Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Viré pour la deuxième fois

Le prof qui avait montré un paquet de Nasi goreng à Auschwitz paie de nouveau sa provocation

L’enseignant licencié en novembre pour une mauvaise blague dans un camp de la mort n’aura pas repris le travail longtemps. Après une seule journée d’activité dans une école privée de Neuchâtel, Bernard Junod a été prié de prendre la porte. En cause, selon lui : la colère de parents d’élèves qui, suite à l’annonce de l’engagement du Lausannois, ont menacé de retirer leurs gosses de l’institution.

Autre menace des parents : refuser de s’affranchir de l’écolage pour chaque jour passé par le Vaudois en classe. « On n’a jamais fini de payer », déplore Bernard Junod, qui songe à saisir la justice contre cette décision. Il relève toutefois avoir reçu deux semaines de paie « bonus » lors de cette nouvelle mise à la porte, mais déplore avoir été très vivement encouragé à se taire sur les conditions dans lesquelles le tout s’est déroulé. Il fait état de menaces écrites, reçues d’après son récit en même temps que sa lettre de licenciement, vendredi 17 février.

Sur le front de son premier licenciement, Bernard Junod était hier soir devant les prud’hommes, à Lausanne, face à son ancien employeur, l’Etat de Vaud. Aucun accord n’a été trouvé entre le provocateur d’Auschwitz et la Direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO). Bernard Junod et son avocat réclamaient environ 87 000 ?francs, soit le salaire qu’il aurait touché jusqu’à la fin de son contrat, assorti d’une indemnité pour licenciement abusif. La demande s’est heurtée à un non catégorique de son ancien patron, Alain Bouquet, explique Dan Bally, l’avocat de Bernard Junod. Qui précise aussi que la séance s’est déroulée dans une ambiance à couper au couteau.

Invité du « Matin » à la mi-février, Alain Bouquet avait déclaré que Bernard Junod s’était montré « indigne de sa fonction », avec sa blague à Auschwitz.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #111463
    le 02/03/2012 par ketsa
    Viré pour la deuxième fois

    son petit gag est nulllissime.
    La reaction de ses employeurs et des parents d’élèves est pathétique.

    Un monde pourri, ou il vaut mieux rester discret...

    liberté ? mon cul
    egalité ? mon cul
    Fraternité ? mon cul


  • #111477
    le 02/03/2012 par Mimi
    Viré pour la deuxième fois

    C’est un plat traditionnel thai qui n’aura plus jamais le même gout pour la communauté de la lumière, en plus je crois qu’il y a vraiment eu un nazi (soldat ss, mais je ne suis sûr de rien là) qui s’appelait goreng. Il pourra tjr écrire un bouquin intitulé "comment je suis devenu chômeur à vie depuis que le nazi goreng leur restent en travers de la gorge à cause de ma tête de con sur la photo".

     

    • #111666
      le 03/03/2012 par onimasa
      Viré pour la deuxième fois

      Plat indonésien et non thaï. Nasi, en indo-malais, c’est le riz (cuisiné). Goreng, c’est "frit".
      Je pense donc que, bien au-delà de la blague potache sur l’homophonie, le blasphème impardonnable, pour lequel ils vont poursuivre ce pauvre gars jusqu’à ce qu’il se foute par la fenêtre, est dans le fait d’avoir osé tourner subliminalement en dérision la shoah ultime, celle par friteuses géantes, dont on n’a pas encore osé nous parler tellement qu’on est là dans l’indicible...

      Goe(ou Gö-)ring plutôt, non ?


    • #111861
      le 03/03/2012 par Mimi
      Viré pour la deuxième fois

      Oui c’est ça göring, ça ressemble à goreng.
      Là, pour eux, le bon petit plat indonésien sent vraiment le cramé pour le coup...


  • #111501
    le 02/03/2012 par Seber
    Viré pour la deuxième fois

    Tiens, ce sont les parents qui choisissent les profs maintenant ? Ils ont la révolte facile... Il n’était même pas DANS le camp pour cette photo. Les gens sont de plus en plus cons.

     

    • #111611
      le 03/03/2012 par prochain-visiteur
      Viré pour la deuxième fois

      nazi en malais signifie riz , exemple nazi ayam veux dire riz au poulet


  • #111517
    le 02/03/2012 par damien
    Viré pour la deuxième fois

    Quel est le gag, je ne comprend pas ? une soupe thai, et alors ?

     

    • #111548
      le 02/03/2012 par otto
      Viré pour la deuxième fois

      Le Nasi goreng (riz frit) est un plat indonésien


    • #111658
      le 03/03/2012 par Phalange
      Viré pour la deuxième fois

      C’est le nazi Goring, un des hommes près d’Hitler durant son règne.


    • #111689
      le 03/03/2012 par Etienne Marcel
      Viré pour la deuxième fois

      pareil je ne vois pas en quoi c’est offensant... en fait si, ça serait la marque de ce plat préparé qui pourrait voir ça d’un mauvais oeil ^^


  • #111534
    le 02/03/2012 par max
    Viré pour la deuxième fois

    Primo Levi aurait honte de voir l’exploitation scandaleuse faite de la déportation par les fourbes de l’Inquisition moderne.

    Et si Primo Levi avait senti me truc venir ?

    Et si son suicide voulait dire : "Vous me faites honte ! Je vous emmerde, vous les vautours !"

     

  • #111541
    le 02/03/2012 par otto
    Viré pour la deuxième fois

    Il ne lui reste plus qu’à utiliser un bus pour pratiquer sa profession (educobus !) ... il peut contacter dieudo pour le choix du bus :)
    Mais bon c’est triste de voir ces lynchages ! Il va faire quoi maintenant ... même les cours privés c’est pas gagné !


  • #111571
    le 02/03/2012 par Esprit Lambda
    Viré pour la deuxième fois

    Avec la diffusion sur la toile de photos ou de vidéos personnelles faîtes le plus souvent avec un banal téléphone portable, plus personne n’est à l’abri qu’une blague idiote ou de mauvais goût entre amis n’aboutisse à un tel acharnement collabora-sioniste.
    Nous sommes tous suspects !

     

    • #111621
      le 03/03/2012 par Bérenger
      Viré pour la deuxième fois

      De plus, c’est tellement facile de retoucher une image de nos jours. J’imagine que l’on vérifie l’authenticité de l’image pour un procès, mais pour calomnier ? Une bonne technique pour faire tomber quelqu’un. Je ne dis pas que celle là est fausse, mais qu’en 20 min avec le logiciel gratuit gimp et google image, j’ai fait ça :

      http://imageshack.us/photo/my-image...

      Maintenant imaginez avec un autre livre. Et plus de maitrise que moi.


  • #111664
    le 03/03/2012 par axeldread
    Viré pour la deuxième fois

    On ne doit pas en rire ! Jamais ! JAMAIS !

     

  • #111670
    le 03/03/2012 par olva
    Viré pour la deuxième fois

    Comment les élèves peuvent-ils respecter leurs professeurs en les voyant accoutrés comme ça et faire des blagues de potaches aussi débiles ?

    Que l’on mette ce clown sur l’estrade ou au fond de la classe près du radiateur ça ne fait aucune différence !


  • #111687
    le 03/03/2012 par Johanes
    Viré pour la deuxième fois

    Ce type qui pose à l’entrée d’Auschwitz est un imbécile. Antisioniste, c’est urgent de l’être, mais pas crétin au point de tolérer qu’un demeuré de la sorte pose devant ce lieu de mort.


  • #111754
    le 03/03/2012 par damien
    Viré pour la deuxième fois

    Ca parait clair, on se dirige vers le rituel, un rituel qui n’aura rien à envié au rituel de certaines religions :
    * nourriture interdite -> jeûne avant d’aller au temple
    * posture triste et désespérée obligatoire

    * bientôt une tenue de circonstance, pour porter un peu plus le mal

    M... c’est samedi, je ne devrais pas m’exprimer ainsi