Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Soral a (presque toujours) raison – Hors-série de rentrée

Disponible pour tous en vidéo à la demande !

Pour la rentrée 2019-2020, ERTV vous propose un épisode hors-série de Soral a (presque toujours) raison !

 

Enregistré fin août 2019 à l’université d’été d’E&R dans les Pyrénées-Orientales et enrichi de post-production, cet épisode hors-série de Soral a (presque toujours) raison est désormais disponible en vidéo à la demande, c’est-à-dire accessible en paiement direct par carte bleue.

Rappel : les abonnés au financement participatif d’Alain Soral à partir de 20€/mois ont pu accéder en avant-première à cet épisode.

 

Au sommaire de cet épisode :

01’57 - Le marxisme est un moralisme

12’06 - La Shoah pour cacher la Torah

20’16 - Pourquoi le dieu du Capital est Satan (pour comprendre l’affaire Epstein)

38’45 - L’école à désapprendre

49’58 - E&R... et après ? - Question / réponse 1

54’45 - Impuissance de l’individualisme face à l’être collectif de longue durée - Question / réponse 2

 

Premier extrait gratuit de ce #SAPTR – Hors-série : « Pourquoi le dieu du Capital est Satan (pour comprendre l’affaire Epstein) »

 

Second extrait gratuit de ce #SAPTR – Hors-série : « L’école à désapprendre »

 

Comment visionner l’émission ?

 

Pour visionner cet épisode de Soral a (presque toujours) raison et soutenir l’association d’insoumission française E&R, trois possibilités s’offrent à vous :

 

Rendez-vous sur la page de paiement direct (à partir de 3 €) !
(cliquez sur l’image)

Après votre achat, cliquez sur « Mon compte » en haut à droite du site Kontre Kulture puis sélectionnez l’onglet « Mes VOD ».

Ou

Procurez-vous J’apprends mieux à la maison chez Kontre Kulture :

Pour tout achat de J’apprends mieux à la maison, cet épisode de Soral a (presque toujours) raison vous est automatiquement offert !

Ou

 

Contribuez au financement participatif d’Alain Soral !
(émissions en exclusivité et nombreux bonus accessibles à partir de 20 €/mois
)
(cliquer sur l’image)

 

Soral a (presque toujours) raison !

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Alain Soral
 






Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2288097
    Le 30 septembre à 21:33 par Ramon Mercader
    Soral a (presque toujours) raison – Hors-série de rentrée

    Cher Alain Soral,

    Je suis certain que vous avez l’aura et l’autorité nécessaire pour vous adresser à un auditoire de "racailles de banlieue" et que ces derniers vous écouteront avec la plus grande attention.
    Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’ils assistent à votre conférence de leur plein gré alors que 95% des lycéens d’aujourd’hui vont à l’école contraints et forcés....il ne faut donc pas s’étonner si leur degré de motivation n’est pas exactement le même....
    Je partage cependant en grande partie votre vision de l’Education nationale. De nombreux profs sont ultraconformistes et très dociles envers leur hiérarchie. Faire preuve d’autorité est souvent mal vu. Certains inspecteurs font des reproches à ceux qui exigent silence, travail, discipline et qui continuent à faire des cours de bon niveau....ils freinent l’avancement de ceux qui n’appliquent pas au doigt et à l’oeil les délires pédagogistes qui ruinent l’enseignement secondaire depuis 1975 pour le collège (loi Haby) et 1989 pour le lycée (loi Jospin-Allègre)
    Très souvent, ces mêmes inspecteurs félicitent ceux qui transforment leur salle de classe en centre aéré....conformément aux injonctions des pédagogistes du style Meirieu ou Dubet....
    Les profs qui persistent à maintenir un haut niveau d’exigence et qui font preuve d’autorité sont parfois même la cible des proviseurs qui leur demandent de réviser leur façon de noter et qui ne les soutiennent pas lorsqu’il s’agit de punir un élève qui le mérite....le maître mot des chefs d’établissement est : "pas de vagues" car le moindre incident pourrait leur valoir des remontrances du rectorat...et nuire à leur avancement....
    Le niveau des examens n’a cessé de baisser depuis 30 ans, et les taux de réussite au Brevet des collèges ou au Bac ne sont obtenus qu’au prix de tripatouillages indignes et de consignes de correction démagogiques....
    C’est pourquoi il ne faut pas s’étonner du désastre que connaît le système éducatif français...
    Certains profs dociles et malléables sont certes en grande partie responsables de cette situation, avant tout par conformisme idéologique. Beaucoup appartiennent à la fausse gôche sociétale et bien pensante...avouer que l’on est de droite, que l’on a de la sympathie pour Poutine et Trump, ou que l’on est pour le Frexit, revient à signer son arrêt de mort sociale dans une salle des profs...
    Pour revenir à un enseignement alliant discipline et exigence, des mesures de salut public sont nécessaires.
    Qui osera les prendre ???

     

    Répondre à ce message

  • #2288452

    Excellente production ! Merci beaucoup !

     

    Répondre à ce message

  • #2288616

    Merci Monsieur Soral,

    votre combat pour éclairer vos semblables est effectivement héroïque.

    Que Dieu vous garde.

     

    Répondre à ce message

  • #2289481

    Très éclairant ! Merci président et... bon anniversaire !

     

    Répondre à ce message

  • #2290438
    Le 3 octobre à 22:47 par Lespagnol
    Soral a (presque toujours) raison – Hors-série de rentrée

    A envoyer en masse à toutes nos connaissances socialo-communistes.
    Et dire que les journalopes le présente comme un "essayiste d ’ extrême droite".
    Ces sophistes joueurs de flûte ensorcelée font passer un humaniste pour un nazi, et une secte démoniaque preverse, suprémasiste, dominatrice pour des victimes quand se sont les bourreaux.
    Ils enfement l’ opinion dans une lecture binaire : gentis et/ou méchants, a la Walt Disney hollywoodienne : gentils cow-boy, méchants indiens.
    Voila pourquoi la flamme de la souffrance éternelle ne doit pas s’ éteindre. Car on ne peut soupsonner une victime d etre un coupable. Et celui qui accuse une victime est automatiquenent un anti-victime donc un pro-bourreau, donc un nazi. Ce qui les rend inattaquable s.
    Jusqu’ à quand cette équation tronquée va t’ elle tenir ?
    Ça a marché du tonnerre avec l" immigration :
    Être contre l’ immigration = être contre les immigrés= être raciste= être un facho/nazi, ils ont pu baillonner Jean-Marie pendant 30 ans avec cette équation débile et empêcher tout débat de fond. Encore merci A.S pour désarticuler les arnaques et pour construire depuis 20 ans ce puzzle de vérité.

     

    Répondre à ce message

  • #2290598

    Bonjour E & R, j’aurais bien aimé poser une question, peut-être que les lecteurs d’E& R me renseigneront, voilà ; je note que le terme "anti-islam" semble être un terme nouvellement arrivé, je dirais depuis quelques années seulement, et je me dis que ce terme est un terme exporté ! Est-ce que je me trompe ou pas ? je n’avais jamais entendu des Français dire être anti-islam et je m’étonne que ce terme soit employé maintenant dans le langage courant !

     

    Répondre à ce message

  • #2291456

    Penser que Marx introduit de la morale dans la théorie de la valeur, c’est de l’analyse psychologisante.
    Marx introduit la valeur travail comme un fait incontestable et produit tous les raisonnements économiques du Capital à partir de celle-ci. Si vos concepts de départ sont faux, tout ce qui en découle l’est aussi.

    Il n’y a pas de stocks et d’épargne dans la théorie classique (ni néo-classique d’ailleurs) qui ignore les principes de la comptabilité. Détruire un stock est impensable, on doit tout faire pour les vendre à vil prix. Cela abaisse les prix à un niveau insoutenable, ce que Marx appelle une "crise de surproduction" (en 2019 on l’attend toujours).
    Comme c’est le travail humain qui fournit la valeur, mécaniser la production entraîne aussi une baisse des prix et une "baisse tendancielle du taux de profit".

    C’est ce qui fait que des générations de communistes ont fantasmé un sens historique de l’histoire qui aménerait immanquablement le capitalisme à "s’effondrer sous le poids de ses contradictions". De pauvres gens croyaient encore qu’ils se formaient intellectuellement en se rendant aux universités d’Attac du gourou Harribey, qui essayait d’adapter Marx aux gifles du réel, en inventant qu’il existerait une valeur qui serait différente du prix, mais que celui-ci à moyen terme convergeait vers la valeur marxiste...

    Les concepts, on peut en produire à la pelle, mais une explication qui colle au réel c’est une autre paire de manches. Oubliez les "théories économiques", regardez de très près le système tel qu’il fonctionne réellement. La finance, la comptabilité d’entreprise, ça n’a jamais obéi aux théories.

    Ou alors ER ça deviendra Attac. Et ça serait bien naze.

     

    Répondre à ce message

    • #2292063
      Le 6 octobre à 02:26 par Alain SORAL
      Soral a (presque toujours) raison – Hors-série de rentrée

      "Penser que Marx introduit de la morale dans la théorie de la valeur, c’est de l’analyse psychologisante."
      Oui, et alors ? La motivation initiale du marxisme a toujours été morale : défendre l’injustice faite aux travailleurs. La théorie est venue après ce constat parfaitement émotionnel, pour lui donner sa dimension "scientifique". Et ce fut le piège !
      Désolé de ne pas y tomber.
      Le reste c’est du baratin...
      AS.

       
  • #2292318

    du super Soral. Merci.

     

    Répondre à ce message

  • #2293905

    Bonjour à tous et bonjour Alain Soral, vous aviez, me semble-t-il, dit, et à plusieurs reprises, que vous aimeriez vous reposer ! Et, je pense avoir compris que, vous aimeriez vous mettre enfin en retrait et profiter d’être un peu tranquille ! Mais, avez-vous déjà pensé à faire une retraite de quelques jours, ou de quelques semaines dans un monastère ? (beaucoup le proposent en France , il y a des endroits magnifiques), je dis ça aussi pour les lecteurs d’E&R, si ça intéresse les lecteurs ! Il s’agit ici de prendre du recul et de pouvoir se mettre en retrait du monde de fous dans lequel nous nous trouvons tous, "et à peu de Frais" si je peux me permettre, et si cela peut aider nos monastères en France après-tout, pourquoi pas ! C’est une idée qui me vient, car vers cette période automnale ou hivernale, je regarde souvent des vidéos de la vie dans les monastères, alors je me suis dit, tiens ! je vais en parler sur E&R et pour les lecteurs !

     

    Répondre à ce message

  • #2299110

    M. Soral dans l’extrait sur : "l’école à désapprendre" ai-je bien entendu que vous avez parlé du catholicisme comme une forme d’abrutissement (3’15") que la bourgeoisie a remplacé par du laïcisme ? Je suis "peiné" de vous entendre parler du catholicisme ainsi, de ses "scories" !!! (de ses saints et gnin gnin gnin) à 1’51".

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents