Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les consommateurs de porno décrivent la femme parfaite

La « femme parfaite » (des utilisateurs de ce site porno) est eurasienne, intégralement épilée, bisexuelle et n’est pas féministe.

 

Cette fois-ci, c’est l’initiative du site porno xHamster qui nous le prouve. Le site a demandé à 50 000 membres d’imaginer la « femme parfaite ».

Le résultat c’est « Shy Yume », une simulation réaliste en 3D des réponses des usagers, qui cumule toute une série de clichés sexistes. La « femme parfaite » (des utilisateurs de xHamster, rappelons-le), qui a maintenant son propre compte Instagram, a donc 25 ans, elle fait 1m65, a les cheveux raides et sombre et des yeux bleus perçants. Elle est eurasienne et a des courbes mais une poitrine, une taille et un derrière de taille « moyenne ». Elle est enfin intégralement épilée, bisexuelle et n’est pas féministe.

Au final, les caractéristiques de Shy, dont le prénom, qui n’a pour le coup pas été soumis au vote des utilisateurs, signifie « timide » en anglais et infuse au personnage un caractère docile, ne surprennent personne. Pour Slate qui s’est fait l’écho de cette surprenante initiative, Shy est tout bonnement « une machine qui englobe tous les fantasmes masculins, entre sexisme et fétichisation raciste et bisexuelle ».

Si 38 % des utilisateurs interrogés ont affirmé que leur femme parfaite était plutôt blanche, xHamster a décidé de faire de son modèle une métisse eurasiatique.

Lire l’intégralité de l’article sur nouvelobs.com

 

À revoir : « Du branleur au hardeur : la pornocratisation des esprits »

 

La version PornHub non censurée interdite aux moins de 18 ans (attention : images sexuelles) :

 

Procurez-vous Sociologie du hardeur chez Kontre Kulture

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2239324

    "L’Occident a longtemps perçu l’Orient et ses habitants comme féminins, serviles et prêts à la consommation."

    c’est marrant il semble que ca soit le contraire maintenant c’est les occidentaux qui sont vus comme ca...

     

    • #2239461

      Rien n’est plus servile, efféminé et consumériste qu’un jeune maghrébin de banlieue. Il suffit de les voir pour s’en rendre compte... Entre les coupes androgynes, les vêtements à la mode totalement dévirilisant, la fascination pour les marques et la manière de ramper pour un peu de notoriété, je pense que tout y est.

      Après je ne sais pas comment sont les choses au bled mais quand je vois la tête du roi du Maroc j’ai tendance à penser que c’est aussi le cas.


    • @Titor
      Led maghrébins ne sont pas orientaux mais maghrébins par définition. L’orient est la partie se situant à droite de la Grèce sur une carte plate, donc essentiellement le continent asiatique allant de la Turquie jusqu’à l’extrême Orient. Le Maghreb étant dans la partie occidentale.


    • #2240135

      vu comme une réussite sociale, ça n’est pas la même chose


  • #2239329

    Ah, la femme parfaite c’est pas un mec ?
    J’y comprends plus rien.


  • #2239331

    "une femme parfaite" : en philo ça s’appelle une antilogie comme dans "demain il faisait beau", le truc qui n’a absolument aucune possibilité de réalisation même imaginaire.

     

    • #2239451

      Peut-être faut-il ne pas manquer d’imagination : voyez, les gonzes semblent avoir réussi, au grand dam de la pensée dominante qui nous les présentent à barbe ou avec quelques services trois pièces dans le calcif ; parfois même, ayant beaucoup de chien.
      Par ailleurs l’antilogie n’est pas l’apanage de la philo mais de la rhétorique.
      Et puis souvenez-vous Bill Murray dans « Un jour sans fin » : chaque demain, il faisait frisquet.
      Mais poussons le bouchon : une femme (sans qu’il soit besoin qu’elle soit parfaite) est une antilogie sur pattes : un « oui mais non » en puissance ; capable de vous dire tout et son contraire dans la même phrase. C’est ainsi que l’on reconnaît les vraies : les meilleures d’entre elles étant celles qui l’assument.
      De la même manière, l’homme est souvent un paradoxe sur pattes. Quant à en trouver en totale congruence...


  • #2239349

    la gagnante parfaite du prochain eurovision


  • La femme parfaite ou l’objet sexuel parfait ? Parce que c’est pas la même chose.. Le fantasme masculin originel repose sur l’idée de disposer d’ un corps féminin conforme aux standards imposés de la beauté pour assouvir ses pulsions et accéder à la jouissance sur commande..L’accession à la jouissance pour un homme passe par la sensation d’être désiré par l’objet de ses fantasmes, désiré pour l’idée qu’il se fait de lui même et l’illusion que la femme lui permet d’entretenir.à son sujet en fonction de critères physiques (pour satisfaire son égo) ou matériels qu’elle pourra en retirer au besoin. La plupart de relations hommes-femmes repose aujourd’hui sur la prédation, la performance et l’illusion de la séduction, il s’agit en réalité pour l’un comme pour l’autre, d"assouvir l’égoîsme, l’orgueil et le mensonge sous la fallacieuse appellation "relation" .Ce type de relation se banalise grâce au concours de l’industrie pornographique, une industrie qui se développe au même rythme que les frustrations grandissent. Une frustration masculine est assouvie en deux ’clic’ ,quelques mouvements manuels et une éjaculation plus ou moins maitrisée qui aboutit généralement à un sentiment de vide abyssal, un dégout de soi, de la femme en général et à l’oubli du sentiment amoureux qui est pourtant l’essentiel dans la réussite d’une vie.

     

    • J’aime beaucoup votre commentaire. Merci.


    • #2239405

      L’essentiel est dit, bravo.


    • #2239417

      ’’...qui aboutit à un sentiment de vide..."
      Mais alors, pourquoi faire ça ? Surtout que chez la femme aussi, le fait que l’homme se comporte ainsi, peut causer tant de détresse.
      L’Amour a l’air d’être devenu obsolète. Il a fiché le camp avec la loyauté, la fidélité, la sincérité, le respect des ainés et des justes.
      Triste époque.


    • #2239441

      Et bien....vous êtes bien réducteurs et frustrés dans vos commentaires les enfants ! Vous devriez explorer vôtre sexualité (en jetant un oeil sur le monde et son histoire), je pense que cela ne vous ferait pas de mal et... à vos femmes non plus. Concernant la dérive du porno, je crois que nous sommes beaucoup ici à la ressentir mais généraliser celle ci à tout le monde (ou presque) ou à une génération en particulier, quelle idiotie. On croirait l’inquisition face à Galilée.


    • #2239560

      c’est pas faire l’amour qui est sale , c’est l’industrie qui rabaisse l’homme et la femme. Tu peux aimer une nuit ou mille et une nuit !!!! l’important c’est pas de voir le sexe comme du x car tu rentres dans le jeu de ceux qui manipulent.


    • (en jetant un oeil sur le monde et son histoire) ..poil a gratter@ merci pour ta suggestion , je n’y avais pas pensé... le phénomène de la pornographie virtuelle se répand comme un cancer sur internet , c’est aujourd’hui que ça se passe pas dans l’antiquité même si la recherche effrénée du plaisir sexuel chez l’ Homme est récurrente depuis Adam et Eve, il y a toujours eu en parallèle la quête incessante de l’union parfaite , soit l’union de deux corps et de deux esprits , une vraie rencontre , une relation idéale dans laquelle l’orgasme est le résultat d’un plaisir partagé, celui donné à l’autre y compris par la réalisation de tous ses désirs physiques mais aussi de ses désirs de bâtir. Bâtir c’est aimer, lutter contre soi même, contre la tentation , contre l’adversité.. Ce combat est celui du bien contre le mal qui se poursuit sans relâche pour chaque être humain. Dans ce combat il y a un adversaire , celui qu’on ne peut connaitre que si l’on a Foi en Dieu, l’adversaire c’est le tentateur qui s’immisce à tout instant dans nos vies pour nous faire trébucher, détruire nos plus hautes aspirations, briser les couples, les foyers, nos valeurs nos espérances.. L’internet est un outil à double tranchant fait de bien et de mauvais, il facilite les échanges , les rencontres, les expériences mais aussi un certaine forme d’individualisme , de narcissisme et d’égocentrisme. Il suffit de voir la fascination qu’ont les jeunes femmes pour leur propre image, et avec quelle frénésie elles la diffuse le plus largement possible dans le seul but d’être admirées, désirées par le plus grand nombre d"amis" possible.. La performance, la compétition, la séduction comme Pouvoir sur les hommes ce n’est pas la recherche de l’amour mais la culture de la rivalité, du résultat en nombre.Les mêmes ingrédients que l’on retrouve dans l’expansion de la pornographie sur internet..


    • #2239721

      L’amour, au sens où vous voulez nous le laisser entendre, est une utopie : c’est cet ingrédient malicieux que le Grand Chamboultou a mis dans la recette pour que l’homo sapiens, animal devenu politique, daigne se reproduire, mû par quelques ressentis qu’il maîtrise mal et auxquels il donne ce doux nom, lequel englobe un vaste champ des possibles... Du plus noble au grand n’importe quoi.
      Auparavant, bien avant le romantisme, il n’était ni question d’amour et point même, de mariage (réservé à une élite afin de ne frayer qu’entre soi) : s’il était question d’alliance, c’était au sens de l’association à valeur d’entraide : de l’endogamie vers l’exogamie, suivies de toutes leurs déclinaisons intéressées : cliniquement, socialement, financièrement, etc..
      Vous nous opposerez les tragédies et autres mélodrames de l’Histoire, mais il convient de négliger les passions, les pulsions, les héroïnes et autres Grandes Horizontales duplices, tout comme les intrigantes politiques, car elles ne conviennent pas à votre définition supposée...


    • #2240674

      quidam :
      "merci pour "TA" suggestion"...vôtre coté inquisiteur sans doute. Vous aussi vous avez un logiciel bien formaté ne vous en déplaise, il est juste un peu plus ancien. Pourtant vous devriez connaitre le mot tolérance et amour de vôtre prochain qui passe nécessairement par une certaine compréhension de celui-ci, donc oui, le monde et son histoire. Sinon, en proportion de la population, l’addiction au porno (pas juste visionner une vidéo le 36 du mois) par le net touche combien de personne...et à l’époque "playboy"...et des bordels qui existaient dans de nombreux villages, vous savez, à la sortie avec ses lanternes rouges ? Je vous laisse remonter le temps rien que chez nous déjà. Sinon, merci pour vôtre apport Sedetian. Allez bonne journée


  • #2239366
    le 14/07/2019 par Laurent Guyénot
    Les consommateurs de porno décrivent la femme parfaite

    A propos de pornographie, une nouvelle inspirante sur la faible fréquentation des sites porno en Russie, comparée aux US : "In US Porn Sites Are 3 of Top 8, in Russia, #22 and #36 of Top 50", à lire sur https://russia-insider.com/en/us-po...


  • #2239406
    le 14/07/2019 par kabylitalia27730
    Les consommateurs de porno décrivent la femme parfaite

    la femme parfaite ??je dirais la femme à barbe.


  • #2239411

    Totalement épilée ? Encore un petit effort vers le bas et la "femme" parfaite aura 8 ans pour ses bouffons.

     

    • #2239433
      le 15/07/2019 par No Passaran-Tamplan
      Les consommateurs de porno décrivent la femme parfaite

      @goy pride
      Sans sourcil et chauve


    • #2239559

      Tu te permet de traiter de bouffon toute personne qui a un sens de l’esthétique différent du tiens ? bah bouffon alors.

      Sois un minimum tolérant, moi je m’en cogne que tu préfères une femmes épilées à la 70’s même si je trouve ça franchement dégueulasse alors impose pas ton point de vu de crasseux à tout le monde.

      Les mecs qui font un parallèle entre une femmes épilées intégralement et des enfants je trouve ça vraiment malsain et louche pour ma part...quel est le rapport ?

      Vous avez un problème les mecs.


    • #2239602

      @cquoicemec

      Ce n’est pas une question d’esthétisme mais le révélateur de la dégénérescence anthropologique de l’homme. Un homme viril est attiré par les femmes ayant des poils à la chatte car chez l’être humain la pilosité pubienne est le signe visuel de la puberté et de la fécondité. Quant à l’absence de poil il est la caractéristique de l’individu féminin encore enfant, non fécond et inapte au sexe. Durant la préhistoire un homme qui chassait une femelle lors d’un conflit inter-tribal ne demandait pas l’âge d’une femme ni si elle était réglée...il lui suffisait de jeter un coup d’œil au niveau du pubis pour déterminer si une fille était féconde ou pas ; s’il y avait une généreuse pilosité pubienne il savait qu’il pouvait tenter de la féconder.

      Jusque dans les années 70 début années 80 les femmes dans les films et revues porno avaient des poils pubiens et cela ne dérangeait personne ! Une chatte devait avoir des poils ! Point barre ! Mais par la suite les cerveaux derrière l’industrie du porno ont eu l’idée de raser les femmes afin brouiller la frontière biologique entre la femme et l’enfant. Cela a été réfléchi et planifié.
      Les anciennes générations ont en général une aversion pour les chattes rasées, par contre les jeunes dévirilisées, aux taux de testostérone déficient, ayant été "éduqués" au sexe par la branlette sur du matériel porno avec des pouffiasses aseptisées sans poil...ils ne supportent pas la pilosité ! Autre fait marquant de la dévirilisation des jeunes hommes c’est que j’ai constaté qu’un grand nombre de jeunes puceaux sont incapables de faire un cunnilingus à une femme ! Cela les dégoûte ! Et je ne parle pas de faire un cunni à une crasseuse qui pue ! Juste une chatte normale, saine et propre cela les dégoûte ! Les mecs ils veulent des chattes lisses, sans poil, odeur vanille fraise comme sur les poupées gonflables en plastique !
      Les gars vous n’avez pas conscience à quel niveau de dégradation biologique et psychologique vous êtes tombés ! Sans vous en rendre compte vous appartenez déjà au monde transhumaniste alors que moi je suis encore dans le monde ancien naturel. La différence est telle qu’elle est essentielle et irréductible. La grande question est de savoir si cette dégénérescence est irréversible ou si la nature reprendra ses droits ?


    • @goy pride
      Le sexe féminin épilé n’est pas pour faire ressembler ta partenaire à une gamine, c’est le plaisir de montrer ce qui est caché. Une femme mûre ne se transforme pas en pré-pubère parce qu’elle s’est rasée, elle est juste une femme mûre avec la chatte rasée.
      Sur le même principe, se raser la barbe c’est vouloir ressembler à un pré-ado ou à la femme.
      Et perso, je ne suis pas fan de cunni parfum fraise et mon porno préféré est celui des années 70 à début 80, après cette période commence l’âge de l’industrialisation.


    • #2239912

      goy pride, je suis entièrement d’accord avec vous ! Je fais aussi partie de l’ancien monde...


    • #2240451

      @goypride
      et vous lui léchez les aisselles aussi ?
      si je voulais être un brin provocateur, je dirais : rien de plus femelle que d’avoir besoin d’être réduit à un cuni,..
      et c’est parce que les hommes se mettent à se soucier (femellement ?) du plaisir des femmes qu’ils se sont mis au cuni, et donc, à la chatte rasée (bien sûr que ce n’est pas plaisant de lécher des poils, arrêtez de vous inventer des goûts par pur abnégation dans la théorie)
      en revanche, le frottement des poils a un pouvoir d’excitation pendant le coït, (c’est même sans doute sa seule utilité). D’où l’intérêt pour des "hommes vrais", sûr d’eux-mêmes et dominateurs, (à l’antique !), qui ne mettent jamais la tête dedans. Mais surement pas pour les pratiquants assidus du cuni... enfin ça m’étonnerait...
      bien sûr les images ont forgé un autre désir, mais c’est sans rapport avec la question de virilité. Même les femmes se mettent à aimer les hommes épilés ; Vous allez dire quoi ? qu’elles deviennent trop féminisées aussi ? Et les pd qui aiment les totems à poil ? c’est eux les garant de la virilité ?? Tout est question d’imaginaire, de représentation, dans le morphotype désiré, ce n’est pas une question d’époque mais d’éducation (par le porno).
      la période que nous vivons avance dans une hyperdifférenciation du sexe en même temps que de son hyperconfusion. Les marqueurs de féminité et masculinité sont exaspérés, sur-typés, markettés, on pourrait presque les faire breveter. Et en même temps, on joue avec, on se travestit en l’un et l’autre, on se "choisit", comme un produit, une AOC qui répondrait à un résultat archétypal très réglementé. Y a-t-il des hommes qui changent de sexe pour devenir une femme garçon-manqué, ou simplement "neutre" dans sa féminité ?
      C’est comme voir se développer sous nos yeux, et de manière synchrone, le fameux solve et coagula.


    • #2240490

      Au pire, chacun voit midi à sa porte, il y a bien des nanas qui aiment les hommes poilus, d’autres non, d’autres encore qui les aiment les poils tardivement.
      C’est pareil pour les mecs, aimer une chatte sans poil ne fait pas de nous des mecs devirilisés voire ayant une appétence pour les jeunes filles, il faut arrêter le délire un peu.
      Donc si vous aimez tant les poils, je suppose que les poils sous les bras ou sur les jambes sur une femme ne vous dérangent pas ?
      Personnellement, ce n’est pas excitant, de même que celles qui dégagent une odeur corporelle particulière, si ça vous gêne pas, grand bien vous fasse, mais cessez vos critiques à l’égard de ceux qui ont d’autres préférences


    • @goy pride : votre analyse oublie bien des aspects. Les comparaisons éternels avec l’homme de cro-magnon, comme celles avec les animaux, ne peuvent pas constituer à elles seules un argument. Nous sommes quand même légèrement plus sophistiqués que Cro-magnon, ou que n’importe quel animal, même avec le déclin que connait notre civilisation actuellement.
      Un élément important qui a changé notre sexualité est la contraception. La reproduction n’est plus le principal but. La sexualité est maintenant pratiqué principalement pour le plaisir et l’épanouissement. J’imagine à quel point vous méprisez cette idée, mais ce changement va avec la civilsation. Un homme civilisé ne veut plus se reproduire comme un animal pour lutter contre une mortalité infantile élevée. Il réussit à maitriser et à baisser fortement la mortalité infantile, fait moins d’enfants, et leur assure une meilleure vie. Le contraire, c’est l’Afrique. Cette nature que vous semblez tant aimé, vous pouvez la voir en Afrique. Eux, ils ont des poils, des grosses bites, des muscles, ils se reproduisent comme des lapins en laissant leurs femmes et leurs petits dans la merde... voilà ce que c’est la nature et la reproduction à la base. Je suis plutôt fière que l’homme blanc soit sorti de cette merde. Il lui reste bien suroun instinct de reproduction, ce qui fait le bonheur du porno, et ça, c’est un problème, on est d’accord je pense. Je sais qu’il pourrait sembler que je me suis éloignée du sujet, mais je pense que tout ça est lié. Avec l’embourgeoisement d’une société, certains aspects de la nature brute et sauvage deviennent repoussant. Peu de gens abattent la viande qu’ils mangent, on se lave bien plus, on ne supporte plus les odeurs fortes, et les poils, qui ne nous sont plus d’aucune utilité, qui retiennent transpiration, urine et bactéries, repoussent certaines personnes... d’autant plus qu’ils s’accordent mal avec certaines pratiques sexuelles modernes (il semble que les pratiques orales se soient démocratisées en très peu de temps, et qu’elles étaient avant principalement pratiquées par les prostituées, mais très peu au sein des couples). Par ailleurs, une petite recherche Internet vous montrera qu’il semblerait que l’épilation se soit pratiquée dans les couches bourgeoises de bien des cultures : Egypte, Rome, Moyen-Orient.... Le poil étant associé à l’animalité, et l’absence de poil à la pureté. Le sujet est plus complexe qu’il n’y parait, et le porno est loin d’être la seule explication.


  • #2239418

    Tout cela est parfaitement répugnant.

     

    • #2239474

      La ruse de guerre en temps de paix est de présenter une Nénette conceptualisée en 3D, semble-t-il normale au sens strict de ce qui constitue la norme par la majorité, cependant que monte une polémique au sujet de sa bisexualité de sorte à ce que l’on (elle) vienne faire l’apologie des concepts LGBTQRSTUV... en accusant les Pierpoljack virtuels de phobies de ceci et de phobies de cela...


  • #2239431

    la femme parfaite ? : muette et qui vient de la ddass.

     

  • Il y a une erreur, il faut remonter aux années 2000 avec skyblog & pas forcement incriminer instagram.


  • #2239450

    50 000 membres ?

     

  • #2239456

    Quand on écoute nos médias, ils nous expliquent plutôt que la femme parfaite, c’est brigitte macron... ou bilal hassani...

     

  • #2239486

    Haha, en tout cas je suis très loin de leur panel : je préfère les culs bombé, les petites gabarits (- de 1m60), la peau mate ou foncée, m’en fous de la taille de la poitrine...
    Bon déjà qu’ils différencient “la femme parfaite” de la “vide-c*****es parfaite”... je ne vois là que des qualités physiques et en aucun cas morales, intellectuelles ou psychologiques.. c’est peut l’âge qui le veut mais être une simple bimbo ne suffit plus à me stimuler sexuellement... bien sûr je mate et me retourne quand j’aperçois une fille bien roulé (cerveau reptilien, toussa toussa..) mais la seconde d’après je me pose toujours la question : “ ok disons que tu réussisses à la mettre dans ton lit.. : et après ? Qu’apportera t elle dans y’a vie ?”. Ça aide à relativiser et ça calme vite.


  • #2239489

    M’est avis que les sondés évoquent la "femme parfaite" que le porno suggère à leur imaginaire.... donc pas forcément celle qu’ils auraient choisi autrement... là est le problème : le porno s’immisce comme une norme.
    Autre évidence : Les asiats, comme les slaves ont les traits fins : c’est moins le cas des blacks (de l’ouest, en tout cas) ; qui est souvent un moindre choix pour des gars un peu esseulés.
    La fin de l’article est poilante, la préférence "bi" (toute relative, selon moi) est déjà taxée de "macho" par nos inénarrables féministes ;


  • #2239497

    En même temps, c’est bien connu, ce genre de sites figure dans les favoris d’hommes travailleurs, mûrs mentalement et équilibrés socialement, et surtout pas d’adolescents pré pubères - s’étant arrêté à ce stade - vivant chez papa/maman jusqu’à pas d’âge et ne branlant absolument rien de la journée, ou presque. Donc vote totalement valide.
    Le fait que ce soit un site porno cité par un média bien pensant (pour n’en dire que cela) est quelque peu rassurant.

     

  • #2239512

    Selon cet article, être sélectif vis-à-vis des femmes est maintenant sexiste et raciste.


  • Je pense, qu’en grande partie, l’hyper sexualisation des filles de plus en plus jeunes provient du regard des hommes qui se pose sur elles de plus en plus jeunes. Lorsqu’une très jeune fille s’habille légèrement moulant et qu’elle constate que de nombreux regards d’hommes de tous âges se posent avec insistance (voire lubricité) sur ses fesses et sa poitrine, elle réalise facilement qu’elle détient un "pouvoir".
    Toute personne mature connait les dangers d’un pouvoir.
    La montée de violence et d’humiliation dans le porno vis à vis des femmes peut provenir de la violence de la frustration et de l’humiliation que ressent le consommateur de porno. La faute en est rejetée sur les femmes et se transforme en haine (les humains haïssent la frustration) et au final, dans leur esprit, "elles ne reçoivent que ce qu’elles méritent, ces sales putes". En gros...

     

    • #2239627

      Pas forcément... je sais que le porno est présenté souvent collé l’antichambre de l’enfer. Beaucoup tombent dans l’addiction (c’est triste) mais la plupart sont des consommateurs occasionnels (un petit porno de temps en temps dans le mois pour se stimuler, il nya pas de mal mon plus)... c’est comme accuser l’alcool de rendre les gens ivrognes alors que la plupart des consommateurs gèrent très bien leur consommation. Moi personnellement, en tant que célibataire cest un plus (tant que ça reste un plaisir modéré)


    • @Mongo beti
      Je suppose que tu répondais à la partie violence de mon commentaire.
      En effet, je donne l’impression de généraliser alors que cela ne concerne, bien sûr, qu’une partie des consommateurs : le frustré, humilié, haineux.


  • La femme parfaite ne se voit pas à l’extérieur.

     

  • #2239548

    La femme parfaite c’est maman ! Avec l’aide d’un cretin elle a fait un génie !

     

  • #2239601

    La femme parfaite n’agit pas comme si elle avait des couilles... Thats it


  • #2239604
    le 15/07/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les consommateurs de porno décrivent la femme parfaite

    Dans les années 90, la "plus belle femme du monde",
    c’était Claudia Schiffer
    ou Cindy Crawford, je ne sais plus...

     

  • Une moyenne est une moyenne. Ce n’est pas parce que la moyenne de la classe est de 12 sur 20 que tout le monde à eu la même note.

    Cette femme parfaite n’est que le résultat moyen de goûts très divers. En tirer des conclusions sur le goût des hommes ou même les "membres" participants à l’étude n’a aucun sens.

     

    • Il est même possible que personne ne l’ait eu cette note comme il est possible que cette "femme parfaite" ne soit dans l’imaginaire d’aucun homme.
      D’ailleurs je n’ai pas le souvenir d’avoir croisé quelqu’un cherchant particulièrement une eurasienne. C’est dire le peu de cas.


  • #2239648
    le 15/07/2019 par Il est où le soleil
    Les consommateurs de porno décrivent la femme parfaite

    Arrêtez de vous branler,trouvez vous une femme,faîtes tomber ce marché de merde.


  • Il suffit de lire les commentaires des internautes américains sous les vidéos pour partager les inquiétudes de Pierre Hillard au sujet du mondialisme. Sous l’effet de cet idéologie l’individu n’est plus qu’un simple tube digestif relié à un sexe. Le niveau de beauferie de ces accros au porno fait peine à voir.


  • #2239682

    une femme parfaite est une femme heureuse.


  • #2239896

    RAF d’être la femme parfaite ! Pourquoi ? Parce que quand j’avais douze ans, c’était la garçonne, à 15 c’était la pétasse cagolasse (Marseille oblige...), à 20 ans, c’étaient les plus vieilles "avec l’expérience", et maintenant à 50 ans passés, c’est la jeune...donc, à vrai dire, ce hit parade qui n’aboutit qu’à des illusions ne m’intéresse pas ; je vis ma vie et suis bien heureuse que mon compagnon me trouve la plus belle ; toute cette concurrence nous éloigne les uns des autres inutilement.
    Et mon Christ, l’amour du Ciel m’aime comme je suis...

     

  • Un petit reportage sur youtube, on interroge des jeunes hommes sur leur préférence , des femmes plutôt petites ou grandes. Ils voulaient des femmes petites car plus pratique et maniable au lit... La femme parfaite aussi 1.65m. Pour nous les grandes blondes de 1.76m, même belles, c’est donc foutu....

     

  • femme parfaite...pour assouvir ses fantasmes ou pulsions, vous inquiétez pas il y a déjà des robots parfaits sur le marché, et vous imaginez votre épouse, ou potentiellement votre mère , eurasienne, bisexuelle, complètement épilée et...très docile, quelle débilité ce genre de propos alors !


  • L’épilation totale, faute de goût monumentale évidemment... Enfin bon, il est normal que la populace n’ait pas des goûts très raffinés...


  • #2240068

    On ne sait pas si c’est le portrait de la femme parfaite, ou bien celui du consommateur parfait qui est fait en creux !

    La femme/homme parfait c’est celui/celle avec qui on est bien, et tant mieux si c’est la/le même pendant des années.


  • #2240546
    le 16/07/2019 par Tétais un homme toi avant ?
    Les consommateurs de porno décrivent la femme parfaite

    La femme parfaite ? Qui cherche encore une femme aujourd’hui ? Parfaite ou pas .
    Le must c’est le mariage Gay ,la femme ne servant qu’à la reproduction .
    Flickr ,Instagram et tout le reste , regorgent de jeunes mecs qui se marient entre eux : Américains , Occidentaux ,Blacks ,Asiates ,tous courent sur les plages chantant en extase lalallalala lalallalala comme un espooooooooir .
    La femme est une espèce en voie d’extinction comme le Capitalisme, le Socialisme ,le Communisme et gluten.


  • La femme parfaite est ici :

    https://youtu.be/nLxe8EJ7ZpU


Commentaires suivants