Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des centaines de SDF sont morts dans la rue en 2016

Pendant que l’État loge les migrants

Au moins 323 décès de personnes sans domicile fixe (SDF) ont été recensés par le Collectif Les Morts de la Rue. Mais ce chiffre, correspondant aux morts qui lui ont été signalées, pourrait en réalité être dix fois plus élevé, prévient l’association. L’âge moyen des victimes : 48,2 ans en moyenne.

 

[...]

« Ils sont probablement six fois plus (...) La réalité nous est inconnue : peut-être dix fois plus de décès que ceux que nous citons », prévient sur son site Internet le collectif, qui ajoute « apprendre les décès souvent des mois après ».

[...]

Mais comme le soulignait fin 2014 auprès BFMTV Cécile Rocca, coordinatrice de l’association, le froid est loin d’être la première cause de décès des personnes vivant dans la rue.

« Les personnes meurent beaucoup plus de désespoir et de manque de relations humaines que du froid », expliquait-elle. « Il y a plus de morts par suicides que de morts de froid dans la rue ».

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

La société française va mal, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A quand la revolte ? C est desesperant. Qu attendons-nous ?

     

    • #1587232
      le 26/10/2016 par réGénération
      Des centaines de SDF sont morts dans la rue en 2016

      d’avoir des couilles ? Le problème n’est pas nouveau. Emmaüs passe son temps à collecter toute sortes de trucs, mais apparemment çà ne suffit pas. Le Samu aussi toute l’année, mais peut-être que ces "SDF" ne veulent plus de l’institution : ils se disent "ces gens sont payés pour venir me voir", alors c’est biaisé. Moi perso, des fois je fais un geste, mais je retrouve toujours les mêmes, c’est pas çà qu’ils attendent, ils ont vraiment besoin d’être pris en charge...


  • #1587235

    700 euros pour 20/m2 à Paris, faut s’accrocher, effectivement : je vais me dire afghan en proclamant que "ma famille fut tuée sous mes yeux", ça devrait simplifier les choses.


  • #1587248

    Ce sont nos pauvres oubliés de nos gouvernants qui meurent
    dans nos rues , et sans honte , ils donnent tout aux nouveaux venus .

    Un pays qui oublie sa propre population , ne pourra pas durer...

    Les choses ne pourrons pas continuer ainsi.....à quand la révolte
    par solidarité des siens contre nos gouvernants.... ? Pas celle des
    gauchistes qui trouvent toujours mieux le nouvel arrivant , l’étranger ,
    c’est le parti de l’étranger d’ailleurs depuis plusieurs décennies et dire
    que cela a également déteint sur cette droite (fausse) qui est devenue
    autant internationaliste que les gauchistes sous l’égide de Bruxelles ,
    Bruxelles .

    Pauvre France Martyre !


  • #1587328

    C’est ignoble mais le dit reGénération, les choses changeront quand les gens auront des couilles.

     

    • #1587374

      Les gens changeront lorsqu’ils seront toucher eux aussi, l’individualisme proner et la cupiditer etant de rigeur, en attendant, patience....le changement arrive et il est a parier qu’il y en aura pour tous le monde.
      Une alternative avec E et R, esperont....


    • #1587408
      le 26/10/2016 par Sainte-Rita de Kassias, Dame patronnelle des causes Dés’espérées
      Des centaines de SDF sont morts dans la rue en 2016

      Ce n’est pas facile, la marmotte, d’avoir des couilles lorsque l’on est une femme, nous c’est plutôt les marmots. A moins de s’en faire greffer ! Mais là on n’est plus une femme. Seulement, peut-être que le changement n’appartient qu’aux hommes.


    • #1587829

      Nous sommes juste divisés, très divisés, et plus rien ne nous révolte (formatage médiatique)... les sans couilles, c’est les 2 dernières générations... Ca sait juste faire les "cailleras" en parlant et agissant comme des losers de cités, mais y’a rien derrière.


  • #1587355

    Ils sont 140.000 en France. Une ville entière. Ceux-là, ils les relogent quand ? Quand les migrants le décideront ?


  • #1587397

    Oui mais nos SDF sont de mauvais pauvres, Français et vieillissants et pas rentables. Souvent des ouvriers des secteurs touchés par la désindustrialisation et les délocalisations.
    Les bons pauvres ce sont les pas français rentables et jeunes. Ils vont bien s’occuper des anciens collègues de ces malheureux morts au terme d’une vie de torture. Des collègues qui regardaient ailleurs en faisant dans leur froc à chaque licenciement.

    (En mémoire de Serge-la-grenouille resté accroupi à un carrefour pendant des mois, avant de mourir)

     

    • #1587709

      Pas mieux, la mondialisation a entraîné entre français de souche une compétition féroce pour toucher bientôt des salaires du 1/3 monde.Les Pauvres se bouffent entre eux.


  • #1587425

    Et les "migrants" vous les oubliez ? Pour le "gouvernement" c’est une priorité ! Les Français les plus pauvres ou marginaux peuvent crever, tant que les "migrants" ont leur confort, les droits de l’Homme tout ça. Et il n’y a pas que la France ou l’Allemagne, c’est pareil en Italie. Logés, nourris, blanchis aux frais de la princesse, 30€/jour avec en bonus cadeau le smartphone (vraiment indispensable). Et qui est un peu futé et honnête sait que ce sont très majoritairement des migrants économiques.

    Il y a nombre de Français retraités qui n’ont pas ou à peine 30€/jour pour (sur)vivre, et il ne me semble pas que l’Etat fasse du porte-à-porte pour leur distribuer des smartphones, ou aux pauvres dans la rue. J’ai récemment discuté avec une baba cool "gauchiste pure et dure", lui ai exposé tous ces paradoxes, ces "anomalies" politico-sociales, puis de fil en aiguille elle a fini par admettre l’évidence, ou alors c’est se mentir à soi-même.

    Avec l’exemple du foyer (contrairement à l’hôtel d’Attali) la priorité est de loger ses propres enfants, les nourrir convenablement, etc. Bref s’en occuper comme il se doit, tous autant qu’ils sont. Et ce avant de s’occuper d’un nouvel "arrivant" dans le foyer, si toutefois le foyer est en capacité ou en besoin d’accueil. Cela tombe sous le sens. Mais pas pour les pantins successifs depuis presque un demi-siècle. Et en plus ils le font en leur âme et conscience. S’il y a une Justice immanente nous le saurons.