Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les effets profonds de la doctrine protestante sur la politique

L’abbé Gabriel Billecocq revient aux sources du protestantisme pour dévoiler ce que cette doctrine a changé dans le catholicisme et dans la politique moderne.

 

 

La doctrine devenue très politique de Luther, à découvrir sur Kontre Kulture :

L’objectif réel du protestantisme, voir sur E&R :

 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1837804

    Je pense que cette vidéo peut bien compléter celle-ci : https://www.youtube.com/watch?v=2B6...
    " L’intelligence des jeunes en péril de mort " par l’abbé François-Marie Chautard.

     

    Répondre à ce message

  • #1837823
    Le 11 novembre à 20:52 par Paphytos
    Les effets profonds de la doctrine protestante sur la politique

    Le protestantisme c’est du subjectivisme ?

    Je trouve que c’est une façon bien médiocre de voir les choses.

    Jésus nous enseigne que le chameaux à plus de chance de passer par le chas d’une aiguille qu’un possédant d’entrer au royaume de dieu.
    Il nous montre que la marchandise et la chefferie est le mal. Il nous parle de métaphysique avant tout, Jésus n’est pas un religieux, c’est un avatar illuminé, c’est tout.
    Les clef qu’il à donné à Pierre ne sont pas celle du palais, ce sont des clefs de compréhension spirituelle. L’ecclésia (Eglise) était censé être une assemblée qui se disolverais après réunion, Jésus est opposé à la chefferie.

    Le christianisme (Christ c’est l’énergie, Jésus n’a pas fondé une religion mais transmis une spiritualité, il viens de Zoroastre et à été formé à l’école Essénienne) n’admets pas l’usage de l’argent. Le catholicisme, le protestantisme et le judaïsme admettent tous l’argent et la chefferies, ils sont donc tous du même bord. C’est comme la gauche et la droite, des nuances du même trucs merdique.

    Donc Le catholicisme est de la même subjectivité que le protestantisme, bien que le protestantisme soit la médiation obligatoire pour acheminer la société vers l’industrie, à la suite de l’Angleterre qui elle, avait développé l’anglicanisme.
    Si aujourd’hui le peuple à les valeurs du judaïsme d’il y à 2 000 ans c’est que nous y sommes retourné via la religion de l’Argent qui s’exprime actuellement par un début de noachisme, la franc maçonnerie et le sionisme.

    A bas la chefferie, et à bas l’Eglise qui possède même une banque aujourd’hui.

    "Mais qu’avez vous fais du souffle divin ?" Jésus

     

    Répondre à ce message

    • #1838109
      Le 12 novembre à 13:31 par Igor Meiev
      Les effets profonds de la doctrine protestante sur la politique

      Sous le vocable de "chefferie" vous englobez trop et finissez par jeter le bébé avec l’eau du bain. La chefferie ce n’est rien d’autre que l’abus d’autorité, c’est cela le problème et c’est ce qui se passe à Rome depuis Vatican II où le Pape a abusé de son autorité en ne la mettant pas au service de la Vérité, mais où il a soumis la Vérité, donc Dieu, à l’autorité. De ceci en est sorti du trouble.

      La chefferie ce n’est pas la seule organisation hiérarchique, qui exprime qu’il se trouve tout en haut un chef et puis tous les autres plus ou moins en dessous. Je vous ferai remarquer que Dieu est tout en haut et que les anges sont subalternes : chefferie ? Non, car Dieu ne fait aucun abus de pouvoir, mais ce pouvoir il l’exerce avec Amour. C’est donc l’exercice de l’autorité qui compte, non la seule stratification.

      Je vous conseillerai de lire Maria Valtorta, vous y verrez un Jésus héroïque, empreint d’une charité parfaite, méprisant l’argent cependant ne refusant pas de l’utiliser, mais préconisant d’en faire bon usage ; car l’argent ne sortira des coeurs que lorsque le Mal en sortira, et cela ne surviendra qu’à la fin par action divine. En attendant s’il ne faut s’y attacher, qu’en bénéficient les pauvres.

       
    • #1839431
      Le 14 novembre à 14:25 par antoine.s
      Les effets profonds de la doctrine protestante sur la politique

      "Christ c’est l’énergie, Jésus n’a pas fondé une religion mais transmis une spiritualité, il viens de Zoroastre et à été formé à l’école Essénienne)"
      Mais quelles sont vos sources ?

       
  • #1837855

    Question pour ceux ou celles qui auraient des éléments de réponse : quels liens, s’il existent, y’a t-il entre le protestantisme et le judaïsme ?

     

    Répondre à ce message

  • #1837882
    Le 11 novembre à 23:01 par SuperDupont
    Les effets profonds de la doctrine protestante sur la politique

    A quand une conférence sur la Contre-Réforme ?

     

    Répondre à ce message

  • #1837938
    Le 12 novembre à 01:12 par Saint Yéti
    Les effets profonds de la doctrine protestante sur la politique

    Réforme = libéralisme, Max Weber
    .
    « Pèche beaucoup mais crois d’autant plus » Luther
    « La foi n’est rien sans les œuvres » St Paul
    « La raison est la putain du Diable » Luther
    « Toute vérité est chrétienne » St Augustin
    .
    Marx, Kausky, Bloch parleront de la réforme de gauche, celle de la guerre des paysans (anabaptistes du moine Thomas Munzer) massacrés par l’oligarchie soutenant Luther (pour piquer les biens de l’Église).
    Indulgences= sicav charité mais le clergé était corrompu.

     

    Répondre à ce message

  • #1837954

    Question :

    Les pays protestants : USA, Angleterre, Suisse, pays scandinaves... à majorité protestante vivent ni mieux ni moins bien que nous
    Comment expliquez vous cela ?

    Et que pensez vous de la religion orthodoxe ?

     

    Répondre à ce message

  • #1838017

    C’est assez juste, mais la perception que les protestants ont d’eux-mêmes n’est pas celle des origines.

    Ils ne gardent du protestantisme que ce qui leur semble accuser l’Eglise catholique : ils condamnaient les richesses ostentatoires des cardinaux, ils voulaient qu’on puisse lire la Bible en langue commune. En gros, c’était le retour à la simplicité des origines. Le protestantisme c’est la gauche. Ecoutez Renaud.

    Ce sont des assertions certainement fausses. Ils oublient complètement le salut par l’élection et par la foi qui remplacent les oeuvres. Le péché y est lié à la naissance, pas au respect d’un code moral.

     

    Répondre à ce message

  • #1838063

    Rosseur de poulardes, tu me confonds avec un autre Eric. Pour ma part, je suis catholique, proche de la FSSPX. J’ai donc parfaitement le droit de dénoncer les incohérences du protestant Michel Drac.

     

    Répondre à ce message

  • #1838418
    Le 13 novembre à 00:07 par dupitaumetre
    Les effets profonds de la doctrine protestante sur la politique

    Excellent document. bravo.

     

    Répondre à ce message

  • #1839019

    Le subjectivisme est une arme de décérébration de masse.Une maladie de l’intelligence qui inverse l’objet et le sujet.Les conséquences sont effroyables.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents