Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Commune de Paris (1871) partie VIII

"Les dossiers de l’Histoire" de Henri Guillemin

Quel genre d’homme sont les responsables de la Commune ? Des gens scrupuleux, honnêtes et désintéressés, analyse Henri Guillemin dans ce huitième épisode de sa conférence télévisée.

Mais aucun parmi eux n’a eu assez de prestige pour incarner le mouvement de la Commune.

Partie 8 : La Commune au pouvoir 2 :

(Demain, partie 9 : La ’’vraie France’’ en action)

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #115132

    La partie la plus intéressante pour ma part.


  • #115196
    le 10/03/2012 par Tata Mirèze
    La Commune de Paris (1871) partie VIII

    Henri Guillemin est fabuleux dans sa volonté de vérité historique.

    On ne peut s’empêcher de faire le terrible parallèle avec ce que nous subissons aujourd’hui, ce que tout le monde perçoit avec plus ou moins de clairvoyance tout en restant respectueux de ceux qui nous enfoncent dans la misère par le mensonge, prémisse d’une "Commune" à l’échelle autrement plus étendue et d’un "Versailles" plus sournois et "chauve-souris" que jamais.

    Nous les avons nos Thiers avec Sarkozy, Hollande et leurs cliques d’assoiffés de pognon, qui se passent le témoin dans un relais d’athlétisme magnifique de tristesse, de mensonge, sur fond d’exploitation par la culpabilité.

    Espérons que nous serons plus chanceux, nous nous reconnaîtrons tous et serons moins crédules de ceux qui trichent sur la bête que nous sommes pour que, le moment venu, la vérité triomphe.
    En attendant, nous avons un vote présidentiel et législatif à accomplir, une seule personne représente aujourd’hui "La Commune", le temps nécessaire pour continuer de s’informer, se forger une lucidité intelligente, constructive et se préparer à être courageux demain.

    Merci E&R.

    P.S : Pour avoir cherché qui est Eugène Varlin, ce Monsieur ressemble étrangement à Alain Soral et quelques autres par la brillance de l’esprit et cette forme d’abnégation pour une équité, voici quelques liens où on y trouve des ébauches de biographie sans doute représentatives, sinon il y a wiki, ça se tient :

    http://s147752339.onlinehome.fr/val...

    http://www.raspouteam.org/1871/?pag...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Eugèn...


  • #115214
    le 10/03/2012 par mouloud
    La Commune de Paris (1871) partie VIII

    Je regarde l’ensemble des exposés de Henri Guillemin : Jeanne d’arc, napoléon, Pétain etc...
    à faire circuler sans modération.

    Sur la commune : les émissions de Guillemin sont les seuls documents vidéo traitant de cet épisode historique qui est gardé volontairement hors de portée du peuple. je me demandais pourquoi ce silence sur la commune : une fois qu’on a écouté Guillemin, la réponse est claire : parce que la commune est le pouvoir au peuple donc la vraie démocratie et qu’elle a été détruite par tous les libéraux ou "gens de biens" : la commune met en évidence la tartufferie de "tous ceux qui disent :"aimez vous les uns les autres" et qui tuent les autres" (citation du film l’aventure c’est l’aventure)


  • #115216
    le 10/03/2012 par mouloud
    La Commune de Paris (1871) partie VIII

    J’avais lu des commentaires qui s’insurgeaient contre le fait que thiers avait des rues à son nom : je n’avais pas d’avis à l’époque mais, maintenant,à la lumiére de l’exposé de Guillemin, je m’insurge aussi : thiers est un traitre.

     

    • #116493

      C’est la loi de l’histoire : de Talleyrand à la IIIe République Thiers a parcouru l’histoire du XIXe siècle, en bien ou en mal il est important. Cela dit, vous avez raison, mais il y a quand même une rue Jules Vallés dans le XIe à Paris.


  • #115226
    le 10/03/2012 par français
    La Commune de Paris (1871) partie VIII

    Ces "enfants" de la commune n’avaient ils pas suffisament de spiritualité pour continuer à mener à bien leur combat, cette foi que les francs maçons avaient bien fait en sorte d’étouffer doucement et de rendre encore moins "croyant" un peuple honnête et fidèle qui étaient devenus ces communards...

     

    • #115332
      le 10/03/2012 par dédé
      La Commune de Paris (1871) partie VIII

      Les "croyants" ayant la "foi" étaient surtout du côté des Versaillais...


    • #115788
      le 11/03/2012 par quamvis
      La Commune de Paris (1871) partie VIII

      bien répondu Dédé depuis ses origines l’Eglise lorgne plus vers les possédants et les princes que du côté du peuple d’abord avec l’Empereur Constantin ensuite avec les usuriers juifs et lombards aujourd’hui c’est Vatican II bisounours pour la gouvernance mondiale


    • #116864
      le 13/03/2012 par charles antoine
      La Commune de Paris (1871) partie VIII

      Il ne faut pas confondre "l’Eglise" constitué par l’ensemble des chrétiens catholiques, et la "hierarchie episcopale" de Rome qui constitue seulement une partie de cette Eglise.

      Il ne faut donc pas commettre l’erreur du prostantisme, qui consiste à juger l’Eglise tout entière, au regard d’une hierarchie episcopale constitué d’Hommes, qui tout comme les autres hommes sont succeptibles d’êtres corrompus.

      Et il ne faut pas non plus commettre l’erreur qui consiste à penser l’Eglise comme une oeuvre purement humaine au même titre que la politique, car rien n’est plus faux, étant donnée que l’eglise ce sont aussi les apparitions mariales de Lourdes, de Fatima et de Notre Dame de la Salette qui ne sont pas des oeuvres purement humaines.


  • #115242
    le 10/03/2012 par lodela971
    La Commune de Paris (1871) partie VIII

    C’est là où le vieil adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres » prend tout son sens. Et ils ont des « taupes » à la tête des institutions bancaires Européennes. Ca nous laisse entrevoir les magouilles à grande échelle qu’ils vont utiliser pour finir d’acheter l’Europe et d’appauvrir les européens, avec la complicité des gouvernements.. Goldman Sachs, grand gagnant de la crise de la dette grecque.. http://lesmoutonsenrages.fr/2012/03... +++ Vous avez aimez la crise grecque ? Alors vous allez aimer la crise portugaise http://lesmoutonsenrages.fr/2012/03...

     

    • #115259
      le 10/03/2012 par Des Localisations
      La Commune de Paris (1871) partie VIII

      Pas "d’acheter" l’Europe, mais "d’achever" l’Europe.

      Car au prix du transfert massif de Capital qui va bientôt se produire au profit des grandes Banques privées Internationales, on ne peut pas raisonnablement parler "d’achat", mais de Braderie Générale avec remise de plus de 90 % sur les biens nationaux qui vont être liquidés les uns après les autres.


  • #115261
    le 10/03/2012 par Nobiwankebi
    La Commune de Paris (1871) partie VIII

    Problème technique, Pas une seule vidéo de la commune ne fonctionne... Quelqu’un peut il y faire quelque chose ?

     

  • #115297

    Serait il possible de changer le player de ces merveilleuses videos car je rencontre moi aussi des problemes pour en lire certaines
    Merci d’avance et bravo E&R


  • #115328
    le 10/03/2012 par Dissident
    La Commune de Paris (1871) partie VIII

    Il y a une partie qui m’a fasciné dans cet épisode, c’est celle ou les communards n’ont pas osé réquisitionner l’argent de la banque de France et ça m’a directement fait penser à la question du butin dans le Coran. En effet, j’ai toujours trouvé un peu bizarre que dans le Coran on explicite ce qu’on doit faire avec le butin l lorsqu’on conquiert un nouveau territoire ou lorsque l’ordre islamique règne depuis peu quelque part. Je viens de me rendre compte que si on laisse le butin à l’ennemi, il l’utilisera contre nous ! S’ils avaient un peu plus de clairvoyance politique et laissaient des pseudos idéaux au vestiaire, les communards ne se seraient jamais fait terrasser par le gouvernement de Versailles ! En résumé la politique, ce n’est pas une affaire de bons sentiments mais une question de réalisme, de clairvoyance et d’intransigeance !!


  • #116495

    Passionnant les cinq dernières minutes sur le statut de la Banque de France
    _ : exactement comme la Resserve fédérale Américaine ! Ni publique, ni aux français (ou américains)...

    J’apprends énormément (pourtant je pensais connaître déjà pas mal, comme quoi il faut rester humble, tant on a à apprendre) :

    J’étais persuadé que la Commune était un mélange de marxisme et néo-jacobinisme, je me trompais, le collectivisme n’y est pas du tout (même vis à vis de la Banque...)
    De bons patriotes, démocrates sociaux populaires, rien du gouvernement "rouge", Il a manqué à la Commune un Robespierre ou un Saint-Just pour l’incarner, malheureusement la gauche à cette tradition de peur du "césarisme" qui l’empêche d’aboutir...


  • #116832

    en ce moment les affiches de campagne du "front de gauche " de melenchon disent :" reprenons la bastille" voila avec quels clichés ce mouvement se fait passer pour revolutionnaire . par contre aucune allusion a la commune peut etre a cause du role honteux joué par les francs macons dans la trahison nationale et la repression de cette tentative d’edification de republique sociale par les prolos


Afficher les commentaires suivants