Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Tu fais du bon travail, continue" : Donald Trump converse avec Rodrigo Duterte

Lors d’un discours diffusé par la télévision nationale philippine, Rodrigo Duterte a évoqué sa conversation téléphonique du 2 décembre avec Donald Trump... sans hésiter à l’imiter.

 

« Président Duterte, nous devons améliorer nos mauvaises relations. Je sais que tu t’inquiètes de tous ces Américains qui te critiquent. Tu fais du bon travail. Continue », a déclaré le président philippin en rapportant les propos que lui aurait tenus Donald Trump lors d’une conversation téléphonique le 2 décembre et en imitant la voix et l’accent du nouveau président des États-Unis.

Tout en donnant les détails de cette conversation, Rodrigo Duterte a révélé que le futur locataire de la Maison-Blanche avait évoqué « un problème à la frontière du Mexique et des Etats-Unis » à grand renfort d’argot. « Quand tu arrives à Washington et New York, trouve-moi et nous prendrons du café. Peut-être, tu pourras me donner ton avis comment résoudre cette p***n de question de m***e », a raconté Rodrigo Duterte en se mettant dans la peau de son (futur) homologue américain.

En conclusion, le président philippin a expliqué, sur le ton de la plaisanterie et rappelant que Barack Obama l’avait dépeint comme un meurtrier : « Si vous entendez comment Trump me parle aujourd’hui, je suis déjà un saint ».

Plus de politiquement incorrect avec Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ça doit être assez folklorique une conversation entre ces deux chefs d’état. Et c’est pas plus mal, ça change de ces cols blancs coincés du cul qui manient la langue de bois à tout va.


  • Je ne sais pas ce que donnera la politique de ce président pour les philippins, mais une chose est sûre, c’est un personnage haut en couleur.


  • Il est trop drôle. Si j’étais JM Bigard, je commencerai à m’inquiéter pour mes parts de marché.


  • C’est une tradition chrétienne , si, si : "le franc-parler" est un must en philosophie politique catholique.

    Clovis était en première ligne à Tolbiac : donc avec la piétaille, pas la cavalerie
    Dagobert avait 15 ans lors de son premier combat avec ses hommes
    Ph Auguste refusait de manger autre chose que ses soldats avant la bataille de Bouvines : il a donc pris du pain, du lard et du vin miellé
    Saint Louis a exigé que ses sujets illettrés puissent s’adresser à sa justice verbalement, sans forme, sans frais, directement en langage courant
    Louis XIII a imposé le français dans les jugements aux lieu et place du latin et au restaurant où il invitait ses potes il participait à la préparation des repas
    Louis XIV ne mangeait jamais seul et toujours avec un de ceux qui était venu assister à son repas, à qui il s’adressait sans forme. Il se faisait appeler "Monsieur"

    Pointez-vous à midi à l’Elysée pour demander à bouffer avec Hollande parce que votre taxe d’habitation a explosé.

    (...)

    Tout dirigeant qui reconnait et aime son peuple est aimé de lui : c’est la vraie élection.

    Mais seul un dirigeant "christianisé" est capable de cette démarche.