Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

« Si le diable avait sa bible, elle prendrait probablement la forme d’un jeu vidéo. Il serait rusé et plein d’esprit. Il faudrait commencer avec de petits méfaits presque drôles. Il offrirait aux joueurs les joies de l’argent, la violence synonyme de réussite et le sexe facile, sans responsabilité. Il y aurait aussi des drogues qui ne feraient pas frire votre cerveau ou qui ne troueraient pas votre nez. »

Voilà ce qu’écrit le journaliste Peter Hitchens dans le Daily Mail au sujet de Grand Theft Auto V, qui fait un carton à travers le monde depuis sa sortie.

Il écrit encore : « Officiellement, le jeu est destiné aux 18 ans et plus mais personne ne prend cela au sérieux. Si vous ne l’avez pas, vous n’êtes pas cool. (...) Les parents qui refusent d’acheter ce jeu à leurs enfants peuvent s’attendre à une rage folle. Peut-être qu’un jour, ça fera partie des droits de l’homme ? »

Il rappelle qu’Aaron Alexis, qui a tué douze personnes à Washington avant d’être abattu par la police, aimait jouer à ce genre de jeux vidéos pendant des heures. Call of Duty était son préféré. Il regrette qu’on se soit plus intéressé à ses armes qu’à ce qu’il avait dans la tête. « Oh, attendez, beaucoup de gens jouent à ces jeux et ne tuent pas leurs camarades de classes ou leurs collègues. (...) Mais ces incidents de plus en plus fréquents me font penser que ce que vous mettez dans la tête de quelqu’un a une influence sur la manière dont il se comporte. »

Et d’ajouter encore : « Voir certaines choses à l’écran nous désensibilise. Ça ne fait aucun doute. Si le mal est familier, il est plus facile à supporter et à faire. (...) Ces jeux tuent notre imagination et la remplacent par de l’égoïsme pur, qui nous mène à la cruauté. »

 

Addendum E&R

L’éditeur de la série Grand Theft Auto, dont le cinquième opus vient d’engranger 1 milliard de dollars en trois jours, est Take-Two Interactive, entreprise états-unienne dont le siège social est à New York. Voici la composition du conseil d’administration donnée par Bloomberg :

- Directeur général : H. Strauss Zelnick
- Président : Karl Slatoff
- Directeur financier : Lainie Goldstein
- Vice-président exécutif/chef du département juridique : Seth Krauss.

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

258 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #535068

    Jeu interdit aux moins de 18 ans... En temps que gamer, je pense que laisser l’accès à ce type de contenu sans contrôle parental est une faute grave dans l’éducation de son enfant au même type que la pornographie ou les films ultra violents. Ce type de média peut surement modifier la perception de la réalité au jour le jour.
    Ça me fait dire que c’est pour ça qu’Ils souhaitent faire exploser les cellules familiales : moins d’autorité des parents sur leurs progénitures, donc plus facile de corrompre ces derniers.

     

    • #535246

      Je jouais à ce jeux quand j’avais 8 ans, depuis je n’ai tué personne et j’ai une vie équilibrée.


    • #535320

      J’ai eu un moment ou je jouais a ce genre de jeux, c’etait quand mes jumelles etaient en bas age. Je devais quitter le jeu frequemment pour donner un biberon, changer une couche, aider avec les taches menageres. Avant ca j’aimais les jeux de strategie, genre C&C ou Warcraft 2, mais impossible de faire une partie complete, donc ces jeux de tueries virtuelles m’ont permis de me vider la tete avec la possibilite d’entrer et de sortir du jeu au moment que je voulais. Avec notre budget de misere, impossible d’avoir d’autres hobbies plus constructifs.

      Finalement ca m’a pris la tete et je me suis mis au vrai tir de competition, dont le tir sportif de vitesse. La j’ai pu rencontrer des gens et aussi apprendre (et surtout respescter) les armes a feu que j’utilisais dans ces jeux.

      Mon beau-fils lui a perdu plusieurs annees de sa vie en jouant a WoW. Addiction totale. C’etait de la folie. Il allait plus au lycee, il avait apparemment une certaine notoriete dans WoW et a fini par atteindre le top niveau. Et a ce moment la... Il a recommence avec un autre personnage dans une autre classe.

      Aujourd’hui, avec 5 ans de retard, il prend enfin le chemin de la fac, avec une volonte de reussir.


    • #535583

      @Francois
      continue et file le a ton gosse puis ce que c’est un exemple d’education ...


    • @ amerloque

      vous dites : "Avec notre budget de misere, impossible d’avoir d’autres hobbies plus constructifs."
      Vu le prix de tout ces jeux, vous auriez pu pour la même somme d’un seul jeu acheter des livres, qui est un "hobby" quand même bien plus constructif et utile surtout. Je reconnais qu’un jeu puisse être divertissant, mais je vois pas trop en quoi c’est constructif.


    • #535974

      @pex J’ai vu le prix exorbitant des JV et des consoles en France, c’est beaucoup plus que par chez moi. Cela dit, un jeu je le faisais durer 6 mois au moins. J’ai joue a tous les Battlefield jusqu’a 2142, apres cette version ca m’a plus interesse, c’est devenu trop prenant et mon budget m’a permis de faire autre chose.

      Ces jeux permettent de se divertir et de mettre le cerveau en veille, mais quand on est accro on perd quand meme beaucoup de temps a faire un truc pas tres interessant. Etre un bon pere est tout de meme plus sympa que de tuer d’autres abrutis dans un jeu qui vous entraine (un peu) a la guerre et banalise la violence.


  • #535079

    Quelle bande de salauds !

    Ce genre de jeu qui fait l’apologie de la violence devrait être interdit.

    Il a déjà fait un mort : un jeune qui venait de l’acheter s’est fait poignarder par trois ados qui voulaient lui voler le jeu.

    Je souhaite à son éditeur de périr de cette violence

     

    • #535220

      N’importe quoi, il faut arrêtez d’accuser les jeux vidéos d’être responsables de tout ! Le problème est d’ailleurs. Des gens poignardent aussi pour voler de simples cigarettes...


    • #535241

      Interdisons aussi les films de gangster tel que Le Parrain ou Scarface.


    • #535295

      à Chokri

      Si ces gens qui en sont venu à poignarder pour des cigarettes ont eu si peu de scrupules à se faire, c’est qu’ils se sont conformé dans un monde où on leur impose l’ultra violence sans conséquence diffusée par la télé et...et... les jeux vidéo.
      Tous n’est ps la faute des jeux vidéos, et personne n’a dit ça ici, mais leur impact est indéniable sur la morale des individus devenus hédonistes et égoïstes car formatés pour l’être par les moyens de propagande à disposition du système.


    • #535322

      Honnêtement il faudrait arrêter de croire que la violence a augmenté parallèlement à celles de jeux vidéos, sans vouloir me faire l’avocat des industries de divertissements.
      C’est juste que les médias en parlent plus, mais je ne crois pas qu’avant l’arrivée des jeux vidéos, les gens étaient moins psychopathes.

      Avant y avait pas les jeux vidéos, mais il y avait des guerres...


  • #535088

    Non mais ce sont les parents qui sont responsables sur ce coup. Il est marqué en gros que c’est pour les plus de 18 ans. Tu peux même mettre un code parental sur les consoles pour ne pas qu’elle lisent les jeux -16 ou -18.

    Ca me gave de voir des parents irresponsables qui refusent de se remettre en cause et rejettent la faute sur la société ou les médias. C’est trop facile.

     

    • #535509

      Mais au nom de la liberté et du plaisir de quelques joueurs éclairés il faut tolérer que des jeux violents qui sont très promus et qui cartonnent auprès des jeunes soit vendus à ces derniers , moi je trouve que ce sont tout de même les éditeurs les fautifs en premier lieu.

      Ils savent très bien ce qu’il font, leur hobby est la perversion infantile semble-t-il. J’exagère à peine (ou pas)

      Mais je dis qu’ils savent très bien créer un effet de mode qui poussent les minots a s’arracher des jeux, ça donnent un combo télé / jeux vidéo / propagande a l’école maçonnique / absence d’apprentissage de bonne valeurs par des parents absents qui bossent pour se payer des merdes qui ne leurs servent a rien....

      C’est la dernière invention d’un système pervers.
      Camaradement votre,
      Aurel.


  • #535093

    Un jeu diablement jouissif !!


  • On sait que Brevick le tueur de masse norvégien s’est désensibilisé volontairement pour perpétuer ses meurtres en jouant à des jeux vidéos violents.

    Bonne idée de fournir le CA de TTI.

     

    • #535435

      Très drôle... Tu n’as pas l’air d’être au courant mais il y a tout un tas de drogues qui existent pour ça... Crois moi c’est plus efficace qu’un jeux vidéo...


    • #535666

      Il ne faut pas oublier l’effet Dieudonné, c’est lui qui cause les tueries de masse et les famines artificielles en Afrique. Mais pire, combiné avec l’effet GTA, la nouvelle génération risque de ne pas profiter du mariage gay et de devenir carrément macho, malgré l’imposition de la poupée pour tous à l’école maternelle. C’est vrai qu’il n’y a pas assez de pleurniches et trop de manifestations viriles dans ces scénarios imaginaires, mais les break permettent quand même de se faire un petit billet avec l’industrie du défoulement.


  • Moi jsuis plutôt call of duty, mais GTA c’est un jeu de débauché, c’est un peu comme le phénomène scarface l’une des armes pour égarer les plus jeunes et créer des faits divers à base de rafales de kalash nikov.

    Pour celui qui joue a call of duty ajoutez moi a-d13013.


  • J’suis un gamer et j’adore ce GTA V. Mais c’est clair que ce n’est pas un jeu à mettre dans les mains d’un enfants.

    Par contre au dela de l’aspect violents que les gros médias aiment mettre en avant, je trouve que la série des GTA est particulièrement subsersive dans le sens ou on y trouve une critique cynique et plutôt intéligente de notre société actuelle et de ses travers. Micheal, un des 3 héros du jeu, est un ancien mafieux à la retraite, il a tout pour être heureux, une grosse maison à Hollywood et du fric a ne plus savoir qu’en fouttre, mais il est déprimé. Sa femme le trompe avec son prof de gym, son gosse de 15-18 ans passe sa journée sur des jeux en ligne à la con et ne fait rien de sa vie, sa fille du même age rêve de tourner dans une émission de télé réalité et est une vraie pétasse. Donc en gros le message c’est : l’argent n’amène pas le bonheur. Et c’est un peu comme ca pour tout, il y a un internet dans le jeu avec des parodies de facebook et twitter ou on mets bien en avant la futilité des ses nouvelles communications. Il y a des mini-séries télé parodiques (on peut regarder la télé dans le jeu :p), ou les républicains et les libéraux s’en prennent pleins la gueule.

    Au final, je trouve GTA assez proche d’un Scarface, au premier abord on croit que c’est de l’apologie de la violence et de la mafia, mais quand on suit bien le film, on voit que ca ne mène à rien et on voit bien comment fini Tony Montana. Maintenant le problème c’est que beaucoup ne comprenne rien au film et s’arrêtent à l’argent facile. Il y a aussi un rapprochement à faire avec les films Le Parrain, ou au final les plus gros fils de putes ne sont pas les mafieux et les voyous, mais bien les types du gourvernements qui sont un échelons plus élevés de la mafia, ils ne font plus le sale boulot.

    Enfin bref, c’est plus subtil que ca en à l’air GTA, c’est pas juste du pan pan boom boom. Même si évidement, on peut s’amuser sur GTA en fesant que le con dans les rues de San Andreas, en écrasant des piétons et en foutant le bordel n’importe comment. Mais comme dans la vraie vie, c’est marrant 5 minutes ce genre de délire. C’est beaucoup moins crétins que ça en a l’air et c’est bien plus intelligent que du Call of Duty ou du Medal of Honor par exemple. On est très loin du blockbuster hollywoodien ou l’Amérique est le pays merveilleux de la liberté et de la démocratie et ou on casse du bougnoule/terroriste à la pelle.

     

    • #535262

      Je te rejoins complètement.
      De plus ils dénoncent :
      - les tortures des agences américaines (en l’occurrence là c’est le FBI)
      - parlent de black water
      - des illuminatis
      et j’en passe ...


    • #535594
      le 23/09/2013 par Alexandre De Large
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      Merci beaucoup...


    • #535611

      Arretez la schizophrénie les gars, y a un moment où il faut choisir son camp. Ce jeu est un jeu de merde dans un monde de merde. Vous êtes pathétiques en essayant de justifier cette saloperie... Tout le monde sait que cette soit-disante interdiction aux - de 18 ans n’est qu’ une hypocrisie et est loin d’être respectée... Demandez vous pourquoi on s’échine à foutre de plus en plus de crasses dans la tête des jeunes...Non mais regardez autour de vous. En plus ce jeu serait bourré de messages subliminaux, comme hollywood sait les faire. Et à savoir, que ce jeu a couté + de 260 millions de $ on se demande qui peut bénéficier d’autant de capitaux... Non mais on marche sur la tête "pitin" ^^


    • Merci pour ta grande sagesse la marmotte, ton message est éclairant.


    • #535956

      On le sait très bien que c’est "de la merde". Mais ne me fais pas croire que tu vis reclus dans un monastère à étudier la Bible tout au long de tes journées (si c’était le cas, je t’en félicite). Mais nous autres, laïques, nous ne pouvons nous résoudre à abandonner les plaisirs de la chair.
      Certains se bousillent le cerveau devant les jeux télévisés sur TF1, d’autres lisent des romans soporifiques de Jaques Attali, pour ma part ce sont les jeux vidéo.

      Et si le jeu est interdit aux moins de 18 ans c’est normal. Mais toi qui doit être si prompt à condamner les restrictions aux libertés (Big Brother etc...), ne penses-tu pas que c’est aux parents de vérifier quels sont les passe-temps de leurs marmots ?

      J’ai un enfant, je ne joue pas à ce jeu devant lui, et je fais attention à ses activités. A chacun d’en faire de même.

      Je préfère ça à un contrôle par les autorités de ce que l’on fait chez soi.


    • #537785
      le 25/09/2013 par SextusEmpiricus
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      Autoriser un jeu pour certaines personnes et pas d’autres, c’est le premier tord que l’on puisse faire. Tout le monde sait que la jeunesse (et encore plus aujourd’hui) est attirée par l’interdit, donc quand on met "interdit aux mineurs", forcément ce sont eux qui vont en consommer le plus, ou en tout cas, ce seront les cibles privilégiées. Etant enfant, je m’amusais très bien avec des jeux tels que Mario, Tetris ou autres. Et il y a tellement de choix de toute façon que je ne vois pas l’intérêt de ce genre jeux (entre les RPG, les tacticals, la plate-forme, les jeux de combats (où on affronte un adversaire en 1-contre-1), etc.)

      Je trouve que les GTA sont autrement plus violents que des CoD ou Medal of Honor, où on incarne un militaire et où on fait la guerre virtuellement. Dans GTA, c’est le culte du fric et de la perversion (dans San Andreas on pouvait aller voir les prostituées si je me souviens bien) avec comme étalon la vie de caïd et de mafieux. Il faut bien se demander qui ça sert tout ça et si on accepte de promouvoir ces attitudes.

      Je ne dis absolument pas que les jeux videos rendent violents (pas plus que d’autres jeux ou que le sport en tout cas) mais qu’il faut se méfier de leur apologie car cela reste des jeux, donc du divertissement. Il faut surtout se poser la question : de quoi cherche-t-on à nous divertir ?


  • #535102

    Je m’amuse à faucher des passants, à tuer des flics, mettre le feu aux camion de pompier, et abattre les ambulanciers dans l’exercice de leurs fonctions, c’est pas pour autant que je vais le faire dans la vraie vie, il faut savoir faire la part entre ce qui est réelle et ce qui ne l’est pas. Imaginez que dans un de vos rêves vous commettiez un meurtre, cela fait il de vous une psychopathe déséquilibré ? c’est un peu imagé ce que je raconte là mais pour moi le parallèle que je vient de vous exposé est légitime

     

    • #535388
      le 23/09/2013 par vercingétorix
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      ... pour filer ta métaphore : si tu rêves que tu assassine des gens 5 heures par nuits, toutes les nuits pendant 6 mois, et que tu en redemandes, alors oui on peut commencer à étudier ton cas sous l’angle de la pathologie psychiatrique, de la perversion et se demander si tu ne constitues pas un danger pour la société.


    • #535553

      "Je m’amuse à faucher des passants, à tuer des flics, mettre le feu aux camion de pompier, et abattre les ambulanciers dans l’exercice de leurs fonctions, c’est pas pour autant que je vais le faire dans la vraie vie, il faut savoir faire la part entre ce qui est réelle et ce qui ne l’est pas."

      Alors si vous vous amusez, tout va bien. Vive la technologie au service de la perte de temps cool et de l’inversion des valeurs érigée en hobby. Et longue vie aux "gamers" trentenaires (je ne vous vise pas sur ce coup-là, à moins que...^^).


  • #535106
    le 23/09/2013 par Coincoin42160
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Jouer au jeux de foot virtuel ne vous fera pas progresser, c’est pareil avec GTA.
    Ce sont les même qui nous disent de croire au 11 septembre, qui nous prônent le multi-culti qui sont aussi les premiers à nous dirent que les tueurs en série écoute du hard rock satanique et joue au jeux-video toute la journée.
    Sauf que ces mass-murderer ne sont jamais français alors que les Français passent un temps fou sur GTA et l’adore.
    Dsl mais si ce jeux n’avais ne serait-ce que 1% de l’influence que les bien pensants lui accorde, ça serait la guerre civile depuis longtemps en france.
    Faux procès car les possibilité de ce jeux sont caricaturale tellement elle sont illimité.

     


    • Dsl mais si ce jeux n’avais ne serait-ce que 1% de l’influence que les bien pensants lui accorde, ça serait la guerre civile depuis longtemps en france.



      C’est pas de bol, parce qu’on s’en rapproche.


  • #535107

    L’addendum ne nous dit qu’une chose : il y a beaucoup de noms à consonnance juive dans les conseils d’administrations. Mais j’imagine avant tout que ce qui motive cette entreprise c’est l’argent et que si on cherchait qui sont les producteurs de "bisounours pour playstation" (si ce jeu existe) ils auraient aussi des noms à consonnances juives...


  • #535108

    Ce jeu est une satire et une critique du capitalisme, qui contient beaucoup de passages très explicites sur nos maitres a tous (notamment quand on voit une emission violente et ultra-racoleuse dont le générique est exclusivement composé de noms a consonance ashkenaze, quand le premier escroc du jeu, défini par un personnage comme ’cosmopolite’ est un juif qui traite tout le monde de raciste...) et sur la folie du systeme.
    C’etait deja le cas pour le IV. La critique est justifiée mais il fallait tout de même rappeler ça.
    Evitons la bétise

     

    • Il est arménien. Mais enfin, je vois ce que tu veux dire


    • Le problème, c’est que eux seuls on le droit de critiquer la société que des leurs corrompent et rendent décadentes. C’est comme Benjamen Stora qui est le seul à parler de la guerre d’Algérie, ou Simon Epstein qui est le seul à avoir le droit de dire des vérités sur la guerre. Ils monopolisent la vérité...si ce jeu avait été sorti par des gens d’une autre communauté : on l’aurait immédiatement décrit comme racoleur, dégueulasse, raciste, conspriationniste et antisémite.


    • #535438

      Très bonne remarque. Évitons de tomber dans l’excès inverse, ceci reste un jeu, et l’argument du jeu vidéo qui rend violent ne tient pas. C’est la réalité qui l’est, et bien plus.


  • #535109

    Take two n’est que l’éditeur, ils ne sont pas responsables du contenus qu’il y a dans le jeu, donc l’organigramme à la fin ne veut rien dire, c’est Rockstar Games qui développe le jeu , ce sont des écossais
    Pour revenir au jeu, il est interdit pour les moins de 18ans, ce n’est pas la faute de rockstar si les parents laissent leur enfants y jouer

     

    • #535298

      Oui ils sont gentils, ils ne veulent que notre bien... nos biens, notre thunes. lol
      et concernant les parents je trouvent étranges la façon dont ils cèdent tout et n’importe quoi à leur gosses, gosses qui eux même cèdent à la mode.
      Peace,
      Aurel.


  • #535110

    Pour ceux qui connaissent la serie, GTA est aussi et surout une critique de la societe de consommation US, les mission parlent des reseaux mafieus et des complots gouvernementaux en tout genre. Tout est au second degre, rien dans le jeu n’est bien plus violent que les series criminelles ou les films montrant une enieme fois des prises d’otage a la maison blanche. Le probleme ici est la perte de virilite des parents face au desir des gamins de 10 ans qui veulent ecraser du passant sans reflechir. Mettre sur le dos des jeux videos les differents massacres de ces dernieres annees me semble malhonnete. Le gars qui s’est deguise en joker avant de shooter tout le monde dans le cine, n’avait pas joue aux jeux videos avant ni meme les tares de Columbine. D’ailleurs, GTA fait des millions de vente atravers le monde, il n’y a qu’aux USA qu’on voit ce genre de carnage. Le probleme de la violence est autre...


  • #535112

    J’ai 28 ans et j’ai arrêté de jouer aux jeux vidéos depuis quelques mois déjà pour deux raisons :
    - la première est pour garder ma femme car je suis marié à une femme formidable plus âgée que moi qui voit les joueurs adultes comme des grand gamins immatures
    - la seconde raison est que depuis que E&R m’a fait aimer la lecture je ne peux que me rendre compte du temps perdu à jouer. C’est une pure perte qui ne me fait rien gagner, ni économiquement, ni intellectuellement, ni à aucun niveau en fait puisque je ne suis pas vraiment détendu en sortant d’une séance de jeu, j’en sors un peu transpirant, presque énervé, comme si j’avais bu trois café.

    Pour m’aider à attendre mon objectif j’ai donné ma console de jeu et installé Linux sur mon ordinateur.
    Depuis la sortie de GTA 5 et même un peu avant je suis un peu sur les nerfs car j’ai très envie d’y jouer quitte à me racheter une console, je parcours les forums, je regarde des vidéotests et les prix des ps3 d’occasion, bref une vraie merde alors que je pourrais passer ce temps avec ma femme par exemple...

    Bon courage à celles et ceux qui comme moi essayent de résister à cette tentation.

    A plus.

     

    • 1/ Franchement c’est pas une bonne raison pour arreter les jeux vidéos, ta femme doit te laisser ton jardin secret. C’est pas parcequ’elle trouve les JV débile que tu dois stopper pour lui faire plaisir. Il risque d’y avoir un retour de baton un jour ou l’autre. Maintenant, l’idée, évidement c’est de ne pas passer ta vie à jouer en la laissant se taper tout le boulot à la maison et de passer du temps avec elle. Mais c’est malsain d’arreter un truc qu’on aime pour faire plaisir à une femme...
      2/ la par contre rien à dire :p on a pas beaucoup de temps libre, et c’est vrai que les jeux, ca apporte pas grand chose... vaut mieux lire, faire du sport ou passer du temps avec son épouse

      Tu parles du JV comme si c’était une drogue ou un péché. C’est un passe temps, un passe temps prenant, et peu productif certes, mais c’est pas le mal absolu à fuire. C’est beaucoup mieux que la télé par exemple, au moins le cerveau fonctionne quand on joue, on est acteur. C’est important d’avoir une passion, un passe temps, le truc c’est de le maîtriser et de ne pas se pourrir la vie avec.


    • #535245

      Hello,

      j’avais le même problème que toi... pour "éviter l’addiction", j’ai arrêter d’y jouer le soir et ne me consacre à ce loisir que lorsque je suis seul : le matin avant que tout le monde ne se lève avec un café :). Ça permet de me réveiller tranquillement et de profiter de ma petite famille le reste de la journée !
      Bien à toi et bon courage pour la suite !
      PS : pour moi, plus de jeu violent (quasi plus) seulement du soft (ex : Kerbal Space Program)


    • #535252

      Salut,

      Le jeu vidéo est un loisir comme un autre, il devient nocif que si il est pratiqué avec excès. Il y a rien de mal à se divertir, il faut juste savoir doser ses passions.

      Moi je joue je trouve que c’est très défoulant, c’est un bel échappatoire à tous mes problèmes. Mais ça ne m’empêche pas d’avoir une vie sociale et de lire des livres.

      Mais si tu sens que tu seras accros alors en effet tu as raisons d’éviter, il y a beaucoup de gens qui fouttent leurs vie en l’air à cause de ça. Mais le problème vient de la personne et pas du jeu. Il y a aussi des gens qui sont accros aux jeux en ligne comme les jeux d’Échecs ou les jeux de cartes.


    • #535263

      Pour répondre à Nico je pense pour ma part que c’est du même niveau regarder la télé ou jouer aux jeux-vidéo, ton cerveau végète, c’est tout ce qu’il fait. M’enfin ce n’est que mon avis. Je ne vois pas en quoi tu réfléchis ou apprend ou t’élève en jouant, ça use ton temps libre a ne rien faire de constructif. Cela dit la télévision est différente dans le sens ou tu n’as pas l’illusion de liberté dans ce que l’on te montre
      Amicalement,
      Aurel.


    • #535285

      Nico,

      Sa femme lui demande pas d’arreter de jouer au foot ou d’exercer un sport ou une activite productive ou intellectuelle telle que la lecture, mais d’arreter une activité à laquelle Bruno est accro mais dont meme lui a compris qu’elle était nocive et n’apportais rien..

      Le jeu video c’est devenu de l’abrutissement de masse, ça rend les gens inconscients, d’autant plus quand c’est joué seul. Voire 4 gamins faire une course à mario kart les uns contre les autres pourrait encore passer comme une activité sociale et de divertissement heureux, mais s’enfermer seul devant un écran pour s’exciter devant un jeu complètement amoral c’est une activité de sous-homme.

      À tous les joueurs : pourquoi ne pas lire "au bon sens" et allez faire du jardinage, ou écoutez jo dalton et allez faire du taekwondo, ou écoutez Soral et allez lire des livres Kontre Kulture, ou tout simplement passer une heure à l’activité physique ?


    • #535714

      @Aurel



      c’est du même niveau regarder la télé ou jouer aux jeux-vidéo, ton cerveau végète



      C’est faux !
      Quand on regarde la télé, le cerveau est passif, quand on joue il est actif justement !
      Maintenant je vais prendre un exemple très concret : le jeu de combat.
      Quand vous jouez à un certain niveau, la partie a d’énorme similarités avec le jeu d’échec.
      Comment joue mon adversaire ? Quel est son plan de jeu ? Quelle stratégie dois je mettre en place pour gagner ? Comment le surprendre ?
      Seul le support change. Dans un jeu d’échec on transpose son esprit à travers un jeu sur damier régit par des règles. Dans un jeu de combat on transpose son esprit à travers des avatars virtuels régient par une physique...
      Seul la forme change.
      Après concernant GTA V, c’est un autre débat.


  • #535120

    On va avoir des avis divergents je sens sur ce sujet de la part des membres de ER

    J’ai été un joueur des GTA de Rockstar, je ne me cacherais pas derrière le "C’est du second degré", ou "c’est une satyre de la société capitaliste", bien qu’il y’ait de ces éléments dans le jeu.
    En regardant un test sur Youtube, j’ai vu du pertinent, ce jeu est remplit de critiques très bien menées, du touchant, l’histoire de Michael le personnage principal vautré dans le luxe se retrouve avec une famille ingrate qui s’est avilie faute de tout cet argent.

    Mais il y’a aussi et surtout, de la violence gratuite, je ne m’en rendais pas compte avant d’être un peu plus éclairé que je ne le suis aujourd’hui grâce à Dieudo et Soral ( J’étais l’archétype du jeune con qui se croyait trop malin pour embrasser la religion ou respecter ceux qui le faisaient, un consommateur parmi d’autre, plus démuni que la moyenne ), dans les anciens jeux, tuer à la pelle ne me faisait pas cligner des yeux, je trouvais ça normal, si on me remet ces jeux entre les mains je culpabiliserais d’en venir à accepter l’idée de tuer même sur un support virtuel pour un quelconque prétexte que ce soit.

    Et ce jeu ce n’est pas juste de l’ultra violence pour dénoncer, c’est de la violence fantasmée à la Tarantino, à la limite du jubilatoire, et c’est en ça qu’on peut vraiment s’avancer en disant que ce jeu et tant d’autres sont sataniques.

    L’article dit aussi que des parents achètent ce jeu remplit d’hémoglobine de sexe et de drogue à leurs propres enfants, et c’est un fait avéré :

    http://www.youtube.com/watch?v=1DW-...

    C’est loin d’être marginal, moi même j’ai joué aux GTA depuis que j’ai 12 ans, j’en ai aujourd’hui 20 et même si le jeu est absolument bien développé, remplit de fonctionnalités, je me rends compte de l’aspect pervers de la chose aujourd’hui, il est vrai que tuer dans un jeu vidéo n’implique pas que l’on reproduise le geste dans la réalité, mais le fait de n’avoir aucun remord à tuer des personnages fait que notre morale est mise à l’épreuve et rend alors l’hypothétique acte de meurtre plus envisageable.
    Mais si on supprime les JV violents pour ce prétexte, beaucoup de contenu audiovisuel et de mangas ( que je lis en bonne quantité ) devraient être supprimés.

    J’aimerais conclure en disant, l’humain saura faire la part des choses. Mais par les temps qui courent, ai-je raison ?

     

    • #535297

      tuer à la pelle ne me faisait pas cligner des yeux, je trouvais ça normal, si on me remet ces jeux entre les mains je culpabiliserais d’en venir à accepter l’idée de tuer même sur un support virtuel




      de la violence fantasmée à la Tarantino, à la limite du jubilatoire




      mais le fait de n’avoir aucun remord à tuer des personnages fait que notre morale est mise à l’épreuve et rend alors l’hypothétique acte de meurtre plus envisageable



      20 ans et une tête bien remplie, félicitations !
      Ce n’est que mon avis, mais c’est sur ces simples lignes que je me rend compte à quel point E&R a de l’avenir.

      Ca fait dix ans que je subis ce débat de merde à chaque nouveau GTA, mais aujourd’hui les esprits sont de plus en plus affûtés et refusent cette dictature de la ’bien-coolance’.
      Ca passe aussi par là, la résistance.


    • #535351

      J’ai trouvé votre commentaire très intéressant et très pertinent. Le fait que vous disiez que le jeu met notre morale à l’épreuve est tout-à-fait juste.
      Cependant je pense que ce qui traduit la valeur d’un être humain, ce sont les actes qu’il entreprend au quotidien.
      L’hypothèse que de tuer un personnage virtuel rende envisageable l’éventuelle possibilité de meurtre dans la vie réelle (ce qui est probablement vrai mais l’instinct violence est une chose intrinsèquement liée à l’être humain) ne remet pas en cause cet élément.


    • #535392

      L’humain ne saura faire la part des choses si on ne lui montre QUE la violence, le sexe, la drogue et l’argent malhonnête.

      ça ne rend pas violent mais ça influence votre jugement, votre morale et votre perceptions du bien et du mal et encore plus si vous avez 18 ans ou moins. ça me fait marrer tous ces gamins qui défendent ce jeu comme si on les avait attaqué personnellement mais il faudrait commencer à mûrir, ce jeu est fait pour adultes bien posé dans ses pompes, pas pour adolescents.

      Il y a des méthodes moins malsaines pour dénoncer les états fascistes. Sortez cette haine et cette violence permanente de vos écrans. Ou faites des pauses sur d’autres jeux moins voir pas du tout violents (str) ça vous fera travailler un peu le cerveau et ça vous fera pas de mal.


  • #535124

    Effectivement, avec plusieurs millions de ventes, ce n’est pas étonnant que les Call of Duty, Battlefield ou GTA soient joués par des malfrats ou des criminels. Il serait peut-être temps de passer à autre chose et arrêter de vouloir tout le temps rejeter la faute sur le jeu vidéo comme on le fait actuellement.

    Personnellement je joue aux 3 jeux pré-cités et je n’ai jamais fait subir de violence physique à quelqu’un, je ne bois pas d’alcool, je ne fume ni drogue, ni clope, et même pire, j’aide les personnes âgées ou handicapées à traverser la rue.

    Ensuite il serait bon de signaler dans l’addendum E&R que Take-Two Interactive n’a aucun rapport avec la création de la série de GTA. Renseignez-vous plutôt sur Davy Jones, et les frères Dan et Sam Houser. Sans vouloir dire qu’ils ne sont pas juif (je n’en sais rien et vous le trouverez certainement mieux que moi), au moins, ce seront les bonnes personnes qui seront visées.

     

  • #535127
    le 23/09/2013 par Curtis Newton
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Je me demande qui est derrière cette très lucrative industrie... Sûrement les mêmes que ceux qui sont derrière celle du pétrole, ou de la clope...


  • Pour moi, il s’agit d’un faux débat. On nous ressort souvent le même couplet sur les jeux vidéo, mais le problème est ailleurs. L’auteur dit lui-même : "Officiellement, le jeu est destiné aux 18 ans et plus mais personne ne prend cela au sérieux." A qui la faute ? De toute évidence, nombre de parents sont ignorants et/ou laxistes lorsqu’il s’agit de jeux vidéo et achètent tout et n’importe quoi à leurs gosses. Tout amateur de jeux vidéo que je suis, je trouve ce comportement totalement irresponsable.


  • #535129

    Le SEUL argument des joueurs pour défendre cette s*loperie (et comme beaucoup, je fus un gros consommateur de ces produits) est "ouais, mais j’y ai joué et j’ai encore jamais abattu/agressé/renversé/noyé/brûlé/violé personne". Bon, faut mettre les choses au point avec ces crétins :

    1 - Comme l’a très bien écrit Mathias Cardet, le fond de commerce de ces en*oirés de producteurs est la transgression. Chaque GTA en rajoutait une truelle, ils ne font plus que l’apologie de comportement anormaux et, au fond, ultra-libéraux ’pognon/putes/bagnoles’

    2 - Les premiers JV étaient utilisés pour désensibiliser les jeunes américains pour tirer sur les viets (je ne parviens plus à mettre la main sur cette vidéo), idem aujourd’hui. En clair, on rentabilise les jeunes chômeurs en les rendant aptes à intégrer le complexe militaro industriel comme ’matière première’. Raisonnement très Voltairien au final.

    3 - Le coup du ’moi je/moi pas fou/moi normal’, multiplié par les millions de copies distribuées à travers le monde et vous aurez un bon bilan de l’ampleur de la décérébration, normal que les ’car jacking’ se multiplient en ex-France (phénomène 100% GTA, ni plus, ni moins)

    4 - JV et rap, même combat au final : ce n’est peut être pas l’objectif initial, mais ça déstructure les individus en les coupant des comportement normaux pendant une centaine d’heures de jeu (loin d’être négligeable). Et avec les Tom Clancy, les C&C genrals, les CoD qui sont imprégnés de propagande néo conservatrice, la coupe est pleine (je ne parle pas des shoot zombies, pour moi l’étape ultime de la désensibilisation).

    Pour toutes ces raisons, j’ai toujours ressenti un arrière goût désagréable au film à larmiche ’Bowling for Columbine’ (souvenez vous des scènes d’interview qui n’étaient là que pour faire chialer mémère), où l’accent était mis sur les armes, jamais sur la banalisation du meurtre dans une société libéro-spectaculaire où ’les gros mangent les petits’ (un p’tit piège de cristal ? 30 morts en 90 minutes et pas une larme, mais comment font-ils ?).
    A Moore, je préfère ’Funny Game’ de Haneke, où les codes de désensibilisation vous pètent en pleine gueule. Après, c’est que du cinoche, c’est pas un format créé pour nous apprendre des trucs, au contraire.

    Finalement, ça fait 30 ans qu’on se tape de la transgression outrancière. Qui sont les véritables ringards dans cette affaire ?

     

    • Très bon argumentaire, à quelques nuances près :



      2 - Les premiers JV étaient utilisés pour désensibiliser les jeunes américains pour tirer sur les viets (je ne parviens plus à mettre la main sur cette vidéo), idem aujourd’hui. En clair, on rentabilise les jeunes chômeurs en les rendant aptes à intégrer le complexe militaro industriel comme ’matière première’. Raisonnement très Voltairien au final.



      C’est pas faux, à une chose près : le temps que l’on passe à jouer et à s’empiffrer ne vous donne pas un physique de parfait petit Rambo Bushiste...raison pour laquelle ils font je crois des jeux où l’on bouge plus, peut-être.



      3 - Le coup du ’moi je/moi pas fou/moi normal’, multiplié par les millions de copies distribuées à travers le monde et vous aurez un bon bilan de l’ampleur de la décérébration, normal que les ’car jacking’ se multiplient en ex-France (phénomène 100% GTA, ni plus, ni moins)



      Le car-jacking ne date pas d’hier : quand j’étais gamin dans les années 80, on appelait ça des "vols à l’italienne" je crois...après, je ne sais pas exactement de quand date le premier GTA.

      Sinon, bien d’accord à propos de Mickel Moore : ce mec a contribué à mettre des gens comme Obama au pouvoir. Merci pour Haneke, je ne le connaissais pas. ^^


  • #535130

    Absolument pas d’accord.

     

    • #535167
      le 23/09/2013 par Gerard John Schaefer
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      Absolument pas d’accord avec le fait que tu n’expliques pas pourquoi tu n’es "absolument pas d’accord".


    • #535232

      C’est normal t’es possédé ^^ blague a part, je trouve ça assez "malin" les jeux-vidéo comme ceux ci avec le recul, même si j’ai bien saigné ce genre de jeu quand j’étais plus jeune.

      Ok il y a une critique de la société et tout et tout d’après certains, mais bon au fond je trouve que les jeux sont addictifs et hypnotique comme la télé, on y passe des heures et on s’abrutis dessus alors qu’on pourrait rentabiliser notre temps de bien meilleurs façons.

      Par contre je suis d’accord avec le fait que la majorité des gens ne deviennent pas des tueurs violeurs etc etc après avoir joué a ces jeux.

      D’un autre coté, est-ce que ça ne banalise pas un peu la violence insidieusement ?

      Peut-etre que je suis en train de virer grenouille de bénitier j’en sais rien...

      Amicalement,
      Aurel.


  • #535134

    Certes ce jeux est le jeux de satan, mes jeux préférés ont été GTA Vice City ( cité du vice) et Counter Strike Source, le premier est l’histoire d’un gangster qui va créer une Mafia à Miami en utilisant la débauche, le crime, la perfidie comme outils, un bouilli de violence et d’argent en meme temps, le coté sexuel est développé dans les jeux qui suient, le deuxième CS source est plutot un jeux d’équipe ou deux équipes une des terroristes et l’autre des contre terroristes, ce que j’ai apprécié dans ce jeux et le coté jeux d’équipe ( c’est le seul jeux de l’époque ou tu joue avec de vraies personnes et contre de vraies personnes) la violence n’es pas le principal vecteur, pour le premier jeux c’est plutot la fascination et la volonté de vivre hors la loi, tout est permis ( tant que la police ne vous atrape pas), c’est vrai que de ce coté la ça a l’air un peu sataniste, mais rappelez vous c’est un jeux et c’est fait pour divertir, ce n’est pas la droiture qui attire et qui divertit

     

  • #535136

    Non mais ça fait des ANNEES que Rockstar fait ce genre de jeux, la série a commencé par un petit studio, DMA Design, basé à Londres et qui était composé que de très peu de personnes, pourtant on pouvait déjà écraser des piétons, devenir proxénète et vendre de la drogue.

    Si GTA se vend bien c’est surtout parce que ce sont des bons jeux, bien foutus et bien écrits. Commencez pas avec vos conneries sur les distributeurs juifs, on sait tous qu’à ce genre de postes on va pas retrouver des camerounais, c’est vrai aussi dans le cinéma et alors, un bon film reste un bon film.

    J’ai pas mal joué à GTA et j’ai jamais eu envie de tuer qui que ce soit, parce que mon éducation a fait que je sais différencier la réalité et le virtuel, c’est une notion élémentaire qui ne peut pas être "retirée" sitôt qu’on a un pad en main, peu importe le jeu.

    De plus, la vidéo d’un gamin de 11 ans à qui on a offert GTA 5 a provoqué un vrai tollé sur le web, les gens ont BIEN CONSCIENCE qu’il s’agit d’un jeu pour adultes (ou majeurs, du moins), et les joueurs ne sont pas complètement déresponsabilisés, même chose pour les magasins (et là j’en sais quelque chose, je connais beaucoup de gens qui tiennent une boutique).

    C’est pas la première fois qu’E&R raconte des conneries au sujet du jeu-vidéo, à terme soyez mesurés, quoi. C’est lourd.

     

    • #535172

      GTA est un jeu qui ne doit sa renommée à sa violence et à son immoralité et non pas à sa qualité, les premiers épisode n’avaient que des 5/20 dans les magazines spécialisés. Ils ont d’ailleurs eux-même crée le buzz autour de la violence en exagérant leur propre description du contenu de leurs jeux. Vous dites dans vos commentaires que c’est la transgression qui attire mais quand je vois le top des ventes sur VGchartz, je vois que les 15 jeux les plus vendus de toute l’histoire sont des jeux Nintendo, donc il y a moyen de réussir dans ce business sans faire de l’ultra-violence. Quand je vois que GTA se vend largement plus que des chefs-d’oeuvres comme Shenmue ça me dégoute.


    • #535191

      E&R ne fait que relayer un article venant de 7sur7.be , ils ne me semblent pas qu’ils racontent des conneries.
      Le principale c’est les commentaires de bon sens qui en découle, l’article fait débat et c’est instructifs de lire certains comm’ , moi je dis merci a tous.

      Perso je suis un ancien gamer ayant commencé sur Duke Nukem 3D tout minot... Aujourd’hui 25ans et plus du tout intéressé par les jeux vidéo, je trouve tout ça débilisant aujourd’hui, je ne comprend pas mes potes de mon âge qui consacrent encore leur temps a ça.

      Jouer demande un temps précieux qui pourrait être consacré à des choses plus constructives selon moi, mais ce n’est que mon humble avis. Voila pour ma contrib’ :)

      Amicalement,
      Aurel.


    • #535226

      Jouer à un jeu où l’on passe son temps à faire le macadam, faire du car-jacking, aller dans des bordels, livrer de la drogue et faire le sale boulot pour des ordures et des élites corrompues, et se prétendre ensuite contre toutes ces choses-là dans la vie réelle, contre la décadence de notre société, contre l’"abrutisation" de nos esprits, contre le mode de vie à l’américaine, c’est être quand même sacrément hypocrite.
      Y a un moment où il faut que le mode de vie et les opinions politiques se rencontrent. C’est la différence entre les vrais militants et les bobos de salon. Faut dépasser le stade de l’ado qui veut jouer à son jeu et qui aime pas que son idole politique le critique. Faut commencer à réfléchir.
      D’autant plus que l’addendum ER montre bien qui est derrière ce jeu, ce qui montre aussi pourquoi il est aussi médiatisé.

      Quand même !


  • Ce n’est pas que les jeux vidéos qui sont un problème, mais tout les supports existants, et destinés à un large public, tel que journaux, ou bien série télé, films...

    Normalement, GTA est au jeux vidéo, ce que Scarface est au cinéma, support subversif, et réservé à un public restreint et mature.

    Mais on est pas dans un monde normal malheureusement, l’argent facile, le crime, les filles faciles, ont toujours existés : ce que je condamne c’est la démocratisation et la diffusion des ces supports subversifs à un plus large public et de plus en plus jeune.

    Plus grave est que la jeunesse occidentale manque de reperd, déjà par la destruction du père (qui est censé apprendre la discipline et la politesse), sont dans un age ou le cerveau est perméable aux images et sons, du coup on en arrive à des jeunes élevés par frère Peillon et les jeux vidéos, en attendant que maman rentre du boulot à 20h...
    Qu’on ne s’étonne pas que le braqueur tué à Nice, avait 12 ans d’âge mental, et "ne savait pas ce qu’il faisait"...

    Le succès de ces jeux, est vraiment malsain, surtout en une période de grande criminalité, et dans un contexte de possible grande guerre régionale...

    GTA V est absolument ignoble, et dépasse les limites, avec une scène de torture (visible sur youtube), vraiment insoutenable ( avec émasculation notamment), et donc des gamins de 10 ans vont joué à ça...

    Au lieu de s’attaque uniquement aux jeux vidéo, attaquons aussi les nouvelles série branchées US et diffusé à heures de grandes écoutes, qui font clairement l’apologie du crime et de la débauche : Rome, spartacus, Weeds, Californication, Sons of anarchy... et c’est toujours "la communauté" qui sont derrière ça...

    J’espère qu’Alain Soral nous en fera une analyse dans son prochain entretien.


  • L’art de se déresponsabiliser... la politique gouverne notre pays ? non en fait ce sont les jeux vidéos. On en apprend tous les jours.
    Il faut interdire GTA comme ça il n’y aura plus de ghetto, plus de pauvreté.
    Même si comme le dit philipo la pauvreté n’a rien à voir avec la délinquance. (c’est d’ailleurs pour ca que les fils de médecins remplissent nos prisons autant que les fils de femme de ménage et d’ouvrier au chômage)


  • #535142

    La critique des jeux vidéos est vieille et procède encore et toujours par amalgames. Ces jeux n’ont jamais fait de mal ou pas plus que les romans, la télévision, le cinéma accusés en leur temps par des bigots de tous les maux. L’origine de cette critique très fréquente dans la presse est toute simple. Le temps passé devant ces jeux n’est pas passé devant la télé. Alors oui, une certaine maffia hollywoodienne a pris le contrôle des grands éditeurs du multimédia ludique mais un jeu reste loin des supports presse et télévision en matière de propagande. La faveur de ces jeux où l’on opte pour le mal n’est pas privée de sens non plus. Il faut voir comment dans les salles les passages de glorification de l’Amérique, du bien etc sont hués et sifflés en France. Il faut constater aussi comment dans les jeux vidéos multijoueurs le coté opposé à l’ordre, au bien est populaire (Star War Old republic), ou comment le bien officiel et le pouvoir sont attaqués (Ultima online et l’affaire Lord British). On peut aussi voir là une contestation virtuelle de l’ordre réel et de son hypocrite combat pour le bien. Les jeux vidéos sont certes pauvres intellectuellement (saluons l’effort The Secret World) mais ils s’adressent aussi à la masse dont les loisirs ne sont pas toujours du plus haut niveau. Le tiercé ou le sport dans un fauteuil, bière à la main est-ce mieux ? Ce n’est pas une bonne idée que de hurler à la censure, d’enfourcher le cheval de bataille de puritains et de soutenir une censure contre des jeux que personne n’impose alors que nos propres idées sont elles aussi censurées au nom d’un bien à géométrie variable. Ne nous comportons pas comme l’adversaire.


  • #535148
    le 23/09/2013 par Nico le manchot
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    C’est vrai tout ça:GTA est diabolique,d’essence satanique...en gros,cette saloperie est là pour faire remonter en nous nos plus bas instinct...
    Mais c’est tellement bon en même temps..
    qui n’a pas,ne serait ce qu’un court instant pris son pied en jouant à GTA ?franchement...
    Décidement,l’empire fait bien les choses.
    C’est malheureux à dire,mais c’est comme ça...


  • #535149

    Certes, c’est du buziness alors forcément c’est pas des noms africains ...."goyms dans la brume".
    Bon, balancer le nom d’Aaron Alexis me fait ricaner, lee harvey Oswald du pauvre, du reste rien nouveau sous le soleil, ce journalope oubli simplement que c’est le medium lui-même et pas le contenu qui grille les neurones et manipule les comportement, voir "TV lobotomie" de Michel Desmurget.
    Je ne conteste pas en revanche que ça fait partie de l’accompagnement qui permet de nous mener vers l’acceptation des femen, du mariage pour eux, du darwinisme et du mythe du plus fort pour survivre, des rapports violents du libéralisme,etc...reste que je vais très certainement y joué en me croyant plus malin que le diable, car une fois encore c’est le temps devant l’écran qui compte, fut-il rempli de bisounours.
    Je sors , il fait beau je vais jouer dehors avec mes petits soldats :
    http://www.youtube.com/watch?v=huez...


  • Je vais me faire l’avocat du diable pour une fois.

    Cet article me paraît assez juste, toutefois il me semble que ce jeu est une représentation assez fidèle de la crétinerie ambiante, notamment aux États-Unis, et une retranscription sociologique assez honnête.

    En outre, même si le jeu (la série de jeux) montre pas mal de façades du grand banditisme à travers les diasporas (chinoise, italienne, irlandaise...), et malgré la composition du conseil d’administration de l’éditeur, les juifs ne sont, de mémoire, pas épargnés, avec il me semble même dans le IV, une représentation du juif de gauche (grand avocat humaniste) version Gilad Atzmon !!

    Mais à l’instar de la réflexion de Cardet sur le Rap, il y a ceux qui font la part des choses, ceux sur qui ce jeu a un impact réel (sur le cheminement mental et moral), et ceux qui sont "normaux", et pour lesquels on est en droit de douter effectivement que le jeu va les élever.
    Ma plaidoirie ne pouvant aller plus loin, je pense de toute façon que le but est bien de dégénérer encore plus nos petits chérubins qui n’en ont pourtant pas tellement besoin.

     

    • Je partage assez votre avis. Même s’il est vrai que pas mal ici avancent l’argument qu’il y aura ceux qui vont voir la nuance dans le jeu & ceux qui le prendront au pieds de la lettre...comme on sait que la seconde catégorie est toujours très largement majoritaire par rapport à la première, le fait que ce jeu se vende si bien n’est pas fait pour nous rendre optimiste.

      Après, le qualifier de diabolique, prenez garde, les éditeurs se servent souvent de ce genre de débat pour se faire de la publicité. Disons juste qu’il est à l’image de notre société : ni plus, ni moins diabolique.


  • Devenir violent en jouant à un jeu vidéo quand on est joueur depuis toujours ça semble absurde, choqué par un film oui, avoir une personnalité influencée par un groupe de musique par exemple oui, devenir Antifa..mais qu’un jeu vidéo puisse avoir autant d’influences négatives, j’ai du mal à y croire.
    Le processus psychologique ne doit pas être le même quand on est spectateur et quand on contrôle soit même les événements,quand on a face a soit une représentation de la réalité ou un monde virtuel.
    Voir une voiture écraser quelqu’un c’est horrible, foncer dans la foule dans GTAV c’est jouissif,on peut trouver ça con mais c’est franchement rigolo et ça ne désensibilise absolument pas de la violence réelle.
    N’importe quel cerveau d’un enfant ou adulte a peu près normal fait la distinction.

    Je ne rejette pas tout en bloc mais je doute fortement que ce médias soit aussi pervers qu’on le dit.


  • #535157

    Seth ! Comme le dieu égyptien de la guerre. C’est amusant.
    Et oui, quand j’étais petit et que je jouais aux jeux vidéos, je me souviens qu’il y avait des jeux où on pouvait choisir entre deux factions, souvent une qui représentait le bien et l’autre le mal (Par exemple Star Wars Knights of the Old Republic, où on pouvait choisir les Siths (méchant) ou les Jedis (gentil)), et je me souviens de mon état d’esprit après avoir joué un moment un méchant : Je n’étais pas à l’aise, un petit peu nerveux. Quand je jouais le gentil, et que je faisais plein de bonnes actions, une curieuse sensation de bien-être se dégageait de moi et j’avais envie d’imiter le héros dans la vie de tous les jours. Les jeux n’ont pas d’influence sur la personnalité ? J’avais beau être bien élevé, et plutôt pacifique de nature, ils en ont bien eu une sur moi alors imaginez sur des mecs un peu moins stable (j’ai dis un peu). À d’autres celle-là !

     

    • #535290

      C’est le délire américain manichéen, comme dans leurs films. Un coté obscur et un coté clair. Mais au fait, c’est vrai qu’une certaine communauté gère le biz-biz de ces deux média


  • Mouais, la théorie comme quoi les jeux vidéo (ou les manga, ça marche aussi) mèneraient à la violence et la stupidité, merci bien. On me la sort depuis que j’ai dix ans celle-là... Après, loin de moi l’idée d’approuver le concept de GTA, mais bon, faut pas pousser. C’est sûr que ça ne développe pas l’imagination de nos chères têtes blondes, et que ça a même tendance à l’inhiber, mais on peut en dire autant du cinéma, entre autres. Perso je suis amoureux des livres (et je ne joue plus aux jeux vidéos depuis des années), mais on ne peut pas forcément pousser les gens à adhérer à cet ascèce culturel !...

     

    • Y’a des tas d’études qui montrent que la télé rend violent et que ca désensibilise (et pleins d’autres effets positifs : http://www.youtube.com/watch?v=NvMN...). L’homme n’a pas attendu le rock & roll, hollywood et les jeux vidéos pour que les gens deviennent violents, mais il ne faut pas non plus se voiler la face. La décadence de notre société actuelle est, je pense, bien entretenu par toutes ces saloperies qu’on nous sert dans différents médias.

      Même si j’avoue que pour les JV ca me fait chier de l’admettre vu que je suis un "hardcore gamer". Cependant je serai curieux de voir l’impact des jeux vidéos, contrairement aux autres médias on y est acteur. J’ai tendance à penser que ca fait un peu le même effet que le sport : on se défoule dans le jeu, donc plus besoin de se défouler en vrai. Alors que voir des films d’action au contraire, ca excite. Mais bon j’éspère juste ne pas m’inventer de fausses excuses pour justifier mon passe temps favori.


  • En effet, les jeux vidéos sont si violents (Tetris notamment) qu’ils poussent sans aucun doute de jeunes enfants à devenir des criminels en puissance (ou des maçons).

    Pourtant, j’estime que cet article rate le fond du problème : ces mêmes criminels ont un point en commun, bien plus inquiétant : ils avaient tous appris à lire, et surtout, ils mangeaient de la nourriture et même - tenez-vous bien - respiraient de l’air !

    Certains spécialistes avancent même que ces criminels seraient tous humains, ou au moins humanoïdes et surtout, issus de couples hétérosexuels ! Mais aucun journaliste ne s’est encore prononcé sur ce point, je préfère donc rester prudent dans mon analyse et attendre l’avis de ces spécialistes de l’humour.

    Heureusement que de son côté, l’Education Nationale reste mesurée quant à la violence, comme le montre sa remarquable décision "d’enseigner la Shoah" dès le primaire, ce qui ne manquera pas de rendre nos charmants bambins étanches à la cruauté humaine !


  • #535162
    le 23/09/2013 par Gerard John Schaefer
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Là, chers amis, c’est l’occasion d’être parfaitement honnête : qui joue à ce truc ? qui y a déjà joué ? qui y est retourné, combien d’heures passées...

    Pour ma part, j’en suis resté au joystick de base, et dans mon jeu à moi, la veuve cinq doigts, l’imagination n’est pas bridée, au contraire, il est plutôt conseillé d’en faire preuve, et pas qu’un peu...


  • #535163

    Salut,pour les curieux et faiseur de video ,il y a les walkthrough sur youtube,les gamers
    filment ce qu’ils jouent.
    J’ai pus donc voir des affiches ,"i marry my dad" (incest),Trevor un des "heros" ,se reveille
    avec un homme en rose dans sont lit part en mission ,et entretient un dialogue subtile,"ont fais de mal a personne", brouillant les piste entre l’action en cour et le reveil gay ,il parle de maitres du monde nous chiant dessus , psychologie inversé à gerber,tu torture un mec au physique arabe(qui porte une croix bien sur)avec different instruments,un des heros fume au bong de l herbe et l’image devient arc en ciel,il y à un endroit avec un millitant de la legalisation,qui incite à fumer et quand on fume des aliens apparaissent et ont leur tire dessus,veritable maniére de pousser les plus jeunes à la curiosité envers la drogue,les dialogues sont des sommets de manipulations et valeurs inversé ,un des protagoniste :"tu me deteste par ce que je resemble à un arabe" ,ce qui veut dire tu aurais eu raison de me detester si j’avais été arabe etc etc ,Agenda gay ,mondialiste ,transhumanisme etc tout y est comme jamais c’est une mine de manip, subliminal.
    "Jeux Satanique "à 2000 % OUI
    PS : j’ai regarder d’un oeil et à peine un quart du jeu

     

    • #535927

      S’il te plaît sois plus clair quand tu dis tout ça.
      Sinon comme beaucoup d’autres commentateurs tu ne seras pas compris et ton idée brasse du vent.
      Bref t’as de la chance j’ai essayé de capter et decrypter ce que tu avances, sans succès.

      Réessaie j’ai envie de comprendre !


  • ce qui fait polemique sur ce jeu aux states c’est que dans cet opus on puisse se taper une pute quand on veut, la tuer si on veut et recuperer le pognon au passage.
    Le probleme en regle generale ce ne sont pas les jeux video qui posent probleme, mais les morveux pas majeurs et pas du tout responsables qui s’approprient les jeux d’adultes.


  • #535169
    le 23/09/2013 par maitre Jean Marie
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    c’est un gros "Gamer" qui écris cette réponse.

    Dans le bain depuis "l’amstrad 6128" et la "Pc-Engine" je vois vraiment cette vague de jeu vidéos ultra violents et très réalistes comme un gros problème.
    On rejoins assez les analyses de Michel Drac, des masses pauvres et frustrés shooté au virtuel pour leur faire oublier tout ce qu’il ne peuvent pas faire dans le réel, le jeu ici permet TOUT, en toutes circonstances.
    Le jeu se veut presque un simulateur de la vie réelle, un tournant que nombreux comme moi on boudés pour rester dans le "retro gaming", le "pixel art" dès l’apparition des consoles avec des rendus "3D".

    J’aime qu’un jeu ait une frontière "Réel/virtuel" bien établi, histoire que l’imaginaire ai son rôle a jouer.

    GTA 5 fait partie de ces jeux qui ne franchissent pas le seuil de mon appart, même si je le trouvais demain a 2 euros d’occaz, ce genre de jeux n’ont aucun sens (et son souvent vendus en masse à du joueur "occasionnel", rarement aux amateurs éclairés)

    Pour le lien avec la violence de tout les jours, j’ai un petit doute, je fais partie des gosses qui ont vu "Ken le Survivant" en non censuré en France et ma génération (35 ans) n’est pas du genre à commettre des massacres au milieu des écoles maternelles.
    Ca permet au crétin du quotidien de se donner "le frisson virtuel de la transgression", seuls les moins éduqués et les plus paumés iront passer à l’acte dans le réel je pense.

    On a eu les mêmes polémiques avec les amateurs de "jeu de rôles" et les fans de hard rock, alors même si ce jeu est une merde faisant vraiment l’apologie du style "racaille", le mal est plus profond, vouloir interdire ou censurer un jeu pour éradiquer la violence de masse et de groupe, c’est un peu comme vouloir abattre un arbre en lui arrachant les feuilles chaque année.

    Bref, jeu a la con, qui ravira le kéké de base... mais certainement pas moi

     

  • #535170

    Au dessus c’est Jérusalem


  • ce jeu n’est que la représentation tres fidele de ce qui se fait et dit dans un certains milieux...
    Il faut prendre le probleme a l’envers : rendez la societe moins violente et vous rendrez les jeux videos moins violents ! L’inversion, comme d’habitude, du constat, est une chimere...

    Que je sache, les plus grands crimes de l’humanite et les 2 guerres mondiales se sont produites dans des mondes qui ne connaissaient pas les jeux videos...

     

  • #535189

    Personnellement je préfère des jeux genre "Halo"... Là au moins il n’y a pas l’ombre d’une ambiguïté par rapport au fait que lorsque l’on flingue des Covenants (les extra-terrestres les plus flashy du cosmos ! ^^ ) c’est du virtuel que l’on ne peut pas confondre avec le monde réel...

    Dans GTA ou Modern-Warfare par contre...

    Et puis bon... Il y a une certaine apologie de la violence gratuite et de l’immoralité qui me déplait fortement et qui pue franchement.

    Un de mes amis l’a acheté et niveau éthique c’est à dégueuler.

     

  • #535190

    Interdisons les jeux vidéo violents, les mangas violents (Ségolène Royale ?!), les films violents... Bref plus de violence culturelle !
    Grâce a cela, vous verrez que le monde deviendra plus sûr, les agressions vont baissées drastiquement.
    Ça c’est du combat d’avant garde !!!
    Après tout le chômage, la crise économique, le mondialisme, les délocalisations, la destruction de la famille, l’aliénation du salariat... c’est démodé tout ça ! Et puis ça ne génère aucune violence.
    Non la je dis chapeau ! Le problème, c’est le jeu vidéo !!!

     

    • #535286

      Votre dérision je pense masque une certaine vexation, lorsque quelqu’un met en Lumières une vérité qui fait mal, ceux qui côtoient cette vérité le prennent toujours durement, si on remplace "jeux vidéos" par "sionisme" dans votre commentaire, on obtient une remarque type d’un nervi de JSS News.

      Moi même gros amateurs de mangas, parfois crus et violents que ce soit Shônen ou Seinen, je sais me remettre en question et me dit que beaucoup de ces oeuvres ne devraient pas être à la disposition de tous, mais le fait est que n’importe qui peu acheter Berserk ou Hokuto no Ken en France. ( Les connaisseurs atesteront de l’ultra violence, un viol opéré par un démon étant même orchestré dans Berserk ainsi qu’un viol d’enfant ).
      Si la censure est en soi absurde car cherchant à masquer le problème, il y’a un contrôle qui devrait être effectué, des produits qui devraient être étiquetés interdits et non pas déconseillés ( quelle tartuferie d’ailleurs ) pour un certain âge à la vente.
      Le jeu vidéo n’est pas le problème, mais il est un problème, c’est un outil mis à disposition par le système pour désensibiliser les masses, et le fait est que ça fonctionne très bien, il suffit de voir le comportement des jeunes actuels qui fort de cinéma hollywoodien bien trash, renforcés par la possibilités de ne plus être spectateur mais acteur de faits atroces grâce aux JV, sont devenus des dangers vivants qui si ils n’ont pas tué n’en demeurent pas moins agressifs.

      L’argument " Moi ça me rend pas violent c’est des conneries ", c’est un peu comme les fumeurs d’herbes qui contredisent les études de docteurs en répondant surs d’eux " Moi ça me rend pas plus con ", il suffit néanmoins de les observer 5 secondes pour se rendre compte que si, il en va de même pour la jeunesse actuelle.
      N’ayant qu’une vingtaine d’année je ne peux faire de comparaison, mais je pense que des commentateurs ER ici présent de quelques générations de plus apporteront le témoignage suivant " Avant d’être proie à la démocratisation de l’ultra violence sur quelconque support que ce soit, audiovisuel, papier ou vidéo ludique, la jeunesse se montrait moins hargneuse et agressive ".
      Et cette jeunesse c’est le peuple de demain...

      Mais vous pouvez vous enfermer dans votre mutisme, vous mettre des oeillères et vous dire que ce genre de jeux n’ont aucun impact sur le psyché et comportements humain, tant que vous arrivez à vous convaincre...


    • #535331

      Et si on jouait a GTA V ça nous aiderait a penser aux problèmes que tu as cités ? Il ne s’agit pas de censurer ou d’interdire les jeux vidéo violents, tout le monde est d’accord pour dire que ça n’est pas la cause de nos soucis les plus sérieux. On vit dans une société de divertissement des masses, d’abrutissement par la télé et d’autre média, mais ce n’est que mon humble avis.
      Amicalement,
      Aurel.


    • #535501

      D’ailleurs c’est bien connu qu’avant la télé et les jeux vidéos (Moyen-âge, Antiquité) il n’y avait pas du tout de violence, jamais !
      Bon après c’est vrai qu’il y avait déjà le jeu d’échec. Faudrait l’interdire celui-là, quand on pense à l’apologie de la guerre que ça représente.

      Non et puis qu’est-ce que c’est que tout ces jeunes cons qui prétendent utiliser leur temps de loisir d’après le boulot à autre chose que de lire du Werner Sombart !


    • #535694

      "Votre dérision je pense masque une certaine vexation..."
      "Mais vous pouvez vous enfermer dans votre mutisme, vous mettre des oeillères et vous dire que ce genre de jeux n’ont aucun impact sur le psyché et comportements humain, tant que vous arrivez à vous convaincre..."

      Josselin voyons... Faut savoir lâcher du leste quelque fois non ?
      De plus vous me prêter des intentions, des suppositions que je n’ai pas pris le temps de développer dans mon post initial.
      C’est à la limite du procès d’intention, mais vous avez ce que dit le proverbe : que l’on voit le monde non pas tel qu’il est mais tel que l’on est.
      Ce qui m’insupporte n’est pas que ce journal belge met avant le caractère sataniste d’un jeu vidéo. C’est un grille de lecture valable concernant GTA V.
      Mais alors à quand un article sur la pédophilie d’élite qui gangrène le gouvernement belge ??? Elio Di Rupo s’est déjà fait pincer avec un jeune garçon.... C’est d’un niveau satanique bien plus grand qu’un jeu vidéo non ?
      Deux poids deux mesures, d’où ma dérision !


  • #535196

    L’engouement incroyable pour un tel jeu m’incline à penser que Pierre Hillard a raison : humainement c’est cuit ! Quelques gens lucides ca ne pèse pas lourd face à une masse de moutons qui se complaisent dans le nihilisme consumériste de notre époque.La logique libérale a détruit chez le citoyen lambda, la possibilité de porter un regard moral sur le monde tel qu’il va. A chaque fois qu’on essaye de conscientiser tous ces ravis de la crèche sur les dérives actuelles , on passe pour un vieux con dépassé par la modernité.

     

  • #535204

    Voici la composition du conseil d’administration donnée par Bloomberg :
    - Directeur général : H. Strauss Zelnick
    - Président : Karl Slatoff
    - Directeur financier : Lainie Goldstein
    - Vice-président exécutif/chef du département juridique : Seth Krauss.

    Bizarrement je ne sais pas pourquoi, mais je m’en doutais un peu...

     

    • #535518

      Pas de mauvais esprit.
      Ce doit être un hasard ! Ni plus, ni moins !
      Cessons de voir le mal partout.

      Aie Israhell Aie

      PS : logique ! C’est qui les élus ?


    • #535550

      Eh bien c’est précisément ce qui me dérange dans cet article : la partie Addendum E&R et votre réaction, camarade Talion.

      Ça prend plus de développement ; sans cela les mauvaises langues diront qu’E&R veulent que les lecteurs puissent tirer des conclusions à partir de quatre patronymes.

      Salutations amicales,
      Raymond


  • Les commentaires que je lis ici sont pathétiques et démontrent que vous n’êtes pas à la hauteur du combat que vous prétendez mener. Vous êtes vraiment cette génération égoïste, hédoniste, infantile et ce n’est pas vous qui allez relever le pays.
    Vous dénoncez à tour de bras, dans une posture morale, mais pas touche à vos petits plaisirs personnels. De plus vous faites semblant de croire que cet article attaque les jeux vidéo en général, alors qu’il s’agit d’UN jeu vidéo EN PARTICULIER.
    Vous n’avez que le mot "sataniste" à la bouche pour dénoncer les élites corrompues et perverses, mais vous êtes inconséquents. Vous devriez commencer par appliquer à vous-mêmes les préceptes que vous prétendez imposer aux autres.
    Evidemment que ce jeu est sataniste. Quand on passe des heures à incarner un gangster, quand on prend du plaisir à tuer virtuellement, à dealer virtuellement, vous ne me ferez pas croire que c’est anodin.
    Pourquoi ce jeu a tant de succès ? Les jeux qui mettent en scène des héros vertueux ont bien moins de succès, et ce n’est PAS UN HASARD.
    Ce n’est pas avec vous qu’on relèvera le pays, ça c’est sûr.

     

    • #535269

      Désolé mais c’est toi qui est dans l’erreur avec tes théories simplistes comme quoi les jeux vidéos ça rendrait violent.

      Les jeux vidéo ça permet surtout de se défouler, et de se détendre et aussi d’être un échapatoire. Comme tous les loisirs, ça devient nocif que si c’est pratiqué avec excès.

      Je me reconnais pas du tout dans ton message et je me sens très insulté, moi je joue et ça ne m’empêche pas de rejeter ce système, de lire pleins de livres, et d’avoir une vie sociale.

      Les hommes n’ont pas attendu qu’il y ai des jeux vidéos pour s’entrent-tuer et faire la guerre, ils le font depuis des milliers d’années surtout ces 2 derniers siècles.

      Le jeu est un divertissement dans l’air du temps, rien de plus.


    • - Le mauvais côté de la société du divertissement : c’est que l’on passe plus de temps à se distraire qu’à s’instruire.
      - Le bon côté : c’est que pendant que l’on se divertit, on ne participe pas à la meute que le pouvoir veut créer pour faire la guerre civile, on est pas dans la rue à jouer les idiots utiles (quoique l’un n’empêche pas l’autre).

      Néanmoins, votre argumentaire est juste, en effet : le diable se glisse dans les détails, dans les plus petites actions de tous les jours et quelque part consacrer du temps à la propagande de l’empire c’est y participer un peu. D’où l’incompatibilité chronique entre le sérieux de la lecture et le divertissement. Entre ce site et les sites de "geek".

      Mais malgré tout, comme dit le président. Il ne faut pas perdre une occasion de rire, parce qu’ils rêvent de nous ôter toute forme de plaisir.

      Personnellement, ce genre de divertissement, si je le pratiquais, soit ce serait pour rigoler 5 minutes en soirée avec des amis lorsque l’on en a besoin (n’oubliez pas que l’on aurait dû entrer en 3ème guerre mondiale au début du mois, avec ce qu’il s’est passé en Syrie...j’avoue avoir eu des sueurs froides à ce moment-là), soit, si c’est pour le faire seul, un peu comme la sexualité, je le tairais, je pense. Je le garderai pour la sphère de ma vie privée. Mais bon, ce n’est que mon opinion.


    • #535357

      Le satanisme ambiant devient évident a ceux qui veulent bien le voir, et si Satan existe ... c’est que son extrême inverse aussi.


    • #535389

      @Jojo

      Salut,
      Pourriez-vous au moins citer les commentaires qui vous ont poussés à écrire dans une telle colère ?
      À vous lire j’ai l’impression que tout ceux qui ont commenté avant vous sont des merdes.



      De plus vous faites semblant de croire que cet article attaque les jeux vidéo en général, alors qu’il s’agit d’UN jeu vidéo EN PARTICULIER.



      Bah là ça prête un peu à confusion, car dans l’article, GTA V n’est pas le SEUL jeu cité, je cite une citation de l’article (en prenant soin de mettre en gras le pourquoi de la confusion) :



      « Oh, attendez, beaucoup de gens jouent à CES jeux... »



      Ce qui me ferait plutôt penser que l’article, à travers GTA V, qui est le dernier succès vidéo-ludique mondial en date, s’attaque également à une CATÉGORIE de jeux-vidéos, et non pas à GTA V et uniquement GTA V.

      Je ne sais pas si vous êtes un "gamer" et que pour le coup vous vous êtes senti offensé, mais le mépris et l’invective ça nuit gravement à la compréhension de chacun.


    • #535400

      Les jeux qui mettent en scène des héros vertueux ont bien moins de succès, et ce n’est PAS UN HASARD.



      C’est surtout vrai dans les films de cinéma, mais dans les jeux vidéos il y a tout une catégorie de Jeux Heroïc fantasy dans lesquels les valeurs de vertu guerrière et de lutte contre les "forces du mal" sont mises en perspectives... Après je ne pense pas que les expérience ludiques virtuelles aient un grand impact sur la jeunesse actuelle, déjà sous perfusion consommatrice et en zapping perpétuel avec tout ce que la société de consommation peut leur fournir pour les endormir et leur éviter la confrontation avec le monde réelle et sauvage. le problème viendra surtout des supports portatifs type I-phone qui les font déjà décrocher du monde réel 24/24...

      C’est plus un ensemble d’influences sous-culturelle (et leur constant matraquage) qui cause la perte de l’équilibre psychique, avec les drogues psychotropes légales de plus en plus en vogue.


    • Bah allez donc demander aux japonais ce qu’ils pensent du marché du jeu vidéo actuel... Tout ce qui les intéressent maintenant c’est de tirer sur des trucs !
      Traditionnellement les japonais faisaient et font encore des jeux de baston et autres beat’em up, des shoot’em up (vaisseau spatiaux), des jeux d’action ou de course pour ceux qui voulaient se défouler. Pour les autres petits ou grands, ils faisaient des jeux de puzzle ou de réflexions et des jeux de plate-forme ou d’aventure.
      Dans la plupart de ces genres on incarnait un héros positif meme dans les jeux violents.
      Les japonais n’ont pas du tout su suivre l’évolution du marché, du fait notamment qu’ils se sont toujours refusés à faire des first-person shooter ou jeux de guerre réaliste, pas un seul et c’est devenu de loin le genre dominant. Et si moi j’ai aimé Doom, que j’ai aussi fait les premiers Medal of honnor réalistes, que j’en achéte encore un de temps en temps pour me défouler et je passe des heures dessus, on sait maintenant que ça a un fort impact sur les esprits influençables ou sur les jeunes enfants, c’est nuisible et dangereux chez certaines personnes.


    • #535441

      Oui on t’attendait avec impatience pour nous montrer la voie, oh Jojo l’éclairé.


    • #535537
      le 23/09/2013 par Camille Rostand
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      Ben non, pourquoi on se fatiguerait puisqu’on compte tous sur toi Jojo :-)


    • #535544

      Ce commentaire est infantile de par l’arrogance et la véhémence déployée pour imposer votre point de vue simpliste. C’est évident qu’un jeu avec un héros plein de vertu, vous par exemple, ferait un carton à coup sûr... Sans parler de l’impact POUR le pays !!!


    • Je reconnais que mon message est excessif, il n’est jamais bon de réagir à chaud mais j’ai été effaré par une série de commentaires disant en gros "cet article est bidon". Je suis un peu agacé par ceux qui voient toujours la paille dans les yeux des autres et pas la poutre dans leurs propres yeux. Encore une fois le sujet ce n’est pas les jeux vidéo en général mais GTA 5. Moi aussi je joue aux jeux vidéo et je trouve même ça constructif. Or on sait tous ce qu’est GTA. On pourrait imaginer le même type de jeu où on incarnerait un héros positif qui se bat pour le Bien. Ca existe d’ailleurs mais comme par hasard c’est GTA qui cartonne.
      Bref ce que je veux dire c’est que l’exigence qu’on demande aux autres il faut d’abord se l’appliquer à soi-même, et voir en face ses propres contradictions. De nombreux commentateurs ici sont souvent prompts à dénoncer et accuser, mais quand ça les concerne directement toutes les excuses sont bonnes. C’est trop facile et c’est ça qui m’a énervé à la lecture de certains commentaires.
      Donc excuse moi si tu t’es senti insulté, ce n’était pas le but.
      Cordialement


    • #535615

      Quand on sait que les jeux vidéos ont leur frère jumeaux : des simulateurs permettant de former les soldats aux situations auxquelles ils auront à faire face ( utilisation d environnement virtuel à des fins militaire ) depuis plus de 15 ans aux USA ( programme SIMNET ) et que récemment une université Californienne a crée dans ce même but un Institut of Creative Technologie dotée de 45 millions de dollars, on peut raisonnablement penser que les actions virtuelles ne sont pas sans conséquences dans les automatismes provoqués par le monde réel.


    • @ jojo

      Personnellement, je crois que vous avez raison. Les jeux vidéos sont, au moins dans leur état actuel, pour la plupart d’entre eux, viciés dans leur forme (pratiquer le crime en toute impunité) ou dans le fond (promouvoir l’impérialisme yankee) et qu’entre jouer et lire, il vaut mieux lire...c’est résolument plus constructif (et je dis ça, j’ai été un gros joueur & je suis toujours un joueur)...mais il faut voir le bon côté de la chose. Les gens se réveillent de plus en plus, on retrouve le goût de la pensée que l’on avait perdu depuis des années...alors il ne faut pas être pessimiste : dans quelques années les gens feront le bon choix...et puis bon, c’est pas non-plus un crime grave de faire une soirée entre copains où l’on joue à un jeu de foot ou de combat en buvant quelques bières, c’est sociabilisant, et puis on est avant tout des êtres vivants avec nos qualités & nos défauts.

      Mais j’admets à votre crédit que c’est assez inquiétant la popularité inouïe d’un GTA qui est presqu’une parodie de jeu dénoncé par des bien-pensants (on peut vraiment faire du trafic de drogue, dedans ! Ou des meurtres de sang froid sans être puni !), les heures passées devant des jeux propagandistes comme call of duty ou débilitant comme wow ou Fifa ont de quoi inquiéter...mais bon, sachons rester optimiste : tous ces jeux me paraissent moins nuisibles que le lavage cérébral & la shouniaploitation...je préfère voir un jeune sauter des cours de droit-de-l’hommisme pour s’abrutir devant ça que d’aller apprendre la bouillie idéologique soumise par l’école

      (Rugg, anciennement matrix le gaulois)


    • #536407

      Déjà dire que les commentaires qui ne vont pas dans ton sens sont pathétiques c’est autant pathétique, ensuite je pense que tu te trompes aussi de combat, le but c’est pas de revenir à l’age de pierre mais de lutter pour un monde meilleur ou l’inversion des valeurs ne serait pas monnaie courante et ou les règles de bases seraient respectés.

      En l’occurrence ici ça voudrait dire avoir des parents responsables et un environnement plus saint pour les enfants. Tu noteras que la grosse majorité des enfants ne sont pas tous des joueurs de jeux vidéos (qui peuvent coûter cher) mais quasiment tous regarde la TV, je le répète encore une fois mais la violence qui elle est réel qui se différencie du jeu sur console ou l’utilisateur doit allumer sa console, attendre le chargement de l’os de la console puis sélectionner le jeu qui va mettre un certain temps a être lancé (toute une procédure contrairement à la tv qui ne nécessite que d’un bouton pour tomber sur de la propagande malsaine - comme voir un trans dans l’émission comment ça va bien d’un gay-).

      Pour en revenir à l’attaque de GTA V ne fait pas non plus celui qui ne comprends pas notre ras le bol d’une critique qui est vielle de 10-15 ans pour des jeux qui étaient pareil, c’est juste qu’aujourd’hui ce jeu sort dans un contexte nauséabond, les journalistes et les politiques ne font jamais de séparation entre les jeux violents et les jeux normaux et rien que sur cette page tu peux t’apercevoir que les gens ne critiquent pas que ce jeu, que cette catégorie de jeux mais tous les jeux vidéos...

      Le manque d’originalité dans le monde du jeu vidéo est un aspect très critiqué en ce moment de la part des gamers qui n’ont pas que le fps en bouche, je pense que le message a été entendu et les dirigeants de la ps4 ont assurés que les jeux seraient plus simple a développer sur leur console (il me semble que la ps1 regorgeait de jeux vidéos sympa) donc il faudra attendre pour savoir...

      Dire que le pays ne se relèvera pas avec nous c’est lâche et vexant, ça prouve encore une fois que chez ER il n’y aurait qu’une poignée de bon dissident qui vivent d’amour et d’eau fraîche et qu’autrement on est une sous espèce. Moi à l’inverse je pense que la diversité de "notre groupe" fait qu’on permettra a ER d’avoir plus de légitimité face à l’empire, car on représente plus le peuple et les gens pourront mieux s’identifier a ce mouvement...

      Le but c’est de nettoyer le terrain, pas d’en faire un champ de boule...


  • Il est a noter que l industrie du jeu video a subit une rafle titanesque il y a quelques annees, les studios de cinema se sont mis a racheter toutes les grosses boites de jeux video.

    (n’ayant a ma disposition qu’un clavier US je ne peu ajouter les accents merci de ne pas censurer)


  • J’adore survoler des yeux les tartines, longues comme un monologue de gonzesse sous prozac, des fans de jeux qui défendent le boulot de leur geôliers... Des gens qui assassinent le peu de temps qu’ils ont pour profiter des bienfaits de la vie dans une activité aussi abêtissante, addictive et inutile que les jeux vidéos qui font des leçons de mesure...

    Mes amis, les jeux vidéos sont pire que la télé, rendez-vous en compte assez tôt pour ne pas rester plongés artificiellement dans un coma "adolescentesque" trop longtemps.

     

    • #535359

      C’est ce qu’on appelle des chiens de gardes du systeme...


    • #535541

      Moins on connait le sujet plus on fait de généralités à ce qu’il semble.

      On peut tout à fait défendre l’idée que GTA est un jeu amoral. Ceux auxquels j’ai joué (pas encore celui là) l’était certainement, essentiellement comme le reste des produits de la société du divertissement où la violence est invariablement un moyen acceptable (et désirable) d’atteindre ses objectifs. Par ailleurs, GTA ne respecte pas la propriété (ce que tout bourgeois digne de ce nom trouvera tout à fait inacceptable) sauf bien sur celle du joueur que le jeu ne vole pas (il faut quand même que le bourgeois achète).

      Celà dit GTA IV au moins c’est un jeu très critique de la société américaine, de son coté légaliste, sécuritaire, crétine, excessive, et la critique est bien plus mordante que ce que vous verrez au cinéma - voire même dans les Simpson ou South Park. C’est vrai, GTA dit qu’il faut baiser la société, mais il ajoute "elle le mérite". Une posture cohérente pour proposer ce qui est conçu comme un grand défouloir, un truc ou s’éclater après avoir supporté sa dose quotidienne de ce monde de merde.

      La vraie raison de jouer à GTA et de le défendre ici, celà dit, c’est que c’est une oeuvre réussie, d’un grand talent dans tout ses aspects. Alain Soral a ce mérite d’amener des notions d’esthétismes dans son discours, à mon sens toute critique ici passerait mieux si elle intégrait celle de ce jeu.

      Moi je vois GTA comme un jeu dissident, anti système, et je trouve ça autrement plus sympathique que tout ces petits monstres de propagandes genre Call of Duty ou Battlefield.


    • #535577

      ni pire ni meilleur que toute activite de divertissement, c’est juste pour beaucoup de personnes une activite de loisir au meme titre que peut l etre la musique, la peche ou la chasse pour d’autres. Pourquoi stigmatiser cela plus qu’autre chose je trouve les arguments remplis de prejuges et manquant fort d’ouverture d’esprit.


    • #535803

      J’exagère, veuillez m’excuser, c’était hors de propos et ridiculement provocateur ce que j’ai écris.


    • #536294

      Et c’est avec ce commentaire digne d’un sage que nous entrons dans l’univers de la bien pensance, du "moi je" mieux que les autres et vous n’êtes que des idiots incapable de réfléchir par eux même...On connait la chanson, c’était déjà le cas avec d’autre jeux quand les pixel n’apportaient même pas le degrés de réalisme d’aujourd’hui, pour dire, cette critique éxiste depuis au moins 10 ans, vous avez un mode de réflexion obsolète les gars.

      La TV ne s’achète pas a chaque fois qu’un film ou une série sort, comme je le disais plus bas, c’est accessible de suite et il n’y a aucun filtre parentale pour interdire la diffusion de ce divertissement.

      Faut qu’on fasse tous la même chose pour que vous soyez rassurés ?


  • #535227

    Pour avoir vendu du jeu video pendant quelques années, je peux vous affirmer qu’il existe effectivement un engouement enorme pour ce jeu, et ce, à peine le 4e volet sorti.
    La clientèle est essentiellement toujours la même.

    - Le jeune adulte qui fait racaille ou qui fait petit bourgeois, pas de dichotomie de classe on va dire !
    - Le gamin d’environ 12 ans, accompagné par ses parents. Dans ce cas, je distingue toujours 2 variantes depuis le volet sur la PS2 (GTA San Andréas)
    Si le gamin est un petit gaulois et que je précise aux parents le contenu du jeu, le gamin peut se brosser pour avoir le jeu.
    Si le gamin est un petit maghrébin et que je précise aux parent le contenu du jeu, le gamin repart toujours avec le jeu avec la réponse des parents, invariablement la même, comme quoi ce n’est pas la réalité et qu’ils savent faire la part des choses. Les parents se sentant toujours obligés de se justifier devant moi...

    Pour info, les filles n’achètent pas ce jeu sinon pour l’offrir au petit copain et même dans ce cas, c’est rare car le copain l’a déjà.

     

  • #535228

    Jme tape une vieille, je l’égorge, je déchiquete son chat, je fuis en bagnole, je flingue un ou deux SDF, vite des piétons, woaaa une mère avec une poussette, bingo 3000 points, suis le meilleur, etc.. faut en tenir une sacrée couche pour jouer à ces jeux de cons, préfère un bon livre

     

    • #535499
      le 23/09/2013 par a bas la vermine !
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      Personnellement j’ai joué a tous les gta et je jouerais a celui la, ça m’empêche pas de lire,de soutenir ER et de faire le bien autour de moi... Quand on est con on est con pas besoin d’un jeu pour le devenir, notre société entière suffit a fabriquer des pervers psychopathe, ce jeu n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de stupidité diabolique...


    • #537806
      le 25/09/2013 par L’ombre sur la mesure
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      Il est clair les bons livres ne traitent jamais de violence....
      On en revient toujours au trouble sémantique, le mélange entre la carte et le territoire.


  • #535242

    ça serait intéressant de faire un dossier "Jeux Vidéo" sur E&R pour essayer de comprendre le rôle du jeux vidéo dans notre société contemporaine


  • #535243

    Les jeux vidéos ne sont pas responsable de la violence, c’est au contraire un bon défouloir qui permet de se détendre et de se vider la tête. Et il faut aussi arrêtez de dire que ça abruti les gens, c’est un divertissement comme un autre, il devient nocif que si on le pratique avec excès.

    Moi je suis passionné par ces jeux et ça ne m’empêche pas de lire E&R, d’avoir une grande passion pour l’histoire, de lire beaucoup de livres...

     

    • #535316

      Votre argumentaire me rappelle celui d’un sociologue qui était présent lors d’une discussion sur la pornographie où on retrouvait Soral et et producteur porno.
      Il disait, comme vous vous proclamez que c’est un défouloir, que la pornographie aidait à s’épanouir.

      On est en pleine rédemption par le pêché et je me rends compte en lisant beaucoup de commentaires que beaucoup cherchent à se déresponsabiliser de leur propension à consommer du JV violent sans se rendre compte des conséquences que ça a.
      En toute objectivité ce sujet a été l’occasion pour moi de constater que les jeux auxquels j’ai joué, dont des GTA m’ont rendu bien moins sensible à la violence, voir même à faire passer certains actes sordides de coups et blessures à la limite du jouissif.
      Et je ne suis pas un cas isolé, j’en vois beaucoup rire ou regarder sans broncher des actes atroces ( dans le genre exactions des rebelles syriens ), on constate une baisse de la morale, et c’est voulu.


    • #535374

      tu sais combien d’heures tu as besoin pour arriver a la fin du jeu ? arriver au 100%. forcement il y aura de l’exces, le jeu est fait pour ça !
      je prefere des jeu comme PES ou Gran turismo, quelques match de foot ou des tours de circuit, deja ca dure moins longtemps, et en plus on peut jouer a plusieurs, quelques chose de plus conviviale.
      les jeux ne sont peut etre pas responsable de la violence, mais il conditionne...


    • #535485

      Enfin un peu d’ouverture d’esprit... Merci.

      Sinon, que penser des armes jouets, des jeux de société de guerre, et de mimer les cow-boys et les indiens ("pan t’es mort") ? Le foot est violent, le cinéma est violent, le monde est violent... à cause des jeux vidéos ?! Même dans une société ou tous nous ne jouerions qu’à la poupée, il y aurait quand même de la violence.

      Les jeux vidéos inspirent parfois de la violence dans le monde réel, mais la violence du monde réel inspire les jeux vidéos.


    • #535710

      @ Josselin :

      Je suis un peu d’accord avec toi sur ce que tu dis : des jeux sont excessivement violents et moi aussi je trouve ça un peu malsain. Mais il y a pas que ce type de jeux, il y a aussi des jeux de courses, de sports, de réflexions, de stratégies, etc... pourquoi s’en priver ? surtout quand on peut jouer en famille.

      Enfin je vois trop le rapport avec le porno, le jeu est un divertissement au même titre que le Foot ou la lecture.


  • #535251

    Et le tir au pigeon, à la carabine à plomb dans les foires, les jeux de massacre...Ce sont des jeux très anciens non ? Passé par le filtre des jeux vidéos, cela donne avec l’évolution technologique, un jeu du type GTA 5. C’est sur qu’avant, les jeux vidéos même ultra-violent, étaient tellement ’simples’ et graphiquement pauvres, que les parents n’y voyaient que des ’pixels’ en mouvement ! Ceux d’entre nous qui ont connu un jeu comme ’Gauntlet’ dans les années 80, savent très bien que la violence n’a pas augmenté dans les jeux vidéos. Elle reflète plus notre réalité actuelle en s’en inspirant. Mais sans miroir, il n’y a pas de reflet. Cordialement

     

    • #535434

      Je fais du tir sportif de vitesse sur cibles anthropométriques (ce qui se fait ou je vis, mais plus en Europe) et pour autant je ne veux pas non plus aller faire un massacre dans un shopping mall –ou je serais surement effroyablement efficace de par mon entrainement.

      Cela dit, dans le cas du tireur du Navy Yard de D.C., il y avait une accumulation de facteurs, dont l’usage de psychotropes sous ordonnance, un trouble de stress post-traumatique, la banalisation de la violence par le jeu vidéo de guerre a la première personne et le malaise dont souffre les noirs en général en ce moment, de plus en plus délaissés par la société et par un pouvoir qui les instrumentalise (faux président noir, chômage, amnistie des immigrés du Sud, guerre contre la drogue, manipulations médiatiques –Affaire Zimmerman).


    • #535449

      Y a une différence entre tirer à la carabine à plomb sur une cible voir même sur un volatile

      et chasser l’humain virtuel au Spas 12


  • #535287

    J’ai ce jeu et je vais vous dire ce qu’il en n’est

    alors oui sa parle que de cul et de sex tout du long on voit a un moment le logo avec l’œil dans la pyramide et derrière il est écrit the man is watching you hallucinant

    le jeu est violent mais pas plus q’un film comme scarface finalement

    regardé la télé dans la maison de michael et vous verrez un dessin animé qui parle de chose très bizarre

    sinon le jeu est extrement bien fait on s’y croirait bienvenu dans la matrice manque plus que la réalité virtuel et les gens ne sortiront plus de chez eux le réalisme est saisissant

    le jeu video prend un nouveau tournant et nos élites le savent c’est surtout que les gens vont devenir accro comme à une drogue
    d’ailleur le jeu video tourne plutôt bien en temps de crise

    donc gta V oui bon jeu mais seulement pour ceux qui ne tombent pas dans la propagande
    donc moi je suis vacciné par ER donc je vais continué à décrypté ce jeu


  • La série des GTA a aussi toujours été une parfaite critique de la société américaine, et pourtant, peu nombreux sont les journalistes (non spécialisés) qui le disent. Car soyons clair, de ça, ils s’en foutent. Enfin, rien de plus normal : Informer n’est depuis longtemps plus une priorité pour la très grande majorité des médias, l’objectif principal étant de racoler avec des titres choquant des tel que "Grand Theft Auto V, le jeu qui apprend à vos enfants à tuer".

    Quand je joue à un GTA, au dela du plaisir d’extrême liberté, je vois la magnifique satire d’un rêve américain totalement perverti par l’argent et le pouvoir. Dans cette univers, tout est exacerbé. Tous les vices de notre monde dégénérescent sont mis en avant et presque toutes les couches de la société en prennent plein les dents. Les trois héros du GTA V montrent déjà bien le décors :

    - Un jeune black sortant tout droit des ghettos du Los Angeles virtuel, vendeur de voitures, a qui sont patron demande accessoirement de voler les voitures qu’il vend.

    - Un quarantenaire ex-mafieux, a qui le FBI a grassement offert une très retraite confortable dans une belle villa du Los Angeles virtuel, trompé par sa femme, incapable de gérer sa pouffiasse de fille traînant avec des pornographe et son fils passant son temps à jouer à des jeux en lignes et à fumer de la weed dans sa chambre.

    - Un ex militaire totalement ravagé par l’horreur de la guerre, drogué à l’essence, et pour le coup, totalement fêlé et psychopathe.

    Alors oui, GTA est un jeu violent, malsain et sordide. Mais c’est aussi une très bonne critique du Saint Empire Américain, et une histoire très bien écrite digne de grands films tel que Scarface.

    Ici, le problème est tout autre : Ce jeu est réservé à un public averti. Les parents qui laissent leurs enfants jouer à un GTA sans contrôle sont simplement irresponsables.


  • Après tout, l’industrie du cinéma se casse la gueule, la presse se casse la gueule, le disque aussi, la TV pourrait un jour se casser la gueule également, BHL ne vend plus de bouquins, Patriiiiiique Cruel se fait siffler à Marseille...alors que tous ont eu leur heure de gloire il y a à peine quelques décennies...rien ne dit que les réseaux sociaux ou les jeux vidéos ne se casseront pas eux aussi la gueule un jour sous le poids de leur incommensurable futilité.


  • Ce n’est qu’un jeu !


  • #535347

    GTA c’est l’expérience de la liberté absolue, le tout associé à un monde riche et complètement ouvert, mais tout cela est évidemment orienté du mauvais coté, ce n’est pas le paradis qui nous est proposé d’explorer mais bien l’enfer, on y expérimente le péché sous toutes ses formes, afin d’en éprouver la folie, l’audace, le coté grisant, comme aussi le coté débile et destructeur des plus absurdes expériences.
    L’humour n’est jamais très loin pour nous faire mieux relativiser et comme pour excuser toute cette sauvagerie un peu facile. Dire qu’il s’agit de tordre et de critiquer la société américaine est à mon sens un peu de l’ordre de la justification, dans tous les cas, on n’arrive jamais véritablement au stade éthique, ce jeu n’est pas fait pour penser mais pour jouir et ricaner, on en reste à l’esthétique et à l’ironie.

    Quel que soit le GTA, Il s’agit toujours pour le personnage principal de vouloir s’élever socialement et d’expérimenter toutes les concupiscences (le 5 semble plus complexe à ce niveau car il y a 3 personnages), sauf qu’au fur et à mesure celui-ci devient de plus en plus prisonnier de cet univers et doit faire face aux choix les plus cruels, le personnage chute inexorablement sur le plan humain, il en résulte que l’expérience proposée n’est ni plus ni moins qu’infernale.

     

  • #535348

    Vu le succès des ventes du jeu, le nombre de "clients-cibles" est forcément atteint. Les autres sur qui le jeu n’a aucune emprise déviante crieront à la stigmatisation. Derrière une arme, un tireur suffit pour des dizaines de victimes potentielles. Le jeu n’est pas satanique, les programmeurs ne sont pas sataniques, les musiciens, graphistes, designers non plus... Les financeurs le sont. Faites ce parallèle avec les premiers grades du REAA...

    Je connais très bien tout ça. Mais je connais et ai connu d’autres choses aussi.. Et je suis heureux de n’avoir pas entre 0 et 20 ans aujourd’hui. Que la force de votre réflexion soit votre seul maître.


  • #535354
    le 23/09/2013 par pineapple addict
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    J’ai cinquante ans et je joue à GTA, c’est clairement un jeu pour adultes et je déplore que des gosses puissent y jouer. Au-delà des apparences, GTA c’est avant tout, comme l’ont dit d’autres, une critique cinglante et violente de la société.

    Alors comptez pas sur moi pour crier au loup avec le système médiatique pourri jusqu’à l’os, ils s’en foutent que le jeu soit pas moral, ils sont justes mécontents que les gens se détournent des merdias classiques et se tournent vers des jeux qui font plus de recettes que le plus gros des blockbusters de merde au cinéma, voilà la vraie raison de leur critique. Ils promeuvent la débauche à la télé, le meurtre, la torture et le fric, et ils jouent les vierges effarouchées à la sortie de ce jeu ? Qu’ils crèvent.


  • Bof je vois pas l’intérêt de ce genre d’article, oui il existe des personnes plus sensibles que d’autres par rapport à ce qu’elles voient à l’écran, mais ça date pas d’hier.

    Je défonce du pixel depuis l’age de 8 ans, j’en ai 27 et je me porte bien, j’ai pas envie de fumer les gens quand je sors au grand frais et j’ai une vie normale.

    Il y a pire menace dans le monde qu’un simple jeu vidéo.


  • #535370

    L’industrie du jeux vidéo, ses consommateurs la mérite. GTAV est un produit pour le frustré de base. C’est juste ’ dégueulasse ’ . Si vous jouez à ce jeu, vous méritez de vous faire défoncer la gueule par une caillera, car vous lui aurez refusé une cigarette . Ne pleurez pas si votre femme se fait violer dans un parking ou votre gosse se fait tabasser car il possède un blouson de rêve.
    Pauvres types !!

     

    • #535700

      Donc si je vous comprend bien, vous souhaitez à tous ceux qui joue à GTA V et qui liront votre commentaire de se faire défoncer la tête, que leurs femmes se fassent violer et que leurs enfant se fassent tabasser et qu’ils le méritent en plus, rien que ça...

      Je n’ai qu’une chose à dire : détendez-vous et buvez du thé.

      Visiblement dans votre tête vous vivez déjà dans un jeux vidéo. Heureusement que vous vous n’y jouez pas parce que vu votre état d’esprit...

      Personnellement je ne l’ai pas acheté le jeu et je ne suis pas en train de le défendre ou de le décrier.


  • #535376

    J’aimerais d’abord réagir à certaines opinions présentes dans les commentaires on relevant quelques points.

    La liberté d’action n’est pas une nouveauté dans un jeu vidéo, il s’agit d’un degré de réalisme exigé par les joueurs, notamment pour certains genre de jeux de rôles, auquel répondent les éditeurs qui ne regardent que l’argent que ça leur rapporte comme on peut s’attendre d’eux. Il existe certains "RPG" en particulier qui intègrent de façon réaliste le sexe sans pour autant se réclamer êtres pornographique, je pense par exemple à The Witcher.

    D’autres jeux, de génération "pixel" comme j’ai pu lire, proposent des bordels et laissent liberté de tuer, je pense par exemple à Baldur’s gate ; c’est pourtant un détail mineur du jeu. Enfin, je pointerai du doigt le phénomène de "modding" de jeu vidéo par lequel sont en particulier touchées les production Bethesda comme Skyrim, permettant à la communauté de joueurs anonyme et bénévoles de détourner le jeu bien au-delà de ce qu’on pourra trouver dans ce GTA 5 en terme de perversion. Tout ça pour expliquer en gros qu’un marché existe et qu’il convient ou non de lui fournir, et moi je suis pour. Sachez que le virtuel peut aussi être vu comme un exécutoire plutôt qu’un système d’éducation bien trop synthétique.

    Si on aime jouer sur les mots, il existe des œuvres bien plus "sataniques" dans le monde du jeu vidéos. Que je sache, dans GTA 5 il n’est pas question de violer, manger les cadavres, de pédophilie. N’en déplaise, il ne repousse aucune limite de ce côté là, autrement peut-être au niveau de la débauche technique pour l’immersion. Cataloguer ce jeu comme « l’oeuvre du diable » est terriblement cocasse sur un continent comme l’Amérique. Il ne fait que réveiller leurs propres démons comme les armes à feu en libre circulation qui ne sont pas le fait d’un jeu vidéo. En France et pour diverses raisons, c’est beaucoup plus difficile de faire du GTA en vrai...

    Au final ce qu’on devrait regarder de près pour GTA 5, ce n’est pas le jeu en lui-même qui en fournit pour certains goûts, mais plutôt son marketing qui peut tendre en engranger un maximum de clients tout en tentant sciemment un publique trop jeune. Le Pegi 18 est malheureusement utilisé à toutes les sauces, notamment pour des jeux qui me paraissent plutôt PEGI 12 comme le dernier Tomb Raider en date. Ce n’est pas un indicateur fiable sur le contenu et ne suffit donc pas à structurer la façon avec laquelle ils sont exposés.


  • #535380

    Il faut arrêter de rendre ce jeu responsable de tout les maux ; ça leur fait même de la pub. Cela fait une personne (voir deux ou trois) qui tuera directement à cause de ce jeu. Statistiquement, sur des millions de personnes y jouant ça ne mérite même pas d’être mentionné.

    Ensuite concernant l’influence au niveau individuel que ça peut avoir, il faudrait d’autres facteurs avant cela (déséquilibre psychologique, climat social/familial,...) pour que cela touche une personne au point de vouloir imiter le jeu.
    Enfin pour ce qui est de la critique sur la violence des jeux vidéo, les films le sont aussi, même les livres ! Les lecteurs de Sade ne sont pas devenu des tortionnaires pervers et sadiques pour autant (peut être les lectures était moins massives, je le concède)...

    Et pour finir, c’est clair qu’il y a de l’influence à grande échelle (soft power) mais celui ci se retrouve pour GTA V dans une satire de l’Amérique style front de gauche antimilitariste et non "néocons" comme peut l’être Call of Duty, c’est déjà ça de pris....


  • #535381

    Quelques autres précisions :

    La violence et le réalisme des films sont à des années lumières au dessus du jeu vidéo.
    Pour ceux qui connaissent le jeu, il est plutôt laid (compte tenu des standars actuels), et fait énormément de référence au cinéma.
    Il n’invente pas grand chose en fait.

    La violence, le vol, ect, sont juste des prétextes à des possibilité de jeu et de rigolade.
    Si vous pensez que c’est le jeu du "diable", vous avez peut-être un problème en amont, qui se rapproche de l’aveuglément religieux un peu trop poussé.
    Pour connaître RockStar, sachez que c’est une entreprise plutôt côté dans le milieu, dans lequel énormément de programmeur et artistes postulent... car ils veulent créer un bon, jeu, ils veulent créer du GTA. (et ils repartent généralement dégouté du monde du jeu vidéo, mais ça c’est une autre histoire :p)
    Penser que GTA est une entreprise satanique est un peu extrème à mes yeux...


  • #535394

    Le problème n’est pas le jeu mais la personne devant, influençable ou non. cela me rappelle un article sur l’hypnose ... Dans la population il y a environ 35 % de personnes très sensibles, 35 % moyennement sensibles et 30 % réfractaires ... pour les jeux tel quel peut être l’influence est la même en proportion ... ?


  • #535403

    La classe merdiatique s’était foutu de la gueule de Cheminade quand il a mis en cause la nocivité de ses jeux, mais actuellement, les mêmes qui ont critiqué reprennent son idée !


  • #535410
    le 23/09/2013 par Régalité et Conciliation
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Je trouve que les commentaires à l’égard du jeu vidéo (celui-ci et en général) sont bien négatifs. Ceux à l’égard des joueurs ne sont pour eux pas vraiment meilleurs...

    Pour ma part, j’ai grandi avec les jeux vidéos (y compris la licence GTA), et cela ne m’a pas empêché de grandir normalement, de faire des études et de savoir que ce qui est dans le jeu reste dans le jeu (je ne suis ni une racaille, ni un gamin de 12 ans). A mettre sur le compte de mes parents qui ont sut faire preuve de et m’inculquer un discernement à l’égard de l’irréel. Car il me semble que le réel problème est là, l’abrutissement ne vient pas forcément du jeu en soi, mais de la manière dont il est présenté (par les ainées etc...)

    Pour ce qui est du bureau take-two interactive, il est évident que les noms qui y figurent sont assez attendus. même si il est vrai que (certains) juifs sont à la tête de grandes banques et entreprises, là encore j’aime à faire preuve de recul :

    tout ce qui en sort n’est pas forcément mauvais seulement parce que c’est populaire ou que ça fait vendre.

    Je finirai en disant que j’attends d’avoir joué à cet opus pour me faire une opinion, et que quoi qu’il en soit j’en jugerai sur sa qualité en tant que jeu vidéo uniquement et non sur le "effets" qu’il pourrait avoir sur des esprits déjà faibles ou les quelconques liens que l’on peut faire avec Satan ou autres (je respecte mais je n’y crois pas.), et cela ne m’empêche pas de soutenir E&R dans son action.


  • #535414

    Alors là pardon mais c’est du grand n’importe quoi.
    Et si j’offre un tracto-pelle play mobile à mon gamin c’est pour l’initier aux joies du complexe militaro industrielle pour qu’il se prépare à reconstruire la Syrie ou je ne sais quel futur pays en guerre.
    Si je lui achète une petite voiture il va rouler à contresens sur l’autoroute et de préférence à 230 parce que biensur il en voudra une de course.
    À celui qui me traite de cretin dans son post je voudrais lui dire que je pense être encore libre de choisir mes loisirs, et qu’heureusement il n’y a pas encore de police de "rentabilité des temps libres". Si on en profite pour s’instruire c’est bien mais pas obligatoire. Après 12 heures de boulot on a peut être plus forcément envie de se lire du Clouscard ou du Laïbi...
    J’ai l’impression que dans le camp d’en face c’est débauche totale et qu’ici ça devient très élitiste comme dissidence.
    Tout le monde n’a pas la faculté de se taper 50 livres par an !
    Quand je ne connais pas un sujet j’écoute et je m’instruis, mais force est de constater que l’auteur de cet article n’y connaît pas grand chose aux jeux vidéos.
    Sur ce, bien à vous, paix à tous !

     

    • #535656

      Je suis un joueur de jeux vidéos et j’observe l’évolution de ce média depuis le début de mon investissement.

      Il est évident que l’argent s’est immiscée dans cette industrie. La qualité n’a cessé de baisser d’année en année au profit de la rentabilité et de la quantité.

      Pour une fois, un jeu répond aux attentes de ses joueurs : GTA 5. Alors oui c’est violent, etc... mais je vous rappelle que l’humanité est violente. Certains y voit là le diable, le démon avec sa bible. Je peux le comprendre car depuis que je suis sorti de la matrice je vois l’empire se cacher partout. Peut être qu’ils se cachent aussi dans GTA 5 (surtout quand on voit qui finance) mais ils sont bel et bien partout.

      Prenons un autre loisir : la boxe. C’est un sport violent si on veut. Il vaut la rage de vaincre pour gagner. Un mental et des nerfs d’acier. On fait mal à son adversaire et il a la fin il en résulte un sentiment de satisfaction quand il tombe au sol ou que l’arbitre siffle.
      Quand on est mentalement normal on passe à autre chose et on ne fini pas son adversaire à coup de pompe.
      Ben avec un jeu vidéo c’est pareil. On coupe la console et on va manger avec maman et les gosses.

      Je vous rappelle que dans l’histoire de l’Humanité, il y a eu le cirque, les gladiateurs, le supplice de la roue, la lapidation, etc...c’était bien réel. Les jeux vidéos c’est virtuel et cela permet d’évacuer une part de noirceur cachée en chacun de nous : le diable. Le tout est de ne pas succomber à la tentation.

      Et égalité et réconciliation est là pour nous aider !


  • #535418

    Désolé pour les fautes avec un smart phone c’est pas évident.


  • #535426

    J’ai déjà joué à des GTA plus jeunes et je ne me souviens pas que ces jeux véhiculaient des valeurs sadiques ou dégueulasse... Ce sont plus des jeux de "straight gangsters" dont les scénarios contiennent une bonne dose d’Ironie, d’humour second degré, pour relativiser et éviter de se prendre au sérieux justement. Très dans l’esprit Scareface qui est justement à la base plutôt une dénonciation des travers de ces milieux, où l’histoire fini mal...


  • #535444

    2 jeux Rockstar Games :

    L’un, Red Dead Redemption, comme son nom l’indique, raconte l’histoire d’un ancien braqueur du far west ayant abandonné son gang afin de pouvoir retrouver sa femme et son fils et y vivre ensemble dans sa petite ferme où il sera récompensé de son labeur. Il doit pour cela mener sa quête de rédemption en allant tuer le chef de son ancien gang, grands criminels notoires recherchés par les Fédéraux.

    l’autre, Grand Theft Auto raconte les histoires de gangsters malhonnêtes sans scrupule qui n’ont qu’un but dans la vie et c’est pas celui de fonder une famille, c’est plutôt celui de fonder sa propre mafia, donner ses ordres, faire sa loi, corrompre et se faire respecter par les armes

    si vous ne comprenez pas pourquoi GTA 5 est un mauvais, remettez-vous en question et demandez-vous ce que vous foutez ici (ou grandissez)

    PS : Ce jeu est de loin un mauvais jeu en plus mal fait, il propose le strict minimum pour contenter les joueurs de la licence plus difficiles , les autres, les putes les convaincront.


  • #535446

    C’est intéressant de voir les critiques de ce jeu que j’ai fini récemment qui est une caricature de la société occidentale, surtout américaine en parodiant parfaitement la vie à Los Angeles, surtout la décadence avec des dialogues qui dénoncent le nouvel ordre mondiale, les illuminatis, blackwater nommé merryweather dans ce jeu, la guerre du pétrole, la torture, les agents gouvernementaux, le monde de la finance, la télévision et la téléréalité, le gangsta rap qui mène à rien, etc...

    Je suis pas étonné que les médias diabolisent ce jeu, tellement ce jeu est populaire et dénonce l’empire américaine avec quelques quenelles à la communauté organisé, j’invite les personnes d’E&R qui possède le jeu ou qui sont intéressé de regarder les émissions tv de ce jeu, les parodies sont vraiment compatible avec la dissidence et pas étonnant en même temps, une des personnes haut placé qui fait ce jeu est un iranien, d’ailleurs ce dernier était aussi intéressé à faire un jeu sur la révolution islamique d’Iran.


  • Il ne faut pas se raconter d’histoire : la jeunesse POPULAIRE française, celle des villes comme celle des champs, joue à GTA V en écoutant du booba en arrière fond, avant de zapper sur secret story ou sur la dernière connerie d’éric et ramzy sur canal plus, tout en attendant le mois de juillet pour pouvoir partir à la Grande-Motte en vacances !

    Savoir comment fonctionne une banque centrale ou comprendre les enjeux au moyen-orient ne leur inspire que du mépris !

    A la rigueur, c’est un truc de "bouffons" ; mieux vaut vendre du shit dans le virtuel, pour mieux en fumer dans le réel et engrossir les islamo-racailles !

    Et ce sont ceux qu’ils considèrent comme ces "bouffons", les fils de la grande bourgeoisie, qui s’instruisent dans les écoles privées (de racailles et d’enseignement low-cost) et qui finissent dans les Grandes écoles !

    Bref, vous l’avez compris, le système UMPS a encore de beaux jours devant lui...


  • #535475

    Mais il faut arrêter avec tout ça, ce n’est pas parce que certains psychopathes en font une excuse pour leurs abominables actes, que les jeux vidéos c’est la bible du diable, j’y joue depuis mon plus jeune age, j’ai finit tout les GTA et plein d’autre jeux plsu au moins violant, te je n’ai pas pour autant pris un fusil et massacré des gens à mon université.


  • #535484

    Pourquoi je trouve les jeux vidéo plus aliénant que la télé :
    - parce que c’est une très bonne arme pour la société de divertissement de masse
    - parce qu’on a l’illusion d’une liberté, ou de réfléchir et d’agir alors que l’on ne nous montre que ce que l’on veux bien nous montrer, donc pire que le média TV
    - parce que l’effet de mode créée une sorte de pression poussant jusqu’aux plus jeunes à faire céder leurs parents pour qu’ils consomment un produit dont ils n’ont pas réellement besoin
    - parce que ça bouffe ton temps de cerveau disponible
    - parce que ça peux servir a vendre des valeur négatives sous couvert de dénoncer les travers de la société mais c’est ça qui est très malin
    - parce qu’en dernière instance ça peut être une arme de propagande (peut-être pas Tetris d’accord, mais voyez ou je veux en venir) car ça va de pair avec l’absence d’apprentissage de bonne valeurs par les parents qui s’articule sur la propagande apprise a l’école de la république, entre autre.
    - parce que ça génère des chiens de gardes
    - parce que ça me fait penser a la pornographie, dont la banalisation comme on le sait n’as pas influencé la société


  • #535486
    le 23/09/2013 par L’ombre sur la mesure
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Les commentaires ressemblent a ceux des psy freudiens d’il y a 15 ans contre le jeu de rôle.
    Considérer qu’un jeu serait révélatif d’un état global de la société, prétendument sataniste, c’est comme croire que lire Mein Kampf vous rend antisémite, que regarder un Scorcese vous transforme en mafioso.
    C’est avoir bien peu de considération pour soi même finalement.


  • #535488

    Il faut lire les grands mystiques sur la qualité onirique de la vie.
    La vie est en rêve. Quand je rêve la nuit, ou que je visualise des images, une partie de mon corps intériorise la vibration et joue sur ma mémoire.
    Ainsi les jeux vidéos peuvent être formidables, ou parfois criminels de par les expériences qu’ils proposent.

    A une époque le jeux vidéo représentait une vraie contre culture élitiste, ludique,jubilatoire.Dans les années 80 par exemple, même les jeux de violences avec tir, était proposé avec une distance scénique et graphique, où l ’action de tirer relevait plus de l’exploit et de la dextérité.
    Il faut voir le lien entre l’industrialisation du jeux, et la façon dont on fait sauter la barrière mental, pour toujours solliciter de joueur à la première personne, et l’immersion sordide.

    Il reste encore de très bon jeux, mais c’est évidement une caution pour l’industrie. Pendant ce temps, 99 pour cent des joueurs mangent du rêve cauchemardesque.

    La matrice se développe. Les mecs de Cheminades, parlent parfois de camps de concentration mentale. Cela me paraissait un peu fort. Mais dans un contexte de crise sordide et d’appauvrissement des conscience....il est clair que le but est bien :
    LA DOMESTICATION


  • Pour ajouter moi aussi mon petit commentaire, je dirais que la véritable question à avoir se pose à la représentation et le message qu’est censé donné un tel jeu.
    Je me souviens avoir lu Léon Bloy qui critiquait Maupassant pour son roman " Bel-Ami " pour son contenue immoral.
    Comme la bien dit un précédent message, ce jeu est aux jeux vidéos ce que Scarface est au cinéma.
    Ce qui est sur c’est que la vision globale des fans de ce genre de jeux est assez inquiétant quant à la vision qu’ils peuvent en avoir, mais en même temps moi même plus jeune ayant joué à certains précédents opus, j’y voyait une véritable caricature de la société américaine quant à ses valeurs et à son pseudo rêve américain.
    Pour ma part je trouve des jeux de guerres style Call of Duty bien plus inquiétant sur le contenu et sur le message politique.


  • Vous passez 3 heures/jours à ce jeu ? Imaginez ce que vous pouvez apprendre -ou créer-à raison de 3 heures par jour. Imaginez au bout de 5 ans, le résultat.
    Vous êtes un virtuose dans tout ce que vous avez entrepris.


  • #535514

    "Si le mal est familier, il est plus facile à supporter et à faire. (...) Ces jeux tuent notre imagination et la remplacent par de l’égoïsme pur, qui nous mène à la cruauté."

    Effectivement, vu comme ca.... Et puis, que dire de la TV, radio, etc qui banalisent aussi la violence ? Vaste sujet.

    "Voici la composition du conseil d’administration donnée par Bloomberg"

    On va encore hurler à l’antisémitisme....


  • #535528

    Et les mecs ! C’est juste un jeux...

     

  • J’aime pas commenter les articles de E&R mais là je me sens touché car j’étais un grand fan de jeux vidéos étant plus jeune... Aujourd’hui, je n’ai plus le temps...

    Ce qui me frappe le plus, c’est que ceux qui sont totalement contre les jeux vidéos sont ceux qui n’y ont jamais joué...

    Concernant GTA, combien de personnes ont remarqué la critique de nos sociétés ultra-libérales ? Ben ouais. Voilà une vidéo de l’analyse politique de GTA IV.

    http://www.jeuxvideo.com/chroniques...

    Avant de juger, ça serait bien de s’informer...de manière un peu plus complexe que de simples noms de famille.

     

    • #535836
      le 24/09/2013 par Coincoin42160
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      L’analyse est édifiante il faut bien l’admettre.

      On peut cela dit douter que les jeunes ados qui y jouent soit capable de cette analyse.

      Et on ne peut pas vraiment dire qu’il soit la cible principale du marché étant donné le nombre d’adulte qui l’achète. Ou alors ces jeunes adulte ne sont que des anciens ados qu’on a réussi à fidéliser... A méditer.


    • Toi, t’es un bon.
      .
      Ta pseudo critique (pour se laver les mains à bon compte) ne tient pas face au conditionnement mentale passif subit pendant des centaines d’heures à jouer. Croire que ton "esprit critique" en alerte peut quoi que ce soit contre ce tabassage est une illusion qui montre que tu ne sais pas comment fonctionne le cerveau.
      .
      S’ils veulent vraiment critiquer les sociétés ultra-libérales, qu’ils créent des jeux intelligents, moraux et marrants à la fois. Mais, il est plus facile de manipuler le côté obscure et de le faire croître.
      .



      Avant de juger, ça serait bien de s’informer...de manière un peu plus complexe que de simples noms de famille.




      Tu dis ça, ici !!! T’as pas de figure ! Justement, les "simples noms" sont de l’information pure, dugland. Mais, toi, décérébré par tes jeux, tu ne vois pas le lien. Ca serait bien de s’informer !


  • #535556

    J’ai joué avec les premiers épisodes 3D, à l’époque la violence posait moins problème parce qu’elle était mise à distance par l’aspect très "cartoon" des graphismes, lié autant aux limitations techniques des plateformes qu’à un partis pris esthétique des créateurs.

    Aujourd’hui, avec l’évolution des graphismes vers le photoréalisme et la réalisation plus "mature" des jeux qui tend à brouiller les repères, l’effet n’est certainement pas le même...

    Par ailleurs, j’avais une vingtaine d’années déjà, donc je ne fais pas de généralités. Par contre, de là à parler de "jeu vidéo du diable", là on tombe dans le ridicule, d’autant que la série (du moins les épisodes auxquels j’ai joués) sans être foncièrement subversive, renvoie dos à dos conservateurs et libéraux et traîne le "rêve américain" dans la boue.

    Et "Plus belle la vie", c’est mieux pour les enfants ?

     

    • #535707

      Plus belle la vie, c’est carrément dégénéré, j’ai regardé quelques épisodes, il y a de tout là dedans, de l’homosexualité, de l’adultère etc


  • #535590
    le 23/09/2013 par Alexandre De Large
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Perso’, j’me sens coupable quand j’écrase un piéton dans le jeu...Pourtant j’y joue depuis le premier.


  • #535609

    Je crois que bon nombre d’entre vous n’ont pas compris que les contestations des abus sont dévoyées et ne font que renforcer la manipulation mentale dont nous sommes tous victimes. Réveillez-vous : on vous parle de Matrix, de la pilule bleue/rouge ou je ne sais quoi et vous reprenez toujours la même dope en vous disant qu’il y a quand même une forme de contestation.
    Avouez-le, vous n’êtes pas cons, cette dope vous plaît et vous reniez vos principes parce que vous vous laissez accoutumer, devenir accor.
    Après, c’est un choix éminemment personnel, voir spirituel, de décider de passer du temps à du constructif ou à ces edrems.


  • Vu le nombre impressionnant, déjà, de commentaires, j’imagine qu’il y a bon nombre de gens ici qui jouent à ce jeux


  • Quand est-ce que quelqu’un, à part les joueurs occasionnels qui ont découverts le jeu vidéo il y a deux ans, va enfin parler de la lutte sans merci entre le jeu vidéo japonais et américain depuis plus d’une décennie ?
    OU comment depuis la crise économique des années 2000, la plupart de studios japonais se sont fait rachetés par des fonds américains, pour influer leur vision complétement morbide sur un jeu nippon, beaucoup plus évasif et ludique ?

     

    • #535734

      Tu sais sur PC les productions japonaises de tout temps sont plutôt rares parce que le Japon est axés console et non PC, et les vieux joueurs ne sont pas nécessairement « console » et peuvent très bien avoir découvert GTA sur DOS ou Windows...


    • #535972

      Très vrai.

      J’ai d’ailleurs plus ou moins décroché quand les ricains ont fait main basse sur l’industrie avec les Battlefield et autres merdes guerrières propagande pro empire il y a un peu plus de 10 ans maintenant.

      Il y a tant de perles , évasives et ludiques sur les anciennes consoles nippones que cela n’est pas gênant au final.


  • #535644

    Je suis un gros fan de jeux vidéos, mais je déteste les FPS (first person shooter) de type Call of Duty, parce que je leur reproche de jouer aussi bien avec l’histoire qu’avec la géopolitique récente. Sinon, la violence dans les jeux vidéos, tant qu’elle reste détaché de la réalité, représente un danger assez minime pour le pubic averti capable de discernement

    Pour GTA, j’avoue que j’avais été assez séduit par le concept et ce, dès la publication du premier opus en 1997 (j’abais 15 ans). Ce dernier disposait par contre de gaphismes assez primaires et mettait le réalisme au second plan. C’était une espèce de jeu de rôle/action dans lequel le plus grand intérêt était la liberté bien mise en valeur de pouvoir se lancer dans des opérations de vandalisme criminel en milieu urbain jusqu’à ce que les forces de police arrivaient à vous arrêter ou vous descendre.

    C’est en jouant bien plus tard GTA 6 : Vice City (2002) que j’ai réalisé à quel point le concept était vicelard, les grahismes ayant depuis évolué dans le sens du réalisme, le jeu abandonant la perpective en contre-plongée pour celle du jeu de tir subjectif, avec une interface à mi-chemin entre Driver et Tomb Raider.

    La liberté de pouvoir s’adonner au carnage (avec le code pour avoir toutes les armes) avait pris une dimension assez malsaine. Je m’en suis rendu compte quand je me suis vu en train de positionner mon personnage armé avec une Gatling en pleine boîte de nuit en plein milieu de la piste avant de commencer à arroser tout le monde. Même sans modélisation du sang, je me suis assez vite rendu compte que j’étais en train de faire quelque chose de complètement incensé et d’assez terrifiant à la fois. Ça a été d’ailleurs une de mes dernières parties et mon ultime contact avec la franchise. Le fait est que les modes histoires de ces jeux ne m’ont par contre jamais interressé, vu que faire le larbin pour des mafieux pour mieux leur faire la peau un jour ne m’a jamais fait rêver. Le vice de cette série se situe dans la combinaison entre cette liberté et le contexte dans lequel elle s’excerce.

    Bref, c’était sympa tant que ça restait un jeu d’exception, mais le fait d’en faire une série avec une sortie presque tous les ans depuis bientôt 15 ans en suivant le même concept et en poussant toujours plus loin les limites du réalisme est, je pense le véritable problème soule


  • #535645

    Pour les noms du CA, ya des choses qui ne s’inventent pas :)


  • #535657

    De mon temps on sortait dehors a l’air pur, au soleil et on allait draguer.

    "Putain d’ temps qui fout l’camps..."


  • #535662
    le 23/09/2013 par françaisconverti
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Beaucoup semble s’insurger contre l’article d’ER... peut être juste parce que cela touche à leur passion et leur goût au terrestre. Prenez juste deux minutes pour relire la composition du CA :

    - Directeur général : H. Strauss Zelnick
    - Président : Karl Slatoff
    - Directeur financier : Lainie Goldstein
    - Vice-président exécutif/chef du département juridique : Seth Krauss

    Il ne font pas que vendre des pantalons où il manque une jambe, il y a sans doute une connaissance bien plus profonde des choses et la volonté de dominé en détruisant les autre civilisation... par la subversion il n’est plus nécessaire de se battre physiquement et leur faible nombre n’est plus un problème.

     

    • #535839
      le 24/09/2013 par Coincoin42160
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      Il ne faut pas non plus délirer, tous les membres de la communauté ne servent pas les projets de Yahvé.
      La plus part d’entre eux ne recherche que le profit via le commerce. Comme les marchants qui ont traversé les siècles.

      Si tu avais lu les commentaires précédant, tu saurais que le CA n’a aucune influence sur la création originale, qui elle découle de Rockstars.


  • #535696

    Ici je remarque qu’il y a des pour et des contre.

    C’est plutôt bon signe, quand tout le monde est d’accord c’est un peu ennuyeux.

    SI je comprends bien les ’pros’ argumentent que les jeux vidéos ne sont pas pire qu’ils n’étaient avant mais seulement plus réalistes.
    Qu’une vie équilibrée et socialement riche n’était pas influencé par ce jeu en particulier et les autres.
    Qu’il s’agit d’un défouloir agréable et d’aucune façon un moyen d’apprendre quoi que ce soit. Selon vous il a là un faible risque de s’imprégner de certains risques de devenir des joueurs influencés par des valeurs fictives car dans un contexte de loisir.
    Vous autres n’êtes pas vulnérable au conditionnement par des images vehiculant la toute puissance individualiste au travers du mépris des lois, de la jouissance égocentrique par la force dominatrice qui se fait sur l’autre, comme le sexe et octroi du bien de l’autre. L’appât du gain, l’hédonisme sans limite et immédiat, qu’il soit immoral ou non, ne vous concerne pas car c’est simplement virtuel et sans conséquence dans le réel. Bref, c’est sans conséquence.
    Les ’contre’ semblent dire -et je pense- que plus généralement ces jeux sont des objets marchands dans la continuité d’une logique mercantile, qui ici est le "jeu",mais il y en a d’autre . Ils semblent appartenir d’un système global mais fragmenté,qui finalement est unifié. Puissance marchande sans limite claire. L’industrie du cinéma par exemple, du porno, du pharmaceutique -et de la drogue- exploite la détresse ou l’exaltation de l’individu, crées et diffusées au plus profond de nous par ces mêmes industries . Leur force est d’exploiter le vice -présent en chacun de nous- et nos besoins secondaires eux-mêmes suscités et conditionnés. Vouloir plus de nouveautés, du vulgaire, du défoulements transgressifs et de l’ennvirant c’est notre époque. Bref c’est profusion de plaisir, de jouissance, du soulagement synonyme d’échappatoire. Un accomplissement de soi sans conséquence directe pour cet exemple précis -dirons les "pro"- . Mais ces oligarches diversifiés distribuent eux-mêmes les rôles dans une pièce à échelle humaine.
    Il y a parmi ces acteurs omnipotents des rôles comme le divertissement, celui du cinéma dont on ne peut pas nier son énorme influence. Pourquoi pas le domaaine du "Jeu" ?
    Leur point commun est de véhiculer des idées, tout en ayant accès à nos consciences, car nous nous croyons invulnérable et critique. Cette réalité me semble illusoire. GTA n’est un maillon de plus.


  • #535715

    Les jeux vidéos violents me désensibilise pas, c’est plutôt les vidéos violentes de la guerre en Syrie par exemple, et encore il reste l’étape suivante : la réalité de la guerre sous mes yeux et pendant un moment pour que la REELLE désensibilisation ait lieu..


  • #535718

    J’ai commencé à jouer en 1985 à 10 ans avec un Atari en noir et blanc et je suis passé par tout :
    Nes/Megadrive/SuperNes/PC Engine/ Dreamcast/PS1/PS2/GameCube/PC etc

    Je pouvais passer 15 heures par jour dessus... Depuis 10 ans j’ai plus de console.
    Je joue de temps en temps sur pc mais très, très rarement.
    J’ai été (très) tenté par ce GTA 5 j’avoue (les graphismes, allez où vous voulez faire ce que vous voulez, les voitures, ces paysages...) mais j’ai résisté et je l’ai pas acheté (j’ai encore regardé des vidéos pas plus tard qu’hier)... C’est bien mais faut se limiter à deux heures par jour, or, avec un jeu comme celui-là c’est impossible.

    Je bois pas, je fume pas, j’ai pas de téléphone portable, j’ai même pas de compte facebook mais parfois c’est difficile de résister à certains vices...

    La fin des temps approche, la vie est courte, rapprochez vous de vos frères, de vos sœurs, de vos parents, lisez, priez, faites du sport.


  • #535727

    Si vous voulez savoir mon avis, c’est l’intérieur qui compte, pas l’extérieur, et au lieu de critiquer, vous feriez mieux de vous renseignez. Les jeux-vidéos n’ont ABSOLUMENT jamais étés nocifs envers notre société, et si vous reprenez encore un exemple du type :"Et oui, il a tué quelqu’un ... Et en plus, il paraît qu’il pratiquait le jeu-vidéo comme passe temps ." alors dans ce cas là vous ne serez rien de plus que des cons, vous montrerez toute votre mauvaise foi. Actuellement, j’ai 15 ans, j’ai commencé les jeux vidéos à l’âge de 6 ans, ce qui fait 9 ans de pratique intensive, et pourtant, je n’ai jamais tué de gens, torturé un chien ou un chat, jamais je n’ai fait de coups bas à des gens de mon entourage ou autres, alors arrêtez de vous foutre de moi, les jeux n’ont absolument aucune influence sur les jeunes personnes de notre âge. D’ailleurs, certains vont penser que je suis assez grossier et très énervé, c’est le cas, et ce n’est pas la première fois, car je défends ce qui est ma passion, ce qui a fait ma culture, ce qui m’a bâtit mon enfance, ce qui m’a fournit un monde dans lequel j’étais libre, dans lequel j’étais en quelque sorte sans limite, dans lequel je pouvais m’épanouir. Pour tout vous dire, je n’aimais pas lire, et bien les jeux m’ont racontés et même, ils m’ont impliqués dedans, cela en serait presque magique. Ah, et ne pas confondre addiction et violence.

     

    • #536089

      Ecoute bien petit !
      Ton arrogance et ta façon de présenter les choses démontrent bien en effet que tu es malgré ce que tu penses, bel et bien endoctriné par les jeux.
      Pour que tu me comprennes ; je te conseil très fortement de te renseigner bien plus sur les symbolismes de la franc maçonnerie, et sur les influences néfastes que peuvent engendrer les pixelisations voire les cathodiques !
      Pour de plus amples informations, renseigne toi sur déjà tout ce genre de choses.
      En attendant qu’a 15 ans tu te permettes de dire a tous les "anti"GTA ou "anti"geeks qu’ils sont vraiment des cons s’ils ne comprennent pas, perso, c’est pas mon avis, le mien étant justement que les cons sont ceux qui s’animent devant un écran et pestent viruleusement quand ils sont contrés dans leurs idées.
      Tu vois petit leni, force est d’admettre que ton immaturité est encore bel et bien présent ainsi que ta naiveté.
      Le problème avec les jeunes ados c’est qu’ils sont persuadés de tout savoir, posseder toutes connaissances. Dis toi bien levi, jeune padawan de la société française, que l’on est tous passés par la, et que l’on s’est tous affreusement trompés, vu que 13 / 18 ans voire 20 c’est l’age bête !!
      Ensuite, (je répondrai ainsi a tous ceux qui ont vociféré de même au passage) : penses que tu t’es trompé également de forum, levi, comme tant d’autres qui se sont exprimés de la même fougue que toi, ce site est dédié a la réconciliation, c’est un site sérieux, non pas un forum FB ou autre site corrompu ou malveillant.
      A ton age j’estime qu’il est de ton devoir de t’instruire et de t’initier avant de prendre la parole a l’age adulte avec de vraies valeurs et de vrais codes d’honneur ! il suffit les "je veux un scooter, papa ! nan ? t’es qu’1 gros nul !!!" (exercice a pratiquer avec une voix a la Bruel), il suffit de constater cette déchéance de l’éducation parentale dont les 3/4 de ce forum s’entretuent depuis le début de cet article et dont tu viens merveilleusement si bien refléter, cette magnifique jeunesse d’Isr... de France !! Pardon .
      Il n’empêche levi que je ne nie pas tes connaissances sur le monde qui nous entoure, je pense simplement que tu devrais a ton age méditer sur les échanges plutôt que d’intervenir, ton manque d’expérience ne te créditent pas au contraire !!!
      Tu te vantes de jouer depuis tes 6 ans etc. ? Mais c’est horrible ça !! sérieux !! prend un livre une couette et étale toi dans un coin vert si t’es en ville ou dans un champ. Les neurones fuient, garçon !


    • #536626

      AU contraire.

      Une addiction signifie d’un être qu’il est assujetti par son propre corps, à une pratique compulsive et passive de rites devenant plus forte en vous que vous n’êtes sur vous même.

      C’est psychologiquement tres vicieux et très agressif envers soi-même.

      Perdre la maîtrise de sa volonté et aller en prison en son intérieur .

      C’est super violent et vraiment abominable si tu réfléchis bien.


    • @Léni et cie
      Marre de cet argumentaire : "ze zou depuis que j’ai 8 ans, z’ai jamais tuer personne, marre d’être stigmatisé"
      On dirait des mecs du lobby gay...
      Il ne s’agit pas de dire que gta pousse les gens à tuer, il s’agit juste de dire que gta fait partie d’un pouvoir culturel global façonnant les esprits, habituant les jeunes à voir certaines choses, banalisant dans leurs esprits la drogue, les putes, la haine des flics, rouler n’importe comment, braquer, devenir riche en écrasant les faibles etc.. la racaille attitude, comme pour le rap, avec de la fausse subversion et une propagande politique très bienpensante au fond.
      Puis tu parles de toi, mais tu n’es qu’une personne et ce jeu en touche des centaines de millions....
      Les jeux vidéos ont une influence énorme sur les jeunes, énorme, comme la musique, il s’agit juste d’un des principaux vecteurs de propagande...
      A 15 ans j’avais jamais joué à un gta moi...
      Assumez, on joue à gta par vice, par fascination pour le gangstérisme.


    • #549211

      Cher Leni,
      Tu le reconnais toi même : "...ce jeu est magique..."
      J’admire ton zèle de manifester ton opinion qui doit très certainement refléter l’avis de ta génération et des inconscients. Nous ne pouvons que te remercier pour ça.
      Le but n’est pas de se « prendre la tête » et encore moins de dévaloriser un gamin qui a le courage d’affirmer haut et fort sa croyance de culture "jeux vidéos"même si elle se manifeste par une certitude qu’elle peut remplacer l ‘enseignement de base.
      Mais il serait de bon aloi d’entendre, à défaut d’ écouter, la sagesse et la pertinence des propos soumis par une ou plusieurs générations plus âgées que la tienne. Leur évidente expérience leur permet d ‘émettre un avis contraire basé sur des trouvailles ou des preuves sans appel (qui te font de toute évidence défaut), par comparaison à un manque visible de connaissances spirituelles.
      Je ne pense pas que le but fut de démonter ton argumentaire, qui a le mérite d’être franc et exposé courageusement. Mais d’apporter une mise en garde utile et qui n’est pas des moindres.
      Cependant, sans intention d’ émettre une opinion de valeur quelconque, et de tes propres aveux, il semblerait que pour toi, les jeux vidéos remplacent avantageusement l’ éducation. J’en reste plus que sceptique.

      A ce sujet, je me permet de te poser une question simple.
      "Sais tu où se trouve le col du fémur ?" Dans le cas contraire, je t’invite çà réviser ta géographie... ;)
      On peut se douter que ton carnet de note soit peu élogieux. Aussi, si tu souhaites faire peur à ton père ou à celui d’un ami, arrange toi pour le lui montrer ou à le prêter.
      Je peux t’assurer sans aucun soucis que dans celui-ci, rien de subliminal ne figurera et que l’effet escompté sera percutant...
      Amicalement à toi...


  • #535729

    Quelle bande de salauds !

    Ce genre de jeu qui fait l’apologie de la violence devrait être interdit.

    Il a déjà fait un mort : un jeune qui venait de l’acheter s’est fait poignarder par trois ados qui voulaient lui voler le jeu.

    Je souhaite à son éditeur de périr de cette violence

    COMPLEMENT après avoir lu les réponses qui ont suivi :

    J ’espère que les accros des JV ne pensent pas que les moins de dix huit ans ne se débrouillent pas pour jouer à des jeux vidéos violents. S’il n’ y en a pas à la maison , ils trouveront ailleurs. Utiliser cet argument de l’interdiction aux moins de 18 ans est aussi utopique que de légaliser le shit pour les plus de dix huit ans ou pour les personnes entre 1m79 et 1m 83 ayant plus de 12 de moyenne en math.

    Il y a au moins autant de gamins qui regardent des vidéos pornos que d’adultes. le problème est que pour ces gamins les cassettes porno c’est la découverte de la sexualité.

    Alors ces jeux ultra violents c’est comme si on faisait découvrir la sexualité aux gamins avec des vidéos de SM et quand on sait où ça mène des adultes, une fois le dégout passé , c’est jamais assez fort. Même la merde ne les dégoutte plus ! ( la fistinière )

    C ’est tout de même une sacrée perte de conscience de la réalité, surtout avec le nombre d’heures passées sur ces jeux.

    On s’habitue aux pires images : celles censées dissuader les fumeurs, sur les paquets de cigarettes, n’ont aucun effet.

    Comme qqun l’a fait remarquer , le réalisme de ces images ( en 2013 ) est frappant et je parie que la version prochaine permettra aux joueurs de mettre leur vrai visage à la place de leur personnage, pour faire plus vrai.

     

    • #535995

      N’importe quoi ! Ton analyse est d’un niveau très bas. Les jeux vidéos ne sont qu’un divertissement, rien de plus. La violence a toujours existé et il n’a pas fallu attendre qu’il y ai des jeux pour le voir.

      Vous utilisez les jeux vidéos ou la musique rock comme cache misère pour justifier la violence qu’il y a dans notre société, et ça dans le but de cacher les vraies raisons : misère sociale, destruction de la famille, pauvreté, rejet de la religion, etc... Rien à voir avec ces pauvres jeux virtuels qui ne sont qu’un divertissement.



      Ce genre de jeu qui fait l’apologie de la violence devrait être interdit.




      Il faudrait alors aussi interdire la TV et les séries qui vont avec (Dexter, etc), interdire tous les livres de sciences fictions qui le font, etc...



      Il a déjà fait un mort : un jeune qui venait de l’acheter s’est fait poignarder par trois ados qui voulaient lui voler le jeu.




      Je vois vraiment pas le rapport, des gens tuent pour bien moins que ça. Par exemple si un jour quelqu’un tue une personne pour lui voler son téléphone Apple, ça sera pas Apple le responsable mais bien l’agresseur. Il faudrait vraiment être débile pour accuser Apple d’être responsable du meurtre.


  • #535745
    le 23/09/2013 par SpiritusRector
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Je pense pour ma part qu’ici les jugements de valeurs sont biens vains...
    Essayons plutôt de réfléchir à ce qui explique ce succès... Surtout révélateur du mal être Humain...

    - Pourquoi la facilité d’accès à un concept artificiel de vie virtuelle riche, où la suractivité violente des protagonistes n’a d’égal que leur immortalité, plaie de plus en plus aux jeunes et aux gens en général ? Jeunes et gens qui ont globalement une vie assez monotone, austère et déjà difficile...

    Monotone car souvent régie par des cycles lents et chronophages (école, travail).
    Austère, car en général les fans de jeux vidéo ne sont pas "blindés", car d’une manière générale, ne sont "blindés" que les héritiers et les fans de l’accumulation de thunes réelles...

    Il y a de plus ce petit et ce grand écran qui si on les regarde bien ne semble dire qu’une seule et même chose... Que les choses de notre côté de l’écran ne sont rien...(Alors que c’est l’inverse)

    Quant à la difficulté de vivre, elle est ici bas partagée par tout le monde, sauf par ceux qui se voilent la face avec des artifices tels que l’argent... Mais les artifices ne tiennent pas longtemps, même le pouvoir devient poussière tôt ou tard... La réalité de la vie revient toujours... Même pour les Rockfellers et consorts... Demandez à Ariel Sharon...

    Ces distractions sont d’une manière générale une oasis de liberté et de relâchement potentiel où des esprits pervers et dominateurs ont choisi de tendre des embuscades aux esprits affaiblis cherchant un exutoire... Si je souhaitais altérer les pensées et valeurs des gens c’est également "ici" que je tendrais mes filins...

    Rien de nouveau sous le soleil donc, car cela était finalement parfaitement prévisible... L’esprit aiguisé et la volonté aguerrie sont la meilleure des protections...

    Qu’ils le veuillent ou non et que vous les en croyiez capables ou pas, ils n’arriveront jamais à tout pervertir et à tendre des pièges partout... Donnez vous les moyens de comprendre le virtuel, fondamentalement et techniquement et rapprochez vous physiquement et spirituellement du réel et du simple...
    Ils finiront par mourir de faim en guettant leurs toiles d’araignées vides ou se prendront les pieds dedans... A l’instar de ce cher DSK... Ils payeront par là où ils ont péchés...

    Outre cela, je conseille à tous d’essayer ces jeux au moins une fois... l’œil aiguisé y verra une simplification naïve et navrante à tous les coins de rue...


  • #535756

    C’est vieu comme l’Histoire des jeu vidéo, le scénario encourage le comportement voulu :

    cf Wolfenstein 3D ...
    On jamais vu de Soah 3D, vous voyez le scénard ?
    Aucun jeu on l’on devait buter des marines et flinguer des traders et des Rotschilds.

    Par contre de mémoire, ils ont sorti un jeu pour djiadistes, je sais plus si c’était aux US ou financé par un "copain" US comme les qataris ...


  • #535761

    Encore une fois, regarder le nom des créateurs du jeux avant de regarder l’éditeur qui n’a absolument pas décider de la création de la série. Ils n’ont pas édité le premier ..

    Davy Jones
    Sam et Dan Houser

    Dites nous si oui ou non ils sont juifs et là, on aura quelque chose d’objectif.

     

    • #536116

      Dites nous si oui ou non ils sont juifs et là, on aura quelque chose d’objectif.

      Ba pour expliquer sans heurter ...... je vais prendre un exemple bien de chez nous :
      C’est comme présenter le Crif devant les français et annonçant qu’il est le gouvernement actuel, il y aura toujours des personnes qui débateront dans ce style : et alors peut on me dire si ces gens étaient aussi juifs (sionistes) ? : Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarko, Hollande, Lang, Toubon, etc.

      Je réponds a cela qu’il y a toujours des collabos qui servent les causes la, et bien ! et ce, malgré qu’ils ne soient de la communauté, ou par alliance.

      Prenez aussi pour l’exemple d’un film : les gens se concentrent toujours sur le nom du réalisateur, des acteurs, mais quand on analyse les noms dans les crédits, on trouve généralement la le problème même communauté en tête, et que l’on m’épargne svp le sempiternel "antisémite" de base, force est de constater que c’est toujours les mêmes qui façonnent les esprits avec toujours autant d’acharnements.
      Que les adultes comprennent où ces films/jeux veulent en venir avec cette manipulation des masses, ils ont raisons de croire que ces choses ne peuvent plus forcément atteindre, mais ne négligeons pas nos enfants.
      Arrêtons ces discours stériles et sans fondements sur les jeux qui sont éducatifs !!! même un simple tetris est conçu pour faire travailler le mental, l’ego, mais au détriment du spirituel !!!
      Mais enfin reveillez vous tous !!!
      Les débats tournent sur "je joue mais chui pas viktim de la mod ni de mes jeux lolmdrptdr" ou sur de l’indignation de type "faut arrêter avec les juifs, y’a pas qu’eux".
      si on est tous victimes de ces modes, de ces films et de ces consoles, et ce toujours orchestrés par les mêmes gugusses.
      Cessons de nous voiler la face et acceptons la Vérité, ça serait un grand pas vers la Libération !!!!!!!


  • #535765

    J’ai 18 ans et ne peut qu’encourager, les jeunes et moins jeunes de lâcher cette saloperie. Depuis que j’ai découvert égalité & réconciliation, mis au fait de quelques vérités dérangeantes (la fed, le sionisme, l’organigramme où les gens placés au sommet sont souvent juifs, etc... réalités souvent éludées dans nos écoles de la république), j’avoue être plus vif sur les pièges qu’on essaie de nous tendre et aussi déplore une jeunesse qui se fourvoie de plus en plus. Le problème n’étant pas le jeu, le support en lui-même, mais le contenu : un jeu qui se veut faussement subversif, qui balance des quarts de vérités à moitié travesties et qui asservit ! Surtout !
    Le gros problème, que vous ne prévoyiez pas, c’est toute cette génération zombifiée qui s’apprête à tenir les brides d’un monde déjà détruit par une infime minorité.
    Les jeunes ne lisent même plus, regardent de plus en plus la télé et jouent de plus en plus à ce genre de jeu. Si un gros travail n’est pas fait pour éloigner les jeunes de ces maux, je crois qu’ils participeront eux-mêmes à leurs destructions.(étonné par le fait que 90% des jeunes que je côtoie veulent devenir "riches" et "banquiers" )

    Ps : petite quenelle glissée à mon prof d’économie quand il nous a demandé, qui était la personne la plus riche sur terre pour l’année 2013 ? J’ai répondu certainement un de ces banquiers nommé par Obama qui ne manque pas de vaillance pour nous sauver de la crise ! La salle se gausse de moi... et dire que j’avais presque raison...


  • #535769

    Les vierges effarouchées qui hurlent aux loups, n’oubliez pas que les livres aussi véhiculent des messages, sur kontre kulture je me suis procuré des livres bien plus violent que n’importe quel GTA, la violence est inscrite dans nos Gène‎s et nous n’avons pas attendu les jeux vidéos pour voir des crimes atroces dans l’histoire de l’humanité.
    Ce n’est pas l’époque qui est à l’image de ce jeu, mais ce jeu qui est à l’image de notre époque.
    Accuser un jeu vidéo de rendre les consommateurs violents est aussi pertinent qu’accuser le geste de la quenelle épaulée d’être anti-sémites.
    Ça me désole de voir des camarades d’E&R avec si peu de raison, on se croirait en Afrique du Sud dans une chasse aux sorcières, levez les bras au ciel, courez en rond bave aux lèvres, A MORT LES JEUX VIDÉOS, sauve nous Jésus !.

    http://www.planet.fr/dossiers-de-la...

    Voici le classement des Pays les plus violents du monde, en tête, la Somalie, certainement un des pays les plus consommateurs en jeux-vidéos peut être ..
    Les développeurs de ce jeux, sont juste des petits gars malins, ils savent très bien que la violence fascine, j’ai travaillé chez Google dans les années 2000, Google stocke énormément d’informations, c’est amusant de voir les mots clefs que recherchent certaines personnes, alors qu’en société, c’est souvent les plus moralistes et donneurs de leçons, faudrait que ces donnés deviennent publique un jour, ça serait marrant de voir tomber les masques, ces pères la morale toujours à prêcher la bonne parole, alors qu’au fond, c’est les pires des porcs.
    N’est ce pas ? Toi là ; tu sais de quoi je parle, petit vicieux...


  • #535771

    Et c’est reparti la criticose.

    Je joue donc je suis un tueur. C’est simplet quand même.

    Demandez-vous pourquoi ce jeu est mis en avant après la tuerie, tuerie qui s’est produite aux USA. Vous savez, le pays du second amendement.


  • #535798

    Dites moi si j’ai mal saisi le raisonnement : gta et tout ces genres de jeu ne sont pas satanistes car ils sont juste un exutoire a la violence divertissant avant tout, et ce qu’on aime c’est exulter toute la violence qu’on as en nous, parce que la société est violente, donc les créateurs de jeux nous offrent simplement ce qu’on demande en fait ? En créant des jeux ou l’on as la liberté de commettre tout un tas de péché sans craindre les conséquence puisque c’est fictif, pour qu’on évite de le faire en vrai ? Car la transgression n’est pas jouissive ? Ce sont donc au contraire des jeux saints ? qui critiquent la société ultra-libérale ? Ce sont les valeurs du bien qui sont mises en avant dans ces jeux ? Si j’ai bien compris le satanisme c’est l’inversion des valeurs ? Je sais j’ai du mal a capter mais en même temps je trouve ça alambiqué

     

    • #536158

      ne t’inquiète pas mon pauvre !!
      apparament E&R a bel et bien mis un doigt la ou ça fait mal, et tout ça pour un JEU ????
      visiblement la France et l’Occident s’est fait occire le cerveau et cela avec la totale bénédiction de nos maîtres a tous !!
      sérieusement les gens accordent bien plus de valeurs à leur GTA V ou les jeux que de débattre sur d’autres choses .... là, les jeux On connaît bien, pour ce qui est de l’intellect, y’a plus personne ...
      bientôt sur le site on aura en masse des gens se croyant dans le monde des bisounours, se demandant, mais merd... qu’est ce qui fait tourner le monde ????
      Je te parle même pas des pseudos éclairés qui justifient tout cela en n’ayant pas cédés a leurs "pulsions".
      il est triste de constater qu’il y ait autant d’âmes sérieusement endommagées pour ne pas dire détruites.
      Il ne faut certes pas oublier que notre monde est régit par le satanisme (en spiritualité et ésotérisme : dualité / adversité) mais triste est de constater que les gens refusent d’ouvrir les yeux et de justifier a base de oui mais, non mais ....
      O pauvres fous de croire qu’avant les jeux n’existaient pas .... le foot par exemple fut découvert chez les incas qui jouaient avec la tête décapitée d’un sacrifice humain, les jeux du cirque a Rome, les arenas de toreros avec mises a morts, etc etc. Certes l’Homme se délecte de ces mécréances depuis toujours, mais il existe quand même des solutions : ARRETER DE JOUER, ARRETER DE REGARDER LA TV, etc. boycott boycott boycott.
      pour ma part, je ne regarde plus la tv depuis 2002 env. et je ne joue plus qu’occasionnellement chez mes amis, je me suis remis a la lecture et pas n’importe quels types de torcheQ, en essayant de me faire une culture, car on aura beau dire notre génération 70’s et suivante, force est de constater notre illetrisme et notre décérébralisation, manque de vocabulaire et je passe sur l’orthographe et la grammaire.Donc cessez vos débats stériles et parlez de ce qu’il faut parler. et de grâce, arrêtez avec vos "ce titre dénonce...." ça ne dénonce rien du tout, ça les enjolives et les discrédites, ça manipule.

      "L’Art de la bête et de son maître (Satan) est de reproduite la totalité de l’œuvre du Tout Puissant, sauf qu’en finalité la ou Dieu nous laisse le choix, et les lieux sains et verdoyants, Satan, lui, après avoir endormis les brebis dans ses concepts, se révèle petit a petit, ne leur laisse que désolation, la pensée unique, et surtout le droit de fermer sa gueule !"


    • #549353

      A 1Normand :
      La domination et la manipulation des masses passent toujours par les faiblesses des gens. Ce sont les vices et les dépendances bien humaines ou l’ignorance qui sont exploités. Cela aboutit sur des tentatives de prise de pouvoir sur son semblable et tout son cortège néfaste . On peut le constater à tous les niveaux.

      A Romu,

      C’est une belle explication, Romu.
      J’aurais pu l’ écrire . LOL !!!
      En fait, pour répondre globalement à ta pensée, il s’agit de la même Force à l’origine, mais utilisée à des fins différentes et où l’altruisme est totalement transformé en égoïsme ou en égocentrisme. Là où le service dû à tous devient le service exclusivement personnel.
      Ces "inverseurs de la Vérité" n’en font qu’une puissance de manipulation à des fins de domination par des êtres humains qui se prennent ou se hissent au niveau d’ êtres divins. En vérité,le passage obligé est d’ abord de devenir humain et de le manifester, c’est à dire de le vivre.. Alors que penser de ceux qui se prennent pour "divins" alors qu’ils ne sont pas capables de se comporter en être humain... et, pour bon nombre, se comportent comme des animaux ?
      Les jeux vidéos , comme les drogues sont des vecteurs d’involution. Qu’on le veuille ou pas !En fait, il n’existe que le Bien Positif et le Bien Négatif pour résumer les Forces universelles constructives de l’ Electricité et du Magnétisme entrecoupées de parties "neutres" pour la cohésion de toute création.
      On comprend mieux alors, que le mal n’est qu’une création, une invention humaine détournée d’une Energie commune et mal interprétée.
      Pour mieux comprendre, , le mal n’est que l’ absence totale du bien, comme l’obscurité est l’absence totale de lumière. L’ombre n’étant que lumière "tamisée".
      Le non amour est l’absence totale d’amour. Etc.,...La haine n’ étant que de l’ amour très mal utilisé.
      Là, nous sortons du contexte des jeux vidéos, mais quelque part, dans l’ensemble, c’est inter-relié.
      Si tu le souhaites, cher Romu, on pourra en parler en privé...
      Le fait que "E&R" ait mis le doigt où ça fait mal, ouvre alors sur un vaste sujet composé d’ extrêmes de tous horizons. Ceux ci ne peuvent qu’ouvrir à leur tour sur les prises de consciences , pourvu qu’on sache faire abstraction des déviances diverses. Une réconciliation peut alors être envisagée dans un certain équilibre...


    • #549635

      Ah ! Romu,
      C’est une belle conclusion finale que tu emploies "...et de fermer sa gueule !"
      C’est la définition la plus simple de l’autocratie ou de la dictature mise en place un peu partout dans le monde et les pays dits civilisés sous domination "sataniste".

      En résumé, par opposition, la définition qui se rapprocherait le plus de la démocratie, ce serait : "cause toujours !"
      Cela veut dire plein de choses mais qui n’empêche nullement à la réflexion ni à l’action de chacun...


  • #535804

    Tout produit culturel mainstream est fait en univers très très contrôlé ,subliminal
    ,psychologie,manipulation, à degrés divers rien n’est innocent,les films,clips,livres,show tv etc .J ’ai fais tout les gta mais je ne jouerai pas celui là,ça vas trop loin à mon gout.
    Personne de sérieux ne diras GTA 5 vas corrompre la planète ,mais il y contribue c’est une certitude,au passage il est surprenant et décevant,de lire ces com sur ER( geek dissident ahaHa).
    Je pèse mes mots quand je dis que gta 5 à battu tout les records en matière de diffusion
    de valeur négative, j’ ai regardé un quart du jeu en walkthrough sur youtube,j ’ai 40 ans
    et me plait à croire que je suis très difficilement manipulable et dur à bluffer avec une grande capacité à repérer les manipulation,gta 5 c’est le "Graal" des gens comme moi ,avec ma petite expérience j’ai jamais vu ça ,ne pas oublier que ça dure des centaines d’heure pour terminer, c’est du bourrage de crâne .
    Avec vos raisonnement c’est pas un jeu qui .....ont va pas aller loin,ce jeu est une pierre à l’édifice de l’infamie ,racisme,éveil la curiosité des plus jeunes à la drogue(par rapport aux autres version ont peux se défoncer),torture,agenda gay etc etc que vous faut il de plus ??
    Un enfant qui joue en toute innocence est pardonnable,mais un adulte avec l’esprit critique de surcroît qui viens sur ER c’est de la schizophrénie .


  • #535843

    J’ai joué à GTA 4 et 5. C’est une terrible arme de guerre contre le capitalisme et l’occident en général. Il faut juste ouvrir les yeux. Vous qui connaissez l’anglais, jouez au 5 et écoutez bien les missions. écoutez bien la radio. Regardez toutes les affiches et textes autour du personnage dans la ville.
    Vous découvrirez alors une foule de piques extrêmement subversives pour qui sait voir.
    Si ce jeu était expliqué aux jeunes, il serait une arme redoutable contre l’élite.
    Malheureusement,et comme bien souvent, il ne l’est pas...
    Ensuite pour l’éternel débat "est ce que les jeux vidéos violents engendrent des comportements violents bla bla..." c’est un peu l’oeuf et la poule. N’est ce pas plutôt l’inverse, et la sur-violence dans les derniers GTA n’est elle pas, de la part des réalisateurs, un moyen de déformer cette ville fictive américaine et d’y exposer toute sa laideur, si caractéristique des villes occidentales ? Réfléchissez-y.


  • #535847

    Au lieu d’accabler le jeu, il faudrait s’en servir et faire des vidéos afin de noter et d’extraire les milliers de pointes dirigées contre le système occidental et plus particulièrement américain. Faison comme le diable, utilisons un outil de perversion et faisons en un outil de pédagogie. Il y a, dans GTA 5, assez de contenu afin d’en faire une vidéo du mois de 5h à qui sait voir.

     

    • #536108

      On ne combat pas la haine par la haine ni le feu par le feu.


    • #549314

      On ne combat pas le feu par le feu"




      Belle citation mais qui n’exprime en vérité que peu de choses ou encore une philosophie manipulatoire à destination de désespoir ou de découragement.
      Combattre le feu par les feu , est une appréciation impropre à la vérité. Le c... qui agit ainsi ne fait que l’amplifier.

      Mais philosophiquement parlant, on ne peut noyer le feu que dans le feu...
      (à méditer)


  • #535849
    le 24/09/2013 par Nabuchonodosore
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Bonjour à toutes et à tous où bonsoir...quelques parts on s’en fout comme dirais Dieudo. je tiens à apporter ma petite pierre à l’édifice sur ce sujet très intéressant.

    Je précise d’abord que je suis un étudiant de 21 ans qui est membre d’ER depuis maintenant deux ans, en parallèle je suis aussi un joueur de jeux vidéo depuis le premier Pokemon sur gameboy. De même, j’ai joué à tous les volets de la série GTA durant mon adolescence et je peut affirmer que la violence y est banalisée ainsi que décuplée par le phénomène de monde ouvert est de liberté (presque) total. Malgré sa caricature grossière de notre société capitaliste ,symbolisée par le "rêve Américain", je ne peux allez jusqu’à défendre son immoralité.

    Cependant je tenais à apporter une nuance en ce qui concerne ceux qui condamnent les joueurs de GTA ou de jeux vidéo en général, n’avez vous donc aucuns péchés ? Certains sont cinéphiles et apprécient des oeuvres considérées comme violentes voire choquantes,comme le film Scarface ou la série les Sopranos, cela me donne t’il le droit de faire un amalgame et de les condamner ? Ne tombons pas dans l’hypocrisie du puritanisme Américain.
    Je précise aussi que ma génération n’est que le fruit des précédentes, qui elles aussi ont été avili par la consommation de masse et le plaisir abrutissant, consciemment ou non. Ma génération est , je pense, une génération de cynique qui à l’inverse des soixante huitard ne cherche plus à s’investir dans des combats éphémères. C’est en cela je l’espère qu’elle seras celle d’où la révolte partiras.

    Enfin même si les avis divergent ne tombons pas dans un vulgaire conflit entre jeunes et moins jeunes, ER poste ce genre d’article pour nous ouvrir les yeux pas pour nous diviser. Oui effectivement je joue à un jeu immoral, j’en suis conscient et je déplore cette faiblesse mais je suis ici à débattre avec vous, à lire des livres édités par Kontre Kulture et à écouter le brillant sociologue qu’est Soral. Toutes ces actions participent à mon éveil personnel ainsi que à mon épanouissement. Quand à ceux qui attendent de nous un militantisme actif et donc un passage à l’acte, je leurs répond qu’il ne faut pas précipiter les choses, notre objectif premier est une révolution des esprits qui passe par le relais de la vraie information ainsi que de la réconciliation entre les peuples et les générations.

    Mes amitiés sincères camarades, Frédéric
    Pardonnez-moi mes lacunes grammaticales.


  • #535862

    Critique plutôt dur vis a vis de GTA V, j’ai grandit avec cette saga, je n’y joue plus depuis longtemps mais quand j’ai l’occasion d’y jouer c’est certainement pas pour jouer au scénario mais me lâcher sans me prendre la tête (donc je bastonne des piétons, je défonce les flics toussa...)... Et je n’ai pas mal tourné.

    Mais ça change pas le fond du problème, de ce que je sais, il existe un code parental pour interdire les jeux qui ont une signalétique qui correspond réellement au jeu -pas comme la signalétique qu’on peu voir sur différentes séries comme ncis, hawai 05, les experts ou c’est indiqué -10 ou "déconseillé aux moins de 10 ans"( déconseillé quoi...) ou n’importe quels autre film ou elle est remise à la baisse ou on peut voir toutes sortes de cadavre mutilé, calciné, noyé et j’en passe- et on en reviens encore une fois au rôle de l’adulte qui ne fait pas son boulot.

    Je rappel aussi que le jeu vidéo contrairement aux films/série TV doit obligatoirement s’acheter pour pouvoir être joué, c’est moins vrai sur pc mais pour ce type de jeu c’est plus pratique d’y jouer sur sa console. Notez aussi que les consoles sont en général là ou se trouve l’écran le plus grand c’est à dire : le salon. Sachant tout ça, il me semble bizarre que les parents ne voient pas le jeu ou n’interviennent pas quand ils le voient. Les développeurs d’un tel jeu ne sont pas responsable si les parents achètent un jeu interdit -18 sur simple excuse de passer pour quelqu’un de pas cool ou encore de ne pas être en mesure de contrôler un gamin de -18...Faut être responsable a un moment donné.

    Pour ma part une bonne partie de défonce après 7 h de boulot quand j’ai eu que des boulets ça a tendance a apaiser ma haine assez rapidement, ca a donc l’effet inverse sur moi, au lieu de passer à l’acte a cause du monde réel, le monde virtuel m’apaise et je reste tranquille.

    Quand on voit ce que les médias nous font voir etc je pense que le diable n’est pas dans GTA V...


  • #535867

    J’en ai marre des gens qui n’arrivent pas à admettre que jouer au jeu vidéo n’est qu’une perte de temps. C’est absolument pas constructif ni pédagogique, ce ne sont que des jeux, il faut les prendre comme tels et non comme une partie intégrante de votre vie ou comme référence. Je dis ça sachant que je joue aussi mais très peu (pas plus de 2 heures pas semaine et jamais seul).
    En revanche, le jeu vidéo en tant qu’industrie culturelle (néanmoins exclusivement de divertissement) est très intéressante. Je pense que c’est le marché le plus diversifié culturellement parlant puisque le jeu vidéo américain et japonais sont des modèles très différents. Et la France rayonne aussi à sa manière dans ce secteur, d’une part avec Ubisoft, innovant et le 3e éditeur mondial, ainsi qu’avec des plus petits studios comme DONTNOD et Quantic Dream ouvrant une autre optique du jeu vidéo : plus émotionnelle et très scénarisée.

     

    • #536114

      Non je suis désolé mais jouer à des jeux style Anno ou Total War n’est de loin pas une perte de temps. C’est une manière d’aborder des sujets difficiles à comprendre mais en le faisant de manière ludique comme gérer une économie, une dynastie, comprendre la politique, gérer des habitants d’une autre culture, devenir curieux de l’histoire ou tout simplement d’une autre culture etc... ça permet de travailler le cerveau et ça change de toujours devoir tuer ou gagner une compétition.


    • #538133

      à Atonus :
      Ça tombe bien, je suis aussi un adepte de jeux de stratégie comme Civilization, Crusader Kings 2 et Total War. Et, même si le cadre historique d’un Civilization ou un d’un CK2 et l’aspect stratégique d’un Total War sont intéressants, ça n’offre qu’une esquisse de tout cela. Ce n’est pas en jouant à ces jeux que tu te forgeras une culture historique solide ou stratège militaire, puisque ce n’est pas le support pour. Tout ça c’est pour se donner bonne conscience. Jouer à des jeux aussi subtils qu’ils soient ne va pas élargir ta culture, ils vont au mieux, c’est vrai, te donner la curiosité d’approfondir (pour le domaine de la stratégie par exemple) cette connaissance en allant voir ailleurs que dans un domaine de pur divertissement. Évidemment, je comprends ce que tu veux dire, mais c’est pareil aussi pour un Dr Kayachima, je doute que ça rende plus intelligent, seulement plus réactif à leurs exercices (ça rejoint les analyses de Michel Desmurget).


  • #535871

    Ce jeux est avant une grosse caricature du monde moderne... à la yatch people...


  • #535877

    Etant actuellement sans emploi et en attente de "réinsertion professionnelle", a 35 ans j’avoue encore jouer a la console avec mes amis.
    Cependant je tiens a avouer également avoir joué ces derniers jours a GTA V et le bilan constaté avec mes amis "éclairés" sur le régime oligarc(h)irque d’aujourd’hui, nous avons constatés que ce jeu est truffé d’allusions, d’images collés aux murs, de graffs et de vidéos lors des scènes principales du jeu, absolument a mettre hors d’atteinte des moins jeunes, des enfants et des écervelés non-éclairés.
    Je me plains de constater que ce jeu, en plus de la violence reconnue de ce titre tout droit inspiré de Scarface, ici, on est carrément placés dans des situations érotiques a la limite du porno, mais peut être pour le VIeme opus ?
    Je conseil aux gens de jouer a ce jeu (faites le vous prêter, 1 milliard de recettes, y’a sûrement quelqu’un dans votre entourage qui se l’ai déjà procuré) ainsi vous comprendrez ce que je cherche a vous signifier a tous.
    Au bilan, quand on constate les noms en tête de gondole a la prod (aucunes surprises je dirais), les jeux de vérités/contre-vérités omniprésents afin de discréditer les conspirationistes passant pour des fous voire des psychopathes, de voir la pyramide et l’œil franc mac a tout bout de champ (ou de pixels parfois) ce jeu est une offrande de nos jeunes au satanisme religieux et morale qui s’annonce d’ici un futur tres proche, et incite énormément, pour ne pas dire abuse, de la propagande islamo-terroriste.
    En attendant, quand on voit le dit chef d’œuvre, on ne peut que s’arracher les cheveux car les illuminatis en sont venus carrément non plus a leur methode traditionnelle de "on va se montrer au public petit a petit, on les prépare psychologiquement a notre arrivée", mais vraiment a de l’arrogance ou tout est dorénavant permis, même a certains moment du script a de l’insolence et des promesses de soumissions sans quoi vos persos ne peuvent aboutir aux missions. On en est la !
    Pour finir le role des persos (3) sont abominables : Michael (tiré des traits de de Niro), le traitre de service qui se demande toujours pourquoi il est une M... a defaut de braquer, il aurait fait un bon GI ou Marines ; Trevor le psycho de service, absolument "no comment", tout est dit ; et le principal, Franklin, le black idiot utile, qui ne sait jamais dire non et est cantonné a un rôle d’"esclave" des 1ers cinglés qui passent pour lui faire effectuer les taches les plus ingrates.
    GTA V = CQFD -_-,


  • #535879

    @ tous ceux qui sont prêts à dérouler l’argument "je joue à tuer, à violer, à écraser sur écran mais ça fait pas de moi un tueur et un décérébré", réfléchissez à ceci :
    si vous passez le même temps à lire, à faire de la version latine, à faire du calcul trigonométrique, à jouer aux échecs, à mémoriser Homère ou à faire de l’exégèse, vous allez développer vos aptitudes intellectuelles (capacité d’analyse, mémoire, capacités de stratégie, de raisonnement, recul et capacités critiques, système attentionnel..). Si vous vous immergez dans un univers axé non pas sur la rigueur et l’attention mais sur la facilité et la pulsion, c’est la pulsion et l’immédiateté comportementale que vous développerez, au détriment des fonctions autres. Bien sûr, vous ne deviendrez pas forcément un "héros" tueur du jeu vidéo : mais vous développerez toutes les "qualités" qui feront de vous un être sensible aux stimuli et peu capable de lire et d’analyser la structure dans laquelle vous vivez.
    C’est aussi et même essentiellement à cette transformation de l’homme en animal stimulé que sert le jeu vidéo. Et c’est précisément pour ça que le jeu vidéo fait d’office appel à des éléments qui "dressent" à la stimulation pulsionnelle, à savoir le sexe et la réaction violente.

    L’argument qui consiste à dire "c’est pas la violence du jeu qui est la cause de tout" est un argument d’une naïveté extraordinaire.

     

    • #536019

      Merci pour le com c’est ce que je pense aussi . J’ai passé énormément de temps sur les jeux vidéo et aujourd’hui, je me sens faible intellectuellement voir misérable... du coup je suis perturbé et j’ai perdu confiance en moi.
      sérieux ces jeux sont dévastateur...
      Et pour ce qui est du succès du jeu. Quoi qu’il arrive on a plus le droit de rien faire mis a part fermer nos gueules et être de bon mouton. c’est normal que ce genre de jeu, ou tu peu tout faire, cartonne...


    • #536031

      Tout à fait. Pour les plus jeunes, écoutez le rappeur Mysa, relayé ici qui a dit quelque chose du genre "le second degré c’est la plus grosse carotte qu’on vous a mise".

      en gros, montrer des viols scénarisé à la télé pour dénoncer le viol c’est du pipeau, montrer de la violence scénarisée dans un jeu vidéo pour dénoncer la violence de la société c’est du pipeau !!


    • Perso je fais des maths, de la musique, des échecs mais au bout d’un moment le cerveau est fatigué.
      Alors une bonne partie en multi ca me défoule, tout comme regarder un bon film.


  • Je joue à des jeux vidéo et vraiment il faut arrêter stupidement de croire que :
    - puisque GTA (ou autre mainstream) dénonce quelque-chose (genre la société, les politiques), c’est un gage d’intelligence : personne ne retient ça quand c’est un divertissement spectacle soit disant ironique. C’est bien usité comme méthode et pour passer un message il faut un talent ou des techniques supérieures à l’allusion brouillonne.
    - même si la violence n’est pas une cause (à effet direct), cela n’influe pas, cela n’est pas de l’assimilation forcenée.

    Sinon, je suis pas contre.
    Ça reste un produit de consommation comme bien d’autres qui jouent sur le désir. C’est banalisé. Ceux qui arguent l’interdiction du jeux video (je parle pas de limite d’âge) consomment souvent du foot, de la TV réalité, des magazines, des films, des séries analogues en débilité. Beaucoup d’investisseurs sont prêts à aller loin pour un marché, d’autant que la demande est grande envers le sentiment de "liberté" (domination)/démolition. L’indignation, peut être, mais la responsabilité est importante. C’est surtout qu’une fois éloigné de ce paradigme de pulsions, on trouve que c’est moins bon GTA.


  • J´ai l´impression que ces jeux diminuent la violence, contrairement á ce qu´on dit souvent.
    Les joueurs ont moins d´agressivité á projeter sur autrui s´ils l´ont déjá dépensée dans un jeu.

     

    • #536119

      Il me semble que ce que vous dites est faux, plusieurs expériences ont montré que les jeux vidéos, ainsi que les films violents augmentaient l’agressivité des individus, ce n’est pas forcément qu’ils vont taper tout ce qui bouge, mais ça les rend moins tolérant, plus susceptible et plus impatients notamment. Tout cela est très bien synthétisé dans la conférence en vidéo du neurologue Michel Dumerger : TV lobotomisation.


  • #535920

    C’est juste une question de faire un choix intelligent.
    Tant qu’à passer au temps de temps sur quelque chose, au temps que ça puisse éventuellement, peut-être, servire à quelque chose !!!
    Exemple, avec le jeux E.T l’extra-terrestre tout ceux qui atteindra le 7ieme niveau en moins de 666 secondes seront sollicité par les p’tit z’hommes vert pour les aider à sauvé la planète ;-)
    Come-on, let’s shoot some pixels....


  • Moi c’est le jeu "Duck Hunt" sur Nintendo qui m’a traumatisé...les pauvres canards...


  • Il faut laisser les jeux vidéos aux débiles (à 28 ans encore !).
    J’ai un ami de 35 ans qui joue à des jeux de guerre en vidéo. Il laisse 50 euro par mois à s’acheter des munitions virtuelles ! Et 50 heures par semaine...et jointé, en plus.

    Avec le Grand Chthulu : trop de gens veulent les bonnes places de la société. Il faut en abrutir le plus grand nombre, les empoisonner, les pervertir. Et la laideur dominera le monde.

     

    • #536199

      Sans déc’ ? Y’a des zozos qui achètent des munitions virtuelles ? Aujourd’hui j’étais d’humeur optimiste, là maintenant je ne le suis plus ! Pauvre humanité !


  • #535992
    le 24/09/2013 par lllllllllllllllll
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Je m’y connais bien en jeux-vidéos et je ne me lancerai pas dans l’écriture d’un pavé pour démontrer ceci ou cela, je dirai juste une chose :

    Pourquoi joue on au poker aujourd’hui et pourquoi n’y jouait-on pas sous Philippe Auguste ? Parce que c’est un jeu dans lequel il faut mentir, tromper, dissimuler et dépouiller l’autre pour gagner l’oseille. C’est un signe des temps.

    GTA V c’est pareil. Pas de jeu de ce genre dans une société saine.
    Et qu’on ne me dise pas que ce jeu dénonce de manière plus ou moins subtile le monde dans lequel on vit parce que c’est des conneries. Si 2 ou 3 personnes parmi les joueurs voient effectivement les choses ainsi ce n’est pas le cas de la masse pour qui ce genre de jeu est un moyen d’assouvir des fantasmes malsains.

     

    • #536647
      le 24/09/2013 par resistance83
      "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

      je confirme , J’ai 19 ans et tout mes connaissance ont ce putain de jeux , je dis bien tout le monde , de plus le carrefour près de chez moi a deja épuisé tout ces stocks et augmente toute les semaines , j’ai vu dans une publication que cetait le meilleur jeu vendu depuis bien longtemps battant les call of duty et autre jeu pour taré , c’est la bible de satan cette saloperie , j’ai jouer a ce jeu chez un collègue et tu peut faire vraiment n importe quoi ,
      de plus son aspect graphique il est vachement réaliste , taper n’importe qui , tuer mitrailler les gens dans les rue , voler des voiture avec ou sans le gas dedans , des boite de strip tease , la drogue ( tu peut fumer de l’herbe avec ton fils) tu peut allé voir des putes et tu vois quasiment la scène de sexe , les type que tu joue sont des pur voyou , un noir racaille , un italien friqué et un blanc genre bikeur fou , pour dire que je me sentait con de pas l’avoir mais j’ai rapidement recadré cette pensé grâce a la religion qui empêche d’etre corrompu par ces merdes ,


  • Le fond du problème avec ce GTA V c’est la société dans laquelle on vie.
    On a tous conscience ici que les temps sont bien sombres et que c’est dû à un problème de fond, celui de la psyché collective. Au delà des problèmes tangibles, directement perceptibles par l’analyse rationnelle comme l’économie, la géopolitique, etc... tous ces problèmes ont une base commune qui relève vraiment de l’esprit. Je parle de conviction et donc de détermination et de motivation afin d’agir pour un "monde meilleur"... Or ce monde est loin d’être à porter de main et on cherche de ce fait à identifier toutes les causes de cette défaillance.
    Alors oui GTA V c’est l’apologie de la violence, du sexe, de la drogue, de toutes les perversions ! On prend plaisir à foutre le bordel ! GTA V renvoi aucune image de stabilité, de droiture, de morale, c’est tout l’inverse. Donc on identifie ce jeu comme un énième vecteur de saloperie dans cette psyché collective, dans cette société décadente... Mais bon sang faut arrêter de délirer ! Si vous voulez vivre comme des intégristes libre à vous, mais si vous pensez que le monde meilleur c’est un monde d’intégriste vous vous mettez toute la quenelle dans l’oeil jusqu’aux tripes.
    GTA V n’est certes pas à mettre entre les mains d’enfants mais il s’inscrit tout de même dans le domaine du JEU ! Et c’est sans parler du fait que dans le fond GTA a toujours était une série assez subversive. Malgré cela c’est un jeu, on veut du "fun". Et la droiture, la stabilité, la morale c’est pas fun. C’est important ! Crucial ! Mais pas fun et c’est pas forcément ce qu’on recherche dans un jeu. De plus ce n’est pas en interdisant ou en privant qu’on éduque. La meilleure éducation passe par le contrôle.
    Oui, oui, oui c’est un objet brûlant ce GTA. Et pour ce qu’il est du CA de Take Two c’est un autre problème. Mais de mon point vue GTA V est au moins aussi répugnant moralement que le film Good Morning England (qui est une véritable Bible de Satan comparé à GTA qui n’est à coté qu’un vulgaire manifeste de secte raélienne et encore...) et pourtant je n’interdirais aucun des deux. Critiquons ! Critiquons toujours à tord et à travers c’est vital ! Mais sans pour autant faire feu de tout bois sans quoi on bascule sur une autre pente tout aussi hasardeuse.


  • #536028

    Le jeux vidéo est un loisir au même titre que le cinéma, la BD ou la musique. On peut trouver des produits intéressants et cultivant, tout comme on peut trouver des déchets. C’est à nous de choisir ce qu’il y a de mieux.

    Exemple : le film American Pie est une un navet qui fait l’apologie du sexe et de la décadence, je ne vais pas pour autant cracher sur tout le cinéma car il y a aussi d’excellents films. Idem pour la musique, et donc aussi pour les jeux vidéos, tout n’est pas à jeter.


  • #536050

    Bien vu de proposer "la pornocratie" en conseil de lecture,car comme le visionnage
    de film porno le jeux video est centré sur le circuit de la récompense dans le cerveau,
    la dopamine est libéreé anormalement ce qui favorise un comportement dépressive,démotivé,c’est aussi dans ces moments là que le subliminal est le plus efficace
    la dopamine fonctionne comme de la glue qui colle les messages subliminaux ou non aux subconscient pour des années,voir Your brain on porn(youtube,travaille remarquable),
    MInd control ,MK ultra, toute la technique scientifique est à l’oeuvre pour vous nuire, GTA 5
    est le sommet de cet exercise.


  • #536057

    J’ai le souvenir d’un chat anglais assez révolutionnaire à l’époque : on pouvait choisir un personnage ( style BD) et se balader dans un centre commercial et de loisirs. Jeu destiné aux pré-ados.

    Évidemment c’était farci de pubs, d’incitations à prendre un compte à la banque, à commander des gadgets dans un magasin en ligne qui sponsorisait le jeu.

    Et là scandale : c ’était de la pub commerciale déguisée pour faire consommer les enfants.

    Ce serait condamnable parce que c’est commercial et qu’on influence les enfants.

    Par contre si un jeu est violent il n’aurait pas d’influence et ne serait donc pas condamnable : le critiquer serait être ringard.

    Prétendre qu’il est réservé aux plus de 18 ans, c’est se cacher derrière son petit doigt. Et surtout, le braqueur qui fêtait ses 18 ans on lui a donné 12 ans d’age mental.

    Si un autre pays lançait un jeu de type jihad, orienté contre l’occident, je crois que ceux qui prétendent ici que les jeux violents n’ont pas d’influence, de peur qu’on supprime leur "joujou" et un passe temps qui frôle l’addiction, changeraient d’avis.

    Je me souviens , en Espagne dans une boutique téléphone internet, skype, etc... tenu et fréquenté surtout par des immigrés d’ Amérique du Sud, une bande de gamins , des bourges ( vu leurs tenues ) qui jouaient en réseau ont commencé à se battre à coup de chaises : ils se sont fait expulser manu militari.

    Dans un autre , pendant que les premières bombes tombaient sur l’ Irak des ados jouaient à la guerre contre des terroristes : les bons contre les méchants, version néocons, un vrai lavage de cerveau. C ’était assez pénible, car ils étaient très bruyants et de temps en temps il fallait que le responsable les calme un peu, ça durait 5 mn, mais ça fait de la tune. Je suis sortie dans la rue pour rejoindre une manifestation spontanée contre ces bombardements, pendant que ces gamins sont restés jouer, pendant que des civils innocents se faisaient déchiqueter par une bombe tombée sur un marché. Voilà ce qu’on fabrique avec ces jeux débiles.


  • #536058

    Bonjour,
    Beaucoup de commentaires ! Et une fervente défense de la cause du jeu video. Je veux bien croire que toutes les personnes qui répondent à cet article ne sont pas des tueurs potentiels, bien que "addicts" à la saga GTA depuis longtemps...
    Oups, j’ai lâché le mot. En lisant certains commentaires, je n’ai pu m’empêcher d’y découvrir l’éternelle justification : regardez je suis gros joueur et je suis intégré socialement... Mais non, ce n’est qu’un jeu, avec un coté ludique et éducatif sur la société actuelle et ses vices....
    Je dirais qu’une des premières caractéristiques d’une personne dépendante est sa capacité à minimiser l’impact sur sa personne, en occultant totalement le mal que cela peut faire aux autres... Il serait bon d’arrêter de vous justifier sur vos propres problèmes d’addiction, et tenir compte du fait que ce qui est bon pour vous (en êtes vous sur ?) ne l’est pas forcément pour tout le monde. De plus, nier l’impact sur un enfant de ce genre de jeu laisse perplexe. La preuve que l’industrie du jeu video a bien fait son taf.
    Il est évident que le jeu video, sans abus, peut être ludique, amusant et permet même de passer du bon temps entre amis.
    La plupart du temps, le jeu video isole (raison de plus avec un casque sur la tête pour les jeux en ligne), bloque la communication au sein de la famille, et peu conduire certains (non, pas vous lecteurs ER assidus, nous avons bien compris au travers de vos messages de justification) à la dépression, ou autres troubles psychologiques.
    Revenons sur nos cheres tetes blondes qui jouent à ce genre de jeux. Il va de soit que si un enfant de 8-10 ans en vient à etre accro à ce jeu, il faut s’interroger sur l’education qu’il reçoit. Ceci combiné à cela entraine des enfants avec des reperes du bien et du mal completement faussés. Alors le water gate ou les illuminati, l’enfant il s’en fout. Par contre le nombre de crimes et delits qu’il faut effectuer pour faire du score ou debloquer des "succes", ça il imprime. On banalise gravement. Bref, il serait tout de même bon d’avoir le recul de ne pas se sentir attaqué par un tel article, en qualité de joueur, mais plutôt s’interroger sur le probleme de fond : la violence et nos enfants. Je trouve bien prétentieux de la part de certains de parler au nom de tous en essayant de faire passer pour vérité leur seule justification sur le pourquoi et le comment de leur addiction aux jeux videos. De plus, vous passez à coté de l’article, et de ce qu’il vaut y voir.


  • #536156

    Je pense que tout dépend principalement de l’âge du joueur. Quand un jeu vidéo est déconseillé aux moins de 18 ans, c’est qu’il y a une bonne raison. Or, il y a encore énormément de parents qui, totalement dépassés par cette "technologie" ou trop prompts à céder aux caprices de leur enfant-roi, ne prennent pas en compte ces mises en garde.

    Il faut plutôt blâmer les parents irresponsables qui mettent des jeux violents entre les mains de leurs gosses. C’est un peu comme les coller devant un ordinateur sans contrôle parental, avec accès illimité aux sites pornos en tous genres. Le laxisme parental a une immense part de responsabilité dans tout ça.

    Quant au principe-même de jeux comme GTA, il permet au joueur de se projeter dans un univers alternatif où son comportement dépend principalement de sa morale, de son bon vouloir et de sa prédisposition à opter pour des choix à vocation violente. En somme, un "défouloir", et un moyen de distraction et d’évasion dans un monde virtuel, comme le serait n’importe quel livre ou n’importe quel film de gangsters. En effet, si le film "Scarface" fait figure de référence chez les "jeunes" de banlieues en matière de long-métrage violent, il paraît logique que GTA soit son pendant en matière de jeu vidéo.

    Bien sûr, comme tout le reste de l’industrie mainstream du jeu vidéo, des films, et autres produits de consommation de masse à l’américaine (hi-fi, multimédia, téléphonie, informatique, etc...) les créateurs, producteurs et distributeurs de ce jeu sont, comme pour tout le reste, des individus qui appartiennent à la toute-puissante communauté élitiste internationale qu’on ne peut nommer. Le jeu vidéo est un business de masse comme les autres, donc toujours aux mains des mêmes. N’oublions pas que pour le cinéma (aussi bien américain que français), Woody Allen a déclaré que "la cérémonie des Oscars est la plus grande célébration juive de l’Amérique". On pourrait donc en dire tout autant du business des jeux-vidéos...


  • "Il rappelle qu’Aaron Alexis, qui a tué douze personnes à Washington avant d’être abattu par la police, aimait jouer à ce genre de jeux vidéos pendant des heures. Call of Duty était son préféré. Il regrette qu’on se soit plus intéressé à ses armes qu’à ce qu’il avait dans la tête. « Oh, attendez, beaucoup de gens jouent à ces jeux et ne tuent pas leurs camarades de classes ou leurs collègues. (...) Mais ces incidents de plus en plus fréquents me font penser que ce que vous mettez dans la tête de quelqu’un a une influence sur la manière dont il se comporte. »"

    faudrait plutôt se poser des questions sur la société américaine non ?

    Parce que bon, en Suisse (je parle de ce que je connais), des jeunes instables qui jouent à GTA5 ou autre jeux hyper violent, y’en a.

    Des armes, en Suisses, y’en a. Beaucoup. Mais chez des gens qui ont effectué un service militaire, donc pas vraiment des guignols qui ont des ak pour se la peter et se la jouer survival.

    Pourtant, j’arrive pas à me rappeler si y’a eu une tuerie de ce genre en Suisse depuis des dizaines d’année ...

    CQFD

     

    • #537400

      Oui c’était à Züg

      http://www.swissinfo.ch/fre/A_La_un...

      Je ne pense pas que ce sexagénaire soit un gamer

      On a eu la même en France dans une réunion de conseil territorial, où chaque citoyen n’est pas armé.


    • Oui j’y ai directement pensé, mais c’est vraiment pas pareil. Ca c’est un mec qui était sain d’esprit, et qui a voulu se suicider en emportant certains politiques avec lui car le système l’avait étouffé. A juste titre ou non, mais je trouve plus "intelligent" de s’en prendre aux politiques plutôt qu’aux citoyens ... y prendraient peut-être ce genre de drame un peu plus au sérieux et non comme une opportunité de se mettre en avant médiatiquement.


  • #536216

    Je l’avoue, j’ai joué à GTA IV mais j’ai au moins vu que pour progresser il fallait virtuellement faire les pires saloperies, se compromettre, toujours virtuellement, et si on rendait service à une personne d’une certaine minorité on avait un super véhicule terrestre.
    Rappelez-vous que dans virtuel il y a vertu, mais pour les jeux vidéos comme GTA c’est en fait le contraire de la vertu.
    Demandez-vous à quoi vous consacrez votre temps et vous saurez à qui vous vous dévouez.
    Ces jeux rendent accros mais pas au sport, pas à la famille, pas à ce qui est constructif.
    Morale à part, vous n’apprenez rien de bon dans ces jeux, vous n’en ressortez pas plus fort ou plus intelligent.



    Arrêtez de vous chercher des alibis pour cette perte de temps de cerveau utile !!!


     

  • #536333
    le 24/09/2013 par Etienne Marcel
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    Solution ? n’y jouez pas.

    Et si des fois vous vous sentez l’envie d’être une ordure ou un tueur, autant que ça soit dans le virtuel. Ensuite méditez là-dessus.

    On parle de pêché depuis toujours, les moyens de s’égarer se sont juste diversifiés de nos jours. On subit autant qu’on se prête à ce genre d’activité.

    Personnellement ça ne me dérangerai pas de voir interdit tout ces jeux (CoD et cie) et remplacer tout ça par du paintball (ce qui est beaucoup plus amusant et excitant que de frager à la chaîne)


  • dans les anciens gta c’etait deja pareil
    meme sur les vieux ordi il y a avait des jeux pourris comme hooligans ect...voilence gratuite sexe drogue arme a feu sont monnaie courante de nos jours les jeux sont tous a chier c’est pour ça que je ne joue plus depuis quelques années quand je vois des gens de plus de 60 ans jouer a call of duty ils me font un peu pitier c’est comme commencer a fumer du shit à 30 ans loool
    tout les jeux qui sorte sont calqués sur le meme model ca va dans le meme sens que la musique les films ect... faire des abrutis

    ya plus que de la merde

    c’est sur ca vaut pas europa universalis (le 4 est terrible ca faisait longtemps que j’avais pas installer un jeu sur le pc) lol ou un petit Trackmania united que j’ai squatté pas mal de temps et quelques nuit blanches
    les bon vieux bomberman ou pckid il y avait du concepte au moin
    gta c’est le jeu d’abruti par exellence et sur les esprits faibles cela peut faire des ravages
    la télévision c’est la meme chose depuis quelle existe les meutres viols et autre saloperies sont en augmentation constante


  • #537231

    Ouais ouais , tout ca c’est encore des grandes gueules du genre jack thompson qui y connaisent rien et qui y ont jamais joué mais qui critiquent allegrement sans arguments et sans sources...

    C’est encore des rapprochements foireux de dire "il a tue des gens car il joue aux jeux"

    Ouais , et si maintenant il etait juste mentalrment atteint ?


  • #537352

    "Attention, ça pue le satanisme depuis un bout de temps"
    mais à part un stage de survie et une pétition contre la licra...


  • #537538

    Je suis partagé sur la question. Je sais que, par exemple, quand Orange Mécanique était sorti, cela avait inspiré des criminels, et que Kubrick s’était intelligemment défendu en disant qu’il est facile de mettre de tels actes sur dos du cinéma, (ou ici sur les jeux vidéos), quand on refuse de voir que c’est la société elle-même qui a un problème et que même en état d’hypnose, personne n’a jamais commis de crime sans le vouloir.

    Il ne faut pas oublier que le divertissement a toujours eu une dimension cathartique, et ce depuis les tragédies grecques.
    Voir le mal en face ne nous désensibilise que si l’on veut être désensibilisé, contrairement à ce que veut penser ce journaliste.

    Mais je ne pense en revanche pas qu’il soit sain de donner aux gosses de 13 ans un tel imaginaire immoral, quand l’image du père et de l’autorité est piétinée et ridiculisée chaque jour, et que le système éducationnel se montre toujours plus faible et complaisant.

    A l’inverse, bombarder des jeunes d’images des télétubbies et autres niaiseries, censurer la moindre violence imaginaire, violence qui fait indéniablement partie de la réalité, me paraît être stupide, voire digne des mouvements féministes puritains face à l’alcool dans les années 20, dont Al Capone a tout de même bien profité.

    Les jeux vidéos, à petites doses, peuvent être un univers de transgression ou de rêves pour certains comme un facteur d’inspirations perverses pour d’autre, et ce exactement comme peuvent l’être un film, un livre, un disque, etc.


  • #537576

    Mon dieux les âneries qu’on peut lire ici ...
    Tout d’abord je vous informe de mon expérience personnelle, concernant les jeux vidéos, afin d’établir ma légitimité pour en parler.
    J’ai 40 ans donc cela fait presque 30 ans que je joue à des jeux vidéos et j’ai travaillé 7 ans dans un studio de développement comme infographiste, d’abord 2D, à l’ancienne plutôt "old school" puis 3D il y a quelques années. D’ailleurs j’ai vécu le passage de la 2D à la 3D,ce qui est très enrichissant car j’ai pu constater l’émergence de nouveaux gameplay que la 3D a apporté. Gameplay que l’on peut traduire par "façon de jouer ou ressenti ou encore expérience de jeu", bref l’essence même d’un jeu vidéo puisque c’est la façon dont on influe directement sur l’histoire ou l’environnement du jeu, à travers ce qu’on nous demande de faire via une interface plus ou moins complexe (Clavier, souris, joystick, gamepad...) :
    - Conduire une voiture (Forza, Gran Turismo, Burn out...)
    - Déplacer un personnage dans un environnement en 2D style mario ou 3D style Lara croft, 2 exemples reconnu pour leur peformance et surtout bien connu du grand public mais il y en a beaucoup d’autre dont la série GTA qui à commencé en 2D puis est passée en 3D avec l’episode GTA III qui à marqué un saut qualitatif révolutionnaire pour l’époque.
    - Jouer au football (FIFA, PES ...)
    - Gerer une ile en tant que dictateur selon un modele capitaliste ou communiste (Tropico 3 et bientôt 4 en 2014, les précédents sont moins bons mais je vous encourage tous à essayer pour laisser exprimer le "Chavez" qui est en vous)
    - Revivre l’infiltration au temps de la Seconde Guerre mondiale et pénétrez derrière les lignes ennemies (Saboteur)
    - Incarner un personnage à traver un jeu de rôle futuriste dans lequel vous créez votre personnage que vous lancez ensuite dans un scénario extrêmement riche et vaste à travers la galaxie entière (Mass Effect)

    Et bien d’autre dans une multitude de contexte et de complexité selon les désirs ou envies de chacun selon l’humeur du moment. On peut être un soldat ou un agent secret ou faire partie des SWATs, un pilote de course ou de ligne, un chasseur de trésors ou de dragons, survivre en milieux hostiles ou en ville (des fois les 2), contrôlez des armées, sur la terre ou sur des planêtes inconnues, dans le monde actuel ou dans un contexte historique, sauter sur des champignons ou sur des mines, incarnez ses personnages préférés comme les personnages Marvel... (Suite ->)

     

    • #544121

      ouais vite lassant tropico 4 mais c’est marrant de pouvoir dire merde aux chinois, aux russes, aux européens et aux states ! et jamais au grand jamais je n’ai utilisé toutes ces tactiques sionistes à disposition dans ce jeux !


    • #549300

      <<<.. Suite
      En ce qui concerne les jeux, il serait temps de comprendre que beaucoup font du neuf avec du vieux en y incluant bien des messages subliminaux de tous ordres et surtout cabalistique orientés satanisme.
      Sous Louis XVI, les aristocrates corrompus avaient déjà cette idée de fournir du pain et des jeux à la populace pour qu’ils ne réagissent pas à leur dictature.Cette idée du passé (quoique), a été reprise plus tard par Coluche qui avait exprimé en "visionnaire" du moment :" File leur 100 balles et un Adidas ..."
      Maintenant, ce sont des jeux sur Smartphone, sur PC, sur console ... et le RSA pour justifier de la même politique pour euphoriser, voire même "soporiphier" les masses ... Ceci, en vue de les euthanasier à terme. Et tout est bon pour "eux" afin de parvenir à leur fin, surtout en passant par les "enfant-rois". Même les sincères défenseurs inconscients de la politique de destruction massive qui atteint notre propre enfance, soumettent des avis par des logiques (inspirées d’on ne sait d’où) afin d’ alléguer ce qu’ils ne comprennent pas ou de ce qui leur échappent. A moins, bien évidemment, d’en être conscient et ainsi, d’ en être complice...(complicité volontaire ou involontaire)
      Sous Louis XVI, l’ inculture était générale, mais la conscience était encore présente chez tous.
      Maintenant, tout est fait pour détruire ces prises de conscience et la culture est mise au piloris de toutes les façons possibles, notamment avec les fermetures illogiques de beaucoup d’ écoles. Cela fait donc partie d’une politique qui échappe à beaucoup. Cette masse concernée se contente de passer à la réaction après être mise devant les faits accomplis.
      Mais l’ électromagnétisme ambiant qui transite par tout ce qui est relié à l’ énergie "ion" (système Haarp en miniature) par les piles, batteries, PC, Smartphones, consoles etc.. sont renforcées afin d’atteindre les zones sensibles du cerveau. Malheureusement cautionnés par la fausse idéologie des adultes,les enfants sont les victimes idéales par l’entremise de ces jeux, car en fait, la majorité est sans surveillance adulte... trop occupés aux "jeux courants de la vie"...


  • #537577

    ou DC Comics...

    Bref la liste est longue et passer à côté de tout ça est dommage à moins d’être réfractaire à ce type de média (devenu de masse depuis la Playstation).
    En fait Sony à ouvert la boite de Pandore car c’est surtout à ce moment là que les jeux qui d’habitudes se limitaient à distraire les enfants (Nintendo) sont devenu des jouets pour adulte (la saga Resident evil marque bien ce tournant). Maintenant Nintendo arrive à faire jouer toute la famille grâce à la WII et ses "Party Game" tandis que sony et microsoft ont, eux, continués à produire des jeux de plus en plus complexe dans tout les domaines et surtout de plus en plus orienté pour adulte. Il y a bien longtemps que ce n’est plus un divertissement pour enfants et notre façon de jouer n’est que le reflet de notre époque et du monde dans lequel on vit sans en nier les égarements bien sur mais tout aussi atteind par le modernisme que dénonce par exemple un type comme Salim "LLP". Le jeu video n’en est pas satanique pour autant mais la quête du petit grouillot s’armant et s’entrainant pour aller délivrer la princesse à évoluer et bien que beaucoup de jeu soit aussi basé sur la progression d’un personnage à travers sa vie, ses choix, sa conscience pour atteindre un but plus ou moins digne ou respectable à juste évoluer dans sa manière d’agir qui ne tient qu’a des codes ou des valeurs de tout les jours mais pas forcement les plus dignes ou les plus honnêtes. Ce qui rejoint un slogan que l’on a pu voir sur plusieurs jeux : faite le mal mais faite le bien.
    GTA V n’est qu’un jeu "de son époque" que beaucoup de personnes apprécient pour sa liberté mais qui, à aucun moment, n’a fait l’apologie de la violence et de la désobéissance ou en tout cas pas plus qu’un film sur les mafieux ou les flics corrompus ou tout autres déviances de notre société moderne. Ce qui se passe dans nos cités est mille fois plus violent, vulgaire, injuste, révoltant que tout ce qu’on peut trouver dans un jeu vidéo qui n’est, finalement, à la base qu’un "jeu".

     

    • #549297

      Oui Guillaume,
      C’est bien connu ! C’est toujours la faute des autres.Les Marvell, comics etc. avaient au moins le mérite d’encourager à lire les expressions reliées aux images afin d d’encourager les enfants à s’ intéresser ou à "perfectionner" la langue qui leur était instruite. Bien sur qu’un enfant s’ identifiait à son héro de l’ époque (Zorro, Ivanhoé etc..). Pourquoi en serait il autrement avec les jeux vidéos actuels ?...suite..>>


  • Comme d’hab, j’ai eu ce Gta à sa sortie, fan depuis toujours,
    un vice, un peu comme Cardet avec le rap.
    parce que j’aime ça tout simplement,
    mais ça m’énerve de voir des gosses y jouer, à 12 ans je jouais encore à Mickey...
    ça devrait au minimum être interdit aux gosses, mais les parents sont responsables à se soumettre à leurs enfants rois... ainsi que le système qui fait la promotion du jeu à fond, rappelez vous de la promo de gta 4 sur canal +..
    C’est vrai que ce jeu n’est pas recommandable, c’est un peu tarantino en jeu vidéo,
    Ils mettent toujours une dose de politique dedans, une série de missions nous fait arrêter des clandestins présumés puis à la fin, on tue les deux mecs qui faisaient "la chasse aux immigrés" grosse propagande en somme, mais ils caricaturent aussi un peu les gauchistes.
    Je ne vois rien de vraiment subversif dans les gta, les premiers épisodes peut être, mais ça reste très politiquement correct, fausse subversion, ils pourraient aller bien plus loin.
    Sinon ils ont su rire des juifs dans certains épisodes, essayez de tuer les piétons rabbins dans gta 4, parfois ils ont plus d’argent que la moyenne...
    A part ça, le scénario du 5 est bof bof.
    Tant qu’aux jeux vidéos, sur les sites ils se victimisent toujours en laissant croire que les jeux vidéos se feraient attaquer par le système pour leur violence, leur addiction etc.. mais c’est ridicule, cette industrie est l’une des plus fructueuse, les médias attaquent rarement les jv.
    A part la télé qui n’aime pas que son audience soit prise par un autre média, ils font des reportages sur les joueurs de Mmo, reportages qui scandalisent les joueurs bien souvent, alors qu’ils sont souvent vrais, comme ceux qui disent qu’ils ont joué à gta quand ils étaient enfants et qu’ils ne sont pas pour autant devenus des meurtriers, ceux là sont vraiment des cons... incapables de comprendre qu’il est question de global, d’ambiance générale dans laquelle nos générations évoluent... évidement que les jeux vidéos ont une mauvaise influence en général, surtout gta.. c’est comme le rap gta.
    Il y aurait tellement de choses à dire sur les jeux vidéos... violence, les mecs qui s’abonnent aux mmo, ceux qui achètent des trucs virtuels etc.. addiction, propagande etc...


  • #542273
    le 30/09/2013 par luckylili777
    "Grand Theft Auto V est le jeu vidéo du Diable"

    J’ai trouvée cette article formidable, je ne suis pas croyante mais j’interprète le diable par le mal tout simplement. Et pour la plupart nous savons que notre situation morale est faite du passé enduré. Si un GAMER tue des civiles ou tue des morts vivants la violence est la même mais le message inconscient est différent. Vu qu’il y a le sentiment d’être un héros ou un malfrats hors du système. Je penses que les jeux violents influence les gens et leurs crée des frustrations car après avoir déposer leurs manettes, ils ne sont ni respecté par une ville, ni pleins d’argent etc.... cette deuxième vie échappatoire probable du système laisse un gout amer au final...car rien ne change, tout évolue... et quand ça évolue ça deviens encore plus grotesque et on s’échappe encore plus ! " QU AVEZ VOUS A NOUS PROPOSEZ MR TECHNOLOGIE ?? "


  • #542431

    Je rajoute également qu’aujourd’hui les jeux vidéos ont des budgets phénoménaux pour des rendus visuels exceptionnels, alors il serait peut-être temps d’oublier la notion "jeu" de vos têtes lorsque vous achetez GTA à vos gamins de 12 ans, il ne s’agit plus de casser des briques ...


  • #542587

    Marrant, j’ai commencé à jouer à GTA sur iPhone, et au bout de quelques brèves parties de 5 minutes, et en repensant à cet article, j’ai ressenti comme un malaise.

    Conclusion logique : suppression de mon téléphone.


  • #543171

    avec le développement de la technologie, c’est devenu de plus en plus réaliste et insoutenable (normalement).
    même constat avec les films d’horreur : du film noir d’Hitchcock à Saw n°19 (’répétition entropique’)


  • #543243

    Quelle réflexion totalement stérile...
    Au lieu de dénoncer un jeu vidéo qui ne fait que dépeindre le triste côté d’une société au moyen d’humour noir, cherchez la véritable source du problème. J’ai joué à bien des jeux de ce genre, voire encore plus sombres, et je n’ai jamais frappé personne.

    Hitler voulait devenir peintre, a-t-on accusé l’art pour ce qu’il a fait ?

    Ce genre d’article me conforte dans mon idée qu’on vit dans un monde d’idiots...

     

  • #548404

    Bonjour,

    J’ai eu l’occasion de voir ce jeu aux mains de proches (amis-enfants etc.). J’ai pour principe de favoriser le libre arbitre mais en aucun cas le mauvais choix.
    Toutes mes années de pratiques en cabale pure et de vécu ne peuvent que m’amener à ce simple constat concernant ce "jeu". EN EFFET, une manipulation de l’esprit à des fins de contrôle et de suppression de la prise de conscience figurent à tous les épisodes. Ceux ci sont maquillés dans des formes , des reflets, des symboles qu’on classe dans le "milieu" de satanistes. Sans compter les allusions d’ encouragement à la sexualité débridée.
    Tout est bon, absolument tout pour entraîner les esprits à la dérive subliminale.
    Pour répondre à certains inconscients qui affirment ne rien voir ou ne rien ressentir, je répondrais simplement par ceci qui est une règle universelle :
    L’aveugle de naissance peut nier l’ existence du soleil, cela ne l’empêche pas d’ être.
    Et je connais suffisamment de choses au sujet de la spiritualité pure pour savoir et reconnaitre ce qui existe de pourri dans ce que je vois journellement et qu’on nous transmet à des fins de domination sous toutes ses formes.
    D’autre part, et je m’adresse aux "p’tis in. cons cients" , qui ne tarderont surement pas à réagir, que le fait de ne rien voir ou de ne rien ressentir n’empêche nullement l’effet escompté et manipulatoire de se réaliser... doucereusement, vicieusement. empoisonnant subtilement les facultés de discernement qui devraient pourtant être l’apanage de tout être considéré comme intelligent... Devant l’ adhésion majoritaire (malheureusement) de manipulation destinée à rendre les gens bêtes, et surtout notre jeunesse déjà endormie depuis des années par ce biais, à l’infantilisme ignorant par l’intermédiaire des jeux à la "c..." on ne peut que tenter de les informer du danger encouru. Nul besoin de "chichons" désormais, un jeu comme celui ci et tout est réglé. Mais si en plus ils peuvent associer les deux....
    Je ne pense pas que les inconscients puissent mesurer l’ampleur de leur dépendance et de leur soumission à ces puissances néfastes qu’ils côtoient sans les reconnaitre, mais qu’ils ne prennent pas au sérieux.
    Après tout, les "jeux" sont phonétiquement semblables au "JE" qui est l’apanage de l’ égo sublimé. Si en plus, ils sont "c..." on a tout compris sur l’égo de l’autre.


Afficher les commentaires suivants