Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Une "ère du désordre" est à venir, selon le stratège de la Deutsche Bank

Le stratège Jim Reid de la Deutsche Bank estime qu’après le temps de la globalisation, en cours depuis 1980, l’« ère du désordre » adviendra en 2020. La prochaine décennie de cette nouvelle époque sera marquée par une guerre froide entre les États-Unis et la Chine et sera également le terrain d’« une bataille décisive » pour l’Europe.

 

En 2020, une nouvelle ère dans l’histoire de l’humanité débutera, laquelle sera définie par le concept de « désordre », estime, dans une étude, un groupe de chercheurs auprès de la Deutsche Bank dirigé par le stratège Jim Reid. Cette nouvelle époque succédera au temps de la globalisation.

Selon cette étude phare annuelle, l’année 2020 marque le début d’un nouveau « super cycle structurel » qui « façonne tout, des économies aux prix des actifs à la politique et à notre mode de vie générale ». Cet « âge du désordre » est accéléré mais non causé par le coronavirus et menace les valorisations actuelles des actifs mondiaux.

Et de poursuivre, en termes de géopolitique, que les tensions entre les États-Unis et la Chine devraient « caractériser l’ère du désordre » alors que Pékin suit sa voie pour restaurer son rôle historique de puissance économique mondiale tout en préférant ses propres valeurs au libéralisme occidental.

« Un affrontement des cultures et des intérêts s’impose donc, d’autant plus que la Chine se rapproche du statut de plus grande économie du monde », indique le rapport.

L’âge du désordre – en particulier les 10 prochaines années – pourrait également être « une décennie décisive pour l’Europe », indique le rapport. Et de préciser que la pandémie a donné un nouvel élan aux processus d’intégration, mais il est probable que l’Europe restera dans un état de stagnation économique avec la perspective d’une fragmentation politique.

 

Ce qui marquera l’ère du désordre

Les experts listent ensuite l’éventail des autres thèmes importants, lesquels définiront l’ère du désordre. Les chercheurs s’attendent ainsi à une augmentation continue de la dette mondiale, à une politique de « monnaie hélicoptère » de la part des banques centrales et à une hausse de l’influence des jeunes générations qui ont commencé leur vie adulte au XXIe siècle, y compris en termes de poids électoral.

En outre, estiment les chercheurs, le « siècle du désordre » sera caractérisé par une inflation croissante, le débat climatique, une concurrence accrue entre les générations et une nouvelle révolution technologique.

Géopolitique de demain, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et ils sont payés pour pondre ça ?

     

    • Ils ont sûrement re-copier les idées venant de plusieurs sites internet et puis un avocat ou deux ont barré les idées un peu trop “too much” avec un gros stylo rouge. Vous pouvez en être sur que ce n’est pas toujours un œuf qui serait pondu car les poules n’ont qu’une sortie à l’arrière de la bécane. C’est l’argent qui les motivent pas la vérité et le bon vivre.


  • Encore un banquier de dieu ? Il a une boule de "Christ-al" ou il sait que cela va arriver parce qu’il a participé à l’élabore à Sion de ce "désordre" ?


  • Bientôt une ère de désordre ? Vachement content de savoir que ce que nous subissons en France depuis 40 ans est une société stable et ordonnée !

    Ce qui arrive droit sur nous à vitesse grand V s’appelle le chaos, le merdier intégral voulu par ces salauds de la finance internationale, que nos "responsables" politiques sont incapables de raisonner et de calmer ! Cette mentalité et attitude munichoise me révolte au plus haut point...

     

  • Un siècle carrément ! Donc j’ai pas connu la belle France, par contre je vais connaître le chaos tout le reste de ma fucking life, sympa ! Monde de merde me voilà !


  • On se demande si ce sont des pronostics ou plutôt une feuille de route...

     

  • Ooooh, il a lu ça dans sa boule de crystal ? Ou il lit l’agenda de ses maîtres ?

    Dire qu’il y a des gens payés pour ça !


  • il faut se battre pour déjouer ce scénario qui n a pas entré dans leur ordinateur la lutte des classes dont les gilets jaunes sont un signe avant coureur !On ne baisse pas les bras pour bâtir un monde meilleur que leur conjecture , pour nos enfants ! ça me ferait chier qu’ils vivent plus mal que moi dans une société multiconflictuelle !


  • Le stratège Jim Reid de la Deutsche Bank
    Rien que ça j’ai envie de me marrer, un pseudo travail de futurologie par une banque zombie à ce niveau c’est de la performance artistique mais surement pas à considérer comme sérieux ou crédible.
    Wow je passe les lapallissades (la dette qui augmente, la chine qui s’affirme, tensions, chaos) par un mec surement payé une fortune pour sortir une expertise que n’importe quel individu doué de raison et à l’écoute de son environnement peut sentir en terme d’’évolution.

    A défaut d’être sérieux certains sont juste pompeux en prenant des grands airs, une petite pensée pour David Graeber récemment disparu et dont l’ouvrage Bullshits jobs me conforte qu’on a bien affaire avec Jim Reid et ses clones à des escrocs parasites de la pensée inutile si pensée il y a ce dont je doute fort.

     

    • Enfin pour Graeber mieux vaut se référer à dette 5000 ans d’histoire ouvrage autrement plus essentiel pour qui veut comprendre un des moteurs essentiels des sociétés humaines

      Quant à :



      alors que Pékin suit sa voie pour restaurer son rôle historique de puissance économique mondiale tout en préférant ses propres valeurs au libéralisme occidental




      La Chine (et les autres puissances asiatiques) ne restaurent rien mais deviennent de fait les seules économies à produire du vrai secondaire (toutes les industries des biens de consommation) parce que le NOM les a désigné pour le faire (délocalisations et transferts de technologies). Et la crise du covid en est la conclusion la plus évidente : le NOM achève de ruiner ses industries pour se concentrer sur le financier et le tertiaire.
      Or le financier a besoin de l’économie réelle pour réifier ses profits (ou alors ses profits ne sont que des jeux d’écriture monétaires qui ne rendent riche que sur le papier).
      je ne pense pas que les gouvernement asiatiques se laisseront facilement dépouiller de leur travail aussi facilement que nos prolos occidentaux d’hier. Il ne restera donc au NOM que le pillage des bijoux de famille de ses propres peuples soumis pour réifier leur profit grâce à la dette.


    • Les "stratèges", ce sont ceux qui prévoient toujours tout sauf ce qu’il va se passer.


  • #2544567

    C’est le type de mec qui sous la pluie te prédit qu’il va pleuvoir.
    Évidemment que c’est une période de chaos (désordre).


  • Encore un banquier qui accompli le projet de son dieu


  • C’est marqué dans les livres, et vouloir s’y opposer sera du nazisme...

     

  • Ce n’est pas une étude, c’est un plan annoncé aux peuples en forme d’avertissement.
    Pour l’instant on vous recommande d’acheter du lubrifiant, la prochaine il faudra l’appliquer et la troisième...ça fera un peu mal au début.
    Comme dirait père la savate, c’est facile d’annoncer les événements quand on noyaute tous les systèmes qui les créent.
    Donc, plus de paupérisation, plus de vagues d’exilés, plus d’insécurité, plus de propagande pour entretenir l’horizontalité de la lutte, bref le chaos de basse et moyenne intensité.
    D’ailleurs c’est marrant, et c’est sur Sputnik aussi, Al Quaïda menace à nouveau Charlie pour ses nouvelles conneries.
    Donc le sous-titre c’est ; ’ttention, les arabes et l’islamisme sont encore là, détestez-vous cordialement en ne faisant pas d’amalgame.
    Donc sur 2 infos on retombe sur nos pattes ; horizontalisation des luttes et chaos maintenu à basse intensité par un "c’est vrai...mais pas d’amalgame" totalement schizophrénique.
    C’est vraiment du satanisme, y’a aucun doute.


Commentaires suivants