Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Devant Véran, la députée Wonner déclare que le Covid n’est qu’une "énorme grippe"

Le couple Véran-Delfraissy continue à vouloir mettre la trouille aux Français avec leur augmentation exponentielle des cas positifs (non malades dans la grande majorité des cas) qui est censée cacher une stagnation de la mortalité surnuméraire. Même chose en Australie, comme le rapporte le lanceur d’alerte Silvano Trotta.

 

 

Il faut maintenir coûte que coûte la pression pour que les Français ne sortent pas la tête de l’eau et ne se réveillent pas contre la politique de destruction nationale par la vente à la découpe de l’économie du pays et par l’immigration de masse qui doit changer le rapport des forces politiques. Tous les chiffres sont utilisés et tordus à dessein par les forces du Mensonge (et du Mal) :

 

Ne manquez surtout pas les réactions populaires à l’annonce de Delfraissy
 

Le 24 octobre 2020, l’Assemblée a voté le prolongement de l’état d’urgence sanitaire (la prorogation doit être autorisée par la loi au-delà d’un mois). À cette occasion, la députée Martine Wonner, ex-LREM (virée du mouvement présidentiel en mai 2020), a sauvé l’honneur du pays en s’opposant aux délires d’un Véran, qui n’a plus que l’agressivité pour légitimer sa politique morbide.

« Pouvez-vous nous dire monsieur le rapporteur, ou peut-être monsieur le ministre, qu’est-ce qui change d’une énorme grippe ? Qu’est-ce qui change d’une épidémie virale telle que nous en avons connue par exemple en 2017, avec une surmortalité en janvier et en février 2017, qu’est-ce qui change ? Ce qui change, mesdames et messieurs, c’est que les mesures prises par le gouvernement interdisent toujours et encore les médecins de première ligne de pouvoir soigner leurs patients et attendent que ces personnes soient hospitalisées. Oui il y a aujourd’hui des personnes en réanimation, oui il y a une situation sanitaire extrêmement préoccupante, et je ne le nie absolument pas. Mais au fond, qu’est-ce qui a été fait depuis mars pour réorganiser l’hôpital ? [...]
Donc la situation est difficile, la situation sanitaire est compliquée, mais elle ne diffère en rien et aujourd’hui la mortalité, parce qu’heureusement nos réanimateurs sont extraordinaires et heureusement on sait soigner, la mortalité est inférieure à 1 %. »

 

 

Véran : « C’est l’ensemble de la communauté médicale que vous injuriez »

Le ministre morbide a répondu avec sa morgue habituelle à ces faits pourtant incontestables mais qui mettent en péril la politique de psychose gouvernementale :

« Quand vous considérez que ce n’est rien d’autre qu’une grosse grippe, qui ne fait finalement que moins de 1 % de mortalité, nous sommes 70 millions de Français, si nous devions atteindre une immunité collective de 60-70-80 % (…) gageons que nous ayons 40 millions de victimes de ce coronavirus et qu’il n’y ait que 1 % de ces 40 millions qui devaient mourir, vous l’acceptez ? Vous êtes médecin, vous n’avez pas le droit de vous tromper quand vous dites ça, c’est encore plus grave. »

Le « principe de précaution » est bien l’arme absolue des gouvernants dans la panade. Pour ce qui concerne le Covid, c’est ce principe perverti qui livre pieds et poings liés le peuple de France aux grands labos qui ont besoin d’une armée de malades. Quand Véran évoque 400 000 morts potentiels (1 % de mortalité sur 40 millions de covidés), il ne fait que reprendre les prévisions mathématiques douteuses d’un Neil Ferguson, qui a lancé la psychose en Angleterre.

La polémique remonte au 16 mars, date à laquelle Neil Ferguson et son équipe ont publié un document indiquant qu’en l’absence de mesures pour freiner la propagation de l’épidémie, le virus était susceptible de causer 510 000 morts au Royaume-Uni et plus de 2,2 millions aux États-Unis. Dans ce rapport, l’Imperial College testait les stratégies de mitigation (ralentir la propagation du virus sans forcément la stopper) et de suppression (confinement strict), afin d’en déduire leurs effets. (Libération)

Résultat, les États-unis ont connu 200 000 morts du Covid, ce qui est dans la norme d’une grosse grippe saisonnière. Dont acte.

Malgré les évidences qui s’accumulent et les preuves d’une tromperie généralisée, sur sa lancée oligarchique, le lobby médiatique continue à vouloir enfoncer le Pr Raoult et son traitement, c’est-à-dire à valider la politique sanitaire funeste. Guillaume Durand, le 22 octobre 2020, a fait les frais de la résistance du Marseillais.

 

Martine Wonner ou l’honneur des soignants, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants