Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre Dortiguier au sujet de la situation en Egypte

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #316847

    Ce sont toujours les mêmes qui sont aux commandes. Les Etats Unis ne sont pas une République mais une "emporocratie". Pour qu’une république devienne une emporocratie il faut qu’elle soit mercantile, qu’elle puisse assujettir des peuples par la force, la puissance politique et l’économique, qu’elle possède une armée (et une marine) puissante pour s’imposer hors de ses frontières... »

    « Dans ce genre de gouvernement le peuple est sans liberté, sans puissance, sans considération, sans voix dans ses propres affaires, turbulent sans objet, servile sans nécessité, livré à une misère de plus en plus croissante, qui, dévorant le peu de vertu qui lui reste, le rends tour à tour facétieux ou vénal. Le président chancelle sous le fardeau, toujours en butte aux traits d’une opposition violante, qu’il est obligé de respecter, alors même qu’elle ne le respecte pas, ne marche qu’avec une extrême fatigue vers un but qu’il ne saurait manquer sans honte, et qu’il n’atteint jamais avec gloire... »
    (Saint Yves d’Alveydre)

    Cependant où se cache donc la force qui fait mouvoir ce colosse ? Cette force se cache dans son « crédit »… et, cette crédibilité se fissure. Cependant, sa puissance est si grande qu’on ne peut le vaincre frontalement, il se perverti et se détruit de l’intérieur, il implose. D’ici-là il a encore le temps de faire beaucoup de dégas sur cette planète.
    Massalis