Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : Obama et la décision de faire intervenir les Etats-Unis

Le président américain Barack Obama explique lundi dans un entretien à un magazine américain qu’il est "aux prises" avec la décision de faire intervenir, ou pas, les Etats-Unis en Syrie.

"Dans une situation comme celle de la Syrie, je dois me demander : pouvons-nous faire une différence ?", déclare-t-il au magazine New Republic.

"Une intervention militaire aurait-elle un impact ? Comment cela affecterait-il notre capacité à soutenir nos troupes qui sont encore en Afghanistan ? Quelles seraient les conséquences de notre implication sur le terrain ? Cela pourrait-il accroître encore la violence ou déclencher l’utilisation d’armes chimiques ? Qu’offre la meilleure perspective d’un régime post-Assad ? Et comment est-ce que je considère les dizaines de milliers de personnes qui ont été tuées en Syrie face aux dizaines de milliers qui sont actuellement tuées au Congo ?", dit-il.

"Et je suis constamment aux prises avec la question de savoir où et quand les Etats-Unis doivent intervenir ou agir de manière à faire progresser notre intérêt national, faire progresser notre sécurité, et à ce que cela corresponde à nos idéaux les plus élevés et notre sens de l’humanité".

"Et alors que je suis aux prises avec ces décisions, je garde à l’esprit probablement davantage que tout autre non seulement nos incroyables forces et capacités, mais aussi nos limites", conclut-il.

Le président américain, qui dit devoir prendre des décisions équitables, espère pouvoir à la fin de son second mandat regarder derrière lui et pouvoir dire qu’il a fait davantage de bon choix que de mauvais.

Rebondir sur le sujet avec le livre de Peter Dale Scott :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #315316

    "notre sens de l’humanité" dit monsieur drone tueur en serie,prix nobel de la paix ou plustot boucher de l’humanité, le sens profond de l’humanité des USA (union des sodomites d’amerique) c’est nagazaki et hiroshima,l’extinction des amerindiens, utilisation de l’uranium appauvri en Irak,Libye,Afghanistan. Soutien inconditionnel de l’entité judeo-nazi sioniste : israel.

     

  • Il ne décidera de rien du tout, il fera ce que les sionistes auront décidé de faire . Obama n’a jamais décidé de rien , c’est un fantoche, un acteur, une créature des sionistes, un GOLEM.

     

    • #315361

      Il n’a plus a penser à sa réélection, le nègre de maison a perdu un peu ses chaînes et, se sentant un peu plus libre, il peut se permettre de se courber moins bas devant les sionards. Brezinsky lui a fait nommer 2 "antisémites", qui refusent la guerre contre l’Iran, dans son gouvernement. Le caniche Hollande & le mi-pit-bull mi-tequel Fabius font le sale boulot pour le compte des américains au Mali...Ca peut paraître naïf, mais tant qu’Obama & Poutine sont à la tête de leur pays respectifs (c’est-à-dire : tant qu’il n’y a pas un Romney à la maison blanche et/ou un Medvedev au Kremlin) on peut encore respirer un peu (pas de 3ème guerre mondiale)...ou continuer de souffrir en attendant que le couperet tombe.


  • On commence, sérieusement, à comprendre ce que "démocratie" veut dire. Lui aussi veut enlever les gi d’Afganistan pour les envoyer ailleurs, il se tâte, car faut pas qu’ils soient au chômage, ce serait une très mauvaise image pour les Usa.

     

    • #315657

      Vous ne croyez pas si bien dire ! Je ne sais plus où j’ai lu qu’en 1945, le retour des boys au pays avait été très problématique pour l’administration Truman (des milliers de personnes démobilisées, d’un coup, allaient se mettre à chercher du boulot alors que les usines d’armements n’avaient plus besoin de tourner à plein régime, donc d’avoir autant de mains-d’œuvre etc ...) Si bien que l’on a rallongé le délais de retour des G.I.’s vers la land of liberty de plusieurs mois, voir de plusieurs années.

      Les hommes politiques américains (et probablement Eisenhower) voulaient appliquer le plan Morgentau et faire occuper l’Europe par des troupes américaines...mais les autres généraux (Patton n’a pas été le seul à s’insurger (on l’a assassiné parce qu’il gueulait un peu plus fort, c’est tout)) eux, qui se souciaient un peu de leurs troupes (c’est leur travail) et ne voulaient pas d’une nouvelle misère pour les vétéran du même acabit que celle qui entraîna la bonus army au lendemain de la 1ère guerre mondiale.

      Lorsque les soldats américains se sont embarqués en 1941 pour le pacifique & pour l’Angleterre, les U.S.A. étaient toujours en train de subir les affres de la crise économique de 1929, lorsque les premiers démobilisés revinrent 4 ans plus tard, en 1945, le pays était la première puissance mondiale, il y avait de l’emploi, les usines fonctionnaient à nouveau, Tucker vendait des voitures, etc. ... ça a dû faire un choc.


  • Tant que Poutine dira niet Obama obeira (et c est le nazi Netteyahou qui pourra le faire changer d avis) et c est tant mieux.


  • La question est : faut il que les américains y interviennent officiellement ou pas aux yeux du peuple occidentale.
    Etant donné qu’ils y sont avec le financement et l’instauration de rebelles "Allah akbar-istes" commandités de l’extérieur. Seulement comme cela n’a pas fonctionné comme dans les précédents pays reprogrammés...


  • La propagande marche à fond, depuis sa réélection, tout le monde croit que les différentes nominations ou décisions prises à Washington viennent de Barack Afrites.

    En plus, se poser ce genre de questions, déjà... Ces gens là sont tout simplement déments.

     

  • Bonjour,

    Pour vous faire une petite idée du rôle de cette grande démocrazy, repassez-vous les 10 premières minutes de Battle Royale II (la scène du tableau).


  • Peut-être un double discours... l’un réservé au grand public, l’autre aux négociations secrètes.