Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Union européenne fait revenir les farines animales par la petite porte

La commission prépare le retour des farines pour les porcs et les volailles. La filière piscicole française accueille avec circonspection le feu vert de Bruxelles.

Prudence et circonspection au sein de la filière piscicole française (20.000 emplois et 202 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2010). Le feu vert donné par Bruxelles pour nourrir les élevages avec des farines de porcs et de volaille ne devrait pas provoquer une ruée des professionnels sur cette ressource alimentaire. Le comité interprofessionnel des produits de l’aquaculture (CIPA) a annoncé la couleur vendredi : ’les décisions qui seront prises par la filière ne se feront que sur la base d’un consensus sociétal et uniquement avec des garanties de traçabilité totale des protéines animales transformées, les PAT.

L’opinion reste marquée par la crise de la vache folle . « Vu les réticences, il est certain que pas un éleveur français ne va s’engouffrer dans la brèche sans que cela soit admis par les consommateurs », estime Dominique Duval, un des représentants d’une filière piscicole qui se veut exemplaire. Dès 1995 et l’apparition des premiers cas d’encéphalopathie spongiforme chez les vaches, le CIPA avait proscrit ces farines animales pour les poissons, soit avant que la mesure ne soit imposée aux élevages bovins. Mais les professionnels ne ferment pas la porte. « Ces farines n’étaient pas du tout traitées comme maintenant. Aujourd’hui, nous avons des protéines animales d’excellente qualité qui partent dans les incinérateurs. On ne pourra pas continuer comme ça longtemps », fait valoir Dominique Duval.

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

Pour aller plus loin, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • bref le monde technico-commercial est encore plus "moderniste" (pour reprendre les termes de Zygmunt Bauman) que les nazis ! les nazis brulaient les cadavres (comme nous le faisons déjà sous le nom de "crématorium") et ne récupéraient que les dents en or, les si rationnels gestionnaire de notre monde capitaliste technologique et "moderne" ne veulent rien laisser perdre. Rien !

    Eichmann n’y avait même pas pensé, il en serait jaloux. Remarquez les anglais du milieu du XIX siècle avaient quand-même pensé, (Le 5 décembre 1847, Victor Hugo écrit dans ses carnets ("Choses vues, 1847-1848", Folio. p. 188) : " Les journaux anglais racontent qu’il est arrivé du continent à Hull plusieurs millions de boisseaux d’ossements humains. Ces ossements, mêlés d’ossements de chevaux, ont été ramassés sur les champs de bataille d’Austerlitz, de Leipzig, d’Iéna, de Friedland, d’Eylau, de Waterloo. On les a transportés dans le Yorkshire, où on les a broyés et mis en poudre et de là envoyés à Doncaster, où on les emploie comme engrais. Ainsi, dernier résidu des victoires de l’Empereur : engraisser les vaches anglaises ")

     

  • Je suis vraiment étonné que personne n’ai jamais fait le rapprochement entre la maladie de la vache folle qui nous est tombé sur la tronche et le fait que la France venait juste avant cela d’interdire l’importation de viande de boeuf au hormones en provenance des Etats-Unis ??? les gens sont vraiment aveugles !!! donc s’ils remettent les farines animales encore sur le marché Français on va encore être à la merci d’une attaque bactériologique Américaine c’est pas plus compliqué que ça .


  • Les Anglais, pour faire des économies, ne chauffaient pas suffisamment les farines pour en éliminer le PRION, responsable de l’encéphalite spongiforme. Si de nouveau un petit malin fait de meme, par économie, ça va recommencer . On ne peut pas mettre un gendarme derrière chaque fabriquant de farine animale .


  • Nous, à l’U.E, sommes convaincus que les farines animales sont sans danger pour les viandards qui les commercialisent. Pour les consommateurs, on s’en tape.


  • La vache est 100% herbivore.
    Les porcs et poules sont omnivores et doivent manger un peu de viande (vers et insectes a l’origine).
    Les saumons sont carnivores.
    Y’a un moment il faut arrêter d’être teubé.

    Le vrai problème, peut importe casher/halal/farines/chevalouboeuf, c’est que la viande industrielle, c’est de la merde.


  • Snife farine animale...poulet belge,legalize !...salmonelle ,legalize !...(parole tirées d’un morceau du groupe Java,avec Tony Allen au drums).

     

    • @badro T’es un connaisseur camarade,c’est bien ça...Tony Allen,batteur de Fela Kuti(opposant à la junte militaire nigérianne=attaqué par des militaires qui ont tué sa mère puis mort du sida !),qui disait de lui "c’est quatre batteurs dans une seule personne",je l’ai vu une fois en concert,un géant de la batterie...Féthi