Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Retour sur le débat avec Éric Zemmour

Le débat qui a eu lieu à l’antenne de Radio-Sputnik entre Éric Zemmour et moi-même a permis de préciser un certain nombre de choses. Je recommande à mes lecteurs de l’écouter, et de l’écouter soigneusement, car tant les points d’accords que de désaccords sont importants.

 

Ce débat n’a pas dégénéré. Le mérite en revient à Éric Zemmour qui a su exprimer ses postions avec la carté et la retenue qu’imposaient un tel débat. Il est donc maintenant possible d’en dresser un bilan en distinguant ce sur quoi nous nous sommes entendus et ce sur quoi nous divergeons.

 

Ce que ce débat ne fut pas

L’animateur avait présenté ce débat comme celui opposant les notions de souveraineté et d’identité. Mais, il est très vite devenu évident qu’il n’y avait sur ce point aucune opposition. Zemmour a défendu explicitement une vision historique de la notion de l’identité à grand renfort de citations d’Ernest Renan et de Marc Bloch. Je suis, bien entendu en parfait accord sur ce point avec lui. Je pense que l’identité est une représentation politique majeure, qui s’est construite sur la mémoire, tant consciente qu’inconsciente, des conflits, des luttes, mais aussi des compromis passés. Les démonstrations de Guizot, qui parle à ce sujet de la « civilisation européenne » [1], mais aussi celles de John Commons [2], sont éclairantes. La question de la « mythification » de cette histoire est en réalité un faux problème, puisqu’il s’agit essentiellement d’une représentation collective, donc d’un fait subjectif. Il ne sert à rien de vouloir chercher ici une quelconque représentation « objective ». Ce serait une contradiction dans les termes.

Nous nous sommes aussi retrouvés pour constater que la souveraineté sans l’identité n’avait guère de sens mais que, inversement, l’identité sans la souveraineté, était une notion vide. Hors antenne, Zemmour m’a reproché de minorer, ou en tous les cas de rabaisser le « souverainisme de l’identité ». Ce n’était pas le sentiment que j’en avais, dans les différents textes que j’ai pu écrire. Mais, si cela fut perçu comme tel, je tiens ici à dire que je considère que la question de l’identité est bien une question légitime, et qu’elle contribue à structurer, à donner du sens, à la notion de souveraineté. Bien entendu, la souveraineté ne se réduit pas à l’identité : elle inclut la dimension sociale et celle des institutions politiques qui concrétisent nos libertés collectives. Mais, la question de l’identité est bien incluse dans la souveraineté. Cependant, cette identité doit se concevoir à la fois comme le produit d’un processus historique (point sur lequel Éric Zemmour et moi sommes d’accord) et comme un processus politique. Il s’agit d’un sentiment qui se définit, en fait, politiquement même si les individus ne le formulent pas nécessairement sous une forme politique.

 

Première divergence

Si le débat n’a pas été entre l’identité et la souveraineté, sur quoi a-t-il porté ? Il y a eu en réalité, deux débats, un mineur et un majeur. Le débat mineur a porté sur l’échec de Marine le Pen à l’élection présidentielle. Si nous avons été d’accord pour considérer, l’un et l’autre, qu’elle avait fait une erreur majeure dans sa gestion du débat télévisée, nous nous sommes opposés sur la question de l’interprétation des résultats du 1er tour. Éric Zemmour soutient que LES électorats de Jean-Luc Mélenchon sont radicalement opposés à Marine le Pen, et il prétend qu’il y aurait une composante ethnique dans cet électorat qui l’écarterait radicalement de tout ralliement au Front National. Les résultats du 2ème tour semblent lui donner raison, car le pourcentage des électeurs de Jean-Luc Mélenchon s’étant reporté sur Marine le Pen a été faible.

Mais, il faudrait, alors, tenir compte de l’effet catastrophique du débat télévisé. En fait, entre le dimanche soir où ont été connus les résultats du 1er tour et le milieu de la semaine qui a suivi, les intentions de vote pour Marine le Pen sont passées de 36-38 % à 40-42 %. On pouvait penser qu’elle pourrait monter vers 45 %, en particulier si elle avait continué sur sa dynamique d’Amiens. En fait, c’est à partir du moment où Marine le Pen a introduit des éléments de confusions sur la question des retraites, sur la question de l’euro (avec l’impossibilité dans laquelle elles s’est trouvée d’expliquer le passage d’une « monnaie unique » à une « monnaie commune »), que le chiffre de ses intentions de vote a commencé à baisser. Il semble bien qu’à la veille du débat du mercredi soir, elle était repassée sous la barre des 40 %. Dans ces conditions, l’effet de sa prestation lors de ce débat n’a pu qu’accélérer le mouvement. Si, donc, on suit cette analyse, on constate qu’il n’est pas besoin de faire des hypothèses hasardeuses sur la composition ethnique du vote du 1er tour pour Jean-Luc Mélenchon. Si tel avait été la cause, elle se serait manifestée dès le soir du 1er tour.

Je pense qu’ici Éric Zemmour commet deux erreurs. L’une est technique, en cherchant à ethniciser des statistiques dont on ne connaît que la composition géographique, et de plus en se basant sur les résultats de 3 départements. L’autre erreur est politique ; elle consiste à vouloir chercher une explication « fondamentale » à un vote, alors qu’une explication à partir de son contexte politique particulier est amplement suffisante. En fait, et c’est l’avis de Pascal Perrineau dans Le Point [3], le choix stratégique que l’on nomme « ligne Philippot » était bon, mais n’a pas suffi à surmonter le déficit en crédibilité gouvernementale du Front national. C’est cela, aggravé et démultiplié par les reniements ou les ambiguïtés de la deuxième semaine de campagne du 2ème tour et bien entendu par les effets catastrophiques du débat, qui explique le résultat final.

 

Une opposition irréductible ?

Mais, ce débat est en réalité secondaire par rapport à un débat plus fondamental, qui porte sur l’islam, mais aussi les représentations d’une fraction des musulmans vivant en France. Éric Zemmour a une vision « essentialiste » de l’islam. Et c’est pourquoi, pour amener cette idée, il passe par la case du vote « ethnique ».

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Notes

[1] Guizot F., Histoire de la civilisation en France depuis la chute de l’Empire Romain, Didier, Paris, 1869. Texte tiré de la 7ème leçon, de 1828

[2] Commons J.R., Institutional economics, its place in Political Economy (1926), New Brunswick, Transaction Publishers, 1990

[3] http://www.lepoint.fr/politique/pas...

En lien, sur E&R :

Éviter le piège zemmourien avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1743548
    le 11/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Retour sur le débat avec Éric Zemmour

    Seuls des blancs ou presque ont voté FN, voir les images ici sur le triomphe rotechildien, c’est assez parlant je pense. Sinon ils sont à peu près d’accord sur tout sauf des détails qui seront vite oubliés. C’est bien. Seul le FN aurait dû ou pu gouverner pour sauver ce qui peut encore l’être. Maintenant c’est trop tard, le système va évoluer vers une dictature dure. Il n’y aura plus de solution simpliste par le vote.

     

    • #1743561
      le 11/06/2017 par Mort de rire
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      Je ne suis pas sur que la démolition de la basilique du Sacré-Coeur soit un détail...


    • #1743643
      le 11/06/2017 par The Médiavengers
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      Lire encore ce genre de prose ici est vraiment pénible. Et les mélenchonistes, ils ne sont pas blancs ? Et les macronistes non plus ?
      J’en conclue donc qu’en tant que blanc, Jean-Michel Apathie a voté FN ?
      Par pitié, rendormez-vous.


    • #1743673
      le 11/06/2017 par Smuth_Smuth
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      @The Médiavengers

      Palm Beach Post : "Cult !" a écrit "Seuls des blancs ou presque ont voté FN" pas "Tous les blancs ont voté FN", vous saisissez la nuance ou il vous faut un dessin ?


    • #1743676
      le 11/06/2017 par Godwin
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      The Médiavengers :

      Personnellement, je trouve que c’est ton sophisme de mauvaise foi qui est pénible : tu prends en douce la réciproque (« Les Blancs ont tous ou presque voté FN ») de l’affirmation considérée (« Seuls des blancs ou presque ont voté FN ») pour la nier !
      C’est vraiment s’assoir sur l’évidence…

      On n’a pas de statistiques raciales officielles à proprement parler en France, mais on a des indices géographiques et religieux ; en particulier, on a accès à des statistiques sur le vote musulman, et il est connu que ce dernier vote, qui recoupe assez largement le vote maghrébin et partiellement le vote noir, est massivement pro-gauche et anti-FN :
      1) https://lemuslimpost.com/presidenti... (premier tour 2017 : musulmans : 37 % pour Jean-Luc Mélenchon, 24 % pour Emmanuel Macron, 17 % pour Benoît Hamon, 10 % pour François Fillon et 5 misérables pourcents pour Marine Le Pen)
      2) http://img.aws.la-croix.com/2017/05... (second tour 2017 : musulmans : 92 % pour Emmanuel Macron)

      C’était déjà dans ce genre-là en 2012 :
      http://www.ifop.fr/media/pressdocum...


  • #1743555

    Sapir parle de contexte, de politique, si le contexte change, les choses peuvent s’apaiser, Zemmour plus essentialiste dit que c’est une fatalité.
    Je cois que l’islam resté sage pendant longtemps se sent poussé des ailes par un effet boule de neige, après des décennies de faiblesses et de compromissions, le nombre comme dit zemmour a aussi un rôle essentiel.
    La destruction des nations arabes et l’immigration de masse n’aident pas non plus.

    Je crains que les actes et revendications de plus en plus agressifs d’une minorité sont en fait approuvées par une plus grande quantité, semblant plus modéré mais au fond,s’en accommodant quand meme et restant bien silencieuse, parce que pour descendre dans la rue defendre les délinquants amada ou theo il y a du monde , mas pour les marches de solidarité de victimes aux attentats, c’est beaucoup moins cosmopolite, donc le doute est permis

     

    • #1743756
      le 11/06/2017 par pitchou
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      @Kimi
      Vous traitez d’honnêtes gens de collabos avec des terroristes, sans rougir. Suivez Zemour, il est entrain de dézinguer le FN, ça me rappelle Julien Dray et sa clique de sos racisme qui ont déglingué les maghrébins et les noirs, on voit le résultat.
      Sa stratégie est d’être en dehors du parti, tout en adoptant une posture de pro-FN, au final, les gens différents de vous l’identifie à un raciste, ce qu’il est, mais comme vous il le prenne pour un patriote nationaliste, une blague. La France n’est qu’un enjeu stratégique au service des intérêts israéliens et devinez quoi, ceux qui emmerdent israel par leur présence autour de ses frontières sont musulmans, et donc, en tant que juif il est missionné pour en démonter là ou il en trouve, donc en France. Avec votre attitude, le FN arrivera très vite sous les 5%, a moins que vous ayez d’autres plans que la réussite de notre patrie, du genre Zemour.


    • #1743803
      le 11/06/2017 par Mort de rire
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      @Pitchou



      Sa stratégie est d’être en dehors du parti, tout en adoptant une posture de pro-FN, au final, les gens différents de vous l’identifie à un raciste




      Ça c’est toi qui le dit... En dehors des bobos gauchistes hystériques je ne vois pas qui pourrait avoir ce genre d’opinion...En règles général le peuple a tendance a approuver les analyses de Zemmour comme en témoigne ses ventes de livres, beaucoup de gens en province ont des discours beaucoup plus radicaux que lui pourtant ils votent à gauche ou s’abstiennent. Je peine donc à voir sur quels éléments tu pourrais appuyer ton point de vue.



      Avec votre attitude, le FN arrivera très vite sous les 5%




      Ça aussi c’est toi qui le dit, pour l’instant on voit surtout que la ligne Phillipot permet à peine au FN de dépasser le scores de JMLP en 2002...


    • #1743838
      le 11/06/2017 par hahaha
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      Hahaha, @Mort de rire : les "analyses" de Zemmour n’en sont pas réellement. Puisqu’un plafond de verre l’empêche d’aller au bout de son raisonnement. Même si ces interventions paraissent rafraîchissantes dans les médias de masse...

      Les moins biens informés pourraient affirmer (au mieux) qu’il n’a pas les moyens intellectuels d’aller plus loin. Mais toi et moi savons que ce n’est pas là cas... Il s’agit donc de propagande liée à son ressentiment personnel. Si les ventes de livres et "pouces en haut" étaient des gages de vérité et d’intelligence ça se saurait :)


    • #1743892

      " Ça c’est toi qui le dit... En dehors des bobos gauchistes hystériques je ne vois pas qui pourrait avoir ce genre d’opinion... "
      Ça c’est du lourd en terme d argument ! Amabilité pour amabilité, on croirait entendre un droitard monolobé à court d’argument mais précisément incapable de l’admettre :-)
      " En règles général le peuple a tendance a approuver les analyses de Zemmour comme en témoigne ses ventes de livres "
      Et on continue dans l’humour et la pertinence. Acheter un livre ne témoigne pas de l’opinion favorable ou pas que l’on aura pu s’en faire après lecture ni même de sa qualité intrinsèque ou encore de l’intelligence de ses lecteurs. Soyons logique. Si je voulais d’ailleurs prendre un exemple extrême, je dirais que Marc Levy et quelques autres du même tonneau vendent bien plus que lui ... Oups !


    • #1743976
      le 12/06/2017 par Mort de rire
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      @hahaha

      Nous savons ici que Zemmour n’aborde jamais certains sujets et ne va pas jusqu’au bout de son raisonnement, il aurait dû par exemple appeler son livre a succès non pas "Le suicide français" mais "L’assassinat en réunion du peuple français", mais pour cela il lui aurait fallu creuser certaines thématiques notamment celles en rapport avec les motivations des élites ainsi que les divers lobbies qui poussent à ces changement ( et surtout qui se cache derrière eux) sans oublier d’élargir ses analyses à l’ensemble de l’Occident et non pas se contenter de parler de la France. Chacun aura son explication personnel quant aux raison de ces "oublis".

      Pour ce qui est des ventes de Zemmour je les mentionne pour bien faire comprendre à Pitchou que globalement les gens ne sont pas choqués par ses propos, et qu’en conséquence je ne voyais pas sur quels faits il pouvait baser ses affirmations. Après tout il ne dit pas grand chose de différent que ce que ne dirait le pékin moyen, mon boucher pourrait dire exactement la même chose mais de façon moins polie...

      @Eric



      Ça c’est du lourd en terme d argument !




      En l’occurrence il ne s’agissait pas d’un argument mais d’un fait, en naviguant sur les réseaux sociaux j’ai remarqué qu’en dehors des CSP+ gauchisant des grandes métropoles il n’y avait pas grand monde pour s’indigner des propos de Zemmour. Globalement ceux qui sont "choqués" par ses propos font partis de la même faune que ceux qui signent des pétitions contre le FN.

      Quant au reste du commentaire je dirait simplement qu’on dirait l’œuvre d’un adolescent en pleine imitation de son idole Cyril Hanouna pour essayer de se faire passer pour plus malin qu’il ne l’est réellement...



      Si je voulais d’ailleurs prendre un exemple extrême, je dirais que Marc Levy et quelques autres du même tonneau vendent bien plus que lui




      A ceci près que toute personne doté d’un cerveau fonctionnel aura compris qu’il existe une différence quantitative entre le nombre de consommateur de comédie romantique( la société française est composé à 52% de femmes...) et les acheteurs d’ouvrages traitant de politiques...

      Pour comparer ce qui est comparable on pourrait dire à titre d’exemple qu’un Attali ne vend pas autant d’exemplaires de """ses""" productions, ce qui en soit constitue une certaine indication des inclinaisons des masses.


    • #1744010
      le 12/06/2017 par pitchou
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      @Mort de rire
      L’opinion de masse comme tu dis a une expression hors consommation de livres ou de magazine, le vote. Le Fn avait un boulevard avec les casseroles trimbalées par Fillon. Il n’a pas franchi le seuil espéré car attaqué(normal) ou savamment insufflé par des Zemour et compagnie sans jamais être encensé par ces derniers(vicelard). Je veux simplement t’expliquer que la ligne non officiel de Zemour est mortifère pour le FN et la France, les responsables de ce parti devraient le rejeter à chacune de ses interventions. Du temps de M. Jean Marie Le Pen, ton Zemour ne la ramenait pas souvent sur l’islam ou l’immigration, Zemour savait pertinemment que JMLP se suffisait à lui tout seul pour faire fuir certains français manipulés. Quand la dédiabolisation a fonctionné, Zemour est arrivé, poses toi la question du comment ça se fait.


    • #1744027

      "En l’occurrence il ne s’agissait pas d’un argument mais d’un fait ". Il existe en effet des caricatures ambulantes mais je m’amusais à noter que le fait que vous en soyez un peu une vous-même vous amène possiblement à focaliser sur celles du " camp " d’en face (j’utilise ce terme à dessein pour illustrer le fait que vous fonctionnez d’une manière systématiquement outrancière). Vous le faites de manière systématique et y compris avec des gens qui vous sont largement supérieures intellectuellement (ce dont il vaut mieux rire même si c’est pénible de voir des trucs d’un niveau pareil sur E&R).
      " A ceci près que toute personne doté d’un cerveau fonctionnel aura compris qu’il existe une différence quantitative entre le nombre de consommateur de comédie romantique( la société française est composé à 52% de femmes...) et les acheteurs d’ouvrages traitant de politiques... "
      On dira que c’est de la mauvaise foi si l’on ne veut pas remettre en cause vos fonctionnalités cérébrales. Peu importe les quantités, il n’en demeure pas moins que vous faisiez donc bien d’un fait quantitatif un argument qualitatif. Soyez gentil, arrêtez de vous enfoncer.


  • #1743574
    le 11/06/2017 par Mort de rire
    Retour sur le débat avec Éric Zemmour

    Sapir se trompe lorsque il affirme que les électeurs de Mélenchon sont semblables à ceux de MLP, dans les faits le deuxième choix électorale des mélenchoniste est Macron et non pas le FN...

    Les électeurs de la mal nommé France """Insoumise""" on les connait tous de longues dates, ce sont principalement les bobos, les cassos et les immigrés, il n’y a que très peu de prolétaires, des représentants de la classe moyenne ou de personne exerçant un emploi productif au sein des melenchonistes.

    Si on fait une analyse social on remarque même que les électeurs de mélenchon ont un niveau de vie plus proche de ceux de Hamon ou de Fillon que des électeurs du FN...

    Les faibles reports de voix de la France """Insoumise""" sont donc logique car il n’y a pas de différence idéologique notable entre la gauche marxiste et la gauche libérale en dehors de l’économie, ces deux tendances politiques étant anticléricales, égalitaristes, universalistes, progressistes et antinationale il est normal qu’elles se soutiennent mutuellement dans leurs œuvres destructrices de l’Occident chrétien.

    La véritable réserve de voix du FN se trouve chez les abstentionnistes, les non inscrits et les électeurs de la droite.

     

    • #1743656
      le 11/06/2017 par bertin
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      A Mort de Rire...

      Votre bon sens,votre réalisme,vous place instantanément
      au dessus des idéologues aux objectifs inavoués et
      aux procédés tortueux .
      Vous avez raison ,"empressons nous d’en rire, de peur ..."


    • #1743664
      le 11/06/2017 par Française Patriote
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      Je suis assez d’accord sur l’ensemble de vos analyses , concernant
      l’idéologie très proche de Mélenchon et de celui de toutes les gauches ,
      quand au report de voix possible , oui effectivement chez les
      abstentionnistes mais aussi un certain nombre chez les LR à condition
      que leurs élites ne les effraient pas par leurs conseilles de ne pas voter FN ?
      ce sont eux leurs élites qui trahissent leurs électeurs qui ont pour une
      partie un attachement aux mêmes valeurs mais malheureusement plus
      les années passent , plus ils se détachent de ces valeurs car eux pour
      leur vendre leur mondialisme , par le mensonge , ils sont fort , Fillon
      prétendait en temps que mondialiste , défendre l’identité et la famille....
      trop bêtes ces Français , ils y croient.... ?


    • #1743793
      le 11/06/2017 par Mort de rire
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      @bertin

      J’ai toujours été du genre pragmatique, mon but premier a toujours été de faire en sorte de sortir gagnant d’une situation( ou de limiter la casse selon les circonstances) et non pas de prendre mes désirs pour des réalités. Je me méfie comme la peste de toutes les abstractions et des raisonnements basés sur des vues de l’esprit complétements déconnectés de la réalité, en politique il ne faut prendre en compte que les faits et rien que les faits.

      Si avons pour objectifs d’arrêter le grand remplacement, la décadence morale, l’idéologie LGBT, le laxisme judiciaire, les idées soixante-huitardes et le gauchisme en général, il faut d’abord commencer par rassembler une majorité qui est en accord avec ce but, nous devons donc commencer par rassembler les électeurs du FN, les non votants ( abstentionnistes et non inscrits) car il s’agit du groupe électoral possédant le profil le plus proche de celui du FN ainsi que les électeurs de la droite car ceux-ci sont globalement d’accord avec nos intentions.

      Ceux qui pensent pouvoir se faire élire avec les voix de la gauche par "anti-systemisme" pour pouvoir appliquer le programme du FN sont au choix des imbéciles ou des crypto-gauchistes complétement étrangers à la cause nationale.

      Comment peut être pouvoir envisager le renversement du système libéral libertaire en s’alliant avec un groupe politique qui se trouve entièrement en accord avec les conception idéologiques des élites dirigeantes( ou du moins s’en accommode du fait qu’il profite de ce système) ? Je n’ai jamais compris cet état d’esprit...

      @Française Patriote
      En effet, l’attitude des dirigeants LR est un frein à la progression de la cause nationale car non seulement ils ne cessent de trahir leurs électeurs mais ils ne cessent de trahir la France. Tant que ces deux électorats ne seront pas réunis aucune "révolution nationale" n’est possible, il faut donc soit rallier le parti LR à la cause soit briser ce parti et en vampiriser les électeurs.


  • #1743727

    Durant le débat Jacques Sapir a dit que le taux d’abstention parmi les électeurs extra-européens était élevé, mais il n’a pas fourni de chiffre. Ce chiffre existe-il ?

     

    • #1743747
      le 11/06/2017 par Mort de rire
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      Apparemment en Seine Saint Denis il n’y a eu que 5-6 points de pourcentages d’abstentionnistes en plus par rapport à la moyenne nationale...

      La soit disant abstention massive des extra européens je n’y crois pas vraiment, l’immense majorité d’entre eux vont voter aux élections c’est même la raison pour laquelle leurs vote est si courtisé à gauche.


    • #1743889
      le 11/06/2017 par hahaha
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      Hahaha, et le chiffre d’"extra-européens" (il me semblait qu’à la base seuls les français pouvaient participer aux élections, mais oublions la sémantique...) même pas inscrits sur les listes électorales ? Peux-tu nous donner des "statistiques" complètes, histoire d’avoir un point de vue objectif et de ne pas mourrir complètement idiots cher camarade @mort de rire ? ;)


  • #1743814
    le 11/06/2017 par Jean Le Chevalier
    Retour sur le débat avec Éric Zemmour

    la question ethnique a beaucoup d’influence dans un vote et ne pas le reconnaître c’est se voiler la face et s’empêcher de trouver des solutions aux maux de notre société qui est très divisée à force de s’auto-flageller, de renier son histoire et ses valeurs.
    L’islam, le capitalisme sauvage et la trahison des élites et des médias voila les dangers qui menacent notre pays.


  • #1743967
    le 12/06/2017 par awrassi
    Retour sur le débat avec Éric Zemmour

    Deux choses :
    1) Pourquoi Zemmour ne dit jamais de quelle identité il se réclame ? Son occultation de la chose induit qu’il se considère Français. Ce qui en fait un chrétien, normalement. or, il n’en est rien. La communauté organisée sait toujours botter en touche et se mettre en retrait, alors qu’elle est, avec le capital qu’elle contrôle, l’élément déclenceur des migrations internationales et, subséqsuemment, des crises identitaires qui en découlent ...
    2) Dans nos démocraties bourgeoises, les éléctions sont des films dont les scénarios sont écrits par l’Empire ! Comment expliquer autrement que le prolétariat, majoritaire partout, n’en sort jamais vainqueur ?
    Les débats ne servent à rien, car ils sont bourgeois en essence ; il faut lire, s’instruire et se préparer à ... faire la révolution !!!

     

    • #1744018
      le 12/06/2017 par francky
      Retour sur le débat avec Éric Zemmour

      "Les débats ne servent à rien, car ils sont bourgeois en essence ; il faut lire, s’instruire et se préparer à ... faire la révolution !!!"

      Quelle revolution ????? Dans tes rêves, ça oui, parce que comme l’a deja dit R Holleindre si demain tu voulais faire vraiement la revolution, tu te retrouverais tout seul dans la rue et le soir tu coucherais en prison...

      J’ecris cela parce que je trouve navrant de lire encore ce genre de commentaire sur ER qui est devenu le premier site de re-information en France !!!