Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Delon : "De plus en plus de femmes sont devenues des hommes"

Alain Delon trouve que le monde a perdu ses repères. L’évolution de la société, et notamment l’atténuation des différences entre les hommes et les femmes, trouble beaucoup l’acteur de 77 ans, qui fait part de ses inquiétudes dans une interview accordée ce week-end au Figaro Magazine.

"Il fut un temps où, dans la rue, on distinguait les hommes et les femmes, maintenant, on ne sait plus qui est qui. Les rôles sont moins définis, ils se sont parfois même inversé", s’inquiète-t-il ainsi.

Cette réflexion est l’occasion pour Alain Delon de donner son avis sur un sujet de société qui a beaucoup divisé la société ces derniers mois : le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels. "On a l’air de sous-entendre qu’être avec quelqu’un du sexe opposé ou du même sexe, c’est pareil. Ça, c’est grave ! Je ne suis pas contre le mariage gay, je m’en fiche éperdument, mais je suis contre l’adoption des enfants", lâche le comédien de Plein Soleil.

"On va encore me dire que je dois m’adapter et vivre avec mon temps... Eh bien je vis très mal cette époque qui banalise, ce qui est contre-nature. Quitte à passer pour un vieux con, ça me choque !", résume-t-il.

Lire la suite de l’article sur closermag.fr

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

94 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah !
    J’ai toujours eu un faible pour Alain Delon, mais là je fonds !
    Ne vous inquiétez pas, monsieur, les femmes féminines sont encore là, et bien là.
    Et à toutes les générations, croyez-moi.
    Et bien plus nombreuses qu’on ne le croit.
    Il faut seulement commencer par couper la télé et éviter certains quartiers.
    Courage !

     

    • #470666

      Moi je trouve qu’elle sont faciles à distinguer, ce sont les seules
      qui sont authentiquement belles !


    • Vive Marion Sigaut !


    • Je veux bien vous croire Madame Sigaut, mais ça reste une perle rare.
      J’ai 23 ans, célibataire depuis toujours, et pour toujours je pense, la seule vraie femme que j’ai croiser "en vrai" avait plus bien que mon âge, le reste des femmes c’est du elles magazine, marie-claire, etc, bref cet état d’esprit dégénéré. J’espère que vous avez raison, un jour peut être....

      ps : messieurs, regarder les magazines féminins juste une fois, vous comprendrez le pourquoi du comment ( un amant, pourquoi pas vous ? - La revue des sextoy - êtes vous satisfaite ? - miss bidule a eu un enfant ! qui sera sa nounou ? - Vive hollande ! - etc... )

      Quand je vois toutes ces femmes avec des mecs méchants ( ben oui il y a aussi des mecs cons ) et qu’elles restent avec, alors que des mecs bien il y en a pleins, les critère ne sont pas les mêmes.( si t’as le smic oublie tout de suite lol )

      Je connais deux personne dans mon cas, bien sûr, même constat...
      Bonheur aux vraie femmes, elle le méritent...


    • Allons badaboum, la femme qui vous conviendra est plus que rare, elle est unique. Quand vous serez prêt vous la connaîtrez.


    • @badaboum

      toutes le femmes sont des "vraies" femmes (sauf peut-être caro foufou et sa compagne miss venner ???), certaines sont simplement illuminées.

      concernant ton célibat qui te pose apparemment problème, sache que le destin peut parfois réserver de très bonnes surprises, la femme de ta vie est peut-être pas loin du tout. tient le cap camarade ;)


    • @Badaboum
      Les "vraies" femmes sont comme les "vrais" hommes : rares.
      Le problème est moins une question de sexe qu’une question humaine. Lisez la littérature, elle n’est faite que de couples improbables, sauf que dans le passé on "faisait avec" et qu’aujourd’hui il y a une recherche du bonheur dans le couple, par le couple puisque la famille élargie n’existe plus.
      Tout dépend donc du couple que l’on va former sans plus de critères de réussites, sinon moins, que par le passé. Passé où les parents intervenaient dans le choix du conjoint à partir de la connaissance de la lignée et d’évaluations de prospérité matérielle. Aujoud’hui le critère est "le coup de foudre " tant vanté par les médias féminins et qui expose les femmes au sentimentalisme le plus inconséquent.
      Former un couple digne de ce nom est l’aspect le plus ardu d’une vie.
      Si certaines femmes ou jeune filles se "maquent" avec des individus violents, ce que vous regrettez et qui est effectivement regrettable, il apparait bien là qu’elles sont en recherche d’une certaine "virilité" même si l’aspect que prend cette virilité leur est tout à fait néfaste et n’est qu’une apparence. Cette violence machiste ne trahissant que l’immaturité du conjoint, donc tout le contraire de la virilité.


    • @ Badaboum : je suis comme vous, à la différence que j’ai 29 ans... oui j’ai rencontrer des vraies femmes intelligentes et cultivées (si si ça existe comme le dit Madame Sigaut)... mais elles sont toutes trop âgées, mariées et mères de familles...

      C’est la que je me dis que je suis né à la mauvaise époque... l’éducation maçonnique des années 80 a définitivement tuée les vraies femmes.

      Personnellement à mon âge je n’ai plus vraiment d’espoir de trouver une conjointe, bien que je fréquente des milieu "intellectuels", mais comme l’a écrit monsieur Soral, la bêtise ambiante est devenu la norme... et le fait d’avoir voulu la mixité, a tuer le Désir, en plus castrant les hommes...

      Bon, je serais ravi de parler de ça plus longuement avec vous, ainsi je vous souhaite bon courage pour trouver une conjointe.


    • @ Marion : je conseille ce passage vers la fin de "l’homme qui arrêta d’écrire" de marc edouard nabe qui parle d’Alain Delon de manière unique :

      ‎"Alain Delon a dessiné une figure à travers ses rôles, qui n’est peut être pas lui dans la vie mais qui traverse toutes sortes de cinémas et d’univers qu’ont façonné touche après touche, chaque metteur en scène, complétant cet autoportrait physique et moral qu’il tient à laisser....(...)....toujours un beau type qui se méprise, hyperfragilisé et paranoïaque, froid et faible, sacrificiel et solitaire, souvent meurtrier cherchant masochistement la déchéance physique et morale, et surtout qui, ravagé par un complexe d’identité, se met suicidairement en quête de son double, afin de rencontrer enfin quelqu’un qu’il pourra remplacer ou qui pourra le remplacer."

      Sinon en chinois, Alain Delon, ça fait 阿兰•德龙, A lan . De Long. Et ce « De Long », en chinois, signifie « vertueux dragon »


    • #471227

      Fut un temps ou le célibat était un gloire, ou en tout cas plus valorisé que le couple (dans une société chrétienne), en particulier la virginité.
      À force de tout miser sur l’amoooouuur le sexe et le petit coucouple, on finit par en tuer la simplicité.
      Un peu de lecture pour changer de paradigme*, et ne plus te focaliser sur la recherche d’une vaine créature.
      Au cas ou tu trouves quand-même*.


    • Marion Sigaut.........bonjour mon historienne préférée...et comme c’est beau une femme qui fond ou qui se pâme !...vous avez raison, chère Marion...sauf qu’au lieu de couper la télé, moi je " consomme " de la femme, si j’ose dire...de la vraie : Grâce Kelly, Audrey Hepburn, Françoise Dorléac ou Monica Vitti, histoire d’éviter la dépression complète...tout dépend de l’usage que l’on fait de cette arme éminemment ambigüe que constitue notre bonne vieille téloche, question d’esprit et de goût !....quant aux quartiers....bah, j’en suis un peu resté aux faubourgs (un des mots les plus magiques de la langue française)....les faubourgs....et leurs gueules d’atmosphère....bonne journée.


  • Rappelons que Alain Delon et Brigitte Bardot, les 2 Français les plus célèbres au monde (et en plus avec la "classe" à la française), sont des amis proches de Jean-Marie Le Pen.
    Je dis ça, je dis rien. Mais quand même, c’est un signe...

     

    • Effectivement, mais ça ne changera rien, pour moi la vrai France est morte.
      Regarder autour de vous, 95% de zombie.

      Il ne sert a rien de changer les choses, il faut vivre entre personne de bon sens et organiser des réseaux, d’échange, d’entre aide, d’idées. L’éternel retour du concret, pour nous et pas les autres, toute cette merde est irrécupérable.

      Je dérive beaucoup la, mais les gens de bon sens, doivent se favoriser entre eux, nos pire ennemis sont les traîtres, c’est pour cela que nous devons s’améliorer nous même, et non convaincre les autres, on ne parle pas aux zombies.

      Désoler pour le gros hors sujet. ( quoique... )


    • Oui car ils sont de la même génération, mais peut-être pas vis-à-vis de Marine Le Pen ! Et quand bien même ce n’est pas à la culture qui gouverne, mais le fric !
      Par contre, vu sur les nouvelles du Front, pour taper sur les "émeutiers" à Trappes là pas de problème, en oubliant (inconsciemment ?) de dire que la faute est en premier de la part de policiers (vu sur Islam&info) qui, selon moi, ont mis volontairement le feu aux poudres exprès pour que çà dégénère !
      Je dis çà, je dis rien !
      Cela dit Alain Delon, bien conservé, a encore toute sa tête et sa lucidité, et il a bien raison !


    • @stephane Et pour alourdir son dossier,à l’instar du Cameroun qui est une ancienne colonie Allemande,il flirtait aussi avec l’actrice Romy Shneider,fille de dignitaires nazis qui jouait avec les filles de Goebells quand elle était petite:on donc peut dire,merdiatiquement parlant,qu’il a flirté avec le national-socialisme,voir avec Goebells...Féthi


    • bababoum peux-tu définir ce qu’est un zombi pour toi et en quoi tu t’en distingues.
      Merci


    • @ chouardien
      La France est un état de droit ...


    • #470645

      Rappelons que Alain Delon et Brigitte Bardot, les 2 Français les plus célèbres au monde (et en plus avec la "classe" à la française), sont des amis proches de Jean-Marie Le Pen.
      Je dis ça, je dis rien. Mais quand même, c’est un signe...



      Quid de Belmondo ?


    • @badaboom :

      je te comprends, j’ai de plus en plus tendance à rejoindre une partie de ce que tu dis, concernant le fait que y’a rien à faire, faut vivre pour nous et laisser les moutons/cons à leur merde, vu que ca leur convient.

      Mais concernant ce point :

      "Je dérive beaucoup la, mais les gens de bon sens, doivent se favoriser entre eux, nos pire ennemis sont les traîtres, c’est pour cela que nous devons s’améliorer nous même, et non convaincre les autres, on ne parle pas aux zombies."

      Ca me fait quand même penser au mode d’opérations des sionistes ...

      On reste entre gens supérieur, on s’occupe de nous, et les autres qu’y crèvent ...

      Alors oui c’est tentant, mais penses bien que si on décide ca et qu’on laisse tomber le combat, en fin de compte ce seront eux les gagnants ...

      C’est dur je sais, mais faut garder espoir ...


  • Il pensait à son pote Marc-Oliver Fogiel quand il a dit çà ?


  • Alain Delon est un acteur vedette du monde du show-bizz, pour reprendre les propos du président de ce site : un imbécile bien payé pour réciter avec plus ou moins de talent des textes intelligents écrits par d’autres. Mais il y a quelquefois, même chez les moins aptes, des traces de bon sens.


  • Je ne suis pas fan d’Alain Delon, loin de là. Mais quand quelqu’un parle bien il faut le reconnaître. J’imagines parfaitement le désarroi des personnes de son âge qui ont vu le pays muter. Déjà que de mon âge moyen j’hallucine.

    Résister, c’est tout ce qu’il nous reste.

     

  • C’est aussi un ancien voyou de la côte d’Azur avec le même sens de l’honneur apache qu’un Depardiou de l’époque...
    Quelques rares films d’auteur et bien des navets plus tard agrémentés de millions de dollars de cachets, il devient le chevallier servant de Florence Cassez et de son criminel de copain Israêl Vallarta.
    Ceci explique-til cela ?
    Ah...j’avais oublié un petit entracte >



    COMMUNIQUE – Béatrice Rosenberg, Présidente, vous prie d’assister à la première de “SUR LA ROUTE DE MADISON” d’après le roman de Robert James Waller. Mise en scène de Anne Bourgeois.

    Alain Delon et Mireille Darc se retrouvent pour la première fois au théâtre, dans cette pièce adaptée du film réalisé par Clint Eastwood. Ils y incarnent un photographe et une mère de famille, pris dans un amour passionné et impossible.

    Alain Delon reprend le rôle de Robert Kincaid, le photographe du National Geographic créé au cinéma par Clint Eastwood et Mireille Darc est Francesca Johnson, la discrète mère de famille interprétée à l’écran par Meryl Streep, qui toute sa vie cache cet amour à ses proches.

    Le mardi 23 janvier 2007 à 20 heures 30 précises

    Théâtre Marigny
    Carré Marigny
    75008 Paris

    Prix des places : 150 €, 100 € et 70€rnLes bénéfices sont reversés au profit de l’association Yad Layeled FrancernYad Layeled France 46, rue Raffet 75016 ParisrnPar téléphone au ** ** ** ** **

    L’association Yad Layeled France a créé et diffuse des outils pédagogiques novateurs permettant d’aborder l’histoire de la Shoah en milieu scolaire, au CM2 et au collège. Elle propose la mallette pédagogique « L’enfant et la Shoah », organise un séminaire annuel pour enseignants et éducateurs francophones et fait circuler, en France et dans les pays francophones, deux expositions itinérantes.-




    Ca, c’est un mec...un vrai !
    Pas une de ces couilles molles d’arabes qui se sont sauvés de leurs terriers comme des lapins en 48 parce-qu’ils avaient mal compris le message talmudique de Deir Yassin !

     

    • Aie... ca pique un peu la votre message... alors qu’il venait de remonter ds mon estime... ascenseur emotionnel qu’on appelle ca je crois ;-)


    • Bien vu ! Il reste un profiteur du système et si nos maître lui ont permis de réaliser une si longue carrière avec une fin de vie "sereine" parmi les miss, c’est bien parce qu’il leur sert à quelque chose.

      @jason,

      ascenseur émotionnel aussi. quoique le mien ne soit pas monté très haut car je n’aime pas Delon (je n’apprécie pas Delon disons), mais avec le post de @mescalito, je l’aime encore moins ! l’ascenseur est descendu très très bas...


    • En résumé, pour faire simple : faux-cul opportuniste.

      En même temps, on le voit toujours dans les médias, c’est un signe aussi à prendre en compte. On aurait du se douter.


  • bientot il sera honteux d’etre hétéro.... les femmes veulent ressembler aux hommes parce que les hommes(films, paroles, comportements) les traites comme de vulgaires betes et non comme leurs égales, elles sont alors obligé de montrer leur coté viriles !!!! elles veulent par là etre considéré comme des etres à part entière et pas comme des sous merdes !!!!

     

    • @ apocalypse

      Bon ben j’allais l’ecrire mais tu l’as fait pour moi C’est exactement ce qui se passe leur comportement n’est rien d’autre qu’un reflexe de survie


    • C’est surtout les hommes qui se sont dévirilisés qui acceptent tout et n’importe quoi des femmes, en gros tout l’inverse de votre message : un homme qui se laisse marché dessus par une femme (traduction de "respecter les femmes" chez les manginas) perdra tout respect de celle ci ! Les femmes préfèrent les hommes violent dominateur c’est un fait c’est génétique, le nice guy est toujours dans la friendzone !


    • Ah sacré Bob !


    • Dis moi tu sortirais pas du 19ème siècle toi ?

      Faut être soit sacrément naïf ou soit sacrément de mauvaise foi pour croire que tous les hommes sont comme le décris Apocalypse.
      A moins de fréquenter de petites racailles mal éduquées et encore, je vois souvent des filles très légèrement vêtues avec ces petites racailles et je n’ai pas l’impression qu’elles sont méprisés par ces derniers.

      La propagande TF1, BFMTV laisse vraiment des séquelles chez certains


    • Je ne suis pas vraiment d’accord avec ce que tu avances.
      Les femmes n’ont, a aucun moment, besoin de recourir à la brutalité crasse pour obtenir le respect.
      Tout cela n’est que le résultat d’années d’éducation "Cosmo/Biba/Marie-Claire" a grands renforts d’articles tels que :

      "Mon orgasme. Je le veux et je l’aurais !"- 10 pages en supplément !
      "Comment habiller mon homme ?"- (véridique ! Je suis déjà tombée sur des articles traitant du relooking des garçons)
      "Être lesbienne, c’est cool, c’est la mode !" (véridique également, vu à l’intérieur d’un exemplaire de Fluide.G)
      "Comment j’ai pris un amant..."- Un témoignage qui nous inspirera toutes !

      Bref, j’en passe et des plus idiots...

      Je ne me suis jamais sentie obligé de ponctuer mes phrases d’injures, de cracher par terre, ou d’avoir des expériences aussi multiples que variées (filles, garçons, plante verte...) ou une collection de godemichés, pour me sentir féminine.


  • "De plus en plus de femmes sont devenues des hommes"

    ...et inversement...

     

  • Des paroles pleines de "bon sens", face au sacro-saint progressisme à la con.
    Ce sont ces paroles que les femmes aiment, empreintes d’une certaine virilité, mais que les journaleuses-curés de Elle ou Marie-Claire interdisent à leur lectrices de suivre.

     

    • En même temps si il y a des femmes assez stupides pour lire ces c.....es on va pas jeter la faute sur la rédaction. Personne n’oblige les femmes à acheter ces torchons, elles le font de leur propre chef.

      C’est comme les couillons qui achètent les magazines peoples qui présentent Nabilla sur 90% du journal.


  • "De plus en plus de femmes sont devenues des hommes"

    Si c’est une réplique de cinéma alors c’est surement la meilleure de toute sa carrière ! Alain fait partie de cette génération élevé dans le respect des valeurs ancestrales comme le respect de la famille et de la patrie. Il souffre de cette France, pays des Droits de l’homme et de mon c.. sur la commode, qui impose une loi contre nature qui bouleverse toute la société familiale planétaire. Et fait de tous les peuples de la terre, une Humanité de sodomite, à l’IMAGE de l’Ordre Social Planétaire. La loi contre nature qui nous est imposée, fait de tout homme, l’égal d’un homosexuel, et de toute femme, l’égale d’une lesbienne. D’après la société sodomite à laquelle nous devons nous soumettre, le masculin et le féminin deviennent des constructions, ou des représentations sociales et non des données Naturelles ! Ainsi, on ne naît pas homme mais on le devient, comme on ne naît pas femme mais on le devient ! De ce fait, la loi contre nature exclue la Loi Naturelle qui s’impose.

     

    • Nous vivons à une époque où trop de femmes semblent avoir pour ambition d’abandonner aux yeux du monde ce qui signale spécifiquement leur sexe, en singeant le langage et les manières des hommes—je pense plus particulièrement à cette lamentable tendance moderne que j’appellerai le dandysme de posture, qui vise à réprimer l’expression de tout sentiment chaleureux ; qui s’abstient de manifester toute espèce d’enthousiasme sur quelque sujet que ce soit ; qui, pour conclure, s’efforce de faire de l’imperturbabilité du visage, en vogue aujourd’hui, le reflet fidèle de l’imperturbabilité de l’esprit, tout aussi prisée. Les femmes de cette catégorie exclusivement moderne se plaisent à user d’expressions argotiques : elles affichent dans leurs manières abruptes une virilité douteuse : dans la liberté de leurs opinions la même virilité douteuse : elles se gaussent avec affectation de tout signe qui s’apparenterait de près ou de loin à l’expression d’un « sentiment ». Rien ne les impressionne, ne les trouble, ne les amuse ni ne les ravit à la manière d’une femme, sincèrement, naturellement. Leur compassion semble ironique, s’il leur arrive de la laisser paraître. L’amour s’il advient qu’elles en ressentent, semble chez elles affaire de calcul, quand il n’est pas feint ou toléré avec mépris.
      Clara différait en tout point des femmes que je viens d’évoquer. C’est dans ce contraste qu’il fallait chercher le secret de son rayonnement, du tribut spontané d’amour et d’admiration qui s’attachait à ses pas.
      Wilkie Collins 1824-1889

       

      • Là tu confonds tout.
        Réprimer l’émotion c’est juste la pudeur nordique, qui s’oppose totalement au comportement vulgaire consistant à hurler et à faire dans l’émotionnel quand on gagne à un jeu télévisé, et sans parler des pouffes qui hurlent dans la rue sans raison.
        Certaines touristes scandinaves très réservées croisées dans les lieux touristiques semblent beaucoup plus féminines que les latines ou africaines hystérique de chez nous qui se comportent comme des cailles exhubérantes.

        Ton Wilkie Collins a l’air complètement à la ramasse. A part peut-être pour l’utilisation des expressions argotiques qui font effectivement que les françaises sont de plus en plus vulgaires.


    • (suite )
      Peu nombreux sont les hommes qui n’éprouvent pas secrètement des moments d’émotion profonde, des moments où, au milieu des banalités et de l’hypocrisie misérables de la société moderne, ils rêvent d’une femme.... fraîche, innocente, douce et sincère : d’une femme encore susceptible de ressentir avec chaleur des impressions nouvelles : d’une femme dont les affections et le sympathies s’expriment à travers ses actes, et donnent leur couleur à ses pensées : d’une femme à laquelle ils puissent accorder une confiance aussi entière que celle que vouent les enfants, qu’ils désespèrent de rencontrer au milieu de l’endurcissement du monde, qu’ils oseraient à peine chercher ailleurs qu’en des lieux retirés, au fond de la campagne, dans un ermitage rural, à l’écart de la société, parmi des bois et des champs entourés de collines silencieuses Lorsqu’une femme ressemble à celle que je viens de décrire, elle rayonne d’un attrait universel auquel aucune autre ne peut prétendre, même de loin. Seul une telle femme mérite et conserve le respect et l’admiration sincère des hommes sur lesquels se fonde le pouvoir de toutes les femmes, pouvoir qu’un grand nombre croit posséder, mais que si peu détiennent en vérité.

      Wilkie Collins 1824-1889


    • @teguchi...
      vous avez trouvé votre type de femme.Veillez à ce que cette "pudeur nordique" ne vous fasse pas regretter la "caille exhuberante" dans vos moments de lassitude....
      l’une et l’autre se complète très bien pour vous faire comprendre qu’on ne peut pas tout avoir.
      Wilkie Collins n’a sans doute pas rencontré de ces cailles exhubérantes...la diversité,le mélange des cultures et des temperaments(femme dyonisiaque ne peut être appollinienne et inversement).tout ça il connait pas et vous lui en voulez.


    • Excellente remarque, merci Intifada (Loi imposée qui fait de tout homme l’égal d’un homo et de toute femme l’égale d’une lesbienne : tout à fait juste, quoi que, les hétéros n’ont pas encore le même droit d’expression).
      .
      Adile111, superbes les citations.
      .
      Tegushi, tu pousses un peu. Les citations d’Adile ne parlent pas des hystériques mais bien des femmes vraiment féminine, avec retenue aussi. C’est ni tout noir ni tout blanc. Aujourd’hui on a soit des espèces de mur froid soit des caricatures de follasses homosexuelles pour femmes. Y’a un juste milieu, c’est celui qu’Adile nous rappelle dans ses citations très bien choisi. Il n’est pas du tout à la ramasse et touche parfaitement du doigt la description de cette sorte de femmes en voie de disparition qu’un homme peut rendre heureuse et qu’elle peut rendre heureux. Retour aux sources, enfin.


    • @Adile111 : La description de la femme "moderne" citée dans ton premier post est parfaitement incarnée par Rachida Dati ! Cette femme est un replicant dépourvu de la moindre trace d’émotion et de sincérité mais il y en a pleins d’autres comme elle, cela dit. Comme dirait un de ses collègues politicard "c’est une paire de couilles sur des escarpins". Voilà le résumé, on affuble les femmes à poigne d’attributs masculins, ça veut bien dire ce que ça veut dire. On pourra faire se qu’on veut pour briser les codes genrés et inverser les repères, un homme sera toujours pourvu de testicules quand la femme, elle, est pourvue d’ovaires... Tiens un autre exemple : ma collègue qui très féminine et qui a un caractère bien trempé, qui réprouve le machisme à ses heures comme le plupart des femmes, n’hésite néanmoins pas à employer l’expression "ça me casse les couilles". Je trouve exaspérant et très laid d’entendre une femme employer cette expression, d’ailleurs je me fait un plaisir de lui dire qu’elle n’en a pas de couilles et qu’elle ferait mieux de parler d’ovaires, outre que c’est plus proche de la réalité, ça aurait le mérite de l’originalité.


    • ces citations sont extraites du roman de L’EXCELLENT Wilkie Collins ( je recommande ) intitulé " Basil" avec qui je suis tout à fait en accord avec les analyses quand il décrit avec tant de justesse les moeurs et caractères de son Angleterre et en générale ....moeurs qui bien sûr ont fait depuis de grandes avancées dans la dégénérescence...il n’est que d’avoir peu de sensibilité et de discernement pour le nier ou être à la ramasse mon cher Teguchi.


  • #470701
    le 22/07/2013 par anne-marie arveuf-kayser
    Alain Delon : "De plus en plus de femmes sont devenues des hommes"

    non, je me sens femme,femme, femme (chanson de Serge Lama) mais j’aime bricoler et malgré mon grand âge (hi, hi) je fais encore de la peinture artistique et de peintre-plâtrier !

     

    • Femme peut être à tes yeux selon tes propres critères, mais la majorité des hommes n’aiment pas les femmes qui tuent leur féminité, et même si il est des exceptions, une femme qui passe son temps à bricoler se transforme malgré elle en homme, même si ça ne transparaît pas en apparence.

      Une femme qui bricole avec son homme même si ce dernier normalement a tendance à monopoliser tous les trucs techniques, les femmes ne s’intéressant que rarement au technique, n’enlève rien à sa féminité, mais une femme qui bricole pour rivaliser avec son homme ou d’autres je trouve ça juste ... pathétique.


  • http://www.ecrazyworld.com/picture_...

    J’ai toujours adoré cette image car elle exprime la même chose ^^. Malheureusement je ne sais pas encore combien de temps nous allons pouvoir dire cela sans se faire insulté d’anti-progressiste et de sexiste (voir même de raciste et d’homophobe qui sait ? Qui t’à insulté autant faire une pierre deux coup). Néanmoins je dis ça naïvement puisque c’est déjà interdit de dire ça dans certain milieu politique. On est immédiatement vu comme des chimpanzés rétrogrades rien qu’en parlant de virilité.

     

  • complètement d’accord avec Alain !


  • Surtout que lui incarne à merveille l’éternel masculin... ! Intrépide et courageux, il commence à 17 ans, par partir en Indochine s’engager dans l’armée. Dans la suite de l’article on dit qu’il est "tactile" avec les miss. Pour sa défense, si "tactile" veut dire faire un peu plus de bisous, prendre un peu plus par la taille et par les épaules, alors peut-être, effectivement, mais ce n’est jamais vulgaire ! Bien au contraire, il est très gentleman, très vieille France.. ! Il faudrait plutôt mettre cela sur le compte de son tempérament chaleureux et latin...


  • "et les hommes deviendront femmes et les femmes deviendront hommes"... une sourate sur les signes de la fin des temps, j’ai oublié sa référence exacte.

     

    • Est-ce qu’elle existe vraiment cette sourate ? Si qqn peut la retrouver... ? Je vais chercher. En tout cas c’est très intéressant si c’est le cas.


    • chez les chrétiens :
      PROPHETIES DE SAINT NILUS L’ERMITE
      (Vème SIECLE)
      "Quand le temps de la venue de l’Antichrist approchera, l’intelligence des hommes sera obscurcie par les passions charnelles : l’avilissement et la licence s’accentueront.
      Le monde deviendra alors méconnaissable : les gens changeront d’apparence tellement qu’il sera impossible de distinguer les hommes des femmes à cause de l’effronterie dans leur manière de s’habiller et dans la mode de leurs cheveux. Ces gens-là seront cruels et comme des animaux sauvages à cause des tentations de l’Antichrist”.


    • Non. Un tel verset n’existe pas dans le Coran. C’est dans les Hadith que vous pouvez trouver de telles allusions annonçant la proche de la fin des temps. En effet, celui que j’ai en tête" Les hommes se contenteront des hommes et les femmes se contenteront des femmes (1)", " les garçonnets seront demandés en mariage (par des hommes) comme on demande en mariage une femme" c’est à dire qu’il y aura une institutionnalisation du mariage homos. Dans le (1), le prophète parlait du "chômage" et "du rapprochement des marchés (traduction mot à mot) et que le vendeur ne vendra pas en attendant l’augmentation des prix et l’acheteur n’achètera pas car lui attend la baisse.
      Référence : "Khitab al rassoul" (allocution du prophète)
      itmas


    • Il dit aussi "quand les musulmans n’auront de musulmans que le nom", ça y ressemble bcp aussi.
      Tout le monde fait tout par intérêt mais personne veux le reconnaître.


  • J’ai eu la chance de partager 12 h de vol avec ce " mec " c’était mon seul passager en 1 er classe , et il n’arrivait pas à dormir, alors il a commencé à se livrer avec beaucoup de humilité, puis il m’a dit ..." Assied toi à coté de moi je vais te raconter une anecdote...un jour j’étais en tournage , et Gabin et Signoret qui tournaient LE CHAT pas loin , m’ont invitaient à venir les voir.. Quand je suis arrivé Gabin était sur un fauteuil en avant , simone légèrement en retrait alors j’ai pris une chaise et je me suis mis en retrait de simone , tu vois il y avait une hierarchie , c’était comme ça." On a parlé de Zorro qui l’a magnifié aux yeux de son fils et un jour .. " le masque est tombé " m’a t’il dit " et j’étais redevenu un père..." tout ça pour dire que cet homme m’a touché... Et sur ce coup là sa reflexion et pleine de sens


  • Il doit souffrir quand il retourne au Festival de Kahn qui est un maintenant un repère de zombies dégénérés... Sincèrement, il doit souffrir.


  • Bon et bien je suis heureux d’être avec une vraie femme. Elle est avocate, bien dans ses chaussures à talon et féminine au possible. Faut pas faire de généralités non plus, si l’on retire les très grosses villes de province, les femmes sont toujours des femmes. A la rigueur, c’est plus chez les hommes que je trouve ça flagrant, avec leur slim, leur coupe de cheveux à la con et leur dégaine androgyne.

     

    • Faut pas faire de généralités non plus, si l’on retire les très grosses villes de province, les femmes sont toujours des femmes.

      Faut pas généraliser effectivement, pourtant c’est ce que tu fait toi aussi d’une certaine façon.

      De plus, tu te contente d’une analyse superficielle, d’apparence. Les femmes peuvent être très féminines de tenues et avoir une mentalité à la con genre "Sex and The City" ou autres saloperies du genre.


    • Eh oui avoir l’air d’être une femme féminine ne veut strictement rien dire.


  • Sacha Guitry reviens, elles sont devenues folles, ça n’est pas trop grave, mais ce qui l’est c’est qu’elles sont de plus en plus hommasses .


  • J’avais lu cette article ailleurs (le salon belge sans doute) et c’est marrant parce qu’hier j’ai pu assister a une scène assez cocasse...une femme dans un véhicule grille la priorité a un piéton...mec...et celui ci lui reproche...Que fait la femme ? Elle engage le dialogue de façon virulente - comme le font les mecs - et puis d’un coup bien évidemment, a force de faire "la maline" le type s’énerve et se dirige vers elle qui stope volontairement son véhicule...

    Bon en général un homme descend du véhicule mais là elle est resté dedans a continuer de se la jouer (et surtout dire des trucs genre : qu’est t’as ? tu crois que tu vas faire quoi pour finir par dire : j’vais te ramener quelqu’un tu vas voir)...pour moi il ne fait aucun doute que le type allait la mettre KO donc je suis légèrement intervenu (rien de méchant juste signalement de ma présence) et le mec n’a pas insisté (quelque part il a du surtout voir qu’elle la différence entre lui et elle)...mais elle a eu chaud parce qu’un type qui crash son vélo sur ta caisse (ça m’a plié ça , j’en ris encore ^^) c’est quelqu’un de potentiellement dangereux...

    Tout ça pour dire que les femmes devraient quand même faire attention, elle est bien sympa la russe qui castagne son agresseur (que je continue de dire fake) mais la réalité c’est que la femme n’est pas un homme et a force de se croire psychologiquement l’équivalent de l’homme, certaines pourraient le payer cher...

    Ceci dit, si on arrêtes pas l’hémorragie on devrait se trouver avec une grosse vague d’androgyne, de femme, d’efféminé et d’homme sur moyen terme...pour peu que l’alimentation soit bourré de merde (pire que ce qui est déjà présent et ça va venir), dans une 30aine d’années on aura que des androgynes, de force équivalente ? Tragique....

    ps : Mais ça m’étonnerais que rien ne bouge en 30 ans, donc il y a à la fois de la crainte...mais pas mal d’espoir aussi.

     

    • Ayant vécu en Roumanie pendant quelques années (j’y ai fait quelques années de fac), ce qui m’avais surpris au début c’était d’entendre des filles dire aux garçons : " te fut în gura !" c’est à dire "je te baise la gueule". Rien de nouveau sous le soleil finalement.


    • Personnellement j’aurais jamais intervenu, j’aurais intervenu si jamais le mec passait à tabac la gonzesse au point de la saigner, mais au contraire, il faut laisser ce genre de femmes se confronter sans méchant jeux de mots à la réalité. Elle en tirerait une bonne leçon par conséquent.

      Je sais qu’on ne frappe pas les femmes, mais une femme qui se comporte de façon vulgaire et provocatrice, au minimum je lui mets une baffe pour lui montrer qu’il faut respecter les autres.


    • - Christian : La roumanie avait des années d’avance sur marseille alors lol...c’est devenu une habitude aujourd’hui ici, pas plus tard qu’au début du mois j’entendais une fille gueuler dans la rue : "je vais n**** tes morts fils de ****"...age ? probablement 13 ans accompagné de son copain du même age...(c’était un groupe). Comme quoi...

      - kasiar : J’y ai longtemps réfléchi, a vrai dire j’ai pensé comme toi, vu le comportement de la femme j’aurais juste fait le nécessaire pour le séparer d’elle (d’ailleurs j’ai pas cavalé vers eux j’y suis allé en marchant) parce que j’estime qu’elle l’aurait bien mérité...

      Chose "amusante" il était avec sa copine qui n’a pas fait grand chose pour le dissuader...Mais malgré son comportement agressif, je ne suis même pas sur qu’il l’aurait frappé, il a du voir qu’elle se la jouer plus qu’autre chose (en général on descend du véhicule quand on est un "vrai") et que ça valait pas la peine.

      ps : Me souviens un pote a moi m’avait dit texto - et ça m’avait fait rire à l’époque - les femmes, surtout à marseille, faut les fouetter quand elles se tiennent pas...moi je lui disais nan t’es fou, ça se fait pas de frapper une femme...et lui me disait qu’il fallait pas avoir de pitié (il parle de la catégorie femme/homme surtout) aujourd’hui je comprends qu’il était plus réveillé que moi...


    • @noname

      Moi même en décrivant mon point de vue je peux paraître rustre, mais au fond j’aime la gent féminine, je sais me montrer galant quand l’occasion s’y présente bien que je n’aime pas trop du fait des arrières pensées vicieuses que l’on peut éprouver à cause de notre double maléfique. Celui-là même qui excite notre libido.
      En réalité mon côté brutal est plus justicier, et jamais je ne me mettrais à frapper une femme comme un homme même si certaines se comportent comme tel, mais rien qu’avec des termes bien placés, ça refroidit immédiatement, j’ai presque envie de faire comprendre à ces femmes qu’elles valent moins que l’homme violent qu’elles s’évertuent à servir d’épouvantail pour faire avancer leur cause, et que l’égalité c’est pas de vouloir concurrencer le pire en l’homme.
      De toute façon je ne suis pas sur que ce soit une nouveauté la violence féminine, il a certainement du exister quelques femmes violentes à l’époque malgré le tabou.
      Si l’homme en vient à frapper la femme, c’est que cette dernière n’a pas réussi à obtenir de contre pouvoir normalement de son homme à cause de cette société contre l’ordre naturel et moral, mais c’est très difficle de ne pas réagir face à ce genre de femmes que je trouve juste pathétique


    • @noname.........salut camarade !..........tu habites Marseille visiblement....on a donc le même ressenti vis à vis des poufiasses de chez nous !....ton pote avait raison.....moi, j’ai un pote qui fait coursier à la Poste, il se retrouve dans des embouteillages vers Vauban/Paradis....il me raconte qu’une gonzesse apparemment bourge et pas une gamine se manque au volant, fait la nerveuse et se met à l’insulter....pressé, édifié lui aussi, il la refoule et continue son taf !....çà lui arrive souvent...à Marseille çà fait un moment qu’on a des mecs en guise de femmes, moi y a des années j’allais au centre-bourse, bar le métro en bas (qui n’existe plus, encore un endroit supprimé), seul ou avec un ami il nous arrivait de " brancher " une femme, voir de nous lever pour aller en accoster une !....tout çà c’est fini depuis quelques années déjà et j’ai vu physiquement les choses et les comportements changer...plus aucun charme, je ne vois plus de contact entre les deux (j’arrive même pas à écrire hommes et femmes)...deux espèces indifférenciées qui s’ignorent le plus souvent, comme si elles se déplaçaient sur deux droites distinctes et parallèles...le progrès, quoi !..........cordialement.


  • les femmes du genre "modernes" ou "libérées" je les connais, dès qu’elles sont amoureuses, c’est des vraies midinettes...


    • quel est le seuil au dessus duquel le taux d’homosexuel parmi une population donnée,menacerait le renouvellement naturel d’une population ?

      Soralien


    • #471390

      Lorsqu’ il m’arrive de traverser le quartier du Marais et alentours, à Paris, j’ai l’impression de susciter de l’intérêt...
      lol, je ressemble à http://newsimg.bbc.co.uk/media/imag... une sorte de convoitise mêlée d’une pointe d’ appréhension.



    • quel est le seuil au dessus duquel le taux d’homosexuel parmi une population donnée,menacerait le renouvellement naturel d’une population ?

      Soralien



      si tu parles d’homosexualité masculine, ca dépend : avec ou sans polygamie ? parce que même avec 75 % d’homosexuels, si les 25% restant d’hétéros ont 4 femmes, le résultat est nul.


    • On constate que le phénomène homo est un divertissement.
      La disparition du peuple européen n’est en effet pas menacée par le nombre d’homos mais bien par la présence sur son sol de plus en plus de non-européens, et du métissage et du changement de peuple qui s’ensuivent.
      D’ailleurs certaines villes européennes sont déjà sous le contrôle, et en majorité habitées par, des Africains (dans le sens large).
      En France la ministre de la Justice Taubira en est le parfait exemple, tant sa haine des Européens est palpable.
      Pareil en Italie où une ancienne clandestine entrée au Gouvernement réclame maintenant le droit du sol et l’autorisation d’une immigration sans limites.
      Et sans limites, l’immigration est une invasion.


    • @anonyme........merci pour ces liens édifiants !........Sinatra, Martin, Sammy Davis jr...Sean Connery : la classe....en face...bon, je préfère me taire !......Toshiro Mifune...et les japoniais d’aujoiurd’hui !....no comment.


  • delon s’est toujours défini comme un patriote, un gaulliste ; le milieu dans lequel il a évolué le lui a fait payer en essayant de le caricaturer , mais delon a sa carrière pour lui ? il a tourné avec les plus grands/ rené clément, visconti, antonioni, melville, losey, une quinzaine de ses films sont devenus des classiques...il n’a pas eu besoin d’ètre gauchiste dans les années 70 ou de militer à sos racisme dans les années 80 ou de dormir dans une église avec des sans papiers pour durer... delon doit sans doute avoir la nostalgie de la France de sa jeunesse ; pour n’avoir jamais rechercher à ètre politiquement correct : longue vie à alain delon.

     

    • @praxis...........exactement, camarade....et il n’a jamais renié non plus, lorsque la question lui était posée, ses liens avec JMLP ...et en général, sa fidélité en amitié !....il s’est toujours défini comme passéiste (ce que je suis aussi) et vu la vie, l’époque et les femmes aussi bien sûr, qu’il a connues, on ne peut que le comprendre !!......quand vous avez été " parrainé " par Gabin (un peu le père spirituel de Delon et Belmondo), dirigé par Melville, Clément, Visconti, Losey ou Deray....vous avez comme on dit de la formation !...je me souviens qu’il y a une dizaine d’années, il avait dit à un journaliste ne plus vivre que par et pour ce passé glorieux et héroïque, précisant que le jour où Marlon Brando mourrait, lui-même serait cliniquement mort ...c’est arrivé et je l’ai vu confirmer ce qu’il pensait avec une émotion digne et implacable !....un loup solitaire !...............à cet égard, j’ai toujours pensé que le film le plus emblématique et qui le représentait le plus était " Le Samouraï " de Jean-Pierre Melville : le destin solitaire, tragique et implacable du tueur à gages Jeff Costello, qui vit seul dans une chambre avec pour seule compagnie, un oiseau.......la phrase en exergue et tirée du Bushido est révélatrice, à l’image du film et plus que n’importe quoi d’autre de la personnalité profonde d’Alain Delon, je cite de mémoire : " il n’existe pas de plus grande solitude que celle du samouraï...à part peut-être, celle du tigre dans la jungle. "........................................merci monsieur Delon.


  • #471236
    le 23/07/2013 par Personne ne parle de la force de sensibilité de cet (...)
    Alain Delon : "De plus en plus de femmes sont devenues des hommes"

    Merci de dire ouvertement et surtout émanant d’un homme ayant encore une certaine sensibilité d’homme " le monde a perdu ses repères. " quelle tristesse la monoculture comme en agriculture .Un paysage monotone pour des bénéfices d’oligarches dénués de conscience .
    Quel rappel douloureux " "Il fut un temps ..." d’une nostalgie à l’abandon .
    "....c’est pareil. Ça, c’est grave...." Si une stature médiatique ’es qualifiée dit cela que devrait dire les simples bonnes gens ...la Révolte ; c’est ce qui a eu ....à manif pour tous
    ".."On va encore me dire que je dois m’adapter et vivre avec mon temps.."
    voilà une Classique comme rétorque que tous les gens d’aujourd’hui discoursent à volonté face à leur défaite d’affirmation de ce qu’ils sont vraiment dans leur etre .
    "" ... mariage gay, je m’en fiche éperdument, mais je suis contre l’adoption des enfants ". Une affirmation sans concession ( il sait de ce qu’il en va pour ces momes .)
    ".. Eh bien je vis très mal cette époque qui banalise, ce qui est contre-nature.."
    "...çà me choque .."
    Hélas on n’a plus droit qu’au bonheur synthétique ,presqu’industrialisé , un bonheur hébété en quelque sorte en forcé ; personne ne sait plus ce qui fait bonheur vraiment .
    ""....Quitte à passer pour un vieux con..." Mr Delon me permettera de le corriger sur juste un mot : " Quand à passer pour un vieux con " JAMAIS et qu’on se le dise de génération en génération . Car ce que vous avez vécu comme histoire d’homme entre hommes ne vous permet pas ce jugement d’abandon .
    Et un vieux con laissez çà plutot à ceux qui n’ont rien fait de leur vie d’homme .
    Un maghrébin musulman qui s’accroche aux derniers balbuciements de la virilité exprimée .


  • Sauf qu’il y a quand même eu un passage avec Visconti...et que dans cette histoire !!!!!


  • comme m’a dit mon père (paix à son ame) le jour ou tu auras compris qu il n y a rien a comprendre tu auras tout compris..........


  • Bravo à ce Monsieur qui ose braver toute la bienpensance médiatique, et surtout à la gauche au pouvoir, qui est il faut le reconnaître le tas de fumier qui sert d’engrais à toutes idéologies contre nature progressistes.
    Comme ce Monsieur je me sens comme perdu naufragé dans une jungle hostile infestée de prédateurs en tout genre, où je livre mon combat chaque jour inlassablement.
    Personnellement ce n’est pas tant le fait que les femmes soient devenues hommasses, mais le fait que la frontière entre hommes et femmes est très flous, principalement dans les grandes métropoles, capitale villes banlieusardes, et celà s’est encore plus accentué au fil des années au point qu’un homme se met à pleurer à être émotif, à laisser sa femme porter le pantalon. Et ne le nions pas, cette configuration des couples existe chez certains musulmans, car comme pour les chrétiens, les juifs, les déistes, les agnostiques, les bouddhistes ... les musulmans (et non pas l’Islam à ne pas confondre) ne sont pas à l’abri de ce risque d’inversion des valeurs. Il n’y a qu’à pour celà se renseigner sur le féminisme islamique pour s’en rendre compte, qui n’a rien à voir avec le fait de mettre en avant sa féminité, de la fierté de la femme à être au foyer, à épanouir la virilité de son homme comme le décrit si bien un camarade plus haut.
    Dans mon cas, je suis peut être particulier, mais ce que je recherche chez une femme est celle qui est capable de retenu, de me faire sentir homme chaque jour, d’être simple et timide. Je sais que ce genre de femmes heureusement existe, et quand je vois ce type de femmes j’ai l’impression de voir de la lumière rayonner à travers les ténèbres composés d’hystériques, de mal tronchées, d’hommasses, de pouffes, de vulgaires, d’impudiques ...

    Il y a des femmes qui repoussent naturellement certains hommes dont je fais partie, les plus dangereuses étant les femmes prototypes (bimbo) prêtes à séduire, il faut être fort pour maîtriser ses tentations.

    Ami Alain si tu nous lis et tu as peur pour tes enfants sache qu’il y aura toujours une personne féminine pour une personne virile pourvu que l’un mérite l’autre, et que c’est difficile à trouver si bien qu’on peut parfois trouver cette situation inaccessible.

    Je finis pour dire courage à nous tous et évitons de prêter attention aux femmes illusionnistes, si vous voyez de quoi je parle.


  • Pourquoi les hommes sont devenu des femmes et les femmes des hommes ?

    Je ne pense pas que cela soit en rapport avec une quelconque féminisation de l’homme, ni à cause du mouvement féminisme, bien que celui-ci ait accentué les chose et à eu un rôle dans notre histoire.
    Un ami avait une théorie la dessus, que je n’ai jamais pu oublier tellement elle me semblait juste.
    Cela remonte à la grande guerre (ou seconde guerre mondiale), pendant que les hommes vivaient les horreurs des champs de batailles, les femmes accomplissaient le travail normalement dévolu à l’homme, dans l’industrie, le bâtiment, l’entretient, ect... Lorsque la guerre fût terminée, les hommes, brisés par cette boucherie, s’attendaient a être accueilli par les bras aimant et chaleureux des femmes qui symbolise tellement bien, dans l’esprit d’un homme, le repos du guerrier. Mais au lieu de cela, ils ont trouvés des femmes fière d’elles-mêmes pour avoir pu tenir seule le pays. Les femmes avaient raison, car elles avaient enfin eue l’occasion de prouvées leurs mérites. Mais les hommes de retour chez eux, reçurent en guise de parole réconfortante quelque chose du genre : "Nous n’avons pas besoin de l’homme pour faire fonctionner le pays".
    Lui, qui était parti à la guerre par amour pour elle, reçus ce comportement comme une gifle et cette amour ce transforma naturellement en haine. Elle qui avait enfin eu l’occasion de prouver qu’elle pouvait être forte pour lui, reçu son comportement comme une gifle et ce qui n’était rien d’autre qu’une manifestation d’amour se transforma naturellement en mépris.
    Je pense, et je peu me trompé, que l’inversion des rôles entre l’homme et la femme est une réminiscence de ce malentendu.

     

  • Les jeunes femmes de ma génération (j’ai 25 ans) sont effectivement à l’apogée de leur "art".
    Elles crachent par terre, sont éminemment vulgaires (j’ai souvent entendu des demoiselles déclarer que telle ou telle situation leur "cassait les c********"), et pensent qu’être en phase avec sa féminité se résume à glisser un billet dans le cache-sexe d’un chippendale ou à faire des remarques grivoises sur les messieurs.

    De ce fait, beaucoup de garçons se sentent intimidés, et ressemblent à de pauvres chatons mouillés (quand il ne se "métrosexualisent" pas).

    Mais quitte à être conspuée, lapidée par une bande de Femen en rut, je persiste et signe.
    Je suis une demoiselle (et aime à être nommée ainsi), je suis douce, délicate, féminine et heureuse de partager mon identité, mes différences avec un homme digne de ce nom.
    Homme qui lorsqu’on lui laisse le droit d’être Homme, a tant de choses à m’apporter.

    Je ne veux pas que Papa porte une robe, je n’ai pas honte d’avouer que j’aime à être protégée... et je suis certaine que beaucoup de mes sœurs (plus élégantes et silencieuses que ces harpies et autres "hommasses") pensent encore ainsi.

     

    • Bravo ! et comme disait Colette : " " Une femme qui se croit intelligente réclame les mêmes droits que l’homme. Une femme intelligente y renonce. "...
      je rajouterai que c’est le moyen sûr de rester une femme......l’autre moitié de l’homme...peut être la meilleur !


    • @Lily Lota.........bravo mademoiselle Lily......ce que vous écrivez est trop mignon, et j’y souscris, bien évidemment...je me doute bien aussi qu’il existe encore une ribambelle de femmes "femmes", vulgairement cachée par l’arbre "femen", fourrestien ou racaillisant et qui donne encore à la Femme ses lettres de noblesse, nonobstant le discours prosélyte et méprisant de quelques hystériques, mâles ou femelles !...bonne journée.


  • #474644

    C’est quand-même bien dommage qu’il ait joué dans "Ne réveillez pas un flic qui dort". C’est peut-être le film le plus violemment bobo-bien-pensant qui existe. Pour résumer : un scètche de Karl Zero d’1h30, le côté "comique" en moins. Après, je sais que c’est un acteur, mais il l’aurait quand-même fait pour faire oublier ses amitiés avec Jean-Marie Lepen. Dommage.

    Pour plus d’informations, je renvoie à ce site internet très drôle :

    http://www.nanarland.com/acteurs/ac...

    http://www.nanarland.com/Chroniques...


  • @ya-hozna............très juste ton post !....moi aussi çà me les brise menues t’entendre une "femme" dire que çà lui casse les couilles !......Dati la répplicante : MDR !.....c’est vrai et c’est ce qu’adile 111 a très bien illustré par les citations choisies : même chez les jeunes filles, la mode, c’est prendre posture portable à l’appui et afficher une indifférence feinte, parfois teintée de maniérisme !...tout çà est repoussant....je ne supporte plus cette insensibilité généralisée....tu fait part de tes émotions, tu passes pour un original, au mieux...et éventuellement potentiellement nocif (oui les gens sont des produits)....donc pas la peine de s’énerver, comme dans le désert faut économiser son énergie et comme le disait un jeune plus haut, çà sert à rien d’essayer de réveiller les zombies !....on peut parler mais au bout d’un moment aller toujours vers les autres et les mettre à l’aise c’est bon....si çà mort pas, faut laisser tomber !....oui, je sais je suis tombé dans l’utilitaire...mais il faut dire que çà fait longtemps que j’ai cessé de rêver sur mes semblables, çà aide.


  • Bien dit alain, j’aime les films qu’il fait, c’est hallucinant tout ses médias qui l’attaque


Afficher les commentaires suivants