Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Napoléon et la création de la Banque de France

"Les dossiers de l’Histoire" de Henri Guillemin

Note de la rédaction

Vous trouverez la série complète et bien d’autres émissions de Henri Guillemin sur le site de la Radio Télévision Suisse

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. [...] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain.

    Napoleon Bonaparte


  • #109953

    Un tres grand monsieur ! Son travail sur Tolstoi est remarquable !


    • #110067
      le 29/02/2012 par Stéphane Burton
      Napoléon et la création de la Banque de France

      Une seule idée se cristalise avec une intensité forte vis-à-vis de votre message : Merci.


    • #110079

      C’est là qu’on mesure la décadence de la télé d’aujourd’hui. Dire qu’on produisait et diffusait des émissions de cette qualité, avec des personnes de cette valeur intellectuelle. C’était avant Mai 68 !


  • #109960
    le 29/02/2012 par Marion Sigaut
    Napoléon et la création de la Banque de France

    Sublime !


  • #109962
    le 29/02/2012 par Alexandre Bonnassieux
    Napoléon et la création de la Banque de France

    Tiens, tiens, les termes de la déclaration de Perregaux (financier suisse ...) pour la création de la Banque de France pourraient tout à fait s’appliquer à la FED ....


  • #109967

    Napoléon a écrit
    Lorsqu’un Gouvernement est dépendant des banquiers ,pour l’argent .Ce sont ces derniers ,et non les dirigeants du gouvernement qui contrôle ,la situation
    puisque la main qui donne est au dessus de celle qui reçoit ,l’argent n’a pas de Patrie ,les financiers n’ont pas décence ,leur seul objectif est le GAIN (nous en sommes là ,il ne s’est pas trompé)
    Je n’ait pas écouté ,la totalité de cette vidéo ,en apparence mensongère ,comme d’habitude l’éducation Nationale se poursuit même chez E/R Les génies Français ,il faut les abattre ,
    Napoléon est beaucoup plus aimé ,par les étrangers ,
    Un Homme qui était toujours avec ses hommes ,sur le Champ de Bataille ,que ses grognards l’ont aimé ,je pense que ceux qui le traîne dans la boue ,n’ont pas fait un dixième de lui ,
    on le constate chaque jour Napoléon n’a fait que de chasser les envahisseurs ,le petit Caporal n’a jamais été accepté par les Rockefeller ,Rotshchild ,qui sait enrichi et qu’aujourd’hui ils vont nous mettre en esclavage ,

     

    • #109982

      Napoléon n’avait que faire des français et de la France, son but unique était l’enrichissement personnel, pour lui et sa seule famille en qualité d’élu du destin de l’époque.

      Un voyou et un manipulateur qui a trafiqué les faits aux yeux des Révolutionnaires pour atteindre le pouvoir absolu.

      Napoléon a été le jouet très consentant au début de son règne des Banquiers Internationaux et des Maçons de l’époque, auxquels il a rendu tous les services (Code Civil = Sacrement de la Bourgeoisie ; et établissement de la Banque de France (privée) et comme pour Saddam Hussein, après utilisation............ils l’ont jeté tel un Kleenex sale.....


    • #110041
      le 29/02/2012 par Etienne Marcel
      Napoléon et la création de la Banque de France

      Arrête, on se rappelle de lui car il était aussi fou que tout les tyrans... L’histoire ne retient qu’eux, les grands malades.


    • #110061
      le 29/02/2012 par la resistance des carnutes
      Napoléon et la création de la Banque de France

      Rockefeller, est né en 1839. tssss...m’enfin
      Ce doc date de 1968 et a été refusé à l’époque à l’ORTF, comme beaucoup des séries de cet historien, qui fréquenta donc la télévision suisse et la radio québecoise.
      Ce n’est qu’en 2005 que ce doc est passé sur la chaine histoire.
      Bref, 205 années de black out.
      Il serait utile d’étudier la vie de la paysannerie des (futurs)pays d’Europe sous l’armée de Napoléon...
      Terre brulée, viols et bordels de campagne, pillage de ravitaillement, classique quoi.
      Il me semble entendre mon grand-père relatant ces histoires d’aieux de mon pays percherons :
      "Les prussiens (donc guerre de 1870) ils pillaient et rançonnaient, ils détestaient les français et s’en prenaient au peuple".
      Il devait y avoir de la revanche la dedans, esprit de revanche qui perdura 2 guerres de plus, non ?
      Je suis pas certain que les étrangers concernés par les guerres Napoléoniennes
      "aiment beaucoup plus" Napoléon que nous.
      Quand à la Banque de France, qui fut réellement Nationale qu’a partir de 1945 et jusqu’en 1973. c’est tout.


    • Vous devriez lire "Napoléon légende et vérité" de Guillemin...


  • #109979

    Je suis en ce moment même en train de revoir toutes les émissions de Henri Guillemin

    qui sont tout simplement excellentissimes... Un puits de connaissances et je pèse mes mots ! Je vous recommande chaleureusement ses vidéos sur "les dossiers de l’histoire" !

    Bien à voud

     

    • #110025

      Je pense que si nous en sommes devenus des rigolos ,aux yeux des Peuples étrangers ,Grace au dédain des Historiens Socialiste ,Royaliste ,le Comte de Paris ,a fait voter Mitterrand ,
      Je suis qu’une Humble Française ,je côtoies du Haut de l’échelle au plus bas échelon ,Je trouve des personnages très intelligent à tout les niveaux ,qui comme moi ;ne se trompent pas ;; l’Intelligence est innée ,le Savoir s’apprend ,Mais quand une personne a que son Savoir ,en plus trop souvent propulsé par l’orgueil ,nous arrivons au MUR aujourd’hui au bord de l’abîme ,
      Mon fils a aimé Napoléon à l’âge de 4 ans ?? mais arrivé au Collège ,avec les Professeurs surtout Histoire ,l’ont humilié ,a un tel point qu’il a fait une tentative de suicide ,j’ai dû le mettre en Privé car ces Profs ne lui permettaient pas de passer ,au Lycée ,son Crime il aimait Napoléon ,et le Générale De Gaulle ,il a eu son Bac avec mention ,fait du Droit
      Alors j’ai une méfiance de ces Grands ,peut-être pour les idées des Royalistes ,Socialistes si ils sont tolérants justes ,acceptent les jugements de leurs contradicteurs ,si nous sommes sous les lois de Gayssot très grave a réfléchir


    • #110444

      moi aussi, je viens de terminer cette terrible Commune. Et avant je me suis avidement avalé la série Napoléon ; Et à la fin d’un épisode( je ne peux pas le retrouver l’écran ne se présente pas aujourd’hui !) il parle de De Gaulle par l’entremise d’une citation d’un écrivain (hyper connu,mais le nom m’échappe, c’est l’aluminium) qui a cette phrase, à propos de De Gaulle ( encore une fois mille excuses pour l’à-peu-près super abrégé et sans le style de F. MAURIAC.Ca m’est revenu, le nom de l’écrivain ) :
      " que n’a-t-il lâché les quelques mains qui nous rendent tous esclaves" et il dit aussi et c’est là que je ne comprend pas ce qu’il veut dire :" mais ce n’était pas à lui de le faire".
      a qui de le faire alors, à nous ? Non, ça colle pas , je comprend pas et je sens qu’il y a quelque chose d’important puisque cette citation clos un chapître...
      En tous cas je me suis toujours demandé pourquoi Pompidou, dont le Général ne pouvait ignorer le passé banquaire, s’est retrouvé ministre et successeur du seul Général du peuple que nous ayons jamais eu.


  • #109993

    Les conférences de Henri Guillemin sont passionantes, en particulier celle sur Jeanne d’arc où dans un dernier épisode époustouflant il nous confie sa pensé sur la pucelle d’Orléans.

    Ses livres sont en partie disponibles sur utovie :

    http://www.utovie.com/catalog/henri...

    Peut être kontrekulture peut essayer de réimprimer ses livres encore indisponibles aujourd’hui notamment celui sur Robespierre ....


  • #110020

    La Corse a toujours été généreuse en mafieux de tout poil !


  • Jean Frédéric Perregaux était l’aîné des sept enfants (trois garçons et quatre filles) de François-Frédéric Perregaux, lieutenant-colonel du département de Val-de-Ruz qui, né en 1716, avait été jusqu’en 1740 officier au service de la France. Il fit l’apprentissage du commerce et de la finance à Mulhouse où il apprit l’allemand, Amsterdam et Londres, puis il s’installa à Paris en 1765 où il travailla pour Jacques Necker[1] et fréquenta le salon de l’hôtel Thellusson.

    En 1781, avec l’aide de son compatriote Isaac Panchaud (? ?? lol...), il fonda sa propre banque en s’associant au banquier Jean-Albert Gumpelzhaimer, ancien correspondant à Paris de plusieurs banquiers européens.

    ...


  • #110059

    Salut.
    Vous pouvez trouver tous les liens des videos de H. Guillemin sur ce site :
    http://gillemin.blogspot.com/
    Bien pratique, car avec le moteur de recherche du site de la RTS, on ne les trouve parfois pas tous.


  • #110071
    le 29/02/2012 par Olivier DELCOURT
    Napoléon et la création de la Banque de France

    L’émission sur la république des Ducs reparlera de cette fameuse banque de "France"... lors des re-négociations des statuts de la dite banque de France :

    "... nous ne négocions avec l’état ... que si nous trouvons intérêt ...",

    sans oublier les garanties de dividendes assurées par l’Etat, à l’instar des compagnies de chemin de fer de Casimir Perier,

    etc ...

    L’ “intérêt” des faux républicains du centre gauche nous conduisant tout droit à la première guerre mondiale ;

    une épopée sinistre qu’Henri Guillemin nous raconte avec une pertinente passion de l’honnête homme,

    bref, -les gens du bien versus les gens de biens-.

    Regardez ces émissions, vous comprendrez ...

    Je les ai découvertes, il y a plus de plus de trente ans ... et je n’ai pu résister à la revoir en entier, -encore une fois- comme dit la chanson, et c’est encore une fois, de nos jours comme hier, les mêmes métastases décrites sont présentes et agissantes, que de plus belles ...

    Ne manquez surtout pas l’entretien qu’il donne à propos de l’école de Jules Ferry, je dirais, -de la promotion sociale en lieu et place des "bondieuseries"-,
    de la soumission enseignée par les hussards noirs de la République.

    C’est excellent !

    Je crois comprendre les raisons pour lesquelles il est parti en Suisse ...

     

    • C’est suite à une dénonciation en 1942 dans "je suis partout" de Brasillach que Guillemin a découvert les charmes de la Suisse...

      " Monsieur Henri Guillemin est l’ami du gaulliste Mauriac " : à l’époque c’était suffisant pour voir la milice débarquer un matin...


  • #110115

    Guillemin est un extraordinaire conteur... Si je l’avais eu comme prof, j’aurais certainement moins séché les cours !

    Après, il faut se méfier un peu. Il est évident que son travail sur Napoléon est TRES à charge. Sa détestation du personnage a l’air profonde. Il n’était à l’en croire qu’un vulgaire brigand sans foi ni loi vendu aux milieux d’argent (plus proche de Sarkozy que d’Hitler quoi...)

    Très peu d’historiens (même nationalistes) viennent corroborer sa vision... Extrêmement intéressant quand même.


  • #110124

    @ résistance carnute
    Napoléon était très sévère avec ses Gradés qu’il tenait responsable des ,maltraitances sur les villages ,votre grand père que je respecte était socialiste ,n’a pas cherché dans d’autres opinions ,Je peux vous dire quant ils sont arrivés en Russie ,Moscou en flamme ,leur a précisé ,si je surprend l’un de vous piller une église ,C’est moi qui le passera aux armes personnellement
    Allez s’il vous plait en Slovaquie il y a un Soldat inconnu de la Grande Armée Napoléonienne est inscrit sur la Plaque ,(( en remerciement de ce Soldat Napoléonien pour leur avoir apporté la Liberté )il est évident que vous ne trouverez pas ce fait et combien d’autres dans les Livres d’ histoire de France
    Sachez aussi que un dimanche ; du mois de Juin à Août ,des Hommes très souvent étrangers viennent en habits Empire monter la Garde au Château de Fontainebleau ,quant il y a des ventes aux enchères de l’Empire,les objets de Napoléon sont inabordable ,la fille du Maire de Moscou est très souvent là ,car son père admire ce Grand Homme ,ce Génie savez-vous en Egypte où sévissait la peste ,tous les travaux ,les soins à ces Lépreux qu’il a libéré non bien sur ,
    Mais les Français aiment mieux la Médiocrité ,voila pourquoi nous sommes que des rigolos ,on peut nicker la France et le Peuple pas fier de ces Grands Hommes

     

    • #110218
      le 29/02/2012 par la resistance des carnutes
      Napoléon et la création de la Banque de France

      @abeilles
      non mon grand-père était Le Peniste et pétainiste en 40 ! (ma grand-mère communiste et anti-cléricale, une vraie famille française !)
      Il ne critiquait pas Napoléon mais relatait les souvenirs de son grand-père sur la guerre de 1870 et les prussiens.
      De plus, je ne nie pas les apports de Napoléon à la "république transformée en empire quand même", bien qu’il s’agisse souvent d’une rénovation des institutions du roi Soleil.
      Et Napoléon n’était pas coupable des exactions des soudards et pseudo-mercenaires de l’armée d’empire, la grande armée.J’ai aussi entendu qu’ils étaient chatiés en cas de mauvais comportement.
      Napoléon a (re)fait la carte des états d’Europe, certains en sont heureux, certes, mais peut-être pas tous !
      Cela dit, le sujet est la Banque de France.
      Napoléon était-il aux ordres des banquiers ou était-ce le contraire ?
      qui contrôlait la Banque de France est le point crucial.
      En tout cas, sous la 4eme république, les carottes étaient cuites....l’histoire des 200 familles, que l’on pourrait réduire à une dizaine, et la liste des gouverneurs de la Banque sont révélatrices.
      et merci à vous tous, il y a plein d’infos dans vos commentaires à creuser.
      amicalement


    • A la différence de César ou d’Alexandre auxquels l’Histoire aime le comparer, Napoléon a laissé la France plus petite et beaucoup plus faible qu’il ne l’a trouvé, en plus d’être envahie, ruinée avec des centaines de milliers de morts...tout ça en à peine plus de 10 ans !

      Faut être un peu objectif et franchement ça n’a rien à voir avec l’Empire romain ou celui d’ Alexandre qui perdurera à travers Alexandrie jusqu’ à Byzance.

      En revanche la légende napoléonienne mise en place à Sainte Hélène fonctionne a plein régime depuis deux siècles. Napoléon n’a pas attendu Bernays pour mettre au point sa propagande...


  • #110178

    il reste de la france que le nom.si on reflichit bien , ben depuis 1789 la france n’a jamais été un état souverain.


  • Ouaaaa ! Magistral.


  • #110207
    le 29/02/2012 par Supermouslim
    Napoléon et la création de la Banque de France

    C’est le même scenario que pour la FED

     

    • #110243

      Exactement le même.

      Attribuer un "Privilège Privé" d’émettre le "facilitateur de troc", qu’est la monnaie Nationale, sans retour aucun pour les vrais actionnaires, comme le dit si bien cette vidéo par la biais de Mollien et de Guillemin, les vrais actionnaires du "Troc" qui ne sont personne d’autre que vous et moi, ou autrement dit le Peuple.

      Tour de passe passe maléfique, qui fut aussi à l’origine de l’établissement de la "Banque d’Angleterre" en 1692 par un accord passé par Guillaume d’Orange avec les Banquiers Internationaux de l’époque.


  • #110234

    De la merde...

    Plus de 85.000 ouvrages ont été écrits sur Napoléon depuis sa mort, plus d’un par jour. On a pu tout en entendre, et il y aura toujours quelque teigneux pour vous ressortir la petite citation qui ne prouve rien du tout. Ce qu’on entend là ressemble beaucoup à la propagande Anglaise de 1815, et au masochisme de l’éducation nationale actuelle.

    Il faut arrêter de remuer la queue dès qu’on vous sort un complot qui ressemble à celui de la FED. Lorsque Bonaparte arrive au pouvoir, les anciens du directoire ont versés l’intégralité des caisses de l’Etat dans leurs poches avant de s’enfuir, si bien qu’il n’y a même pas de quoi expédier des courriers pour annoncer l’évènement le soir du coup d’Etat. Il reste en caisse 77.000 francs (équivalent de 230.000 euros).

    La monnaie papier a tellement été imprimée qu’elle n’a plus aucune valeur (ça ne vous rappelle rien ?) A part ça le système bancaire d’avant Bonaparte était irréprochable ! Le troc avait remplacé la monnaie et même les mendiants ne voulaient plus de billets de banque.

    Deux ans après le coup d’Etat le budget est de nouveau à l’équilibre (deux ans !), Bonaparte rétablit le standar-or qui restera le même jusqu’au franc Poincaré. La France est alors la première puissance mondiale (à part ça on se fait tondre par les banques privées).

    Rien a voir avec l’entreprise de spoliation de la loi de 73.

    Sans compter que c’est La City de Londres qui a financé tous les opposants à la France à cette époque et qu’en dernière instance, c’est bien la City que Napoléon voulait détruire, notamment par le blocus continental (qui serait l’équivalent d’un protectionnisme maxi maousse).

    J’en ai marre d’entendre toutes ces conneries sur Napoléon.
    Et cette diabolisation de l’Empire est directement issue de la Troisième République maçonnique, qui avait besoin d’un bouc émissaire pour faire oublier que c’est Bismarck qui l’a installée au pouvoir. Toujours ce même réflexe de crétin. Nos élites refusent de commémorer la moindre de ses victoires, mais envoient des porte avions français commémorer la défaite de Trafalgar auprès des anglais... et les manuels d’histoire qui le refoulent en toute fin d’année aux côtés de Louis XIV.
    La France puissance aux poubelles de l’histoire (ça s’harmonise mal avec l’Europe de Bruxelles qu’ils nous disent).

    La Réconciliation nationale ne se fera pas en chiant sur les plus grand héros français comme le fait déjà l’éducation nationale et le gouvernement.

     

    • #110287

      Oui Oui...............bien sûr...........

      Pour une fois, et comme par hasard, Napoléon est là, et sauve comme de bien entendu le Peuple de France......

      Ca se saurait depuis le temps, non ??


    • #110293

      @ Akioh  : Ce que vous dites ici a l’ère intéressant il faudrait creuser. Mais le problème c’est que Guillemin étaye ses arguments avec preuves a l’appuie sur un exposé de plus de 7 heures ( sa conférence sur Napoléon est découpée en 15 épisodes de 30 min a peu près) ou il apporte un nombre incalculables de témoignages et de fait vérifiés historiquement avec des document sourcés alors que de votre coté vous ne proposez pas grand chose...

      Si les révélations de cet historien (qui sembles véridiques jusqu’à preuve du contraire) vous agacent a ce point, démontrer par A+B que tout ce que Monsieur Guillemin raconte dans sa conférence est faux. Votre point de vu m’intéresse mais sans un contre argumentaire de poids il n’a pas de valeur réelle.

      Bien à vous


    • #110313

      Qui a mis en place en France, la première "Banque de France" soit disant "de France", et sous exclusif "Capitaux privés" avec capacité pleine et entière d’émettre la monnaie Nationale contre intérêts, a priori versés par les receveurs généraux chargés de la levée de l’impôts (ex-dîme royale et seigneuriale) ??

      Réponse : Napoléon Bonaparte, et personne d’autre que lui.

      La Vérité est difficile, je sais, mais c’est Juste la Vérité.


    • #110417

      Partie 1 de mon post.

      « Pour une fois, et comme par hasard, Napoléon est là, et sauve comme de bien entendu le Peuple de France...... »

      C’est quoi ta version, que Bonaparte était un sayanim ? Et Jeanne d’arc bossait pour les illuminés de Bavière et De Gaulle pour la CIA (il servait les croissants et garait les bagnoles).

      Sinon je peux essayer d’argumenter dans la mesure du possible et en fonction de la place.
      Au sujet de la Banque de France donc :

      « Une autre condition non moins nécessaire était d’échapper au tragique destin des régimes précédents – monarchiques et révolutionnaires - paralysés par l’absence de moyens financiers suffisants. « Les finances ont été l’objet constant de mes méditations. Les finances d’un grand Empire doivent offrir les moyens de faire face aux circonstances extraordinaires, même aux vicissitudes des guerres les plus acharnées. » Cette méditation s’est organisée autour de thèmes : développement d’un nouveau système fiscal ; création de facilités nouvelles pour la Trésorerie, hors des liens de l’emprunt ou du crédit privé ; financement de la guerre »

      « Dans le domaine de l’administration fiscale moins encore que dans tout autre secteur de l’administration, les progrès ne peuvent être foudroyants : la résistance et les lenteurs y sont particulièrement sensibles. Aussi Bonaparte a-t-il dû faire face – et cela d’autant plus qu’il avait hérité en Brumaire de caisses pratiquement vides – au problème classique du décalage entre les besoins immédiats et les espérances de recettes. C’est ici qu’intervenait, d’une façon non moins classique, la banque privée, à la bonne volonté et aux taux d’intérêt de laquelle les gouvernements étaient ordinairement soumis. Le Premier consul n’a pu éviter de recourir d’abord aux services de grands capitalistes groupes en consortiums – « Négociants réunis », « Banquiers du Trésor public » - où tous les grands noms de la finance d’alors se retrouvent. Mais tous ses efforts ont tendu à innover dans le domaine des avances à court terme à l’Etat, connues sous le nom de « Service du Trésor », et à transférer ce service à des organismes publics qui mettraient fin à la peu glorieuse et très incommode dépendance du gouvernement à l’égard des hommes d’argent, dépendance qui l’avait conduit notamment à relâcher, réhabiliter et utiliser un Ouvrard après l’avoir fait arrêter et accusé de malversations. »

      George Duby, histoire de la France


    • #110424

      Partie 2 de mon post

      Le système d’emprunt privé est donc temporaire le temps de rétablir l’équilibre budgétaire (en 2 ans comme je l’ai dit).
      Continons :

      « Ainsi, deux caractères fondamentaux des finances napoléoniennes se trouvent-ils mis en évidence. Napoléon n’a pas eu recours à l’emprunt, moyen « à la fois immoral et funeste » selon lui, et qui « impose à l’avance les générations futures », ni davantage à l’inflation des signes monétaires, qu’il a rigoureusement interdite à la Banque de France. Celle-ci n’a jamais aidé le Trésor autrement qu’en escomptant des valeurs d’Etat, c’est-à-dire en lui procurant « des facilités pour réaliser, à bon marché, ses revenus aux époques et dans les lieux convenables », à partir d’obligations du Trésor plus solides que le papier du meilleur banquier. Napoléon apparaît donc comme un représentant de ce que nous appelons la stricte orthodoxie financière, comme un tenant d’une circulation monétaire purement métallique. »

      On parle bien ici de l’étalon or (le fameux franc germinal), Fekete doit adorer Napoléon au passage.

      « Chaptal a pu accuser l’Empereur de n’avoir « jamais réfléchi sur la nature et l’importance des relations commerciales ». Sans doute ce jugement sévère conserve-t-il tout son fondement si l’on entend par là que Napoléon accordait par préférence son estime aux producteurs et se faisait de plus des activités économiques une conception continentale et nationale. Par tempérament comme par politique, il ne concevait pas que la France pût s’enrichir, à l’instar de sa mortelle ennemie, par la restauration et le développement d’un réseau d’échanges maritimes mondiaux, dont, au fond, il ne pénétrait pas tous les mécanismes et dont les aspects spéculatifs lui paraissaient de surcroît malsains. Plus proche d’une idée carolingienne ou romaine de l’Empire que de celle qu’étaient en train d’élaborer ».

      Si on fait des écarts de temps audacieux, on peut presque dire que c’est la matrice de la vision souverainiste et continentale de l’économie, opposée au libre échange mondialisé.
      En tout cas on ne peut pas dire que ce soit une vision du monde structurée par une religion ayant des affinités avec l’usure et l’économie non productive.


    • #110426

      Partie 3 de mon post

      Ensuite de dire que Napoléon ait pu être un complice de la Banque voir des Anglais, c’est tout simplement grotesque. La City a financé pas moins de 9 coalitions armées contre la France que Napoléon a presque repoussé à chaque fois (à part les deux dernières). Et je rappelle que ce n’est pas lui qui déclenchait ces guerres, à part dans le cas de l’Espagne et de la Russie (où le Tsar n’appliquait plus le blocus continental qui aurait pu ruiner économiquement l’Angleterre).
      Napoléon est tout sauf un fauteur de guerre (guerres qui ont été déclenchées par les révolutionnaires de 89, et dont Napoléon hérite). De Campo Formio à Amiens, en passant par Presbourg et Tilsit et j’en passe, c’est toujours Napoléon qui propose un armistice, et ce sont toujours ses ennemis qui le rompent lâchement et le poignardent dans le dos. Donc le tyran sanguinaire, on passe, surtout que sa spécialité est justement d’encaisser le minimum de pertes humaines côté français (et pour les ennemis tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à pas nous attaquer).

      Et quand on voit la vitesse effroyable à laquelle il vieillit, mélange de stress et de fatigue (il dort 4 heures par nuit, et est le premier chef d’Etat à s’imposer un emploi du temps minuté) je vous assure que si il voulait s’enrichir à rien foutre, il pouvait s’épargner de passer la moitié de sa vie sur des champs de bataille boueux ou enneigés, à dormir dans des bivouacs et manger du bouillon. En tout cas les autres monarques d’Europe ne se sont jamais donné toute cette peine : limite si ils ne tiraient pas des putes à Marbela.

      Pour en revenir à la City, si Napoléon s’y opposé, c’est aussi pour des raisons économiques : elle incarne le modèle anglo-saxon thalassocratique que dénonce si souvent Soral, et qui repose sur le trépied du commerce, de la marine, et de la finance.
      Napoléon à Caulaincourt : « Si la dette de l’Angleterre était moins considérable, peut-être serait-elle plus raisonnable. C’est le besoin de la payer, de soutenir son crédit qui la pousse. Plus tard, il faudra bien qu’elle prenne un parti sur cette dette. En attendant, elle lui sacrifie le monde. On s’en apercevra avec le temps ; les yeux se dessilleront, mais il sera trop tard. Si je triomphe d’elle, l’Europe me bénira. Si je succombe, le masque dont elle se sert sera bientôt tombé et on s’apercevra alors qu’elle n’a pensé qu’à elle et qu’elle a sacrifié la tranquillité du continent à son intérêt du moment ».


    • #110429

      Tout à fait d’accord.
      Napoléon est l’un des plus grands génie politique et militaire que le monde ait connu. Malheureusement pour lui, il était français. Et comme, aujourd’hui le nouvel ordre mondial impose le nettoyage des cerveaux concernant toute référence au pays où à la nation, à la grande histoire des peuples et à leurs génies propres, les grands hommes sont diabolisés et effacés petit à petit des livres d’histoire.


    • #110439

      Parfois je me demande s’il n’avait pas prophétisé la crise de 2008…

      Enfin on se rappelle que c’est 48h après Waterloo que Nathan Rothschild s’enrichit de façon délirante.
      Napoléon a une méfiance instinctive et profonde pour les financiers, ceux-là même qui ont tout fait pour le détruire. Il n’a pas pu jouer un tel double jeu tel que décrit par cet historien, qui semble assez peu dépassionné sur le sujet.
      Et dans une correspondance de 22.000 lettres de Napoléon et les innombrables mémoires de ses proches, on peut toujours trouver des phrases assassines, mais comme dit BHL, il faut remettre dans le contexte.

      Moi je me contente de souligner des tendances de fond : un type qui bloque tous les ports maritimes et commerciaux d’Europe dans le seul but d’abattre une économie basée sur un libre-échange belliqueux et une place financière, ça ne peut pas être un complice de la Banque : les Anglais ont frôlé la famine entre 1810 et 1811, c’était pas pour rigoler cette histoire.

      Après Waterloo, le 19ème siècle a été sous domination hégémonique de l’Angleterre et de la livre Sterling.
      De Gaulle en 58, en arrivant au pouvoir aux menaces de l’armée : il se légitime par référendum (plébiscite), réformes les institutions, les modes de scrutin, l’organisation du travail, l’administration, il rétablit les finances et crée un nouveau franc. Il fait à peu près les mêmes choses que Bonaparte, et refuse systématiquement l’entrée des anglais dans le marché commun.

      Euh voilà, j’ai fait le tour de mon raisonnement. Ça ressemble à de l’étalage un peu pédant de connaissances et je m’en excuse (Soral frappe les premiers de la classe à tous les coups). Il n’y a que sur Napoléon que je pars au quart de tour comme ça.

      Une dernière de Jean Thulard pour la route :
      http://www.youtube.com/watch?v=EW6q...


    • #110441

      @Akioh
      Merci.
      Je ne comprend pas non plus cette irrésistible envie de chier ouvertement sur tout les grand hommes Français.
      Napoléon a écrit l’une des plus grande page de l’histoire Française.
      Qui sera la prochaine victime ?
      Dira t-on bientôt que François Ier était un salaud au service des banques ?
      Que Clovis faisait partie de la Trilatérale ?
      Et aussi que toute l’histoire de France n’est qu’une grosse arnaque ? Qu’un pacte avec le diable bancaire ?
      J’entends déjà d’ici dire aussi que l’Empire Romain n’était composé qu’une bande de salopes en toge qui ne pensaient qu’a s’envoyer en l’air et qui se vautraient dans le fric, le tout sous domination bancaire bien sur.
      On peut remonter très loin comme ça, tout ceci est parfaitement ridicule, ça ne nous aide ABSOLUMENT pas dans nos problèmes actuels a savoir : L’Europe, la BCE, la finance mondiale, les présidentielles a venir, ect ect ect....
      Je veux bien reconnaitre le fait qu’il faut connaitre la passé pour maitriser, voir simplement comprendre le présent, mais cracher ouvertement sur Napoléon n’aide en rien a comprendre, ni a savoir quoi faire quant a ce qui se passe aujourd’hui.


    • #110455

      Bien sûr qu’il voulait détruire ses ennemis impérialistes de la City,c’était lui même un Empereur avec toutes les caractéristiques malfaisantes de tout Empire . C’est la CONSCRIPTION (un droit qu’aucun monarque n’aurait pu s’arroger) qui lui a donné un avantage militaire écrasant et la possibilité d’une énorme boucherie de pauvres gens ( des martyrs, on sait aujourd’hui tout ce qu’ils ont souffert) ,Français ou non, pour le plus grand profit de certains. Je ne vois pas comment on peut défendre toutes ces atrocités . Ma patrie, c’est pas la bande à Bonap.


    • #110547

      @ Akioh,

      Je n’ai jamais dit que Napoléon était à la solde des Anglais ou même des Banquiers Privés de la City.

      Je dis juste que Napoléon était à la solde d’autres Banquiers Privés (en concurrence d’avec les premiers), réunissant les intérêts de la nouvelle grande bourgeoisie Française (ayant abattu le Roi et Robespierre) et de Royalistes qui revenaient progressivement en France récupérer une partie de leurs biens que la révolution leur avait otés (ce qui, contrairement à la légende dorée des Madelin, Michelet invalide le fait que Napoléon était un parfait prolongateur de la Révolution pour le seul bien du Peuple, ce qui est faux, dans les faits c’est totalement faux ; il utilisera plutôt massivement le Peuple au seul profit de ses deux sponsors, qui, une fois le peuple épuisé, établiront la "Démocratie Libérale et Bourgeoise Française" avec "Banque de France Privée" au cours du XIXème).

      Tulard a raison sur le point de l’axe de défense Nationale vis-à-vis des agressions extérieures que Napoléon a bel et bien rempli. Mais cela ne justifie en rien l’incroyable mégalomanie barbare qui suivra, à savoir les multiples conquêtes inutiles et sanglantes, les effroyables occupations de territoires (Italie, Espagne) et surtout placer les seuls membres de sa famille tels des Monarques de pacotilles sur des Trônes inexistants (le "bling bling" de l’époque style nouveaux riches...aurait sûrement beaucoup plu à nos monarques médias d’aujourd’hui).

      Le Génie Militaire de Napoléon, parlons en : une multitude de coups plus tordus les uns que les autres, et jusque là totalement inconnus des codes de bonne conduite et de chevalerie en la matière, comme par exemple faire hisser à de nombreuses reprises le drapeau blanc de la fin de combat ou demande de trêve, pour mieux contourner l’ennemi par les flancs, et l’attaquer par surprise lorsque celui-ci pense que les hostilités sont provisoirement terminées. Ou bien encore pour mieux terroriser les populations des territoires occupés laisser sans code de bonne conduite non plus, les soldats se servir sur la bête sans limite aucune. Tant et si bien qu’à partir d’Essling les paysans français sachant bien tous ces débordements inhumains à l’extérieur du pays, qui sont rapportés en échos, préfèrent arracher les dents de leur propres enfants pour éviter que ceux-ci soient enrôlés de force (car sans dent plus possible d’arracher la cartouche et de tirer) dans les dizaines d’appels sans fin aux classes de conscrits.


    • #110556

      MERCI

      OUI les Historiens ont fait le Malheur de notre Pays ,Si j’étais fière d’être Française aujourd’hui ,la Honte de partager ,des ignares vous avez raison ,Gobeurs de mouches à miasmes Médiatique éducation Nationale ,
      mon pharmacien Tunisien me l’a dit voila 2 jours les Français pensent qu’ils sont Supérieur ,(non) nous sommes plus Rien ,regardez l’Empire Samsung qui a piqué notre TGV maintenant ,il vend notre invention ,Areva ,des contrats nous passent sous le nez , nos grands Amis Saoudiens ont préféré Samsung,2 centrales ,ext ext
      Napoléon a instauré le Code Civil ,
      Français/es descendez de votre Hauteur ,nous sommes grâce à vos Grands Historiens aux bord de l’abîme ;;ça va faire très très MAL ?Sans vos Psys ?????? ,


    • Akioh :



      Napoléon est tout sauf un fauteur de guerre




      Ça va, n’en jetez plus, surtout les tartines de copier-coller de Duby...cette simple phrase suffit à comprendre que vous préférez la légende à la réalité.

      La Révolution a porté la guerre à ses voisins non pour se défendre ou exporter "Les Lumières" mais pour remplir les caisse de l’Etat : la Belgique et l’Italie regorgeaient de richesses.

      Napoléon, qui pillât l’Italie aux ordres du Directoire, fera de même sous l’Empire.
      La guerre pour remplir les coffres, ceux de l’État et le sien propre, sans oublier la famille...

      Quant au Napoléon souffrant avec ses soldats pendant la campagne de Russie...il mourra dans son lit gras comme un cochon.


    • #110696

      @ Miche lait



      Je n’ai jamais dit que Napoléon était à la solde des Anglais ou même des Banquiers Privés de la City.



      Non, mais puisque le cœur du monde financier est Londres, et que tu as écrit à 3 ou 4 reprises que Napoléon avait offert pour 145 ans le monopole de la création monétaire à des banques privées, ce qui est un mensonge, pour moi ça reviens au même.

      Dire qu’il a servi les intérêts des bourgeois, banquiers et royalistes, c’est comme de dire que la Vème république imaginée par de Gaulle a facilité toutes les trahisons ultérieures de Sarkozy. Sauf que De Gaulle n’a pas à répondre de ce qu’ont fait Mitterrand et Sarkozy, et que Napoléon n’a pas à répondre de la société bourgeoise qui s’est établie sur les ruines de son empire.
      Certes les Guizot, les Royer-Collard, les Laffitte et les Perrier (des prof, des avocats et des banquiers) ont proliféré, mais ils ont proliféré grâce à la restauration monarchique, voulue par les anglais, par ceux qui ont collaboré, et par toutes les autres puissances ennemies. Ces gens-là n’ont jamais été bonapartistes, et n’auraient jamais connu une telle ascension sous l’Empire (ne serai-ce que parce qu’il n’y avait pas de suffrage censitaire).
      Donc de dire que Napoléon leur a servi, peut-être, mais il leur a servi parce qu’ils l’ont fait tomber.

      Pour le mauvais goût de mettre ses frères et sœurs sur des trônes, il faut savoir que Napoléon raisonne en Corse sur les questions de fidélité, et que mettre au pouvoir des gens qui lui sont liés par le sang est un moyen de s’assurer leur loyauté (ce qui a très peu fonctionné par ailleurs).
      Et il a épargné l’Empereur d’Autriche plusieurs fois et épousé sa fille, lui a fait un gosse, ce qui n’a pas empêché celui-ci de l’attaquer lâchement juste après la retraite de Russie, pendant que le fourbe Metternich temporisait les négociations. Ne me parles pas de chevalerie après ça.

      Pour le génie militaire, ton argumentation est de mauvaise foi. Aucun chef militaire ne peut s’enorgueillir, dans l’histoire de l’humanité, d’avoir personnellement supervisé 60 batailles et d’en avoir gagné 57, la plupart du temps en infériorité numérique. Et quand on se bat à 1 contre 3 ou 1 contre 5, les coups tordus sont plutôt conseillés. Et pourtant on ne conquiert pas toute l’Europe avec simplement des faux drapeaux blancs...Pendant la campagne d’Italie, il gagne en un mois ce que la République peinait à faire depuis 4 ans, il ne suffit pas de tricher.


    • #110777

      Pourtant il affirme lui même dans ses mémoires qu’il faut toujours avoir au moins le double du nombre d’hommes de l’armée à combattre pour s’assurer la victoire. Vous insinuez donc que sur les 60 batailles auxquelles il aurait participé, il n’a jamais appliquer ses propres principes de guerre ?


    • #111505

      « Pourtant il affirme lui même dans ses mémoires qu’il faut toujours avoir au moins le double du nombre d’hommes de l’armée à combattre pour s’assurer la victoire. Vous insinuez donc que sur les 60 batailles auxquelles il aurait participé, il n’a jamais appliquer ses propres principes de guerre ? »



      C’est assez simple à vérifier. Allez sur Wikipedia et regardez les effectifs en présence mobilisés par la coalition, vous verrez qu’ils sont la plupart du temps en grande supériorité numérique par rapport à la France. A part pour la campagne de Russie, où Napoléon a effectivement rassemblée la plus grande armée qui ait jamais existé (plus de 800.000 hommes). Mais il faut voir le désastre que ça a été, un tiers des hommes (qui n’étaient pas français) à déserté, le reste est mort de froid ou sur le champ de bataille, donc non la supériorité numérique n’est pas un gage de victoire.

      Mais ce sont souvent les escarmouches qui font la différence. Même si l’ennemi est trois fois supérieure en nombre, il peut suffire de l’attaquer à un endroit précis de son armée où il est vulnérable pour que le reste capitule. C’est cela que fait Napoléon la plupart du temps.


    • #112091
      le 04/03/2012 par lebreteurfredonnant
      Napoléon et la création de la Banque de France

      @akioh
      Napoléon a largement prouver qu il avait trahi les principe même de la révolution française en devenant un empereur un conquérant,et en rétablissant l’esclavage.C est la,juste une question de logique.Quand a la création de la banque de France il est superflu de nier que Napoléon a remis dans des mains prives le pouvoir de la banque avec les mêmes prérogatives que celle qui domine le monde aujourd’hui et contre laquel nous luttons tous.Que Bonaparte ai été un grand chef militaire personne ne le discute mais il n a jamais été le hero que vous voudriez bien qu’il soit.Essaye de faire accepter que Bonaparte- qui était censé représente la république- ai mis sa famille au pouvoir parce qu il était corse-et que les corses sont très famille-, est en soit le plus faible argument qui pouvait être donne.

      Pour ma part napoléon ne représentait qu un groupe de financiers en concurrence avec un autre ;en l’occurrence celui de la City de Londres.Si napoléon avait triomphe nous aurions probablement eu un impérialisme français au lieu d’un impérialisme américain.


  • #110238

    @la résistance carnites
    En 1870 Napoléon n’y était plus ,c’était un Génie personne ne dit ’il a fait moins de Morts ,pendant toutes ses Campagnes ,que la seule guerre 1914 ,4 ans ,et lui a débuté sous le Roi ,savez-vous qu’un de ses gradé lui a proposé de prendre sa cape ,son cheval ,car il se trouvait encerclé ,l’ennemi pensait avoir abattu ,Napoléon ,et bien Napoléon a exigé que toute sa descendance touche une pension ,sa ligné s’est terminé les années 19 40 ,mon fils sait la date exact ,Si il a pu faire faire des exploits à ses Hommes de campagne ,parce qu’il était Humain ,avec eux sa tente ,non les châteaux ,Combien aujourd’hui ont se comportement ,quant-ils envoient 10 jeunes soldats sans expérience ,ni connaître le terrain ,se faire tirer dessus comme des pigeons ,


  • #110240

    la banque de france est une creation de jacob rotschild sous napoleon.

     

    • #110299

      la banque tout court est une création maléfique des rotschilds en 1694.
      les rotschilds est l’une de ces grandes familles caucasiennes khazars païenne (vénération du soleil),que depuis le 8 et 9 siécle se sont converties aux judaisme,en observant l’histoire leur conversion n’était pas un fruit de hasard au contraire , je dirai c’était une obligation pour mener à bien le projet trompeur d’israel -grande puissance planétaire- .


    • Vous n’avez jamais entendu parler des banquiers lombards ? c’était bien avant Rotschild...


    • #110383

      tres interessant votre commentaire la sieste
      avez vous un nom de livre à nous conseiller concernant ce sujet oh combien brulant ? merci bien


    • #110404

      La Treizième Tribu, de Arthur Koestler par exemple qui mets le lien entre les khazars et aschkénazes


    • Moi les commentaires de la sieste me donnent plutôt envie de bâiller...

      Cette histoire de peuple khazar converti au judaïsme est loin d’être prouvée, n’en déplaise à Koestler ou Shlomo Sand, et la réalité de la conversion se situerait plutôt au niveau des couches supérieures seulement et non de la population entière.
      Les ashkénazes ne seraient donc pas, en majorité, des descendants des khazars.


    • #110699

      @olva
      il suffit de bien lire
      j ai jamais dit que tout les khazars sont devenus juifs aschkénazes.
      les rothschilds descendent de ces ashkénazes khazars comme beaucoup de grandes familles connues dans le monde de la finance et les affaires.
      la banque d’Angleterre a été bien crée en 1694 (une vraie banque à l’image d’aujourd huit)
      changes de lunette.
      comme la plus part des ashkénazes c’est des sionistes et prétendent être sémites alors que c’est pas le cas.je dirai que l’avis de sand shlomo (juif antisioniste) est plus véridique.


  • #110322

    C’est sidérant !... Incroyable de n’avoir jamais entendu cela avant...

     

  • #110328

    La Banque de France a été nationalisée très tôt.

     

    • #110358

      Création de la "Banque de France" ( mais "privée") le 18 janvier 1800 par Napoléon Buonaparte.

      Nationalisation par le Général de Gaulle et le CNR (Conseil National de la Résistance, Gaullo-Communiste) en 1945.

      145 ans plus tard !!!

      Soit 145 ans de spoliation par intérêts reversés aux privés de l’émission de la monnaie de tous les Français.

      Et re-privatisation de l’émission de monnaie par Pompidou-Giscard en 1973.


    • #110490

      Bon j’arrête de faire ma mauvaise langue. Je trollais.
      Je voulais voir comment certains ici réagiraient.
      Oui la date est bien fausse, et ce qui passe pour mon propos n’est ni plus ni moins qu’un commentaire que j’avais lu sur youtube lorsque j’avais visionné la version courte de cette vidéo (le 30.12.2011). C’était plutôt marrant comme idée, et il y avait un débat intéressant, qui a été complètement effacé (google me "mauvise" toujours les liens mais n’affiche plus le moindre commentaire (à moins que ce fusse une autre version de la même vidéo : il existe deux "exemplaires" de la version tronquée sur youtube, et je l’avais trouvée en naviguant de vidéo en vidéo). Bon, je ne sais plus comment j’en étais arrivé à voir cette vidéo fort intéressante, et suis ravi d’avoir la version longue maintenant.

      D’ailleurs, sur le même sujet, en novembre de l’année dernière, j’avais aussi sauvegardé la vidéo qui avait été affichée ici :

      http://www.egaliteetreconciliation....

      Note que l’analyste américain qui intervient aux alentours de la deuxième minute dit que le cartel bancaire a pris forme en 1800.


  • #110337

    Même sur Wikipedia figurent les mentions de la supercherie. On lit :
    "Créée le 18 janvier 1800 par un groupe de représentants de banques privées, la banque de France est alors une banque d’émission parmi d’autres."

    Plus loin on lit :
    "En 1803, il [Napoléon] lui confère le monopole d’émission des billets, c’est-à-dire le privilège exclusif d’émettre les billets de banque".

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_de_France

    Napoléon né Corse (Royaume de Gênes/Italie), il devient de facto "Français" à l’âge de 20 ans par le rattachement de l’île de Beauté à la "France" en 1789.
    Napoléon, Sarkozy : même combat ; des étrangers bossant pour les Banques tout en éventrant à sang les Français.

     

    • #110803

      une citation
      "Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain."

      Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur Français


  • #110340

    C’est quoi ça ? du révisionnisme ? Non ?
    Alors Lycéens, Etudiants en sciences-po, en sciences economiques, Professeurs, etc...
    AU BOULOT !

     

  • #110451

    Il faut croire que les banquiers aient lâchés Napoléon ,il n y a qu a voir comment les Rothschilds ont fait des fortunes sur la défaite de la grande armée a Waterloo !

    http://www.youtube.com/watch?v=nHIb...

    Napoleon a plus ete une victime qu un conspirateur anti francais dans cette affaire.

     

    • #110475

      Parce que les banquiers ne travaillent pas tous ensemble, entre eux aussi il y a des rivalités.


    • #110543

      victime !!?!?!!! Napoléon victime !? après avoir fait souffrir et décimer tous ces pauvres gens (c’est ce qu’on a fait de mieux pour l’époque, les espagnols s’en sont souvenus un siècle durant) il est parti avec deux millions dans une prison douillette où il pouvait s’amuser de tous les mauvais tours qu’il avait joués. Témoignages de valets...les domestiques...mais ses propres aveux cyniques ...Hitler au moins craignait de se rendre dans les hôpitaux pour voir les résultats de la guerre sur la chair, il craignait peut-être qu’un bout de commisération pour ses semblables le rende faible. Pour Napoléon, cette crainte ne l’a jamais empéché de massacrer jusqu’à épuisement des stocks. Il faut lire toute la série video.


    • #118943

      ses gens la (rothchild) s’en foutent de laché ceux qui les ont aidé ,ils n’ont pas de morale !


  • #110482

    En ce qui me concerne, rien que le fait qu’il est rétablie l’esclavage

    me suffit a le disqualifier de la classe des "Grand Hommes de l’Histoire".

     

    • #110695

      " La France, je lui fais l’amour. Elle fait tout ce que je lui demande et elle paye ! "

      Dixit Bonaparte lui même à l’un de ses proches collaborateurs après le 18 brumaire.

      Vous m’excuserez mais pour moi un homme se comportant d’une tel manière avec disons une femme sa s’appelle un macro... Sauf que pour lui c’était à l’échelle de la France entière...


    • Napoléon fut un grand Homme de l’Histoire, c’est indiscutable, à l’instar d’ Alexandre le Grand, Tamerlan, César, Saladin, Hitler...

      On devient un grand Homme parce qu’on marque l’Histoire, pas parce qu’on est quelqu’un de bien.

      Et Napoléon a bel et bien marqué l’Histoire, même si l’individu fut vraisemblablement infect.

      Donc : grand Homme mais petit homme.


  • napoleon c’etait un franc maçon
    il une peinture de lui ou il pose avec la main dans sa veste (je sais pas si vous voyez le genre de pose que je veux dire) le pure signe maçonnique
    il me semble que mitterand a fait une photo du meme style et plein d’autres hommes politiques français

     

    • il une peinture de lui ou il pose avec la main dans sa veste (je sais pas si vous voyez le genre de pose que je veux dire) le pure signe maçonnique

      La représentation de Napoléon avec la main glissé dans sa veste est très répandue.
      Rien à voir avec une pose "maçonnique" : Napoléon souffrait d’ulcère à l’estomac et il soulageait ses douleurs en portant sa main à sa panse.


  • ben il faut verfier tout ca... s’il s’avere finalement que Napoleon n’etait qu’un Kaid de plus dans l’histoire europeenne... on aura le temps de l’integrer... pour le moment je mets l’information en suspend... en attente.

     

    • #118947

      AH oui et staline george washigton et d’autre avaient aussi un ulcere et s’il avait un ulcere il aurait caché par contre ce signe secret sert pour que seul les membres de cette fratrie s’en apperçoivent qu’il en est membre


  • #110542
    le 01/03/2012 par la resistance des carnutes
    Napoléon et la création de la Banque de France

    A l’attention des pro et anti-Napoléon :
    Il est évident que l’Empire Napoléonien est en soi la dernière, l’ ultime tentative militaire française de contrer l’empire Britannique pour restaurer la puissance perdue du 17 éme siècle et de louis le Grand.
    La république est seule face aux monarchies, mais sa défense consiste ensuite a renverser les monarchies ennemies, et la meilleure défense devient l’attaque !
    Mais la question de la justification de l’empire, de sa légitimité morale pour sauver la révolution, au delà des jugements de valeur sur la personne et les méthodes de l’empereur, grandes et louables ou basses et vils selon les uns ou les autres, est secondaire.
    La Banque de France a t-elle jouée pour les intérêts français ou a t-elle précipitée la défaite ?
    Napoléon en avait-il réellement le contrôle ?

    Il ne fait aucun doute qu’il héritait d’une situation de banqueroute.

    J’ai de mémoire entendu que la solde (en or) de l’armée de Napoléon à Waterloo fût mise sous protection des Rothschild de Francfort, puis restituée après la défaite à la France.
    C’est curieux. est-ce vrai ?
    Dans l’affirmative, était-ce une mesure de sauvegarde, ou le tarissement du financement qui peut engendrer la défaite ?
    Il y a t-il eu trahison et dans l’affirmative de la part de qui ? Banquiers, fonctionnaires, militaires, convoyeurs de fonds ?
    quelle est l’histoire réelle des relations de pouvoir entre Napoléon et la Banque de France ?
    Et surtout, la question qui me vient en visionnant ce documentaire pose le problème crucial du contrôle de la Banque centrale par la puissance publique.
    Il me semble aussi que l’indépendance d’une banque centrale signifie automatiquement sa suprématie sur l’état qui l’abrite.
    Telle est la problématique d’actualité.

     

    • #110675

      Guillemin est l’un des plus grands historiens français, catholique social, droite des valeurs et gauche du travail avant la lettre.
      Hélas, bête noire de certains nationalistes en tant qu’héritier de Mauriac et Bernanos, il les a en retour combattu en recyclant sans trop y prêter attention des thèses gauchistes et anti-françaises : dans "Nationalistes et nationaux", il éreinte l’Action Française et le maréchal Pétain, défend au contraire du bec et des ongles la politique de Wilson sans parler un seul moment de la FED (parce qu’il n’avait pas du tout étudié la question, sans aucun doute) et nie les sabotages communistes dans les usines d’armement en 1939, par exemple. Sa biographie de Napoléon repose quelquefois sur des mensonges par omission : Akioh a parfaitement rééquilibré le débat.
      Guillemin aurait dû lire L’Ame de Napoléon par Léon Bloy pour comprendre le caractère paradoxal du personnage sur tous les plans : social, militaire, politique et spirituel.
      Ces réserves faites, que chacun s’empresse de lire Henri Guillemin !


    • Certes mais on ne peut pas non plus tout ramener à la FED en permanence, surtout que son livre "nationaux et nationalistes" parle de l’histoire française et d’une classe bien précise de sa population "les gens de biens" sous-entendu les possédants, entre la période 1870-1940 ; la FED datant de 1913.


  • #110722

    Banque d’Angleterre, Banque de France, Banque d’Amérique (FED), même création, même combat !
    Deirdre Manifold décrit dans "Fatima et la grande conspiration" le laboratoire révolutionnaire universel et toujours répété, que fut la révolte des Têtes Rondes d’Ollivier Cromwell et comment fut confié à 7 célèbres familles de corsaires anglais la création de la banque d’Angleterre, dont elles sont toujours propriétaires à ce jour !
    Si quelqu’un connaît le sort de la banque de Russie devenue soviètique, qu’il nous le fasse savoir ?
    Lisez "les Sources Financières du Communisme" de Pierre de Villemarest, vous ne serez pas déçu. Comme disait le défunt Jean Yanne : Liberté, égalité, Choucroute !
    Et c’est pour ça, Français, que vous entérinez l’assassinat du Roy Louis XVI ???
    Les Aztèques coulaient de l’or fondu dans la gueule des conquistadors pour étancher cette soif d’or, voici ce que nous devrions promettre à nos banquiers impériaux !

     

    • #111348
      le 02/03/2012 par sardanzal@hotmail.fr
      Napoléon et la création de la Banque de France

      Très bonne idée, puisque l’or est dans ce cas récupérable. Ce qui n’est jamais le cas d’un banquier
      Le Roy n’a pas été exécuté par ce qu’il était Roy ( il s’est fait acclamé lors de la fête de a Fédération), mais par ce qu’il avait TRAHI sa parole auprès du peuple.


    • #118944

      au moins un qui comprend les realitées ,comprends les fonds des choses et c’est rare lol les cons sont vraiment majoritaire mdr vive liberté et réconciliation !


    • #118945

      BIEN DIT REVOLTONS NOUS !


  • Heureux de voir qu’ER relaye le travail d’Henri Guillemin. Çà prouve qu’on est loin d’une organisation d’extrême droite ! Je vous conseille de visionner l’intégralité de ses conférences qui sont autant passionnantes que passionnées. Il écorche voire ridiculise les mythes et réhabilite certaines figures ou évènement de l’histoire de France salis par l’histoire officielle.

    Là on a un aperçu avec Nabotléon, mais vous découvrirez aussi les bassesses de certains des "intouchables" de notre histoire ; Alfred de Vigny le grand poète était aussi un vil indicateur de police, Môsieur de Voltaire, toujours à la table des puissants, aimait à ridiculiser le grand Euler, l’attitude dégueulasse de Mme Sand la lubrique à l’égard des communards, et bien d’autres choses.

    Il aborde aussi souvent la question du divin avec une telle sensibilité que çà vous mettra les larmes aux yeux. C’est d’ailleurs là la clé de ses appréciations. A la manière de Sainte-Beuve, il met toujours en relation l’œuvre avec la vie de son auteur, ce qui fait qu’il est parfois très "assassin" avec certains, mais qu’il en encense d’autre (Sorel, Jaurès, Clémenceau, Lamartine, Rousseau...)

    Et enfin pour ne rien gâcher et pour avoir une énième preuve de l’incroyable rapidité de la dégénérescence depuis les années 70 et qui s’accélère toujours plus, il a un français très agréable à entendre, fluide et impeccable, à des années lumière de l’insupportable Finkielkraut ou du vulgaire Zemmour, que Todd a raison de traiter d’individu grotesque et répugant ! D’ailleurs Guillemin a toujours été écarté de l’ORTF de l’époque et a passé l’essentiel de sa vie à Neuchâtel. Quid du réac’ Zemmour et du cumul Figaro, RTL, France2 (pendant plusieurs années) et maintenant M6, I-télé...

    En tant que nationaliste et patriote, H. Guillemin l’anti-Maurras peut paraître très éloigné de ces idées, mais son intégrité, sa morale, sa recherche de la Vérité qu’il incarne m’ont attirées vers lui comme m’ont attirés d’autres honnêtes gens (Dieudonné, Soral, Salim par exemple). Et ce n’est pas parce qu’il s’attaque AUSSI aux mythes nationaux (à la Michelet) qu’il faut le rejeter à mon sens, bien au contraire !

     

    • #110867

      @ Cob :

      Un grand merci a vous Cob pour cette tentative de réhabilitation de Monsieur Henri Guillemin auprès de nos chères camarades de E&R. Je n’aurais pas su dire moi même votre discoure est parfait. J’ajouterais que je vous appuie totalement lorsque que vous précisez qu’en diffusant Monsieur Guillemin, la rédaction de E&R prouve qu’elle est loin d’être à la tête d’un simple site de réactionnaires d’extrême droite haineux et nostalgiques d’un passé qu’ils n’ont pas connu comme c’est bien souvent le cas.

      J’en profite aussi pour vous conseillez à tous la totalité des vidéos de Henri Guillemin qui ne sont que pure plaisir.

      Cordialement


    • « Heureux de voir qu’ER relaye le travail d’Henri Guillemin. Çà prouve qu’on est loin d’une organisation d’extrême droite ! »

      Elle en attire quand même de plus en plus je trouve...

      ce n’est pas non plus par hasard que si ici viennent en toute confiance nous vanter la grande pensée du grand penseur Adolphe Hitler ou encore celle de Martin Luther qui pourtant étaient tous deux des ennemis mortels de la France et du catholicisme...

      faudrait pas oublier que la véritable extrême droite en France dans les années 30 et 40 était fasciste et nazi et pour une intégration de la France au sein d’une Europe allemande, déjà...


  • #111070

    Je sais maintenant que E/R à beaucoup plus de Socialistes Royalistes ,pour le Nouvel Ordre Mondial ,car au lieu de chercher les Faits réels ,préfèrent s’obstiner à écouter le chant des Falsificateurs ;leurs petits enfants apprendront que Sieur Sarkozy ?A été le Sauveur de l’Europe ,avec ses Amis Socialistes ,Grâce à eux la France a été la Lumière du Monde ,
    avec preuve à l’appui
    bémol ,si ils ont encore une once de mémoire ,


  • #111379

    Je vous conseille à tous d’arrêter de voir les choses en blanc ou en noir.Il est évident que Napoléon était l’homme des banquiers, et qu’il a été coopté et propulsé au pouvoir pour asseoir les privilèges bourgeois.Cependant, il est fort possible que Napoléon qui était un homme de pouvoir, un vrai, ait essayé progressivement de s’émanciper de la main qui lui donnait à manger.

    Pour moi, tout ce que révèle Guillemin ne m’étonne absolument pas, et j’admire énormément Napoléon. Il faut arrêter d’être naïf, même les leaders que vous aimez aujourd’hui, ils ont tous plus ou moins montré patte blanche à un moment donné, en espérant pouvoir faire cavalier seul plus tard.

    Au fond de lui, Napoléon jouait pas pour les banquiers, il jouait pour lui-même et la France qu’il considérait lui appartenir comme une femme.
    Je suis sûr que De Gaulle a des casseroles aussi.Un type qui arrive au sommet de l’Etat sans avoir jamais fait du réseau, c’est à dire de la politique, ça n’EXISTE PAS.

    Vive la France :-)

     

  • #118941

    C’est devenu dans l’histoire un grand homme car son image a ete protegé par les puissants et par les mensonges , c’est ce que je pense et c’est ce qui est de plus logique certainement pour sauver la republique et l’emprise des puissants !quelles supercheries la création la création de la banque de françe qui n’avait de national que le nom.
    çeux de science po etc n’aprennent pas cela et c’est logique bon dieu !


  • #148484

    j’adore ce mek


  • #161938

    Tres intéressant merci !


Afficher les commentaires suivants