Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral : conseils de lecture

Février 2015

 

Alain Soral présente les nouveautés, éditées et distribuées par Kontre Kulture, pour le mois de février 2015.

 

Voir aussi :

10 mai
Qu’est-ce que le fascisme ?
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Jérôme Bourbon
80
28 mars
Du branleur au hardeur : la pornocratisation des esprits
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Lounès Darbois
109
20 mars
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Extrait en avant-première de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 9
80
Août 2018
Conseils de lecture – Été 2018
60
Décembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Noël 2017
34
Septembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Rentrée 2017
28
Mai 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Printemps 2017
50
Décembre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Décembre 2016
58
Octobre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Octobre 2016
48
Juillet 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Juin 2016
64
Février 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Février 2016
47
Décembre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Décembre 2015
45
Octobre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2015
70
Octobre 2015
Courrier des lecteurs
Conseils de lecture !
63
Avril 2015
Alain Soral – Conseils de lecture et commentaires de l’actualité
Mars 2015
121
Octobre 2014
Vidéo du mois d’Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2014
179
Juin 2014
Alain Soral : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Mai 2014
275
Février 2014
Vidéo du mois : conseils de lecture
Janvier 2014
201
Mai 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Mai 2013
209
Mars 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Février 2013
332
Décembre 2012
Conseils de lecture
Décembre 2012
109
Octobre 2012
Conseils de lecture
Octobre 2012
184
Septembre 2012
La rentrée 2012 avec Kontre Kulture
121

Voir aussi, sur E&R :

Se procurer chez Kontre Kulture les ouvrages et le disque
présentés par Alain Soral :

 

Disponible également chez Kontre Kulture, le maillot porté
par Alain Soral :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

131 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1113253
    le 07/02/2015 par critérium
    Alain Soral : conseils de lecture

    Excellent, c’est particulièrement vrai pour la musique, je m’en aperçois de plus en plus, moi qui ne connaissait pas le jazz, et ayant baigné toute ma jeunesse dans la pop américaine le rap etc.
    Quand on fait le tri on voit la différence, il n’y a aucune élévation, aucune sensation saine dans le rap, ou d’autres musiques bizzarement saccadées ou au rythme trop rapide, répétitif etc....

    Quant à l’expression "la France le pays de Voltaire" : il va falloir se débarrasser de cette expression (maçonnique) !

     

    • #1113358
      le 07/02/2015 par Féthi
      Alain Soral : conseils de lecture

      @criterium Juste une exception parmi d’autres : "Steve Coleman and the Metrics : way of the cypher"...c’est un saxophoniste de jazz,son bassiste et son batteur,qui accompagnent trois "mc’s"...le niveau est juste stratosphérique,je te prie bien de le croire,je joue modestement de la basse et j’en reviens toujours pas du niveau de ces types en "live"(surtout le batteur)...Féthi


    • #1114005
      le 08/02/2015 par Féthi
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Et sur son ultime disque vers 1989/90,Miles Davis s’est entouré de rappeurs sur quelques morceaux ("doo bop song",j’ai découvert M.Davis par le biais de ce morceau) ; le guitariste de jazz Ronny Jordan lui a ensuite emboîté le pas avec les mêmes genres d’ambiances jazz/rap et c’était plutôt une réussite ("get a grip",un bon disque)...en musique,les choses sont plus compliquées que nos classements critiques,c’est un monde...et en France,le niveau est catastrophique à cause de l’absence de travail,culture de l’instrument,combinées à une agueusie des producteurs/décideurs/diffuseurs chalalas (les extraits que l’on a entendus,tu me les fous dans les oreilles et c’est la crise d’épillepsie assurée ; le pire c’est que je plaisante pas,cette manie des productions actuelles de se serivr uniquement des aigues,c’est insupportable,je préfère presque le bruit de ma disqueuse)...faut mouiller le maillot,se faire la corne des doigts sur un instrument d’abord avant de mettre les pieds dans un studio,c’est tout...Féthi


    • #1114272
      le 08/02/2015 par Popo
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ féthi
      Série de concert au défunt Hot Brass de Paris (Villette) de Steve Colemen en mars 1995.
      Steve Coleman (saxophone), Ralph Alessi (trompette), Andy Milne (claviers), Reggie Washington (basse), Gene Lake (drums), Josh Jones (percussions) + MC’S.
      J’y étais !
      L’un des concerts les plus inoubliables (la preuve 20 ans plus tard…) qu’il m’ait été donné de voir.
      Concerts enregistrés en un coffret de trois CD RCA/BMG intitulé "Steve Coleman’s Music Live In Paris".


    • #1114849
      le 09/02/2015 par Féthi
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Popo Salut camarade ! tu en as eu de la chance de voir ça en vrai !! ça avait tourné en boucle ces séries de concerts chez les musiciens,tout le monde était vraiment "scotché" par le niveau (les types au micro,ils font comment pour poser des rimes sur des mesures impaires ?!),perso je les écoute toujours aujourd’hui,ça a été une sorte d’OVNI musical dont on se lasse jamais...sinon un gars qui les avait vus m’avait raconté que Steve Coleman demandait même au public d’éteindre les clopes et de ne pas fumer pendant qu’ils jouent,concentration maximale,comme des sportifs,c’est vraiment la classe...bien à toi veinard au plaisir !...Féthi


  • #1113256
    le 07/02/2015 par Farnsworth Dex
    Alain Soral : conseils de lecture

    KontreKulture Musique
    Soutien !!!!

    Farnsworth Dex


  • #1113261
    le 07/02/2015 par Scampia
    Alain Soral : conseils de lecture

    Entretien intéressant sur les conseils de lecture mais je ne vois vraiment pas en quoi on se devrait de blâmer le rap à ce point. Personnellement je trouve le nouveau morceau de Médine très bon. Le rap est un style de musique bien plus insolent et viril que le jazz, avec ses dérives bien entendu.

     

    • #1113352
      le 07/02/2015 par jean
      Alain Soral : conseils de lecture

      Typiquement le genre de commentaire qui prend la cause pour l’effet et l’effet pour la cause ; le degrés de qualité de la musique doit donc se mesurer à son degrés d’efficience subversive ? Ce côté "militant" est exactement l’arme que les médias ont utilisé pour transformer la culture en purulence narcissique ; le "tout politique" militant montre ses limites tous les jours mais chacun se bat pour en être le plus digne représentant.


    • #1114115
      le 08/02/2015 par Sukhoi
      Alain Soral : conseils de lecture

      Personnellement je trouve le nouveau morceau de Médine très bon.



      L’apologie de la femme voilée et de la loi islamique sur le territoire français, sous prétexte que "mieux vaut la polygamie que DSK", Non.
      Ni polygamie, ni DSK.


    • #1114539
      le 08/02/2015 par Xavier57
      Alain Soral : conseils de lecture

      "Le rap est un style de musique bien plus insolent et viril que le jazz."

      La bonne blague. Encore un qui associe virilité et barbarie abrutissante. Un pantin insolent qui ne peut construire une phrase sans y insérer trois violentes insultes n’est pas viril, c’est un barbare et un dégénéré. Comparez par exemple une photographie de Kenny Dorham avec une autre de votre rappeur préféré, et vous comprendrez. Pour la musique, le constat est le même. Les jazzmen de génie ont le pouvoir de transporter et d’élever l’auditeur. Écoutez donc le morceau "Armageddon" de Wayne Shorter et vous comprendrez. Le rap est nocif car il réchauffe les mauvais instincts de l’homme.


    • #1114891
      le 09/02/2015 par Féthi
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Xavier57 Salut...attention,le jazz aussi en a amené certains au bord du gouffre,même au-delà(Bird,Coltrane,rien que ça !)...dans le groupe de Wayne Shorter et Joe Zawinul "weather reaport",ils ont eu une période durant laquelle ils se sont retrouvés avec des aspirateurs dans les narines (le pauvre Jaco Pastorius a terminé complètement timbré d’ailleurs,puis retrouvé mort devant une boîte de nuit)...et ça s’entend dans leur façon de jouer,de longs morceaux frénétiques,des gammes interminables et chargées,ça sent la drogue...la période électrique de Miles Davis est elle aussi,vraiment malsaine ("bitche’s brew","sorcerers",etc,les noms d’albums sont assez explicites),certains ont même confessé à la fin de leur vie que sans produits,ils n’auraient jamais joué de cette façon (je crois que j’avais entendu l’Anglais Dave Holland en parler)...d’ailleurs,je suis toujours très très très étonné d’entendre les pourfendeurs des "démons" et du "satanisme",garants de la "morale",comme le dentistologue obèse,déclarer leur flamme à Miles Davis,ils ne l’ont pas vraiment écouté à mon avis (les soirées "eyes wide shut" des années 70,M.Davis était à fond dedans,aucun doute ; et il s’est shooté jusqu’à la soixantaine,ce qui veut tout dire sur la nature du bonhomme)...Féthi


    • #1114990
      le 09/02/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ Féthi

      De là à penser que Miles Davis aurait viré pour cause de mauvaise fréquentation de chanteuse française "communautaire"... mais ce n’est qu’une hypothèse, bien entendu.

      Bien à vous.


    • #1115035
      le 09/02/2015 par Scampia
      Alain Soral : conseils de lecture

      Vous surestimez un peu trop le jazz. Je ne suis ni un abruti ni un vieux-jeu mais honnêtement cette musique me laisse indifférent, elle m’ennuie. Le rap (le plus ou moins respectable) a au moins ce mérite d’être une musique énergique qui percute.


    • #1115050
      le 09/02/2015 par Féthi
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Salut Ulysse,tu fais allusion à la "dame corbeau existentialiste"(langage codé) ? on se demande bien qui ne lui a pas grimpé dessus à celle-là (de sartre à Gainsbourg en passant par Miles et bien d’autres)...j’avais lu il y a longtemps l’autobiographie de M.Davis sinon,"Miles and Quincy Troup,a blue...quelque-chose",ça démystifie déjà pas mal le personnage...bien à toi l’ami...Féthi


    • #1115153
      le 09/02/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ Féthi

      Curieusement, Georges Brassens n’a jamais voulu lui jouer la "Chevauchée des Walkyries" alors qu’elle le sollicitait toujours !
      Bon, maintenant qu’elle s’est rabattue sur le pianiste de Brel... elle fait aussi du rap avec Abd al Malik !


    • #1115384
      le 09/02/2015 par Féthi
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Je t’adore Ulysse,on pourra faire du morse de cellule à cellule si jamais...il existe un témoignage d’un écrivain Canadien disparu au sujet des soirées "eyes wide shut" avec "grande prêtresse" et tout le bordel,il mentionnait bel et bien sans le nommer un "très très célèbre musicien de jazz"...je ne me souviens plus du nom de l’écrivain,il avait fait ce témoignage juste avant de mourir,ça te parle pas Ulysse ?("Roger ....",mince j’ai oublié le nom ! témoignage édifiant vraiment)...Féthi


    • #1115938
      le 10/02/2015 par le ylar
      Alain Soral : conseils de lecture

      Entretien intéressant

      D’accord avec vous Scampia, et même - décidément - très instructif.


  • #1113267
    le 07/02/2015 par Pierre
    Alain Soral : conseils de lecture

    Tout est parfait et même exceptionnel dans ces conseils et cette vidéo. Mais l’allusion finale au gros de Marseille est superflue et rabaisse inutilement le propos, tout en faisant trop d’honneur au gros en question.


  • #1113268
    le 07/02/2015 par Liberté
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci pour votre présentation de choix de livres intéressants, expliqué
    clairement , merci pour votre dynamisme et votre courage .

    A bientôt !


  • #1113269
    le 07/02/2015 par francky
    Alain Soral : conseils de lecture

    J’espere que que le livre de Douglas Reed "La Controverse de Sion" sera bientot de nouveau disponible, je l ai lu et c’est epoustouflant ce qu’on peut y apprendre, ce qui permet de comprendre...
    Mais de grâce Alain,SVP, change de tee-shirt ou ... coupe le chauffage !!!! Amitiés.

     

  • #1113280
    le 07/02/2015 par moorcock
    Alain Soral : conseils de lecture

    Voltaire ,une sorte de bhl ??? j’ai l’age d’alain soral et je le comprends son point de vue sur la musique....


  • #1113288
    le 07/02/2015 par ssimohamed Alalawi
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci à vous grand chef, vous forcez de jour en jour mon respect et mon admiration. Et l’idée de redécouvrir l’âme Française au travers le génie littéraire et au travers son essence premier qu’est la chrétienté ne pourrait être que salvateur, un ornement pour l’esprit et une joie pour le coeur.
    Je suis de confession musulmane, mais j’ai découvert le catholicisme au travers quelques rosaires auxquels j’ai participé, au travers quelques livres que j’ai lus ( avec difficulté, car il s’agit de deux grands, saint augustin et blaise pascal ) je peux témoigner à partir de ma propre expérience, les musulmans de France pourront trouver une certaine élévation de l’esprit au travers l’amitié islamo-chretienne.
    je conseille aussi comme lecture avec votre permission, les livres sur la théologie morale chrétienne.
    Je vous remercie.


  • #1113289
    le 07/02/2015 par rock’n roll heart
    Alain Soral : conseils de lecture

    ah !!!je retrouve le soral que j’ai aimé......................................bon pour voltaire,il y a debat..................
    mais pour la musique, je suis en accord, sauf la vision politique dans un chanteur ou un groupe : je savais qu’alain soral n’aimait pas les groupes qui furent engagé politiquement : j’avais vu son excellente video(melomane) ou il parlait brillament de toute la musque qu’il aimait et qu’il aime : elle vient souvent du blues comme disait l’excellent johnny hallyday (et oui !!)
    et mister soral avait souligné qu’il avait aimé le mouvement punk (pistols,clash) mais qu’il avait préféré les sex pistol aux clash, car ces derniers avaient été trop engagé a l’extreme gauche, et que cela le faisait chier : il préférait le coté basique,cash des pistols qui nvoyaient la purée sans se prendre la tronche.
    oui content aussi de cette séparaton avec BDH , je savais a l’époque que cela allait etre de la nazerie, sans intéret : moi meme, j’avais éssayé de les contacter pour avoir des infos : leurs réponse etaient flou,bizarre : je savais que cela allait etre uniquement du rap a la con, de r’n b de merde.
    mais perso, meme si je suis de culture rock, je reconnais quelques talents dans le rap passé : grandmaster flash,africa bambata,la rumeur et surtout NTM.
    mais c’est une preuve de courage de la part de soral d’envoyé chier le rap et bdh.
    oui je pense aussi que le rap n’est pas une musique :
    oui une musique doit nous élever,nous enmener dans la spiritualité de nos ames, au plus profond de nos trips......................................
    alors, j’avais fais un peu la gueule a ER, mais si la musique prenait une réel place ; je pourrais revenir : oui du classique, du bon jazz(armstrong,davis) du blues(hooker,watters)du rock(stones,bowie)de la cold wave punk ou non(PIL, siouxsie and the banshees)
    pas la merde qui est imposé aux moutons, a la masse...........................
    basta !


  • #1113293
    le 07/02/2015 par Bryan
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci Alain pour cette parenthèse sur le rap, et soulagé que ce dernier soit exclu de Kontre Kulture. Merci pour nous et nos oreilles.
    Que TOUS ces petits merdeux du game aillent faire leur merde ailleurs et honte aux mafieux qui leur donnent une tribune.
    Un metteur en scène, (grand monsieur de la comédie) m’a dit : "Il m’est arrivé 1 fois d’avoir physiquement envie de vomir au théâtre : c’est en voyant Arthur dans Le Diner de Cons."
    Le rap me fait à peu près le même effet. Et quand je vois leurs gueules, leurs tatouages, leur gestuelle trisomique (mes excuses aux trisomiques, ils sont infiniment pus dignes), j’ai la sensation de glisser dans un marécage de merde.
    Finalement c’est logique : les rappeurs font ce qu’ils sont.


  • #1113305
    le 07/02/2015 par Sukhoi
    Alain Soral : conseils de lecture

    La musique, en tant que repos du concept.
    Magistral.

    Je me permet de compléter ton propos Alain ; La musique qui ne parle pas à l’âme n’est pas de la musique.
    Le rap, ce bruit simiesque fait par et pour des sous-socialisés, semi-délinquants au QI d’animal de basse-cour, ne peut prétendre à cette qualification noble de musique.

     

    • #1113414
      le 07/02/2015 par Gabin
      Alain Soral : conseils de lecture

      D’ailleurs on peut faire remarquer que la plupart des rappeurs parlent de "sons" et non de musique pour qualifier ce qu’ils font. Du genre "ouaich gros écoute mon nouveau son"
      J’espère que Kontre Kulture Musique saura aussi faire redécouvrir les génies musicaux français ( pour rester dans la logique de faire redécouvrir la France éternelle). Des génies musicaux que les étrangers nous envient, tel que Hector Berlioz, Claude Debussy, Camille Saint-Saëns, Erik Satie et j’en passe. Des gens entièrement dédié à leur art, vivant et mourant dans le dénuement le plus total pour la plupart.
      .


  • #1113312
    le 07/02/2015 par Frenchy
    Alain Soral : conseils de lecture

    Comme d’habitude la richesse du propos emprunt de bon sens et ornée d’une culture colossale cela apaise Merci "MONSIEUR" SORAL


  • #1113373
    le 07/02/2015 par Clara Imbert
    Alain Soral : conseils de lecture

    Conseils de lecture très intéressants, notamment les évangiles que j’ai hâte de tenir entre les mains... Concernant la musique "RAP" je rejoins complètement Mr Soral, une musique insupportable, insoutenable, inécoutable... la pire de toutes les musiques et surtout mêlée de paroles vulgaires et ordurières, je pense que cette musique (si l’on peut l’appeler ainsi) est une insulte envers la musique authentique, qui est l’une des merveilles du monde, et je suis très heureuse d’apprendre que Mr Soral avec tout le respect que nous lui devons, surtout par rapport à ses connaissances en la matière, d’avoir finalement décider d’en écarter l’idée, je vais même jusqu’à le remercier, car c’est une musique épouvantable qui me donne des nausées.


  • #1113388
    le 07/02/2015 par Slimane Lambert
    Alain Soral : conseils de lecture

    Il faudrait réactualiser l’album de Dieudo de 1996, Le chant du muet, qui est excellent


  • #1113440
    le 07/02/2015 par anony
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci pour l’explication furtive mais salvatrice sur gog et magog (je suis un peu les vidéos de I.Hossein, mais j’avais du mal à résumer sa pensée)
    Sinon, bonne éclaircissement sur le rap ; les seuls vrais talentueux se mettent effectivement à faire de la musique mélodieuse sur des textes plus ciselés (oxmo puccino, etc....)


  • #1113481
    le 07/02/2015 par Tao
    Alain Soral : conseils de lecture

    Bras d’honneur ne m’a jamais intéressé aussi bien à cause du nom que du rap qui y trouvait place. Je salue en revanche la nouvelle philosophie de votre chaine musicale qui semble très alléchante et je ne manquerai pas de voir ce que ca vaut !

    Sinon bonne vidéo à part pour le côté manichéen de l’analyse. Les grands sionistes veulent une domination maximale sur le monde mais même ca ne s’inscrit pas dans un schéma de bien ou de mal, ce sont juste des individus et des réseaux d’individus qui poursuivent certains but selon leurs capacités, croyances et désirs.


  • #1113498
    le 07/02/2015 par solaine
    Alain Soral : conseils de lecture

    Ah ! le revoilà Alain ! tu nous a manqué, comment dire, un petit (mais que nous trouvons long) silence de ta part et on se sent orphelin, comme si tout était dépeuplé sans toi... Tes conseils de lecture valent signe de vie, vie que nous te souhaitons longue, longue, longue.


  • #1113516
    le 07/02/2015 par becard
    Alain Soral : conseils de lecture

    Juste une remarque.
    "Sunnite et pas soufi".
    Je crois que le soufisme est une mystique sunnite.
    A sunnite s oppose plutôt chiite.

     

    • #1113611
      le 07/02/2015 par adile111
      Alain Soral : conseils de lecture

      oui....disons une "initiation" en parlant de soufisme et non pas une "mystique" comme dirait Guénon à propos des voies de réalisation spirituelles...mais voie aussi bien chiite que sunnite.
      Cela dit le sheikh est bien sunnite...et soufi....ou du tassawuf.


    • #1113982
      le 08/02/2015 par Un cendy
      Alain Soral : conseils de lecture

      A priori le sheikh suit le rite sunnite et respecte l’école juridique à laquelle son éducation religieuse (reçue sur l’île de La Trinité) est rattachée. Je sais qu’ un de ses maitres à penser était soufi. Mais je doute que lui même respecte les préceptes soufis .
      Mais surtout, fondamentalement, je ne pense pas que l’on puisse réduire cet homme à une chapelle religieuse.


  • #1113550
    le 07/02/2015 par xamlop
    Alain Soral : conseils de lecture

    Je comprends très bien quel genre de critique on veut faire de quel genre de rap, et il n’y a pas grand chose à rajouter sur l’essentiel de ce qui est programmé sur les radios "pour la jeunesse" et d’un point de vue politique c’est important de distinguer toutes les manipulations que tout ça sert et dévoile, et de comprendre quelle idéologie fait son nid dans cette saleté. Loin de moi donc l’idée de vouloir réhabiliter le rap comme mouvement musical.

    Tout cela dit, il me semble qu’il y a une réflexion plus profonde à avoir sur ce qu’est le rap d’un point de vue artistique, en le dégageant de ses aspirations profondes les plus communes et surtout de celles de ses producteurs cyniques et malhonnêtes. La sympathie qu’on peut avoir pour le Punk et sa dimension poétique peut trouver sa place dans une certaine idée du rap. Il me parait difficile de contester que le rap incarne l’une des relations les plus complexes et profondes entre les mots et l’instrument de musique, la mélodie. Je sais que cette relation a tendance à se simplifier et à perdre tout intérêt dans la forme qu’elle prend de nos jours et parmi ses représentants les plus connus et influents. Mais je pense qu’on doit identifier Léo Ferré (et notamment bien sur à travers ses longs monologues parlés) comme un ancêtre du rap, et à travers lui comprendre que cette approche artistique et musicale n’est pas pourrie à la racine. Le rap comme critique du rap et mise en abyme du rejet qu’exprime Soral n’est pas dénué de sens et d’intérêt, par exemple.

    Je pense qu’il ne faut pas considérer le rap comme le prolongement de l’oeuvre de Mozart et Miles Davis, et peut-être même que pour l’apprécier pour ce qu’il est et comprendre de quoi il s’agit il faut tout simplement l’extraire de l’histoire de la musique. Quelqu’un qui récupère des samples de musiques existantes et ne chante pas, ne cherche l’harmonie qu’à travers les rimes et les allitérations n’est effectivement pas un musicien (au sens où Bach est un musicien). Mais ça ne l’empêche pas d’incarner parfois une posture honorable et mériter qu’on respecte son expression, surtout si elle repose sur un amour et un respect de la langue. Aussi mineur soit le rap dans l’histoire de l’art, il existe et a même pris une importance indiscutable, et je pense qu’il faut faire la différence entre ce qui relève de son essence et ce qui relève de la société et de la politique. La laideur peut être un motif esthétique pertinent dans un monde laid.

     

    • #1113655
      le 07/02/2015 par Gabriel
      Alain Soral : conseils de lecture

      Monsieur, les qualités que vous voulez voir dans le rap en sont étrangères, c’est-à-dire qu’elles émanent d’une source extérieure - la musique. Ces collages musicaux, s’ils peuvent parfois plaire à l’oreille, ne sont jamais qu’un pâle amalgame du matériel original.

      Pourquoi s’obstiner à produire un substrat de qualité inférieure, sinon parce que la véritable création nous est inaccessible ?

      Pour surfer sur une mode, bien sûr. Il existe de ¨bons rappeurs¨, souvent à cheval sur le funk ou la soul, qui ¨rhyment¨ avec mesure et poésie. Ces gens dénaturent le rap en le détournement de son sens originel de violence anticonformiste - un peu comme le punk que vous avez mentionné se dénature dès lors qu’il cherche à se conformer à quelque code musical (voir N0FX - The Decline).

      Il aurait sans doute été plus honnête de la part de Soral de parler ainsi :¨Tout sauf du rap ou du punk¨.

      Il ne s’agit pas de dénigrer gratuitement, de heurter les amateurs de punk ou de rap, mais simplement de remettre les choses en contexte : il ne s’agit pas de musique, mais de transgressions de la musique, un peu comme les comportements à caractère déviant - l’alcool, le tabac, les drogues, la sexualité hors-procréation, etc. En faire la promotion revient à renier leur caractère transgressif, et donc à en tuer l’essence.


    • #1113782
      le 07/02/2015 par MagnaVeritas
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Gabriel
      Sauf que le punk est une trangression d’une non-musique ou en tout cas d’une musique de ploucs qui est le rock. La baisse qualitative se situe durant la période rock (qui correspond à une industrialisation de la musique, avec l’émergence du studio notamment) et se répète comme un écho dans la suite de l’histoire de la musique.


    • #1113844
      le 08/02/2015 par specialk
      Alain Soral : conseils de lecture

      Gabriel :

      Entièrement d’accord avec vous sur le génial "decline" mais très loin d’être une exception dans le genre.


  • #1113591
    le 07/02/2015 par De passage
    Alain Soral : conseils de lecture

    Je ne suis pas d’accord avec Soral au sujet de sa critique sur la musique. Il amorce un repli d’âge qui est au même temps une sagesse, qui nous permet de distinguer l’essentiel du farfelue. Ce repli d’âge a toujours été célébrer par toutes les cultures comme étant le sommet de la sagesse, sauf par la culture actuelle qui veut qu’on vive toujours jeune ( ce qui est impossible à moins de se dénaturer) ou du moins de l’apparaitre pour raisons mercantiles et idéologiques du système dans lequel nous vivons.
    Il est vrai que je n’ai rien à dire sur ses goûts musicaux que je partage entièrement, quoique je me suis toujours intéressée aux musiques et chant populaires du monde entier qui m’ont beaucoup enseigné sur l’authenticité et les valeurs humaines profondes qui sont d’une similitude incroyable, à dire que tous les peuples sont enfantée par la même mère, ce qui est vrai si on prend la terre pour notre mère à tous. Les musiciens presque dans tout leur ensemble se sont inspiré des musiques populaires et le jazz en est l’exemple parfait. Donc avant de critiquer le rap, il faut se pencher sur ce qui l’a inspiré et non pas par qui il a été récupéré en sachant que tout dans notre monde est récupéré y compris la mort. On a qu’à voir comment la mort a été récupérée pour servir de support publicitaire et renflouer les caisses de Charlie hebdo. Le rap est un cri avant tout et est l’écho de l’asphalte et du béton ; de bâtiments impersonnels en tour en barre ou en cube ressemblant à des monuments dédier aux dieux de la grisaille et de la suie, et des routes, autoroutes menant des gens à grande vitesses vers on ne sait où (l’enfer peut être). Condamner le rap en tant qu’expression, c’est s’aliéner une réalité qui mérite d’être considérée.

     

    • #1113596
      le 07/02/2015 par Titus
      Alain Soral : conseils de lecture

      Tu n’as rien compris à la critique de Soral sur le rap. Il explique que la laideur du rap est intrinsèque à ce genre musical et que ce n’est pas une question de récupération.


    • #1113666
      le 07/02/2015 par Gabriel
      Alain Soral : conseils de lecture

      L’expression n’est pas musicale automatiquement. La musique est l’expression ordonnée, réfléchie, divine de sentiments tout aussi nobles. N’est pas musicien qui veut - il faut acquérir la maîtrise de l’instrument, du rhythme, de l’harmonie, de la mélodie, etc.

      Lorsque Soral fait la promotion de la musique, il faut s’attendre au mêmes standards, au même Niveau, que ses éditions littéraires.

      Le rap de haut niveau n’est déjà plus du rap.


    • #1116708
      le 11/02/2015 par De passage
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ Titus
      J’ai longtemps hésité à vous répondre, mais je le ferais pour vous dire que je n’ai rien contre Soral et qu’au contraire je l’apprécie beaucoup. D’abord sachez que je n’écoute pas le rap, donc la question n’est pas d’aimer ou de détester quelque chose mais de comprendre les choses. Le Jazz par exemple est né dans les champs de coton des états du sud des Etats-Unis et pendant longtemps il était détesté par les blancs américains parce qu’il émanait d’esclaves noirs. Oui c’était le chant d’esclaves noirs travaillant dans les champs de coton qu’ils l’ont crée. Un chant qu’ils accompagnaient avec des instruments de fortune et improvisés avant de devenir le jazz qu’on connait aujourd’hui. Un chant qui exprimait les peines et les petits bonheurs à travers des voix qui ondulaient, descendaient, remontaient, se gonflaient, se dégonflait, s’éteignaient, se rallumaient ou rentraient en échos dans une nature tantôt tendre et calme tantôt déchainée et âpre. Quant au rap, il est né dans les rues de villes industrielles délaissées et abandonnées à leurs propres sorts, et ainsi que dans les quartiers pauvres frappés d’un chômage endémique, et ce toujours aux états unis. Il a commencé comme joutes oratoires entres groupes de jeunes désœuvrés et exposés à toutes sortes de tentations. Ensuite il a été récupérer par l’industrie qui la remodelait à sa façon comme à le fait avec toute chose. Peut-être que des musiciens bien inspirés feront du rap une merveille. C’est chose possible. En toute chose, il ya une part de beauté et une part de laideur, c’est à nous de trouver la part de beauté en chaque chose et l’exalter.


  • #1113605
    le 07/02/2015 par olivier
    Alain Soral : conseils de lecture

    Bien d’accord avec Mr Soral sur la musique. C’est un choix conscient et inconscient de produire de la musique qui élève ou baisse le niveau vibratoire. Le rap, puisqu’il en est question flatte les niveaux bas de conscience, qui peuvent être un état de transe mais où la colère, le fatalisme et une sorte de dépression est à l’honneur. La musique classique stimule les états de conscience plus élevés, plus aériens et plus subtils, bien que les états subtils sont présents aussi dans le rap.
    Ces différents types de musiques produisent donc des états de consciences modifiés qui donnent au cerveau des impulsions, sensations tantôt de paix et tantôt de colère ou de sentiment de vengeance. La fatalité omniprésente, l’utilisation de la gamme mineure dans le rap permet de rester sagement dans un état de conscience modifié à faible taux vibratoire qui ne permet pas d’accéder à d’autres états plus subtils d’élévation et de compréhension de ce qui entoure l’Homme et la nature... Bref, merci pour cette vidéo, toujours la pêche Mr Soral, force , enthousiasme !

     

    • #1113874
      le 08/02/2015 par Hydro
      Alain Soral : conseils de lecture

      ce que vous dites sur la gamme mineure n’a aucun sens, étant plus riche harmoniquement que la gamme majeure (mineur harmonique, mélodique). De très grandes œuvres de Mozart, Beethoven, Bach, Rachmaninov, Schumann, etc... sont en mineur.
      Non, ce qui fait la pauvreté du rap est sa monotonie, sans mélodie, monocorde, imprimant une "réalité" des plus déprimantes dans la psyché humaine, l’empêchant de voir un demain plus lumineux, ce que, bien évidemment, la musique classique ne fait pas, riche qu’elle est de tous les enchainements harmoniques possibles et imaginables.
      C’est en cela que la musique classique est "supérieure", elle est la mère de toutes les musiques contemporaines jazz inclus, même si ça va faire grincer certains jazzeux, ils le savent et lorsque leur éducation musicale et suffisamment conséquente, ils l’admettent volontiers.


  • #1113641
    le 07/02/2015 par nana du réelle
    Alain Soral : conseils de lecture

    La musique à la fin est une belle surprise, en plus si c’est de Gilad Atzmon raison de plus de soutenir . Je trouve aussi que la musique doit rester le jardin ou l’esprit se repose et se ressource . Ne pas faire comme l’ennemi qui ne lâche aucune strate de la société ,aucun domaine de la vie qui n’échappe à la sionisation de la France .

    Pour Voltaire je suis sur le c**, je savais que c’était un raciste mais à ce point ! Quelle skizophrénie de la République qui nous le vend à toutes les sauces et condamne comme paroles de haines "chaud cacao chaud ananas "..... !


  • #1113661
    le 07/02/2015 par Zissou
    Alain Soral : conseils de lecture

    Très intéressant, comme toujours.

    Par ailleurs, même je sais que le contenant est moins important que le contenu, l’édition des Évangiles est d’une grande beauté. Je voulais me procurer depuis longtemps cet ouvrage mais j’attendais de voir une édition qui l’honore (autant par la traduction que par la qualité physique du livre)

    Vraiment, un superbe travail. Merci à Kontre Kulture !


  • #1113678
    le 07/02/2015 par Mike
    Alain Soral : conseils de lecture

    Je comprends parfaitement la visée politique qu’il y a à utiliser les Evangiles et l’eschatologie pour rassembler un camp. Il peut réellement en sortir un bien.
    Par contre, il faut avoir conscience que c’est totalement artificiel. Un nouvel avatar baroque de la pensée religieuse qui n’en a pas manqué au fil des décennies. En général, on se retrouve à quelques-uns à attendre la fin du monde qui ne vient pas

    Il y a une recherche biblique contemporaine dont il faut absolument tenir compte, et pas en revenir à des lectures simplistes d’un livre très riche et beaucoup plus compliqué qu’il n’en a l’air.

     

    • #1113987
      le 08/02/2015 par Paul
      Alain Soral : conseils de lecture

      Faire redécouvrir les évangiles est une excellente initiative et une nécessité d’un point de vue historique, non pas pour la France seulement, mais à tout l’occident jusqu’à la faire découvrir aux autres nations.
      Le Nouveau Testament est la seconde partie de la Bible de Crampon. Comme toute les versions du Texte Sacré, la Bible est composé de l’Ancien Testament et indissociablement du Nouveau Testament.
      Il y a toujours eu, dans l’histoire, des mouvements ou des écoles pour opposer l’enseignement spirituel et moral de la Loi à celui de l’Evangile. La plus célèbre d’entre elles fut le « marcionisme », la doctrine de Marcion, un érudit du 2e siècle qui opposait le message spirituel de l’Ancien Testament à celui du Nouveau. Dans leur élan, les disciples de Marcion sont allés jusqu’à retrancher de leur Bible la plus grande partie de son contenu, et à ne reconnaître finalement l’autorité d’Ecriture sainte qu’à l’évangile de Luc, expurgé de ses trois premiers chapitres, et douze des treize épîtres de Paul ! Il a été excommunié, et a créé sa propre Eglise.
      Je partage l’opinion sur la nécessité d’éviter l’hérésie de Marcion, qui opposait le message spirituel de l’Ancien Testament à celui du Nouveau. Parce qu’il est hors de doute que le Dieu des évangélistes ou de Paul est le même que le Dieu des auteurs de la Bible hébraïque. Il est impossible de mettre en contradiction le Dieu de l’Ancien Testament et le Dieu du Nouveau Testament. Nous devons nous garder d’enfermer Dieu dans nos conceptions humaines.
      Dans le Nouveau Testament, il n’y a pas moins de 295 citations expresses de l’ancien Testament qui occupent environ 352 versets du Nouveau et se rapportent à 278 versets de l’Ancien (certains d’entre eux à plusieurs reprises).

      Par ailleurs, je sais que certains risquent de tomber des nues, d’être décontenancés ou profondément peinés, pourtant c’est historiquement absolument certain, l’expression « fille aînée de l’Eglise » attribuée à la France, a été inventée au XIXème siècle par le Père Henri-Dominique Lacordaire,14 février 1841, à Notre-Dame de Paris.
      Le premier royaume dont le Roi se fit baptiser et fit du christianisme la religion de l’Etat, fut l’Arménie, en 301 ; vinrent ensuite l’Ethiopie, puis l’Empire Romain depuis l’édit de Constantin (313). La France arrive en 4ème position. Pendant presque treize siècles de Royauté française, JAMAIS la France n’a été appelée « fille aînée de l’Eglise ».


    • #1114069
      le 08/02/2015 par nesuferit
      Alain Soral : conseils de lecture

      « Alors il leur dit : Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » (Luc 20 : 25).
      Le propos de Mr. Soral concerne le monde, le royaume de Christ n’est pas de ce monde. L’objet des Evangiles ne vise pas l’histoire des hommes mais leur salut. Christ a toujours opposé le message de Dieu aux traditions des hommes. De nombreux chrétiens de nom peuvent ainsi être comparés, sans provocation, aux pharisiens. Tout ce qui est appelé spiritualité n’est pas, de fait, rattachable à l’Esprit de Dieu, loin de là. Le chemin dont parle les Evangiles, c’est voir la foi en ses œuvres se porter en Christ. Voilà définie la conversion.
      Ceci dit, je n’enlève rien à la pertinence de la pensée politique de Mr. Soral. Par ailleurs, je vous invite à écouter les morceaux du rappeur El Gaouli.


    • #1114375
      le 08/02/2015 par Ava
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Paul : la France est appelée fille aînée de l’Eglise parce que le premier "païen" à s’être converti au pied de la croix à la mort de Jésus fut le centurion romain qui dit "vraiment, celui là était le fils de Dieu". Des études de documents d’époques ont permis de déterminer qu’à ce moment là, la légion romaine en poste dans la région était française. Le premier converti était donc français. La France doit beaucoup de sa grandeur à sa chrétienté et elle retournera à sa grandeur par la chrétienté et en tendant la main aux musulmans. C’est mon grand espoir. (je ne suis pas française mais je pense que la France peut montrer l’exemple aux autres nations) Merci Alain.


    • #1115034
      le 09/02/2015 par Paul
      Alain Soral : conseils de lecture

      @Ava
      C’est le centenier Corneille, qui est le premier païen converti par le ministère de l’apôtre Pierre que l’on peut lire dans le livre des Actes du N.T au chapitre 10.

      Des études de documents d’époques ont permis de déterminer qu’à ce moment là, la légion romaine en poste dans la région était française. Le premier converti était donc français.

      Jamais entendu parler de cela, quelles sont vos sources ?


    • #1115650
      le 10/02/2015 par Tite
      Alain Soral : conseils de lecture

      Cher Mike, cher Paul et cher Nesuferit,

      Merci pour vos messages. Ils me semblent, certes, être un îlot perdu dans le tumulte de la tempête, mais un îlot rassérénant. Je voudrais personnellement et modestement rappeler que le message du Christ culmine aussi et surtout sur la charité. Non pas bien sûr celle qui consiste à aider plus pauvre que soi (quoique c’est déjà pas mal), mais celle qui invite les hommes à se retrouver tous en le corps du Christ par la foi, chacun selon ses capacités. L’entraide, l’entr’écoute, la solidarité sont capitales.

      Il ne s’agit pas d’un mot vain et creux. La charité est une notion qui renvoie à des techniques très précises. Ces techniques ont été développées par plus d’un millénaire de réflexions (des Pères de l’Eglise au monachisme chrétien) : on ne nait pas charitable, il faut l’apprendre, il faut le devenir. Ces techniques enfin, pour ceux à qui rebute la pratique assidue des Écritures ou qui considèrent leurs propos comme quelque peu "éculés", ces techniques, disais-je, peuvent être parfaitement laïcisées. Cela peut nous paraitre fastidieux, voire éprouvant, car le monde actuel ne nous y aide pas vraiment. Mais le gain politique, c’est-à-dire en termes de relations humaines plus apaisées, est indéniable.

      Je suis quant à moi très vivement touché par l’allure que prennent les relations entre les hommes. "Qui pourrait voir des choses si tristes avec des yeux secs et une âme tranquille ?"

      Mike, vous parlez d’une relecture du texte biblique adaptée à notre temps. Auriez-vous des références à proposer ? Cela m’intéresse vivement.
      Bien à vous tous


    • #1115748
      le 10/02/2015 par Paul
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ nesuferit

      Aristide Briand se référa plusieurs fois à ce passage de l’évangile de Marc et il estime que certains chrétiens ont été parmi les premiers à nier que l’État ait un rôle déterminant à jouer dans la relation de Dieu avec les êtres humains, de sorte que l’expression peut aussi signifier l’idéal de Laïcité.
      Du même coup, le pouvoir de César (de l’État) est soumis à un critère essentiel de justice et d’équité : ce pouvoir qui, comme le dira plus tard Jésus à Pilate, lui a été donné « d’en haut » n’a de sens que s’il est au service de la dignité de chaque personne humaine dans son intégralité et de tous les hommes dans leur égalité et leur unité.
      Il n’y a pas lieu de « sacraliser » tel ou tel choix politique, en se réclamant directement de Dieu. L’important, c’est que chaque disciple du Christ, éclairé et soutenu par la Parole de l’Évangile, s’engage avec lucidité et compétence pour combattre l’exclusion, faire reculer la misère et mettre en cause César (l’État) lorsqu’il laisse s’installer l’iniquité.
      Il est caractéristique de l’état de déchristianisation de la France qu’aujourd’hui, les mots valeurs chrétiennes paraissent dépourvus de sens.
      Pourtant, pour que la France vive et tente de sortir du pétrin où l’ont précipitée ses hommes politiques de divers partis, il n’existe qu’une seule alternative : suivre la doctrine du Christ. Ceux qui portent la responsabilité de gouverner ont un comportement clair : Ils se moquent des enseignements bibliques et des prescriptions des Évangiles.
      Au nom de leur religion laïque professant le culte de l’homme, ils se montrent intolérants jusqu’à la férocité sur le plan politico-religieux alors qu’ils sont sur le plan moral, permissifs jusqu’au scandale.
      Les conséquences de l’entreprise révolutionnaire de 1789 sont claires : si le peuple français ne se décide pas à choisir pour ou contre le christianisme, nul ne peut prévoir l’étendue de la déchéance qui le menace. Il n’y a plus de cohabitation possible entre l’enseignement des Évangiles et l’athéisme officiel propre à l’état d’esprit dévoyé des chrétiens progressistes, ces fils et ces filles déchus de la Révolution de 1789.


  • #1113728
    le 07/02/2015 par saad bousfiha
    Alain Soral : conseils de lecture

    J’invite tout le monde à lire ce livre qui est bien traduit. Même les musulmans. Et pour eux j’ai un message spécial : lire le verset Jean 1:1 : <> . C’est pronom définit "LE" qui est utilisé et non "UN". Les gens demandent ici à Jésus paix sur lui s’il est "LE" prophète attendu, que les autres prophètes avant lui ont prévu ! Et il répond non. Mais ne dit pas qu’il n’y aura pas de prophète. A méditer...

     

    • #1114764
      le 09/02/2015 par mika
      Alain Soral : conseils de lecture

      Je ne vois pas ce que vous voulez dire.

      Je poste le verset ;

      Bible Crampon
      Jean 1 1
      Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu.

      Pouvez vous préciser ?


  • #1113734
    le 07/02/2015 par saad bousfiha
    Alain Soral : conseils de lecture

    Cher modérateur, je me suis trompé sur mon poste précédent. Merci de ne pas l’autoriser vu qu’il comporte une erreur. Sinon, j’invite tout le monde à acheter ce livre bien traduit, même les musulmans. Je les invite particulièrement à lire les versets 1:20 et 1:21 de Jean : << Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu’il n’était pas le Christ. Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? es-tu Élie ? Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non >>. Ici, Les juifs demandent à Jean paix sur lui s’il est le Jésus le messie "Christ" ou s’il est le prophète. Et répondit non les deux fois ! Je veux souligner le pronom défini "LE" utilisé pour le mot prophète. ça veut dire que les juifs savaient qu’UN prophète allait venir à part Jésus paix sur lui ! Qui est alors ce prophète qui restait à venir ? A méditer.....


  • #1113749
    le 07/02/2015 par thomas
    Alain Soral : conseils de lecture

    La classe , surtout ce qu’il a dit sur la musique .

     

    • #1113971
      le 08/02/2015 par coligny
      Alain Soral : conseils de lecture

      Heu .. Non ! Mozart à déjà été récupéré vu qu’il était franc maçon (La flute enchantée).. Celà n’enléve bien sur rien à son incontestable talent et génie.


    • #1114704
      le 09/02/2015 par zuleya
      Alain Soral : conseils de lecture

      Pas sûr que Mozart ait été récupéré.. .
      Il était surtout désespéré et un poste officiel aurait tout changé pour lui. Son aventure dans la franc maçonnerie ressemble plutôt à celle d’un amateur qui veut se constituer un réseau mais qui n à pas tout compris aux règles du jeu ..on n écrit pas un requiem (C est à dire une pièce pour une cérémonie catholique) si on veut monter chez les maçons...c est au contraire le signe d une double allégeance qui leur plaît pas trop...
      D ailleurs Mozart est mort juste après avoir écrit la flûte enchantée.
      Pas de chance pour le requiem, il a pas eu le temps de le finir...on l’a enterré dans une fosse commune et sa femme était dans une tres grande détresse financière ...donc pas vraiment récupéré le pauvre Mozart .. .


  • #1113781
    le 07/02/2015 par Aline
    Alain Soral : conseils de lecture

    En parlant de musique, est-ce que quelqu’un aurait le titre du fabuleux son qui introduisait Le Nouveau Testament ?
    Merci d’avance !!

     

    • #1113821
      le 08/02/2015 par Guillaume
      Alain Soral : conseils de lecture

      C’est de la musique de la renaissance, un chant polyphonique accompagné d’instruments... Mais je ne connais pas celui là en particulier.


  • #1113797
    le 08/02/2015 par MagnaVeritas
    Alain Soral : conseils de lecture

    Elle n’avait pas déjà été diffusée cette séquence ?

    En tout cas c’est certain que ER donne le la de l’intelligentsia française depuis des années. Chaque fois que je regarde la télé je vois des idées et des formules de ER perverties par les minables d’en face. Ils sont obsessionnels, aussi. On sent qu’ils se retiennent de parler de ER et Dieudo, et quand ils le font ils mettent juste un petit tacle avant de passer à autre chose en vitesse.

    Il s’est passé quoi avec bdh au fait ? c’est même Soral qui avait trouvé le nom, non ?

    La musique comme repos du concept est un concept astucieux mais aussi une pirouette. En situation d’urgence, il n’y a pas de repos. En tout cas aujourd’hui on ne peut pas se permettre le luxe de se reposer sur ses lauriers. La musique comme repos du concept frise l’idée de musique comme diversion contre le concept. Cela dit, (re)donner ce rôle à la musique est une bonne idée, car cela fait longtemps que la musique n’apaise plus les moeurs, au contraire. Je rejoins entièrement Félix Niesche sur la fête de la musique (et sur le brouhaha pseudomusical d’aujourd’hui), à ce propos.
    De foute façon, la société accorde beaucoup trop d’importance à la musique. La musique n’est que de la musique et j’ai rarement vu plus cons que les musicos en général. Atzmon est l’une des exceptions qui confirme la règle. Il ne faut pas sortir du rap, il faut sortir de la musique tout court. A l’exception du silence et de la musique liturgique, aucune musique ne vaut la place qu’on lui accorde.


  • #1113803
    le 08/02/2015 par Ici_Londres
    Alain Soral : conseils de lecture

    @ Saad —>

    A propos de Jean 1.20 : Il est fait référence à Jean "Le baptiste", qui n’est "qu’une voix s’élevant dans le désert ... " ; et non à Jésus.

    Longue vie à E&R !


  • #1113817
    le 08/02/2015 par hervé
    Alain Soral : conseils de lecture

    Super Alain , j avais écouté le direct mais j avais besoin d une "relecture" pour essayer de mieux saisir un texte aussi riche : magistrale mise en perspective qui croise des savoirs divers , le propre de la vraie culture ; épatant Alain , intellectuel hors pair qui nous rend plus intelligents et entrepreneur dynamique .


  • #1113850
    le 08/02/2015 par Mehdi64
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci pour ces conseils de lecture. Dommage que monsieur Soral ne parle pas de musique électronique type Jean Michel Jarre ou Klaus Shulze ou de la musique répétitive minimaliste de Steve Reich ou Phillip Glass. Un avis sur l’oeuvre du compositeur français François de Roubaix ?

     

    • #1113905
      le 08/02/2015 par Issa
      Alain Soral : conseils de lecture

      Il cite les styles musicales qui lui parlent le plus , quand a Phillip Glass il est a rapprocher du classique contemporain Alain Soral ne doit rien avoir contre..

      .On pourrait aussi parler de Ravi Shankar ou de Venetian Snares parmis les grands noms de la musique qui marque dans notrre occident decadant, dans des styles pourtant diametralement opposés, mais pourquoi apres tout opposer l’electronique à l accoustique, ces instruments etant au final tous crée par l ’être humain et donc utilisé uniquement par lui pour se faire plaisir à lui même, même si derriere l oeuvre de tout être humain, on peut et doit surtout y voir la recherche de Dieu.

      Je rejoint par contre Alain Soral sur le rap dans son essence, meme si il y a toujours des morceaux "exceptions"...le fond du probleme du rap revient selon moi toujours aux fondations mensongeres de ce courant musical : l’egocentrisme depuis le debut placé avant la recherche de perfection musicale.

      D autre part, en ce qui concerne le "souffisme" ou nom du Cheih Imran Hosein :
      Derriere ce "ism" on a classé en occident l etude "spirituelle" de l islam . le souffisme est une definition conceptuelle derriere un mot que notre esprit occidentalisé ne peut pas saisir, qui traite de ce qui concerne la purification de l âme par l’islam, et si il y a un mot , une definition acceptable par nos esprits occidentaux, qui reunit sunnites et chiites , alors c est celui là :

      Tassawouf


    • #1114862
      le 09/02/2015 par Thierry
      Alain Soral : conseils de lecture

      Avis personnel sur François de Roubaix : sa musique a accompagné des films mémorables de ma jeunesse. Son nom m’évoque tout de suite Lino Ventura ou José Giovanni. Mention spéciale pour Les Grandes Gueules, sorte de western à la française.


    • #1115969
      le 10/02/2015 par valseà2mesures
      Alain Soral : conseils de lecture

      François de Roubaix est un monstre de la musique de film jazz français avec d’autres comme Janko Nilovic, Georges Rodi il y en a beaucoup surtout dans les librairies destinées à l’illustration sonore dans les années 70-80 pour ne citer qu’eux, mais il y en tant d’autres. Sans compter les groupes de Jazz Rock fusion comme Magma...


  • #1113897
    le 08/02/2015 par Alex
    Alain Soral : conseils de lecture

    Tres belle approche de Soral sur la musique. Il est clair que je ne me pose rarement de questions politiques sur l’auteur en ecoutant ce que je considere de la bonne musique. Agreable surprise en fin de video.

    J’ajouterai aussi qu’etant danseur depuis une dizaine d’annee, j’associe fondamentalement la musique a la danse (en couple pour ma part).

    Je serai tres curieux de connaitre l’avis de Soral sur la Danse. Ce qu’elle inspire et represente dans les différentes cultures. Sur chaque sujet il apporte une vision souvent nuancee et differente qui merite d’etre partagee. C’est une simple suggestion.

    Bonne continuation a tous.

    Alex


  • #1113919
    le 08/02/2015 par Gerard John Schaefer
    Alain Soral : conseils de lecture

    Quelle fougue, Alain !
    N’empêche, j’ai davantage appris l’anglais en écoutant du rap du cru, que Neil Young.
    Bon, du coup, je me retrouve avec de l’argot texan, ou de la Nouvelle Orléans... ou à comprendre des personnages de l’excellente série TV Sur Écoute mieux que tel anglophone, lol

    Je comprends la pertinence et la nécessité de se démarquer absolument de ce rap français "engagé" récent, lourd dans le fond, et effectivement inaudible dans la forme.
    Ceci dit, trop facile de vouloir discréditer le rap en montrant exclusivement des gogolitos francophones.
    On pourrait aussi bien dire du mal des chiens à coup de caniches hystériques !
    Et les lévriers, Alain ? De l’afghan, de la "levrette d’Italie", du Sloughi ?

    Concernant les contenus violents, Heat de Michael Mann est au-delà du film de gangsters ou de braquage.
    Et François Villon, avec ses putes et ses voyous ?
    Ne versons pas dans le catégorisme, de grâce !
    L’être humain qui m’intéresse n’est pas dans une case, mais il peut très bien en avoir une.


  • #1113935
    le 08/02/2015 par iuchiban
    Alain Soral : conseils de lecture

    Je ne suis pas complètement d’accord avec Mr Soral concernant le rap.
    Le rap sauce main Stream à désolidariser de la musique : d’accord à 100%.
    Par contre, il serait bien plus intéressant de promouvoir un rap redéfinit en tant que discipline, semblable à une sorte de poésie moderne, plutôt que de complètement fermer les portes à cette réalité qui existe par ailleurs. Exprimer des idées, des émotions ou des opinions par les mots tout en jouant avec la langue française est et devrait être l’essence même du rap, et le flow, son vecteur.

    Je comprends tout à fait que l’on puisse éprouver un sentiment de rejet à l’égard du rap, tant cette "musique" nous renvoie à la gueule les émanations de tout ce que le système a produit de plus mauvais : haine, fric, sexisme, 1000 points de suspensions. Mais c’est bien parce que le système s’en est emparé depuis des années qu’il ne faut absolument pas lâcher le morceau sur ce terrain.

    Je suis également convaincu qu’à partir de ce que je décris comme rap plus haut (des mots, un flow), il est tout à fait possible de mêler ça avec de la musique et d’en faire un vrai genre à part entière… J’entends là, de la vraie musique ! Avec de vrais musiciens et de vrais instruments ! Et non pas des samples à trois notes, ultra répétitifs, à la fois accrocheurs et abrutissants. D’ailleurs, je ne le pense pas ; pour moi ça existe déjà. Il suffit juste de prendre la peine de chercher (localement ou sur internet).

    C’est parce qu’on est inondés de merde qu’il est impossible à quiconque qui reste scotché d’un peu trop près à sa radio d’éveiller un soupçon de créativité. C’est bien pour ça qu’il est important de repérer ceux qui ne correspondent pas aux codes définis par l’organe médiatique du système et de les diffuser très largement. (N’est-ce pas le propre de Kontre Kulture ?).
    En détectant le rap de qualité et en le promouvant, c’est un cercle vertueux qui s’amorcera et la possibilité pour des jeunes qui ont grandi avec un certain rap de s’ouvrir à de nouveaux horizons musicaux.

    Ne faisons pas de discrimination sous prétexte que ce n’est pas de notre sensibilité artistique. Dire catégoriquement non au rap sans prendre le temps de distinguer le bon du mauvais, serait selon moi à la fois une erreur et un paradoxe idéologique de la part de ER.
    Réapproprions-nous tous les arts quels qu’ils soient, et ne laissons pas au système le monopole de les façonner selon son idéologie.

    Un lecteur assidu qui écoute essentiellement du métal et non du rap


  • #1113938
    le 08/02/2015 par Candide
    Alain Soral : conseils de lecture

    Toujours aussi radical et incisif l’ami Soral, c’est fou ce qu’on découvre comme falsification de l’histoire, grand bravo à madame Sigaut.

    Un bé mol tout de même, AS se grandirait à éviter les insultes, notamment sur le physique de ses adversaires, ça n’apporte rien et ça les fait exister toujours un peu plus.
    C’est sans doute l’esprit punk qui subsiste en lui, même après 50 ans, il devrait s’inspirer d’un Dieudonné qui a fait un vrai travail d’apaisement en lui qui se ressent de + en +, sans pour autant perdre la force de percussion de ses prises de position.

    RN s’imposera !


  • #1113944
    le 08/02/2015 par Stev
    Alain Soral : conseils de lecture

    L’exercice du rap est fait pour la langue anglaise et pas du tout pour la langue française. Une langue, c’est un rythme particulier. L’anglais peut dire en 3 mots ce que le français dira en 10. Les anglosaxons peuvent donc facilement caler leurs mots sur ces rythmes binaires et saccadés, en Français, ça donne une impression de trop plein, d’embouteillage verbale.

     

    • #1114150
      le 08/02/2015 par Miaou
      Alain Soral : conseils de lecture

      C’est l’une des particularités du Rap "made in France" ça en fait pas forcément un défaut.


  • #1113996
    le 08/02/2015 par EricErac
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci Alain, merci à toute l’équipe d’Egalité et Réconciliation, Kontre Kulture, Dieudonné et Pierre Jovanovic, pour le travail que vous effectuez sans cesse.

    A propos de ce travail, je trouve que vous êtes tous particulièrement inspirés, lucides et pertinents. J’y vois là une preuve évidente du soutien divin qui vous est accordé.
    En ces temps difficiles, pour nous lecteurs, le site Egalité et Réconciliation est une source d’informations précieuse. Aussi, j’encourage les lecteurs à se montrer reconnaissants pour ce travail qui exige courage, honnêteté, discernement et retenue.

    Je pense sincèrement que le site Egalité et Réconciliation est une source de consolation, d’encouragement et d’aide à la réflexion et que beaucoup en tire une aide précieuse pour ne pas tomber dans l’abattement qui pourrait survenir au regard des sujets traités. Votre travail d’édition est en cela essentiel. (Un grand merci aux auteurs)

    L’espoir que vous portez, Alain et tout ceux qui participent à ce travail d’information, nous aide, nous encourage, voire même nous mène à consolider notre foi en Jésus-Christ et en son message, à savoir " Aimez-vous, les uns les autres "... " Tu aimeras ton prochain comme toi-même (Egalité)" , ce qui est indispensable pour la Réconciliation !

    Recevez tous notre reconnaissance, notre estime et notre soutien ! Dieu vous bénisse

    P.S. : merci pour cette ré-édition du nouveau testament. Le livre 666 de Pierre Jovanovic est excellent.
    J’aime beaucoup le T-shirt ( Le chevalier Bayard était mon héros lorsque j’étais enfant parce que "Sans peur et sans reproche" ).


  • #1114050
    le 08/02/2015 par cneusi
    Alain Soral : conseils de lecture

    Soral, toujours fidèle à lui même. Pour moi, Soral représente très bien la France que j’aime et que j’admire.


  • #1114062
    le 08/02/2015 par Tchek
    Alain Soral : conseils de lecture

    Je comprends pas vraiment l’acharnement de Soral vis-a-vis de Zemmour. Oui, il est médiatiquement correct ; mais mettre l’ignoble Idéologie Française de BHL sur la même page que Le Suicide Français de Zemmour, que j’ai lu et qui est en fait très bon (même si c’est une sorte de "plagiat" de Michéa, de Guilluy et de Comprendre l’Empire sans l’anti-sionisme), je trouve ça un peu fort de café.


  • #1114084
    le 08/02/2015 par barkofink
    Alain Soral : conseils de lecture

    en tout point d’accord avec soral pour le jazz.
    sauf que cette musique est bien plus que le repos apres le concept mais EST par essence le concept revolutionnaire sous jacent exprimé par le genie creatif humain,c’est pour cette raison qu’elle n’est jamais recuperée (la je rejoins soral) simplement par ignorance de ce qu’est l’art.
    miles trane cannonball wes monk bud powell.. seront encore la dans 1 millier d’année
    gilad est un frand fan de coltrane ça s’entend,cet album s’annonce prometteur et sera peut etre au niveau du tres bon exile .

    love is here to stay


  • #1114089
    le 08/02/2015 par Sylvain
    Alain Soral : conseils de lecture

    Pour ce qui a été dit sur la musique, je suis d’accord qu actuellement une grande partie de ce qui est connu, commercialisé et mis en avant manque cruellement de fond. Et n’as pour but que l’argent et la célébrité pour celui qui la crée ou la promu. Pourtant l’exception existe et heureusement ; des musiciens possède encore en France et ailleurs la fibre de l’art et la volonté de faire voyager celui qui écoute leurs créations. Il y a certes par exemple tout ceux cités dans la vidéo, ou dans les commentaires (où j’apprécie qu’il y soit cité la musique électronique qui je pense possède sa place à part entière dans l’art musical actuellement, malgré qu’elle souffre, comme tout les autres genres, de la mode et de ses relents commerciaux ; mais ayant actuellement des exemples de qualités musical digne de certains compositeurs comme Mozart). Mais pour ce qui est du rap je tenais tout de même à cité certains collectifs, dépassant largement la laideur du rap français connu, comme L’animalerie à Lyon ou L’entourage à Paris, ou encore la radio-web Grünt (le tout visionnable sur youtube). Ces derniers valent le coup d’être entendu à mon avis, autant du point de vue de la qualité musicale que du contenu de leur texte, qui exprime la misère mais aussi l’idéologie d’une partie de la jeunesse actuelle. Cela n’est pas en accord avec la volonté "d’une pause politique" exprimé dans le discours d’Alain Soral mais je pense pourtant que cela permet tout de même un apaisement par la mise en mots de sentiments qui ne sont pas toujours facile à exprimer (ce qui il me semble fait parti également des rôles et facultés de la bonne musique). C’est le cas pour une partie d’entre nous avec cette musique, qui j’insiste n’as rien à voir avec le rap officiel qui pourtant l’écrase, les artistes dont je parle n’ayant aucune ambition commerciale et ne cherchant donc pas forcément à se faire connaitre. Enfin la musique, en mettant de coté toute la merde en boite qui nous ai vendu et diffusé, n’est elle pas aussi une histoire de goûts ?
    Voilà, je n’ai pu m’empêcher de mettre mon grain de sel sur ce sujet, me sentant capable de le faire ; car pour ce qui est du reste je ne me le permettrais pas : manquant cruellement de temps, de réflexion et d’éléments. Par la même j’en profite d’ailleurs pour remercier Alain Soral et toute l’équipe d’ER pour ce superbe travail de ré-information, voir simplement d’information, avec ce site ; cela mâche le travail de nombreux d’entre nous. Bonne continuation !


  • #1114091
    le 08/02/2015 par Eveildesconsciences
    Alain Soral : conseils de lecture

    Intervention d’Alain Soral très intéressante même si je ne partage pas tous ses points de vue. J’apprécie moi même la musique classique, je trouve pourtant dommage d’exclure totalement le rap et de tout mettre dans le même panier. Il faut avouer que Keny Arkana ("tout tourne autour du soleil", "prière", "ordre mondial") et Rockin Squat ("le pouvoir secret"...) sont clairement anti-système et défendent les mêmes idéaux de paix et de partage plus équitable. Même si leur mélodie n ’est pas aussi subtile que du Mozart et leur attitude nettement plus énervée, leur message n’en est pas moins authentique et convaincant

     

    • #1114338
      le 08/02/2015 par MaxC
      Alain Soral : conseils de lecture

      Excuse moi, mais le Rap c’est fini, c’est déjà mort mais tu ne le sais pas encore. C’est une question de cycle, et son cycle est terminé, qu’on se le dise. Ça ne veut pas dire qu’il ne reviendra pas dans le futur, mais en tout cas son cycle est fini. D’ailleurs, un genre qui se subdivise déjà en catégorie, avec son ancêtre dit "old-school", est déjà un équivalent de ce qu’à connu le Rock avec son Classic Rock des années 70’s (le old-school des rockeurs).

      Si je veux pousser plus loin l’analogie, alors le Rap d’aujourd’hui, c’est l’équivalent du Rock dit FM des années 80/90 - formaté, insipide, mais très bien produit et mis en marchandise. Le Rap a de plus un réel problème, c’est que la pauvreté musicale de ses instrumentaux en font un style qui tend à se répéter.

      Pauvreté harmonique, pauvreté mélodique, pauvreté rythmique. Forcément tout tend à se répéter et ceux qui arrivent à innover dans ce style ne le font qu’en fusionnant avec des styles préexistants. N’oublions pas que le Rap a été le premier bénéficiaire des "sampleurs" (échantillonneurs) et que le principe même du sampling c’est le pompage de boucles ou de sons issus de disques de "vraie musique".

      Seul le flow éventuellement peut être considéré comme un marqueur. Mais encore une fois, la pauvreté harmonique des instrumentaux restreint considérablement les possibilité rythmiques pour le placement de la voix. Mis à part quelques tuplets bien placés ou un contre-point bien senti, ça peut faire effet. Mais c’est tout, ça reste d’un pauvreté abyssale.

      A noter que cette pauvreté ne peut être mesurée que pour ceux qui ont le niveau. Il y a des gamins qui n’ont eu que ça dans les oreilles et qui sont hermétique à tout autre forme de musique (ou plutôt de son, vu que le rap n’est pas réellement de la musique au sens noble du terme).

      Il est évident que le Rap plait dans une société où le niveau scolaire est en chute libre, où les gamins ne savent plus lire ni écrire correctement, et où le médiocre est élevé au rang de normalité.

      J’y vais fort, mais si on est honnête, on arrive rapidement à ce constat.


    • #1114410
      le 08/02/2015 par estoc
      Alain Soral : conseils de lecture

      @MAxC

      Vous n’y allez pas fort du tout, parole de professeur dans la Rééducation Nationale.


    • #1114494
      le 08/02/2015 par océania
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ MaxC,

      Je crois avoir compris votre propos. Mais vous auriez pu aussi bien le présenter avec plus de simplicité.
      Bonne continuation à vous.


    • #1114874
      le 09/02/2015 par Eveildesconsciences
      Alain Soral : conseils de lecture

      @MaxC , Estoc, Océania

      Je pense comprendre le fond de votre pensée. Pourtant j’ai l’impression qu’on passe à côté de l’essentiel : pourquoi chercher à DIVISER, je croyais que la devise d’E&R était de RECONCILIER !

      Vous semblez apporter plus d’importance à la forme qu’au fond. Certes le rap est à un autre niveau musical et permet à des jeunes au parcours un peu décousu de s’exprimer selon leurs capacités. Même si la plupart des rappeurs sont dans le système, il en existe des bien courageux qui dénoncent le système et se mettent en danger pour défendre leurs idées. Par exemple le passage de Matthias Cassel (Rockin Squat) dans le grand journal de Canal + chez Denisot en 2008 est assez jouissif, je conseille vivement le visionnage ! Il a été interdit de média par la suite …

      Quand j’écoute « le temps et l’instant » de Rockin Squat, j’ai la nette impression que le contenu de cette chanson est à un niveau spirituel que peu de gens sont capables d’atteindre. Donc laissons les jugements de côté !


    • #1115064
      le 09/02/2015 par MaxC
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ Eveildesconsciences

      Tu réagis comme un fan camarade. Je me fiche de ce que Rockin Squat a pu faire à Canal+, vu que s’il a pu le faire c’est qu’il était déjà promu pour apparaitre dans ce média. D’ailleurs chez les Cassel, le travail à l’usine c’est pas leur fort, les frères et sœurs sont tous promus par le système et ont tous bénéficié de leur nom a un moment ou a un autre.

      Maintenant, tu parles de spiritualité dans la musique. C’est bien le problème des musiciens dans ces milieux qui veulent se la jouer grand prêtre (et ça ne se limite pas au rap, bien entendu). La spiritualité est du domaine du silence mon ami, balancer des watts dans tes oreilles ça ne te rapprochera jamais de Dieu.

      De plus, soyons honnête cinq minutes. Est-ce moi qui divise, ou est-ce tout le monde qui se voile la face. Réponds à cette question en toute franchise, est-ce que le rap est un vecteur qui promeut la paix sociale, la spiritualité, la non-violence, l’amour du prochain, et j’en passe. Où est que le rap, en général, promeut la violence urbaine, la haine raciale, le mépris, l’irrespect, l’intolérance et j’en passe.

      Constatons les ravages après quelques décennies de bourrage de crâne. Peut être à part quelques rappeurs d’un âge avancé (d’ailleurs même un peu trop pour faire du rap sans être pathétique) qui sermonnent les plus jeunes, pour la grande majorité c’est un défouloir facile et qui nécessite très peu d’investissement à tout les niveaux.

      Alors peut être tu te sent visé par fanatisme et c’est tout à fait logique. Tu n’est pas le premier et tu ne sera pas le dernier. Et je ne t’interdit en rien d’apprécier tes rappeurs, je démontre juste que le rap est en fin de cycle. Et ça ne t’enlèvera pas tes vieux disques sur lesquels tu pourras toujours t’extasier pendant longtemps.

      Pour finir, concernant la Réconciliation. Je ne me réconcilie avec les patriotes qui suivent la ligne E&R, qu’ils soient musulmans ou pas. C’est un peu l’esprit de départ du projet. N’essayez pas de dénaturer le produit en essayant de généraliser le concept de réconciliation, ce n’est pas un fourre-tout ;)

      Pour Océania : désolé, mais l’art de la synthèse c’est pas mon fort ;)


    • #1116731
      le 11/02/2015 par Eveildesconsciences
      Alain Soral : conseils de lecture

      @MaxC

      1. Bien vu pour Matthias Cassel, comme tu l’as constaté il vient d’une grande famille d’artistes et a choisi une voie propre malgré un chemin bien tracé dans la lignée qui lui était prédestinée. Tout comme Alain Soral dont la sœur est comédienne, il connait de près le milieu du show business et a décidé de s’en distancer, ce qui lui vaut d’autant plus de mérite, je trouve. Son passage chez Denisot lui vaut la « Quenelle d’or » puisqu’il a ainsi mis fin à sa carrière médiatique (sois-ce avec l’aide de son frère Vincent Cassel qui s’est compromis par la même occasion). Je ne me considère pas comme une grande fan de rap (en réalité j’en écoute très peu), c’est juste que je n’ai pas l’impression d’être dans l’esprit de réconciliation en excluant des artistes qui mènent le même combat. J’insiste bien sur le fait que la plupart des rappeurs (Booba, La fouine) sont dans le système, mais ils ne le sont pas tous. J’ai été surprise de voir Alain Soral pointer du doigt ceux qui font un vrai travail d’éveil des consciences. Il fait pourtant l’éloge du Nouveau Testament, alors pourquoi ne pas en profiter pour mettre en pratique les grandes lignes de ce recueil de sagesse ?

      2. Le message de Keny me semble un message de paix allant dans le sens du courant altermondialiste. Je ne vois pas en quoi cela peut déranger Alain Soral, juste parce que c’est du rap ? Est-ce réellement ça le plus important ??? Comme dirait Keny « c’est par l’orgueil que les cœurs s’appauvrissent ». Je crois que le problème si situe plutôt à ce niveau : on cherche constamment à se placer en position de domination par rapport à son prochain

      3. Je te rejoins lorsque tu dis que la spiritualité est dans le silence. Pourtant lorsque j’écoute « prière » de Keny Arkana je n’ai aucunement l’impression de m’éloigner de Dieu. Cette chanson d’une grande sincérité m’invite à me recueillir davantage et de me rapprocher de mon Créateur

      4. Si tu permets je vais tenter une synthèse EN TOUTE FRANCHISE : comme je l’ai déjà évoqué tu te focalises sur la forme (le rap en tant que forme musicale que tu n’apprécies pas et que tu trouves dépassée) alors que pour moi c’est le fond qui prévaut (l’intention, le combat pour les mêmes valeurs). Je respecte ton avis même si de mon point de vue, ça va à l’encontre d’une réelle réconciliation que je conçois dans la tolérance de la différence de l’autre


  • #1114177
    le 08/02/2015 par Hadrien
    Alain Soral : conseils de lecture

    Super la rubrique musicale KK ! Merci pour la belle variété d’extraits.
    "Tout sauf du rap !" : un acte politique fort qui in fine devrait être salvateur.


  • #1114281
    le 08/02/2015 par MaxC
    Alain Soral : conseils de lecture

    Très intéressant, en particulier le travail de Marion Sigault pour la collection Kontre-Kulture. Et bonne nouvelle aussi concernant Kontre-Kulture musique. Effectivement Bras d’honneur ne pouvait pas être viable au vu des prises de position très incertaines de Mathias Cardet.

    Pratiquement obligé à chaque fois qu’il s’exprime de postillonner sur Soral pour garder un "légitimité" vis à vis de certaines personnes. Bref, c’est pas grave, de toute façon il faut voir les choses avec moins d’ambition (en terme de production, de tournée etc ...) et plus orienté sur l’essentiel, le discours musical.

    Bonne chance à ce projet et amitié à Alain et l’équipe d’E&R.


  • #1114290
    le 08/02/2015 par Guts
    Alain Soral : conseils de lecture

    Enfin débarasser de BDH music. Depuis le début je sentais que Cardet allait simplement nous faire gober du rap engagé. Il n’y a rien de plus agaçant que le rap engagé. Déjà que la forme est médiocre(surtout dans le rap conscient), les rappeurs en plus nous emmerdent encore avec des messages politiques. Politique et musique ne font pas bon ménage.

     

    • #1114428
      le 08/02/2015 par Jc
      Alain Soral : conseils de lecture

      Il ne faut pas en rajouter non plus... BDH est loin de ne proposer que du rap.
      J’ai pour ma part, téléchargé 4 albums sur cette plate-forme, dont, notamment, celui de Gerraud Barralon, que je trouve particulièrement réussi.

      Je ne sais pas ce qui a amené à cette séparation (hormis la chanson de SKS, qui, il est vrai, ressemble plus à un chant de guerre qu’à un apaisement, mais c’est le style SKS), et ça m’ennuie toujours quand se séparent des personnes qui me semblent pourtant avancer dans le même sens.


  • #1114334
    le 08/02/2015 par Al
    Alain Soral : conseils de lecture

    En grande forme le père Soral... ça fait plaisir... Bravo Alain, bonne continuation (et à toute l’équipe d’e&r aussi bien sûr)


  • #1114397
    le 08/02/2015 par Toutatis
    Alain Soral : conseils de lecture

    A 9:03, Monsieur Soral affirme : "Il y a une consubstantialité de la France éternelle et du catholicisme".
    Sachant que la plus ancienne trace d’habitants sur notre territoire remonte à Tautavel (environ - 300 000 ans à - 450 000 ans) on peut affirmer que notre pays est peuplé depuis 377015 ans en moyenne. Le catholicisme de France ne date que du IV siècle après JC.
    Donc parler de la consubstantialité de la France éternelle avec ce dernier revient à ne retenir que 0,533 % de notre histoire et faire abstraction de 99,467 % de nos racines. Que deviendrait un arbre planté avec la suppression de 99,467 % de ses racines ?
    D’ailleurs, la question intéressante serait : comment se fait-il qu’un enseignement professé au moyen-orient ait eu une telle facilité à s’implanter dans la Gaule celtique et dans l’Europe celtique ? Les Galiléens auraient-ils une origine commune avec les Gaulois, les Gallois, les Gaéliques, les Galates ... enfin avec tous ces peuples celtiques qui ont essaimé sur tout le continent et au delà. Il y a fort à parier que les valeurs portées par cet enseignement étaient déjà inscrites dans les gênes de ceux qui les voyaient revenir de contrées lointaines et un écho à soudainement retentit.
    Toutefois, si les églises se vident aujourd’hui, n’est-ce pas parce que le catholicisme romain c’est considérablement éloigné de cet enseignement et de ses valeurs intrinsèques ?
    Ne limitons pas nos racines à un peu plus de 16 siècles alors qu’elles recouvrent aisément 3 770 siècles.
    Que serait un homme s’il se définirait par 0,533 % de sa vie ? Il ne pourrait même pas expliquer la couleur de ces cheveux.
    Toutatis

     

    • #1114469
      le 08/02/2015 par Hippolyte
      Alain Soral : conseils de lecture

      Je pense cher monsieur et ceci en toute modestie que quand Mr Soral parle de consubstantialité entre la France éternelle et le catholicisme, il affirme en réalité que le catholicisme n’aurait jamais pu devenir ce qu’il a été, et inversement, la France est devenue France grâce au catholicisme, en grande partie.
      Affirmer que la France, depuis qu’elle a conscience d’être la France, c’est-à-dire une nation, un vrai pays - ce qui est une idée très récente, on date l’idée de la France au début du XIII ème siècle, bataille de Bouvines en 1214 - est consubstantielle au catholicisme est tout à fait correct, et tout ceci sans pour autant renier ces 377 000 années dont vous parlez.
      Mais vous conviendrez aisément du fait que votre culture, votre morale, vos habitudes et tout ce qui fait que nous sommes français est très largement issu de cet héritage, à la fois cultuel et culturel.

      Affirmer que France et catholicisme sont consubstantiels, c’est affirmer que l’un n’aurait pu être ce qu’il est aujourd’hui sans l’autre, tout simplement.


    • #1115011
      le 09/02/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ Toutatis

      Alain Soral parle de la France, pas d’un territoire ! D’ailleurs, la république maçonnique appelée de manière impropre "France" ne l’est pas !
      La France est le pays catholique par essence et la monarchie absolue son régime politique, il n’y a aucune ambiguïté là-dedans, on a le droit de vouloir changer de religion ou de mode de gouvernance mais ce qui sort de ce schéma n’est pas la France, point !
      Notre avenir se situe peut-être dans la nouvelle forme que notre nation revêtira, mais ce ne sera plus la France sauf si ses fondamentaux sont à nouveau de mise. Vous constaterez aussi du pragmatisme des royalistes d’aujourd’hui qui n’excluent pas un retour du fait religieux élargi aux musulmans patriotes, une piste prometteuse en tout cas pour la reconstruction nationale.
      Et cela ne remet pas en cause la réalité et le raffinement des peuples celtes qui ont transformé notre territoire en ce grenier de l’Europe qui subsiste encore aujourd’hui et qui n’étaient en rien ces barbares vivant de chasse et de cueillette au fond des bois !


    • #1115077
      le 09/02/2015 par Toutatis
      Alain Soral : conseils de lecture

      Je suis toujours étonné par l’épaisseur des bandeaux que les adeptes des religions mettent sur leurs yeux et qu’ils se refusent d’ôter pour voir. Mais qu’importe ! Chacun doit suivre son chemin.
      La France est le nom que des envahisseurs germains éponymes ont donnés à un territoire conquis. Gaulois dans l’âme, je ne me suis jamais senti français. Arverne, de surcroît, je ne tiens aucun roi franc pour souverain. Le père de Vercingétorix a été exécuté par les "aristocrates" arvernes car soupçonné de vouloir établir un pouvoir personnel et dictatorial, et les gaulois étaient très amoureux de leurs libertés. Les mêmes, quelques années après, se ralliaient à son fils contre l’envahisseur romain.
      Monarchie ou république, qu’importe le régime, c’est l’homme qui fait la différence. Il peut tout aussi bien y avoir de bons présidents que de mauvais rois et réciproquement. Seul la QUALITE de celui qui dirige est prépondérante. Mais voilà, il faut que le religieux s’en mêle. Clovis ne s’est pas converti par conviction, mais par calcul politique. Et que dire d’Henri IV : "Paris vaut bien une messe", n’est-ce pas ?
      Notre pays deviendra grand (tout comme l’humanité d’ailleurs) que lorsqu’il (et qu’elle) laissera les religions au passé. Le message de Jésus a eu du retentissement parce qu’il a redonner à l’homme sa véritable dimension, ce qui ne pouvait que toucher le coeur des gaulois (ou celtes) qui portaient ceci en eux.
      Rome, en tant que vecteur a joué son rôle, mais elle a voulu plus : elle a voulu tirer parti et soumettre les peuples. Elle a donc créer le catholicisme papiste par manipulation et arrangement du message christique.
      Libre à quiconque de ne rien vouloir voir. La Gaule vaincra car c’est elle qui est éternelle.
      Toutatis


    • #1115187
      le 09/02/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Alain Soral : conseils de lecture

      @ Toutatis

      Vous voyez des "adeptes des religions" partout, c’est votre droit de défendre la Gaule, mais la Gaule n’est pas la France, la confusion est chez vous. Moi, je vous parlais de la France uniquement. Je n’ai pas porté de jugement de valeur et peut-être que la Gaule était mieux après tout, mais les peuples celtes ne se sont jamais organisés en un Etat comme ce fut le cas sous l’Ancien Régime pour former ce qu’on appelle la France.
      Si vous aviez lu mon propos, vous auriez aussi constaté de ma vision des peuples celtes et qui n’est en rien celle de Napoléon III, dommage, d’autant que je trouve cette période de notre histoire réellement passionnante et riche en enseignements.


    • #1116548
      le 11/02/2015 par Mika
      Alain Soral : conseils de lecture

      Le Christianisme à imprégné la France et l’inconscient collectif comme aucune autre religion ne l’a fait auparavant, pour les raisons qui lui sont propres et qui ne sont pas toutes négatives ou politiques loin de là, au contraire. Et ceux dans un laps de temps plus court comme vous le soulignez. C’est comme ça, c’est l’histoire. L’empire romain n’existe plus depuis longtemps, ce qui n’a pas empêché cette religion de progresser les siècles suivants.

      Aujourd’hui, en 2015 (et non 100 000 ans avant Jésus), l’une des particularité de ce qui a fait la France c’est le Christianisme, que l’on peut mettre en haut de l’affiche entres autres.
      Ca semble vous déplaire, libre à vous, mais vous ne pouvez pas réécrire l’histoire, car l’histoire avance et évolue incessament.
      Ce qui ne veut pas dire oublier le reste évidemment.

      Ce qui est éternel, c’est le peuple et sa culture, du moins je l’espère.


    • #1117662
      le 12/02/2015 par Toutatis
      Alain Soral : conseils de lecture

      Je ne peux peut-être pas réécrire l’histoire (quoique ... demandez à Marion Sigaut se qu’elle en pense !) mais vous vous réécrivez mes propos. Où avez vous lu "christianisme" dans mon commentaire. Je ne parle que de "catholicisme" en référence aux propos de M. Soral. Je sais faire la différence entre les deux tout comme il faut faire la différence entre juif et sionisme. Si vous me lisez bien, vous verrez que je signale une similitude profonde entre l’enseignement de Jésus et la nature même de la morale du peuple celte car je pense que la Galilée est un des nombreux essaimages des tribus celtes (similitude de son patronyme avec les autres patronymes celtes). Là se trouve à mon avis la raison du succès en Europe du christianisme, pourtant né au moyen-orient. Quant au catholicisme, il y a longtemps, pour moi, qu’il n’a plus rien à voir avec Jésus et Sa Parole.
      Le problème, lorsqu’on exprime sa pensée est qu’elle est toujours perçue, non comme telle, mais à travers le filtre que les croyances du récepteur ont mis devant ses yeux. Malheureusement, les filtres ont fortement tendance à déformer.
      Toutatis


    • #1118811
      le 14/02/2015 par mika
      Alain Soral : conseils de lecture

      Vous avez raison, j’aurais du parler de catholicisme pour plus de précision, surtout s’il s’agit de l’institution. Mais personnellement , je ne fait volontairement aucune différence entre les croyants.
      Sinon j’ai bien compris le fond de votre message.


  • #1114403
    le 08/02/2015 par Jc
    Alain Soral : conseils de lecture

    Pour ceux qui ont été formés au rap, et qui pourtant se retrouvent dans ce que dit Soral, s’ils ne le connaissent pas, je les invite à écouter Lucio Bukowski.

     

    • #1114545
      le 08/02/2015 par Gerard John Schaefer
      Alain Soral : conseils de lecture

      Merci, Jc, je découvre avec une curiosité amusée...
      C’est très audible, peut-être un peu trop littéraire (écrit) avec une volonté de culturellement se multi-référencer, mais il fait son truc perso, et il le fait bien, c’est cohérent.

      Je vais m’écouter ce Lucio Bukowski cette semaine, histoire de bien apprécier tranquillou, bien digérer...
      Pas du tout au courant par manque d’intérêt pour la scène musicale française tout court, c’est bienvenu !
      lol, les rares Français contemporains que j’écoute, c’est Blut Aus Nord... pas vraiment du rap !


    • #1115040
      le 09/02/2015 par Scampia
      Alain Soral : conseils de lecture

      Je rajouterais Mysa, Fayçal, Demi Portion, Hugo Boss et même une récente de Rohff "Dounia".


    • #1115548
      le 10/02/2015 par Jc
      Alain Soral : conseils de lecture

      Blut Aus Nord... ça n’a pas fait partie de ce que j’ai pu écouter dans ma jeunesse, et je pense que ça ne passera jamais.

      Concernant les rappeurs cités et Lucio, ils n’ont, à mon sens, pas grand chose en commun, musicalement parlant.

      Lucio ne fait pas de "rap conscient" (c’est plus Brel que Ferrat, à mon sens : déprimant de prime abord, mais beau en finalité)


    • #1119360
      le 14/02/2015 par Gerard John Schaefer
      Alain Soral : conseils de lecture

      A y est ! j’ai écouté, digéré Lucio Bukowski...

      Formellement, c’est-à-dire musicalement, en terme de débit (flow), c’est le minimum syndical.
      Pas de chance de ce côté là.
      Sur le fond, il peut fasciner le pilou en quête de "culture" et de "conscience", mais chimiquement, il ferait une mauvaise réaction à Céline (un exemple, lol).
      Le rap, ça va mal aux écouillés, aux tièdes...
      C’est pas terrible, il n’a rien à dire, et il ne le dit pas bien.
      Dans le rap, il s’agit pas de faire des phrases

      Alpha 5.20 reste le meilleur rappeur français, à mes zoreilles...


  • #1114493
    le 08/02/2015 par gerigue
    Alain Soral : conseils de lecture

    C’est intéressant ce que vous dites sur la musique. Dernièrement j’en suis arrivé a effacer tous les morceaux avec des paroles de mon ordinateur. Je vais y revenir en étant plus attentif mais j’avais besoin de ca. Par exemple pour le rap j’ai gardé uniquement les versions instrumentales qui est à la base de ce mouvement de rue qui ne contient à l’origine qu’un "beat" et qui finalement est bien meilleur que les textes qui sont posés dessus par la suite.


  • #1114551
    le 08/02/2015 par Xavier57
    Alain Soral : conseils de lecture

    J’espère également que "Kontre Kulture musique" proposera une rubrique "Trésors cachés ou oubliés". Le blog "Fils de pute de la mode" a d’ailleurs publié récemment un article très drôle intitulé "La musique en anglais de merde" : http://fdpdelamode.com/post/1097361...
    Il ne faut tout de même pas généraliser, les "british" ils sont quand même géniaux quand ils s’y mettent : https://www.youtube.com/watch?v=hV0...
    Un morceau qui enterre direct tous les bafouillements orduriers des "rappeurs" à fromage.

     

    • #1115599
      le 10/02/2015 par océania
      Alain Soral : conseils de lecture

      Bravo, vos deux liens sont excellents.
      Je dois dire que le second m’a beaucoup touchée. Cette musique sans fioriture me fait penser que l’ Homme accompli trouve sa force dans la sérénité retrouvée de ses sens.


  • #1114564
    le 08/02/2015 par le corbeau
    Alain Soral : conseils de lecture

    La paix et la victoire passeront par l’écriture, la lecture et le savoir d’où l’importance d’œuvrer dans ce sens. Les fous puissants qui nous dirigent se réclament aussi des livres , ça en dit long sur le pouvoir des mots ! Peut-être que le temps presse et il est temps de laisser des traces de ce que nous vivons car le monde est peut-être à un tournant . Le nouveau testament comme le coran on une dimension surnaturel car on peut se dire que le message dernier et le rejet de l’évolution humaine vers l’interdit ou le mal était une vision divine ,donc le Christ est dieu . Jésus avait bien des siècles d’avance dans le temps car la paix comme le bonheur se trouvent dans la simplicité, aujourd’hui nous sommes peut-être en train de construire notre propre anéantissement . Il faut propager partout le nouveau testament et la parole sage afin d’éviter le cataclysme dont nous serons responsable de part notre inactivité car après il sera trop tard .Nombreux ont été ces hommes et femmes qui ont rejetés les messages ,malgré leurs regrets ils étaient déjà trop tard pour eux .


  • #1114776
    le 09/02/2015 par Christophe
    Alain Soral : conseils de lecture

    L’édition du Nouveau Testament est superbe. L’objet en lui même est probablement le plus beau édité par KK, quand au contenu, je met quiconque au défi de trouver une meilleure traduction que celle de la fameuse Bible Crampon.

    Il existe néanmoins un traduction de l’AT par Crampon et ses successeurs également, en tant que catholique, cela m’aurait tout de même beaucoup intéressé ( les notes sont vraiment très instructives ).


  • #1114791
    le 09/02/2015 par Pascal Luc
    Alain Soral : conseils de lecture

    Mozart dirigé par Karajan ... Bravo pour ce choix ! :-)
    Pam Pam Pam Pam !!!!!


  • #1115021
    le 09/02/2015 par Fauconpelerin
    Alain Soral : conseils de lecture

    COMME ANNONCE, LE MEILLEUR SORAL EST EN MARCHE

    Français sans peur et Chrétien sans reproche
    . Être leader et arriver au degré d’efficacité nécessaire pour que le peuple se nourrisse en dehors de la désinformation terroriste globale galopante, je ne suis pas Charlie, est une tache historique que seulement peuvent mener a bien certains nées avec une destiné ou conjonction d’étoiles dans l’AS Horoskopos (des énergies au service du natif) comme le cas irrépétible astronomiquement de l’étoile de Bethléem du Christ et de certains natifs comme le cas de Alain Soral dan le breve période de la Veme.

    Le Nouveau Testament, le faux Voltaire, le Requiem de Mozart contre la Rap, la mélodie profonde de Atzmon et ainsi de suite, voila le combat de l’excellence.

    Longue vie a Soral-ER-RN-KK pour le plus grand bien de la France Patrie Universelle, que fait trembler même le fondations de la cabale usuraire et sataniste. Soit


  • #1115085
    le 09/02/2015 par RocChrist
    Alain Soral : conseils de lecture

    C’est bien d’encourager le peuple à lire le nouveau testament et de promouvoir la morale de Christ.

    Un approfondissement de la lecture de la Bible conduit le disciple à s’attacher à Dieu et à la vie Éternelle et à prendre en pitié ceux qui nous oppriment et à prier pour eux afin qu’ils soient délivrés de toute méchanceté car Dieu va juger chacun pour ses péchés et condamner les coupables à la damnation éternelle. Seule échappatoire, se repentir et accepter le sacrifice de Jésus Christ comme victime expiatoire.

    Christ ne veut pas faire de la politique pour conquérir le pouvoir séculier mais il veut réconcilier l’homme avec Dieu et libérer chaque âme humaine des liens du malin et lui garantir l’éternité après sa vie sur la terre.

    Je suis gêné en même temps par les expressions vulgaires (ex "..qui était une merde intégrale..." lorsqu’il parle d’un homme avec qui il n’est pas d’accord 21:6’’) de Soral pour quelqu’un qui veut parler de réconciliation à la manière de Christ. Peut être juste des déchets dans le propos mais le discours est souillé.

    14:26" Les méchants sont ceux qui me combattent ..." C’est trop réducteur comme critère. Pour déterminer la méchanceté d’un homme suffit-il de savoir si cet homme combat Soral ?

    Christ nous demande d’aimer et de respecter nos ennemis pas de les insulter. D’être humble envers tous.

    En conclusion, je suis heureux qu’on demande aux français de lire le nouveau testament. La parole de Dieu est un épée à double tranchant elle tranchera aussi bien dans le camp Soral que dans tous les autres où il y a le péché et apportera la réconciliation après avoir purifié les âmes de toutes les souillures.


  • #1115174
    le 09/02/2015 par TAWAN
    Alain Soral : conseils de lecture

    A propos des commentaires et des insultes de Alain Soral vis à vis de ses adversaires : n’oubliez pas comment même le Christ a chassé virulemment les marchands du temple. Tendre la joue gauche, c’était pas son truc à Jésus.

    Cette nouvelle video du patron envoie du bois comme d’habitude.

     

    • #1115863
      le 10/02/2015 par ole
      Alain Soral : conseils de lecture

      Le Christ n’a laissé éclater sa colère qu’envers les hypocrites, ceux qui font sciemment le mal.
      Dans tous les autres cas, c’est la douceur qui prime.


  • #1115255
    le 09/02/2015 par YannDP
    Alain Soral : conseils de lecture

    "Dedans" de Odezenne est un rap tout à fait audible


  • #1115390
    le 09/02/2015 par Johannes
    Alain Soral : conseils de lecture

    Bravo mille fois, cher Alain Soral : le Nouveau Testament est le cadeau du Christ fait aux hommes, le livre le plus révolutionnaire de l’histoire de l’humanité. Je donne encore quelques années avant que Le livre soit interdit au nom de la laïcité, du vivre ensemble, des bons sentiments, de l’antisémitisme et tutti quanti.


  • #1115486
    le 09/02/2015 par el enfoiros
    Alain Soral : conseils de lecture

    Du Soral de haut vol encore une fois. Bravo surtout pour l’edition du Nouveau Testament, et pour vos paroles au sujet de la musique. Tres juste, tres beau, tres stimulant. Merci pour tout ca.

    Tres bien aussi les extraits du magistral Henri Guillemin que l’on aime tant !

    Cette video m’a donne envie de lire la Bible ; si ca c’est pas un prodige, haha !!

    Vive Soral, vive Dieudo, et vive la RECONCILIATION NATIONALE !


  • #1115553
    le 10/02/2015 par Sabrina
    Alain Soral : conseils de lecture

    Je suis très heureuse de la direction que prend le volet musical d’ ÉetR, ça me semble plus cohérent.


  • #1115561
    le 10/02/2015 par Simone Choule
    Alain Soral : conseils de lecture

    Superbe comme toujours de très beaux livres, le Gog et Magog je l’attendais çuilà...Qu’en est il de la présentation de Léon de Poncins (les juifs et Vatican II), le dernier Adinolfi ou bien encore Martin Peltier "l’antichristianisme juif" ?


  • #1115655
    le 10/02/2015 par knappertsbusch
    Alain Soral : conseils de lecture

    Dis-le à tous

    Que chacun se dise à lui-même
    au plus profond de son cœur,
    à chaque minute :
    Quand je suis faible, mon peuple est faible.
    Quand je suis hypocrite, mon peuple est hypocrite.
    Quand je défaille, mon peuple défaille.
    Quand j’abandonne mon peuple, je m’abandonne moi-même.
    Quand je m’oppose à mon peuple, je m’oppose à moi-même.
    Perdre le courage et l’esprit d’initiative
    signifie perdre la vie,
    signifie trahir son père et sa mère,
    ses enfants et ses petits-enfants.

    Il n’existe qu’un moyen
    contre la guerre : la guerre !
    contre les armes : les armes !
    contre la bravoure ennemie : sa propre bravoure !
    et contre le malheur : l’esprit de sacrifice.
    Contre la haine du monde, le seul recours,
    c’est l’amour de notre peuple.
    prêt à tous les sacrifices.

    La faiblesse du cœur dévore tout autour d’elle
    comme la pourriture,
    comme parmi les fruits,
    où une pomme gâte les autres.
    Ce que tu te permets,
    ton voisin se le permet aussi.
    Quand tu trompes,
    il trompe aussi.
    Quand tu te plains,
    lui aussi se plaint.
    Quand tu jases,
    il jase aussi sur toi.
    Et quand l’un de nous trahit,
    finalement, chacun se trahit lui-même.

    Nous en appelons à la justice.
    Mais il faut mériter aussi son destin.
    Celui qui est indigne récolte l’indignité,
    celui qui est courageux le courage,
    les meilleurs le meilleur.
    Et même lorsque les dieux
    refusent leur aide,
    l’homme droit obtient tout de même
    leur bénédiction.

    Toute vie est dangereuse.
    On ne meurt pas seulement au feu.
    Chaque mère risque son sang
    pour la vie de son enfant,
    perpétuant ainsi son peuple.

    Pour préserver la vie
    tous risquent leur existence,
    les uns pour eux-mêmes, leur faim,
    leur propre nécessité,
    les autres pour beaucoup,
    et un homme pour tous :
    le héros sur le champ de bataille.
    il accorde la vie à tous. Il vit en eux.
    par sa mort,
    les lauriers éternels couronnent son sommeil,
    et survit la patrie.

    Ce qui a eut lieu, demeure agissant,
    le bon comme le mauvais,
    Que nul n’aille croire
    qu’il pourrait dissimuler quelque chose,
    et faire secrètement le mal.
    ce qui est sain engendre le sain,
    le pourri la pourriture.

    Rien ne peut nous trahir-
    sauf notre propre bouche.
    Rien ne peut nous perdre-
    sauf notre propre cœur.
    Rien ne peut nous frapper-
    sauf notre propre main.
    Personne ne peut nous délivrer-
    sauf nous-mêmes.


  • #1115746
    le 10/02/2015 par glaglagla
    Alain Soral : conseils de lecture

    Madame Sigault, je respecte votre travail, mais comme vous l’avez dit par ailleurs, vous n’êtes pas médiéviste … Donc sur le sujet il vaudrait mieux vous abstenir, à moins de vouloir vous décrédibiliser ou de « passer au récentisme ».

    L’inquisition à commencé au 12ème siècle en France (enfin, le Royaume du 12ème) pour combattre les Cathars (entre autres sectes), et plus généralement contre tous les hérétiques. Le protestantisme n’existait pas à cette époque. Donc il n’y avait pas de « pays protestants », et l’inquisition a aussi exercé ses pouvoirs sur ces terres. Les tribunaux de l’inquisition étaient même largement basés sur le principe germanique d’accusatio … Alors, merci les anachronismes.

    Le protestantisme n’a commencé à se développer et à se diffuser qu’au 16ème siècle, soit après 4 siècles d’inquisition. Et alors, l’Inquisition dans sa branche romaine du pape Paul III (réforme catholique, création du Saint Office, dirigé par le futur Paul IV, initiation du Concile de Trente), a étendu le domaine de sa lutte contre la progression du réformisme protestant. Elle était très active en Europe du nord et du centre, et de l’Est, et les 6 cardinaux du Saint Office et leurs hommes rendaient des jugements partout où les hérétiques sévissaient en Europe encore sous gouvernance du Saint Siège (y compris par exemple en Pologne et en Allemagne du Sud), puis remettaient les condamnés aux autorités civiles qui exécutaient les sentences.

    C’est aussi les tribunaux de l’inquisition qui ont condamné Jeanne d’Arc. Quant à la chasse au sorcière, il est évident qu’elle a eu lieu, de façon sporadique et plus ou moins intense, mais ça dépendait surtout de l’humeur populaire, il semble. Mais dire que « les tribunaux de l’inquisition se fichaient des sorcières » est une aberration. Les tribunaux de l’inquisition ont même bien souvent utilisé la peur des sorcières pour détourner le regard de la corruption et la tyrannie de Rome. Lorsqu’il n’y avait pas de menace hérétique aux environs et que ça commençait à grogner, on inventait des sorcières (terroristes) pour détourner le regard de la populace. Comme l’Histoire se répète.

    Vous êtes bien candide au sujet de ce pouvoir spécifique. On va mettre ça sur le compte de l’idéalisation.

     

    • #1117489
      le 12/02/2015 par Untel
      Alain Soral : conseils de lecture

      glaglagla

      "la corruption et la tyrannie de Rome". Pouvez-vous étayer ces affirmations. Surtout pour la "tyrannie" : j’ai hâte d’apprendre quelque chose.

      "Lorsqu’il n’y avait pas de menace hérétique aux environs et que ça commençait à grogner, on inventait des sorcières". Avez-vous des sources crédibles à nous faire partager qui appuient ces affirmations ? c’est à dire : des affirmations qui puissent confirmer que l’Eglise ait lancé ou provoqué sciemment de fausses accusations à l’encontre d’innocentes pour détourner d’hypothétiques "grognes" qui ne la concernaient pas nécessairement.

      Merci d’avance pour ces éclaircissements


    • #1118349
      le 13/02/2015 par Marion Sigaut
      Alain Soral : conseils de lecture

      Comme je parle de la chasse aux sorcières et de la période du 16e et surtout du 17e sicèle, votre remarque sur la chasse aux hérétiques au cours du Moyen âge tombe à côté de la plaque.



      La chasse semble avoir été plus acharnée chez les protestants que les catholiques, et Rome ignora pratiquement cette inquisition.




      Rédaction en 1620 d’une instruction par les bureaux du St-Office pour limiter ces procès en Italie.



      Pour ce qui concerne l’Allemagne, la Suisse et l’Europe du nord, :



      La propagation du protestantisme entraîne l’apparition et la multiplication des procès en sorcellerie au Danemark, en Bohême, en Transylvanie. en Allemagne réformée et en Suisse protestante, exécutions en masses de sorciers et sorcières fin 16e début 17e."




      Source : Le Catholicisme entre Luther et Voltaire par Jean Delumeau
      Nouvelle Clio, l’Histoire et ses problèmes, Presses universitaires de France, page 260.

      Avez-vous des informations sourcées qui contredisent le travail de Jean Delumeau ?


  • #1115844
    le 10/02/2015 par costenza31
    Alain Soral : conseils de lecture

    Vidéo très intéressante et qui donne envie de lire (surtout) ! Mais quand aurons nous l analyse de Mr Soral sur Marx, Debord, Engels, Cousin ? La lecture de Marx concernant les droits de l homme égoïste dans la question juive ou la vision de Jacques ellul sur la société technicienne. N est ce pas là,la vrai dynamique qui se déroule sous nos yeux ...plutôt que la critique du sionisme qui ne semble qu un acteur servile de cette comédie globale ?


  • #1116550
    le 11/02/2015 par Mika
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci à KontreKulture d’éditer peut-etre le plus beau et le plus important ouvrage qui existe, dans la version de A.Crampon qui plus est.


  • #1117638
    le 12/02/2015 par Rhoditikos
    Alain Soral : conseils de lecture

    Très bonne vidéo comme toujours, j’aimerais connaitre le nom de la musique utilisée pour présenter le nouveau testament (4:19). Elle est magnifique.


  • #1119931
    le 15/02/2015 par nico
    Alain Soral : conseils de lecture

    Réduire le rap aux seuls Rohff, seth gueko, et autres imbéciles revient à résumer la comédie française à michael youn et Franck Dubosc... Je veux dire par là qu’il y a, comme pour chaque art, du bon et du moins, et que le rap, tout comme le jazz, se veut un art ésotérique dans le sens où une certaine initiation est nécessaire à sa compréhension et à la critique de son contenu. Allez voir du côté de La rumeur, album " L’ombre sur la mesure " et vous me direz s’ils ont quoique ce soit à voir avec les rigolos diffusés dans votre vidéo.


  • #1134500
    le 06/03/2015 par Balzac
    Alain Soral : conseils de lecture

    Merci pour avoir édité ce NT ! Bravo mais ...... La divinité du Christ, c’est secondaire ? Une alliance entre le Christianisme et l’Islam ? Là je pige pas. Désolé de vous dire que je vois Soral comme un faux prophète. Séducteur par ses discours (et ses publications) mais en total opposition avec les fondements du Christianisme qui sont : Dieu qui s’est fait homme, et Dieu en trois Hypostases. Fondements rejetés (et combattus) par l’Islam. Comment faire alliance avec cette religion qui est née avec le rejet du Christianisme ?? Vu son intelligence, cela ne vient pas qu’une quelconque ignorance ou incapacité à comprendre mais cela ressemble à une manœuvre commerciale (réconciliation = business) et hypocrite de sa part.


Afficher les commentaires suivants