Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

par Alexandre Latsa

Le 3 janvier 2013 est apparu un texte assez surprenant sur le site du Kremlin, annonçant que le président Poutine attribuait la nationalité russe à l’acteur français Gérard Depardieu.

Ce décret présidentiel vient après une polémique entre l’acteur et les autorités françaises suite à l’adoption d’un projet de loi pour taxer à hauteur de 75 % les très hauts revenus dans l’Hexagone.

L’acteur avait alors fermement critiqué ce projet de loi, avant de choisir d’émigrer en Belgique, puis de rendre son passeport pour avoir vu son acte qualifié de « minable » par le premier ministre français Jean marc Ayrault. L’affaire a rebondi lorsque les autorités russes ont invité l’acteur à s’installer dans le pays, en lui promettant que le régime d’imposition de 13 % ne serait pas modifié. Dernier rebondissement de cette affaire donc : l’attribution souveraine par le président de la nationalité russe à l’acteur. Celui-ci a ensuite écrit une incroyable lettre d’amour au peuple russe et à son président, affirmant également : « qu’en Russie il faisait bon vivre ». Le 5 janvier au soir, l’acteur russe à donc reçu son nouveau passeport à Sochi des mains mêmes du président et dès le lendemain il s’est vu proposer un poste de ministre de la culture d’une région du centre de la Russie Européenne, qu’il a humblement refusé.

Le mainstream médiatique français s’est évidement déchainé de façon compulsive dans les jours qui ont suivi cette déclaration positive sur le président russe. Pour Rue89, Obélix serait désormais l’ami des Tyrans, pendant que chez Médiapart on se félicite du départ d’Obélix et « qu’un citoyen français qui affirmait que la Russie était une grande démocratie n’allait pas nous manquer ». Pour le Nouvel Obs, être naturalisé par le peu recommandable maitre du Kremlin prouverait que le Premier ministre français a raison et que « Depardieu serait donc bien un minable » (sic) ou encore que la véritable patrie d’Obélix « serait surtout son compte en banque » et enfin que cette faveur d’un quasi-dictateur (SIC) « rendait l’acteur indéfendable ». Certains donneurs de leçon et autres moralistes autoproclamés ont même estimé nécessaire de rappeler à l’acteur que non la Russie n’était pas une démocratie, on aimerait cependant les entendre avec autant de ferveur sur la situation en Arabie Saoudite, en Corée du nord ou au Zimbabwe… Enfin pour Le Figaro l’acteur aurait de « sulfureuses relations » en Eurasie, puisqu’il a fait l’éloge du président de la république de Tchétchénie Ramzan Kadyrov et est aussi proche de la famille présidentielle ouzbèke. Le Figaro rappelle cependant que l’acteur fait aussi de la « publicité pour des banques d’oligarques kazakhs ou encore la compagnie aérienne arménienne Armavia, et promeut également la cuisine azerbaïdjanaise ».

On aurait souhaité que le Mainstream médiatique français rappelle qu’Obélix n’est cependant pas encore grand prince d’Eurasie mais plutôt que ses liens avec l’ex-espace soviétiques sont anciens et réels. Celui-ci a par exemple acheté l’année dernière des vignobles en Crimée, fait des dons à des hôpitaux de Saint-Pétersbourg en 2011, a tourné dans la série Raspoutine et est surtout très populaire en Russie, notamment par sa présence régulière lors de galas et évènements mondains en Russie. Il a même été membre du jury du festival du film de Moscou.

On s’étonne du reste de l’émoi que suscite chez certains journalistes le départ de Gérard Depardieu de France, lui qui ne fait que suivre la route de la très grande majorité des fortunes et célébrités françaises : Yannick Noah, Johnny Halliday, Florent Pagny, Alain Delon, Paul Loup Sulitzer, Marion Bartoli, Richard Gasquet, Gilles Simon, Jo-Wilfried Tsonga, Sébastien Loeb, Amélie Mauresmo ou encore les familles Meunier (Carrefour), Castel (Nicolas, Vichy Célestins), Weirtheimer (Chanel), Mulliez (Auchan et Décathlon), Bernard Arnault ou encore de Christian Clavier exilé à Londres. La liste n’est pas exhaustive.

En outre, beaucoup de français ne savent pas que nombre de stars françaises séjournent régulièrement en Russie, que ce soit Alain Delon, Patricia Kaas, Pierre Richard, Mireille Matthieu ou Lara Fabian, preuve s’il en est que le pays leur sied un minimum et que la culture française à un public fidèle en Russie. Quand aux proches de Masha Méril, ils ont eux tout simplement accepté les passeports russes offerts par les autorités russes. Mais on pourrait aussi se demander pourquoi aucun journaliste n’a jugé utile de répondre aux propos de David Cameron qui il y a 6 mois incitait ouvertement et publiquement les français et les entreprises françaises à venir s’exiler fiscalement en Angleterre en affirmant simplement que « nous déroulerons le tapis rouge pour souhaiter la bienvenue aux entreprises françaises qui paieront maintenant des taxes en Grande-Bretagne et financeront nos services publics et nos écoles ». Mais évidemment, la Belgique et l’Angleterre ne sont pas la Russie et dire du bien de Poutine et de la Russie est un sacrilège moral qui déclenche systématiquement la fureur des médias, ce sans aucune logique ni aucun discernement.

En Russie, quelques rares voix dissidentes se sont aussi élevées contre cette décision du Tsar Poutine, preuve s’il en est que chacun peut s’y exprimer. C’est le cas par exemple du très rebelle Edouard Limonov qui s’est félicité de cette naturalisation par son pire ennemi en espérant qu’Obélix l’accompagne tous les 31 du mois aux manifestations contre le Kremlin, un vœu dont on peut imaginer qu’il restera pieux. Mais Edouard Limonov, qui a été naturalisé français lors de la cohabitation de 1987, sait sans doute mieux que quiconque de quoi il parle, lui qui vient également justement de rendre son passeport français pour pouvoir se présenter aux dernières élections en Russie. Quand au journaliste Matvei Ganapolski sur la radio d’opposition Echo Moskvy il affirme « qu’on n’oubliera et on ne lui pardonnera jamais cette phrase : c’est une grande démocratie ».

Pour d’ailleurs bien se rendre compte du ridicule des attaques contre Obélix, il est maintenant reproché à l’acteur de vouloir acheter une maison dans le sud de Moscou sous prétexte que le district hébergerait un hôpital psychiatrique, ou encore d’avoir accepté une maison en Mordovie sous prétexte que le territoire hébergerait une colonie pénitentiaire. La région russe est même qualifiée de « Pétaouchnok » russe, l’auteur de cette brillante analyse ayant visiblement oublié de mentionner que cette simple région est à elle seule presque de la taille de la Belgique. Gérard Depardieu est même désormais accusé d’être un agent du KGB, on se demande ou cela va encore pouvoir aller. Mais pour certains analystes, c’est aussi son rejet de la ville et son attrait pour la Russie profonde (la Mordovie et les bouleaux) qui lui vaut la haine de beaucoup de commentateurs qui s’intéressent d’habitude plus à la Russie manifestante, urbaine et occidentalisée, qu’à la Russie des campagnes et des traditions.

Cette affaire donne cependant à réfléchir et pas seulement sur l’agression médiatique médiocre qui vise le plus célèbre Gaulois tout autant qu’une décision souveraine et légale du président démocratiquement élu du plus grand pays du monde. Les questions à se poser concernent à mon avis plutôt le village gaulois duquel Obélix lui-même a fini par partir. La triste vérité est que la France est devenue un pays fiscalement étouffant, et aussi un pays à l’économie ralentie avec plus de 9 millions de personnes ne travaillant pas à temps plein, soit 30 % de la population active, et que Depardieu ne fait que rejoindre les quelques millions de français déjà présents à l’étranger. Celui-ci n’est sans doute pas du reste parti pour des raisons uniquement fiscales, mais aussi pour fuir un climat politique et moral simplement détestable, et ne parlons pas du climat médiatique.

Mais quoi d’étonnant finalement à cela puisque nos élites poussent depuis des décennies à la création d’une Europe sans frontières, dans laquelle chacun est libre de s’installer et vivre ou il veut ? On ne peut du reste que s’étonner des discours à consonances patriotiques accompagnant les critiques du départ de Depardieu, alors même que la notion de patrie est vilipendée en France au moins autant que celle de frontière. Certains hommes politiques français ont du reste dans cette affaire pu montrer leur vrai visage. Daniel Cohn-Bendit a carrément traité notre Obélix national de « crétin fini » pendant que Jean Christophe Cambadélis lui rappelait avec humour (?) que « Depardieu voulait déjà devenir belge. Donc je me suis dit que Poutine n’était pas la Grande Catherine et que Depardieu n’était pas Diderot ou Voltaire ». Plus récemment d’ailleurs c’est Brigitte Bardot qui pour d’autres raisons vient de menacer de demander elle aussi la nationalité russe et de quitter la France à jamais. Le ministre de l’Économie Benoît Hamon a déclaré en plaisantant qu’elle « pourra demander Gérard Depardieu en mariage, ce sera formidable ! » ce qui lui a valu en retour d’être traité « d’imbécile écolo » par la célèbre actrice. De nombreux autres élus se sont eux lâchés sur Twitter comme on dit, je laisse les lecteurs seuls juges.

On se demande ce que la planète doit penser d’un tel niveau d’échanges entre les politiques et les artistes français. Une chose est certaine : les Français n’aiment pas qu’on insulte leurs artistes et le gouvernement français va sans doute payer très cher cette affaire. Notre gouvernement aurait du reste sans doute préféré que ce projet de loi sur la fiscalité ne devienne pas un sujet de conversation planétaire, faisant par ricochet de la France le pays le plus impopulaire chez les riches de ce monde. La question que tout le monde se pose est désormais de savoir si l’on va assister à un exil de riches (et de moins riches) Gaulois vers la Russie de Poutine. Beaucoup de Français l’ignorent, car leurs journalistes n’en parlent pas, mais rien qu’en 2010, ce sont plus de 4.500 Français qui ont pris la nationalité russe selon le journaliste Youri Kovalenko qui a pris ce chiffre dans l’institut Eurostat. Certes on peut imaginer qu’un bon nombre d’entre eux ont sont d’origine russe, mais certainement pas tous. Obélix est seulement celui qui a bénéficié de la plus grande médiatisation.

L’hexagone n’a du reste pas vraiment de quoi se réjouir, ayant perdu Depardieu et risquant de perdre Brigitte Bardot, la patrie de Voltaire n’a en retour l’année dernière hérité que des FEMEN, pendant que certains leaders écologistes français souhaitent tout simplement que les Pussy Riot soient naturalisées françaises et même élevées au rang de citoyennes d’honneur de la ville de Paris. Pour les lecteurs qui ne savent pas de qui on parle, je leur conseille de lire ceci. Un son de cloche par ailleurs absolument identique à celui de nos syndicalistes nationaux, notamment le leader de FO Jean Claude Maillard qui a déclaré « Je trouve cela triste de dire, comme il l’a dit, que la Russie est une grande démocratie. Je préfère Pussy Riot à Gérard Depardieu dans le cas présent. » Préférer les Pussy Riot à l’un des plus grands acteurs français est une pirouette mentale dont de toute évidence seuls certains membres de la gauche plurielle française ont le secret, sans doute tout comme Panoramix seul a la formule de la potion magique.

Depardieu et Bardot contre les Femen et Pussy Riot ? On peut se demander si la république y gagne au change ou si, par Toutatis, le ciel n’est pas simplement tombé sur la tête de certains journalistes, politiques et syndicalistes. Comme le relève très bien Jacques Sapir (ici et ) : « La réalité russe s’avère, une fois de plus, bien différente des apparences. L’affaire Depardieu, en réactivant les fantasmes de toute nature ainsi que le fond antirusse d’une partie de la presse française, ne contribue pas à un examen objectif de cette réalité. »

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #300101

    Bonjour,

    Concernant l’affaire Depardieu, poutine et la Russie en général je me permets de vous inviter à visiter le site Prorussia.tv qui réalise le journal hebdomadaire pour la radio “Voix de la Russie” ou de cliquer sur le lien suivant : http://www.prorussia.tv/Journal-heb...

    Décoiffage garantie et surprise assurée ! Davaï, davaï !

     

  • #300123

    Durant le gouvernement PS de Vichy De Gaule c’était bien expatrié en Angleterre ...


  • #300129

    Ce qui me fait rire, c’est le nouvel obs qui ramène l’argument du patriotisme.
    Quand on veut détruire la nation, on assume, bande d’imbécile !

     

  • #300133

    Très bon article

    Gérard Depardieu est un très grand acteur, Je lui en veux pas du tout puisque comme vous les avez cités des petits trou du cul sont partis depuis un moment de la France et eux ils sont pénard


  • #300136

    Parfait cet article !...Les "élus" du peuple ,qui sont, souvent, du peuple élu, manient la dialectique schizophrènique dite "du double langage" comme d’autres l’incantation religieuse ,qui se prétend raison,devant la porte d’un bordel... !!!
    Les derniers soubresauts de la vieille religion républicaine dite laïque ?
    Les sophistes médiatiques qui s’écoutent parler devant une caméra télé,persuadés de pouvoir agir sur le réel par la magie du verbiage et d’un diplôme usurpé d’affranchi ?

    J’avais les grandes lignes de cet article en tête avant qu’il ne soit publier...comme quoi,il se pourrait bien que les mayas avaient raison !!!..Une nouvelle ère commence et les conneries habituelles lu et entendu n’ont plus le même effet désormais !


  • #300152

    Minable ?

    Depardieu a 50 employés en France et en a encore à l’étranger.

    Il fait vivre des dizaines de familles, donc des centaines de personnes.
    Il produit des richesses "Restaurant, vignobles, cinéma" et paie tout un tas d’impôt qu’il devra toujours payer même quand il sera résident fiscal belge.

    Ayrault ? Lui, il a fait quoi ?
    Petit prof d’Allemande qui vit sur le dos des Français. Il ruine, par sa politique de merde, des milliers de famille. Sa politique judiciaire laxiste tue.
    Ces gens là ont du sang sur les mains.

     

  • #300161

    on pourrait aussi se demander pourquoi aucun journaliste n’a jugé utile de répondre aux propos de David Cameron qui il y a 6 mois incitait ouvertement et publiquement les français et les entreprises françaises à venir s’exiler fiscalement en Angleterre



    (car enfin, la démarche de Depardieu est peut-être cynique, mais son fric il l’a gagné honnêtement, il ne s’est pas enrichi du travail des autres lui ! ni de la misère et du désespoir des victimes de "licenciement boursiers" !!)
    où on voit bien à quel point ces journalistes sont des journalistes de classe, vendus au Grand Capital, mais aussi que le public français, la masse, est une fois de plus prête à bêler là où on leur dit de faire, et à accepter passivement le cynisme des vautours qui leur rongent le foie !

     

    • #300361
      le 10/01/2013 par Francfrançais
      Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

      Tu déclares que Depardieu a du mérite et que les journalopes sont vendus au grand Capital...Mais le méérite que Depardieu n’a pas est, après la propriété, le concept capitaliste par excellence, et ce concept na rien de matérialiste, c’est le plus idéaliste qui soit, c’est un "héritage injustifiable" tout comme le reste !
      La Russie ne peut pas mentir sur ce qu’elle est (Latsa attaché commercial d’une agence de voyage ?) , elle est quitte avec l’Occident et ses pussy riots.
      Depardieu ni Bardot ne peuvent mentir sur ce qu’ils sont. L’obscurcissement de l’erreur augmente la visibilité de la vérité.


  • #300182

    Vive la Russie résistante et la France de la résistance


  • #300188
    le 09/01/2013 par Substance2004
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    On peut aussi reparler des chiffres de l’immigration en France ?

     

  • #300203

    Mon dieu...
    Moi qui m’étais tenu loin de cette agitation médiatique (pour cause d’allergie à la télé) je découvre avec consternation ce que la France est en train de subir des jours-ci.
    Mais qui sont ces gens, des médias et du "gouvernement", pour juger et mépriser ces personnalités ?

    Bien que m’étant gratté une place assez confortable (par beaucoup d’efforts et de sacrifices), je rêve d’un jour où nous pourrons repartir à zéro sur des bases saines.
    Pour l’instant, ça a l’air mal barré.
    D’ailleurs, je pense que si l’on ne passe pas vraiment à l’action, de manière intelligente, on aura beau mettre en lumière tout ce merdier qu’il y aura toujours un troupeau de veaux pour légitimer toute cette clique d’enculés.

     

    • #300397

      « Mais qui sont ces gens, des médias et du "gouvernement", pour juger et mépriser ces personnalités ? »

      Les mêmes qui se votent 486 niches fiscales :-) Hein ? Comment ? Qui parle de fourberie :-))


  • #300207

    Excellent journaliste. Je conseille vivement à tout le monde de le suivre, il publie parmi les meilleurs articles de Voix de la Russie !


  • #300212

    Comble de l’absurde, les plus individualistes de la société crient haro contre ceux qui fuient la France occupée sous les motifs de manque de patriotisme, d’absence de solidarité avec leurs concitoyens, et mon cul sur la commode.

    Non mais quelle hypocrisie !


  • #300284
    le 10/01/2013 par Thémistoclès
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    Ce qui me frappe dans ce psychodrame c’est qu’il marque un tournant brutal.
    Fini le temps ou Nouréev en pleine gloire et fuyant l’URSS, choisissait Paris et le Général de Gaulle pour obtenir la nationalité française.
    Finies les années 1920 où toute une génération de russes patriotes se réfugiait à Paris ou ailleurs en France dans l’attente de regagner un jour leur patrie.
    Depardieu accomplit l’exacte symétrie, son départ marque le début d’un exode, l’histoire marche désormais vers l’EST.
    Il fuit un pays asservi par une caste cosanguine dégénérée, rongé par des doryphores, trahi par de fausses élites qui bradent ses reliques.
    Il part se régénérer auprès de cette ame slave qui a résisté à 72 ans de communisme. Peut-être reviendra t-il un jour quand la France renaitra ?

    Un poeme déchirant d’Aragon me monte au cœur, il rappelle une autre France humiliée  :

    Ma patrie est comme une barque
    Qu’abandonnèrent ses haleurs
    Et je ressemble à ce monarque
    Plus malheureux que le malheur
    Qui restait roi de ses douleurs

    Vivre n’est plus qu’un stratagème
    Le vent sait mal sécher les pleurs
    Il faut haïr tout ce que j’aime
    Ce que je n’ai plus donnez-leur
    Je reste roi de mes douleurs

    Le coeur peut s’arrêter de battre
    Le sang peut couler sans chaleur
    Deux et deux ne fassent plus quatre
    Au Pigeon-Vole des voleurs
    Je reste roi de mes douleurs

    Que le soleil meure ou renaisse
    Le ciel a perdu ses couleurs
    Tendre Paris de ma jeunesse
    Adieu printemps du Quai-aux-Fleurs
    Je reste roi de mes douleurs

    Fuyez les bois et les fontaines
    Taisez-vous oiseaux querelleurs
    Vos chants sont mis en quarantaine
    C’est le règne de l’oiseleur
    Je reste roi de mes douleurs

    Il est un temps pour la souffrance
    Quand Jeanne vint à Vaucouleurs
    Ah coupez en morceaux la France
    Le jour avait cette pâleur
    Je reste roi de mes douleurs.

    Richard II Quarante extrait du Creve Cœur.


  • #300286
    le 10/01/2013 par John Wayne
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    Ce qui est incroyable dans cette histoire c’est qu’au fond ce qui est reproché à Depardieu n’est pas ce qu’il fait mais ce qu’il pense. C’est un véritable procès en sorcellerie, digne des procès de Moscou (quelle ironie !) d’autrefois.

    Qu’a fait Depardieu ? A-t-il tué quelqu’un ? Fait du mal à quelqu’un ? Enfreint la loi ? Est il un criminel ?

    Non. Rien du tout. Il est clean de A à Z.

    Le problème de Depardieu c’est qu’on le soupçonne de penser mal. Tue qui tue veux Gérard, on s’en fout, mais surtout fait l’apologie des droadlom et de la démocratie. Ca c’est important. Montre que tu penses droit comme les gens de l’axe du Bien. Le reste on s’en branle.

    Viole une gamine (mineure de préférence), fait l’apologie de la guerre (sans l’aimer...), applaudit les interventions de l’OTAN (pacifiques bien entendu) fait ce que tu veux, mais surtout ne va pas en Russie chez les méchants tyrans antidroadlom.


  • #300319
    le 10/01/2013 par la resistance des carnutes
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    Depardieu ligueur et meneur de la nouvelle fronde, un de ses meilleurs rôles...
    et cet épisode est tout à fait hilarant !
    Merci gégé, pour cette succulente partie de rigolade...très gauloise.


  • #300339

    Excellente conclusion.


  • #300383
    le 10/01/2013 par Willy Wonka
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    Il y a le film avec Michael Benayoun et José Garcia, "Vive la France", pompé en partie comme d’habitude sur Sasha Baron Cohen (sic), qui sort sur vos écrans le 20 février 2013.
    Dans l’absolu, je préfère voir Depardieu. "Le Choix des armes", Alain Corneau, 1981, est un vrai beau film du cinéma français. Dans "Les Valseuses", sur le parking du supermarché s’adressant au vigile, Depardieu est anthologique. La banlieue pourrie, la société spectaculaire-marchande, ces films montraient ça sans fard. La scène avec Jeanne Moreau est... je n’ai pas les mots.

     

    • #300459
      le 10/01/2013 par fifty miles
      Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

      @willy
      Tout est bon pour diaboliser la Russie, les pussy riots, Depardieu... Il faut savoir également qu’il y a de nombreux Russes anti-Poutine a qui a été octroyé la nationalité Française sans soulever de battage médiatique, et qui font leur fond de commerce de livres et de cycles de conférences contre la Russie, ensemble largement "encouragé" par les circuits étatiques "Français".
      Nous vivons depuis 1945 sous la propagande anti-soviétique, un répit sous Gorbadchev et Eltsine pour les mauvaises raisons qu’on connaît, puis un regain d’agressivité aussi outrancier que la cause est exécrable.


  • #300391

    J’ai pas spécialement plus de haine ni de sympathie vis à vis de Depardieu, que sur n’importe quel exilé fiscal (Noah...).
    Par contre, je suis surpris de le voir porter ici comme un "resistant". Le départ pour la Russie est purement fiscal et lié à une loi sur les 75%, il aurai très bien vécu dans une France fédérée européenne à partir du moment où on ne touche pas à ses impôts. Depardieu n’est plus le représentant français, relisez sa lettre, il s’affirme haut et fort "CITOYEN DU MONDE", il y’a mieux comme modèle de résistance.

    Ce que je trouve scandaleux par contre, c’est l’attitude des médias de la deuxième gauche contre la Russie. Je vois pas bien en quoi c’est pire de choisir la Russie, plutôt que les USA ou Israël.


  • #300411
    le 10/01/2013 par Louis Delga
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    Merci Gérard !


  • #300413
    le 10/01/2013 par Madame Berthelage,BB
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    Bonjour. Dans un forum français sur internet sur Gérard Depardieu, des gens anonymes insultent et calomnient monsieur Gérard Depardieu, des gens le défendent en écrivant leur admiration pour cet acteur talentueux, et ils se font insulter par des lâches, peut-être des percepteurs d’impôts ou des policiers ou des banquiers ? C’est répugnant. Ils n’ont pas pitié de monsieur Depardieu qui est très malade et dont le fils est mort, je connais le chagrin que ça provoque, car deux de mes fils sont mort en bas âge... C’est une douleur morale atroce, insupportable,ça rend malade. Les journalistes français me font penser à ce journaliste diabolique qui écrivait des horreurs dans son journal, sur le roi de France Louis 16, et sur Marie Antoinette...Les politiciens et leurs serviteurs les journalistes, sont des gens mauvais, haineux, ils paraissent beaux et propres, mais en eux il n’y a que de la pourriture abjecte, leurs esprits sont immondes, sales, impurs. Ils n’aiment que le mal, l’argent, la jouissance égoïste, ils sont maudits par dieu, Jésus-Christ. Salutation cordiale.


  • #300414
    le 10/01/2013 par fifty miles
    Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

    Partir en Russie, tentant... bien qu’il soit probable que la Russie se retrouve comme en 1941 dans "l’axe du bien", qui, n’ayant pas réussi en armant et finançant le nazisme, pose ses pions, dont le dernier est la guerre sournoise contre la Syrie.
    Néanmoins, et le fait est caché par les médias ou édulcoré, c’est un sauve-qui-peut parmi les plus menacés de la classe moyenne Française, pour prédation fiscale sans précédent, et pour les jeunes diplômés qui n’ont aucun avenir dans le pays.
    Plus ceux qui en ont les moyens partiront, plus ceux qui ne les ont pas suffisament souffriront.

     

    • #301245
      le 11/01/2013 par Thémistoclès
      Depardieu russe : pas si fous, ces Gaulois !

      OUI, c’est bien vu.
      Beaucoup sont déjà partis et encore plus vont le faire : NON PAS pour des raisons fiscales, mais tout simplement POUR PROTEGER LEURS ACTIFS MENACES PAR LA CONFISCATION GENERALISEE.

      LES RAFLES DE CET OCCUPANT LA, CE SONT LES RAFLES DE NOTRE ARGENT.


  • Afficher les commentaires suivants