Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Corée du Nord (1950-1953), Viêt Nam (1965-1975), Irak (1990-2011) : carnages américains

Arte diffuse en cette fin de septembre 2017 une série de 9 documentaires sur le Viêt Nam et ses guerres ou plutôt, les guerres impéralistes contre ce petit pays d’Asie du Sud-Est. Après la France sur le Viêt-Minh, ce sont les Américains qui se sont cassé les dents sur le Viêt-Cong. Le volet numéro 3 s’intitule Le Bourbier.

 

 

Comme Arte a tout fait pour que son lecteur gratuit soit inexportable, voici un autre documentaire sur « la guerre qui débarque pour la première fois dans les foyers du monde entier ». Celui d’Arte peut-être visionné ici mais pendant une durée limitée : ensuite, ce sera payant.

Non contents d’avoir écrasé la Corée du Nord sous un tapis de bombes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les Américains récidivent 10 ans plus tard avec le Viêt Nam, toujours sous une prétendue menace communiste. Mais le communisme, ce sont bien les Américains qui l’ont provoqué avec leurs bombardements massifs et leurs massacres de populations, qu’on peut désormais assimiler à un holocauste asiatique sur la période 1950-1975.

Aujourd’hui, ils récidivent au Proche-Orient, avec la destruction programmée de l’Irak et de la Syrie, où les morts dépassent le million : 655 000 pour l’Irak sur la période 2003-2007 et 72 000 rien qu’à Bagdad entre 2003 et 2011, date du départ théorique des Américains. La mortalité infantile ayant plus que doublé pendant les années de guerre, le bilan indirect du conflit permanent en Irak provoqué par l’empire est encore plus lourd.

Au Viêt Nam, les Américains perdront 58 000 hommes, et 60 000 encore parmi les vétérans qui se suicideront sur le sol américain. Les Vietnamiens perdront, eux, 2 millions de civils et militaires confondus. Le terre indochinoise, pourrie par le napalm et l’agent orange, mettra des décennies à se remettre. Aujourd’hui, les paysans pêchent dans les trous d’obus de B52 dans les plaines. Les singes sont revenus dans les forêts détruites autour de la fameuse route Hô Chi Minh. Le bambou a régénéré les sols, la nature a repris ses droits, mais de nombreux enfants – 500 000 selon les autorités vietnamiennes – sont nés malformés à cause du poison américain.

 

 

Se procurer Agent orange – Apocalypse Viêt Nam,
chez Kontre Kulture :

Également chez Kontre Kulture :

Le Viêt Nam, 40 ans après la fin de la guerre impériale, sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents