Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Coronavirus en Tanzanie : "Non au vaccin, oui à la médecine traditionnelle"

« Aucun vaccin ne nous est bénéfique », a déclaré le président de la Tanzanie John Magufuli. De nouveau, le chef de l’État tanzanien se positionne envers et contre tous. Déjà pointé du doigt à l’été 2020 sur sa vision de l’épidémie et la façon de la contrer, cette fois c’est sur « l’intérêt » de la vaccination qu’il intervient.

 

Selon lui, l’Afrique est une terre convoitée pour ses richesses par les nations développées. À ses yeux, le vaccin est un cheval de Troie qui, au lieu de soigner, va détruire la population africaine et laisser le champ libre aux « pilleurs ». Bref, il persiste dans la rhétorique du complot qu’il a déjà bien rodée. Aussi, il se refuse à accepter la vaccination contre le coronavirus, sans connaître son risque potentiel.

 

La médecine traditionnelle validée

Une attitude qui serait respectable et responsable si les autorités sanitaires mondiales n’avaient pas donné leur feu vert à la vaccination. D’autant que ce refus s’accompagne de conseils pour le moins problématiques. Une fois encore, les autorités tanzaniennes font vibrer une corde sensible, selon laquelle il n’y a pas de meilleur remède que celui de la médecine traditionnelle.

[...]

Mais en novembre 2020, Reporters sans Frontières dénonçait « l’impossible couverture de l’épidémie » dans le pays. Chiffres absents et presse bâillonnée illustrent le constat de RSF.

[...]

Les pays voisins de la Tanzanie constatent également un nombre significatif de cas positifs concernant des Tanzaniens sortant de leur pays. Au point que le Rwanda refuse l’accès aux conducteurs de poids-lourds venant de Tanzanie.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

La précédente tentative mondialiste avec Zika

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants