Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le chef de la diplomatie chinoise à Bagdad, une première depuis 2003

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi (photo ci-contre) est arrivé dimanche à Bagdad, première visite d’un haut responsable chinois en Irak en plus de 10 ans, pour des discussion portant notamment sur le commerce et l’armement des forces de sécurité irakiennes.

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, a salué la Chine comme le plus important partenaire commercial pour l’Irak, et le plus important investisseur dans les secteurs du pétrole et de l’électricité, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue chinois.

Les compagnies chinoises PetroChina et CNPC Limited investissent de façon substantielle dans le secteur pétrolier, qui contribue à la vaste majorité des revenus du gouvernement irakien, qui veut accroître ses ventes de brut pour financer la reconstruction de ses infrastructures.

M. Zebari a également indiqué qu’il s’entretiendrait avec M. Wang de l’armement des forces de sécurité irakiennes, qui font face depuis début 2013 à une escalade de violences meurtrières.

La situation en Syrie et en Iran - deux pays frontaliers de l’Irak - mais aussi les troubles dans l’ouest irakien où des zones urbaines échappent au contrôle de Bagdad depuis plus d’un mois, ont également été abordées par les deux ministres.

Selon M. Zebari, qui a accueilli son homologue à l’aéroport international de Bagdad, la visite de Wang Yi est la première d’un haut responsable chinois depuis 2003, date de l’invasion de l’Irak par une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

La visite du ministre chinois intervient trois jours après celle de son homologue russe Sergueï Lavrov, qui a évoqué jeudi la vente d’armes et le conflit en Syrie voisine lors de ses entretiens avec les dirigeants irakiens.

L’Irak partage une longue frontière avec la Syrie, où les rebelles combattent le régime de Bachar al-Assad dans un conflit qui a fait depuis trois ans plus de 140 000 morts.

Lire aussi, sur E&R : « L’Australie et l’expansion militaire chinoise »

 

Comprendre les enjeux planétaires, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si les Chinois s’imaginent que la pieuvre sioniste va lacher l’Irak et ses énormes réserves de pétrole , les 3ème du monde derrière l’Arabie Saoudite et le Vénézuéla, ils se trompent , ils se ridiculisent .

     

    • Ne t’inquiète ni pour la chine ni pour la russie , la riposte sera lourde pour le sionisme son temps est compté , ils le savent , plus rien ne se passe comme prévu pour eux .

      Tout grand empire que le monde est connu a pris fin,même les plus grands tyrans surpuissant ont fini par manger la poussière lol .

      Le vie n’est qu’une épreuve pour certain , un terrain de jeux pour d’autre , et une injustice pour les ignares .

      Chaqu’un son point de vue mais la vie a bel est bien un sens pour celui qui veut voir .


    • Vu le besoin d’énergie pétrolière qu’ils ont, je penserai plutôt à un compromis du genre : - On vous donne une part du gâteau si vous acceptez certaines de nos conditions...
      Reste à savoir lesquelles au début puis pendant puis après pour devenir de bons partenaires avec un avenir radieux, celui que nous vous proposons : Bref, le nôtre !!!