Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

10e Salon du Livre de l’Antiracisme et de la Diversité de la LICRA

Attention : il y a le bon et le mauvais antiracisme

Tous les amoureux des hommes qui se tiennent la main dans une ronde magnifique autour d’une terre sans frontières en auront les larmes aux yeux : la LICRA organise ce dimanche 21 mai 2017 son 10e Salon du Livre... de l’Antiracisme et de la Diversité. Une émanation de plus du racisme antifrançais et de l’agonisant antiracisme.

 

Heureusement, la presse mainstream et la politique hors sol vient donner un coup de main à cette officine qui exaspère les Français. Le maire Florence Berthout du 5e arrondissement parisien patronne la manifestation qu’une floppée de journalistes amis couvrira. Le système médiatico-politique en boucle fermée avec notre argent, loin des préoccupations des Français, on pourrait même dire contre les préoccupations des Français. Voici la liste tant attendue des auteurs présents qui dédicaceront leurs ouvrages :

David ABBASI, Frédéric ABECASSIS, Eliane BENBANASTE, Martine BENGUIGUI, Roger BENGUIGUI et Francine KAHN, David ALEXANDRE, Philippe COEN et Jean-Marc DREYFUS, Jean-Pierre ALLALI, Haïm MUSICANT, Karim AMELLAL Claude ASKOLOVITCH, Henri ATLAN, Florence AUBENAS, François AZAR, Alain BELLAÏCHE, Liliane-Carol BENOIT, Claude BERGER, Rémi BIJAOUI, Jean BIRNBAUM, Anny BLOCH, Sarny BOCHNER, Claude BOCHURBERG, Ariane BOIS, Pascal BRUCKNER, Bruno CHARMET, Alain CHOURAQUI, Alexandre DEVECCHIO. Jean-Mane DUBOIS. Malka MARKOVICH, Annick DURAFFOUR, Pierre-André TAGUIEFF, Renée ELKAÏM-BOLLINGER, Zineb EL RHAZOUI, Frédéric ENCEL, Alain ENKAOUA, Georges-Arthur GOLDSCHMIDT, Mireille HADAS LEBEL, Gérard HADDAD, Marek HALTER, Haïm HARBOUN, Remi HUPPERT, Eric KESLASSY, Sébastien LEDOUX, Didier LESCHI, Ivan LEVAÏ, Didier LONG, Richard MALKA, RISS et Saïd MAHRANE, Salomon MALKA, Isabelle MALOWE, Fadila MEHAL, Albert MEMMI, Didier NEBOT, Audrey PULVAR, François RACHLINE ( Prix Licra 2016), Grégory REIBENBERG, Ivan RIOUFOL Jean-Louis RIZZO, Alexandre ROMANES, Marianne RUBINSTEIN, Gisèle SARFATI, Mohamed SIFAOUI, Antoine SPIRE, Benjamin STORA, Brigitte STORA, François SUREAU, Sandrine SZWARC, Anahide TER-MINASSIAN, Ariel TOLEDANO, Philippe VAL, Francis WEILL, Annette WIEVIORKA, Simon WUHL, Paul ZEITOUN

Ça sent bon le terroir... mondialiste ! À 16 heures, après les dédicaces à un peuple absent (on ne voit pas qui va aller acheter un de ces bouquins qui accusent perpétuellement la France et les Français de tous les maux du monde (du génocide juif au génocide rwandais en passant par le génocide arménien), Jean-Pierre Allali remettra le Prix de la LICRA.
La cérémonie de haute volée sera suivie d’un débat encore plus élevé sur le thème « De la LICA à la LICRA. Quels combats aujourd’hui, contre le racisme et l’antisémitisme ? » Une question lancinante qui est sur toutes les lèvres des 66 millions de Français (et quelques millions de clandestins). Deux « grands témoins » accompagneront cette liturgie antiraciste, l’immense Pascal Bruckner et le gigantesque Alain Chouraqui.

 

Une petite piqûre de rappel

« Dès lors que celle-ci [l’association] a une action partisane, l’intérêt public n’existe plus. Quelles que soient leurs intentions, les autorités locales ne peuvent subventionner une association engagée dans le combat politique » (Le Bulletin juridique des collectivités locales de décembre 2002)

Pendant la campagne présidentielle de 2012, la LICRA avait déjà appelé à voter contre Marine Le Pen, prise de position qui n’entre pas dans le cadre d’une association non politique. La candidate du FN avait estimé que l’association détournait « sa raison sociale » et l’accusait alors de « détournement manifeste de subventions publiques ». La LICRA, comme d’habitude quand on la critique, avait attaqué en justice. L’association antifrançaise reçoit officiellement chaque année 500 000 euros d’argent public, en grande partie utilisé contre le nationalisme français.

Le montant de 500 000 euros est en réalité inférieur au budget de fonctionnement de l’association puisque la simple production annuelle des vidéos antiracistes (en réalité anti-FN) et les campagnes d’affichage coûtent des centaines de milliers d’euros. Pour comparaison, Dounia Bouzar, l’étrange marraine de l’association de luttre contre l’islamisme, a engouffré en 18 mois 900 000 euros de subventions et 600 000 euros de budget ! La puissance et l’omniprésence de la LICRA étant sans commune mesure avec la petite entreprise de Bouzar, on peut en tirer ses propres conclusions. Pour avoir une idée des vrais chiffres de cette chose très politique et très peu associative, mais ultracommunautaire au possible, mieux vaut lorgner vers les 100 millions d’euros de la DILCRA.

Pour la petite histoire, le sous-titre « il y a le bon et le mauvais antiracisme » s’inspire de l’invitation du journaliste Ivan Rioufol du Figaro à cette manifestation. L’éditorialiste ne cache pas son islamophobie, ce qui ne semble pas déranger les organisateurs. De la même façon, Éric Zemmour peut donner libre cours à son sentiment antimusulman dans la presse, sans se faire exclure de la sphère de la liberté d’expression pour autant. En antiracisme aussi, il y a deux poids deux mesures...

Pleins feux sur les associations qui font la pluie et le beau temps en France,
chez Kontre Kulture

 

L’association antifrançaise qui vit de l’argent des Français, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • une nouvelle liste de schindler ?????
    et question avant garde, on sent que le peloton est bien loin derrière


  • il manque quelqu’un non ? allez un indice : il a dit un jour " j’ai une pensée pour charles et sa famille"


  • Il ne faut pas confondre LICA et LICRA. La lettre "A" c’est l’"antisémitisme". La lettre "R" a été ajoutée après pour stigmatiser le "racisme". Au départ, la LICA était une aimable ligue juive née après l’affaire Dreyfus pour créer de l’effervescence prophétique autour des ennemis du peuple de Dieu, les philistins et les babyloniens qui résurgent de partout. Mais le "racisme" a été ajouté à l’objet social assez bizarrement pour combattre une chose qui s’acharne sur quelque chose qui n’existe pas, la race. Or pas de race, pas de racistes.

    Mais ces deux choses, racisme et antisémitisme, doivent donc être distinguées. Mais pourquoi ? Distinguer ces deux choses, ne serait-ce pas une forme de discrimination, de racisme ? Pourquoi les juifs n’acceptent pas franchement de s’avouer victime du "racisme", comme les noirs ou comme les chinois, ou même comme les français à l’étrangers, bref, comme tout le monde ? Dans le même sac en somme, que l’humanité ?

    Même dans le sigle LICRA formé de quatre lettres, l’ambiguïté.

     

  • "donner libre cours à son sentiment antimusulman"

    Ça veut dire quoi le fait être antimusulman ? Le fait de vouloir protéger son identité, aimer chérir ce sentiment d’être chez soi, ne pas avoir le moindre intérêt pour cette religion ? N’est-ce pas ces adéquations réductrices que vous êtes supposé dénoncer et que vous faites, par ailleurs, avec tant de verve concernant d’autres sujets sociétaux ? Votre ambivalence commence à craindre sérieusement. C’est bientôt le ramadan. Je suppose que toute personne qui osera manger sans retenue devant ces personnes si proche de Dieu pourra être montrée du doigt pour son manque d’empathie et, tant qu’on y est pourquoi ne pas être réducteur, son côté islamophobe. Cher amis, je crois qu’on a atteint le fond. Que ce monde disparaisse vite.

     

    • Votre majesté, je pense que vous vous méprenez... L’article présent ne porte pas de jugement sur le "sentiment anti-musulman" de Zemmour mais souligne simplement le "deux poids, deux mesures" évident qui règne autour du discours anti-raciste en France. Et comme toujours, la question à se poser est : à qui profite cet état de fait ?
      Cordialement.


  • Ces gens-là ne parlent d’antiracisme , de diversité ,d’ouverture des frontières qu’en dehors de chez eux .Mais ils ne se marient qu’entre eux que par la loi du sang ,fabriquent des murs à leurs frontières ,et bannissent toutes immigrations. Cherchez l’erreur ? Si je me souviens de la réflexion de Mme Sinclair ,en parlant de son époux Dominique Strauss-Kahn (s’il n’avait pas été juif ,je ne me serai jamais mariée avec lui ) Devant tant de contradictions ,que veulent-ils exactement pour les autres pays ? Mis à part y foutre le bordel et inciter aux conflits.


  • J’ai vraiment cru à un gag pour la liste des auteurs... mais non ! C’est sûr qu’en matière de diversité, c’est des champions du monde !


  • Rioufol invité à cette réunion d’ennemis du peuple ? Que vient il y faire ? Il ne passe pas son temps à critiquer l’antiracisme, la LICRA et autres parce qu’ils encouragent l’immigration ?


  • une synthese !


  • Putain y’a un carton à faire là !

     

  • ils pensent quoi ces braves anti-racistes des femmes et jeunes filles qui se font insulter et harceler par les clandestins dans le nord de Paris ?

     

  • Il y aura un stand KKulture ?

     

  • PU.....naise ! c’est le salon du livre ou le diner du Crif ???? même la littérature est prise en otage par la communauté éternellement persécutée !


  • Ça fait mal aux yeux frérot


  • La LICRA c’est bien la :
    Ligue
    Israélienne
    de
    Contribution
    au
    Racisme
    Ambiant
    ...non ?


  • Combien y a-t-il d’actes de racisme par an ici et combien pour chaque communauté ? Sinon il est vrai qu’il y a beaucoup trop d’assocs anti-françaises payées avec les impôts des plus démunis (puisque les riches n’en payent pas) mais bon 66% pour micron quand même...


  • #1731099

    On dirait une reconstitution du ghetto de Varsovie.


  • #1731352

    Punaise c’est une liste pour une Bar Mitzvah ?



    David ABBASI, Frédéric ABECASSIS, Eliane BENBANASTE, Martine BENGUIGUI, Roger BENGUIGUI et Francine KAHN, David ALEXANDRE, Philippe COEN et Jean-Marc DREYFUS, Jean-Pierre ALLALI, Haïm MUSICANT, Karim AMELLAL Claude ASKOLOVITCH, Henri ATLAN, Florence AUBENAS, François AZAR, Alain BELLAÏCHE, Liliane-Carol BENOIT, Claude BERGER, Rémi BIJAOUI, Jean BIRNBAUM, Anny BLOCH, Sarny BOCHNER, Claude BOCHURBERG, Ariane BOIS, Pascal BRUCKNER, Bruno CHARMET, Alain CHOURAQUI, Alexandre DEVECCHIO. Jean-Mane DUBOIS. Malka MARKOVICH, Annick DURAFFOUR, Pierre-André TAGUIEFF, Renée ELKAÏM-BOLLINGER, Zineb EL RHAZOUI, Frédéric ENCEL, Alain ENKAOUA, Georges-Arthur GOLDSCHMIDT, Mireille HADAS LEBEL, Gérard HADDAD, Marek HALTER, Haïm HARBOUN, Remi HUPPERT, Eric KESLASSY, Sébastien LEDOUX, Didier LESCHI, Ivan LEVAÏ, Didier LONG, Richard MALKA, RISS et Saïd MAHRANE, Salomon MALKA, Isabelle MALOWE, Fadila MEHAL, Albert MEMMI, Didier NEBOT, Audrey PULVAR, François RACHLINE ( Prix Licra 2016), Grégory REIBENBERG, Ivan RIOUFOL Jean-Louis RIZZO, Alexandre ROMANES, Marianne RUBINSTEIN, Gisèle SARFATI, Mohamed SIFAOUI, Antoine SPIRE, Benjamin STORA, Brigitte STORA, François SUREAU, Sandrine SZWARC, Anahide TER-MINASSIAN, Ariel TOLEDANO, Philippe VAL, Francis WEILL, Annette WIEVIORKA, Simon WUHL, Paul ZEITOUN




    Je vois pas de Soral, de Chatillon, de Bourges, de Lepen, de Sidos, de Ryssen, ni de Rochedy un oubli certainement !


  • " L’ automne a Auschwitz est très beau, je patiente sur le quai de la gare en contemplant l’ embrasement du ciel sous les feux du soleil couchant . Ha ! Un train arrive ! Son rugissement au loin précède l’ apparition du monstre d’ acier surgissant des vapeurs moutonneuses, déclenchant en moi un vague sentiment entre nostalgie et ivresse, oui l’ automne est beau a Auschwitz . " Ne me demandez pas le sens de ces mots, c’ est sorti tout seul .
    Définition du Musée de l’Holocauste à Washington, D.C :" L’Holocauste fut l’assassinat de six millions de Juifs, et de millions d’autres par les nazis et leurs collaborateurs pendant la Seconde Guerre mondiale. " Les millions d’ autres sont un détail de l’ histoire juive je suppose . Et celle-là, pas piquée des vers " " Il s’agit du crime le plus sauvage contre Dieu et ses enfants " c’ est Trump qui le dit . Amazing non ?


Commentaires suivants