Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’OJIM dénonce un "grand remplacement" dans la presse française et allemande

L’Ojim, c’est l’Observatoire du journalisme et de l’information médiatique, un site de droite nationale qui épingle les agents ou journalistes qui détiennent la quasi-totalité de la parole dans les médias mainstream. L’intention est louable, le résultat pas aussi radical que ça.

 

 

Le site est constitué de portraits de stars de l’information ou de la désinformation, tout dépend de quel côté on se place. Politiquement, pour résumer grossièrement, l’Ojim se situe du côté de TV Libertés, c’est-à-dire une droite anti-immigration qui ne touche pas trop au sionisme, ou alors de manière discrète, jamais frontale. Le site de critique média Acrimed avait été très vexé d’être associé à l’Ojim par le couple Monnot-Mestre du Monde :

« Le propos de cet observatoire, présidé par Claude Chollet, un ex-dirigeant de l’industrie pharmaceutique, très actif au Grece (Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne) des années 1970-1980, est "d’informer sur ceux qui informent". En somme, faire, à l’extrême droite, une sorte d’Acrimed (le célèbre observatoire critique des médias ancré très à gauche). Ce qui donne chez Jean-Yves Le Gallou : "Un journaliste de Libération, c’est un porte-plume de la banque Rothschild. Un journaliste du Monde, c’est un porte-flingue de la banque Lazard ! Les plumitifs de l’extrême gauche et le grand capital se sont alliés pour détruire les nations et les traditions". »

Ce en quoi Le Gallou n’avait pas tort ! Acrimed avait écrit :

« Plutôt que d’informer sur l’information (selon notre – heureuse - formule), l’OJIM informe prioritairement sur “ceux qui nous informent”, dont il multiplie les “portraits”. Et cette information consiste non seulement à retracer leur carrière professionnelle, mais à débusquer leurs préférences politiques quelles qu’elles soient et quelle que soit leur incidence sur leurs pratiques journalistiques, pour peu que ces préférences ne soient pas d’extrême-droite. À grand renfort de lourdes allusions ou connotations. Quelques exemples : le portrait de Paul Amar insiste lourdement sur ses liens avec la Licra, Laurent Ruquier est présenté comme “le gay passe-partout”, Harry Roselmack comme le “gendre martiniquais idéal”, etc.

On peut également lire sur le site de l’OJIM (comme sur d’autres sites du même genre), une critique apparemment élogieuse du documentaire Les Nouveaux Chiens de garde, attribué à tort à une équipe d’Acrimed, un “mouvement […] venu de l’ultra-gauche”. L’ultra-gauche ? Ce vocabulaire avoue son origine. Et de reprocher au film (en revendiquant la caution d’un Bourdieu imaginaire…) de ne pas partager les thèmes coutumiers d’une certaine extrême-droite : “Mais le film élude certaines questions. Derrière un néo-marxisme parfois un peu paléo, Les Nouveaux Chiens de garde n’analyse pas l’auto-réplication idéologique de l’ensemble de la caste, certains de ses critiques inclus. La caste journalistique – dans un mécanisme que Bourdieu n’aurait pas renié – s’auto réplique : massivement de gauche (quelle que soit la réalité mise derrière ce terme), massivement favorable à la globalisation, massivement en faveur de l’ouverture des frontières de l’Europe”. »

Dans l’article qui suit, et qui nous intéresse, on admire l’alerte lancée par Claude Chollet, l’homme à la tête du site, pour nous prévenir de l’entrisme des immigrés – ou « des professionnels issus de l’immigration extra-européenne » – dans les professions de l’information.

Ceux qui connaissent un peu la presse française savent qu’il y a effectivement peu de Français d’origine immigrée en poste, et encore moins dans les sphères, qui sont très blanches mais surtout très sionistes, ce que l’Ojim oublie de dire. Une petite discrimination positive ne ferait pas de mal – politiquement – à la profession, si tant est que les nouveaux entrants soient non sionistes (ne faisons pas d’essentialisme). Mais cela ferait prendre un risque inutile aux sionistes en place : des pro-palestiniens dans la place, non merci !

On veut bien que les Frères musulmans soient la matrice idéologique du Bondy Blog, et encore, ça se discute, mais quid de la matrice idéologique de la presse française, pénétrée comme aucune autre (sauf peut-être par la presse israélienne !) par un sionisme suractif ?

C’est là la limite du genre. On focalise sur le remplacement visible (en quelque sorte noir sur blanc), mais on oublie le remplacement principal et moins visible, le remplacement profond (qui d’ailleurs est achevé), celui des vrais postes de commande, qui sont ni dans les mains des Français d’origine immigrée ni même dans celles des Français dits de souche !

Le vrai pouvoir de décision, dans la presse, est un amalgame entre les intérêts des grands propriétaires des médias (Dassault, Drahi, Pigasse, Niel), de la haute banque (Rothschild, Lazard), de Publicis de Sadoun roi de la pub, et des réseaux d’influence (sionisme, franc-maçonnerie) qui imposent les hommes et la couleur idéologique à cet ensemble.

 

Cliquez ici pour voir l’interminable tableau des aides de l’État,
et ce ne sont là que les aides directes...

 

Sans oublier le CIRI (le Comité interministériel de restructuration industrielle), cet organe étatique qui finance à grands frais la presse déficitaire, donc les grands journaux qui sont à sa botte, et l’importantissime Louis Dreyfus, président du directoire du Monde depuis 2010 et aussi président du CDQ, la Coopérative de distribution des quotidiens qui regroupe Les Échos, Le Figaro, Le Monde, Aujourd’hui en France – Le Parisien et L’Équipe.

Là, on est dans le sérieux, pas dans la dénonciation du Bondy Blog qui ne pèse rien mais qui a l’avantage de focaliser l’attention en bas. Il se peut même que l’administration de trois grammes de couleur dans cet ensemble solidement défendu soit vu comme une évolution aussi démocratique, bien qu’hypocrite.

Dernière chose : pour passer sur le Bondy Blog, il faut être – forcément – antiraciste.

 

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Nous avons déjà parlé du Bondy Blog, financé entre autres par le propriétaire de Fimalac, Marc Ladreit de Lacharrière, et fer de lance du remplacement progressif mais inéluctable des Européens dans le monde du journalisme par des professionnels issus de l’immigration extra-européenne. En 2016, Gilles Kepel avait signalé l’emprise des Frères musulmans sur le Bondy Blog, une organisation qui accueille volontiers les Décodeurs du Monde via son responsbale de l’époque Samuel Laurent. Nous reproduisons un article du 12 mai 2020 de l’hebdomadaire conservateur allemand Junge Freiheit (Jeune liberté) qui nous pprend que des efforts dans le même sens sont poursuivis outre-Rhin.

 

Berlin. Selon les « Les nouveaux acteurs dans le monde des médias allemands » il n’y aurait pas, dans les rédactions des grands organes de presse et de médias allemands, suffisamment de journalistes ayant des racines étrangères. Dans un sondage, comprenant 122 des médias ayant la plus grande audience, il ressortirait que 6 % seulement des rédacteurs en chef seraient issus de l’immigration, ce que déplore cet organisme dans une dépêche de lundi. Selon les informations données par « Les nouveaux acteurs dans le monde des médias », Christine Horz, de l’Université technique de Cologne, spécialiste de la communication, les aurait conseillés dans le cadre de cette étude.

[...]

« Une homogénéité étonnante »

Par ailleurs, il n’y aurait aucun rédacteur en chef noir (« gens de couleur »). Les rédacteurs/rédactrices en chef issu(e)s de l’immigration, appartiendraient à des groupes d’immigrés non perçus comme « étrangers » par l’opinion publique. Ainsi, les rédacteurs en chef des médias allemands représenteraient une société « d’une homogénéité étonnante » pour un pays qui se voudrait depuis deux décennies, un pays d’immigration. « Par contre, les minorités visibles sont exclues. »

[...]

La directrice générale de l’organisme, Konstantina Vassiliou-Enz, sonne l’alarme :

« “Beaucoup de médias allemands risquent de perdre le sens des réalités en Allemagne. Dans de nombreuses grandes villes, la majorité des enfants scolarisés sont issus de l’immigration”. La spécialiste des médias Christine Horz (cf plus haut, université de Cologne) considère que “les chaînes publiques sont dans l’obligation de représenter la mixité sociale” et “de se faire enfin les précurseurs dans la conception de stratégies de la diversité durables”. »

Lire l’article entier sur ojim.fr

 

Bonus

Gilles Kepel se fait un peu houspiller en 2016 dans le Bondy Blog Café :

La presse « française », cette grosse blague :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Peu importe l’emballage.. Emballée dans de la soie ou du carton, la merde reste la merde.. Pour un sourd, un aveugle ou un muet, et même pour un con ( dont je fais sûrement partie..).. Tempête dans un verre d’eau, pour le dire autrement....


  • 1,5 milliards investis par an pour la propagande d’État en France, souvent par le contribuable payant sa propre surveillance mentale, selon les dires de Bernays dans Propaganda, 1925.
    Vus les résultats de lobotomisation masquée restez à la maison, c’est cadeau.

    Pour les Victor Hugo, le Bondy blog, pour les vieux Télérama, L’express, pour les bobos Les Inrocks, les footeux auront Si Foot ou même L’équipe qui file au pas LGBT, finances en berne obligent, pour les rebelles Mediapart et Le Canard vraiment enchaîné Goldstein, porte bien son nom.

    Circulez y’a rien à voir. On se souvient de Coluche en direct, tournant les pages de deux journaux, Le Figaro et L’aurore de mémoire, et constatant qu’il y avait les mêmes pubs, aux mêmes pages !

    Les médias, 36 000 journalistes, c’est le ministère de la Vérité que doivent relayer les 880 000 profs. Si ca marche pas il reste 6 000 juges piur vous faire comprendre.
    Après Lausanne, Londres et le Japon sont aussi de beaux lieux d’exil.

     

    • @Gilles,très bonne analyse mais tu as oublié les quelques 70 000 avocats d’affaires,principalement fiscalistes,qui se chargent de délocaliser les fortunes de ces messieurs comme les sièges sociaux de leurs multinationales...
      Pŕès de 70 000 baveux d’affaire contre seulement 32 000 boulangers-patissiers...
      Et le nombre exagéré des premiers nuisibles cités comparé à celui d’une profession RÉELLEMENT d’utilité publique suffit à lui seul à démontrer l’état de décadence de l’ex-France (alias "l’A-france" ou la "Fronze")...


  • Les « élites » pensent que les femmes et les immigrés sont dépourvus de conscience sociale, donc politique, et qu’en les plaçant un peu partout dans des postes à responsabilité ( limité), elles ( les élites) sont tranquilles pour un siècle...


  • Ce qu’il faudrait à la presse française ce n’est certainement pas de la discrimination positive mais une reprise en main de la part de vrai français, à la rigueur de nationalistes européens.

    Quasiment aucun media ne défend l’homme blanc dans ce pays, même pas la soit disant presse d’extrême droite que l’on serait en droit d’assigner en justice pour publicité mensongère...En effet la ligne politique de celle-ci se situe entre le Likud et le parti communiste des années 70. Bien loin de Degrelle, Doriot, du Gud ou de l’Oeuvre Française. Bien loin des français, de l’Europe et de leurs intérêts, de nationalistes ils n’en ont que l’étiquette.

    Dans l’ensemble du spectre politique on est désormais dans le cosmopolitisme et le gauchisme culturel très marqué communautairement. Il ne faut pas s’étonner que notre action politique ne mène à rien avec de pareille représentant.

     


    • parti communiste des années 1970



      Georges marchais, protectionniste & nationaliste, anti-immigration.


    • Il reste Rivarol qui sauve l’honneur.


    • @sac

      Il s’agissait surtout d’un militant tiers-mondiste, antifasciste, anti-France, représentant d’un mouvement qui est en grande partie responsable de la situation où nous nous trouvons. C’est grâce au noyautage de l’éducation, des média, de la fonction publique des communistes et l’action de ceux-ci que nous devons le terrorisme intellectuel ambiant et la destruction de notre pays.

      D’autre part le PCF s’est notamment illustré pour avoir massacré plus des centaines de milliers de français durant la période dite de l’épuration, financé le FLN qui tuaient des jeunes français, sabotés des armes à destination de Diên Biên Phu et même torturé des prisonniers de guerre français, en terme de nationalisme on a vu mieux...


    • @John Titor.
      Marchais n’était pas "antifrance" contrairement à Macronstein et sa clique de néocons remplacistes et ethnomasochistes qui viennent tous ou presque du trotskisme !!!
      Il était certes un peu stalinien et anticapitaliste,et alors ??
      Il était,toutes proportions gardées,bien plus proche idéologiquement d’un Chavez que du NPA ou d’un Attali qu’il ne pouvait déjà à l’époque même pas voir en peinture !!!
      Ce que vous ne comprennez pas c’est que si on ne fait pas avant cinq ans la synthèse de tous les populismes,souverainismes et nationalismes,qu’ils soient de droite ou de gauche,ce pays en tant qu’entité historique.ethnique et culturelle n’existera plus sauf peut-être sous forme de bantoustans de Blancs comme en AFS sauf que les Zoulous ça sera nous !!!


  • Presse françaises !!!
    Il y a encore des gens qui ont de l’humour !


  • Ce qui est drôle, c’est que la presse reçoit de l’argent du "système" et qu’elle ne s’en cache même pas ! C’est officiel. C’est comme cela.

    Le drame, c’est qu’il n’a a plus de milliardaires de droite et patriotes comme avant guerre. Les gens lisaient l’action française pour respirer l’air pur en dehors de loges. Le dernier milliardaire de droite, ce fût Le Pen père. Ce pauvre Bettencourt s’est fait escroquer par la pseudo-droite d’affaire.

    La France a besoin de milliardaires patriotes.

     

  • Chollet est une merde.
    Ancien néo-nazi suceur de Zemmour, typique de cette répugnante bourgeoisie d’extrême-droite prétentieuse, conne et lâche.
    AS.

     

  • Loin de moi de défendre la presse aux ordres, mais les aides que sont-elles ?
    - argent versé directement ?
    - TVA réduite à 2,1 % ? au lieu de beaucoup plus,
    - Tarifs postaux très bas ?
    -  ? quoi d’autre.
    Certes ce sont des vendus au système, mais balancer des chiffres sans savoir ce qu’ils représentent, est-ce bien sérieux.
    Trouve-t-on dans les bilans de ces bénéficiaires une ligne : subvention de l’Etat ?
    Qui peut gratter le sujet ?

    Tous les journaux (ou presque) collabo en 39-45, ont continué, parfois sous un autre nom.


  • #2468633

    pourquoi y’a des gens qui lisent des journaux ?

    ça sert à rien
    c’est has been


  • rien d’étonnant à ce que les milliardaires cosmopolites changent le petit personnel.

    la question est : est ce que les cerveaux des français ont été grand remplacés par les éboulis graveleux et autres déjections télévisuelles et radios ?

    la classe avantagée des proprio du bouzin sait bien que la majeur partie de la population ne maitrise pas du tout ses passions et de ce fait , engorge la tv d’émissions de papotages ineptes et débilisants pour 99 % de ces programmes .
    ces classes avantagées tenteront toujours d’élargir leurs priviléges coute que coute, et pour cela la progressive destruction de la vison des Valeurs est déjà trés avancé depuis au moins 40 ans de petite lucarne.

    est ce que la révolte contre les abus accumulés et devenus iniquité insuportable de cette classe de goinfres va provoquer un déchainement (ou sera encore conservé un fond de sentiment juste et valable) certe passionel mais pour une fois dans la bonne direction et pas en suivant le programmme inculqué par la programmation médiatique ?

    ce sera là l’occasion de se rendre compte de ce qu’il reste encore du fond vital Français ou Allemand.

    avant de remettre "un blanc" dans la lucarne , commençons par étre précis sur "le blanc" en question , car un tapin crétin "blanc" est peut étre plus nocif à l’heure actuelle, parce qu’il ne semble pas faire réagir une bonne partie de ces natios noyautés par les fondateurs du grand remplacement.

    en plus ces natios se battent contre 40 ans de formatage immigration uber alles , ce qui signifie que pendant que les ingénieurs du grand remplacement sont en train de passer à la domination technologique (surveillance , monnaie ) , nos natios sont occupés à régler la colorométrie de leurs téléviseurs. double tarif = double loose = partie terminée et les fondateurs du grand remplacement ramassent la mise et vous continuez à bosser pour eux.

     


    • en plus ces natios se battent contre 40 ans de formatage immigration uber alles , ce qui signifie que pendant que les ingénieurs du grand remplacement sont en train de passer à la domination technologique (surveillance , monnaie ) , nos natios sont occupés à régler la colorométrie de leurs téléviseurs. double tarif = double loose = partie terminée et les fondateurs du grand remplacement ramassent la mise et vous continuez à bosser pour eux.



      Ce nationalisme est obsolète, voir la 19eme fournée.

      https://www.egaliteetreconciliation...


  • Claude Chollet fait du bon boulot


  • Remplacement des polytechnicien, ingénieurs, école technique, par des hec, sciences-po.


  • Je connais pas mal de monde. Les seules personnes que je connais et qui écoutent au moins un média majeur et qui applaudissent le gouvernement sont des retraités. Ils sont sincères puisqu’ils attendent avec impatience le vaccin des mondialistes et le puçage.

     

  • l’extréme droite ou droite française institutionel est déjà psychiquement grand remplacée .

    là ou depuis des décennies elle fait une fixette sur la pigmentation citoyenne , elle rate le fond en abdiquant sur la notion de souveraineté .
    toute personne en évolution est travaillée à un momment ou à un autre par la notion de souveraineté (allant du macrocosme au microcosme) .
    que ce soit de l’autonomie alimentaire , psychique , l’individuation et la conduite sensée de sa propre existence , ces thémes sont le fond reflexif de tout homme ou femme pensant sérieusement et rigoureusement la communautée des individus.

    tout ces partis de droite ou de gauches ont ratés la cible et ne propose que " de l’individu sous controle de sociétée anonymes".

    les sociétées anonmes "n’émancipent" que ceux en faisant parti . les autres sont sous surveillance et n’ont d’autre choix que de se soumettre aux décisions iniques de ces classes ploutocrates transformant la politique en la réduisant à des choix choisis par eux méme et toujours à leurs avantages.

    pour illustrer mon propos, en tant que blanc je préfére vivre entouré de thomas sankara plutot que de cotoyer des cohn bendit ou des christophe barbier .

    en ce momment je me questionne sur un entourage de didier lallemant ou de booba , pour vous dire mon doute quand aux critéres strictement pigmentés.

    ne faisons bien sur pas de généralitées , mais quoi qu’il en soit on ne change pas la trajectoire d’un navire en soufflant sur l’équipage ...

     

    • Très juste c’est d’ailleurs pour ça que la France n’a pas à pleurer sur son œuvre colonisatrice . La vraie racaille n’est pas celle des cités mais celle qui veut s’intégrer au monde bobo. Une jeunesse dont les parents ont voulut consommer sans entraves et faire des enfants à quarante ans. Des enfants de vieux...dont Lallement a le physique.


  • Ce faux blog est financé par la région Île-de-France, le ministère de la Ville (mon Dieu) et l’open society." (source oui qui, je sais, je sais...). Donc on comprend où vont leurs préférences, loin de la Caucasie hein (à la limite on peut leur servir d’esclaves).
    Ils sont des pions racialistes du ’blame the messenger’, s’intéressant plus à celui qui le dit. Ce qui rassure les faibles QI.


Commentaires suivants