Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Berlin disposé à retirer le statut de réfugié aux Syriens qui passent leurs vacances en Syrie

Les Syriens qui se rendent dans leur pays d’origine pour y passer des vacances pourraient être privés de leur statut de réfugié en Allemagne, selon le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer.

 

Le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer a fait savoir que les Syriens qui passaient leurs vacances dans leur pays d’origine pourraient être privés du statut de réfugié.

« Si un réfugié syrien passe régulièrement ses vacances en Syrie, il ne peut pas affirmer sérieusement qu’il est persécuté en Syrie. Nous devons annuler son statut de réfugié », a-t-il déclaré dans un entretien au Bild am Sonntag.

Il a ajouté que l’office des migrations devait suivre les déplacements des réfugiés, précisant que « nous allons procéder au renvoi quand la situation [en Syrie, ndlr] le permettra ».

En Allemagne, comme dans tous les autres pays ayant ratifié la Convention de Genève en 1951, les réfugiés bénéficient d’une protection spéciale et ne peuvent pas être renvoyés tant qu’ils sont menacés de persécutions dans leur pays d’origine. Les autorités allemandes leur délivrent un permis de séjour valable trois ans, période après laquelle elles décident d’une éventuelle prolongation.

Le paragraphe 60 de la Loi fédérale sur la résidence, l’emploi et l’intégration des étrangers stipule que la personne ne peut pas être expulsée si elle encourt une violation des droits de l’Homme ou si une menace grave pèse sur sa vie, son intégrité physique ou sa liberté dans son pays d’origine.

Ces dernières années, environ 800 000 Syriens ont reçu en Allemagne le statut de réfugié.

Syriens en Allemagne, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants