Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

France 5 : délire médiatique sur le sexisme en maternelle

L’émission « Les Maternelles », diffusée sur le service public (France 5), s’est longuement arrêté vendredi sur le programme anti-sexisme que souhaite lancer le gouvernement dans les écoles. L’occasion de revenir sur un traitement médiatique bourré de stéréotypes et d’un parti-pris très très limite.

Jeudi dernier, la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, annonçait le lancement d’un programme « anti-sexisme » à la maternelle pour lutter contre les stéréotypes sexistes dès le plus jeune âge. Le même jour, le magazine de France 5, Les Maternelles, reprenait le thème en proposant une émission intitulée « Peut-on éviter les clichés sexistes ? »…

Les parti pris « journalistiques » ne laissaient alors guère de doute sur l’opinion des animateurs, ni de place à un véritable débat : le choix des mères invitées à témoigner, de l’experte interrogée (une sexologue plutôt qu’un pédopsychiatre) et du documentaire retenu (le programme « Filles et garçons : cassons les clichés ! » dans les écoles primaires), tout contribuait à donner l’image d’un pays rongé par une éducation sexiste d’un autre temps, face auxquels quelques mères courages, épaulées par des journalistes « avant-garde sociétale du peuple », se battaient au quotidien.

Or, pour qui connaît un peu le fonctionnement des structures d’accueil collectives, notamment, il est évident que la France n’offre pas à ses enfants de messages machistes (des malles remplies de foulards, sacs à main, bracelets sont laissés à la disposition de TOUS les enfants, les coins cuisines et ménage sont occupés aussi bien par les petits garçons que par les petites filles et jamais aucun parent ni référent ne s’en émeut).

« J’ai offert un poupon à mon fils à la naissance de mon second », déclarait en substance, et très fièrement, l’une des mamans sur le plateau. Là encore, pas de quoi se sentir investi d’une quête contre le sexisme environnant puisque offrir un poupon à la naissance d’un petit frère ou sœur est conseillé par tous les ouvrages sur le sujet ainsi que par le corps médical à la maternité, et est devenu une banalité.

Après les « témoignages », un documentaire était diffusé sur une opération lancée dans les écoles par la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement (« Filles et garçons : cassons les clichés ! »).

L’occasion de passer carrément de l’idéologie au déni de réalité. On pouvait ainsi voir une « formatrice » expliquer aux enfants qu’un cliché « c’est quand on croit quelque chose qui n’est pas vrai » et rétorquer à une petite fille qui lui indiquait que chez elle c’est sa « maman qui donne le biberon et pas son papa » qu’il s’agit là, d’un cliché. Or, ce n’était manifestement pas un cliché pour cette petite fille puisque chez elle, qu’on le déplore ou pas, c’est bien sa maman qui donne le biberon.

Faire comprendre aux petites filles qu’elles peuvent être garagistes et aux petits garçons qu’ils peuvent être danseurs étoiles s’ils le souhaitent est une chose ; nier le réel tel qu’ils le vivent en est une autre.

Un propos d’autant plus regrettable que les habitués des Maternelles savent que le magazine a, à maintes occasions, donné la parole à des spécialistes pédopsychiatres qui soulignaient, à l’inverse, l’importance pour les enfants de pouvoir se construire sur des modèles homme et femme bien distincts.

Une émission d’ailleurs conclue par une intervenante, manifestement égarée sur ce plateau, et qui déclara timidement : « Je dois être un dinosaure, parce que moi je tiens à la répartition classique des genres. » Presque un gros-mot, prononcé en s’excusant…

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Avec ce terrifiant formatage des esprits dés le plus jeune ,on nous prépare l’homme de demain : un androgyne égotiste et jouisseur qui se complaira dans toutes les laideurs de la société de consommation !

     

    • n’est ce pas déjà l’homme d’aujourd’hui ?


    • qui diminué et "quillé" de chez "quillé" sera dans l’incapacitée de se positionner dans cette bouillie ...
      ce qui ne fera qu’accroitre sa servilitée (ne sachant identifier les causes du malaise qu’il aura intégrer comme paramétres faisant partie de "la norme" dans laquelle il "évolura") à ce monde techno-matérialiste ect...
      un retour à la "source" lui sera d’autant plus pénible ,vu le travail de déconditionnement à accomplir en vue...un sevrage dont peut auront le courage d’accomplir vu l’état de vitalitée diminuée dans lequel ils se trouveront.
      cette ambiance gender est du sabotage.


  • Les petits ( pour avoir travaillé en maternelle en tant qu’HOMME, donc constament victime de sexisme... ) ont les yeux et les oreilles du coeur et même ces idées tirées de la théorie du genre ne passent pas chez eux, ou vraiment vite-fait. Les petites filles jouent à la poupée et les petits garçons à la voiture quoiqu’il arrive. J’ai vu une institutrice tenter de faire jouer les petits garçons à la poupée et ça a duré en tout maximum 2 minutes. Ce qui est dans nos gènes ne peux pas si facilement être converti à la religion officielle... Ca passera aussi vite que c’est venu et même les petits poissons PDs n’y changeront rien.


  • #247146

    Brûlez vos Télés ! Ce tube cathodique a la forme de l’œil en haut de la pyramide, c’est l’œil de Sauron en haut de sa tour de Babel indiquant quelle vision du monde vous DEVEZ avoir. C’est un oeil diabolique sorti de terre en contradiction avec l’œil de Dieu perdu dans le ciel qui jugeait Caïn pour ses péchés, qui le poursuivit jusque dans sa tombe et que Hugo appelait la "conscience". Cet œil sorti de la terre est une fausse conscience, une conscience imposée par d’autres, une fausse culpabilité dictée par ceux qui veulent être nos maîtres, ceux qui veulent être nos dieux...crevez cet œil par le feu ou les puces. Télé de merde !


  • Cassons les clichés ,c’est vrai quoi ! la prochaine fois que je marcherais avec ma femme dans une ruelle sombre la nuit et qu’on se fera agresser, je demanderais à celle-ci -avec l’aval de miss Najet Belka- de brandir ses petits poings et de me defendre... puisque tout est interchangeable, que l’homme en tant qu’homme ne sert plus à rien, et que la galanterie c’etait bon pour les films en noir et blanc, je demanderais à ma moitié de changer une roue crevée par -15 ° sans gants cela va de soi.... à mediter !


  • MOLOCH A FAIM !!
    Ses appétits pédophiles sont connus depuis la plus haute antiquité !
    Les maternelles doivent devenir le vivier naturel où puiser sa livre de chair fraiche quotidienne !
    Ainsi doit être compris le message de la prétresse Najat Vallaud-Belkassecouilles au troupeau humanoide de pondeuses attendant une place dans le vestibule des abatoirs dit éducatifs !!!

    Moloch veut plus de gouines et de pédés jeunes qui ne soient pas des importations du tiers-monde pour économiser les frais de transports... !!!!
    On fera,donc,un élevage local à coups de propagande trangéniques de chez "Moncul".. !!!

    Les sacrifices au dieu vorace n’ont jamais céssé contrairement à la légende !!!

     

  • #247391

    Il y a bientôt un an de cela, j’avais compilé toutes les erreurs et le parti-pris d’une de leurs émissions pro-gender :

    http://youtu.be/bugDw_PJif0

     

    • Merci pour ce travail. Pour avoir fait quelques documents vidéos, j’imagine le temps que ça a dû te prendre. L’analyse est très intéressante, la partie 4 sur l’institutrice "nouvelle génération" est particulièrement percutante.

      Je me pose une question : dans les pays nordiques, les mots "filles" et "garçons" sont quasi-tabous à la maternelle, l’éducation est entièrement indifférenciée. Or ces pays sont ceux où le taux de célibataires est le plus élevé (jolies les norvégiennes pourtant !), et où le taux de natalité est le plus bas. Est-ce selon toi une simple corrélation ou pourrait-il y avoir causalité ? Le phénomène est habituellement attribué au niveau de vie très élevé qui fait chuter le taux de natalité. Si quelqu’un a des infos sur le sujet...

      Merci à E&R de nous faire réfléchir et de nous ouvrir les yeux chaque jour un peu plus !


    • #248109

      @Ludo : vous posez une question complexe à laquelle je n’ai pas de réponse.
      Pourquoi les êtres humains deviennent moins humains à force de devenir riche. Pourquoi faut-il que les tours de Babel d’ effondrent pour que les gens se mettent à réfléchir ? Je ne comprends pas bien cette nécessité du mal.
      Oui, je crois qu’il y a un lien entre tous ce que vous décrivez. Mais quel est-t-il ? Je crois qu’il faut trouver la réponse dans l’âme humaine, toujours orgueilleuse, toujours prompte à se laisser aller.
      Au fond, c’est la liberté que nous possédons qui est au coeur de votre réflexion. Nous sommes libres, nous pouvons faire n’importe quoi si nous suivons nos intérêts. Le monde peut-il se résumer à cela ? Je ne le crois pas.


  • ils auraient du dire faisons de nos enfants les homosexuels/bisexuels fiers de demain
    ..le monde est dans un gouffre morale la moralité a déjà sombré !


  • Y a pas à dire notre monde n’ a rien à envier à celui d’ Orwell . Quel bel exemple de liberté, libre arbitre et tolérance pour les mômes... ça en dit long sur les "ambitions" des tartuffes socialo-bobos. En tout cas je préfère personnellement mettre des gosses dans un orphelinat catholique que dans une école publique.
    Maintenant, c’ est soit on mets les gosses au privé dans les règles sociales, soit on les endoctrine façon antéchrist, camarade choisis ton camps.


  • ça me rappelle quand en biologie la prof nous expliquait que les hommes et les femmes n’étaient pas égaux face aux maladies, que selon les maladies ou les problèmes tel ou tel genre étaient moins fort que l’autre.

    quand elle évoquait le daltonisme ou l’hémophilie qui n’atteignait que les hommes, la les filles se gaussaient en nous chambrant
    par contre quand on est passé a l’ostéoporose et aux problèmes de circulation sanguine que rencontrent majoritairement et de façon beaucoup plus marquée les femmes, alors là c’étaient les cris d’orfraies ! "n’importe quoi", "genre les filles on est plus fragiles c’est de la connerie", "c’est quoi ce sexisme ?" et autres joyeusetés.

    bref la génération des femmes féministes a bien transmis sa névrose aux filles des générations futures...


  • J’ai l’impression que les gens comprennent tout à l’envers !

    La vraie sagesse n’est pas de forcer un garçon à jouer à la poupée et une fille à jouer à la voiture ; non, la vraie sagesse c’est de laisser les jouets à disposition et de voir ce que choisissent les enfants tout seul, c’est de ne plus frapper un garçon qui joue à la poupée de son propre chef, car cela révèle une particularité psychologique chez cet enfant et c’est la même chose pour les filles.

    La plupart des personnes sages comprendront parfaitement ce que je dis et le pratique déjà ; c’est d’ailleurs de cette façon que les Brahmanes jugeait des particularités des enfants avant de leur assigner une caste, un rôle sociétal etc.

    Mais ce n’est pas ce dont il s’agit aujourd’hui, on assiste à un plan qui a pour but d’aliéner tous les enfants sans exception, c’est une dictature qui, sous couvert de promouvoir la différence, veut en fait éliminer toute différence. Le résultat va être catastrophique, car ils ne vont en cela que désorienter la majorité de la population pour soit disant faire le bien d’une minorité. Et pour finir cette désorientation, va libérer un égo démesuré qui aura des conséquences fatales : refus de l’ordre, notion de liberté dévoyée, irrespect pour quoi que ce soit, instabilité et finalement destruction de la société. C’est le but que ce fixe le plan de ces personnes.


  • "Changer de sexe a été la plus grosse erreur de ma vie"

    http://www.leral.net/Changer-de-sex...


  • ils devraient aussi pousser les petits garçons à se faire pousser des couettes ...

    théorie qui s’éfforce de dire que le bleu c’est rouge est vice -versa ... ou que pour étre du "rouge équilibré" le rouge doit étre bleu et re vice-versa .
    ces neuneuh proposent comme solutions à des problémes de sociétée (que les hommes et les femmes rencontrent au quotidien) un formatage dés le plus jeune age , encore une fois ils vont faire trinquer les enfants , car en avançant en age ces enfants ne leur diront certainement pas merci à propos de ces méthodes proches des façons de faire des systémes totalitaristes ou l’on inculque des conneries qui ne servent que l’idéologie en place .
    et je suis prét à parier que ces mémes théoriciens discutent de savoir s’il est bon ou pas de baptiser un enfant (alors qu’il n’est pas complétement conscient de ce qui "lui arrive" ..) , tout en lui inculquant qu’un "garçon" ça ne veut rien dire dans "l’absolu"....
    des fumistes en somme.


Afficher les commentaires suivants