Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

François Hollande, le magicien fiscal

Le rideau de fumée des déclarations officielles ne peut dissimuler la réalité : les impôts, les déficits et les dépenses publiques continueront d’augmenter.

François Hollande a peut-être raté sa vocation. On l’imagine sur une scène de music-hall vêtu en magicien, redingote et chapeau haut de forme, maniant avec dextérité une baguette étoilée et faisant surgir une colombe tout en escamotant un lapin.

Tout l’art du prestidigitateur consiste en effet à faire diversion, à capter l’attention du spectateur sur un espace éclairé pendant que les choses sérieuses se passent ailleurs, dans la pénombre. C’est à peu près la méthode employée ces jours-ci pour faire avaler quelques bons gros mensonges en matière budgétaire et fiscale.

"Oyez, oyez, bonnes gens. L’an de grâce 2014 - le troisième du règne de la hollandie - verra vos impôts sinon fondre comme neige au soleil du moins se figer telle l’huile un soir d’hiver", proclament en ce début d’automne les hérauts du gouvernement (qui sont aussi parfois des Ayrault...). Ils assènent au bon peuple médusé et avec un culot d’acier que les dépenses publiques vont diminuer, que le pays est dans la juste voix qui va le conduire à la vertu financière.

Un simple coup d’oeil sur le projet de budget 2014 suffit à pulvériser ce hasardeux montage de com. Hausse de la TVA, des droits de mutation dans l’immobilier, baisse du plafond du quotient familial, fiscalisation de la majoration des pensions de retraite pour les retraités ayant eu trois enfants : l’addition est plutôt salée.

Côté entreprises, on a même inventé un nouveau et inquiétant monstre fiscal : l’impôt sur l’excédent brut d’exploitation, censé remplacer deux autres taxes supprimées. Les dépenses de l’État, elles, continueront de croître d’environ cinq milliards.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Sur l’économie et la fiscalité :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #540976
    le 28/09/2013 par neuronactif
    François Hollande, le magicien fiscal

    Donne-moi, done, done, doooone.

    1- de nos poches à l’Etat
    2 - de l’Etat aux banquiers pour payer la dette
    3 - des banquiers à l’Etat avec dette supplémentaire et intérêts à la clé
    reprendre au 1
    Qui sont les salauds ?


  • #541011
    le 28/09/2013 par anonyme
    François Hollande, le magicien fiscal

    "Tout l’art du prestidigitateur consiste en effet à faire diversion, à capter l’attention du spectateur sur un espace éclairé pendant que les choses sérieuses se passent ailleurs, dans la pénombre." : c’est aussi valable pour le 11 septembre !


  • #541122

    Merci "le Point" de nous informer si bien, nous pauvres crétins qui gobons tout ce que les hommes politiques disent grâce...aux relais médiatiques.
    Et alors, on fait quoi ? Un coup d’Etat ? On vote FN ?
    Ben non, parbleu, tu achètes "Le Point" et tu fermes ta gueule jusqu’aux prochains enc.... Euh, pardon, élections. Parce que "Le Point", c’est le journal indispensable pour te dire que tu as plus un rond en poche le 15 du mois ou qu’il pleut dehors, comme si tu ne l’avais pas vu tout seul. Genre le type qui te demande ta montre pour que tu lui demandes l’heure.
    Entres magiciens, vous vous comprenez.


  • #541189
    le 28/09/2013 par guépéou
    François Hollande, le magicien fiscal

    " François Hollande " c’est notre Litvinov à nous (Finkelstein), un des bras droits de Staline, regardez sa photo sur Wiki . C’est un fonctionnaire, un apparatchik, étranger bien sur, qui est chargé par Israel d’administrer la France et de la pressurer le plus possible, tout en restant dans les bornes du raisonnable . Et prioritairement il doit poursuivre l’oeuvre de ses prédécesseurs : toujours plus de Juifs à toujours plus de postes de "responsabilités" ...


  • #541280
    le 28/09/2013 par belnat
    François Hollande, le magicien fiscal

    françois de grholand


  • #541335

    Et si on disait qu’il nous fallait arrêter de payer une dette et les intérêts des intérêts des intérêts d’argent fictif messieurs du point. Votre Allemagne et votre Suède, vous vous la mettez où je pense.

     

    • #541383

      Le jour où l’on arrête de payer les intérêts de la dette, on ne peut plus :
      - Ni refinancer la dette arrivant à échéance
      - Ni se permettre de nouvelles dettes pour financer le déficit budgétaire
      (car il n’y a plus de marchés)

      Il n’y a que deux solutions pour le problème de la dette :
      1- L’inflation
      2- Le défaut sur la dette intérieure (vous avez une AV ? Et bien elle ne vaut plus rien, merci)
      Je crois que c’est la première solution qui est court actuellement.
      Cette solution n’est pas neutre, car cela revient à appauvrir la classe moyenne sur qui repose l’équilibre financier du système.

      On est loin d’avoir le cul sorti des ronces.


    • #541494
      le 29/09/2013 par MaxdeCannes Yak paupaul
      François Hollande, le magicien fiscal

      Toto, faudra un jour aligner autre chose que les nullités économiques qu’on nous assène depuis trois générations. Vous pourriez trouver une bonne solution en cherchant bien sur le Net, ici par exemple.


    • #541540
      le 29/09/2013 par anonyme
      François Hollande, le magicien fiscal

      Troisième et seule vraie solution : faire défaut et battre notre propre monnaie.


    • #541594

      C’est un poncif assez récurrent sur le web dissident que de considérer qu’il suffit de faire défaut et de retrouver sa monnaie nationale pour que tout s’arrange comme par enchantement.

      Cette vision erronée vient en grande partie de l’idée (en partie fausse) que les banques privées financent les Etats. Ce sont les marchés au sens large qui financent les Etats et non uniquement les banques privées. Les titres d’Etats (OAT en France) sont détenus par une kyrielle d’investisseurs finaux Français (et étrangers) dont bon nombres de ménages à travers les Livrets A (court terme) et surtout l’Assurance Vie (long terme).

      Si demain l’Etat Français décide de faire défaut sur sa dette intérieure cela revient à spolier tous les détenteurs résidents de titres d’Etats et ils sont nombreux... En faisant abstraction des éventuels troubles, l’impact économique serait violent car ces agents économiques se verraient contraint de réduire leur consommation pour reconstituer l’épargne (de précaution + retraite) perdu.

      Si il décide de faire défaut sur sa dette extérieure, il se retrouve au ban des nations et dans l’incapacité de re-financer sa dette et financer son déficit budgétaire car, concrètement, il n’y a plus de marché.

      Enfin, ce n’est pas le tout de retrouver fièrement sa monnaie nationale. En économie ouverte, il faut que cette dernière jouisse de la confiance des agents économiques intérieurs et extérieurs. Or nous n’avons ni la compétitivité Allemande ni le rayonnement politique, militaire et culturel Américain ni même un stock de matières premières pour garantir nos émissions monétaires.

      J’ai déjà écrit plusieurs commentaires sur ce sujet dont celui-ci :
      http://www.egaliteetreconciliation....


    • #541990
      le 29/09/2013 par Josée
      François Hollande, le magicien fiscal

      Effectivement comme nous sommes bêtes. Nous devrions faire continuer à faire confiance au système actuel qui après avoir promis la prospérité nous a amené à un tel niveau d’abondance que l’européen moyen ne sait plus trop que faire des revenus astronomiques qu’il reçoit. On constate que les Grecs, les Italiens, les Espagnols, les Chypriotes, les Polonais, etc... nagent dans une félicité financière absolument stupéfiante. Les gens sont ingrats à n’en pas douter. Leurs dirigeants besognent jour et nuit pour le seul bien-être du peuple (violons en musique de fond).

      C’est le système qui doit être repensé. N’importe quel débile qui a deux sous de jugement voit bien que ça ne fonctionne pas et qu’à court ou moyen terme c’est à la rue qu’il va se retrouver ou à faire un travail d’esclave à un salaire de famine. Dans un délai prévisible, les gouvernements européens vont spolier leurs citoyens de leurs épargnes, de leurs fonds de pension, etc… comme ils se sont maintenant votés le droit de le faire. Chypre ça vous dit quelque chose ?

      Comme vous le dites si bien si le pays décidait de faire défaut sur sa dette extérieure, il se retrouvait au ban des nations. On constate pour confirmer vos dires que l’Islande qui a refusé de payer est effectivement au ban des nations et ses citoyens doivent se nourrir de galettes de terre. Leur croissance économique est meilleure que celle d’à peu près tous les pays d’Europe mais ça c’est sûrement un hasard.

      L’Allemagne dans les années 30 est passée d’une nation détruite, ruinée et soumise à la finance internationale à la seconde puissance mondiale en l’espace de 5 ans. Peut-être s’est-il fait quelque chose de bon au cours de cette période. Passons outre la propagande mémorielle qui veut nous empêcher de regarder ce qui a fonctionné pour nous soumettre à l’esclavage des banksters.

      Si la France veut améliorer la situation pour le peuple on doit changer le cadre dans lequel elle n’a aucun pouvoir. On doit changer les règles actuelles du jeu qui n’avantagent que ceux qui lui sucent le sang. Le peuple doit être celui qui profite en définitive et non la vermine parasitaire bancaire.


    • #542178

      L’Allemagne dans les années 30 est passée d’une nation détruite, ruinée et soumise à la finance internationale à la seconde puissance mondiale en l’espace de 5 ans.



      L’Allemagne s’est relevée en grande partie grâce aux investissements des entreprises américaines et aux financements des banques américaines.

      De plus, une grande partie de la production Allemande était destinée à préparer la guerre...

      Un peu de lecture :
      Wall Street et l’ascension de Hitler
      Le mythe de la bonne guerre

      Quand à l’Islande, on parle d’un pays de 300000 personnes, l’équivalent de la ville de Nice.


  • #541470
    le 29/09/2013 par goy pride
    François Hollande, le magicien fiscal

    le magicien fécal...


  • #541566
    le 29/09/2013 par skawiwen
    François Hollande, le magicien fiscal

    « L’art de l’imposition consiste à plumer l’oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris. »
    Colbert


  • #541729

    Qu’est ce qu’un magicien sans public ?
    Trop de spectateurs encore, dommage.