Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

Islam et sexualité : quelques précisions

Bonjour,

Dans votre dernière vidéo (« Violence du système et inconsistance de la dissidence »), vous avez ouvert une infime parenthèse sur le rapport de l’islam à la sexualité et, même si, bien sûr, cela n’était pas l’objet principal de votre intervention, j’aimerais vous apostropher sur ce sujet précis – en quelques lignes – pour tenter de dénouer (à défaut d’épancher) toute la complexité de la thématique.

Il faut savoir que dans l’économie spirituelle de l’islam, qui est celle du « juste milieu » (Qur’an 2:143), la sexualité – bien évidemment, dans le cadre légal du mariage – est favorisée, et trouve non seulement écho dans tous les traités de jurisprudence, mais a même bénéficié de développements littéraires « kama-sutraesques », la « Prairie parfumée » composée sous la plume du cheikh Nefzaoui, un Tunisien du XVe siècle, ou encore des traités d’érotologie produits par quelque cheikh ul islam (plus grande autorité exotérique) du califat ottoman.

Comme précisé, si nous oublions les traités « exclusifs » et allons vers les livres de jurisprudence, qui se comptent par milliers et abordent par nécessité la sexualité (ne serait-ce que dans le cadre du mariage), les exemples sont myriades. Un illustratif, de Sidî Ahmad Zarruq (m. 1493), autorité (marocaine) exotérique (autant que « ésotérique ») des plus influentes de son époque, et donc assez symptomatique de la « tendance générale » du juridique (fiqh) :

« L’enfant né d’une union où la femme n’a pas été cajolée sera nécessairement faible d’esprit et ignorant. Faire preuve de délicatesse (rifq) envers la femme, exige de la part de l’homme de l’amour (mahabba) pour son épouse. Que celui qui veut réaliser cette conjonction ne s’approche pas de sa femme avant qu’elle ne soit haletante, que ses yeux ne se troublent et qu’elle ne demande à être satisfaite. Pour préluder à cela, l’homme multipliera les caresses... » (cité dans Christian Bonaud, Le Soufisme, p. 91)

Cette attitude s’inscrit autant dans la vulgate coranique que l’exemplarité prophétique, car celui-ci a eu une vie sexuelle assez expansive, sur laquelle Qadi ’Iyad (m. 1149), auteur d’al-Shifâ (la biographie la plus influente dans le monde musulman), revient assez longuement ; cette idée est tellement associée au modèle prophétique, que Ibn al-Jawzi (m. 1201), un savant « traditionaliste », réfutera les macérations ascétiques de certains sufîs, justement en citant les exploits « techniques » de Muhammad... Tout cela pour dire qu’une sexualité saine dans le mariage n’est pas une prérogative mais une nécessité pour la bonne entente du couple, et la sexualité, dans la civilisation islamique, n’a été muselée que dans les siècles précédents, épigone d’une décadence culturelle plus généralisée.

Sur un plan plus « métaphysique », on pourrait en dire ce que Julius Evola dit du tantrisme médiéval en Inde : la sexualité est un « yoga », un pas vers l’union, en ce que, dans la dissolution des corps dans le rapport sexuel (érotique, et non pornographie, bien évidemment, puisque le second n’érode pas, mais amplifie le « moi »), c’est la disparition du rapport sujet-objet, et donc un accès organique à l’état d’unité, un dépassement de la dualité, ce que l’Islam enseigne (« tawhîd » – qu’on traduit naïvement par "monothéisme" – est l’acte d’unifier – un exercice dynamique, non pas une simple énonciation verbale –, ramener la multiplicité phénoménale à l’unicité de l’existence, et, dans sa sémantique, lié à « logos » ou « yoga »). L’Andalou Ibn Arabî (m. 1240), une sommité de la conscience théosophique mondiale, est, bien sûr, plus éloquent :

« Lorsque l’homme contemple Dieu dans la femme, sa contemplation porte sur ce qui est passif ; s’il Le contemple en lui-même, en vue de ce que la femme provient de l’homme, il Le contemple en ce qui est actif ; et lorsqu’il Le contemple seul, sans la présence d’une forme quelconque issue de lui, sa contemplation correspond à un état de passivité à l’égard de Dieu, sans intermédiaire. Dès lors, sa contemplation de Dieu dans la femme est la plus parfaite, car c’est alors Dieu en tant qu’il est à la fois actif et passif qu’il contemple, tandis que dans la contemplation purement intérieure, il ne Le contemple qu’en mode passif. Aussi le Prophète – sur lui la bénédiction et la paix – dut-il aimer les femmes à cause de la parfaite contemplation de Dieu en elles. On ne saurait jamais contempler Dieu directement en l’absence de tout support (sensible ou spirituel), car Dieu, dans Son Essence absolue, est indépendant des mondes.

Or, comme la réalité (divine) est inabordable sous ce rapport (de l’Essence), et qu’il n’y a de contemplation (shahâdah) que dans une substance, la contemplation de Dieu dans les femmes est la plus intense et la plus parfaite ; et l’union la plus intense (dans l’ordre sensible, qui sert de support à cette contemplation) est l’acte conjugal. » (cité dans S.H. Nasr, L’Islam traditionnel face au monde moderne, p. 44)

Merci de votre éventuelle lecture.

A.

 

 

Voir aussi :

12 avril
Courrier des lecteurs
Le salut de la France
24
6 avril
Courrier des lecteurs
Je vous écris d’Algérie...
36
17 mars
Courriers des lecteurs
46
5 mars
Courriers des lecteurs
Certains hommes sont de la race des lions
8
Novembre 2018
Courriers des lecteurs
"Grâce à vous je suis certain de ne pas mourir idiot"
32
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
27
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
Monsieur Soral, vous êtes l’un des derniers résistants français, qui se bat contre le véritable ennemi !
17
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
30
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
J’ai été antifasciste mais ce temps est révolu
15
Août 2018
Courrier des lecteurs
Alain, vous êtes un penseur, eux ne sont que des youtubeurs
12
Juillet 2018
Courrier des lecteurs
Vous m’avez rendu ma liberté de penser
16
Juin 2018
Courrier des lecteurs
Des contes yiddish pour des écoliers français
44
Mai 2018
Courrier des lecteurs
7
Avril 2018
Courrier des lecteurs
Vous êtes un pare-feu indispensable contre l’injustice
2
Février 2018
Courrier des lecteurs
38
Janvier 2018
Courrier des lecteurs
Le courage contre la tyrannie mondialiste
4
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Ne lâchez surtout rien, le peuple vous soutient
17
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Unir en soi gauche du travail et droite des valeurs
54
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
"Elle vit où Marine Le Pen ? À Neuilly, Auteuil, Passy ?"
23
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
Un jeune homme en colère contre le néoféminisme
10
Novembre 2017
Courriers des lecteurs
Poursuivez votre œuvre et votre combat aussi nobles que dangereux
3
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
Égypte – Une enfance dans la rue
10
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
De la théorie soralienne à la pratique quotidienne
10
Août 2017
Courrier des lecteurs
Soutien d’un handicapé
8
Août 2017
Courrier des lecteurs
Soutien d’un Français libre
11

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1059547
    le 15/12/2014 par Ldozk
    Courrier des lecteurs

    Il faut lire les poètes persan
    on y retrouve beaucoup d éloges de la boisson, de la femme, de la chair... C etait l age d or de l Islam. Aujourdhui demandez a n importe quelle touriste elle vous dira que les arabes ont tous une tête de violeur en chasse. Devinez pourquoi

     

    • #1060702
      le 16/12/2014 par aguellid
      Courrier des lecteurs

      il ne faut pas mélanger l’auteur d’un texte et la religion dominante du pays où il vit.

      en quoi un auteur est-il représentatif de la religion musulmane dès le moment qu’il est persan ou arabe ?

      non, il ne l’est pas.

      ce écrits ne sont que ses idées, ce ne sont pas des textes de religion.


  • #1059550
    le 15/12/2014 par Starkamanda
    Courrier des lecteurs

    Soral faisait allusion au sexe hors mariage ...

     

    • #1059583
      le 15/12/2014 par mohamed
      Courrier des lecteurs

      de contemplation (shahâdah) , la (shahadah) c’est la profession de foi en arabe, c’est à dire déclarer sa foi comme musulman , attester sa bonne foi en islam comme sa religion , or la contemplation s’écrit comme ça : (el ta’amoul) , donc erreur de traduction ....


    • #1059992
      le 15/12/2014 par Muhammad
      Courrier des lecteurs

      Il n’y a pas d’erreur de traduction. Dans la langue arabe " al mushâhadah " (المشاهدة) signifie contempler, observer avec attention. Par contre le fait remarquer Starkamanda, lorsque les juristes et soufis parlent de contempler Dieu dans une femme, c’est à travers un regard autorisé, et par conséquent, son épouse, et non autrement. Cette nuance est importante et fait toute la différence dans le sens voulu par les écrits rapportés.


  • #1059590
    le 15/12/2014 par CBeslay
    Courrier des lecteurs

    D’ailleurs c’est assez amusant de voir que dans de nombreux textes chrétiens de la Renaissance, les turcs et les maures sont décrits comme des obsédés concupiscents et décadents sans aucune pudeur.

     

    • #1060738
      le 16/12/2014 par aguellid
      Courrier des lecteurs

      de tout temps, pour parler d’un peuple ou d’un groupe religieux différent, et qu’on veut décrédibiliser, on leur attribue toutes sortes de déviances sexuelles, on frappe sous la ceinture en d’autres termes, c’est ce qui marche le mieux auprès des masses.

      au Maghreb également on attribuait toutes sortes de déviances sexuelles aux Juifs, aux chiites, etc etc.


  • #1059592
    le 15/12/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Courrier des lecteurs

    Merci, c’est toujours mieux de le redire. Ceux qui voient l’Islam et plus généralement la culture arabo-musulmane par le prisme de ces caricatures qui déambulent maintenant dans nos banlieues n’ont effectivement rien compris.
    Il n’est pas de société pérenne basée sur l’oppression et la répression qui produise quoi que cela soit de sublime, or les trésors de l’architecture et de l’art "musulman" y confinent ! Une société qui place le fait spirituel au centre de son organisation est a contrario forcément majeure et produit d’abord de l’équilibre et de l’harmonie durables.
    Personne ne regrettera la production artistique soviétique ou ne pleurera la fin de "cet art contemporain", bien mineurs au demeurant.
    Alors, en ce qui concerne le tabou de la sexualité et ses prétendues femmes-esclaves dans les sociétés chrétiennes ou en Islam au "Moyen-Age", une plaisanterie, effectivement ! Produire un bonheur simple car non marchand, et la sexualité y contribue, n’est simplement pas compatible avec la société des physiocrates qui génère des individus névrosés que l’on canalise vers de la consommation compulsive en prétendant les guérir avec elle !


  • #1059617
    le 15/12/2014 par Dio
    Courrier des lecteurs

    bla bla bla bla bla.... restons dans le réel.

    Lorsque le prophète Mohammed épouse Khadija , il à 25 ans et elle 40. il était pauvre et elle déjà mariée à 2 reprises (dont 1 divorce selon la fiche wiki) et riche.
    Vers l’an 600 un mariage comportant une telle différence d’age est un mariage de raison et non d’amour ; cela ne veut pas dire que par la suite il n’a pas eut de profonds sentiments pour elle.
    Vu sa situation il a estimé qu’elle était le meilleur choix possible.
    Elle lui à offert la richesse et la reconnaissance sociale , et Mohammed dans sa grande sagesse sachant combien il lui était redevable , n’a jamais épousé d’autres femmes de son vivant (Khadija).

    Ensuite , vu l’histoire du moyen et proche orient :
    - carrefour commercial ("pas de soucis la famille , tout ce que tu veux si t’as des dinars or")
    - nombreuses guerres , donc viols
    - bandits nomades , donc meurtres et viols
    - harems
    - esclavage et traite des blanches et autres
    - prostitution (danseuses du"bas" du ventre et autres)
    - Empire (égyptiens , grecs , romains , ottomans ,etc..) ils ont tous violés en masse
    - droit à 4 femmes (c’est pas pour le spirituel ça)

    Sans compter que la mentalité virile du coin fesait que les hommes était entre eux , et les femmes servaient à tenir le foyer , s’occuper des gosses , et de l’homme (pas de OM-PSG) lorsqu’il rentrait après ses occupations. Le sexe était une distraction importante faute de mieux (loisirs pour les riches...de tout temps...Marx).

    Pour conclure ,cette jolie vision charnelo-spirituel ne concerne qu’une infime minorité de gens : les plus instruits , les plus "sages" , les "initiés" , les plus riches (ceux ayant le temps de réfléchir pendant que d’autres travaillent pour eux).

    PS : aujourd’hui , il y à très peu de musulmans dans le monde qui attendent le mariage pour "consommer". Tout le monde "se fait du bien" , homme comme femme. Certains sont hypocrites ("pas moi , je suis musulman , donc pas avant le mariage") pour XY raisons , d’autres non. Je ne juge pas , je constate : comme dit Alain "il n’y à pas de police des braguettes et culottes en occident."

    PS2 : dans la bible , les anges ont trouvés la femme tellement désirable qu’ils sont descendus pour s’accoupler avec ; c’était pas pour prier le père. D’où leur déchéance. Donc baiser , faire l’amour est un des plaisirs de la courte vie qu’Allah nous offre. Une petite pensée du style "merci" une fois les genoux tremblants lui suffit amplement.

    Amicalement

     

    • #1059877
      le 15/12/2014 par Starkamanda
      Courrier des lecteurs

      A part du moment où le regard de son voisin est plus important que celui de Dieu ce qui transforme une société spirituelle en société superficielle et où, excusez moi du terme, une mosquée devient un moulin à vent où n’importe qui prétend être musulman, l’hypocrisie et la frustration sexuelle ne sont plus très loin ...


    • #1059909
      le 15/12/2014 par LA VIEILLE DE ST TROPEZ
      Courrier des lecteurs

      Vous êtes d’une vulgarité et d’un médiocre.
      On a droit a toutes les caricatures de l’Islam.
      Le prophète MOHAMED (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur sur lui) est aimé par plus d’un milliard de personnes et par combien depuis l’apparition de l’Islam !
      Ce n’est donc pas votre bave de crapaud sûrement à moitié bourré qui va lui porter préjudice.
      Si E et R publie ce genre de courrier, c’est pour que certains comme vous essaye de voir les choses autrement.
      Commencez par lire une biographie de ce grand homme que Châteaubriand a qualifié de plus grand homme.
      Au passage, je proteste contre votre vision dégueulasse des anges qui sont des êtres purs bien au-dessus des saletés dont vous les accusés.


    • #1060042
      le 15/12/2014 par Moi, Peter Sellers
      Courrier des lecteurs

      @dio (encore une fois je ne comprendrais jamais (?) l’utilisation de la majuscule dans votre pseudo..)

      C’est vraiment douloureux de lire la preuve du peu d’intelligence que vous possédez.. Sérieusement si l’Islam (et les musulmans) est tant un soucis pour vous qu’attendez vous pour vous informer (voir s’instruire si vous avez avez du courage ?) un tout petit peu ?
      Prendre une racaille ré-islamisée de banlieue pour prouver je ne sais quoi (?) est plutôt limite.. C’est tellement nul et décousu comme charge qu’on ne sait ou commencer pour vous instruire..
      Les musulmans respectent massivement l’interdiction des relations sexuelles hors mariage, selon une étude
      http://oumma.com/14560/musulmans-re...
      Profitez en.. j’ai pas vraiment le temps.. et venir informer des gens de mauvaise foi ça a ses limites.. Peut-etre que vous ne me relirais plus, alors bon courage pour la suite..

      ps : croyez moi si vous éprouvez de la honte dans la vie réelle à débiter le genre de messages dont vous nous avez habituellement gratifiés : c’est que c’est peut-être pas très équilibré ? Votre indécrottable racialisme et la fragilité de votre point de vue ne me manquera pas.. Même pas stimulant, alors la charité a ses limites..


    • #1060233
      le 15/12/2014 par Walid
      Courrier des lecteurs

      Plusieurs génies nous ont averti du grand remplacement.

      Gustave Flaubert (1821 - 1880, écrivain français) : "Sans doute par l’effet de mon vieux sang normand, depuis la guerre d’Orient, je suis indigné contre l’Angleterre, indigné à en devenir Prussien ! Car enfin, que veut-elle ? Qui l’attaque ? Cette prétention de défendre l’Islamisme (qui est en soi une monstruosité) m’exaspère. Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise La Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme." (Lettre à Mme Roger des Genettes / 12 ou 19 janvier 1878)

      « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »
      H Boumedienne. 1974


    • #1060435
      le 16/12/2014 par Dio
      Courrier des lecteurs

      Ah ! revoilà la confrérie du "nouveau peuple élu" , incapable d’autocritique , de voir sous d’autres angles et de se remettre en question.

      @ Starkamanda

      La remarque ci-dessus ne s’adresse pas à toi. Merci pour ton point de vue.

      @ LA VIEILLE DE ST TROPEZ

      Vulgaire ? Non réaliste , pragmatique , sachant faire la distinction entre l’idéalisme métaphysique , et le réel (encré dans la matière). Me traiter de vulgaire alors qu’Alain dit les choses encore plus "cash" que moi... pfff la bienpensance quand ça t’arrange.

      Je n’ai à aucun moment cracher , rabaisser , ou voulut manquer de respect ni à l’Islam , ni au prophète : relisez mon post. Je parle des faiblesses humaines qui elle ne disparaisse pas par magie parce qu’on embrasse une religion quel qu’elle soit. Arrêter avec votre angélisme à 2 balles

      Blablabla bave de crapaud... Ne me fait pas perdre mon temps avec tes attaques ad hominem signe suprême du vaincu (cf Soral). Reprend mon post point par point et montre ce qui est faux , et ce qui est vrai ; ainsi tout le monde y gagne. Tu partages ton savoir , je reconnais mes "lacunes" et gomme un peu plus mon ignorance.

      @ Moi, Peter Sellers



      @dio (encore une fois je ne comprendrais jamais (?) l’utilisation de la majuscule dans votre pseudo..)



      ... là , t’as vraiment l’air con. Regarde ton pseudo pour commencer.

      En plus là direct , attaque ad hominem (douloureux ,peu d’intelligence , nul , décousu ,mauvaise foi , pas très équilibré , racialisme...). Critique mon argumentation s’il te plait.
      Mais puisque tu ne comprends que ce qui t’arranges : Quel était la durée de vie d’un être humain en l’an 600 ?
      L’amour courtois (cf Clouscard) était déjà en vigueur en terre d’Islam ?
      Non ,c’était avant tout une union de patrimoines ou il fallait offrir une dote et les parents décidaient .
      Mohammed était orphelin et pauvre , et Khadija riche et avec de la bouteille. Ce fut d’abord un mariage de raison , puis surement d’amour.

      Et pour ta pseudo étude ou tout le monde respecte l’interdit du mariage...regarde autour de toi le nombre de musulman(e)s avec des non musulman(e)s. Je connais beaucoup de musulman(e)s "bien" (non racailles) , aucuns n’est vierge. Ce n’est pas un crime.

      Encore une fois je n’attaque ni l’Islam , ni le prophète : à une époque ou l’espérance de vie est courte et ou il y à peu de distractions sauf pour les riches , le sexe est un exutoire nécessaire pour tous les peuples de la terre.

      Fuck l’hypocrisie.


    • #1060526
      le 16/12/2014 par passante
      Courrier des lecteurs

      Il y a du vrai et il y a du faux (plus précisément de l’ignorance) dans ce qu’écrit Dio.

      Mohammad n’était pas un homme ordinaire. C’était un être d’exception, comme tous ceux qui l’ont précédé. Il n’a pas choisi la Mission qui lui a été confiée par Dieu et la Révélation qu’il recevait, dans son corps même, lui causait tant de souffrances qu’il avait même envisagé de se jeter du haut d’une falaise.

      Ainsi, "L’eau prend la couleur du récipient qui la contient". Ibn Arabi, 12ème s.

      Chacun interprète selon ses capacités(*).

      Si la secte Wahabite a eu le succès que l’on sait, c’est que les hommes qui ont été séduits par sa doctrine se situent intellectuellement au même niveau qu’elle (en plus des moyens technologiques occidentaux qui l’ont beaucoup amplifiée).
      Ceux qui se réclament de l’Islam mais n’en respectent ni les prescriptions divines ni ne s’inspirent du modèle prophétique ne sont que des égarés (au sens religieux). Que Dieu en préserve les musulmans sincères qui oeuvrent pour la paix (autant individuelle qu’ universelle).


      (*) capacités intellectuelles au sens spirituel (élevé) du terme.


    • #1060652
      le 16/12/2014 par Dio
      Courrier des lecteurs

      @ passante



      Il y a du vrai et il y a du faux (plus précisément de l’ignorance) dans ce qu’écrit Dio.

      Mohammad n’était pas un homme ordinaire. C’était un être d’exception, comme tous ceux qui l’ont précédé. Il n’a pas choisi la Mission qui lui a été confiée par Dieu et la Révélation qu’il recevait, dans son corps même, lui causait tant de souffrances qu’il avait même envisagé de se jeter du haut d’une falaise.



      ..... Soit tu es de mauvaise foi , soit tu ne comprends pas le français : il n’y a strictement aucun rapport entre tes propos et les miens. Relis mes posts.

      Mohammed s’est marié à 25 ans et toi tu me parles de sa mission ayant eu lieu bien après vers 40 ans.
      Moi je te parle de la sociologie des couples , des modes de vie des hommes de l’époque tenant compte de co-variables tel qu’une espérance de vie beaucoup plus courte , de mœurs et de mode de pensées différentes de notre époque , d’un contexte géopolitique précis , découlant d’une histoire spécifique.

      http://www.insee.fr/fr/themes/docum...

      Je cite : L’espérance de vie a progressé de façon spectaculaire depuis le milieu du XVIIIe siècle (27 ans pour les hommes et 28 ans pour les femmes).

      Je reprend : au XVIIIe siècle en France l’espérance de vie était de 27 ans pour les hommes. Quel était l’espérance de vie au moyen orient au 6 ème siècle selon vous ? Supérieur à celui du XVIIIe siècle ?
      Quel était le taux d’alphabétisation au 6 ème siècle au moyen orient ?
      Ajoutez des co-variables tel que les guerres , les épidémies , la famine , les catastrophes naturelles , etc...

      Conclusion ? j’affirme que les propos de notre lecteur concernaient moins d’1% des musulmans au 6ème siècle et non les masses. C’est beau , transcendant , mais ne reflète donc pas la réalité. Les musulmans de l’époque comme tous les autres humains sur cette terre n’avaient pas d’aussi grandes préoccupations métaphysiques "au lit" vu la brièveté de la vie , donc on ne peut pas en faire une généralité.

      On fesait l’amour à fond car on ne savait pas si on terminerait la journée de demain.
      Le sexe d’un coté , Allah d’un autre , le blablabla métaphysique pour une infime minorité : voila la réalité au 6 ème siècle.

      De la part d’un ignorant pragmatique, O vénérable maitre à la science infuse !

      Amicalement


    • #1060739
      le 16/12/2014 par Moi, Peter Sellers
      Courrier des lecteurs

      Fuck l’hypocrisie.




      Tu n’es pas assez intelligent pour comparer ce qui est comparable dans un même environnement ? Racialiste est devenu une insulte pour toi ?! Tu t’es toujours fièrement présenté comme un racialiste, non ?
      Je ne sais pas si c’est vrai mais il est dit que plus de 70% de musulmans en France font le ramadan.. en tout cas la constatation c’est qu’effectivement (malgré la pression sociale pour les dissuader d’être religieux) il y a une majorité qui respectent cette règle.

      Concernant le fait qu’autour de toi beaucoup ont des petits amis et petites amies ils demeurent cependant très, très fidèles (à opposer à une pratique non maîtrisée ou non disciplinée de la sexualité).. Parce que ce qui est en questionnement in fine n’est pas le mariage mais le comportement (convoiter la femme de son voisin, sexualiser les rapports) : la critique de l’amour libre par l’Islam (et les « bons » catholiques ; attention je ne dit pas pour autant que vous n’êtes pas catholique).

      Sur le fond (l’intérêt principal de mon intervention) c’est qu’on vois que vous ne connaissez absolument rien de l’Islam : je vous encourageais à combler cette lacune si vous vouliez faire une « critique » intelligente.

      Si l’étude scientifique que je vous ai présenté concernant les musulmans en occident ne vous a pas convaincus.. prenez en considération les moeurs sexuelles en pays musulmans ?



      Amicalement



      Restons sérieux et évitons l’hypocrisie, inutile d’être des « amis » pour se disputer..

      Vous comparez mon pseudo au votre ? EN TOUTE TRANSPARENCE : justement nos démarches doivent être radicalement opposée ? Avec un pseudo comme le mien on ne peut me prendre trop au « sérieux ».. tout au plus je donne l’occasion aux gens de voir les choses différemment mais je suis loin d’avoir une quelquonc autorité (c’est comme un uniforme j’annonce la couleur) : ça ne peut être plus clair..

      PS : n’es-ce pas cette critique de l’amour libre dans l’Islam qui vous chiffonne ? c’est puéril et c’est en réalité une hostilité envers le catholicisme qui est perçu comme un verrous dans sa forme doctrinale traditionnelle, une entrave dans l’épanouissement sexuel (regardez vos messages !!!) ; la volonté de briser les carcans... soumission au désordre social de la « modernité »..
      Farewell..


    • #1060751
      le 16/12/2014 par Moi, Peter Sellers
      Courrier des lecteurs

      @dio (désolé sans la lettre capitale),



      Je cite : L’espérance de vie a progressé de façon spectaculaire depuis le milieu du XVIIIe siècle (27 ans pour les hommes et 28 ans pour les femmes).
      (...)
      De la part d’un ignorant pragmatique, O vénérable maitre à la science infuse !
      Amicalement




      Mon pauvre petit.. pas du tout pragmatique !! J’étais à l’école primaire en Histoire losqu’on nous a expliqué ce qu’était l’espérance de vie (en France) au Moyen-Age.. autrement dit UNE MOYENNE comportant une forte mortalité infantile faisant dramatiquement chuter cette moyenne.. pour le reste c’est du même tonneau.. pour l’amour de Dieu (avec une lettre capitale cette fois car si les mots ont un sens celui-ci encore plus..) c’est trop d’idioties à la ligne pour qu’on fassent preuve de miséricorde à votre égare et vous instruire..
      Trop c’est trop on ne peux pas répondre à tout..


    • #1060754
      le 16/12/2014 par Moi, Peter Sellers
      Courrier des lecteurs

      Mais puisque tu ne comprends que ce qui t’arranges : Quel était la durée de vie d’un être humain en l’an 600 ?




      Pas le temps de t’instruire.. il y’a un sacré déficit.. j’ai l’impression que tu nous fait perdre notre temps.


    • #1061127
      le 16/12/2014 par farido
      Courrier des lecteurs

      @ Moi Peter Sellers : Salut, j’espère que tu vas bien. (apparemment oui)

      Continue comme ça : ne change rien.


    • #1061156
      le 16/12/2014 par têtedeloutre
      Courrier des lecteurs

      "dans la bible , les anges ont trouvés la femme tellement désirable qu’ils sont descendus pour s’accoupler avec ; c’était pas pour prier le père. D’où leur déchéance."
      Quelqu’un pour m’expliquer ? Merci !


    • #1062568
      le 18/12/2014 par hanane
      Courrier des lecteurs

      Vous fâchez pas Dio mais vous utilisez là des "connaissances" et des instruments d’analyses qui sont complètement inapplicables au sujet dont on parle. Nous sortir des études sur la sociologie du couple, c’est vraiment désopilant ... . A moins de prendre un certain chemin, vous n’y êtes pas du tout.
      C’est pas de vot’faute cher ami. Néanmoins, désolée de vous dire que votre vision n’est pas très lointaine de celle des wahabites/salafites, qui posent tant de problèmes aux croyants qui ne sont plus dans l’illusion des apparences.
      Un Jovanovitch ou un Pierre Hillard, voilà des exemples de croyants éclairés. Eux étudient le réel de notre époque à la lumière de leur foi et non de l’observation (prétenduement) scientifique.


    • #1062866
      le 18/12/2014 par passante
      Courrier des lecteurs

      Dio, laissez tomber à propos de l’espérance de vie, les 27 ans de l’époque sont les 8O ans d’aujourd’hui, voire plus. Idem pour la métaphysique car elle était le "lieu" par excellence qu’"habitaient" les premiers musulmans.
      Science infuse, en effet ... . Veuillez m’excuser.


  • #1059621
    le 15/12/2014 par Sukhoi
    Courrier des lecteurs

    Voila qui contraste avec le puritanisme sunnite de certains moralisateurs publics !


  • #1059630
    le 15/12/2014 par bKK
    Courrier des lecteurs

    Qu’en est il de la doctrine chrétienne à ce niveau ?
    Je veux dire y a-t-il un "tantrisme" chrétien, ou du moins y a-t-il une réflexion poussée sur ce sujet ?
    J’ai acheté la métaphysique du sexe d’Evola récemment, j’y aurai peut-être quelques réponses...

     

    • #1060286
      le 15/12/2014 par amélie
      Courrier des lecteurs

      Bien sûr qu’il y a une pensée chrétienne très profonde sur la sexualité mais on ne peut pas parler de tantrisme, et la Bible est moins prolixe sur le sujet que le Coran. Je vais me faire démolir par tous les sédévacantistes qui jugent que Vatican II est à rejeter en bloc et que tous les papes depuis JP Ier sont hérétiques, mais peu importe, lisez "La sexualité selon Jean-Paul II" d’Yves Semen, et/ou "La profondeur des sexes" de Fabrice Hadjadj. Magnifique...


    • #1060781
      le 16/12/2014 par Moi, Peter Sellers
      Courrier des lecteurs

      Pas besoin de Vatican 2..
      L’amour comme don de soi volonté d’union.. de rapprochement vers Dieu ce qui similaire chez l’Islam existe bel et bien dans la mystique chrétienne ça fait aucun doute (pas besoin que j’ailles vérifier) et je pense de manière répandu chez les vrais catholique..
      Malheureusement la chasteté est souvent confondue avec l’abstinence..
      Si je peux me permettre je pense que le noeud gordien dans le catholicisme et ces question est cette volonté de ne pas séparer Sexualité et Procréation pour rester cohérent avec sa foi.. Alors que le coït interruptus (interrompre le rapport sexuel vaginal avant l’éjaculation) est une pratique millénaire pour contrôler les naissances.. La pilule (la modernité) qui elle retire le mystère, le coté aléatoire de l’Amour et ses conséquences (difficulté= responsabilité ; ET bonheur que cela apporte = enfants) à a mon avis par réaction créer une crispation.. jusqu’à avoir certains renoncer au plaisir l’assimilant à de la luxure..


  • #1060011
    le 15/12/2014 par Hafsa
    Courrier des lecteurs

    Bonsoir,
    comment pourrai-je envoyer une lettre de soutien à monsieur Alain soral et qu’elle figure dans la section ’’courrier des lecteurs" ? comment m’assurer qu’elle sera lue par lui avant d’être publiée ?

     

    • #1060439
      le 16/12/2014 par Dio
      Courrier des lecteurs

      @ Hafsa

      Tu vas dans la rubrique "contact" et t’envoies ton mail , soit direct à Soral , soit à E&R qui transmettra.
      Fais leur confiance , comme l’on fait les précédents ayant envoyer leurs missives.
      Soral est un cœur tendre, un fils aimant de la France , il rougira derrière son écran devant ta lettre de soutien. Pudique , la sanction sera de te faire publier à la rubrique "courrier des lecteurs" , en te remerciant dans son for intérieur.
      Plus il se met en danger et plus grand doit être le soutien , alors n’hésites pas.

      Amicalement


  • #1060510
    le 16/12/2014 par les je sont faits
    Courrier des lecteurs

    Encore adolescente j’étais effarée d’entendre les femmes se raconter leur vie intimes, lors de mes vacances en Algérie. Ce type de confidence étonnement fin et subtil pour mes "jeunes" oreilles, fréquent dans les lieux où elles se retrouvaient entre elles : mariages, hammams, etc. avait pour but d’élargir le champ des possibles dans ce domaine. Il me semble que cela se perd avec le reste.
    J’ai entendu dire qu’ à l’époque du prophète Mohamed une femme lui avait demandé si l’insatisfaction sexuelle était une cause valable de divorce, et qu’il avait répondu par l’affirmative.
    Je ne sais pas si cela est vrai et rapporté dans des hadiths authentifiés(je ne les ai pas tous lu) mais cela me parait plausible au vu de sa biographie et de l’importance qu’il accordait à ses multiples et successives vies de couple.


  • #1060594
    le 16/12/2014 par riama
    Courrier des lecteurs

    Cette exhibition de la sexualité du prophète a surtout comme intérêt de montrer l’importance qu’à un homme à s’intéresser au plaisir de sa femme. A cette époque, où la société arabe d’où vient le prophète Mohammed (paix et salut de Dieu sur lui) est hypermachiste, avec un droit des femmes quasi- nul, cela paraissait surement étrange.
    Les arabes d’aujourd’hui, surtout les moins cultivés, ont gardé ce trait de caractère vous aurez remarqué. La sexualité dans l’Islam se limite donc bien évidemment à la relation d’un homme avec son (ou ses) épouses auxquelles on peut ajouter les "esclaves", mais ça n’existe plus.


  • #1060616
    le 16/12/2014 par VS
    Courrier des lecteurs

    Magnifique et très profond, à approfondir et à méditer.


  • #1063814
    le 19/12/2014 par K9
    Courrier des lecteurs

    L’islam vu par le biais du soufisme... c’est comme le catholicisme vu par le biais de St François d’Assise : une escroquerie ou autrement dit la règle expliquée par les exceptions.


  • #1075240
    le 06/01/2015 par Tom
    Courrier des lecteurs

    Je reconnais cette prose.
    C’est ce cher ALM, ancien fidèle des forums de lecteurs de Soral, par lesquels il a réussi à convertir quelques naïfs à son islam imaginaire.
    Aujourd’hui, il continue d’exercer cette "action de présence" chère à la confrérie des prétentieux guénoniens à laquelle il appartient.
    C’est déjà lui, à l’époque, qui harcelait Soral, toujours avec cette déférence mielleuse du prosélyte qui a bien cerné comment approcher le personnage, pour lui expliquer que l’islam était la plus parfaite des religions et que c’était vraiment très mal que des personnes se permettent de le critiquer.
    Le zèle du converti...

    Les guénoniens fantasment un monde de la "Tradition" qui n’a jamais existé.
    Et les guénoniens convertis à l’islam fantasment une religion qui n’a jamais existé.

    Pour savoir ce qu’est l’islam, ce n’est pas à de petits convertis occidentaux abreuvés de lectures esotérico-soufis qu’il faut s’adresser. Leur islam est une pure construction du XXème siècle, héritière des mouvements para-religieux du XIXème. Il n’y a qu’à étudier le parcours de Guénon pour comprendre.


  • #1086595
    le 12/01/2015 par Daniel
    Courrier des lecteurs

    A. Je n’ai qu’une initiale... mais vous avez écrit un très bel article sur cette très belle religion musulmane. Ceci est un apport essentiel au nouvel esprit de la nation française, aux côtés des vraies valeurs catholiques retrouvées et des vraies valeurs communistes de solidarité ! C’est ce qui m’attire ici !


Afficher les commentaires suivants