Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jeu de chaises musicales au Parti socialiste : mais où est l’Europe ?

Après l’« exfiltration » du camarade Harlem Désir du poste de premier secrétaire du Parti socialiste – et son remplacement par un autre ancien trotskiste, le camarade Jean-Christophe Cambadélis, « Kostas » pour son pseudonyme au sein du Parti communiste internationaliste d’obédience lambertiste –, l’incertitude a régné quant à la désignation de la tête de liste socialiste pour les élections européennes en Île-de-France, avant que Pervenche Berès ne soit finalement confirmée.

Mais, au juste, est-ce d’une quelconque importance pour les socialistes ? On ne peut qu’en douter, lorsque l’on s’intéresse aux raisons profondes de l’arrivée d’Harlem Désir sur ce qui n’est désormais qu’un strapontin – prochainement éjectable ? – du gouvernement.

En effet, l’engagement français dans le mécano infernal bruxellois est désormais directement piloté par l’Élysée : en témoigne la nomination au secrétariat général de la présidence de la République de Jean-Pierre Jouyet, incarnation suprême de l’UMPS, qui occupa la fonction de ministre délégué aux Affaires européennes durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. À ce titre, M. Jouyet fut chargé de négocier le traité de Lisbonne, véritable forfaiture qui permit de faire adopter par le Parlement une Constitution européenne rejetée par plus de 55 % des Français lors du référendum du 29 mai 2005.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.