormais 6 000 d’après la direction.

Lire la suite de l’article : Marianne2.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2384
    le 12/02/2011 par mister cocktail
    NPA : quand le rouge tourne au blues

    Tan Mieux ! Que la bête crève et dégage ! Le NPA est un parti complétement inutile (euphémisme) et son dirigeant un neuneu bobo. Que le "facteur révolutionnaire" retourne distribuer le courrier des bourgeois (certainement beaucoup de bonnes nouvelles pour eux) sur son petit vélo jaune à Neuilly !


  • #2410
    le 12/02/2011 par Mansur
    NPA : quand le rouge tourne au blues

    Je n’ai pas pu m’empêcher d’exploser de rire en apprenant ces excellentes nouvelles.


  • #2434
    le 12/02/2011 par sami
    NPA : quand le rouge tourne au blues

    ça s’appel l’effet soral,besancenot est comme houria bouteldja des agents du pouvoir même si leur discours est vrai ,je pense le mieux pour eux s’ils sont honnête et pas du tout vénal c’est de renoncer à leur faux carrière politique.