Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Parisiens fuient Paris ? La faute à Airbnb !

Immigration, gentrification, délinquance : pas pour le maire du Ier arrondissement

Entre 2009 et 2014, Paris a perdu 13 660 habitants, selon les dernières données de l’Insee. Un phénomène en partie lié à l’essor des locations saisonnières.

 

La plus belle ville du monde serait-elle en train de se vider ? En cinq ans, la population municipale de Paris est passée de 2 234 105 à 2 220 445 habitants, selon les dernières statistiques de l’Insee, parues au Journal officiel samedi. Cela représente une perte de 13 660 habitants entre 2009 et 2014. Une baisse que la Ville de Paris ne juge pas « excessive ».

Dans le détail, les arrondissements du centre de la capitale sont bien plus touchés. Le Ier arrondissement, par exemple, a perdu 897 habitants, ce qui représente un taux de variation négatif de -5 % sur cinq ans. Même constat pour le IIe, le IVe, Ve, le VII et le VIII où la diminution est particulièrement forte. Seuls quelques arrondissements, comme le XIIIe, le XIV et le XIXe, ont vu leur population augmenter, parfois de plus de 1 %.

Dans les faits, deux facteurs permettent d’expliquer ces chiffres. Le premier est la baisse de la natalité. La courbe des naissances s’est en effet infléchie, de 8 % entre 2010 et 2013, selon les données de l’Insee, rappelle l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) en 2015. L’institut statistique lie ce phénomène au vieillissement de la population, à une légère baisse de la fécondité, et au niveau d’études des Parisiennes, qui tend à retarder l’arrivée des enfants.

 

Des classes « menacées de fermeture »

Pour Jean-François Legaret, maire Les Républicains du Ier arrondissement, l’explication se situe ailleurs. « Cette tendance trouve son origine avec le phénomène Airbnb qui s’est fortement accéléré depuis ces cinq dernières années », soutient-il au Figaro.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 

Il y a dix ans, l’analyse d’Alain Soral sur Paris :

 

La réalité de Paris, sur E&R :

Quelques ouvrages à faire lire au maire du Ier arrondissement de Paris,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1636336

    Il y aurait aussi beaucoup à dire sur la différence d’environnement, d’ambiance, au pied d’un immeuble parisien, entre une station Vélib’ et un parking à motos.
    Qui décide des emplacements, et donc du différentiel en gaz et décibels ?


  • #1636358

    Ben voyons, c’est la faute à Airbnb !
    J’habite depuis 2009 dans le 18e, et cela fait des années que j’attends qu’une opportunité me permette de m’enfuir en province, à Strasbourg.
    Car Paris est invivable : d’une effrayante saleté, avec l’incivisme et l’individualisme (ou plutôt l’égoïsme) pour mots d’ordre, des odeurs de pisse et des détritus à chaque coin de rue, des transports en commun immondes qui me font honte quand je vois des touristes les utiliser, une insécurité chronique (toxicos très agressifs, immigrés qui se croient tout permis), etc.
    Je passe sur les élus qui la dégueulassent encore plus avec leurs nouvelles constructions toutes plus vulgaires et laides les unes que les autres, les occupations illégales, les loyers hors de prix, etc, etc.
    Paris, jadis si belle et vivante, n’est plus qu’un dépotoir à ciel ouvert, peuplée de névrosés consuméristes et incultes.
    Pour les rares Parisiens qui ont encore un peu de raison, fuyez à toutes jambes. Beaucoup de mes amis l’ont fait, et ils ont découvert une nouvelle vie en province, qui les a complètement changés

     

    • #1636427

      Je fais partie des chanceux qui ont la chance de fuir en province
      Paris a beaucoup changé depuis 1990, mais je trouve que les 15 dernières années ont été terribles. En écrivant ça, je me rends compte que ça coïncide avec l’Europe sans frontières de Shengen.
      Je vous souhaite de pouvoir vous échapper aussi.


    • #1636445

      Et je rajouterais des vulgaires fast-foods à tous les coins de rues, des fois tu te croirais dans un ghettos déshérités de sous-prolétaires de Chicago, mais non il s’agit bien de Paris...C’est clair que cette ville qui se rapproche à grands pas du statut d’une ville crasseuse du tiers-monde est indigne, mais après cela tout reflète assez bien l’état de la France et des Français d’aujourd’hui...
      Et soit dit en passant à ceux qui en ont plein le cul des grandes villes il y a en France des milliers de petites et moyennes villes jouissant d’une tranquillité et qualité de vie incomparablement supérieur. Les gens y sont aussi beaucoup moins cons qu’à Paris, parfois froid et méfiant à l’égard de l’"étranger" mais pour peu que l’on soit gentil, poli, respectueux on finit toujours par être accepté par les campagnards. Le coût de la vie est aussi bien moindre...


    • #1636510

      En province, ça dépend ou. Les grandes villes du sud est sont foutues. Certaines du grand ouest ( Rennes, Nantes..) sont très mal...


  • #1636376

    C’est surtout le niveau de vie demandé qui est élevé à Paris.


  • #1636423

    Paris une des capitales les plus crade d’Europe où tu ne peux pas marcher 50 mètres sans te méfier pour ne pas te retrouver avec une belle merde de chien collée à tes pompes. Quittée en 2009 et pas près d’y revenir....

     

    • #1637017
      le 05/01/2017 par alcalino-terreux
      Les Parisiens fuient Paris ? La faute à Airbnb !

      Tous les quartiers ne sont pas crades, la ville est morcelée en zones de replis pour les segments de plus en plus réduits voulus par les élites supranationales. Qu’ils soient ethniques, de classes ou d’orientation sexuelle, ces regroupements sont en phase avec la volonté d’atomiser les masses, et de transformer les états en confettis dans l’intérêt des puissances d’argent. La meilleur manière de multiplier l’offre et la demande, l’individualisation ainsi que les névroses multiples et variées, chères au lobby pharmaceutique.


  • #1636452

    Un article de cette semaine du Figaro montre un taux de violence record en ile de France pour le 1er arrondissement parisien. Le maire a raison d’accuser aiRbnB


  • #1636464
    le 04/01/2017 par L’étrangère
    Les Parisiens fuient Paris ? La faute à Airbnb !

    Moi qui suis à l’étranger en ce moment, je n’en reviens pas de la mauvaise réputation de Paris. Les gens en ont peur , et pour la majorité c’est essentiellement la présence d’immigrés qui les rebute. Croyez moi, Paris ne fait plus rêver ! Et ceux qui viennent en touristes à Paris se trouvent fort dépourvus lorsqu’ils constatent que le décor du film Amélie Poulain n’est qu’une vaste fiction !

    Maintenant, je veux bien comprendre que Paris soit dangereuse et sale, mais je me demande si derrière tout ça il n’y aurait pas aussi une immonde propagande de French Bashing. Suffit de lire le Daily Mail, ce journal n’a de cesse d’égratigner et de piétiner notre pays ! Ce qui est injuste, nos amis de la Perfide Albion feraient bien de faire le ménage devant leur porte !

     

    • #1636525

      Londres, c’est un autre standing : là-bas au moins, les Pakis et les Qataris se battent après s’être rentrés dedans en lamborghinis.


    • #1636606

      Sans le French Bashing la presse anglo-saxonne serait moribonde !

      Habitant Lyon, je ne souhaite guère retourner à Paris, même en simple touriste... Mais ça me fait mal quand même de voir la capitale dans cette état de putefaction socialisante...


  • #1636481
    le 04/01/2017 par Francois Desvignes
    Les Parisiens fuient Paris ? La faute à Airbnb !

    Paris est devenue la ville prototype du N.O.M.

    La version urbanistique du meilleur des mondes en construction.

    C’est une inversion civilisationnelle en construction

    Construire l’inversion est leur chantier et Paris leur ville pilote

    Que souhaiter pour une capitale comme Paris et plus généralement toute cité ?

    Qu’elle soit belle, pratique, abordable, facile à vivre, juste, sécure,"morale" et en paix ?

    Eh bien, c’est l’inverse qu’ils construisent

    Et cette inversion ne procède pas d’une incompétence, d’un accident ou d’un défaut de maitrise ou de moyens (par ailleurs réels) mais d’une politique délibérée (elle, soigneusement tue) : notre génocide.

    Il n y a aucun intérêt à désigner les coupables, tout contentieux ad hominem ne pouvant que nous distraire de la seule tâche qui nous sauverait :comprendre le mode opératoire et l’idéologie qui l’ a provoqué et guidé pour trouver l’antidote du poison.

    Et en attendant de répondre à cette question ( leur idéologie est celle d’un Décalogue inversé et donc notre antidote serait d’exiger l’application en politique du Décalogue à l’endroit),

    Pourquoi continuons-nous à voter pour et à participer à un système qui ne travaille QU’ à notre extermination ?


  • #1636491

    "Les effets se font aussi sentir au cœur du Marais", constate Pierre Aidenbaum (PS), maire du IIIe.
    http://www.leparisien.fr/paris-75/u...


  • #1636507

    J’ ai habité quelques années à Paris et travaillé ,dans les années 1970 .C’était la belle époque ,d’une ville resplendissante ,ou il existait encore de vrais titis parisiens .Mais maintenant vu ce que j’entends et vois ,dans des reportages par exemples .Je me suis juré de ne plus y refoutre les pieds .Les personnes qui habitent cette ville sont des héros ,je ne parle pas bien sur de la haute bourgeoisie .Et quand j’entends le prix exorbitant des loyers ,là c’est de l’inconscience . Ils ont complètement défiguré cette ville ,et pour finir en ont même vendu des morceaux .


  • #1636645

    Cela me fait penser a ce reportage sur Toulouse ou la population a augmenté et beaucoup viennent de Paris.
    J’ai connu Paris dans les annes 80 et j’y suis retourné en 2005 mon Dieu c’est triste .J’ai demander mon chemin a un homme et il m’ a repondu " Bezim bezim" c’est ensuite que j’ai appris que cela voulait dire " casse toi " en kurde ou en Turc ...Je suis désolé pour mes propos mais Paris c’est devenue lAfrique .Le charme du boulanger, du taxieur tout cela c’est fini .


  • #1636704

    En 1900 Paris comptait 3 millions d’habitants, aujourd’hui : 2 millions . Pourquoi ? parce que des milliers d’immeubles résidentiels ont été transformés en immeubles de bureaux : ça se loue BIEN PLUS CHER !


  • #1636768

    Il faut dire clairement les choses, on fuit Paris car ça n a plus rien à voir avec la France. pas la peine d enfiler des mouches...

     

Commentaires suivants