Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le dispositif militaire français en Afrique va évoluer vers une "logique régionale"

L’armée française est au Mali pour longtemps. D’ailleurs, lors de son déplacement à Gao à l’occasion des fêtes de fin d’année, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’a confirmé lors d’un discours prononcé devant les militaires engagés dans l’opération Serval.

“Votre mission n’est pas terminée. Il est clair que la relation de défense entre la France et le Mali est appelée à se pérenniser : je travaille aujourd’hui, avec mon homologue malien, au renouvellement de la base légale de la coopération militaire entre nos deux pays. Notre objectif commun de lutte contre le terrorisme doit nous amener à poursuivre la reconstruction des forces armées maliennes”, a-t-il déclaré, le 31 décembre.

Mais, plus globalement, c’est toute la région sahélienne qui, en raison de la persistance de la menace jihadiste, nécessite une présence militaire française. Il est en effet question d’y créer des "point d’appui" afin de pouvoir mener des opérations anti-terroristes.

"Tous, nous nous préparons à évoluer vers une logique régionale, pour faire face à la menace djihadiste dans l’ensemble de la zone – au Nord Mali, au Nord Niger, mais aussi dans le Sud libyen", a expliqué le ministre lors de son adresse à la force Serval. Car, a-t-il ajouté, en citant l’opération Sangaris en Centrafrique, "la menace de déstabilisation est partout".

A noter que M. Le Drian a évoqué le sud de la Libye, où l’on sait que des éléments jihadistes ont trouvé refuge. Faut-il y voir un rapport, en attendant, avec l’exercice de desserrement de Rafale à Faya-Largeau, dans le nord du Tchad, réalisé en octobre dernier ?

Quant à la forme que prendra la dispositif militaire français au Sahel, rien d’officiel n’a pour le moment été avancé. Des arbitrages seront rendus par le président Hollande d’ici quelques jours, voire semaine, selon le quotidien Le Monde. L’on sait cependant que les forces françaises compteront un millier d’hommes au Mali dès le printemps prochain (basés essentiellement à Gao et Tessalit) et qu’un détachement de drones continuera d’opérer depuis Niamey, au Niger.

Quoi qu’il en soit, le combat contre les jihadistes ne faiblit pas au Mali. Après avoir déjà saisi 220 tonnes de munitions, 100 fusils, 150 mitrailleuses, 30 roquettes, 20 mortiers, 20 canons ainsi que 3 missiles SA7 et détruit 160 bâtiments et dépôts logistiques et 120 véhicules appartenant aux groupes terroristes, la force Serval et la Minusma (la mission des Nations unies) continuent de faire des découvertes.

Ainsi, au cours d’une opération associant le bataillon tchadien de la Minusma et son détachement de liaison et d’appui (DLA) de la force Serval, ce sont 5,7 tonnes de nitrate d’ammonium (sert à fabriquer des engins explosifs) et une une quarantaine de grenade qui ont été détruits les 28 et 29 décembre, dans la région de Timétrine, à 150 km au sud-ouest de Tessalit.

À lire également sur E&R : « Tchad Faya-Largeau, une nouvelle base pour les Rafale »

 

Comprendre les problématiques africaines avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Quoi qu’il en soit, le combat contre les jihadistes ne faiblit pas au Mali. Après avoir déjà saisi 220 tonnes de munitions, 100 fusils, 150 mitrailleuses, 30 roquettes, 20 mortiers, 20 canons ainsi que 3 missiles SA7 et détruit 160 bâtiments et dépôts logistiques et 120 véhicules appartenant aux groupes terroristes"

    Valls "quand meme" ferait bien d’en prendre de la graine et de s’occuper des groupes mafieux en France , sur que le bilan des saisies seraient aussi important mais c’est vrai que le raciste a d’autres préocupations beaucoup plus importante comme la quenelle qui met en péril le France , " quand meme" !


  • ’Logique’ : suite de raisons qui, malheureusement, ne sont pas toujours bonnes. Régionale ou pas il serait bon effectivement que la ’Logique’ (le bon sens...) reprenne ses droits mais ça va être difficile si c’est avec les outils ’logiques’ qui ’servent’ en France(avec les résultats que l’on sait...), à ceux qui envoient en Afrique des enfants de dix-neuf ans avec des fusils d’assaut qui surchauffent pour faire ’régner l’ordre’ (quel ’ordre’ d’ailleurs.. !?) . Dommage que la France et surtout les Français, ne soit JAMAIS la priorité des socialistes quand ils sont au Pouvoir. Ces losers professionnels, inscrits dans la trahison tous azimuts, vont nous donner le coup de grâce en Afrique comme ici...


  • Le Drian lache le morceau : les soldats français ont été envoyés pour combattre les jihadistes - c’est-à-dire les ennemis d’Israel et de ses complices. Les jihadistes n’ont rien contre les Français, sauf les "français" comme Le Drian qui font passer les intérêts d’Israel (en tant que peuple et en tant qu’Etat) AVANT les intérêts de la France . Le Drian n’est qu’un TRAITRE qui va faire tuer des Français dans l’intérêt d’Israel . Comment pourrait-il en etre autement dans le ghetto gouvernemental ?

     

    • Euh de quels jihadistes parles tu ? Car ça n’est pas très clair dans ton commentaire. Les jihadistes "agissant" aujourd’hui au Mali, au Niger et en Mauritanie me paressent plus être une bande de bandits radicalisés travaillant dans leur propre intérêt et justifiant la rapine par une couche de vernis wahhabite. Faudra me montrer en quoi s’attaquer à des mosquées multicentenaires est un symbole fort de lutte anti-impérialiste et porte atteinte aux intérêts de l’entité territoriale sioniste Israël. Je ne justifie pas l’intervention des troupes françaises (pour moi il s’agit d’un problème africain qui devrait regarder les africains) mais je trouve que ton commentaire est fort confus. Précise ta pensée s’il te plais. L’escroquerie du wahhabisme et du salafisme érigée en dogme à visé politique est des plus dangereuse et participe surement d’une stratégie de segmentation de l’Islam politique et de promotion du produit marketing du choc des civilisations, stratégie souvent reprise par les sionistes et les néo-cons dans leur petit théâtre de l’horreur.


  • Il faut faire pareil à Marseille sur le matériel de guerre.
    L’arsenal clandestin doit y être encore plus important.


  • Ha bon ? Il y avait donc des naifs qui croyaient encore que l´armée française avait pour vocation de repartir ?


  • Mise en scène du péril jihadiste pour justifier un retour en force de la France en Afrique centrale en accompagnement de la lutte que se livrent les multinationales pour le contrôle des matières premières immenses de la zone et s’assurer la collaboration active de gouvernements locaux choisis. Mascarade que tout cela, au détriment des populations africaines mais aussi françaises : ce sont les impôts des français qui paient la sécurisation des opérations de certaines multinationales qui elles ne paient pas d’impôts, ou si peu , en France. Hollande est vraiment une marionnette entre les mains des nouveaux maîtres du monde.


  • comme par hasard les djihadistes sévissent dans les régions riches en ressources naturelles et par le plus grand des hasards les troupes Françaises veulent pacifier ces zones là quelle drôle de guerre sans image et sans coup de feux coupez on ne la refait pas c’est parfait !


  • Tant que nos soldats sont en Afrique, ils ne sont pas en France...