Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Louis-Ferdinand Céline - Entretien avec Francine Bloch en 1959


 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Céline ! C’est toujours avec une émotion sans égale que je l’écoute. Que dire ? C’est un Géant ! Un Gulliver au milieu de lilliputiens !

    J’ai lu Voyage au Bout de la nuit, j’avais 20 ans. De la lecture de cette comète littéraire, personne ne peut en sortir indemne. Je ne m’en suis jamais remis. Ce Roman me parlait, comme aucun autre ne l’avait jamais fait auparavant, au plus profond de la nuit de mon être, comme à un frère, mais un frère de sang. Il est la plus extraordinaire exploration des méandres de l’âme humaine.

    Heureux que Céline n’ait pas été célébré pour les 50 ans de sa disparition ! Premièrement parce que Céline ne meure pas ! Il a rejoint le cercle très fermé des Génies éternels, il dîne aujourd’hui avec Mozart et converse le matin parfois avec Rousseau. Céline côtoie aujourd’hui les anges et les fait rire souvent.

    Heureux qu’il n’ait pas été donné à ces ramassis de nullité de célébrer Céline et de se l’approprier, les neveux à tonton et autres moralistes à 2 sous ! Vous voulez que je vous dise ? Ils ne s’en sentaient pas le courage ni la trempe ! Céline est tout simplement énormément trop grand pour eux !!

    Pour moi Céline c’est aussi ce regard si doux et ce sourire si caressant.

    Je ne sais comment trouver les mots. Ils les a tous pris ...

     

    • @ seb

      Tu as tout à fait raison : impossible de s’en remettre.
      Cela m’a pris 3 mois pour le lire c’te livre...tellement la description de la misère humaine est juste , bouleversante , et insupportable.
      3 mois de rires et de larmes ; Céline s’adresse directement à l’âme , sans aucun doute.

      Louis-Ferdinand Céline , l’histoire d’un Ange parmis les hommes...


  • C’est pas Ruth Elkrief qui ferait un entretien avec Céline si il était encore vivant.

    Les entretiens avec Céline sont excellents, et si rares. Dans celle là, il a l’air plus à l’aise avec les questions. D’après ses livres, il détestait répondre aux questions, et cela depuis l’enfance.


  • Enorme. Merci de partager cette vidéo avec nous


  • Superbe vidéo !
    Et j’adore la voix de cette femme, douce et cultivée.

     

  • Il y a définitivement Céline et les autres... Notez le nom de famille de la jeune femme qui l’interview ; l’antisémitisme ne semble pas être donc si profond que ça chez ce bon Céline, non ? (je le sais, des cousins de mon grand père portait un semblable patronyme^^)

     

  • Un ecrivain que la France deteste est forcemment un grand ecrivain... Parfois etre hai est un honneur.


  • Voici un texte de Louis-Ferdinand Céline, évoqué par LLP, dans lequel on reconnaît la verve et la lucidité de ce grand génie, irrémédiablement lucide sur la nature et la connerie insondable de ses congénères et ça ne s’est pas arrangé depuis qu’il n’est plus là. C’est à en chialer de désespérance. Bien à vous, Docteur Destouches.
    http://fr.video.search.yahoo.com/vi...

     

  • Tiens, il a été interviewé par la fille ou la cousine de Dassault. Il faut le faire, lui qui est considéré comme un antisémite.


  • "il a ça dans le boyau"... énorme
    au début du voyage au bout de la nuit, je trouvais ça tellement bien écrit que j’avais l’impression d’un immense poème... je crois que je vais le relire tiens


  • Un peu obsédé comme même : "tripoter la phrase" tout le temps.

    Je n’ai jamais lu Céline, je pense que je vais le faire en commençant par ’’voyage au bout de la nuit’’

     

  • L’interview d’anthologie .. La nature profonde de l’homme .. Céline l’unique ! arrivé au bout de sa vie .. culte ! merci E&R


  • Merci beaucoup.

     

    • "Voyage au bout de la nuit" est un de mes romans préférés, mais je m’inscris en faux contre le pessimisme foncier de Céline qui ressort de cette interview. La soi-disant passion de l’homme pour les mises à mort ne relève pas de la nature humaine, car celle-ci n’existe pas. Seul existe le comportement humain qui lui-même est le produit de l’environnement socio-économique dans lequel évolue l’homme. Or, Céline, comme nous tous, a grandi dans un environnement socio-économique exécrable, façonné par l’abominable système monétaire, stimulant les pires instincts.


  • " Les régimes c’est des trucs qu’on refile aux peuples pour cacher leurs instincts". (Céline dans l’interview, vers la fin). Là, tout est dit sur la nature humaine PROFONDE, semie ou inconsciente... Donc pour garder sa lucidité à flot et par mesure d’hygiène mental la relecture de "Voyage au bout de la nuit" s’impose.
    Pour parodier l’autre âne bâté de Segela et sa Roleix, celui qui n’a pas lu le "Voyage" a raté sa vie...
    Surtout qu’en cas de guerre possible ça pourrait aider à comprendre comment risquent de réagir nos contemporains...


  • Il existe " la petite musique Celiniéne" tout comme il existe je pense " la petite musique Soraliéne". D’ou cette sensation de manque quand cela s’arrête.


  • je ne connais pas l’oeuvre de céline,mais je vais devoir au moins lire voyage au bout de la nuit,mea culpa,je me suis interressé par contre a la chasse aux sorcières dont il a fait l’objet,et il est evident,comme a toute personne de grande qualite intellectuelle,que la seule forme de debats ,fut l’anatheme,ce qui traduit,le gouffre insondable que nous peuple de france,avons a l’egard,en l’occurence del’ex ministre de la culture, marionnette aux mains de qui nous savons tous,relatant ses ebats thailandais’ disponible dans toutes les librairies,et vouant aux gemonies celine.cqfd.


  • céline est celui qui a révolutionné la littérature et il n existe aucune rue à son nom en france
    alphonse boudard était un de ses héritiers ,pour ma part je consacre un blog sur l ancien service militaire où j écris un récit en m inspirant du style de ces 2 auteurs
    http://soldatducontingent8308.wordp...


  • Il en a chié le pauvre vieux. Écrivain qu’on peut placer au classement des 10 plus grands de la littérature française, les imbéciles qui ont refusé de lui rendre hommage (Frédéric Mitterrand & cie) sont indignes de toute considération...

     

  • Même épidémie de pensée qu’avec Dieudio :
    "c’est mon frère !" avec Debord aussi...
    C’est lorsque je l’ai entendu parler que je l’ai lu !


  • Revoir l’abécédaire de Soral au mot "style". C’est marrant de voir Celine démonter gentiment les médiocres qui écrivent "comme ceux du 19e siècle". On découvre qu’ "écrire comme on parle" demande beaucoup plus de boulot que d’écrire "à la manière de".

    Super entretient avec une journaliste qui sait mettre en avant l’auteur ; Pascale Clarck devrait en prendre de la graine.


  • pendant qu’on en parle, on peut aussi lire sa moins connue thèse de médecine consacrée au médecin Semmelweis. (qui est un vrai texte littéraire, et quel texte ; fallait oser pour donner quelque chose comme ça pour une thèse de médecine !)


  • Personnage sympathique, témoin de son époque.
    Mais la recherche de la prouesse littéraire est-elle une fin en soi ?

    Pas sure que l’on puisse apprendre à connaitre quelqu’un en allant visiter ses latrines..


Afficher les commentaires suivants