Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’intervention militaire française au Mali vise-t-elle à assurer les intérêts d’Areva ?

Les soldats français vont-ils risquer leur vie au Mali pour « la France » ? Pour empêcher « l’islamisation » de la région ? Pour défendre la « conditions des femmes et de la liberté d’expression », comme l’indiquait Bernard Kouchner sur BFMTV ce samedi, ou pour qu’Areva puisse obtenir les droits d’exploitation d’une mine d’uranium de 5.000 tonnes dans le sud-ouest du pays qu’elle convoite depuis de nombreuses années ?

L’intervention française, baptisée « Opération Serval », du nom d’un félin africain, a été décidée après que les islamistes d’Ansar Edine ont pris plusieurs positions dans le sud du pays, notamment la région de Komma, et menacé de prendre la capitale Bamako, et donc d’avoir un contrôle total du pays.

Une situation qui posait un problème à la France, non pas pour les raisons « humanitaires » si chères à Bernard Kouchner et autres BHL, mais plus vraisemblablement parce que la société Areva, groupe industriel français spécialisé dans les métiers du nucléaire, en particulier l’extraction de minerai d’uranium, bataille depuis plusieurs années pour obtenir l’exploitation de quelques 5.000 tonnes de minerai qui se trouvent à Faléa, une commune de 21 villages et 17.000 habitants, située dans une région isolée à 350 kilomètres de Bamako.

L’histoire de l’exploration du sous-sol de la région de Faléa ne date pas d’hier : dans les années 1970, déjà, la Cogema (l’ancien nom d’Areva) et le Bureau de Recherche Géologique Minière en collaboration avec la société d’État malienne (SONAREM) avaient effectué travaux de prospection. L’exploitation n’avait pas semblé rentable à l’époque, notamment du fait de l’enclavement de la zone, des problèmes d’accès à l’eau et de l’énergie nécessaire au fonctionnement de la mine. Depuis, le contexte mondial a changé et c’est désormais une véritable « colonisation minière » qui se joue au Mali.

Depuis 2005, la société canadienne Rockgate a été mandatée par le gouvernement malien afin d’effectuer des forages et recherches à Faléa. Rockgate a produit en 2010 un rapport préliminaire, qui a ensuite été complété par Golder Associates, une société internationale de « conseils dans les domaines connexes de l’énergie » qui indique « que le Mali offre un environnement de classe mondiale pour l’exploitation d’uranium ».

Depuis 2011, Rockgate a mandaté l’entreprise française Foraco, basée à Marseille et cotée en bourse à Toronto, pour l’aider dans l’expansion des explorations et forages à Faléa.

La France semble donc bien engagée sur le dossier de l’uranium malien. D’ailleurs, son ambassadeur, Christian Rouyer, déclarait il y a quelques mois « qu’Areva sera le futur exploitant de la mine d’uranium à Faléa ».

De là à penser que l’intervention militaire française au Mali vise principalement à protéger les intérêts d’Areva, il n’y a qu’un pas.

Spencer Delane, pour Mecanopolis

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • creer un probleme de toutes pieces,le financer,l armer...le faire grossir avec l argent saoudo-qatari...faire grandir la menace,la faire progresser....puis intervenir sous couvert d humanitaire et de defense de la civilisation face a l obscurantisme(sic),et rafler la mise....le manege continue...l afique ne se relevera jamais....trop d abrutis et de corrompus sur ce continent.quelle tristesse de voir les veaux applaudir ce qui n est q une agression imperialiste de plus.Africa rip.

     

    • Soit la France soit la Chine pour posseder l’uranium. Ou pourquoi pas les generaux algeriens ? La Chine se promene en Afrique depuis de nombreux annees. Quelque biznessmen europeens en profite aussi pour faire tout et n’importe quoi (l’Ouganda comme "off shore" et le Tchad pour faire les faux papiers afin d’armer les croates durant la guerre de Yugoslavie). Ghaddafi bloquait beaucoup de chose par la. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Finalement A.Soral avit raison "faire voter un gouvernement de gauche pour faire passer une politique de droite".


  • Jules Ferry

    discours sur l’expansion coloniale cité sur le site de l’Assemblée nationale (discours du 6 juin 1889) :

    http://www.assemblee-nationale.fr/h...

    En voici un florilège :

    la politique d’expansion coloniale est un système politique et économique, je disais qu’on pouvait rattacher ce système à trois ordres d’idées ; à des idées économiques, à des idées de civilisation de la plus haute portée et à des idées d’ordre politique et patriotique.

    Sur le terrain économique, je me suis permis de placer devant vous, en les appuyant de quelques chiffres, les considérations qui justifient la politique d’expansion coloniale au point de vue de ce besoin de plus en plus impérieusement senti par les populations industrielles de l’Europe et particulièrement de notre riche et laborieux pays de France, le besoin de débouchés.

    Est-ce que c’est quelque chose de chimérique ? est-ce que c’est une vue d’avenir, ou bien n’est-ce pas un besoin pressant, et on peut dire le cri de notre population industrielle ? Je ne fais que formuler d’une manière générale ce que chacun de vous, dans les différentes parties de la France, est en situation de constater.

    Oui, ce qui manque à notre grande industrie, que les traités de 1860 ont irrévocablement dirigé dans la voie de l’exportation, ce qui lui manque de plus en plus ce sont les débouchés. Pourquoi ? parce qu’à côté d’elle l’Allemagne se couvre de barrières, parce que au-delà de l’océan les États-Unis d’Amérique sont devenus protectionnistes et protectionnistes à outrance ; parce que non seulement ces grands marchés, je ne dis pas se ferment, mais se rétrécissent, deviennent de plus en plus difficiles à atteindre par nos produits industriels parce que ces grands États commencent à verser sur nos propres marchés des produits qu’on n’y voyait pas autrefois. Ce n’est pas une vérité seulement pour l’agriculture, qui a été si cruellement éprouvée et pour laquelle la concurrence n’est plus limitée à ce cercle des grands États européens pour lesquels avaient été édifiées les anciennes théories économiques ; aujourd’hui, vous ne l’ignorez pas, la concurrence, la loi de l’offre et de la demande, la liberté des échanges, l’influence des spéculations, tout cela rayonne dans un cercle qui s’étend jusqu’aux extrémités du monde. (Très bien ! très bien !)

    Messieurs, il y a un second point, un second ordre d’idées que je dois également aborder, le plus rapidement possible, croyez-le bien : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question.


  • Sur ce point, l’honorable M. Camille Pelletan raille beaucoup, avec l’esprit et la finesse qui lui sont propres ; il raille, il condamne, et il dit : Qu’est ce que c’est que cette civilisation qu’on impose à coups de canon ? Qu’est-ce sinon une autre forme de la barbarie ? Est-ce que ces populations de race inférieure n’ont pas autant de droits que vous ? Est-ce qu’elles ne sont pas maîtresses chez elles ? Est-ce qu’elles vous appellent ? Vous allez chez elles contre leur gré ; vous les violentez, mais vous ne les civilisez pas.

    Voilà, messieurs, la thèse ; je n’hésite pas à dire que ce n’est pas de la politique, cela, ni de l’histoire : c’est de la métaphysique politique… (Ah ! ah ! à l’extrême gauche.)

    Voix à gauche. Parfaitement !

    M. Jules Ferry…. et je vous défie – permettez-moi de vous porter ce défi, mon honorable collègue, monsieur Pelletan –, de soutenir jusqu’au bout votre thèse, qui repose sur l’égalité, la liberté, l’indépendance des races inférieures. Vous ne la soutiendrez pas jusqu’au bout, car vous êtes, comme votre honorable collègue et ami M. Georges Perin, le partisan de l’expansion coloniale qui se fait par voie de trafic et de commerce.

    […]

    Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures… (Rumeurs sur plusieurs bancs à l’extrême gauche.)

    M. Jules Maigne. Oh ! vous osez dire cela dans le pays où ont été proclamés les droits de l’homme !

    M. de Guilloutet. C’est la justification de l’esclavage et de la traite des nègres !

    M. Jules Ferry. Si l’honorable M. Maigne a raison, si la déclaration des droits de l’homme a été écrite pour les noirs de l’Afrique équatoriale, alors de quel droit allez-vous leur imposer les échanges, les trafics ? Ils ne vous appellent pas ! (Interruptions à l’extrême gauche et à droite. – Très bien ! très bien ! sur divers bancs à gauche.)

    M. Raoul Duval. Nous ne voulons pas les leur imposer ! C’est vous qui les leur imposez !

    M. Jules Maigne. Proposer et imposer sont choses fort différentes !

    M. Georges Périn. Vous ne pouvez pas cependant faire des échanges forcés !

    M. Jules Ferry. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures… (Marques d’approbation sur les mêmes bancs à gauche – Nouvelles interruptions à l’extrême gauche et à droite.)




    Et se référant à qui , le Flamby à lunettes à ouvert son quinquennat ?


  • Cette opération était dans les tuyaux depuis plusieurs mois du moins cela fait plusieurs mois que les médias préparent l’opinion.
    Hasard ou nécessité, un accord de session de 10% d’une mine d’uranium au Niger entre Areva et le Chinois CNNC a été obtenu le jour même de l’annonce de l’intervention.
    http://nigerdiaspora.info/index.php...
    Ce qui confirme le rôle éminent de la Chine dans la géopolitique mondiale et le pragmatisme qui les guide.


  • L’intervention au mali ........je me disais qu’il y avait quelque chose derriere tous cela.
    Et au final, toute la meme réponse : "c’est les islamistes" .
    Pffff ................Ils sont toujours aussi créatifs les mecs.
    Et biensur, comment se fait-il que ça arrange toujours les meme , ces histoires.
    Quelques pays en afrique, sont dans le chaos , comme la somalie par exemple.
    Et bizzarement, souvenez vous de ce que racontait l’ancien chef d’etat major US WESLEY CLARK ( 7 pays en 5 ans ; voir youtube). ça vous rappelle rien. Notamment


  • Nathalie Arthaud : Lutte Ouvrière

    L’armée française est intervenue pour sauver le pouvoir récemment mis en place au Mali,avec pour raison invoquée,stopper l’avancée de la rébellion dans le nord du pays.Les intérêts des populations du nord comme du sud du Mali n’ont rien à voir avec les motivations invoquées par l’état français.

    Le gouvernement français parle de s’opposer à l’instauration d’un " Etat terroriste ",mais ce n’est qu’un prétexte.Il se fiche bien de ce que peuvent vivre les populations maliennes tant au nord qu’au sud du pays et des exactions dont elles sont victimes de part et d’autre.Il est avant tout préoccupé de préserver l’ordre dans sa zone d’influence africaine.Car,non loin de la zone du conflit du Mali,se trouve le Niger ,grand fournisseur d’uranium pour le trust français Areva.

    Il s’agit une fois de plus d’aller défendre les intérêts impérialistes français et de maintenir un ordre économique qui permet aux grands groupes français de piller ces pays.

    Je dénonce cette intervention militaire,tout comme la présence des troupes françaises partout en Afrique : au Sénégal,en Côte-d’Ivoire,au Burkina Faso,au Tchad et à Djibouti.

    Nathalie Arthaud : Lutte Ouvrière
    http://www.dazibaoueb.com/article.p...

    VOUS NOTEREZ AU PASSAGE QUE LE FN ET NOTAMMENT MARINE LE PEN SOUTIENT L’AGRESSION DU MALI

     

  • Je pense qu’en l’occurrence dans ce cas précis Areva et la France c’est la même chose. Areva est détenu à 80% par l’État, et l’uranium c’est ce qui fournit l’énergie électrique absolument vitale pour la France et sa population.

    Il y a évidement des accords entre le Mali et la France concernant cette ressource naturelle qui rapporte aussi à l’État malien. Je ne vois pas où est la "colonisation" là dedans. Faudrait arrêter cinq minutes de toujours prendre les africains noirs pour des nègres.

    Quant aux djihadistes islamistes du Nord ce ne sont pas des noirs mais plutôt des arabo-berbères. L’islam des noirs n’est pas un islam radical. Voir ce qui s’est passé à Tombouctou.

    Alors oui la France protège ses intérêts vitaux et en même temps l’État malien et sa population avec qui nous avons des rapports anciens et proches : la France est aussi une terre d’immigration pour beaucoup de maliens.


  • Le 13 janvier à 18:26 par tasse de the
    L’intervention militaire française au Mali vise-t-elle à assurer les intérêts (...)



    Ghaddafi bloquait beaucoup de chose par la. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Finalement A.Soral avit raison "faire voter un gouvernement de gauche pour faire passer une politique de droite".



    Tu vis bercé par les illusions si tu crois qu’il existe une différence entre la politique de la gauche et de la droite française.
    La gauche au pouvoir, c’est une bonne soeur devenant une putain volontairement.
    La droite au pouvoir, c’est une putain pensant faire ce qu’elle a toujours voulu faire mais manipulé avec brio.
    Les deux sont des putes et donc méritent notre mépris, mais au moins une des deux n’a pas trahi ses convictions pour servir ses propres intérêts.

    Je respecte personnellement bien plus le politique de droite que celui de gauche qui manipule avec encore plus de fourberie son électorat en se faisant passer pour un humaniste qu’il n’est pas.