Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

Le mépris d’une caste qui sent le vent tourner

Donner la parole à Romain Goupil sur les Gilets jaunes c’est un peu comme demander aux kapos s’ils se sentaient solidaires de leurs prisonniers, ça n’est pas très constructif. Abject et imbuvable, l’ancien leader lycéen trotskiste qui se revendique libéral libertaire et néo-conservateur prouve encore une fois qu’il tient par-dessus tout au monde inique issu de la matrice Mai 68 et qu’il ne ratera jamais une occasion de cracher sur les travailleurs français.

 

 

Un extrait du sujet « Où sont passés les intellos ? » de l’émission Stupéfiant ! avec l’ultra-sophiste Raphaël Einthoven et le demi-dissident Michel Onfray :

Goupil, Onfray et Einthoven, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2138347
    Le 3 février à 20:52 par VIVACHAVEZ
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    "Les salauds ont de plus en plus la tête de ce qu’ils sont".

    Je ne me souviens plus de qui c’est, de quelqu’un qui a presque toujours raison à ce qu’on m’a dit.

     

    Répondre à ce message

  • #2138379
    Le 3 février à 21:32 par C’est drôle
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    La figure de l’intellectuel c’est encore Francis Cousin qui en parle le mieux. Pour lui c’est une insulte, une notion connexe de celle de "merde du capital".

    Ce reportage semi subversif, a pensé aux intellectuels de plateau télé, mais pas aux habitués de la 17ème chambre. Le divorce avec les médias vient peut-être aussi de là.

     

    Répondre à ce message

  • #2138388
    Le 3 février à 21:44 par spirit
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Goupil est un infiltré... !!
    Il n’a jamais été de gauche
    C’est un néo-conservateur revendiqué,c’est à dire un sioniste d’extrême droite !
    C’est un vrai fasciste ,comme tout bon antifas,collabo du système qui le nourrit
    Il pourrit tout ce qu’il touche..Manifs,revendications,opinions,expressions...Même Coluche avait fini par comprendre sa vraie nature !
    Il est le renard dans le poulailler...Goupil chez les flics qui escroque les naïfs sur quelques manifs en 68 quand on ne savait où était sa vraie place !

    Maintenant,on sait.... !!

     

    Répondre à ce message

  • #2138389

    Hervé Ryssen dans une vidéo nous dit , ce n’est Pas derrière notre écran que nous nous libérerons.
    Il faudra bien sortir de chez nous à un moment , les manifestations de gens pacifiques ont a vue le résultat, des éborgnés , je sais pas pour vous mais moi j’en ai ras le bol , sortez bordel .

     

    Répondre à ce message

  • #2138396
    Le 3 février à 21:56 par Cocorico
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Mais FERME-LA !!!

    Je propose comme peine commune et exemplaire pour tous les traîtres et les putes* de leur enfourner un ananas dans la bouche afin qu’ils se taisent à jamais !

    *Pardon mesdames les prostituées de vous faire offense en usant de ce terme, n’y voyez nulle comparaison.

     

    Répondre à ce message

  • #2138477
    Le 4 février à 00:39 par Gopfdami
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Les bourgeois, c’est comme les cochons, plus ça devient vieux, plus ça devient bête ! Les bourgeois, c’est comme les cochons, plus ça devient vieux et plus ça devient......
    N’est-ce pas madame Fernande ?
    Ce mouvement des gilets-jaunes à l’avantage de révéler toutes les facettes de la nature humaine. Un vrai roman à la Zola !

     

    Répondre à ce message

  • #2138528
    Le 4 février à 06:59 par Francois Desvignes
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Le clergé de la République (les prescripteurs de morale, intellectuels, medias, experts ) et la noblesse de la République (comme hier sous l’Ancien régime) ont perdu leur fonction sociale.

    Hier, sous l’Ancien régime :

    - les Politiques (la noblesse) payaient l’impôt du sang et en contre partie avaient le droit de gouverner

    - les Intellectuels (le Clergé) payaient l’impôt de service (l’ecole, l’Hopital la CAF) et en contre partie avaient le droit de dire le Bien et l’interdit (sermoner). Même la noblesse.

    Ils ont perdu leur fonction, la révolution en fut la réponse :

    - la noblesse a perdu sa fonction de défense avec l’artillerie et la création des armées nationales. Ils ne payaient plus l’impôt du sang mais continuaient à percevoir l’impôt : il y a toujours une invention à l’origine de toute révolution.

    - le Clergé a perdu sa fonction "de service" qu’elle a peu à peu laissé "aux laics" : école, hôpital, aides sociales sont devenues profanes et donc la dîme, un scandale, et le curé qu’un sorcier antédiluvien.

    La question que nous devons donc nous poser est celle des fonctions du clergé et de la noblesse de la république, et non pas seulement des intellectuels, sous ensemble du clergé avec les medias et autres prescripteurs de morale.

    Or, comme sous l’Ancien Régime, ils ont perdu leur fonction :

    - la fonction de la noblesse de la République, ce pourquoi on lui payait l’impôt c’était d’assurer le juste partage de tous les profits et de toutes les charges : la prospérité pleine pour tous au moindre cout.

    Or, la dette s’est substituée à la prospérité et seul le Tiers paie l’impôt et n’en profite plus puisque seul le pays allogène en profite sans le payer et le pays légal (la noblesse) en vit seul avant de faire semblant de le payer.

    - la fonction du Clergé de la république, ce pourquoi on lui payait la redevance et ses subventions ou ses salaires au CNRS, c’était de protéger le petit et d’obliger la noblesse à respecter cette obligation. C’est qu’il n’y ait pas d’exception à la règle vue supra : la prospérité pour tous au moindre cout.

    Or, le Clergé républicain a abandonné cette mission : comme sous l’Ancien régime son engraissement lui a fait considérer que le peuple puait ; que c’était des beaufs. Et que donc la prospérité c’était pour eux seulement à n’importe quel coût pour le Tiers : à l’abandon de la révolte contre le Clergé, il y a toujours l’abandon par eux du voeu de pauvreté et d’humilité.

    Salutations à Goupil ...

     

    Répondre à ce message

  • #2138555
    Le 4 février à 08:23 par anonyme
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Il devrait se cacher comme son pote Con-Bendit. Il est maintenant main dans la main avec macron, ce pretendu revolutionnaire de 68, et crache à la gueule des français en les traitant de ringards ou de salauds de pauvres. Qu’il se mefie des jets de tomates pourries quand il sort dans la rue.

     

    Répondre à ce message

  • #2139088
    Le 4 février à 21:45 par tetef
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Tout est dit lorsqu’il dénonce les propriétaires de maison "Phénix" !!!! Je note qu’il était en seconde en 68 (soit un "branleur" de 17 ans qui voulait apprendre la vie à ses aînés...ayant souffert de la guerre), et je pense qu’il n’a pas dépassé le niveau depuis, vu la pauvreté de son argumentation !

     

    Répondre à ce message

  • #2139420
    Le 5 février à 15:30 par Dam Ned
    Romain Goupil toujours plus abject sur les Gilets jaunes

    Quelle est la différence entre Soral et Einthoven ?
    Soral a créé son propre media avec ceux qui le soutiennent.
    Einthoven a besoin de l’État pour racketter ceux qui ne le supportent pas.

    Voilà la bonne grille de lecture pour comprendre la pensée d’Einthoven et autres BHL :-)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents