Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

Le mépris d’une caste qui sent le vent tourner

Donner la parole à Romain Goupil sur les Gilets jaunes c’est un peu comme demander aux kapos s’ils se sentaient solidaires de leurs prisonniers, ça n’est pas très constructif. Abject et imbuvable, l’ancien leader lycéen trotskiste qui se revendique libéral libertaire et néo-conservateur prouve encore une fois qu’il tient par-dessus tout au monde inique issu de la matrice Mai 68 et qu’il ne ratera jamais une occasion de cracher sur les travailleurs français.

 

 

Un extrait du sujet « Où sont passés les intellos ? » de l’émission Stupéfiant ! avec l’ultra-sophiste Raphaël Einthoven et le demi-dissident Michel Onfray :

Goupil, Onfray et Einthoven, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Romain Goupil, l’ archétype qui justifie à lui seul la révolte populaire..une invitation à la violence et à la rébellion.. Pauvre type !

     

  • Il faut simplement les boycotter... Ne plus acheter leurs livres, voir leurs spectacles etc etc....

     

    • Personne n’achète leurs livres ou va voir leurs spectacles ; c’est financé par le contribuable


    • Pas besoin de les boycotter, personne ne va les voir/lire. Par exemple, allez voir sur Allociné le nombre de critiques des derniers films de Goupil. Que dalle ! Au moins Kev Adams, lui, il fait marrer les gosses ! Et les bouquins de BHL n’en parlons même pas... C’est peut-être pour ça leur haine des petites gens.


    • #2138163

      Ne plus ? Ça ne vient jamais à l’idée (non, pas Johnny !!!) de qui que ce soit d’acheter les "oeuvres" de quelque trotskiste que ce soit. Ces gens vivent sur l’argent de l’état, pas de leur public. Quoi que, si, finalement.....


    • C’est déjà le cas puisque tout le monde s’en fout, or ils sont là malgré tout. Ce genre de sale type est au minimum subventionné, on peut même dire en l’occurrence stipendié.


  • plus les casseroles sont nombreuses plus la vaisselle s’accumule .
    il y en a qui flippent de leurs tour de plonge.

     

  • Romain Goupil, Philipe Val, Patrick Font, Gabriel Matzneff, Pierre Berger, Michel Polac, Daniel Cohn Bendit et tant d’autres, ils sont nombreux à considérer (ou avoir considéré pour les morts) que satisfaire leur ego leur permet de mépriser, souiller, violer et détruire toute vie humaine qui leur résiste. Ces gens sont avant tout des criminels envers l’humanité et rien d’autre que cela.


  • Où sont passés les intellos ? Ben sur E&R...


  • Définition d’intellectuel :
    Qui fait appel exclusivement à l’activité de l’esprit, à la réflexion, aux manipulations abstraites, par opposition aux activités manuelles, physiques : Il a fourni un gros effort intellectuel.

    C’est à dire, ceux qui se servent de leurs facultés intellectuelles souvent au détriment des facultés manuels...ce qui en font des hémiplégiques (tout comme l’inverse d’ailleurs) et qui sont donc bien équipés pour l’enfumage et la magouille...
    Il est intéressant de constater que, dans cette définition, le mot "esprit" remplace le mot "intellect"...c’est dire la confusion qui existe entre facultés mentales et facultés spirituelles. Les facultés mentales étant celles liées à l’intellect (le cerveau) donc à la matière-espace-temps tandis que les facultés spirituelles sont liées à l’esprit, c’est à dire tout ce qui est en-dehors de la matière et qui nous relie au monde de l’intuition, de la spiritualité, du coeur. Les intellectualistes sont les pires car ils sont totalement coupés de leur esprit, donc des valeurs spirituelles, on peut citer un exemple : les énarques...
    Et c’est bien cela qu’on compris les gilets jaunes ! les grands intellectuels sont là pour nous enfumer et nous tromper !


  • Je ne vois pas trop en quoi tous ces gens sont des intellectuels, des valets du pouvoir d’accord, ce comportement est l’inverse de celui d’un Marx ou d’un Platon ! Même Onfray est coupé dans ce reportage alors qu’il est totalement inoffensif...


  • #2138113

    Ignoble, infect, répugnant, à vomir les mots de Gou pilpoul contre les petites gens.


  • ’’Il n’y a pas plus radical qu’une pensée bourgeoise
    Ce qui est difficile c’est de penser la mesure, on prend la mesure pour un compromis. Pas du tout, la mesure c’est la capacité à penser simultanément des vérités contradictoires’’ Enthoven a parlé

    Chez moi la formule pour dire à quelqu’un arrête ton baratin c’est :
    ’’Cesse de philosopher’’

     

  • "C’est pas de la politique, c’est que des insultes, du ressentiment, de la médiocrité .."
    Réclamer le RIC témoigne d’une volonté de se politiser qui est unique dans l’Histoire de France.
    Mais on a compris que la question du RIC gêne, et d’ailleurs elle est volontairement éludée par ceux qui prétendent traiter l’information.


  • Coluche voulait à la présidentielle regrouper les abstentionnistes, les déçus de la politique politicienne et en ce sens avait un grand point commun avec Chouard.
    Chouard est d’ailleurs le penseur du mouvement et il est faux de présenter les GJ comme des beaufs sans maître à penser.


  • Le travail d’un intellectuel doit être digne de celui du paysan qui le nourrit. Il n’y a aucune raison pour que sa rémunération excède celle du paysan.

    Aujourd’hui, que les paysans se suicident en nombre parce que leurs revenus ne leur permettent plus de vivre quand les intellectuels font tranquillement leur marché et pérorent dans les media ne semble pas alerter cette classe artificiellement nantie. Voilà le fond du problème.

    Il y a des guerres où tout le monde souffre et tout le monde a faim, toutes classes confondues, celle-ci, la guerre économique mondiale, cible ses victimes, ce sont les pauvres.


  • La question est posée ici très malhonnêtement de manière très binaire. Ce n’est pas les beaufs en colère contre les intellectuels comme voudrait le présenter Einthoven. Les GJ qui réclament le RIC se méfient des intellectuels, à raison, mais n’ont pas vocation à fermer les écoutilles vis à vis des journaux, partis, intellectuels. Ils veulent avoir le droit d’entendre d’autres raisonnements pour se forger un avis et voter sur des lois qui pourraient être - pour commencer - locales et s’étendre peut être à l’avenir à mesure de leur compréhension de certains problèmes. Ils veulent le RIC en gardant un gouvernement représentatif mais en ayant le contrôle sur leurs représentants. Est ce si difficile à comprendre pour les mainstream ou feignent-ils de ne rien y piger pour mieux caricaturer le mouvement ?


  • #2138188

    Personnellement, je connais pas mal d’écrivains (et de grands esprits !) pour les avoir lus : Céline, Baudelaire, Orwell, Thompson, Aymé et j’en passe. Même chose pour les réalisateurs : Scorsese, Lautner, Grangier, Stone, etc. Par contre, Goupil, vous dites ?


  • Le libertaire Goupil qui dégoupille (du cerveau), rien d’étonnant !


  • #2138204

    Bonjour,
    ils sont très « lumineux », voltairement parlant...
    pour eux, il y a les intellectuels (en 1750, ils auraient dit « philosophes ») qui pensent , raisonnent et réfléchissent, et il y a les gueux, incultes, ignares, imbéciles, inaptes à toute réflexion... Bref, on revient aux fondamentaux ??


  • #2138212

    Goupil est encore pire que ce que je croyais. Il est le mépris incarné !


  • #2138217

    Première vidéo ci-dessus, je cite R. Goupil :

    "je crois que le premier problème est, pour nous le plus important, c’est la liberté d’expression".

    Je cite encore R. Goupil dans un article de L’Express du 16/11/2018



    Réponse de Goupil, comme un coup de trique : "Non, jamais. C’est comme si tu me demandais si, avec Dany, nous parlons de Le Pen. Pour moi, Dieudonné a trouvé sa cohérence immonde si je paraphrasais Brecht et son ventre ’toujours fécond, d’où a surgi la bête immonde’. C’est facile de dire que c’est l’autre. Mais Dieudonné sort de notre ventre, il est notre part d’immonde."



    Plus loin dans la vidéo :



    y’a une espèce haine de tout ce qui s’rait un espèce de complot général des riches, ou...ou, des députés ou des élus contre le peuple, bien, c’est complètement dément comme vision du monde et de la politique...



    Euh, Romain, comment dire ? c’est pas un complot, ça s’appelle les classes sociales établies.

    Tu nous rappelles contre qui tu luttais en 68 ? Problème de mémoire sans doute, ou changement de statut de classe plus sûrement.
    Pas de face le gazier, comment on peut renoncer avec autant d’indignité à ses idées.

    Mais je juge pas, peut-être que je ferais pareil si j’étais bourré de blé.Mais je dégage tous les miroirs de chez oim’, ça c’est sûr.


  • La télé ment, il y a des intélos, Soral, Ryssen, le mec de "Rrrr"iva"Rrrr"ol, Dieudo le master.
    Hindi, Sigaut, Escada, Vernochet, Benalla, Macron, et Shaippa.

    PS : Je deconne pour les 3 derniers, c’est juste pour montrer le contraste entre la raison et la folie.


  • #2138242

    Cet ectoplasme stupide, arrogant, et inculte de Goupil, qui ne sait même pas que l’on dit "UNE espèce de" même quand on y accole un mot masculin, et qui prétend donner des leçons de "sachant", on rêve !!

    Et quel insupportable et méprisable discours - suintant la haine de classe des friqués les plus odieux qui puissent exister - pour ceux qui ont des "maisons Phénix", là, tout est dit !!

    Ce pitoyable Goupil est abject, totalement et définitivement abject - à un point que je n’aurais même seulement jamais imaginé - et voilà donc une interview fort instructive, mais qui, intellectuellement et humainement parlant, donne la nausée...


  • Qui écoute ce genre de vieilles bouses. Il réussit en deux phrases à cracher à la gueule des "propriétaires de maisons phénix" (bonjour la condescendance et le respect du petit peuple) ... et de vomir sur "l’extrême droite" laissant imaginer qu’il a enfilé son armure de sauveur de gauche ... mais t’es qui bordel ? Un trouduc endimanché accroc au confort qui se pense de gauche ? Tu y crois vraiment camarade ?


  • #2138253

    Il est plaisant, voir divertissant que le documentaire présente des Onfray ou Enthoven comme des "intellectuels". Je ne savais pas qu’un diplôme universitaire en philo faisait de vous un "intellectuel". Il faut bachoter combien d’année pour avoir le titre ? Peut on y prétendre à partir de la 5e année ?...

    Soyons sérieux. Ces "philosophes" sont d’aimables vulgarisateurs télévisés d’un savoir universitaire.

    Ne confondons pas Platon, Socrate, Nietzsche, Kant, Kierkegaard, Épicure qui étaient dans leur domaine des esprits, des maîtres à penser qui ont donné des courants de philosophie après avoir passé une vie à penser le monde, qui ont crée des écoles de pensées, avec ces clowns médiatisés.

    Cela reviendrait à confondre un Montaigne, un Mao, un Jaurès, un Marx, un Charles Mauras, un Barrès, un Peguy, un Foucault, un Valéry avec Zemmour ou Nolleau !

    Un intellectuel est d’abord un maître reconnu par tous, même pas ses contradicteurs comme un maître à penser initiateur d’un courant, suivi par une cohorte de disciples tout aussi intellectuels, mais sans le génie.

    Par exemple, Rebatet est un écrivain génial, doté d’un immense talent littéraire et d’une pensée qui lui est propre, et pourtant il se sentait humble devant un Maurras et ne se jugeait même pas digne d’un Daudet. Ces gens avaient lu les anciens et les modernes. Il maîtrisaient le Grec et le Latin et étaient souvent doués dans les sciences. Et sur ses bases construisant jour après jour un savoir immense aimait à faire partager à tous leur vision du Monde. Une vision si juste, celle d’un honnête homme, que même le plus humble des homme y adhérait.

    Le problème de notre siècle et qu’il n’y a plus d’intellectuels, car il n’y a plus de courants de pensée avec ses maîtres. Il y a d’excellent spécialistes dans leur domaine comme Guy Debord, Jean Baudrillard, mais plus d’intellectuels géniaux, qui sont avant tout des hommes qui ont consacré leur vie à leur oeuvre et à leur pensée. Dominant le Monde, on se sent élu d’avoir la chance de partager leur savoir. On les suit. Aujourd’hui il n’y a plus personne ni à suivre ni même à écouter. Les GJ le sentent bien.

    C’est un peu comme dans la peinture, tout a été dit et les modernes sont obligés d’emprunter aux classiques. Rien de novateur, aucun mouvement digne de ce nom.


  • #2138268

    l’art des sophistes est de séduire en dehors de la verité
    c’est la mousse de la lessive épicière des libéraux libertaire qu’ils soient de gauche
    ou de droite ( alias personne car je ne veux pas polémiquer )

    cette gauche du capital est ignoble dans le fait qu’elle représente le cheval de troie de celui ci

    M Clouscard l’explique très bien chez pivot face à un séguela de gauche, qui se défend d’apporter de la culture dans un simple paquet de lessive , l’imaginaire plutôt que le pragmatique, prétextes nécessaires pour justifier ses interets ( $$$ ) et ceux d’unilever ou de procter&gamble
    http://www.frontsyndical-classe.org...

    mourousi parlait d’eux ainsi « Les scribouillards de la culture », expliquait-t-il, désignant l’intellectuel ancien modèle, type Sartre, « eux, ils sont toujours présents dans des opérations contre quelque chose. ... jamais pour ... »

    les "amis" de Coluche, ( séguéla et goupil) ont prospérè sous le règne mitterrandien alors que leur "ami" sombrait dans la drogue et les classes populaires dans la misère

    30 ans plus tard, devenu le sosie du sergent garcia, il apostasie toute utopie généreuse au service des plus faibles.
    légitimé par zorro ( n’a t il pas l’oreille de macron ? ), il porte fièrement son titre de porte- flingue, celui de "petit marquis idéologique du Capital" en unique décoration.


  • #2138347

    "Les salauds ont de plus en plus la tête de ce qu’ils sont".

    Je ne me souviens plus de qui c’est, de quelqu’un qui a presque toujours raison à ce qu’on m’a dit.


  • #2138379

    La figure de l’intellectuel c’est encore Francis Cousin qui en parle le mieux. Pour lui c’est une insulte, une notion connexe de celle de "merde du capital".

    Ce reportage semi subversif, a pensé aux intellectuels de plateau télé, mais pas aux habitués de la 17ème chambre. Le divorce avec les médias vient peut-être aussi de là.


  • Goupil est un infiltré... !!
    Il n’a jamais été de gauche
    C’est un néo-conservateur revendiqué,c’est à dire un sioniste d’extrême droite !
    C’est un vrai fasciste ,comme tout bon antifas,collabo du système qui le nourrit
    Il pourrit tout ce qu’il touche..Manifs,revendications,opinions,expressions...Même Coluche avait fini par comprendre sa vraie nature !
    Il est le renard dans le poulailler...Goupil chez les flics qui escroque les naïfs sur quelques manifs en 68 quand on ne savait où était sa vraie place !

    Maintenant,on sait.... !!


  • Hervé Ryssen dans une vidéo nous dit , ce n’est Pas derrière notre écran que nous nous libérerons.
    Il faudra bien sortir de chez nous à un moment , les manifestations de gens pacifiques ont a vue le résultat, des éborgnés , je sais pas pour vous mais moi j’en ai ras le bol , sortez bordel .


  • #2138396

    Mais FERME-LA !!!

    Je propose comme peine commune et exemplaire pour tous les traîtres et les putes* de leur enfourner un ananas dans la bouche afin qu’ils se taisent à jamais !

    *Pardon mesdames les prostituées de vous faire offense en usant de ce terme, n’y voyez nulle comparaison.


  • #2138477

    Les bourgeois, c’est comme les cochons, plus ça devient vieux, plus ça devient bête ! Les bourgeois, c’est comme les cochons, plus ça devient vieux et plus ça devient......
    N’est-ce pas madame Fernande ?
    Ce mouvement des gilets-jaunes à l’avantage de révéler toutes les facettes de la nature humaine. Un vrai roman à la Zola !


  • #2138528
    le 04/02/2019 par Francois Desvignes
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Le clergé de la République (les prescripteurs de morale, intellectuels, medias, experts ) et la noblesse de la République (comme hier sous l’Ancien régime) ont perdu leur fonction sociale.

    Hier, sous l’Ancien régime :

    - les Politiques (la noblesse) payaient l’impôt du sang et en contre partie avaient le droit de gouverner

    - les Intellectuels (le Clergé) payaient l’impôt de service (l’ecole, l’Hopital la CAF) et en contre partie avaient le droit de dire le Bien et l’interdit (sermoner). Même la noblesse.

    Ils ont perdu leur fonction, la révolution en fut la réponse :

    - la noblesse a perdu sa fonction de défense avec l’artillerie et la création des armées nationales. Ils ne payaient plus l’impôt du sang mais continuaient à percevoir l’impôt : il y a toujours une invention à l’origine de toute révolution.

    - le Clergé a perdu sa fonction "de service" qu’elle a peu à peu laissé "aux laics" : école, hôpital, aides sociales sont devenues profanes et donc la dîme, un scandale, et le curé qu’un sorcier antédiluvien.

    La question que nous devons donc nous poser est celle des fonctions du clergé et de la noblesse de la république, et non pas seulement des intellectuels, sous ensemble du clergé avec les medias et autres prescripteurs de morale.

    Or, comme sous l’Ancien Régime, ils ont perdu leur fonction :

    - la fonction de la noblesse de la République, ce pourquoi on lui payait l’impôt c’était d’assurer le juste partage de tous les profits et de toutes les charges : la prospérité pleine pour tous au moindre cout.

    Or, la dette s’est substituée à la prospérité et seul le Tiers paie l’impôt et n’en profite plus puisque seul le pays allogène en profite sans le payer et le pays légal (la noblesse) en vit seul avant de faire semblant de le payer.

    - la fonction du Clergé de la république, ce pourquoi on lui payait la redevance et ses subventions ou ses salaires au CNRS, c’était de protéger le petit et d’obliger la noblesse à respecter cette obligation. C’est qu’il n’y ait pas d’exception à la règle vue supra : la prospérité pour tous au moindre cout.

    Or, le Clergé républicain a abandonné cette mission : comme sous l’Ancien régime son engraissement lui a fait considérer que le peuple puait ; que c’était des beaufs. Et que donc la prospérité c’était pour eux seulement à n’importe quel coût pour le Tiers : à l’abandon de la révolte contre le Clergé, il y a toujours l’abandon par eux du voeu de pauvreté et d’humilité.

    Salutations à Goupil ...


  • Il devrait se cacher comme son pote Con-Bendit. Il est maintenant main dans la main avec macron, ce pretendu revolutionnaire de 68, et crache à la gueule des français en les traitant de ringards ou de salauds de pauvres. Qu’il se mefie des jets de tomates pourries quand il sort dans la rue.


  • Tout est dit lorsqu’il dénonce les propriétaires de maison "Phénix" !!!! Je note qu’il était en seconde en 68 (soit un "branleur" de 17 ans qui voulait apprendre la vie à ses aînés...ayant souffert de la guerre), et je pense qu’il n’a pas dépassé le niveau depuis, vu la pauvreté de son argumentation !


  • Quelle est la différence entre Soral et Einthoven ?
    Soral a créé son propre media avec ceux qui le soutiennent.
    Einthoven a besoin de l’État pour racketter ceux qui ne le supportent pas.

    Voilà la bonne grille de lecture pour comprendre la pensée d’Einthoven et autres BHL :-)


Commentaires suivants