Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Franck ABED reçoit Alain SORAL

Entretien vidéo en 8 parties

Franck ABED interroge Alain SORAL, chez lui, pour un entretien sérieux et drôle évoquant entre autres : la France, la politique, la crise économique, l’histoire, la géopolitique, le sionisme, le nationalisme, le royalisme, l’équipe de France et bien d’autres sujets.

Initialement l’entretien devait durer entre 1 heure et 1h15 minutes. Il a duré plus de deux heures.

Tel un boxeur, Alain SORAL répond avec sa verve habituelle dans un style épuré et efficace. Qu’on aime ou pas, le personnage ne laisse pas indifférent...

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Partie 4

Partie 5

Partie 6

Partie 7

Partie 8

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #291
    le 08/01/2011 par Hamza
    Franck ABED reçoit Alain SORAL

    Mr Franck ABED est visiblement mal à l’aise face à Alain SORAL, soit à cause du trac, soit à cause du charisme dégagé par Alain SORAL. Il est très probable que ces deux facteurs soient la cause de son manque d’assurance.

    C’est une entrevue très intéressante, mais on peut reprocher à Franck ABED de donner à certain moment son "point de vue"(noter les guillemets) ou tenter de "corriger" (ex : génocide) Alain SORAL, qui lui fait payer son manque d’impartialité en prenant entièrement le contrôle du débat. Or il me semble que les interviews doivent être menées avec impartialité, et je dirais que c’est le métier qui rentre pour Franck ABED... Je salue tout de même son courage...

    Merci.