Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

Il s’agit là d’un livre extraordinaire et je pèse mes mots. La thèse en est la suivante : « L’âge moderne est l’âge des juifs, et le XXème siècle est le siècle des juifs. La modernité signifie que chacun d’entre nous devient urbain, mobile, éduqué, professionnellement flexible (…) en d’autres termes, la modernité, c’est le fait que nous sommes tous devenus juifs. » L’auteur de ce livre est professeur d’histoire à l’université de Californie à Berkeley.

Apolliniens et Mercuriens

Il explique que les Juifs ont eu trois terres promises au XXème siècle : l’Amérique capitaliste et libérale, Israël nationaliste et l’Union soviétique socialiste. À travers les pérégrinations d’une famille, il étudie ces trois formes de sociétés. Il oppose le « monde apollinien » qui est celui des paysans et des guerriers, fondé sur l’éthique de l’honneur et l’enracinement, et le monde « mercurien », monde de commerçants et d’intermédiaires de tous ordres, fondé sur la recherche du pouvoir (dont celui donné par le profit) et du savoir, assumant un déracinement essentiel, monde qui est celui des juifs mais aussi de toutes les minorités commerçantes allogènes (Libanais en Afrique, diaspora chinoise en Asie du Sud-Est).

Israël serait une tentative de rendre le peuple juif apollinien ou au minimum de faire la synthèse entre Apolliniens et Mercuriens ! L’Amérique serait la forme la plus réussie, selon l’auteur, de la modernité juive totalement mercurienne.

L’URSS, État juif malgré Staline ?

Mais l’Union soviétique fut un temps la création juive la plus impressionnante. L’auteur accumule les chiffres et les études pour montrer que l’URSS était un État juif, même si Staline a essayé de retourner la tendance. Il cite Lénine (on apprend dans le livre qu’il fut quart juif, ce que Staline tenta de censurer !) qui dit que sans les juifs la Révolution bolchevique aurait échoué, car ils ont fourni la majorité des cadres supérieurs les plus doués de la Révolution. Les juifs ont été à l’URSS débutante ce que furent les Allemands sous les tsars : la minorité étrangère instruite et indispensable ! L’auteur, qui est à la fois un spécialiste du monde slave et des juifs et qui aime la racine dont il est issu (juive russe), n’est pourtant pas tendre dans ses analyses. Les réflexions intimes de bolcheviques juifs qu’il publie donnent froid dans le dos par leur haine meurtrière et leur volonté de vengeance contre l’ordre tsariste (et aussi la vieille culture juive religieuse, qui aurait bridé la volonté de puissance des juifs et les auraient conduit à la résignation !). On a vraiment affaire aux « possédés » de Dostoïevski ! L’auteur parle même de viol de la Russie par les révolutionnaires !

Persécution hitlérienne et position morale dominante

Toujours épris de rigueur historique au-delà des tabous, l’auteur n’hésite pas à dire que c’est la persécution hitlérienne qui a permis aux juifs d’acquérir une position morale et, partant, politique dominante, voire souveraine, dans le monde actuel : ils sont les victimes par essence et on ne peut plus les critiquer ! Ne croyez pas toutefois que le livre soit antisémite, même s’il insiste lourdement sur la responsabilité des juifs dans l’ampleur des crimes soviétiques : le livre a été couronné par plusieurs prix dont le National Jewish Award et a été salué comme un chef d’œuvre par la critique américaine, y compris juive ! Il faut dire qu’il montre aussi la réussite intellectuelle et sociale indéniable des juifs tant aux USA qu’en URSS, les deux grandes puissances victorieuses qui se sont partagé le monde de 1945 à 1989.

À notre avis, le livre est indispensable, je dis bien indispensable (!) pour comprendre le monde actuel !

Yvan Blot, 15 décembre 2009

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #433035
    le 12/06/2013 par anonyme
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Si l’auteur avait été arabe il serait interné à Guantanamo. S’il avait été chrétien ou athée, goy, en fait, les médias nous l’auraient fait passer pour un fou, antisémite, complotiste...


  • #433074
    le 12/06/2013 par dede
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    "nous sommes tous devenus juifs."

    C’est une théorie que j’avais à une époque, surtout dans les villes cosmopolites c’est imparable. Qu’il soit grand bourgeois traditionaliste (juif usurier) ou islamo-racaille de quartier (juif zélotisé), ou même le néo-Joseph qui arrive en ville, y en a beaucoup.
    Certains virent "méchant talmudiste" et d’autres résistent.

    Y a quand même encore des gens ou encore enracinés ou encore dans la tradition qui tiennent à quelque choses de sain. Quand vous dénoncez les autres pharisiens, vous touchez du divin, vous êtes un peu un Jésus moderne, mais gare aux cailloux, la force brute n’est pas de chez vous.


  • #433080
    le 12/06/2013 par blanc
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Ce qui est amusant c’est que quand Céline disait la même chose dans bagatelles pour un massacre tout le monde le prenait pour un fou !

     

    • #433144
      le 12/06/2013 par Lunatique
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Non, à l’époque, c’était bien passé... C’est maintenant qu’on renie Céline.


    • #433193
      le 12/06/2013 par Leloupblanc
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Céline n’est ostracisé que depuis quelques années. Sachez, par exemple, que l’invité dans l’émission "L’invité du jeudi" animée par Anne Sainclair, diffusée le jeudi 11 janvier 1979 à 16h sur Antenne 2, fut Marcel Jullian, exerçant alors la profession d’éditeur, qui est venu parler de son admiration pour l’œuvre de Céline...


  • #433082
    le 12/06/2013 par Simone Choule
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Bon ben si maintenant le système officiel (y compris Joe Biden) produit des analyses recoupant les mises en garde catholiques du XIXe siècle, les complotistes et celle d’Henri Ford et Adolf H. où va-t-on ? Kontre Kulture va fermer boutique ?
    ça me rappelle le dessin de Slurp l’escargot....tout s’accomplit et tout se vérifie officiellement aujourd’hui que les juifs font du Noachisme sur nous les goys.
    Jusqu’à quand ?


  • #433085
    le 12/06/2013 par Mo
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Si on était mauvaise langue et pour prolonger, on dirait donc pour ne pas citer Yahia Gouasmi, que derrière chaque problème se cache le sionisme (bien compris, pas appliqué au conflit israélo-palestinien). Mais comme nous ne le sommes pas, nous ne le dirons pas.


  • #433104
    le 12/06/2013 par fred
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    je suis assez mal-à-l’aise devant ce genre de déclaration à brûle-pourpoint ...

    principalement :

    on NAIT juif ... il n’y a pas de déterminisme de naissance !

    ce serait comme dire que tous les cathos sont des anges de bonté ... tous les musulmans des djihadistes ... (ou l’inverse , certains intégristes sont largement pires que le pire des barbus !)

    donc dire que "le siècle est le siècle des Juifs" ne peut ramener QUE au fait que les 20 précédents ont étés ceux des chrétiens ...

    De la poule ou de l’oeuf , lequel était le premier ? la capacité de réussite de la communauté juive est AVANT TOUT liée au fait que pendant tout ou partie des 20 siècles cités plus haut , ils n’avaient souvent QUE droit à se taire et ne pas en abuser , ne rien posséder , ne pas avoir certains métier , etc ... etc ...

    ce qui , par extension , à développer les activités intellectuelles (la banque et finance , la médecine qui était encouragée au temps de la splendeur arabe , le droit , la possession des terres ayant étés réservées longtemps au "bien-pensant" chrétiens dans beaucoup de pays ) et les liens d’interactions à l’intérieur de la communauté .

    donc pour comprendre le problème , il est impératif de le voir dans son ensemble , SURTOUT PAS dans ses conséquences ultimes ...
    (un exemple : le Mali d’aujourd’hui = pour certains se sont des noirs incapables de se diriger de manière honnête et moderne ... la réalité est qu’à la base le colonisateur français a réuni 2 ethnies n’ayant RIEN en commun et toutes les raisons de se détester pour essayer de tirer les marrons du feu : Diviser , c’est régner ! donc la situation d’aujourd’hui , MÊME si elle est en grande partie du à des égoïsmes locaux et des désirs de prendre le pouvoir , est AVANT TOUT une résultante de l’action coloniale )

     

    • #433198
      le 12/06/2013 par Massinissa
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Ça à due te prendre du temps d’écrire tout ça mais franchement t’aurais pu t’abstenir. Va chez Kontre Kulture achète tous les livres qu’on te propose sous cet article et reviens nous voir après les avoir lu...

      Merci


    • #433246
      le 12/06/2013 par Algérien francophone
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      « Tirer les marrons du feu », dites-vous... Vous voulez dire en réalité : « tirer les ficelles du jeu ». Ces deux expressions signifient exactement le contraire l’une de l’autre. Mais ils sont nombreux ceux qui, comme vous, hélas, les confondent.


    • #433253
      le 12/06/2013 par paramesh
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      @ fred
      on te parle idéologie et tu réponds social, tu es hors sujet,


    • #433443
      le 12/06/2013 par Rachid
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      je pinaille, mais cette expression "qui est le premier de la poule ou de l’oeuf" est reglee par la theorie de l’evolution, si on y croit, l’oeuf vient avant la poule...

      l’image du serpent qui se mord la queue est plus appropriee et plus profonde...


    • #433535
      le 12/06/2013 par fred
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      @ massisina : quelle que soit le sujet , il vaut bien mieux "Mal-penser" par soi-même que d’avoir la pensée des autres ... dans un cas on peut facilement changer d’opinion ... dans l’autre , n’ayant pas d’argumentation , juste la lecture de la pensée d’autres se rendre compte que l’on fait fausse route est beaucoup plus difficile , voir impossible , cela s’appelle l’endoctrinement !

      @paramesh : NON , il n’y a rien de social dans mon propos ! je dis simplement que les idéologies simplistes sont et restent douteuses puisque fondées à priori sur un postulat qui peut être vrai comme faux ... la TOTALITE des gens sur terre ayant le même but : vivre en paix et bâtir un avenir meilleur pour ses enfants (ce qui est vrai en Syrie pour la population en ayant plus qu’assez des "rebelles" l’est TOUT AUTANT à propos des Israéliens qui dans leurs immense majorité préfère la paix ...) , certains n’ont pas eus la vie toujours rose et comme TOUT handicap entraîne le développement de capacité pour combler ce handicap ... il est bon de se rappeler le POURQUOI de l’action ou de la culture de différents groupes ethniques confrontés à certaine situation ... !

      @ algérien = ben non , les français ont tirés les marrons du feu au temps de la Colonie en mélangeant les Touaregs et les Noirs = pendant qu’ils se battaient entre eux , ils foutaient la paix aux colons ... donc ils ont bien tirés les ficelles pour tirer les marrons du feu ... ces actions n’étant pas opposées mais complémentaires !

      @ rachid : oui l’oeuf est en théorie avant la poule ... mais d’où vient l’oeuf alors ? je ne souhaite pas insulter ton intelligence en disant que dans TOUT problème = il faut avant tout connaitre le pourquoi du déroulement de l’histoire ... sinon on ne comprends QUE ce que l’on veut comprendre !


  • #433106
    le 12/06/2013 par fab
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Il faut dire qu’il montre aussi la réussite intellectuelle et sociale indéniable des juifs




    Quand on comprends comment ils y arrivent, c’est surtout degoutant. Ils ont une intelligence qui ne leurs correspond pas du tout pour la majorite absolue, je ne parle pas des exceptions, qui egalent tout autant celle des goyim.


  • #433108
    le 12/06/2013 par Daxman
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Vla qu’il se réveille Yvan Blot ???

     

    • #433125
      le 12/06/2013 par kevorkian
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Penses-tu ! Blot est bien dans son gros fauteuil et compte y rester.

      "la persécution hitlérienne qui a permis aux juifs d’acquérir une position morale et, partant, politique dominante, voire souveraine, dans le monde actuel"

      N’empêche il réhabilite presque le nazisme mais c’est faux, il faut remonter à la Révolution "française", dont le monde actuel est issu, pour voir le juif s’émanciper et prendre les plus hauts postes dans l’administration de l’état. Y a qu’à voir les Le Chapelier, Naquet, Crémieux, Gambetta... du 19è siècle pour le constater.


  • #433132
    le 12/06/2013 par Basile
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    " nous sommes tous devenus Juifs " : la formule n’est pas nouvelle, elle remonte à Karl Marx qui prétendait dans " La question juive " (1843) que celle-ci disparaitra quand les chrétiens seront devenus " Juifs " . LF Céline trouvait du reste la formule pertinente .


  • #433285
    le 12/06/2013 par idriss
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Mon Dieu, c’était exactement ma thèse et la conclusion de mes réflexions, j’envisageains même d’écrire un livre (pour moi même et des proches) expliquant que le monde moderne est juif (j’avais meme prévu le titre : Le monde est Israël. Israël est le monde.) Israel, dans son sens éternelle (le peuple juif).

    J’ai vraiment eu ce préssentiment, non pas de manière complotiste, mais comme simple processus : le combat d’idées (superstructure) a été gagnée par la classe dominante économiquement (juifs ashkénazes bourgeois).


  • #433394
    le 12/06/2013 par NouvelleFrance
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    "On se sent enculé d’un petit centimètre, on l’est déja de quelques mètres." (Céline, Bagatelles)


  • #433405
    le 12/06/2013 par samson best
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Doit-on toujours critiquer la reussite des juifs,ils ne sont pas nombreux
    mais fichtre combien intelligents dans tous les domaines,alors je vous
    dis tout simplement copier les au lieu de raler,cela soulagera beaucoup
    de souffrance et de rancune.

     

    • #433557
      le 12/06/2013 par soulier
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      "Ils ne sont pas"intelligents" , en tous cas pas plus que les catholiques ou les orthodoxes, ou les bouddhistes...certains le sont meme beaucoup moins . Ils sont SOLIDAIRES. Et s’ils possèdent un talent , un seul , c’est celui d’exploiter les autres peuples .


    • #433587
      le 12/06/2013 par Christian Attali
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Qui faut-il copier selon vous ?
      Stauss-Kahn ? Botulenri-Lévi ? Bernheim ? Elie Wiesel ? Boujenah ?Timsit ?Bruel ? Azziza ? Ayoun ? Prasquier ? le cyclope ? chapi-chapo ? Finkelkrot ? Gluksman ? Madoff ? Goldnadel ? Cukerman ? Enrico Macias ?Con-bandit ? Rika Zaraï ? Netanvoyou ? Julien Dray ? Merluchon ? Fabius père et fils, michel Drucker, Benichou, Askolovitch, Cohen1,2,3,4 etc etc etc ?
      Vous n’avez pas vraiment bien compris que la réussite de certains juifs est inversement proportionnelle à leurs capacités intellectuelles et doit tout : au réseau communautaire ; au Talmud, "ce formidable outil" pour enfumer les "gentils".


    • #433668
      le 12/06/2013 par Djamal
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Dans son livre il dit implicitement - d’après ce résumé en tout cas - que les juifs ont dominé - et dominent encore pour le cas américain - l’URSS et les États-Unis c’est-à-dire les deux pays qui ont le plus fait souffrir le monde dans la seconde moitié du XXe siècle ! Sans oublier Israël et sa politiques amicales envers ses voisins ! C’est ça la réussite ? Faire souffrir les autres ?
      Faut pas les imiter mais justement les démasquer. Ça commence par arrêter de sacraliser la Shoah ! Je vois pas en quoi c’est plus grave que des événements comme le génocide des Héréros ou les crimes japonais de la Seconde Guerre mondiale...


    • #433745
      le 13/06/2013 par Taii
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      justement faudrait copier les juifs antisioniste et anti système comme Jacob Cohen,Gilad Atzmon,les rabbins du naturei karta,Shlomo Sand,Noam Chomsky,certains "juifs sur les bords",certains "juifs du quotidiens" comme ceux qui écrivent à Alain Soral. Il y’a aussi Ciamak Mersedegh en Iran,et les autres juifs iraniens,De toute façon le CRIF ne représente que 20% des juifs en France, mais on doit faire attention à certains de gauche comme
      Julien Dray,Bhl,Pierre Boussel,Daniel Bensaïd,Daniel Bleitrach,Harlem Désir,Laurent Fabius,Pierre Moscovici,DSK,Vincent Peillon,Bernard Kouchner,Cindy Léoni,Daniel Cohn Bendit,Pierre Cohen.


    • #433763
      le 13/06/2013 par Festival de Kahn
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Les juifs ne sont pas plus intelligents, ils doivent tout à leur tribalisme, à leur népotisme, à la cooptation.
      C’est un mensonge éhonté pour se faire mousser, et pour justifier leurs surreprésentations diverses.

      J’en ai vraiment marre de voir ce bobard suprémaciste repris partout, il est temps de démystifier.

      David Duke et Ron Unz (juif lui-même) ont par exemple fait une étude sur les grandes universités américaines.
      Les juifs sont 1,8% de la population américaine, ils sont 25% à Harvard (1389% de surreprésentation).

      Fichtre ! Quel talents ! Ou pas...

      Effectivement, tout devient limpide quand on compare leur pourcentage de présence à... leurs résultats.

      A Phi Beta Kappa, qui regroupe les meilleurs, les juifs ne sont que 11% (contre 25% dans l’université et 1,8% à l’échelle du pays). Les Européens sont 54% (contre 20% dans l’université, et plus de 65% à l’échelle du pays).

      Globalement, par rapport à leurs résultats, les juifs sont représentés par un facteur 6 comparé aux asiatiques et par un facteur 13 par rapport aux européens.

      Comment cela se fait-il ?

      Il y a plusieurs raisons, qui tiennent notamment au financement de l’université (goldman sachs, kuhn&loeb, on se comprend) et par la nomination de Elena Kagan, qui est totalement sous-qualifiée pour le poste, à la cour suprême des USA. Lawrence Summers l’a nommée doyenne de Harvard et partant de là, elle a accordé 50% des emplois... à des juifs. Qui entre autres, décident des admissions.

      Comme toujours, la surreprésentations des juifs s’explique par une discrimination massive envers les goyim et le support de milliardaires enrichis par l’usure comme Goldman Sachs, Kuhn&Loeb, Salomon Bros, etc.
      Ils ne se contentent pas de faire de l’argent. Avec cet argent ils achètent absolument tout et tout le monde.


    • #433796
      le 13/06/2013 par Apocryphe
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Au contaire, il ne faut surtout pas copier les juifs qui "réussissent", si l’on veut sauver son âme, car c’est un tel désir qui cause beaucoup de souffrance et de rancune. Si par "fichtre combien intelligents dans tous les domaines" il faut comprendre "malins", sachez que cette intelligence est bien souvent dépourvue de morale et de scrupules, et que la recherche de la réussite matérielle ici-bas a pour revers un naufrage spirituel, lequel entrainera la mauvaise conscience au moment de la mort, et peut-être pire au jour du jugement.

      "Les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers." Cette phrase du Messie des Juifs doit être méditée, car elle donne les clés de la compréhension de votre vie terrestre et de la suivante. Les riches n’hériteront pas du Royaume de Dieu, sauf rares exceptions.

      Que l’on soit croyant ou non, cette pensée est d’une grande profondeur, car elle renverse les perspectives communément admises. Il manque hélas aux juifs actuels ou prétendus tels l’intelligence de ces choses-là.

      C’est par la honte qu’Adam s’aperçut qu’il était nu. C’est la honte qui fait prendre conscience du bien et du mal. N’oubliez pas que dans le jardin d’Eden il y avait deux arbres, l’arbre de la connaissance du bon et du mauvais, et l’arbre de vie, auquel l’homme ne goûta pas. Sans la honte il n’y a pas d’humanité, et l’homme n’est qu’une bête parmi les autres. C’est la honte, la conscience, qui fonde l’homme.

      Si vous voulez goûter à l’arbre de vie, n’écoutez pas samson best qui ici parle comme le serpent, sans aucune honte.


  • #433460
    le 12/06/2013 par enone
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Comme le dis imran hosein c’est la civilisation de gog et magog


  • #433513
    le 12/06/2013 par cac
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    " Un siècle Juif " , c’est à dire " Un siècle dégueulasse, ignoble ", et c’est une litote .


  • #433572
    le 12/06/2013 par cac
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    " la position morale dominante " des Juifs ? Et puis quoi encore ? Celle de DSK peut-etre ? ou de Bela Kun ? Kaganovitch ? Il nous prend pour qui ? Pour des abonnés du Nouvel Obs ?


  • #433593
    le 12/06/2013 par Taii
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Je pense personnellement qu’il faut réhabiliter l’URSS, Lénine,Staline...

    Mais pourquoi dire que l’URSS faisait partie du système, pourtant L’Empire avec le Japon a aidé les Troupes Blanches (monarchistes) pendant la guerre civile,les blancs étaient antisémites haineux, en plus les Occidentaux ont aidés les Russes blancs à partir de la Crimée. En plus Lénine a fait la guerre russo-polonaise de 1918/1921, la Pologne étant un état proche de la France et de l’Angleterre. Lénine était un anti-colonialiste prouvé,il a toujours dénoncé le colonialisme (occidental) et l’impérialisme, Lénine était aussi un anti-sioniste carabiné (Il a dit que les sionisme est une idéologie réactionnaire). Après Lénine a fait de belles choses économiquement (communisme de guerre,NEP). Même Staline a toujours été contre les Occidentaux et les nazis, dès l’entre deux guerre, Staline était anti-sioniste et anti-colonialiste, je vous rappelle que si il y’a eu la photo de Yalta, c’est parce qu’Hitler a attaqué injustement l’Union Soviétique, il a fait 25 millions de morts, Staline était obligé de s’allier avec les USA,ils n’avait pas le choix (les ennemis de mes ennemis sont mes amis), n’oubliez pas la phrase de Thruman en 1941 "si les Russes gagnent,nous aideront les Allemands".
    N’oublions pas que pendant la guerre froide, l’URSS a foutu comme même la misère à l’Empire, avec la décolonisation (Indochine,Algérie,),son aide aux pays arabes (Egypte de Nasser,la Libye de Kadhafi,l’Algérie,l’Irak,la Syrie,Yémen du Sud), son aide à Cuba,au Nicaragua,au revolutionnaires d’Amérique centrales, son aide en Afrique noire (Angola,Ethiopie,Somalie,Mozambique,Congo brazzaville,Bénin) son aide aux Palestiniens (rupture des relations du bloc de l’Est avec Israël en 1967),son aide à la Corée Du Nord,son aide à l’Inde,au Bangladesh au Vietnam,son aide aux Afghans (à l’Afghanistan communiste quand elle était menacée par les moujaïdines américano-sionistes), les crises de Berlin (blocus de 1948/49,le mur en 1961) étaient des actes de résistance à l’Empire de même que les missiles S77.
    Après si il y’a eu des juifs dans les mouvements bolchéviks, et bien ils étaient obligés, ils n’allaient comme même pas soutenir le Tsar antisémite. En plus Trotsky avait interdit la franc-maçonnerie car la FM collabore avec la bourgeoisie,En plus il y’avaient beaucoup de juifs antisionistes dans l’URSS.
    Après je reconnait que les Trotskystes,les écolos,et les Antifas sont bel et bien des collabos du système.

     

    • #433737
      le 13/06/2013 par mic
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Taii
      Faut arrêter avec les histoires d"écoliers !
      Nous savons aujourd’hui comme le dit Antony Sutton que les banquiers juifs américains ont financé les bolchéviks, trotskystes , Lénine puis Stalline tout comme ils ont financé Hitler .
      Tout est manipulé en haut par les vrais maîtres du monde, le coup de l’URSS est une arnaque , c’est déjà dit chez Pike et dans les protocoles que le nouvel ordre mondial souhaitait cet état socialo communiste .
      C’est la thèse ( USA et autres pays capitaliste) contre l’antithèse ( URSS et les autres pays communistes) pour fusionner vers la synthèse qui sera le gouvernement mondial .
      Nous sommes des esclaves depuis toujours , la liberté est illusoire, notre rôle c’est d’enrichir l’oligarchie !


    • #433764
      le 13/06/2013 par webster tarplay
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      MERCI Taii pour ta défense récurente du communisme Russe.(Je dis ca sans second degré...).


    • #433769
      le 13/06/2013 par Festival de Kahn
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      La révolution bolchévique a été financée par le ploutocrate new-yorkais juif Jacob Schiff à coups de milliards.
      La plupart des bolchéviques étaient juifs, on a parlé de quelque chose comme les trois quarts.

      Lénine (1/4 juif) était contre le sionisme tout simplement parce que avec son idéologie il ne promettait pas la palestine à son peuple, il lui promettait le monde entier.

      Staline et Hitler ont collaboré économiquement pendant des années, avec un partenariat d’échange (matières premières contre produits manufacturés allemands). Ensuite, ils ont signé un pacte de non-agression.
      Hitler n’a pas "attaqué injustement" l’URSS. Tu oublies vite de dire que l’URSS a envahi la Finlande, tout petit pays, absolument sans raison, bien avant, pour le coup. L’URSS parlait également de capturer la Roumanie...

      Ensuite, l’URSS préparait à déferler sur l’ouest, les Anglais comptaient dessus, c’est pour ça qu’ils n’ont pas fait la paix (car oui le "sanguinaire" Hitler n’a PAS CESSE de faire des offres de paix à l’Angleterre et à la France, du début à la fin, même quand il était complètement en position de force) alors qu’ils étaient en très mauvaise posture. Effectivement, ils massaient des quantités immenses de troupes et de matériel à l’ouest. Les espions allemands l’ont découvert. Hitler a fait une attaque préventive et s’il a écrasé l’armée rouge aussi facilement au début c’est parce que elle ne s’attendait absolument pas à se défendre, vu qu’elle prévoyait d’attaquer... sans compter qu’elle n’avait que des cartes de l’europe occidentale, mais pas celles de son propre pays... En quelques semaines les allemands ont détruit 20000 tanks, un nombre colossal pour l’époque, qui démontre bien les préparatifs d’invasion.

      Pourquoi dis-tu que Staline était antisioniste alors qu’il est notoire, c’est un fait avéré, qu’il a soutenu la création de l’Etat d’Israël à ses débuts ? Officiellement, il a reculé quand il a compris qu’Israël allait se ranger dans le camp occidental.

      De mauvais esprits prétendent que le "persécutions" des années cinquante contre les juifs étaient une mise en scène pour les pousser à quitter l’URSS pour Israël, vu qu’ils avaient du mal à se décider... et que c’est la raison pour laquelle Staline les a laissés partir aussi facilement pour Israël alors qu’il était devenu "antisioniste", je me demande quel genre d’esprit tordu pourrait imaginer ça *tousse*
      D’autres disent aussi que l’URSS a fourni du matériel dégradé aux arabes, pour qu’ils perdent.


    • #433859
      le 13/06/2013 par Christian Attali
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      @festival de khan
      Pour un pays qui "préparait l’invasion de l’Europe", l’URSS de Staline était on ne peut plus mal préparée. L’opération Barbarossa a été à son début un désastre pour l’armée rouge et pour l’aviation : équipements et armements obsolètes ou rares, techniques et tactiques de guerres inappropriées. L’URSS a du son salut à sa profondeur de champ, au déménagement de ses usines hors du rayon d’action de la luftwaffe, au courage de ses soldats, de ses travailleurs, de son peuple et à la valeur de généraux qui sont sortis du lot lors de la grande guerre patriotique (hormis Joukov, vainqueur à Khalkin-gol aout 1939). La direction politique de l’URSS n’avait aucune illusion sur la véritable cible du régime nazi, d’ailleurs exposée dans mein Kampf, ni sur les relations d’intérêts oligarchiques entre la grande banque, l’élite économique internationale et les nazis.


    • #433928
      le 13/06/2013 par Taii
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      De toute façon Festival de Kahn, c’est Hitler l’aggresseur qui a attaqué sans déclaration de guerre l’URSS, un point c’est tout, en plus dans son livre il comparait les Slaves à des races d’esclaves, donc les Russes avait raison de s’inquiétaient du danger hitlérien, je te rappelle que Hitler a tué 25 Millions de Russes.
      Staline ne voulait pas attaqué l’Europe, il voulait laisser les Occidentaux s’entre tuer, et déjà dans les pays arabo-musulmans qui résistaient à l’EMpire (Egypte,Libye,Algérie,Irak,Syrie,Yemen Du Sud,Afghanistan,Iran,même si il en rest et qu’ils sont protégés) des juifs sont partis pour Israël.
      Et pourquoi alors si l’URSS n’était qu’une arnaque impériale, pourquoi alors l’URSS a aidée les pays du tiers monde, vous croyez que Cuba est une arnaque ? L’Egypte de Nasser ? La Libye de Kadhafi ? La Syrie ? l’Irak ? La Corée Du Nord ?
      Vous pensez par exemple que le Tsar résistait à l’Empire ? C’est lui qui a fait venir des capitaux étrangers dans son pays, le Tsar n’a jamais aidé les colonisés, le Tsar laissait son peuple dans la misère. Vous croyez après que Kerensky était un grand résistant à l’EMpire, pourtant il a laissé son pays dans la grande guerre. Et que Lénine a stopper la guerre entre Empires (Empire et Empire "alternatif").
      Mais on peut dire aussi que la WWII était entre Empire, (Empire contre Empire Alternatif, Allemagne,Japon,Italie,ROumanie,Hongrie,Slovaquie, Thaîlande) bah Hitler n’aimait pas les nations, et les nationalistes, un peu comme les Sionistes qui ’aiment pas les nations, et les nationalistes. Par Contre Hitler n’aime que les Allemands et Netanyahou n’aime que les juifs. En plus Hitler a collaboré avec les sionistes et en plus il les a laissé partir en Palestine.
      Staline ne voulait pas attaquer l’Europe, par exemple dans la guerre du Kippour/ou des six jours, on nous dit que ce sont les Arabes qu’ont déclenchés mais en fait ce sont les Israéliens, bah l’URSS ce sont les Arabes alors que Hitler ce sont les Israéliens.
      Est-ce que Staline il a fait des massacres en masse ? Non,Hitler a fait tuer 25 millions de Russes vous imaginez ça monsieur ?


    • #433967
      le 13/06/2013 par Taii
      Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

      Par contre, là je suis d’accord avec vous sur le fait que les Trotskystes sauce LCR,LCI,OCI,NPA, Lutte Ouvrière,Front de Gauche et même Europe Ecologie Les Verts sont des escrocs de même que les antifas, je peut vous dire que cette dichotomie aujourd’hui Sarko/Hollande ou même le fait que Mélenchon,Poutou,Besancenot,Eva Joly,Cohn Bendit soient des ennemie de l’Empire est une tartuferie intégrale.
      De même que les antifas sont aussi des sionistes idiots utiles du Nouvel Ordre Mondiale, qui sont envoyés au casse pipe, c’est gens là ne savent qu’ils font l’objet d’une manipulation,c’est grave !
      En plus j’en ai ras le bol de ces antifas, qui nous casse les pieds, à tout le temps s’attaquer aux anti-système, le peuple de France n’a rien demandé à ces idiots utiles.
      Quand on voit que les trotskystes soutiennent Les rebelles en Syrie, TROP c’est TROP.
      Mais par contre George Marchais et le PCF de l’époque est un vrai résistant, il a toujours été là pour le tiers monde, que ce soit avec les Algériens ou avec les Afghans.
      Aujourd’hui le PCF est devenu trotskystes.
      Après Trotsky est intéressant comme personnage, il a combattu l’Empire et je vous rappelle qu’il a interdit la FM alors que Kerensky dans son gouvernement avait des FM. Il y’a aussi Felix Niesche qui est interessant, il est résistant au passage pas comme Merluchon et ses casseroles (OCI,PS 30ans,Maastricht,Libye,Syrie,Iran) allez voir sur les sites du NPA et du Parti de Gauche vous verrez qu’il y’a de la propagande anti Assad !
      La on peut être d’accord sur le rôle impérial des trotskystes et des antifas et aussi de EELV avec Eva Joly qui dit oui à la guerre contre la Libye, qui exprime sa haine de la France (14 Juillet,destruction du calendrier français...) et Conne Bendit qui a fait virer De Gaulle selon des prétextes douteux (imperialisme US,Fascisme et blabla quand on voit que Cohn Bendit insulte Chavez,a dit oui à la guerre contre la Libye et la Syrie et enfin Cohn Bendit est pédophile notoire,


  • #433710
    le 12/06/2013 par cac
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Oui, le 20 eme siècle a été un siècle Juif : la guerre de 14 : les Juifs veulent s’emparer de la Palestine, pour cela il faut détruire l’empire Ottoman pour le démembrer et prélever la Terre Promise ; l’attentat de Sarajevo, perpétré par le Juif Princip, est l’étincelle qui met le feu aux poudres . 1917 : prise du pouvoir par les Juifs en Russie à la faveur de l’affaiblissement de la Russie causé par la guerre ; jusqu’en 1990 les Russes vont subir la tyrannie juive . 1939 : les Juifs veulent transformer le " Foyer National Juif " de Palestine en Etat d’Israel : il faut détruire l’empire Britannique, le démembrer pour en prélever la Palestine . La guerre 14-18 a fait 10 millions de morts, celle de 39-45 en fera 50 millions . Aucune importance : le but est atteint en 1948 : l’Etat d’Israel est enfin recréé . A partir de 1945, " Afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire " destruction de toutes les valeurs européennes au profit de la loi raciste du Talmud ; Hitler se voulait le protecteur de la famille traditionnelle, il faut la détruire ; Hitler aurait envoyé des homos dans des camps : non seulement il faut réhabiliter l’homosexualité, mais encore lui conférer une dignité égale à celle de l’hétérosexualité . En fait il faut la promouvoir pour transformer si possible le plus de goyes en " enculés", c’est à dire en sous-hommes, en esclaves et en larves ridicules . Depuis 1948, il faut détruire tous les Etats Arabes qui pourraient se sortir de la misère et représenter une mencace pour Israel. Guerre de 1956 contre l’Egypte, de 1967 contre la Jordanie. Destruction de la menace irakienne en 1991 et en 2003 etc ... Oui , ce fut un siècle d’immenses progrès pour les Juifs à tous les niveaux . En France depuis 1945, les Juifs sont au pouvoir , mais le peuple, complètement abruti par la propagande quotidienne des médias, ne s’en aperçoit meme pas .

     

  • #434044
    le 13/06/2013 par Reno
    Le Siècle juif, de Yuri Slezkine

    Excellent ouvrage, qui montre un peu plus la compléxité de l’histoire avant la seconde Guerre Mondiale, notamment les transformations du judaïsme et de l’antisémitisme en occident à travers la Révolution bolchévique (jusqu’aux procès de 1936 qui marquera un tournant singulier, celui des juifs d’URSS vers le sionisme) : l’écueil de la racialisation du juif (cf. par exemple, l’éloge de l’ascendance juive de Lénine par Gorki, cité dans le livre), l’apparition d’une littérature antisémite associant spécifiquement le juif au bolchévique (qui amenèrent nombre d’intellectuels juifs occidentaux à reconsidérer la judéité, non plus seulement par le sang, mais par la pratique et même par la conversion au judaïsme : on devient juif, il ne suffit pas de naître), le paradoxe constitutionnel de l’Etat d’Israël (synthèse apollinienne-mercurienne) par rapport aux états modernes avec son nationalisme d’avant-guerre.


Afficher les commentaires suivants