Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Turquie : des milliers de manifestants campent à nouveau sur la place Taksim

Des milliers de manifestants étaient de retour samedi sur la place Taksim à Istanbul pour commémorer l’assaut donné par la police une semaine plus tôt au parc Gezi, jouxtant la place. "Ce n’est que le début, le combat continue", ont notamment scandé les manifestants.

"C’est en résistant que nous vaincrons", ont encore crié les manifestants sous le regard de centaines de policiers anti-émeutes cernant la place, soutenus par plusieurs blindés de l’armée.

Les protestataires ont également appelé le Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan à la démission, avant de jeter des oeillets rouges sur la place et sur les marches menant au parc Gezi, en souvenir des morts, des blessés et des personnes arrêtées dans la répression policière des récentes manifestations.

Au moins quatre personnes ont péri et plus de 7 800 autres ont été blessées, selon un bilan de l’Union des médecins de Turquie. Des milliers de personnes ont par ailleurs été interpellées, mais la plupart ont depuis été relâchées.

Une cinquantaine de suspects, liés selon les autorités turques à une organisation d’extrême-gauche clandestine, ont été inculpés pour appartenance à une organisation terroriste. Ils ont été placés en détention préventive vendredi et samedi à Istanbul et à Ankara.

Sur la place Taksim, les manifestants n’agitaient samedi que des drapeaux turcs et de "Solidarité Taksim", la coordination des associations actives dans le mouvement de protestation, prenant garde de ne pas déployer devant la police les étendards d’organisations proscrites.

Nouveaux modes de contestation

Le mouvement de contestation est né le 31 mai dernier dans le parc Gezi quand la police a réprimé quelques centaines de défenseurs de l’environnement qui voulaient s’opposer à l’arrachage des arbres du parc dans le cadre d’un projet d’aménagement voulu par le gouvernement Erdogan.

La protestation s’est ensuite répandue à tout le pays et s’est muée en une contestation de l’autoritarisme supposé de M. Erdogan et de sa volonté perçue d’islamiser la société turque, le parc Gezi se muant en camp retranché des manifestants.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Qui sème le vent récolte la tempête. Tiens attrape çà dans ta gueule Her dog âne ! Il a le Peuple turc au cul maintenant. J’espère que ce mouvement de contestation se transformera bientôt en révolution et qu’il balayera ces islamistes pro-otanesque de l’AKP de la page de l’histoire.

     

    • @ Intifada

      Quelques liens pour t’instruire :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ergenekon

      http://jssnews.com/2013/06/23/erdog...

      Il semblerait que tu soit en accord avec le deuxième lien.

      Vraiment les gens incohérents sont des idiots utiles....


    • Royaume ottoman,

      Pour votre info, le pseudo nostalgique avec lequel vous vous gargarisez à rejoint les poubelles de l’histoire. Dieu Merci. Qu’essayez-vous de prouvez avec votre deuxième lien vers le site israélien ? Que Erdogan est un antisioniste ? Oui c’est le genre d’antisioniste qui entretient des relations solides avec Israël, l’ennemi juré de l’Islam, et ce dans plusieurs domaines, notamment militaire ! Votre champion antisioniste dirige un gouvernement pseudo-islamique dont le pays fait partie de l’OTAN et qui n’hésite pas à ce titre à se lancer dans la guerre contre un pays musulman souverain qui a le malheur résister à l’Empire. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. C’est vous qui devez vous instruire, mon p’tit gars !


    • S il te plaît , tait toi et mêle toi de ton pays, car depuis la république en Turquie c est le seul bonHomme qui a remonté le pays.
      Et ton surnom d intifada ne correspond pas avec pas avec ces manifestants qui sont contre l islam !!!!


    • Le turc,

      "S il te plaît , tait toi et mêle toi de ton pays...".

      J’aimerai que vous donniez ce précieux conseil à votre bien-aimé Président membre de l’OTAN. Qu’il retourne dans son pays et arrête de semer la graine de la division et le feu de la guerre en Syrie. L’urine du Lion indomptable de Damas, Bachar el-Assad, est plus digne que Erdogan, le caniche de Washington.


    • On reconnait chez "le Turc" la propagande habituelle des partisans de l’AKP : être contre Erdogan, ce serait être "contre l’islam". C’est un argument aussi idiot que celui qui consiste à prétendre qu’être contre Netanyahou, ce serait être contre le judaïsme, ou qu’être contre Georges Bush serait être contre le christianisme...


    • @ Intifada

      L’idiot utile du village qui ne voit que en blanc et en noir.
      Peut être qu’un militaire serait plus cohérent à la place de Erdogan, vu que c’est un pays de L’OTAN ? Je crois que Bachard et Poutin apprécierais ce genre de suggestion.

      Et si mon pseudo te plaît pas, sache que je ne suis pas amnésique à la différence de certains...Si l’histoire tombe aux oubliettes, alors toi aussi tu ne mérite que de tomber dans les oubliettes.


  • Bravo et solidarité avec le peuple Turc qui lutte pour sortir de la soumission à USraël.

     

    • Ba justement je n’ai vu personne parmi les manifestants dénoncer les liens avec l’OTAN, Israel etc. !
      Faut arrêter de croire que ces soulèvements sont positifs. Je vois tout ça comme une sorte de révolution française. La plupart des gens revendiquent la "liberté" etc. Des bobos qui soit disant veulent préserver l’environnement mais ils détruisent tout sur leur chemin. On connaît la chanson.
      Et remarquez que L’UE soutien à 100% ces révoltes. Ce n’est pas pour rien ! Ils martèlent encore les mots liberté et démocratie alors que l’UE n’est pas mieux.

      Si ils réussissent à virer Erdogan il n’y a que pire que lui pour le remplacer ça je peux vous le garantir.
      Ce n’est pas pour rien qu’en Islam il ne faut pas se révolter contre les gouverneurs. Suffit de regarder le résultats des printemps arabes !
      Je suis plutôt du même avis que l’analyse de cheikh imran hossein concernant ces événements.


    • Resistance, tu parles visiblement d’une situation que tu ne connais pas, sinon tu saurais qu’un grand nombre de manifestation ont dénoncé l’atlantisme de Erdogan. On a l’impression que, comme tu n’aime pas l’idée de révolution par principe, tu cherches à discréditer le mouvement en reprenant des lieux communs, sans vraiment le connaitre.


    • Aurelien, les gens dont tu parles sont minoritaires. Les gens soutenus par l’UE sont les autres liberticides.


  • mustapha kémal doit se réjouir de son héritage !


  • Bon qu’en est-il exactement de ces troubles ? Ras le bol généralisé contre le franc-maçon collabo Erdogan ou bien caca nerveux de bobos téléguidés via twitter et facebook avec en coulisse George Soros ? Je me range du côté de l’analyse du Cheikh Imran Hossein qui voit en cela une manipulation sioniste afin de punir et déstabiliser Erdogan qui dans un miraculeux élan de lucidité et probablement aussi intimidé par les Russes a fini par refuser de lancer la Turquie dans une guerre totale et suicidaire contre la Syrie.

    On notera que maintenant le capricieux frère Ergogan est décrit comme étant le Premier ministre "islamo-conservateur" Recep Tayyip Erdogan.

     

    • Matériellement, parler de "manipulation sioniste" n’a aucun sens : les groupes qui manifestent sont non seulement hostiles à l’Israel dans leur ensemble, mais aussi beaucoup trop divers pour pouvoir avoir été mobilisés tous en même temps par un Etat étranger. Si les Kurdes, les alévis, les kémalistes, les communistes et les nationalistes manifestent tous en même temps, c’est avant tout parce que ces derniers jours, l’arrogance d’Erdogan a fait déborder le vse - et au bout de 10 ans de pouvoir, n’importe quel gouvernement s’expose à la contestation...


  • A vrai dire ,à l’aune des slogans utilisés par les manifestants et de la sociologie hétéroclite de ceux-ci,nous pouvons dire sans se tromper que ce mécontentement ne débouchera sur rien,pire nous pouvant arguer qu"il est à la fois complètement inconséquent sur le plan politique et nul sur le plan stratégique !
    La question primordiale n’est nullement de savoir si Erdogan va tomber ou non,car dans tous les cas l’empire ne tardera pas à changer de fusils d’épaule en sponsorisant les Kémalistes,mais de savoir quelle va être la nouvelle stratégie de ce pays factotum de Wall street et ainsi que celle du capitalisme financier pour déstabiliser la Syrie :voilà la substantifique moelle.
    Que ce soit Erdogan,ou les aficionados d’Ilhan Selçuk,homme qui a appelé Obama à changer d’allié et à les aider(les kémalistes) à venir au pouvoir au nom de la stabilité régionale (!),le destin putassier de ce pays au puissance de l’argent ne sera qu’exacerbé.


  • il y a une grande propagande dans les medias officiel en France, contre la turquie d’Erdogan alors que ce pays est membre de l’otan et en phase avec la France sur la Syrie.
    Les raisons :
    - L’idéologie de la france est le laicisme (athéisme), le fait qu’un islamo-conservateur dirige un pays assez libre, avec une croisssance économique à 2 chiffres, ça enerve des gens en france.
    - De plus ces prises de positions anti-israel n’ont pas été pardonnés par les medias français.

    Certains dissidents lui reproche son "pro-americanisme", comme De Gaulle pendant mai 68.
    L’opposition turque (gauche kemaliste) est beaucoup plus pro-americain, ceux sont les liberaux occidentalisés.
    Il y a aussi l’extrême gauche débile.
    Il y a aussi les nationalistes turques (comme la droite kemaliste) qui n’ont fait qu’attiser le separatisme kurde.
    Alors que les islamo-conservateurs ont dépassé le clivage ethnique, la moitié des kurdes votent pour Erdogan.

     

  • Syrie : Le coup d’état d’Erdogan contre l’ASL ! Erdogan aurait justifié ce " coup d’Etat" par les craintes que lui inspire " une vengeance russe" ! http://french.irib.ir/info/moyen-or...


  • Je suis à chaque fois surpris de rencontrer sur le site d’E&R un tel nombre de défenseurs acharnés de la Turquie.
    Il est naturel d’aimer son pays, en revanche de soutenir à tout prix le gouvernement du dit pays est une autre chose. D’ailleurs, est-ce que les sympathisants de E&R, qui sont certainement tous patriotes, se sentent le devoir de défendre François Hollande ???
    Quoi qu’il en soit, il est bon de rappeler que la Turquie est membre de l’OTAN depuis ses débuts et joue depuis ce temps un rôle de gendarme des USA au Moyen Orient. D’autre part, il faut aussi savoir que la Turquie est l’allié principal d’Israël. Ils ne sont d’ailleurs pas seulement des partenaires commerciaux, en effet les deux Etats sont liés par un pacte militaire qui a été réaffirmé en 1993. Depuis leur collaboration militaire n’a jamais cessé jusqu’à aujourd’hui, malgré les quelques discours antisionistes de façade d’Erdogan.
    Je n’ai pas beaucoup de sympathie pour ce mouvement du Gezi Parki, diffus, incohérent et dépourvu de perspectives politiques, mais je ne peux en avoir plus pour les valets des USA et d’Israël.