Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le porte-parole de la Maison-Blanche s’excuse après avoir "minimisé l’Holocauste"

Le porte-parole Sean Spicer a provoqué un tollé lors de son point quotidien dans la salle de presse de la Maison-Blanche, mardi.

 

Ignorance ? Gaffe ? Révisionnisme ? Un nouveau cafouillage en haut-lieu à la Maison-Blanche a ponctué la journée politique américaine. Le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a présenté ses excuses quelques heures après avoir estimé que le président syrien Bachar el-Assad avait fait pire qu’Adolf Hitler en utilisant des armes chimiques. La comparaison avait suscité un tollé.

« En toute franchise, j’ai fait par erreur un commentaire inapproprié et manquant de sensibilité au sujet de l’Holocauste et il n’y a aucune comparaison », a déclaré Sean Spicer sur CNN, à l’origine d’une vive controverse à la mi-journée. « Pour cela, je présente mes excuses. C’était une erreur de faire cela ».

Lors de son point quotidien dans la salle de presse de la Maison-Blanche, il avait déclaré : « Pendant la Seconde guerre mondiale, on n’a pas utilisé d’armes chimiques. Une personne aussi abjecte qu’Hitler n’est même pas tombée aussi bas que d’utiliser des armes chimiques ».

Appelé à préciser sa pensée par une journaliste quelques minutes après, il avait ajouté à propos des armes chimiques, dans une réponse sinueuse : « En ce qui concerne le gaz sarin, il (Hitler) n’a pas utilisé de gaz sur son propre peuple de la même façon qu’Assad (...) Je sais qu’il les a apportées dans les centres d’Holocauste. Mais je parle de la façon dont Assad les a utilisées, quand il est allé dans les villes et les a lâchées sur des innocents, au milieu des villes... Merci de la clarification ».

 

« Répréhensible et inexcusable »

Accusé d’avoir paru oublier les millions de Juifs, allemands ou autres, tués dans les chambres à gaz, le porte-parole avait ensuite apporté une nouvelle clarification, déclarant hors podium : «  Je n’ai aucunement tenté de minimiser la nature terrible de l’Holocauste. J’ai essayé de créer un contraste avec la tactique consistant à utiliser des avions pour larguer des armes chimiques sur des centres de population ».

« Toute attaque contre des innocents est répréhensible et inexcusable », avait-il dit.

Peu après, le ministre de la Défense Jim Mattis avait relevé que « même pendant la Seconde Guerre mondiale, des armes chimiques n’ont pas été utilisées sur les champs de bataille ». « Depuis la Première Guerre mondiale, il y a une convention internationale à ce sujet », a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse.

 

« Fake news répugnante »

Associations juives et élus démocrates ont immédiatement dénoncé des propos antisémites ou révisionnistes.

«  Rien de moins que pendant la Pâque juive, Sean Spicer a nié l’Holocauste, la forme la plus répugnante de ’fake news’ possible, en niant qu’Hitler a gazé des millions de Juifs », a déclaré Steven Goldstein, directeur du centre Anne Frank aux États-Unis.

« Le principal porte-parole de la Maison-Blanche minimise l’horreur de l’Holocauste », a dénoncé Nancy Pelosi, chef des démocrates de la Chambre des représentants. « Sean Spicer doit être licencié, et le président doit immédiatement désavouer les propos de son porte-parole ».

Les critiques portaient aussi sur le fait que Sean Spicer, dans sa réponse embrouillée, ait dit « son propre peuple », paraissant faire une distinction entre Allemands et juifs. « Hitler disait que les juifs allemands n’étaient pas allemands afin de justifier ses atrocités », a rappelé l’élu démocrate Jerry Nadler sur Twitter.

« Le terme que vous cherchiez est camp de concentration », a aussi lancé le sénateur démocrate Ben Cardin, corrigeant apparemment le terme de « centre d’Holocauste » employé par Sean Spicer.

 

Confusion au podium

La comparaison avec Adolf Hitler risque aussi de brouiller la position de l’administration Trump qui, si elle réclame le départ d’Assad du pouvoir, maintient que l’ennemi premier reste l’organisation État islamique.

La veille, Sean Spicer avait éludé lorsqu’un journaliste lui avait demandé si Donald Trump considérait Bachar el-Assad comme un criminel de guerre. « C’est aux tribunaux de décider », avait-il dit.

Concernant l’usage d’armes chimiques, « Hitler a largement eu recours aux gaz dans les camps de concentration, mais il ne les a jamais utilisés contre des soldats ou des villes », a expliqué à l’AFP le professeur de Science politique Richard Price, à l’Université de Colombie-Britannique à Vancouver, et auteur d’un ouvrage sur les armes chimiques.

Ancien porte-parole et stratège du parti républicain, Sean Spicer, 45 ans, a l’un des postes les plus exposés de Washington, faisant face aux journalistes plusieurs fois par semaine pour défendre la cohérence de l’action présidentielle. Mais il est régulièrement apparu mal préparé ou approximatif, créant parfois la confusion sur la position réelle de l’administration.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quoiqu’on fasse ce ne sera jamais suffisant...

    Le jour ou on leur baisera les pieds ils nous dirons qu’ils veulent qu’on les lèche...

    ...Et quand on se mettra à les lécher, ils nous annoncerons alors que c’est toujours insuffisant parce que pour bien faire il faudra commencer par le dessous...

    ...Et quand on commencera par le dessous, ils nous dirons que si on ne le fait pas en poussant des couinements de porc tout en se pissant dessus on est des sales antisémites...

    Vous marrez pas, je ne suis plus tout à fait sûr que ce soit une blague.


  • Légitime comparaison Un chef d’état qui gaze son propre peuple (en 2017) ca a l’air aussi credible qu’un chef d’état qui tue ses ouvriers (en 1942).


  • Il est incroyable de voir comment les politicards du monde entier passent leurs temps à battre leurs coulpe non pas devant les peuples qu’ils oppriment mais devant les terroristes qui ont créés ce chaos mondial et qui s’acharnent à le faire perdurer !! Toutes ces marionnettes qui applaudissent les massacres d’enfants au Moyen-Orient et au Maghreb de disent révulse à la moindre critique envers les tueurs de tel-aviv ???


  • Les adorateurs de l’holocauste défendent leur fromage, une fois de plus.


  • autant j ai eu de l’admiration pour trump et depuis le tout debut de sa campagne extraordinaire,
    autant il file un tres mauvais coton...
    selon son fils eric, si trump a ordonné l’attaque en syrie, c’est parceque sa fille ivanka etait horifiée par les enfants bléssés...ce n’est donc pas selon des informations precises des renseignements americains ou pour une partie d ’echecs a 4 dimensions, mais par reaction a un reportage tele, pour sa fille adorée, femme du sioniste jared kushner (fils d’un escroc de wall street) ...si c’est ca la politique etrangere de trump c’est l inverse exact de ce qu il a dit dans sa campagne...

    mais sinon on pourrait rappeler a sean spicer que l’utilisation d’armes chimiques a été faite par les allemands des la bataille d’ypres en 1915 (gaz moutarde inventé par un savant juif allemand, et pas syrien), et que les usa ont atomisé 2 villes au japon en 1945 (bombe atomique developpée par des savants juifs americains et juifs europeens, pas syriens). dans ce dernier cas il y a aussi eu de "beautiful babies" victimes de la folie humaine...

     

  • Si il a des envies de minimiser un holocauste il peut s en prendre aux indiens ça craint rien c était juste un malentendu sur des traités écrits sur des peaux de bête, et la traite négriere , des travailleurs détachés qui ont mal négocié leur contrat de travail
    Et les millions de morts du communisme un problème météo trop froid en Sibérie
    Et les 500 000 enfants irakiens morts pendant l embargo, une nécessité
    Ça détend et ya pas de polémique ni de procès


  • On ne mélange pas les torchons et les serviettes, certains membres de la communauté tibétaine ne veulent pas qu’on compare leur souffrance avec celle des "autres".


  • Vous ne voulez plus entendre parler de la shoa, d’Hitler et des juifs ? Venez en Algérie ! Tout y est cher, mais rien ne vaut votre paix intérieure !!


  • Une analyse d’une partie du Talmud par Mr Guyénot ouvrirait peut être les yeux aux nouveaux lecteurs d’ER


  • Être porte-parole de la Maison Blanche et dire un truc aussi con que "Bachar est pire qu’Hitler", les bras m’en tombent.

    1) c’est évidemment faux

    2) c’était le chiffon rouge à agiter pour faire rappliquer le lobby illico presto

    À moins d’avoir été ivre-mort au moment des faits, il est impossible qu’il n’ait pas eu conscience des points 1 et 2. Alors dans quel but une telle saillie ?

     


  • « Le terme que vous cherchiez est camp de concentration », a aussi lancé le sénateur démocrate Ben Cardin, corrigeant apparemment le terme de « centre d’Holocauste » employé par Sean Spicer.



    Oh le con ! "camp de concentration", ce n’est pas digne d’un élu démocrate, c’est ce que pourrait dire un vulgaire Faurrisson entre 2 baillements ! Le terme officiel c’est camp d’extermination (pulvérisation, trucidation ou vaporisation seraient aussi acceptés)
    Les associations n’ont pas cru bon de relever ? mais qu’est-ce qu’elles foutent ??


  • Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux ou en rampant à plat ventre pour lécher les pieds de maîtres illégitimes..Quelle ville soumission que de troquer sa liberté de penser, de s’exprimer contre un peu de confort terrestre.. Tout le monde n’est pas Alain Soral !


  • C’est combien ?


Commentaires suivants