Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Québec : retour à la campagne

Mars 2009

Les derniers chiffres de l’Institut de la statistique du Québec le confirment : la campagne séduit et attire de plus en plus de jeunes. En effet, bien que l’exode rural se poursuive, la plupart des régions sont parvenues à endiguer le flot migratoire des jeunes et obtiennent leur meilleur bulletin démographique depuis les dix dernières années. La Semaine verte rencontre trois jeunes couples qui, après avoir vécu en ville, ont décidé de s’établir à la campagne.

 

Découvrir les vertus de la campagne avec nos partenaires :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #793739
    le 21/04/2014 par Gabriel
    Québec : retour à la campagne

    Mouais moi j’ai grandi en HLM les week-end on allait voir ma grand-mere dans sa maison campagne, et entre la ville et la campagne du haut des mes 23 ans je prend direct la campagne mais pour habiter à la campagne faut déjà avoir du pognon quand même c’est pas à la porté d’un smicard ça c’est clair et net ...

     

    • #793790
      le 21/04/2014 par Nico
      Québec : retour à la campagne

      Au contraire. Dans les coins un peu paumés et peu peuplés, tu peux trouver des maisons avec des loyers dérisoires. J’ai vu en montagne des maisons avec jardin à - de 100 euros de loyer.


    • #793993
      le 22/04/2014 par laRépublique
      Québec : retour à la campagne

      Je confirme ce que dit Nico dans les coins les plus paumés les plus inhabités et non désirés/desservis, les prix peuvent être parfois ridiculement bas. La petite maison de mon arrière grand-père avait été vendue pour 6000 euros du fait qu’elle n’interessait personne.


    • #794002
      le 22/04/2014 par goy pride
      Québec : retour à la campagne

      Tu rigoles ? Le coût de la vie est beaucoup moins élevé à la campagne ! Il n’est pas rare que des gens installés à la campagne s’en sortent mieux que lorsqu’ils étaient en ville avec un salaire double ! Tu dois confondre campagne avec certains quartiers résidentiels haut standing en zone périurbaine semi rurale autour de Paris ou de Lyon...
      L’inconvénient de la campagne c’est que les opportunités de job ne sont pas aussi nombreuses qu’en ville...


    • #794206
      le 22/04/2014 par Bill
      Québec : retour à la campagne

      Une maison à moins de 100 euros ?!?
      Sans blague ?
      Cela fait plusieurs années que je cherche !
      Je n’ai jamais rien trouvé à ce prix-là !
      Faudrait pas prendre les culs-terreux QUE pour des cons !


    • #794509
      le 22/04/2014 par Iskandaar
      Québec : retour à la campagne

      Les informations qui sont données ici sont vraies et fausses à la fois. Oui il est possible de trouver moins chers à la campagne, mais encore faut il que le propriétaire accepte de louer ou de vendre, ce qui en réalité arrive rarement, les familles du crû préfère bien souvent garder leurs maisons vides et les laisser s’effondrer plutôt que de louer (ou vendre) à des jeunes venus d’ailleurs. Pour réussir dans le domaine il faut des relations, plus que de simples projets.


    • #796933
      le 24/04/2014 par Pegeen Mike
      Québec : retour à la campagne

      Je suis en pleine campagne et je paye 350 euros pour une maison avec trois chambres... Quelque chose d’introuvable dans les villes de ma région même les petites villes...


  • #793784
    le 21/04/2014 par Franktremb
    Québec : retour à la campagne

    Les vrais producteurs agricole sont en déclin au Québec, ça fait des lopins de terre abordables pour le retour à la terre des bobos.

     

    • #793998
      le 22/04/2014 par Barbare8789
      Québec : retour à la campagne

      Les terres appartient aux indiens, ni aux bobos, ni aux québéquois.


    • #794047
      le 22/04/2014 par ptitpère
      Québec : retour à la campagne

      Les "bobos" du reportage ? Vous vivez où vous ? Vous faîtes quoi ? Le couple d’éleveurs de chèvres ce sont des "bobos" ? L’apiculteur et sa femme c’est des "bobos" ?

      Comme dirait Dieudonné, "ferme ta gueule, PHYSIQUEMENT !".

      Les Français sont toujours en train de tout critiquer, mais vous faîtes rien. (et je suis Français, mais je fais)


    • #794058
      le 22/04/2014 par goy pride
      Québec : retour à la campagne

      Si le mec retourne à la terre et devient productif de facto il n’est plus "bobo". On a tendance à utiliser un peu à tort et à travers le terme bobo ! Il faut être précis ! Un bobo est un parasite qui a du fric ! Un mec qui a du fric en exerçant une activité créatrice de richesse authentique n’est pas un bobo...quand à un bobo réformé c’est un ex-bobo même si parfois sa mentalité garde encore de profonds stigmates de son passé bobo !


    • #794077
      le 22/04/2014 par Serge
      Québec : retour à la campagne

      Faut être bobo pour retourner à la terre ? merde alors, comment je vais faire ?


    • #794091
      le 22/04/2014 par Franktremb
      Québec : retour à la campagne

      @ptitpère

      Je suis Québécois, j’habite en région et je suis fils d’Agriculteur. Ces gens ont une mentalité, souvent de la gauche "Québec Solidaire", complètement différente de la population locale et l’intégration n’est pas facile pour les locaux comme pour les nouveaux venus et tant pis si ça vous déplaît. Si quelqu’un n’est plus "bobo" du moment qu’il travaille la terre, peut être, mais n’empêche que ses idées et ses opinions sont très différentes de la population locale.


    • #794514
      le 22/04/2014 par Iskandaar
      Québec : retour à la campagne

      Franktremb, c’est exactement pareil en France. C’est vrai que les pauvres de la villes ne peuvent pas s’acheter du terrain et une ferme à la campagne, même s’ils le souhaitent. Aprés pour la question idéologique je pense qu’il s’agit déjà de l’ancienne génération, les jeunes sont moins idéologisés maintenant et plus flexibles, contrairement à leur parent 68’ard ils n’ont pas d’autre choix que de faire face à la réalité vu le monde qui nous attend...


  • #794006
    le 22/04/2014 par Tox
    Québec : retour à la campagne

    On dirait Laurent Louis dans la vidéo :)


  • #794020
    le 22/04/2014 par walid
    Québec : retour à la campagne

    Ce sont des bobos informatitiens en manque d air pur qui repeuple la campagne , tandis que les beaufs la délaisse en se soumettant en tant que salarié dans une usine . D’ailleurs en Normandie les paysans pour la plupart en vendu leurs terres aux bobos parigot qui eux à la place en mis des chevaux dans les paturages aux lieux des vaches , le premier animal symbole de la bourgeoisie (tiercé) et le dexieme, symbole de la campagne authentique (travaille dur labeur).

     

    • #794161
      le 22/04/2014 par dada
      Québec : retour à la campagne

      C’est vrai que le remplacement des vaches par des chevaux, c’est tout un symbole.

      Le cheval bouffe autant si ce n’est plus au vu de l’effort physique qu’il déploie.
      Il produit moins en produit dérivé (lait ...).

      D’ailleurs les paysans labouraient avec des boeufs, seuls les plus riches avaient des chevaux de trait pour cela.


    • #795384
      le 23/04/2014 par MG 42
      Québec : retour à la campagne

      d’abord merci pour la majuscule a Normandie.

      ici la situation est dramatique : après le remembrement qui a saccagé le bocage en faisant disparaître les haines, (merci pétain, merci degaule), l’urbanisation et le bétonnage a vitesse exponentielles ont déjà transformé la plaine de caen en une grande banlieue pavillonnaire ou se multiplient les zones commerciales avec les leurs parkings chacun aussi grands que la place rouge.

      l’excédent démographique constitué par les enfants des baby boomers achète a crédit sur 40 ans des maisons quasiment construites a la chaîne avec des matereaux bas de game (durée de vie 30 ans) par des promoteurs qui rachètent des bonnes terres agricoles soit lors de faillites d’exploitations soit a des paysans qui ont trouvés le moyen de faire un p’tit billet rapidement (aucune excuse)

      humour noir : finalement, bouygues et Guy Merlin ont fait plus de mal a la Normandie que les allemands qui se sont contentés de ne bétonner que les plages :)


    • #795396
      le 23/04/2014 par MG 42
      Québec : retour à la campagne

      bobos parigot qui eux à la place en mis des chevaux dans les paturages aux lieux des vaches , le premier animal symbole de la bourgeoisie (tiercé) et le dexieme, symbole de la campagne authentique (travaille dur labeur).



      et puis c’est con un cheval, ca chie partout sur la plage et après on peut plus se baigner a cause des étrons flotteurs.

      au moins les paysans ils vont pas faire courir leurs laitières sur la plage. (je parle des vaches :) )


  • #794169
    le 22/04/2014 par Jeanjean
    Québec : retour à la campagne

    Reportage très intéressant !

    Mais juste un truc qui me fait tilter, quand y disent "2000 jeunes de parti en 1999 et 300 en 2008", c’est peut-être parce qu’y sont déjà tous parti quasiment ... non ?

    Après tant mieux hein si y reviennent les jeunes, mais ca m’a un peu fait grincer ces statistiques :)

     

    • #794960
      le 23/04/2014 par gbqcca
      Québec : retour à la campagne

      Exact, c’est ce que je m’disais,
      Si après leur études, les jeunes ne retourne pas dans leur région, le taux de natalité des régions s’en trouve diminuée.


  • #794256
    le 22/04/2014 par Romano
    Québec : retour à la campagne

    J’y pense de plus en plus également les habitants des grandes villes sont devenus fous, malades et ne pensent qu’a se divertir ou acheter des fringues alors qu’ils sont déjà dans le rouge à la fin du mois...Ca serait e retour à la vraie vie !


  • #797994
    le 25/04/2014 par Leclerc Alain.
    Québec : retour à la campagne

    Et encore là c’est filmé au mois d’Août, imagine le bordel en plein hiver, le Quebec quoi...