Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre

La Maison-Blanche s’est finalement alignée sur la Coalition constituée par les néo-conservateurs autour du Royaume-Uni et de diverses sociétés multinationales. Les États-Unis reprennent la politique impérialiste qu’ils ont décidée en 1991 et réactivent l’OTAN. La rupture avec la Russie et la Chine a été consommée le 12 avril 2017. Le monde est à nouveau au bord de la guerre nucléaire.

 

Au cours de deux semaines d’intense bataille au sein de l’administration Trump, les États-Unis ont illégalement attaqué la base aérienne de Chayrat (Syrie), puis multiplié les signes contradictoires, avant d’abattre leurs cartes : en définitive, ils relancent leur politique impérialiste.

En moins de deux semaines, l’administration Trump a défendu 7 positions différentes concernant la République arabe syrienne [1].

Le 12 avril 2017, les États-Unis ont opéré leur grand revirement.

Au même moment, le secrétaire d’État Rex Tillerson se rendait à Moscou pour tenter une dernière approche pacifique ; le conseil de Sécurité de l’ONU se réunissait et actait le clash ; le président Trump relançait l’OTAN contre la Russie.

Le conseiller spécial du président Trump, Steve Bannon, et son adjoint, Sebastian Gorka, se préparaient à rejoindre le général Michael Flynn, tandis que la presse jadis pro-Trump dressait le bilan de leur activité. La rumeur assure que le gendre du président, Jared Kushner, dispose désormais seul de l’oreille du président, sans que cette information soit vérifiable.

Il semble que la Maison-Blanche ait basculé sous l’impulsion de Britanniques qui cherchaient à préserver par tous les moyens le système jihadiste qu’ils ont créé [2]. Le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson s’est appuyé sur les dirigeants européens qui s’étaient déjà laissés convaincre par les néo-conservateurs lors de la Conférence sur la sécurité, à Munich, le 19 février [3].

Pour justifier l’agression d’un État souverain membre des Nations unies, Rex Tillerson ne pouvait que se référer à une synthèse des services de « Renseignement » US sur l’incident de Khan Shaykhun ; synthèse qui ne présente aucun indice permettant de suspecter la Syrie, mais renvoie à des informations classifiées, pour se conclure par un appel à renverser le « régime » [4].

Le caractère irréversible de ce revirement se mesure à la lecture de la proposition de résolution déposée par l’OTAN au Conseil de sécurité à laquelle la Russie a opposé son veto [5]. Présentée en Occident comme une simple demande d’enquête neutre sur l’incident chimique de Khan Shaykhun, il s’agissait en réalité du placement de l’armée de l’Air syrienne sous le contrôle du numéro 2 de l’ONU, Jeffrey Feltman. Cet ancien adjoint d’Hillary Clinton, est l’auteur d’un plan de capitulation totale et inconditionnelle de la Syrie [6].

Le texte de cette résolution reprend celui du brouillon déposé le 6 avril, mais que les États-Unis n’avaient pas soumis au vote, tant ils étaient alors peu sûrs d’eux-mêmes. Il ne tient pas compte de la tentative de médiation des membres élus du Conseil de sécurité, qui ont essayé de revenir à une demande normale d’enquête onusienne [7].

Le principe du placement de l’armée de l’Air syrienne sous le contrôle de l’ONU reprend la tactique qui avait été mise en œuvre, il y a 19 ans, en 1998, contre la Serbie jusqu’à l’intervention militaire illégale de l’OTAN.

Le président Donald Trump a achevé son retournement en recevant à la Maison-Blanche le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. Lors d’une conférence de presse commune, il a indiqué ne plus tenir l’Alliance pour obsolète, la remercier pour son soutien contre la Syrie, et s’apprêter à travailler étroitement avec ses alliés [8].

En réponse, la Russie a annoncé avoir mis à jour 60 % de sa force nucléaire et se tenir prête à la guerre [9].

Nous nous retrouvons donc six mois en arrière, lorsque les États-Unis de Barack Obama refusaient de travailler avec la Chine, la Russie et leurs alliés (Organisation de coopération de Shanghai et Organisation du traité de sécurité collective). Ils se proposaient alors de couper le monde en deux parties distinctes, ne communiquant plus du tout l’une avec l’autre [10].

Notes

[1] « Les 6 positions de l’administration Trump sur la Syrie », Réseau Voltaire, 11 avril 2017.

[2] Sous nos Yeux. Du 11-Septembre à Donald Trump, Thierry Meyssan, éditions Demi-Lune, 2017. Voir la seconde partie de l’ouvrage.

[3] « Le détournement de la Conférence sur la Sécurité de Munich », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 21 février 2017.

[4] « The Assad regime’s used of chemical weapons, on April 4, 2017 », White House.

[5] « US, UK & France Resolution on Syria (Russian vetoed) », Voltaire Network, April 12, 2017.

[6] Sous nos Yeux. Du 11-Septembre à Donald Trump, Thierry Meyssan, éditions Demi-Lune, 2017. Pages 238-244 et 249-251.

[7] « Security Council Elected Members’ Initiative : Compromise Draft Resolution on Chemical Attack in Idlib, Syria (withdrawn) », Voltaire Network, 6 April 2017.

[8] « Donald Trump relance l’OTAN », Réseau Voltaire, 13 avril 2017.

[9] « La Russie se tient prête à une guerre nucléaire », Réseau Voltaire, 13 avril 2017.

[10] « Journal du changement d’ordre mondial #13 : Deux mondes distincts », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie) , Réseau Voltaire, 8 novembre 2016.

Pression politique ou volonté prédatrice ? Lire sur Kontre Kulture :

Le revirement de Trump, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Trump,May,..

    On découvre ou redécouvre que les racines
    de l’Empire sont anglaises !
    Trump,May,ne sont que les continuateurs
    de cet empire qui a pris sa dimension sioniste
    au XIXème siècle .
    Les événements actuels sont parfaitement
    illustratifs d’un ouvrage "Comprendre l’Empire",
    que certains feraient bien de lire ou relire !
    Trump,May..descendants de Henry VIII
    et d’Elisabeth I .

     

    • Cet empire n’a pas pris sa dimension sioniste au XIXème siècle, il a été créé par les banques israélites à la fin du XVIIème siècle lors de la « Glorieuse Révolution anglaise » où le dernier roi d’Angleterre catholique, Jacques II, fut remplacé par le protestant calviniste Guillaume III d’Orange-Nassau.

      Cette « Glorieuse Révolution » fut intégralement financée par les banques d’Amsterdam (que l’on surnommait La Petite Jérusalem), alors première place financière au monde.

      C’est d’ailleurs dans la foulée du couronnement de Guillaume que fut créée la banque d’Angleterre.

      La Glorieuse Révolution ne fut rien d’autre que le transfert des banques d’Amsterdam vers Londres, et l’Empire Britannique comme le Hollandais furent avant tout des empires marchands.

      L’alliance judéo-protestante remonte à plus de 4 siècle en arrière, à ce niveau là, on devrait carrément parler de fusion...


    • A Red,

      Je suis évidemment d’accord avec vos informations .
      Je précise donc que lorsque je parle de dimension sioniste,
      je parle du mouvement officiel sioniste et revendiqué comme tel.
      Ce mouvement sioniste symbolisé par Herzl,entreprit des démarches
      officielles avec le gouvernement britannique et reçu évidemment
      le soutien des banques juives et de nombreuses sectes millénaristes .
      ,


    • La guerre des monnaies (currency war) de Hongbing Song résume cette lente prise de pouvoir des banquiers internationaux, la même logique : création de banque privée contrôlée par les banquiers internationaux qui prêtent à intérêt aux états (royaumes selon le siècle), dette éternelle !

      Le travail et l’usure de Pound l’aborde également.

      Et la conférence de Michel drac et Pierre Hillard pour compléter ce qu’abordait Red. Notamment le rôles des maranes.

      http://www.egaliteetreconciliation....

      Sinon je conseille vivement l’histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine de Quigley qui complète les ouvrages précédents.


    • Le déménagement à Londres du capitalisme hollandais est une histoire insuffisamment connue.

      Il y a un contexte militaire et économique : ceux qui partent ont calculé que les armées de Louis XIV finiraient par conquérir Amsterdam, ou par la ruiner en la contraignant à d’excessives dépenses militaires.
      C’est un problème de "Argent nerf de la guerre". Amsterdam est la plus riche cité d’Europe. Mais les Français ont tout l’or nécessaire grâce au mercantilisme de Colbert. Et lorsque les Français, pour continuer leurs exploits militaires en Hollande, ont besoin, par exemple, d’une livraison rapide de poudre à canon de première qualité, ils peuvent compter sur l’efficacité et l’avidité cynique de certains marchands d’Amsterdam...
      Dans ces conditions, Amsterdam, en tant que refuge durable du capital contre la prédation militaire, ne vaut plus grand chose. En comparaison, l’Angleterre est idéale. La noblesse militaire anglaise y a été affaiblie pour toujours par la Guerre des Deux Roses, et l’océan protège des armées étrangères.


  • #1702107

    Conclusions :
    1) l’OTAN, après son coup d’Etat au Etatsunis, prétend diriger le monde
    2) l’ONU ne sert plus à rien.


  • Et la Chine dans tout ça ?
    Le président chinois aurait-il signé un blanc-seing à l’administration américaine ?

     

    • La Chine est en train de s’armer massivement en vue d’une confrontation inévitable avec les États-Unis et leurs alliés en Asie. Les États-Unis veulent quasiment doubler leur présences militaire en Asie.https://www.youtube.com/watch?v=osu...

      Empire en ascension VS Empire en déclin, le clash est inévitable.

      La Chine a beaucoup a faire en Asie avec les innombrables larbins des États-Unis qui eux aussi s’arment jusqu’au dents... la Russie et l’Iran devront se débrouiller seuls en Eurasie.


    • Avez-vous lu Sun Tzu ?
      Les Chinois l"ont lu, ils l’ont même un peu rédigé.
      Bref, on peut s’armer massivement dans le seul but de construire un rapport de force. On utilisera ensuite ce rapport de force avec beaucoup d’intelligence, et beaucoup de fourberie, pour parvenir in fine à la domination, sans avoir jamais livré bataille.

      Regardez bien l’histoire récente. La puissance internationale de la Chine connait une croissance qui vaut bien celle de la Russie. Et pourtant, à la différence de la Russie, la Chine n’a pas envoyé une seule bombe, pas tiré un seul obus, même pas tiré une chevrotine à moineau.
      La différence ne peut s’expliquer par le hasard. On ne peut pas non plus invoquer sérieusement une excitabilité extraordinaire des Russes. J’en déduis que les Chinois ont adopté une stratégie à la Sun-Tzu, et qu’ils essayent donc d’obtenir la domination mondiale sans tirer un coup.


    • @JP
      En aucun cas je n’ai un partis prit pour la Chine qui pour moi est une entité capitaliste parti unique qui censure tout bref esclavagiste et anti-libertés totale. Tout ce qui me répugne et me fait peur.

      Mais pourtant si on regarde sur une longue durée de l’histoire, la Chine n’a jamais voulu cette domination globale, cette idée a commencé a se former sous forme de vengeance envers l’Occident lorsque les puissances européennes l’ont pillés et humiliés dans le passé, ils ont semés des graines que l’ont voit germer aujourd’hui...Le PCC a émergé et aujourd’hui on assiste a ce nouvel Empire en ascension qui a un esprit de revanche et qui se heurte a l’autre en place.


  • #1702118
    le 14/04/2017 par Elric De Melnibonée
    12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre

    Et les chinois dans tout ça ? Ils pourraient mettre au pas les USA ou leur mettre une grosse pression au moins afin qu’ils arrêtent leurs conneries ?


  • Cette accélération a-t-elle un rapport avec l’élection en France ?...

     

  • #1702123
    le 14/04/2017 par envolées_des_incultes
    12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre

    Et selon Russia Today, l’Otan consolide sa position en Pologne par l’envoi de soldats, ce qui ferai un total de 4 bataillons et une brigade blindée US.
    S’ils ne préparent pas l’éventuelle riposte russe en cas d’attaque de la Syrie, que font-ils donc ?
    Le prétexte Corée du Nord pour contrer l’aide éventuelle de la Chine à la Syrie ne parait pas absurde.
    Il serait intéressant de connaitre les mouvements de troupes entre l’Iran et la Syrie également, afin de compléter le tableau qui se dessine devant nous.
    Pour moi, les USA et l’OTAN placent leurs pièces dans l’éventualité d’une attaque en Syrie, en coupant les possibilités d’envoi de renforts ou de ripostes des alliés syriens.
    .
    Une nation qui possède une telle armada comme les USA ou l’OTAN ne l’a pas produite pour jouer l’isola-sionisme. Tant qu’il aura des serres, l’aigle s’en servira. Un toilettage s’impose si l’on souhaite éviter de se faire trouer la peau.
    Bon Vendredi saint à ceux qui le célèbrent.

     

    • Le prétexte Corée du Nord pour contrer l’aide éventuelle de la Chine à la Syrie ne parait pas absurde.

      Oui.
      Dans le même genre, on peut noter l’implication US en Ukraine, après que la Russie eut démontré son soutien à la Syrie.

      Il y a une logique d’escalade qui est active depuis quelques années.
      Mais les adeptes du grand feu d’artifice nucléaire final sont heureusement minoritaires. On évite donc, par prudence, d’augmenter l’intensité des conflits en cours.
      On a donc répété des choix tels que "la Corée pour la Syrie". Il en est résulté une augmentation constante des zones en conflit ou en tension.


  • Enfin une analyse digne de ce nom qui reflète mieux la réalité géopolitique. Il était temps, Thierry ! Super Trump, c’est fini ! Il a fait le nettoyage autour de lui conformément à la volonté de qui vous savez. Ce président a trahi ses électeurs n’en déplaise à ses supporters. Nous entrons dans une période de fortes turbulences. Le monde n’a jamais été aussi imprévisible, aussi dangereux du fait de la politique insensée foncièrement belliqueuse de l’administration Trump.


  • #1702130

    Lorsque Monsieur MEYSSAN pensait, dans son article relatif aux fameux 59 missiles de croisière, qu’il s’agissait d’une "Attaque Fantôme", je souhaitais qu’il eut raison car alors... Aujourd’hui, "Palpatine" serait "Dark Sidious"... Je commente sur ce ton ridicule car le temps n’est plus au gilet jaune mais possiblement à celui du port de casque. J’espère sincèrement que vous avez tord Monsieur MEYSSAN, mais les faits...


  • #1702132

    Alors, je suis non-marxiste... je fais juste un rappel : la Vierge-Marie à Fatima est apparue la première fois le 13 octobre 1917, vers la fin de la Grande Guerre et au début de la Révolution bolchévique.
    Mais trois ans avant en 1914, Saint Pie X, qui mourut juste avant le début de la guerre car il s’était offert au Christ en victime propitiatoire, eut une vision prophétique où il vit que Satan aurait un siècle pour en finir avec l’Église.
    Si nous prenons cette date du 13 octobre, alors les USA, les seuls à avoir la puissance de feu nécessaire au règne de l’antéchrist, n’aurait que très peu de temps pour agir... avant le 13 octobre 2017 - et comme on le sait toutes les guerres sont lancées en été. (pour les références, voir le seul livre à lire sur Padre Pio celui d’Antonio Socci - qui porta les stigmates du Christ pendant cinquante ans jusqu’en 1968)
    Juste une dernière remarque : la guerre de l’homme contre l’homme est avant tout la marque de la perte de Dieu, de gens qui n’ont plus la foi et qui se sont détournés du Christ.
    On a eu deux guerres et on en aura une troisième tant que les gens ne comprendront pas. Heureusement aussi, beaucoup prient pour alléger les souffrances et limiter le déchaînement des forces du Mal.

     

    • Veuillez m’ excuser, mais tout cela n’ est que du baratin. La guerre existe depuis toujours, et les nations chrétiennes n’ ont pas été les dernières à s’ entretuer.
      Quand à la troisième guerre mondiale, sachant ce qu’ elle peut impliquer, si Dieu laisse faire, alors il peut bien aller au diable.


    • La Vierge-Marie est apparue la première fois le 13 Mai 1917.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Appar...


    • Chacun vois sa maladiction en fonction des guerres , pour rappel pendant la 2nd guerre mondiale , la tombe de Tamerlan qui se trouvait en ex URSS (qui avait pour inscription : « Lorsque je reviendrai à la lumière du jour, le monde tremblera ») fut exhumé quelques heures avant que hitler lance l’operation barbarossa et plonge l’URSS dans la guerre .Il a été redéposé dans sa tombe au Gour Emir, en suivant les rites islamiques, en novembre 1942, juste avant la victoire soviétique à la bataille de Stalingrad.
      L’archeologue a probablement du gouté a un goulag spécialement concu pour lui


    • #1702442

      Spart : c’est bien parce que vous croyez que c’est du baratin que vous ne dépasserez jamais la Grèce antique. Pour info la Grèce antique c’est avant Jésus-Christ. Donc le bon spartiate du XXIème siècle doit en tenir compte. À moins que votre but soit de gravir le Mont Olympe à la force de vos petits biscottos et pas le salut de votre âme. Désolé pour le baratin.


    • "la guerre de l’homme contre l’homme est avant tout la marque de la perte de Dieu" ???
      Désolé mais là vous dites réellement n’importe quoi !
      Cela dénote un grand manque de connaissance historique et sociologique à travers le temps et pourtant inutile de maîtriser la majeur partie des courants historiques pour le savoir, déjà rien que le faite de bien connaitre l’individu et le sociale aurait du vous mettre sur une autre piste que de sortir une ânerie pareil.
      Les tribus avant les peuples n’ont pas attendus les croyances en dieux ou pertes de dieux pour se faire la guerre. Ce sont les vices et ignorance de certains hommes qui mènent aux guerres.
      Comme vous semblez être très croyant je vous renvoie à cette phrase bien connue :
      "Aide toi et le Ciel t’aidera" cela signifie ni plus ni moins de ne pas faire de l’assistanat divin dès que l’on tombe sur un obstacle, qu’il ne faut pas attendre l’intervention du divin ou quoi que ce soit d’autre en le brandissant comme un joker chance.


  • voila la realite du systeme representatif... peu importe de ce qu´on votera nos dirigeants feront autre chose que ce qu´ils ont promis. Retenons cette lecon avant de voter melenchon ou le pen.

     

    • Foutu pour foutu... Est ce que la Clinton aurait fait mieux que Trump, j’en doute. Donc si Le Pen passe, ça sera ni mieux, ni pire.
      « On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial, et personne ne pourra s’y opposer ».
      Nicolas Sarkozy, vendredi 16 janvier 2009.
      En attendant, je vais prier. C’est vendredi saint aujourd’hui.


    • #1702195

      @Mich

      Si Le Pen passe, ça ne peut être que mieux que Hollande/Fillon/Macron.


    • #1702251

      Peu importe qui passe et qui fera quoi. L’important, c’est de ne pas voter. En votant, en jouant à ce jeu appelé "démocratie", vous signez un pacte qui vous engage à reconnaitre l’autorité du vainqueur et vous rend responsables de ses actes. Même si les abstentionnistes restent minoritaires et que ça ne suffira pas pour faire tomber le système, au moins les abstentionnistes seront moralement libres pour n’avoir reconnu aucun maitre, et n’auront pas de sang sur les mains.


    • #1702271

      @Le Pen, vite !

      Mais non, ça sera pareil ! Le système a justement besoin d’un bouc émissaire avec une forte réputation pour lui mettre son programme atroce sur le dos. Enfin, ouvre les yeux et regarde Trump, c’est exactement ce qu’il se passe ! Le système a besoin d’une Le Pen en Europe dans le pays qui contrôle la bombe nucléaire. Il sait qu’en la diabolisant, elle aura plus de chance d’être élue. Et bien évidemment, elle sera manipulée, menacée, voire violemment remplacée pour que le programme suive son cours. Ces ordures sont des génies qui ont plusieurs coups d’avance sur nous.


    • #1702277

      @Christian

      Ton hypothèse ne tient pas la route car le système ne fait pas la promotion de Marine Le Pen, c’est le moins que l’on puisse dire... Objectivement, le système est aux abois et met le maximum de bâtons dans les roues de Marine car c’est elle et personne d’autre qu’il craint. C’est un fait indéniable.
      Trouve-moi un seul journaliste ou une obédience maçonnique qui soutienne le FN et se dise d’extrême-droite... Il n’y en a aucun. En revanche, tous s’affirment progressistes.


    • #1702380

      @Le Pen, vite !

      Le système a bien compris que les peuples veulent de "l’anti-système", que représente Marine Le Pen en France. Ils doivent donc tout faire pour qu’elle paraisse authentiquement anti-système (même si elle l’est honnêtement pour de vrai), et pour ça ils doivent l’attaquer sans relâche. Ça fait partie du plan ! S’ils la laissaient tranquille, ça paraitrait vachement suspect. Leur réelle priorité, c’est de combattre l’abstention par tous les moyens. Ils préfèrent trèèèès largement Le Pen présidente qu’ils pourront manipuler/menacer/remplacer/assassiner plutôt qu’un peuple totalement insoumis qui ne joue plus à leur jeu pipé.


    • #1702398

      Et donc ne rien faire plutôt qu’essayer ? N’importe quoi. Le symbole Trump est la seule chose à retenir de nos jours. Le vote à contre-courant. Pareil pour Marine Le Pen, peu importe leurs résultats. Les belliqueux seront toujours actifs d’une manière ou d’une autre.

      L’important c’est que les peuples aient eu la puce à l’oreille. Il sera difficile de les rendormir, de trahison en trahison, c’est là la victoire !


    • #1702405

      @Christian



      Le système a bien compris que les peuples veulent de "l’anti-système", que représente Marine Le Pen en France. Ils doivent donc tout faire pour qu’elle paraisse authentiquement anti-système (même si elle l’est honnêtement pour de vrai), et pour ça ils doivent l’attaquer sans relâche. Ça fait partie du plan !




      Le billard a plus de trois bandes, ça n’existe pas. En fait, je me rends compte en te lisant que le complotisme, ça existe. Pour soutenir que jean-Michel Apathie, Patrick Cohen, Ruth Elkrief et cie souhaitent secrètement l’élection de Le Pen, il faut être motivé quand même !




      Leur réelle priorité, c’est de combattre l’abstention par tous les moyens.




      L’abstention, même de 99 % des Français, ne change absolument rien aux pourcentages des suffrages ni à l’élection. Tu ne l’as pas compris encore ?


    • #1702466

      @ Silence Radio

      Le symbole Trump se fait atomiser par le système en ce moment.

      @ Le Pen, vite !

      Apathie, Cohen, Elkrief et tout les autres ne souhaitent évidemment pas l’élection de Le Pen. Ce sont des idiots qui croient dur comme fer aux instructions qu’ils reçoivent directement ou indirectement. Pour eux, Le Pen est vraiment le diable. Pour ceux du dessus qui dirigent, ces personnages sont des petites marionnettes bon marché. Marine Le Pen en sera une aussi, comme l’est Trump en ce moment. Et peu importe le pouvoir théorique du président en France, ils feront tout ce qu’il faut pour arriver à leurs fins.
      J’ai bien compris qu’une abstention massive ne changerait rien dans l’immédiat puisqu’ils contrôlent les statistiques et ils nieront la réalité de cette façon. Là ou ça change quelque chose, c’est que les abstentionnistes ne sont moralement pas responsables des actes du président, et ne sont soumis à aucun maître. Ça, c’est très important ! Pour eux aussi, car ils vont finir par rendre le vote obligatoire. C’est à mon avis un indice crucial de l’importance vitale du vote pour eux malgré les moyens (à court terme je pense) qu’ils ont de le nier.


    • @ Le Pen, vite ! > les journalopes que tu cites ne sont que des larbins et idiots utiles du système. Tu oublies que Trump était censé être anti-système et on voit ce que ça donne maintenant... Si jamais Le Pen devient présidente, j’attendrai de voir comment évolue la situation avant de sabrer le champagne, exactement comme je l’ai fait pour Trump. Et j’ai eu raison. Si un vote devait changer quelque chose, ça serait depuis longtemps interdit.


    • Je suis d’accord avec Christian. Le système a toujours 5 coups d’avance sur nous, et il a bien compris que les gens ne croient plus aux médias dominants ( je pense même qu’ils font tout pour rendre ces médias de moins en moins crédibles ) pour que la plèbe croit en un renouveau. Et vous pensez bien qu’ils ont déjà les équipes en place pour assurer cette transition.
      N’oubliez pas, ce n’est pas le peuple qui fait le pouvoir, mais le pouvoir qui fait le peuple.


    • #1702504

      @Christian



      J’ai bien compris qu’une abstention massive ne changerait rien dans l’immédiat puisqu’ils contrôlent les statistiques et ils nieront la réalité de cette façon.




      Non, tu n’as pas compris la raison pour laquelle l’abstention ne changeait absolument rien. Ce n’est pas parce qu’ils contrôlent les statistiques ou qu’ils nient la réalité. C’est simplement que les suffrages sont des pourcentages, c’est-à-dire des proportions relatives et non des nombres de voix exprimées.



      Là ou ça change quelque chose, c’est que les abstentionnistes ne sont moralement pas responsables des actes du président, et ne sont soumis à aucun maître. Ça, c’est très important !




      Je ne suis pas d’accord. Les abstentionnistes sont aussi responsables de leur non-choix que les électeurs de leur choix. S’abstenir de voter patriote, c’est donner sa voix aux mondialistes.


    • #1702251Le 14 avril à 12:47 par Christian
      Peu importe qui passe et qui fera quoi. L’important, c’est de ne pas voter. En votant, en jouant à ce jeu appelé "démocratie", vous signez un pacte qui vous engage à reconnaitre l’autorité du vainqueur et vous rend responsables de ses actes.

      Pardonnes moi de le dire, mais tu n’as plus les pieds sur terre.
      La réalité c’est que, même si tu ne votes pas, tu vas reconnaître l’autorité du vainqueur de l’élection, sinon tu finiras en taule.
      Si tu veux échapper à cela, ce n’est pas à ta carte d’électeur que tu dois renoncer, c’est à ta carte d’identité.


  • Et bien c’est rassurant tout ça...


  • Mais quelle déception !!!


  • Leurs guerres , nos morts .
    Le clampin lambda américain n’a que faire de la Syrie , qu’il ne sait même pas situer sur une carte . Pourtant ce sont les jeunes américains qu’on va envoyer tuer ou se faire tuer la bas ..
    Bientôt suivis des jeunes Français .
    Combien de guerre encore pour Sion ?
    Cette humanité mérite d’être rasée.


  • #1702166

    On est pas dans la merde... Si même Meyssan a perdu espoir dans Trump, c’est vraiment foutu !


  • Pour un isolationniste qui désirait faire des États Unis un grand pays et pas que par la taille sans se prendre pour le gendarme du monde c’est loupé. La réalité des gros lobbies sioniste, industrialo militaire, financier lui mette un hypercut en pleine tête. Menace sur sa tête, sur sa famille et bien d’autres manipulations plus perverses dont tous ces encules ont le secret et qui ne traverserai même pas notre esprit pour maintenir leurs positions au moyen orient. Des manipulations grottesque avec un Bachar al assad qui gazerai son propre peuple c’est complètement débile et on bombarde sans enquête indépendante au nom du bon droit en violant toutes les règles du droits internationales et ça ne choque pas les médias mainstream c’est normal. Donc que ces merdias est de moins en moins d audimate je dis tant mieux, la population se rends compte que l objectivité des journalistes est bidon. Ce sont des collabos de la soumission atlantiste qui nous servent la même soupe matin, midi et soir. Merci E et R pour cet espace de liberté.


  • Comme disait Vladimir Poutine (et Bachar el Assad dans une interview) : "je ne soutiens aucun candidat, il y a ce qu’ils disent et il y a ce qu’ils feront, et avec les États Unis cela peut être deux choses très différentes."

    Dommage, la guerre froide continue ... l’espoir s’est vite envolé.


  • Je pense qu’il n’y a plus d’illusion (si tant est qu’il y en ait eue !) à se faire au sujet de D. Trump, nouvelle marionnette en chef de l’Empire, avec son revirement à 180° sur la politique extérieure qu’il disait vouloir mener, à savoir moins d’ingérence envers les autres pays que ne l’ont fait ses prédécesseurs. Hillary-Trump donc même combat, la troisième guerre mondiale..


  • Les Français croient encore au père noël ? qui est d’ailleurs pour rappel, le Saint Nicolas, info. pour ceux encore qui connaissent leur passé... Agresser des pays souverains sous prétexte qu’ils sont sous la tiranie alors que d’un autre côté aider et installer des dirigeants en Afrique digne des plus gros criminelles de guerre ds ce monde... il faut s’attendre un jours au retour de bâton ! Ne pas livrer des navires casqués par les Russes alors que les us ne cessent de développer leur importation en Russie LÀ il y a un hic ! ! Donc ds la vie c’est blanc ou noir et non indéfiniment GRIS ! Si tel est le cas, faisons appel à notre président bernar enri levi, il est doué pour sauver la France et le monde au profit de son sionisme ! ! Pauvre France !


  • #1702217

    Là ou le système est très fort, c’est qu’il mettra la responsabilité historique des catastrophes à venir sur les épaules de ceux qui voulaient en venir à bout.

     

    • Trump a fait de la télé-réalité et de la pub pour des steaks. Tout le monde pouvait le voir, mais vous étiez trop à votre chasse aux gauchiasses pour comprendre ce que ça pouvait vouloir dire et en tirer les conclusions qu’il fallait. Et sans même comprendre que ce désir de liberté anti-système qui vous mène à la baguette tient de la même illusion que ce qui fait bouger ces gauchiasses que vous haïssez tant. Droitasses, gauchiasses, cancer, choléra.


  • C’est bizarre, le souvenir de dajjal avec "curly hair" de Imran Hosein m’a frappé quand j’ai vu Trump dans la course à la maison blanche. C’est peut-être pas vraiment "curly" (quoique) mais la description d’une particularité physique spéciale concernant les cheveux est pour moi loin d’être à négliger dans cette interprétation.

    Puisse Dieu nous venir en aide mes chers amis.

     

    • #1702360

      Curly hair signifie cheveux bouclés/frisés. Je ne sait pas à qui vous faites allusion, mais Trump n’a pas les cheveux bouclés... mais alors pas du tout.

      La métaphore religieuse de ce type de cheveux est qu’il évoque l’innocence via l’image du mouton (cf l’image du troupeau et du berger).
      Que le dajjal / diable veulent se faire passer en apparence pour un innocent afin de mieux tromper, c’est logique ; mais en ce qui concerne Trump, il n’est jamais passé pour un innocent.


    • @ Desguarde

      Merci, je sais que "curly hair" veut dire cheveux bouclés, Trump n’a pas les cheveux bouclés certes mais très ondulés, une particularité physique capillaire très marquée qui fait qu’il n’a pas les cheveux lisses ou qui se tiennent "normalement" comme la majorité des gens. Je pense que dépeindre spécifiquement dajjal comme ayant les cheveux bouclés veut dire que c’est une particularité pour le reconnaître, et s’il a simplement les cheveux bouclés comme 50% des humains ça ne veut rien dire, on doit pouvoir le reconnaître à cette particularité. C’est comme si on disait dajjal a les cheveux mi-longs ou il a des chaussures, ça ne servirait à rien pour le reconnaître.

      Je fais peut-être fausse route mais cela m’interroge. La fin du monde commence à Damas selon l’eschatologie islamique, on est en plein dedans, et dajjal a une particularité capillaire, on peut se poser des questions, c’est tout.


    • #1703098

      Le Dajjal n’a rien de commun avec un homme de notre temps, c’est un être surnaturel, une création particulière du Seigneur des univers pour la fin des temps (qui ne sont pas la fin du monde), avec des pouvoirs hors du commun, son avènement étant craint par tous les prophètes depuis des millénaires, ce qui n’est pas rien... Trump n’est qu’un homme politique de notre époque.

      En plus, permettez-moi de vous dire que votre rapprochement est un peu « tiré par les cheveux »...


  • #1702239

    Il faut regarder ça de façon plus philosophique.

    Trump négocie avec la Chine pour que celle-ci réévalue son euro par rapport au dollar. Les chinois, grand peuple marchand (ré-écoutez le discours de Xi Jin Ping ; c’est lui qui défend le libre-échangisme), pourraient plier face à quelqu’un qui ourdit de telles menaces face à la Corée-du-Nord et en larguant une grosse bombe en Afghanistan.

    Quant à la Syrie : il s’agit moins de faire partir Assad que d’empêcher les terroristes de fuir vers Mossoul où ils pourraient infliger une défaite aux irakiens, alliés des USA. Là, par contre, il y a peu de chances que Poutine plie car, il n’a pas plié pendant 6 ans sur le dossier Syrien face à Obama, pourquoi le ferait-il aujourd’hui ?

    Ne l’oubliez pas, Trump a géré des casinos, il a côtoyé les plus grands joueurs du monde ; il sait ce que c’est que le Bluff (le problème, c’est que les russes et les chinois le savent aussi). Le fait que tout le monde soit inquiet prouve qu’il manie très bien ce jeu.

    Quels sont ses objectifs de campagne de Trump : démolir Daech (sans commettre de génocide ; ce qui est problématique car Daech a l’appui de la population sunnite irakienne ; d’où l’impossibilité de reprendre Mossoul pour le moment) et faire revenir les emplois aux USA. Ce qu’il fait là n’est pas forcément incompatible avec les objectifs fixés. Un autre nouvel objectif qui s’est greffé aux autres est de ne pas risquer l’impechment et ne plus se prendre les orgues de Staline de la presse mainstream et de Hollywood.
    Que constate-t-on ? En se contentant de prendre une attitude menaçante et en larguant quelques missiles aux "bons" endroits : les accusations selon lesquelles Poutine serait l’homme de Poutine, l’idée selon laquelle les élections US auraient été sabotées par les services secrets russes tombent toutes à l’eau ; quant aux journalistes, ils restent méfiants mais le trouvent enfin "fréquentables".

    La méthode pour arriver à ce genre de résultat est absolument dégueulasse, mais que voulez-vous qu’on vous dise ? C’est ça la real-politik !
    Ils dirige son pays en prenant les solutions qui coûtent le moins cher et il se trouve qu’être menaçant, dans le cas présent, c’est ce qui est le plus efficace.
    La bonne nouvelle, c’est que l’Iran ne sera pas coupée du reste du monde et va pouvoir s’installer durablement ne Syrie et si la Chine plie ; ce pourrait être un début vers des relocalisations.

     

    • deuxième option, Trump honnête représentant des espoirs du peuple américain n’a pas été abattu avant sa victoire, pour laisser perdurer l’illusion démocratique, le pouvoir de l’état profond se sachant assez fort pour pour pouvoir l’abattre APRES l’élection et pour lui faire officiellement prendre des décisions contraires à son programme, ce qui a le double avantage de le faire passer pour une girouette totalement folle et de liquéfier toute volonté de résistance du peuple américain trahi et cocu et surtout de continuer de mener une politique de chaos tout en étant maintenant parfaitement invisible derrière sa marionnette. du billard à cinq bandes qui demandait malgré tout une évaluation exacte de la psychologie du personnage, un Trump moral aurait démissionné dès qu’il s’est aperçu qu’il était cuit.
      Maintenant, a-t-il déjà perdu la main ou faut-il attendre encore pour en être sûr ? je n’en sais rien, mais quand un type comme Meyssan tire aujourd’hui la sonnette d’alarme, c’est plutôt inquiétant


  • #1702245

    Fallait boycotter les élections, au moins pour se désolidariser moralement des dirigeants pour ne pas être responsables de leurs actes. Maintenant il est trop tard pour le peuple américain. Commettrons nous la même erreur ? Bien sûr, on fait toujours pareil que les EU avec juste un peu de retard. Ça vaut pour les gouvernements, mais aussi pour les peuples.


  • Il est possible qu’en envoyant 59 missiles sur une base syrienne, Trump n’aie voulu qu’apaiser le colère des bellicistes sionistes qui l’entourent, d’autant plus que les dégâts causés furent minimes . Il avait même prévenu Poutine qui dû sans doute faire passer le message à Bachar . De la poudre aux yeux, du moins faut-il l’espérer .

     

    • #1702911

      Supprimer 6 chasseurs syriens dans cette périodes c est du bluff ? Lol

      En plus du radar, ils ont supprimé la dca qui a fait tombé l’aéronef f15 israélien ....

      Bibi était très heureux de cette election


  • #1702257

    Donald est un prénom masculin écossais, issu du gaëlique Domnall, du proto-celtique *Dumno-valos basés sur les éléments *dumnos/dubnos « monde d’en bas » > « monde » et valos « celui qui règne, prince, souverain »[1]

     

    • Oui c’est bien, tu as décortiqué le prénom de Donald, tu veux sans doute maintenant lire les carte et son signe astrologique ?
      Très sincèrement on s’en contre fiche de ce genre de discourt qui ne sert strictement à rien dans ce contexte.


    • #1702689

      @voxpop
      Un peu de culture ne peut nuire et Desmogorgon s’y est appliqué. Merci à lui, figurez vous que je ne devais pas être le seul à me poser la question de l’origine de ce prénom ridiculisé par le personnage de Disney.


  • #1702263

    Même Thierry Meyssan, que, soit dit au passage, je respecte énormément, a dû cesser de se tordre les méninges dans tous les sens pour justifier l’agression illégale (à deux égards : viol de la Constitution des EU et du droit international) du 7 avril et se ranger à l’évidence que l’idylle anti-mondialiste de l’ami Trump est terminée.

    Trump s’avère maintenant être une merde encore plus grande qu’Obama, en ce qu’il a trahi son électorat comme personne ne l’a fait dans toute l’histoire des Etats-Unis.

     

    • A tel point qu’on demanderait bien à tous les journalistes français "anti-système" de faire clairement leur mea-culpa, et d’arrêter de nous prendre pour des cons en nous servant tranquillement la même soupe à l’espoir avec le FN.


  • Oui, maintenant il n’y a plus de doute. Seul un miracle.
    Pour ceux qui ne sont pas encore conscient des enjeux, ça ressemble au stress de la roulette russe (dans ce cas, on devrait dire americano-sioniste). :-)


  • Faut-il vraiment tirer des leçons définitives de cet épisode ? Ce n’est qu’une étape dans un jeu sans fin dont Trump alors qu’il a bien senti qu’il risquait de devoir quitter la table de jeu, ce qui aurait été autrement plus inquiétant pour la paix (toute relative) mondiale.


  • #1702332
    le 14/04/2017 par Aymard de Chartres
    12 avril 2017 : le monde bascule à nouveau dans la guerre

    Donald Trump avec sa mèche arrière portée en avant est la caricature blonde d’Hitler. Ce cousin d’Adolf qui a fait fortune au pays de Tom Sawyer n’a pas hésité à berner les électeurs qui l’ont placé au pinacle de l’hyper puissance personnifiée en lui accordant leur confiance. Etait-il alors seulement envisageable qu’un modeste milliardaire sorti de nulle part, hors de toute initiation et en dehors des partis politiques dualistiques de pouvoirs ou des milieux impérialistes les plus en avancés ait pu miraculeusement remporter les élections les plus contrôlées par le système de domination enserrant les grands centres stratégiques du pouvoir ?

    Ceux qui se sont réjouis à l’idée couronnée de succès qu’un vulgaire homme d’affaires pouvait à lui seul renverser la donne en malmenant l’hydre à sept têtes adossé à un puissant réseau cybernétique de domination transnationale se sont malheureusement cassé le nez en n’y voyant que du feu.

    Obama, Clinton et l’oligarchie mondialiste qui compte se sont bien ri de nous qui avions tant attendu ce moment incroyable où soudainement tout devenait possible, y compris le retour à la réalité en dehors de laquelle l’homme ordinaire perd sa dimension spirituelle.

    Michel DRAC, préférant s’en tenir à la plus grande prudence face au déluge d’ovations et de contentements qui pleuvaient en faveur du candidat hors système qui faisait face à la machine "en marche" du mondialisme échevelé avait pressenti cette contradiction expliquant sa moue dubitative alors que, de son côté, notre camarade Alain Soral, qui habituellement anticipait les évènements à venir, n’a pas vu venir le monstre déguisé en bon patriote de l’américan first.

     

  • #1702362

    C’est ce que je rappelais en réponse à un entretien précédant avec Vernochet.

    "on peut pas faire les 2 politiques en même temps !"... mais "on" peut changer d’avis, de politique...."

    http://www.egaliteetreconciliation....

    C’est exactement ce qu’il se passe. Trump pourrait être là pour nous tromper .... lui même n’est peût-être pas au courant de son rôle.


  • Pour nous catholiques et Francais , il serait urgent en ces temps de Pâques de nous en remettre à notre sauveur ressuscité Dimanche , pour lui demander d’éviter le pire ! Car outre atlantique , ces protestants qui ont cru s’affranchir des lois divines en mettant l’homme au cœur de leur décision , en symbiose avec les élites du peuple se disant élu, ne visant que la maîtrise du monde , vont nous plonger dans le chaos .


  • ceux qui crachent sur Trump me font bien marrer.
    ce gars etait hors système,je pense qu’il ne se doutait pas que le mal etait si profond.
    il etait j’en suis sûr sincère quand à ces déclarations de réconciliation avec la Russie avec la Syrie etc.
    On lui a fait comprendre que cela ne marchait pas comme ça,peu être a-t-il eu droit à une vidéo du crâne de JFK entrain d’éclater..
    je l’ai sentit bizarre suite à ces changement de cap ,comme si il etait mal de devoir trahir sa parole et ces électeurs qui l’ont aussi élu pour ces discours d’apaisement.


Commentaires suivants