Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Malte, la planque fiscale des grands chefs d’entreprises français

Autant de rentrées en moins pour la France

Treize journaux regroupés au sein du réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC), publient à partir de vendredi et pendant deux semaines les « Malta Files », plus de 150 000 documents confidentiels révélant les « coulisses de ce paradis fiscal méconnu », annonce Mediapart.

 

Le site français d’investigation promet à travers cette enquête une « plongée dans les coulisses de ce paradis fiscal méconnu, qui préside jusqu’au 30 juin l’Union européenne », affirmant que la petite île de 430 000 habitants privait « les autres pays de deux milliards d’euros de recettes fiscales par an ».

 

Deux semaines de révélations

Selon Mediapart, l’enquête, dont la publication s’étalera sur deux semaines, porte sur de « l’optimisation et de l’évasion fiscales, du blanchiment et de la corruption », et se base sur « la liste complète des personnes et entités impliquées dans les 53.247 sociétés immatriculées à Malte ».

Le quotidien italien L’Espresso, l’un des 13 médias enquêteurs, indique que la Péninsule est « de très loin » le pays le plus représenté dans les « Malta Files », avec près de 8 000 sociétés maltaises contrôlées par des actionnaires italiens.

« À côtés d’entrepreneurs qui ont créé ou transféré des activités bien réelles, il existe aussi une armée d’émigrés du fisc. Des émigrés de luxe. Il y a des politiques, des managers, des industriels, des financiers, des gens du spectacle et aussi un grand nombre de personnes liées à des clans mafieux », a révélé vendredi l’Espresso sur son site internet.

 

« De grands chefs d’entreprise » ?

En France, Mediapart évoque « de grands chefs d’entreprise », des multinationales telles que les groupes « Bouygues, Total, BASF, Ikea », des banques comme « Reyl et JP Morgan ».

Selon le site, de grands patrons français auraient acquis des yachts et les auraient immatriculés à Malte afin de bénéficier d’une « fiscalité attractive », et de « charges sociales très basses qui réduisent le coût de l’équipage ».

Il cite Jean-François Decaux (JC Decaux), Maurice Ricci (Akka Technologies), Xavier Niel (Iliad-Free et actionnaire de L’Obs), Hubert Martigny (cofondateur d’Altran), Olivier Bertrand (groupe Bertrand) ou Stéphane Courbit (Lov Group) – dont « aucun n’a souhaité répondre » à ses questions, dit-il.

Lire l’article entier sur tempsreel.nouvelobs.com

Trois analyses poussées du système libéral
et ses conséquences sur les peuples,
chez Kontre Kulture

 

La corruption, consubstantielle du capitalisme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme l’a dit et répété Mélanchon, l’UE du Luxembourgeois Juncker INTERDIT l’harmonisation fiscale entre ses différents Etats - pour y faire perdurer ce genre de paradis fiscal qui se rend complice du VOL des européens .


  • A un autre niveau et une autre époque, les propriétaires de véhicules français payaient une vignette annuelle. Quand la perception par les départements a permis à ces derniers d’en fixer le prix, les moins chères étaient dans la Marne (51).

    Était-ce un manque à gagner pour le 51 ? Pas du tout !

    On a vu des grands groupes de loueurs déplacer leur siège social et immatriculer leur flotte au 51. C’était légal et cela faisait faire des économies aux entreprises et parfois aussi aux particuliers.

    A partir du moment on "grâce à l’UE" les capitaux se déplacent librement dans toute l’UE, il ne faut pas s’étonner de cette situation au bénéfice des entreprises et des personnes physiques très riches. Le prolo continuera à payer ses impôts là où il travaille, bien content d’avoir du travail.


  • A Malte on tremble en attendant la venue de Macron-Zorro qui va sauter sur l’île pour y "moraliser la vie financière et pourfendre les fraudeurs", il parait qu’il est très remonté et qu’il a choisi son épée des grand règlements de compte .


  • Tout ça n’est que banalités ,parce que tout le monde s’en fout,et ils le savent .Même quand ils sont pris la main dans le sac ,ils disent que c’est pas vrai. Cahuzac ,on en entend plus parler ,et si ça se trouve, il est peut être en train de se faire dorer la pilule au frais de la princesse,pendant que les français vont se faire étrier d’impôts .Mort de rire !!
    Même notre jeune et beau président qui ne vivrait qu’avec la paye de l’ancienne qu’il a pris pour épouse .Encore mort de rire !! Mais à part ça les Français sont pas pris pour des veaux ,si peu .
    Bientôt il vont nous créer un ministère du sommeil,pour nous chanter des berceuses le soir .


  • Il faut bien comprendre que l’existence des Paradis Fiscaux est une nécessité absolue pour tout le monde y compris et surtout pour les sans-dents, les petits, les illettrés, les contribuables exténués, etc.
    Car si TOUT était transparent et soumis à la volonté d’une fiscalité généralisée et infaillible, il suffirait aux lobbys divers de prendre contrôle des appareils d’Etat (ce qui est déjà amplement fait) pour être certains de TOUT contrôler par le menu et dans les plus infimes détails financiers, sans aucune possibilité pour les forces d’opposition de continuer à exister autrement qu’en voeux pieux et en intentions.


  • Je vais un peu m’étouffer en marquant çà, mais deux milliards, c’est une chiure de mouche, comparé à ce qu’il grattent en France. Presque un non-lieu.

     

    • Ne t’étouffe pas, d’autant plus que l’article cause « des autres pays » [de l’UE, je suppose] et non de la France seule. Deux milliards, comparés aux recettes fiscales globales de l’UE, c’est à peine une trace de chiure de mouche.

      Mais ne nous méprenons pas. Cette pièce de théâtre nous est présentée spécialement pour préparer le terrain à la chypriotisation de l’UE, au sujet de laquelle Jova nous rabat les oreilles depuis... l’affaire de Chypre, justement.

      D’abord on diabolise ceux qui gagnent bézef et ensuite on les rase avec l’assentiment du peuple avant de passer aux autres, qui n’ont rien capté. Là-bas on a traité les déposants de mafieux russes, c’était plus facile pour faire passer la pilule. Chez nous ce sera plus compliqué mais ils vont bien nous trouver un épithète ronflant pour justifier quelques redressements fiscaux.

      Seulement ce qu’ils oublient, ces grands penseurs, c’est que Gérard n’est pas le seul à s’être tiré de ce bourbier. D’ici peu il ne restera plus grand chose de valeur en Europe, que ce soit en espèces sonnantes et trébuchantes ou en potentiel d’avenir, à cause de la fuite des cerveaux. Là ils vont racler le fond du tonneau mais le plus gros des troupes est déjà loin... C’est futile.

      Ils feraient mieux d’inverser la vapeur et rapatrier toutes ces richesses en attirant les pépettes, au lieu de les faire disparaître à jamais. Enfin, façon de parler, parce qu’elles ne sont pas perdues pour tout le monde. D’autres pays en profitent en sourdine, sans gueuler sur les toits qu’untel ou un autre a planqué ses avoirs à l’étranger. Faut être logique et savoir ce qu’on veut.


  • Mon Dieu, tous mes paradigmes sur l’intégrité, la sincérité et la droiture des riches à millions s’étiolent, se délitent et finissent atomisés.....

    Moi qui pensais que seule la fraude sociale des pauvres sans dents torpillait l’économie de mon pays...

    Quelle déception. Vite le banquier au pouvoir, réforme nos paradigmes et aide nous à sortir de ce marasme de la cupidité et du dieu argent....vite rothshild, attali, drahi...sauve nous du malheur....


  • #1730979

    Ayant travaillé dans le yachting (quand j’étais jeune et beau) c’est pas nouveau. De toute façon il y a une équation simple pour tous propriétaire Francais de bateau : pavillon Français = contrôle fiscal.
    Après, les gros milliardaires, eux ont les emmerde jamais bien sûr.


  • A la lecture de cet article, un proverbe populaire me vient à l’esprit : on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre.


  • Après les
    SwissLeaks
    LuxLeaks
    PanamaLeaks
    ...
    aujourd’hui les MaltaFiles

    tous fuités par les mêmes journalistes regroupés par les mêmes organismes.

    Il manque juste une chose : les DelawareLeaks et les CityLeaks. Mais étrangement, aucun de ces paradis fiscaux n’est mis en cause. Autrement dit, ces fuites sont une guerre destinée à donner aux anglo-américains le monopole de l’évasion fiscale, et les médias aux ordres ne se privent pas pour tenter d’associer malhonnêtement leur têtes de turc : du Premier ministre islandais qui était eurosceptique, jusqu’à Jackie Chan qui venait de s’opposer à l’imposture appelée "révolution des parapluies"...