Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Jacques Rousseau

par Henri Guillemin

Dans cette première partie, l’historien et critique littéraire présente les grandes lignes de la pensée politique de Rousseau.

Il insiste notamment sur la remise en cause de l’ordre social et sur les attaques de l’écrivain contre l’inégalité entre les hommes.

Voir la 1ere partie

Quelles sont les fondements de la morale et de la religion de Jean-Jacques Rousseau ?

C’est à cette question essentielle que se consacre Henri Guillemin dans cette deuxième partie.

Fidèle à ses qualités de pédagogue, Henri Guillemin, loin du cours magistral qu’il pourrait donner, réussit à faire partager sa passion de la littérature.

Voir la 2eme partie

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #177875
    le 30/06/2012 par Alex de Liège
    Jean-Jacques Rousseau

    Merçi

    Alex de Liège


  • #177899
    le 30/06/2012 par arnaud
    Jean-Jacques Rousseau

    Guillemin est un génie.

     

    • #178185
      le 30/06/2012 par Thibault
      Jean-Jacques Rousseau

      Je me suis dit la même chose , cigare en main et verre de whisky sur la table en écoutant ce grand Monsieur :P
      Des plaisirs solitaires, les trois ;)


  • #177913
    le 30/06/2012 par Sedis
    Jean-Jacques Rousseau

    Suite à la vidéo conférence de l’historienne Mme Marion Sigaut, je me pose la question Rousseau était catholique ou protestant ?

     

    • #177975
      le 30/06/2012 par Bernie
      Jean-Jacques Rousseau

      Il était protestant -et citoyen de Genève-, puis s’est converti au catholicisme (ce qui est amusant quand on sait que pas mal de révolutionnaires libéraux de 1789 portaient le "Contrat social" à la ceinture..) mais est revenu dans la dernière partie de sa vie, à sa foi protestante.


    • #177996
      le 30/06/2012 par nanothermite
      Jean-Jacques Rousseau

      famille était originaire de Monthléry, près d’Étampes, au sud de Paris. L’aïeul de Jean-Jacques, Didier Rousseau, quitte Monthléry pour fuir la persécution religieuse contre les protestants. Il s’installe à Genève en 1549 où il ouvre une auberge.
      Rousseau se méfie beaucoup de la religion telle que révélée par les témoignages des hommes (l’Église) et les livres sacrés (tous traduits).
      On constate en effet, qu’au cours de son existence, Rousseau, élevé à Genève dans la foi protestante du calvinisme genevois, se laisse convertir au catholicisme romain lors de son passage à Turin à l’âge de 17 ans, puis abjure le catholicisme à l’âge de 42 ans, pour renouer avec les autorités genevoises. En 1768, il épouse civilement Thérèse Levasseur à Bourgoin en France, sans pour autant consacrer religieusement cette union, ce qui, à l’époque, rend le mariage invalide.
      De ses différents écrits publiés de son vivant, trois groupes de textes sont à prendre en compte pour comprendre son rapport à la religion :
      Les écrits « théoriques », ou « dogmatiques », comme par exemple la Lettre à Voltaire sur la Providence, le livre IV de l’Émile, Profession de foi du vicaire savoyard, ajouté in extremis à l’ouvrage, peu avant l’impression ; le 8e et dernier chapitre du Contrat social, lui aussi ajouté au dernier moment à la fin du livre (ce chapitre 8 est le plus long de l’ensemble de l’ouvrage) ; enfin, la Nouvelle Héloïse. On remarquera que ces trois derniers ouvrages ont été publiés à la même période (1762-1763).
      Les écrits de justification ou de polémique : la Lettre à Christophe de Beaumont, les Lettres écrites de la montagne et les Dialogues (Rousseau juge de Jean-Jacques).
      Ce qui ressort de manière frappante dans l’ensemble des textes publics et privés peut être résumé par la formule que Rousseau adresse à C. de Beaumont :
      « Monseigneur, je suis chrétien, et sincèrement chrétien, selon la doctrine de l’Évangile. Je suis chrétien, non comme un disciple des prêtres, mais comme un disciple de Jésus-Christ. »
      D’après ouiquipedya


    • #177997
      le 30/06/2012 par Ismael
      Jean-Jacques Rousseau

      Il est né protestant, converti ensuite au catholicisme (non sans une longue résistance) lorsqu’il passe sous la protection de Madame de Warens. En même temps qu’il s’éloigne des encyclopédistes et qu’il s’oppose farouchement aux athées, il revient au protestantisme vers 1754, cependant il écrit : « Monseigneur, je suis chrétien, et sincèrement chrétien, selon la doctrine de l’Évangile. Je suis chrétien, non comme un disciple des prêtres, mais comme un disciple de Jésus-Christ. »

      En tout cas ce n’était pas un progressiste au sens des encyclopédistes ou des athées comme Diderot and co


    • #178000
      le 30/06/2012 par zumo
      Jean-Jacques Rousseau

      Ni l’un ni l’autre me semble-t-il... Il se disait juste chrétien.

      Du peu que j’en sais, je crois qu’il était à la fois l’ennemi de l’Ancien Régime, des catholiques, des protestants et des Lumières (corrigez-moi si je me trompe).


    • #178007
      le 30/06/2012 par anonyme
      Jean-Jacques Rousseau

      Pour donner mon avis, selon mes lectures de Rousseau, je pense que Rousseau ne s’encombrait pas des classifications catholique et protestant, il était anticlérical contre le riche clergé et il portait en lui une foi très forte qui partait d’un sentiment intérieur, d’une connaissance de ce qui est juste et bon, il était un instinctif, et la foi se ressent. Mais en même temps il n’était pas assujetti par une foi aveugle, et il soumettait les dogmes à son sens critique, comme par exemple ses nuances par rapport au péché originel. En un sens, je pense qu’on pourrait le classer parmi ceux qui ont tenté de réconcilier la raison et la foi... Non ? Si quelqu’un a des informations plus précises, elles sont les bienvenues...
      A mon sens, dans ce siècle d’incroyance, il serait bon de remettre en valeur les grands penseurs qui ont tenté de réconcilier la raison et la foi : j’aimerais en savoir plus sur Blaise Pascal, Averroès... Il me semble que Cheikh Imrane Hossein peut également figurer dans cette liste.. Peut être une idée intéressante pour l’écriture d’un article ?


    • #178009
      le 30/06/2012 par ptitpère
      Jean-Jacques Rousseau

      Rousseau se méfie beaucoup de la religion telle que révélée par les témoignages des hommes (l’Église) et les livres sacrés (tous traduits).

      On constate en effet, qu’au cours de son existence, Rousseau, élevé à Genève dans la foi protestante du calvinisme genevois, se laisse convertir au catholicisme romain lors de son passage à Turin à l’âge de 17 ans, puis abjure le catholicisme à l’âge de 42 ans, pour renouer avec les autorités genevoises. En 1768, il épouse civilement Thérèse Levasseur à Bourgoin en France, sans pour autant consacrer religieusement cette union, ce qui, à l’époque, rend le mariage invalide.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-J...


  • #177963
    le 30/06/2012 par Alien
    Jean-Jacques Rousseau

    Excellent.

    Petite question qui fait tâche : dans mes cours de philosophie politique (qui datent...) à l’université (en Belgique), le professeur disait, en faisant sa biographie, qu’il aurait été gigolo à plusieurs reprises. Il n’a jamais vraiment fondé cette affirmation sur une quelconque preuve. Y a-t-il ici des gens qui pourraient affirmer ou, éventuellement, infirmer ?

    Merci, bien à vous.

     

    • #178049
      le 30/06/2012 par Robert Gros
      Jean-Jacques Rousseau

      Rousseau était bel homme et plaisait aux femmes, de nombreuses aristocrates, suite à la publication de la Nouvelle Eloïse, voulaient l’avoir comme précepteur pour en faire leur amant.
      Rousseau, qui a refusé le pensionnement du roi, l’aide du duc de Conti, et qui a épousé une fille du peuple, a refusé tout ça. Ce qui lui a valu la haine mortelle de certaines mondaines se sentant humiliées par son refus, sans compter la jalousie haineuse que lui vouait, par exemple, un encyclopédiste comme Grimm, petit incruster mondain, qui aurait rêvé des mêmes succès...


    • #178310
      le 01/07/2012 par Alien
      Jean-Jacques Rousseau

      Merci pour votre commentaire. Je comprends maintenant : le professeur avait juste (un peu) forcé le trait.
      Bien à vous.


  • #177974
    le 30/06/2012 par Antonin
    Jean-Jacques Rousseau

    Merci E&R très belle conférence.

    @ Toutes les personnes qui auront vu cette vidéo :

    Est ce qu’une âme charitable parmi vous saura avoir la bonté de bien vouloir m’indiquer de quelle musique il s’agit lors du générique des deux parties de cette conférence de Monsieur Guillemin. Je suis grand amateur de musiques classiques mais j’ai un mal fou à identifier cette petite symphonie. Vous me seriez tous d’une grande aide.

    Amicalement

    Antonin

     

    • #178028
      le 30/06/2012 par LeSaint
      Jean-Jacques Rousseau

      tu auras peut-être de la chance en utilisant le logiciel tunatic :

      http://tunatic.softonic.fr/


    • #178097
      le 30/06/2012 par Antonin
      Jean-Jacques Rousseau

      Merci bien pour ton aide mais ca ne marche pas le passage est trop court pour que le programme ait le temps de le reconnaitre.

      Mais ca reste un super logiciel que je ne connaissais pas merci de me l’avoir fais découvrir.


    • #178121
      le 30/06/2012 par Simon
      Jean-Jacques Rousseau
    • #178201
      le 30/06/2012 par Mimi
      Jean-Jacques Rousseau

      @Antonin

      j’improvise car moi aussi je n’ai pas reconnu mais ça me fait penser à la Marche de Hoendfriedberger pour Frederick le Grand de Prusse. Vraiment pas sûr mais il y ades similitudes dans la phrase, peut-être qu’il y a un 2e ou 3e mouvement...


    • #178328
      le 01/07/2012 par Antonin
      Jean-Jacques Rousseau

      @ Simon :

      Ce n’est pas la bonne, tu dois confondre avec le générique des conférences de Monsieur Guillemin sur Napoléon. Mais je te remercie doublement, une première fois pour avoir fais l’effort de répondre à ma requête et je te remercie encore car cette symphonie aussi m’intéressait beaucoup et j’aurais finis tôt ou tard par vous la demander aussi ! ^^

      @ Mimi :

      Je suis aussi fan du travaille de Frédéric II de Prusse et connais déjà la plupart de ses concerto, je peux donc t’affirmer que ce n’est pas ca. Mais merci beaucoup tout de même ! ;)

      Si d’autres amateurs ont des suggestions je suis preneur ! :)


  • #178006
    le 30/06/2012 par Antonin
    Jean-Jacques Rousseau

    «  Et bénis sont tous ceux qui sont persécutés à cause de mon nom, car le royaume des cieux est à eux.

     »

    Suite et fin de la dernière phrase de Monsieur Guillemin...


  • #178092
    le 30/06/2012 par Ismael
    Jean-Jacques Rousseau

    Plus j’en apprends sur Voltaire, plus je le vois comme un BHL (le concept en plus)

    Intimidation, faussaire, ploutocrate, usurier et esclavagiste.

     

    • #178556
      le 01/07/2012 par Jérémie
      Jean-Jacques Rousseau

      Oui tout à fait, les parallèles sont troublant ... guider par la même idéologie, la même vision du monde et des choses ...


  • #178204
    le 30/06/2012 par Guillaume
    Jean-Jacques Rousseau

    Il y aurait-il une bonne âme pour poster un lien mp3 des deux vidéos proposées ?

     

  • #178336
    le 01/07/2012 par Lampadaire
    Jean-Jacques Rousseau

    Mettre des mots sur le ressenti vis à vis d’une personne et d’une oeuvre comme celle de Mr Henri Guillemin est difficile, aussi je me contenterais seulement d’un :

    Merci beaucoup pour vos cadeaux historique et pour vos conférences Monsieur Guillemin.


  • #178554
    le 01/07/2012 par Jérémie
    Jean-Jacques Rousseau

    Bonjour,

    En effet, Mr H.Guillemin nous a laisser des vidéos extraordinaires !, un orateur et conférencier d’exception, sans compter sa droiture, ses valeurs et sa morale irréprochable. Vue son état actuel on se doute bien que ma parole n’est nullement destinée à m’attirer ses bonnes grâces.

    C’est Mr Chouard qui m’avait fait découvrir cet homme, depuis j’ai appris tellement de chose grâce à cet homme, Henri Guillemin, que je ne peux imaginer ne pas l’avoir connus.

    Celle sur Rousseau je l’avais regarder il y a quelques temps, mais c’est avec grand plaisir que je l’ais regarder à nouveau !.

    La vidéo historique sur Jeanne par exemple est extraordinaire également, ou encore celle sur G.Flaubert, E.Zola, l’affaire Dreyfus, F.Sagan et j’en passe, et j’en oublie également !.

    Pour ma part on l’aura compris, Mr H.Guillemin est un homme que j’admire et pour qui j’ai un respect immense. Je pense d’ailleurs que nous devrions enseigner dans nos écoles ses écris et vidéos.

    Je vous témoigne toute ma sympathie (E&R), merci pour votre travail (encore une fois) méticuleux et excessivement indispensable.

    Cdt.


  • #183177
    le 08/07/2012 par Adrien
    Jean-Jacques Rousseau

    Ce type est incroyable, un véritable puits de connaissance qu’on écouterai des heures.


  • #183608
    le 09/07/2012 par Christophe
    Jean-Jacques Rousseau

    C’est en prêtant l’ouïe à ce maître en la matière qu’il m’est donné de prendre réellement conscience que toute la masse formatée par l’éducation nationale depuis 68 et portant le titre usurpé de professeur d’histoire, n’est qu’une gigantesque fosse à purain et que je n’ai finalement jamais eu la chance de suivre un seul cours d’histoire avant ceux de Ce Monsieur DE Guillemin !!!

    Il est aujourd’hui incontestable que le travail le plus productif dans la recherche de la vérité et contre les forces de l’illusion est sans aucun doute celui qui opère à l’édification des consciences ; ce que Soral est en soi ainsi que l’outil qu’il manie avec ceux d’E&R !

    Salutations !


Afficher les commentaires suivants