Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"L’euro est, pour la France, un piège mortel"

Les derniers chiffres du commerce extérieur confirment ce que nous savions depuis des années. L’euro est, pour la France, un piège mortel. L’accroissement récent du déficit commercial avec les autres pays montre bien la nature même de ce piège [1]. Le problème, ici n’est pas conjoncturel. Cela fait plus de 15 ans que le commerce extérieur de la France est régulièrement en déficit. Au-delà d’accidents qui peuvent être liés à la conjoncture, et qui peuvent accroître ou diminuer ce déficit, la question de l’euro doit donc être posée.

La publication de l’édition 2017 du External Sector Report du FMI a souligné ce problème [2]. Dans ce rapport, les économistes et les statisticiens du FMI calculent, par rapport à la balance courante mais aussi à la balance des capitaux, les écarts du taux de change réel (soit corrigé de l’inflation) entre les pays. On voit que cet écart est aujourd’hui dramatique entre l’Allemagne, dont la monnaie est largement sous-évaluée, et la France l’Italie et l’Espagne. Si l’euro n’existait pas, les taux de change se seraient modifiés, à la hausse pour l’Allemagne, et à la baisse pour la France bien évidemment. Ces résultats ne sont que la confirmation de ceux du même rapport de l’année précédente. Déjà, le External Sector Report 2016 montrait bien l’ampleur du problème [3].

 

 

L’euro provoquait un écart de change de 19% à 23% avec l’Allemagne. Ceci s’est aggravé en un an. Si l’on regarde les résultats de l’édition de 2017 de External Sector Report on constate d’ailleurs cette aggravation. L’écart entre la France et l’Allemagne, dû à la rigidité de l’euro, atteint désormais de 24% à 28%.

 

 

Il est clair que l’euro a aboutit à un déséquilibre massif au niveau des taux de changes virtuels. Comme l’euro a supprimé la possibilité de rééquilibrer les niveaux par des dépréciations et des appréciations de taux de change, il ne laisse que deux solutions : la dévaluation interne (ce que le gouvernement tente de faire) ou les transferts budgétaires dont on sait qu’ils sont impossibles politiquement. On constate aussi que les politiques visant à améliorer la compétitivité de nos entreprises en transférant une partie des charges sociales sur les impôts, ce que fait le CICE, ne fonctionne pas. Ces politiques se traduisent en réalité par des cadeaux fiscaux aux grandes entreprises, cadeaux qui sont immédiatement utilisés pour accroître les dividendes des actionnaires.

On le constate donc à nouveau. La seule solution pour sauvegarder une industrie française et pour réduire le déficit commercial est une sortie de l’euro. Le plus tôt sera le mieux.

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1784489
    le 14/08/2017 par Vladimir Vladimirovitch Poutine
    "L’euro est, pour la France, un piège mortel"

    C’est bien beau tout ça sauf que les français ne veulent pas sortir de l’euro et ils l’ont confirmé aux dernières élections.

     

    • #1784563

      A Poutine,

      Attali et Sapir décident pour les Français !
      Deux gaillards qui savent tout sur tout .
      C’est leur conception du souverainisme
      pour les nations !!


    • #1784678

      D’où vous avez vu ça @bertin ?! C’est réellement n’importe quoi.


    • #1784708

      Les français n’ont pas besoin qu’on décide à leur place ou qu’on triche aux élections. Ils sont déjà assez lobotomisés pour mettre le bon bulletin dans l’enveloppe. Et celui qui tentera une approche pédagogique sait ce qui lui est réservé de la part du veau de base. Laissons les aller à l’abattoir et se prendre ce qu’ils méritent.


    • #1784776

      Commencez donc par arrêter avec vos " les français ". Sachant la participation aux élections de plus en plus réduite, on parle d’un nombre d’électeurs qui est loin de représenter une majorité de quoi que ce soit. Faudrait arrêter avec ça car d’une part ce n’est pas pertinent et que d’autre part c’est parfaitement stérile.


    • #1784779

      pour Vladimir Vladimirovitch Poutine

      Non, les gens ne savent pas parce que aucune explication et débats sérieux n’ont été fait ,et ne se fera .Le but est de faire peur ,comme ils savent si bien le faire avec la complicité des médias .Ils verrouillent tout concernant les débats ,pour que le Français s’abrutisse en préférant s’acheter un maillot de foot plutôt que de savoir si l’euro ne est bon pour lui ou non .C’est la connerie qui fait des ravages et l’ignorance ,et ils connaissent bien la mécanique.Le jour où il y aura une explication cohérente et sérieuse ,après il faudra demander au Français ce qu’ils en pensent.


    • #1784807

      Le seul problème avec l’Euro, c’est l’augmentation significative de tous les produits et services... un seul exemple : pommes de terre 800% d’augmentation, restons réalistes...


  • #1784500

    De toute façon ,on a beau expliquer ,prouver ,décortiquer, les méfaits de l’euro qui est une monnaie non adapté à la France . Il ne faut pas être expert pour comprendre que l’euro est un piège mortel pour les Français ,et les raisons ,c’est que cette monnaie enrichie toujours plus ,les riches et appauvrie toujours les mêmes .D’ailleurs cette monnaie n’a pas été faite pour les Français ,au départ , si non ,il y aurait longtemps qu’elle aurait été abandonnée.

     

    • #1784643

      @ dixi
      Loin de moi de faire mon malin mais n’y aurait il pas un petit problème avec "enrichie, appauvrie" ?
      J’avoue ne plus trop être au fait des changements de la langue française .


    • #1784780

      ,c’est que cette monnaie enrichie toujours plus les riches, et appauvrie toujours les mêmes .

      C’est la virgule qui n’est pas à sa place .Mille excuses


  • #1784667

    Les français s’en foutent complètement ils ont voté macron pour rester dans l’euro.

     

    • #1784709

      Je me casse le cul à le répéter partout, ils vont se prendre exactement ce qu’ils méritent mais dans 5 ans, 10 ans, ça sera toujours la même chose. Ils voteront les yeux bandés pour le poulain d’Attali, puis se feront saigner à blanc pendant 5 ans, puis on retourne à la case départ et ainsi de suite.


    • #1784796
      le 15/08/2017 par temet.nosce
      "L’euro est, pour la France, un piège mortel"

      "20 257 167" ont voté pour macron
      10 584 646 ont voté pour lepen
      11 416 454 abstentionnistes
      4 045 395 blancs
      Donc NON tous les Français n’ont pas voter macron.


    • #1785005

      Je t’arrête tout de suite, les 4 millions qui n’ont pas voté ne voteront jamais, ils en ont rien à foutre de l’essor de la France et de la politique en général, les 11.000.000 n’ont pas eu les couilles d’aller voter fn donc ils n’auront jamais l’audace de franchir le cap puisque enfants d’immigrés ils se sentent solidaire de l’immigration, et le reste c’est la majorité, et une majorité est représentative de la France, les minorités valent rien dans l’histoire et subissent le choix de la majorité. Donc comme l’a bien dit le commentaire en dessous de moi, la France est morte et ça sera toujours pareil la majorité votera pour les candidats du système., affaire terminée, pensez printemps.


    • #1785048

      Beaucoup de gens naïfs ici pensent que l’abstention montre la colère du peuple et qu’il est éveillé, on entend ça partout depuis 30 ou 40 ans (y’en a marre, c’est tous les mêmes) mais à chaque fois, c’est le plus mondialiste, le plus soumis ou celui qui a l’étiquette opposée qui gagne (Sarkozy, Hollande et j’en passe). Des décennies que le manège dure, le peuple se fait saigner à blanc par les banques et la finance de plus en plus mais il ne bronche toujours pas ...


  • #1784703
    le 15/08/2017 par Pierre Loup
    "L’euro est, pour la France, un piège mortel"

    Je me doit de relayer une info issu du site de Jovanovic qui vient expliquer assez simplement la future catastrophe ’’euro’’ que les veaux ne comprennent pas et c’est pourquoi ils ont élus micron.
    Les 7 pays européens les plus endettés.
    - 1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 310,622 milliards d’euros, soit 176,2 % du PIB.
    - 2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2260,275 milliards d’euros, soit 134,7 % du PIB.

    - 3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 243,487 milliards d’euros, soit 130,5 % du PIB.

    - 4- Belgique : dette publique de 458,778 milliards d’euros, soit 107,7 % du PIB.

    - 5- Chypre : dette publique de 19,432 milliards d’euros, soit 107 % du PIB.

    - 6- Espagne : dette publique de 1128,719 milliards d’euros, soit 100,4 % du PIB.

    - 7- France : dette publique de 2209,768 milliards d’euros, soit 98,7 % du PIB.

    Mr Arfeuille ajoute : "Ces sept pays empruntent de plus en plus d’argent en émettant des obligations d’Etat. Mais comme plus personne ne veut ces obligations d’Etat pourries, il ne reste plus que la Banque Centrale Européenne pour racheter ce papier sans valeur. Plus les pays européens sont en faillite, plus ils empruntent des milliards d’euros, et plus la BCE rachète ces obligations d’Etat pourries !

    Résultat : la BCE est devenue une gigantesque fosse à ****.

    La BCE a dans ses livres des centaines de milliards d’euros d’obligations d’Etat toxiques, et elle continue à en racheter des milliards supplémentaires. Le bilan de la BCE vient juste de dépasser... le PIB du Japon ! La zone euro est devenue une gigantesque bulle obligataire, et cette bulle continue de gonfler. Le jour où la bulle obligataire de la zone euro éclatera, le monde tremblera."

    Mon commentaire(Jovanovic) : la BCE n’aura pas d’autres choix que de continuer à imprimer MASSIVEMENT sa monnaie de singe. En effet, si elle arrête comme l’a annoncé Mario Draghi à la fin décembre 2017, en 2018 la catastrophe est inévitable. S’il recommence, l’euro perdra 50% de sa valeur. Dans tous les cas, ne gardez pas vos euros en banque, transformez les en ce que voulez, soyez prudent.


  • #1784797

    Asselineau l’a analysé parfaitement avant tout le monde


  • #1784817
    le 15/08/2017 par Vladimir Vladimirovitch Poutine
    "L’euro est, pour la France, un piège mortel"

    "Commencez donc par arrêter avec vos " les français ". Sachant la participation aux élections de plus en plus réduite, on parle d’un nombre d’électeurs qui est loin de représenter une majorité de quoi que ce soit. Faudrait arrêter avec ça car d’une part ce n’est pas pertinent et que d’autre part c’est parfaitement stérile."

    Les français sont des veaux, ce n’est pas de ma faute si vous refusez de l’admettre. De plus en plus de gens ici commencent à s’en rendre compte après les dernières élections et ils pensaient comme vous. Continuer la pédagogie sert, certes mais qu’à une infime minorité. De plus, si les gens ne votent pas c’est qu’ils en ont rien à foutre de qui sera l’élu. La montée des partis "souverainistes" comme le FN n’est due qu’à l’immigration, non pas parce que la populace a enfin compris le piège de l’Euro et de l’UE. Pour confirmer mes propos, faîtes donc un tour dans votre entourage : famille, amis, connaissances, collègues de travail.

     

    • #1785066

      Je vous retourne le propos. Ce n’est pas de ma faute si vous refusez d’admettre ce que l’on vous rétorque. Na ! :-) D’ailleurs votre paragraphe " explicatif " est à la fois contradictoire par certains côtés et assez léger en plus de ça. À l’impossible nul n’est effectivement tenu, mais la posture symétrique du " c’est foutu " est tout aussi nase.