Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Semaine décisive pour la mobilisation des sages-femmes

La colère est intacte. Alors qu’une ultime réunion doit avoir lieu au ministère ce mercredi, les syndicats et les organisations professionnelles pressent Marisol Touraine de trancher sur la question de leur statut.

Depuis la mi-octobre, elles commencent à trouver le temps vraiment long. Elles, ce sont ces milliers de sages-femmes qui, depuis des mois, réclament une reconnaissance de leur profession qu’elles jugent «  inconnue  » et «  invisible  » aux yeux du grand public et des femmes en particulier, qui sont pourtant les premières concernées. Face au mécontentement, le ministre de la Santé avait finalement consenti, en novembre, à organiser des groupes de travail relatifs à «  la reconnaissance du rôle et de la place des sages-femmes dans le système de santé  ». Le ministre devait donner ses arbitrages en décembre, mais elle avait décidé de prolonger les travaux, faute de consensus entre les participants.

En grève depuis octobre 2013 pour l’obtention d’un statut hors fonction publique

Si la «  reconnaissance  », terme derrière lequel se profilent les conditions de travail et les salaires, est sur toutes les lèvres, tout le monde n’est pas d’accord sur la manière de l’obtenir. Pour les organisations professionnelles à l’origine de la grève illimitée entamée le 16 octobre 2013, cette reconnaissance passe avant tout par l’obtention d’un statut hors fonction publique, sur le modèle des praticiens hospitaliers.

Lire la suite de l’article sur humanite.fr

Sur la santé, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Franchement respect !
    Voir des femmes tenir tête aux lobbys des médecins, et chercher à s’en émanciper---> Chapeau bas ! Surtout qu’elles lachent rien, et font une "grêve" peu désobligeante pour les usagers.


  • Avec la généralisation de la GPA délocalisée en Inde dans un premier temps, puis en France d’ici une décennie, il est vrai qu’elles ont raison de se mobiliser, de se recycler rapidement dans l’industrie lourde des couveuses artificielles ou dans le marketing et la négociation de nouveaux-nés (cycle court type DUT, a priori) en espérant que Pierre Bergé financera cette réorientation professionnelle rendue nécessaire par les récentes et nécessaires évolutions de la filiation dite "naturelle" (horrible qualificatif, totalement démodé...).


  • Soutient total aux sages femmes qui font un métier si noble. La preuve ma femme est enceinte de notre 3eme enfants et je vous assure qu’elle font un travail énorme.


  • Sage femme Alsacienne, Madame Widmer, affirme que Ce gouvernement de pâte molle hollandaise au lait Gayet , aurait l’intention d’éluder la reconnaissance faute de service après ventre.

    Le Ministre pédalera dans le yogourt jusqu’en Décembre, soit dans neuf mois, le temps nécessaire pour leur faire naturellement un enfant dans le dos, selon la théorie du genre de leur Nature naturante.

    La vrai économie de se pays se meurt... C’est élus nommés sont des Morts nés !

    Vivement que prochainement le vivant prédomine en République.