Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Agriculture et immigration clandestine : enquête dans la plus grande concentration de serres d’Europe

"L’Espagne est le potager de l’Europe"

Dans la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, 80 000 immigrés travaillent dans la plus grande concentration de serres d’Europe. 35 000 hectares de structures plastifiées où l’on cultive toute l’année les fruits et légumes qui finissent dans les supermarchés de France, de Grande-Bretagne ou d’Allemagne.

 

 

Promouvoir le localisme avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Apparemment, même chose dans le sud de l’Italie sans les serres de plastique.

     

    Répondre à ce message

  • Nos agriculteurs, avec le manque endémique de main d’oeuvre et le coût des charges sociales, ne peuvent plus lutter...

     

    Répondre à ce message

    • Bonjour. Je connais un viticulteur qui se réjouit du fait que bientôt grâce à la technologie, il n’y aura plus besoin de main d œuvre dans les champs (vive les machines bourrées d électronique). Il trouve ça génial (drones, tracteurs pilotés à distance,...)

      Au fait, il dit n’ avoir jamais entendu parler du TAFTA et pense qu’il faut attendre avant de se prononcer sur Macron...

       
    • Le robot avenir de l’homme le remplaçant dans toute taches c’est pas pour demain. si ça l’était pourquoi rien que la voiture autonome qui parait tellement simple par rapport à un robot ne voie toujours pas le jour ? D’ailleurs ont entend souvent cette litanie, cela ne servirait il pas à préparer les conscience sur le fait que "toute résistance est futile" , entre autre ? Je l’attend le robot qui viendra me remplacer : Soit la technologie coûtera trop cher et donc peu de monde pourra le payer soit le monde serra en proie à un tel chaos que l’énergie nécessaires au bon fonctionnement des machines ne serra pas dispo ( bah oui jvous dit pas le nombre d’éoliennes qu’il faut pour remplacer les centrales nucléaires en France, c’est au moins la moitiés du pays envahie par ces machines )

       
  • Ils empoisonnent l’ Europe , il faut voir tous les poisons qu’ ils utilisent et les conditions proches de l’ esclavage des travailleurs . Il ne faut pas consommer leurs légumes si on respecte le corps que Dieu nous a donné et ainsi aussi ne pas être complice . Il faut manger local et de saison , c’ est juste un coup a prendre .

     

    Répondre à ce message

  • Quand on vis par soit même en communauté et qu’on cultive la terre en famille on est heureux. Si on cherche à se positionner d’un point de vue du capital on est pauvre, alors on se dit qu’il faut suivre l’argent et aller en Europe.

    Mais en réalité ces gens feraient mieux de rester sur la terre de leurs ancêtres et de reprendre le mode de vie culturelle qui les à fait vivre jusqu’à présent. C’est pas en étant nos esclaves qu’ils iront mieux.

     

    Répondre à ce message

  • Beaucoup , beaucoup d’Espagnols au chômage ; sont-ils fainéants qu’ils laissent faire le travail par d’autres ? Les employeurs sont-ils trop âpres au gain qu’ils ne veulent pas payer leurs compatriotes correctement ? Les prix de leurs produits que nous trouvons à l’étal sont-ils si bas ? Misère !

     

    Répondre à ce message

  • J’ai connu lEspagne post Franco. Juste avant que le pays, comme tant d’autres, ne passe sous la férule de Bruxelles et ses bureaucrates euroricains, tous grassement payés pour transformer l’UE en une immense zone de commerce sans limite et sans loi autre que celle de l’équation quantité / profits maximaux.
    Il y a aussi exactement le même système de recrutement matinal et illégal aux portes de Montreuil en région parisienne et un peu partout autour de Paris. Du côté de St Ouen, les Chinois ont envahit la grande zone d’entreposage ou dès potron-minet le ballet de milliers de camions chargent et déchargent des milliers de cartons remplis de tas de saloperies fabriquées en Chine et coûtant 3 balles, tout ça sera vendu sur les piliers de petits marchés, grandes surfaces qui ont envahit toutes les périphéries de grandes villes.
    On nous a vendu (!) cet enfer terrestre comme étant le bonheur européen mais il y a encore beaucoup de personnes, ici comme ailleurs en Europe, pour continuer à "vouloir plus d’Europe".
    A-t-on entendu le petit Macron évoquer cette horreur ? Qu’a neni ! Il ne pense pas Macron, il exécute le programme rédigé par la bande d’Attali (ce dernier continuant de signer les livres qu’il n’écrit jamais) et par ses "conseillers", tous pro Europe, pro Amérique et pro marchés sans limite.
    la véritable révolution ne se fera jamais par les peuples, mais exclusivement par la culture de l’esprit autonome, l’intelligence, la haute culture.
    A ce sujet, je suggère à tous d’écouter la fiche de lecture de Michel Drac sur le Dysgenisme.... Il y a dans cet ouvrage une réflexion sur la détérioration du matériel génétique humain par les nouvelles lois démographiques, liées elles-mêmes aux nouvelles normes de la pensée "progressiste".
    Ecrire des commentaires sur tous les sujets qui nous hérissent c’est bien, mais il faut passer à autre chose...acheter les livres ad hoc, se cultiver vraiment, écouter des conférences de spécialistes hors système et progressivement PENSER et ANALYSER par soi-même. Aller même jusqu’à être capable d’articuler les infos et les événements ensembles pour produire de l’analyse systémique personnelle.

     

    Répondre à ce message

  • Les États Africains fournissent des esclaves.

    En échange, l’Empire donne des aides au développement détournables en toute impunité aux politiciens Africains puissants, payées par les con-tribu-ables occidentaux.

     

    Répondre à ce message

    • 1789 : abolition de l’esclavage
      2009 : réhabilitation discrète de ce même esclavage, sous couvert de droit de droit-de-l’hommisme (! !!!! sic)
      Pauvre Africains (et aussi les autres immigrés mais cela convient moins pour mes propos), toujours cette croyance comme quoi ils serait "physiquement supérieur" et "corvéables à merci", et de "véritables bêtes de somme" ... Il est ou l’antiracisme là et les touche pas a mon poteaux ?
      ce que ces gens ne comprennent pas par contre c’est qu’ils sont la non pas pour s’enrichir, mais pour enrichir les autres (certains patrons, les passeurs, des politicards, entre autres) .. et appauvrir les peuples autochtones . ( Highway to the 300€ smic)

       
  • Ces gens n’ont aucune dignité.

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’est pas une question de dignité. On a pas tjs le choix dans la vie. Et puis il est naïf de penser que ces gens auraient connu des conditions plus digne dans leurs pays respectif.

      "“The misery of being exploited by capitalists is nothing compared to the misery of not being exploited all.”" Joan Robinson.

      Traduction : La misère d’être exploité par des capitalistes est rien par rapport à la misère de pas être exploité du tout.

       
  • Il me semble que la racine du problème est que des Africains pauvres font des enfants, alors qu’il paraît évident que ces enfants n’auront pas la possibilité de survivre économiquement là bas, et seront donc forcés d’émigrer.

    Quand on est pauvre, il y a de grandes chances que ses enfants le soient aussi voire pire, et donc les responsables de la misère que subissent ces personnes sont en premier lieu ceux qui les ont fait venir au monde dans la misère.
    Quand on n’a pas d’argent, on ne fait pas d’enfants.

    La nature nous a pourvu de la conscience nous permettant de refreiner nos instincts quand nécessaire, et l’instinct de reproduction doit être refreiné quand il produit systématiquement de la misère, misère qui est le carburant du capital.

     

    Répondre à ce message

  • L’Espagne n’est pas le "potager de l’Europe", elle est le potager DES PAUVRES de l’Europe, bien obligés de se farcir ses fruits et légumes parfaitement insipides .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents